Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2013

L’islamiste radical Mohamed Khattabi qui veut imposer la Charia, invité à la Grande Mosquée de Libourne

Libourne est une ville de plus de 23 000 habitants du sud-ouest de la France, dans le département de la Gironde, près de Bordeaux. La communauté Musulmane de Libourne s'est regroupée en l'Association des Musulmans de Libourne (AML) crée en 1989. En 2001, l'association présidée par Mohamed Benbekkari fait l'acquisition d'un terrain à l'aide des dons des Fidèles, pour y construire une grande Mosquée. Après plusieurs années de travaux, Libourne possède officiellement une mosquée au 11 avenue du Général Monsabert, inaugurée le 19 juin 2011 en présence du maire socialiste Gilbert Mitterrand (le fils de l'ex-président).

La Mosquée de Libourne peut accueillir plus de 300 familles, elle comprend une partie cultuelle, des salles de prière, une partie culturelle avec trois classes pour apprendre les fondements de l'Islam aux jeunes Musulmans, et dispose d'une bibliothèque.

La Grande Mosquée de Libourne


Fidèles en prière à la Grande Mosquée de Libourne

Qu'enseigne-t-on dans ce lieu de Culte et de prières ? Un Islam modéré ? On remarque que l'AML est proche de la très controversée Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). Sur le site internet officiel de la Grande Mosquée de Libourne, les responsables font de la publicité pour les rencontres annuelles de l'UOIF se tenant au Bourget (hard-copy), et conseillent les ouvrages de Tareq Oubrou, membre important de l'UOIF à Bordeaux. L'UOIF est la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique islamiste internationale qui considère que l'Islam est un système politique, économique, législatif, juridique et social complet devant gouverner tous les Musulmans, les responsables de l'UOIF ont pour objectif prioritaire de fonder un état islamique appelé Califat, totalement incompatible avec notre système démocratique.

L'influence de la politique islamiste dictée par les Frères Musulmans et l'UOIF peut se retrouver directement dans les articles, prèches et textes publiés sur la page facebook officielle de la Grande Mosquée de Libourne. un extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy):

"Le cri du Muezzin d'Al-Aqsâ clame sa détresse, et des milliers de captifs, des milliers de prisonniers appellent massivement la Oumma et la pressent instamment d'accourir à Al-Qods, foyer de la Religion ! Ils appellent à une guerre qui broierait l'injustice, une guerre qui ferait trépasser le sionisme, une guerre mettant fin à l'injustice et au sionisme. Une guerre qui brandirait haut dans le firmament le drapeau de la Palestine. Et mes mots tonneront encore et encore : Palestinien ! Palestinien ! Palestinien !"

Un article pro-palestinien manifestant de l'hostilité envers l'état d'Israël avec l'habituelle réthorique antisioniste clairement affichée par les responsables de la Mosquée de Libourne, un des objectifs à atteindre est de "metttre fin à l'injustice et au sionisme." par la Guerre Sainte, le Jihad. Sur la page Facebook, on retrouve d'autres articles appelant à manifester contre l'État d'Israël.

Toujours sur la page Facebook de la Mosquée, un des fondement de la doctrine islamique est expliqué, l'Islam étant la dernière Révélation révélée à l'Humanité, les Musulmans sont supérieurs aux Juifs et aux Chrétiens et cela justifie ainsi que le jour de prière des Musulmans soit le vendredi, avant le samedi et le dimanche (hard-copy) :

"Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Nous (Musulmans) sommes venus les derniers, mais nous serons les premiers le jour de la Résurrection et ce, en dépit de ce que les autres (juifs, chrétiens) aient reçu leurs Livres avant nous. Le vendredi leur avait été fixé mais ils ont argumenté à son encontre. Aussi, Dieu nous a dirigés vers ce jour de sorte que les autres communautés arrivent derrière nous : Les Juifs, le lendemain (samedi) et les Chrétiens le surlendemain (dimanche). (rapporté dans sahih Al Bukhari)"

Quelles conséquences peuvent engendrer le sentiment d'appartenir à une Communauté supérieure aux autres ?

Des islamistes intégristes sont affichés sur la page Facebook de la Mosquée de Libourne, on peut voir l'imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa et le lien vers son site Internet (hard-copy), qui explique dans ses conférences que le voile islamique couvrant le corps de la femme, y compris son visage est une obligation.

Le 18 février 2012, l'imam islamiste radical de la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier Mohamed Khattabi était invité à la Grande Mosquée de Libourne. Mohamed Khattabi est connu pour ses préches intégristes antioccidentaux, antiaméricains et antidémocratiques, seule la charia, la Loi Islamique doit régir la vie des Musulmans. Il exhorte la population musulmane de Montpellier à revendiquer, manifester pour faire pression sur la municipalité de Montpellier afin d'obtenir des lieux de Culte. Pour Mohamed Khattabi, il est dangereux pour un homme d'être seul dans une voiture avec une femme. C'est risqué pour sa Foi et sa piété. Il est également interdit de représenter des êtres vivants.

Il considère également que Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, est un bienfaiteur. L’Imam ne déclare aucune condamnation à son égard, et éprouve même de la sympathie pour lui, Oussama Ben Laden serait même perçu d’après lui par les Musulmans comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ». (voir lien précédent)

L'imam radical Mohamed Khattabi de la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier, invité à la Grande Mosquée de Libourne

Ci-dessous, un extrait en gras italique de la conférence de Mohamed Khattabi donnée le 12 février 2012 à la Grande Mosquée de Libourne (hard-copy):

"Les gens qui sont venus se rassembler contre vous pour vous déclarer la guerre se sont les koréichites et leurs alliés, mais il y a une autre dimension dans la finalité, c'est qu'Allah veut nous donner une règle qui va se répéter, se perpétuer dans le temps. Les gens vont toujours se rassembler contre les Croyants, et il y a un hadith qui le confirme, dans lequel le Prophète dit à Taoubab,: "comment allez-vous vous comporter quand les gens des autres Nations vont se rassembler contre vous ?", Alors, Taoubab, lui a dit "Mais est-ce que l'on va être peu, Prophète d'Allah ?, on ne sera pas nombreux ? ", "non, ce jour là vous allez être nombreux,", lui répond le Prophète. Aujourd'hui, les Musulmans sont un miliard et demi ! [...] Les gens se sont rassemblés contre vous, vous voyez, il y a toujours une finalité dans la dimension du temps, le Coran n'est pas limité."
[55:00]

L'imam institue chez les Fidèles Musulmans une défiance vis à vis des non-musulmans, qui vont être amenés à se rassembler et à se liguer contre les Croyants (les Musulmans) pour les combattre. L'Histoire se répète, les Musulmans sont amenés à défier les Infidèles, mais cette fois, d'après le Prophète, ils seront plus nombreux. Est-ce un message de "Paix et de Tolérance" qui est ainsi délivré à la Communauté Musulmane de Libourne ?

 

Pour mieux connaître et comprendre la pensée de Mohamed Khattabi, on peut suivre d'autres conférences qu'il donne dans sa Mosquée de Montpellier, ci-dessous en gras italique une conférence du 27 janvier 2012, quelques extraits :

"Une fois un Musulman m'a dit :"moi je suis un Musulman laïc". J'ai dit que je ne trouverais ça dans aucun dictionnaire, allez-y, expliquez-moi ce qu'est un Musulman laïc ! Ou un Musulman communiste, ou un Musulman capitaliste, allez-y ! Je le défie, parce que Musulman, c'est tout un ensemble de vues et de principes qui peuvent être parfois à l'encontre du capitalisme, parfois à l'encontre du communisme, et parfois à l'encontre de la laïcité, il faut dire les choses comme telles et ne pas être gêné !
Alors je ne peux pas dire que je suis Musulman et je rajoute un qualificatif pour plaire, ou je suis un Musulman "ouvert", ou un Musulman "modéré", hein ! ce n'est pas l'Islam ça ! L'Islam c'est l'Islam. On est Musulman comme Allah nous l'a dicté ou on ne l'est pas."
[11:05]
"Le mal a pris la dimension du bien, et le bien a pris la dimension du mal. Aujourd'hui, le matérialisme nous a aveuglé, et l'Occidentalisme nous a dépouillé de notre éthique, on n'a plus d'éthique Musulmane, notre éthique à laquelle on se réfère aujourd'hui c'est l'Occident. Comment fait l'Occident ? Comment se comportent les Occidentaux ? Ils sont devenus une référence, c'est ce qui nous ramène à la quatrième chose que le Prophète Mohamed a cité, et comment vous sentez-vous, vous qui allez ordonner le mal et désordonner le bien ? En premier, on abandonne, en deuxième la vision change par un formatage , et en troisième, on pratique le mal et on adhère au mal."
[17:00]
"Quand on perd la foi la réalité depassera la fiction" - 27/01/2012 - Conférence de Mohamed Khattabi à la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier (hard-copy) 

Pour Mohamed Khattabi, la laïcité est un frein au développement de l'Islam en France, l'Islam est Totalitaire et ne peut être concilié avec le Capitalisme, le Communisme ou toute autre idéologie. L'imam considère les Occidentaux comme le Mal. Les Musulmans sont sur la mauvaise voie en tentant de les suivre, "ils ordonnent ainsi le Mal et désordonnent le Bien". Cet endoctrinement va-t-il dans le sens de l'intégration de la Communauté Musulmane et de son ouverture dans la société ou au contraire, contribue-t-il à son isolement ? Face aux éléments en notre possession, on est en droit de s'inquiéter et de se poser une question : quel Islam est enseigné aux Jeunes Musulmans dans les classes coraniques de la Mosquée ?

 

"Imaginons qu’ici à Libourne cette Mosquée soit le symbole du vivre ensemble, face à l’obscurantisme populiste ambiant"
Gilbert Mitterrand, maire socialiste de Libourne, discours d'inauguration de la Grande Mosquée de Libourne le 19 juin 2011.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 juin 2012

18/11/2013

D’après l’imam Mohamed Khattabi de la Mosquée de Montpellier : « Aujourd’hui, l’Islam au niveau pratique est la première religion d’Europe »

Canadien d'origine marocaine, l'imam Mohamed Khattabi avait été choisi par l'Association des Franco-Marocains pour assurer la direction religieuse de la nouvelle mosquée de La Paillade de Montpellier. Il y a exercé une influence considérable pendant plusieurs années. La Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier, est en fait une salle polyvalente, construite et subentionnée par le maire socialiste Georges Frêche à partir de 2002. Cette subvention d'une Mosquée déguisée est renouvelable d'année en année, et permet ainsi à la mairie de rester maître et de contrôler le lieu de Culte.

470015GeorgesFreche.jpg

"A Montpellier, j'ai fait la démonstration qu'on pouvait faire des mosquées en contournant facilement la loi. J'ai construit des bâtiments à usages divers et je les ai confiés à des associations qui les utilisent comme des mosquées."
Georges Frêche - Maire PS de Montpellier de 1977-2004

L'Imam et ses associés veulent changer le statut de la "salle polyvalente à caractère associatif" et obtenir que la salle obtienne le statut d'un véritable lieu de Culte afin de s'approprier la Mosquée et de s'assurer de la non-ingérence de la mairie dans les affaires Cultuelles. Ils veulent obtenir par la force un bail emphythéotique, leur permettant de disposer le terrain sur le long terme. Tout ceci est évidemment totalement contraire au principe républicain et à la Loi de 1905 sur la laïcité (l'État ne finance aucun Culte et ne doit pas se mêler des affaires religieuses).

Un véritable rapport de force s'engage alors entre les Musulmans et la Mairie, une grande manifestation a été organisée le 24 avril 2009, avec prières de rue, l'imam Khattabi haranguant la foule, réunissant entre 450 et 1000 Musulmans, afin de mettre la pression sur le maire :

« La mairie s’est rendu compte que nous étions nombreux. Désormais, il faut nous préparer en cas de réponse positive à nos revendications ».
Mohamed Khattabi - 25 avril 2009

Le bras de fer se poursuit toujours. En janvier 2010, l'imam a du quitter la Mosquée de la Paillade pour des motifs resté flous, trop sujets à polémique, entre le gestionnaire du lieu de Culte, la teneur des prèches dans la Mosquée, des conflits internes entre différents groupes et la Mairie. Les tensions persistent encore pour la prise de pouvoir de la Mosquée de la Paillade, l'Imam actuellement en place a été agressé en mai 2011 :

960534mosqueMontpellieragressionimam.jpg

Malgré son éviction de la Mosquée de la Paillade, l'imam Mohamed Khattabi s'occupe auourd'hui de la Mosquée Ibnou Rouchd (Averroès) toujours sur Montpellier.
Il reste toujours influent sur Montpellier, on peut consulter sa pensée sur son propre site internet, (site avec plus de 20 400 visiteurs) et apprécier par exemple son point de vue sur la mort d'Oussama Ben Laden, extraits ci-dessous (hard-copy) :

"Dans la politique la seule chose qui est immuable c’est le sens de l’intérêt et le profit. Donc, une lecture sur le conflit palestinien et israélien par le chef d’al-Qaïda d’un angle purement politique, a surement attiré des sympathisants et des personnes qui ont trouvées dans sa stratégie une purge du sentiment d’humiliation, d’injustice et d’oppression subit depuis longtemps, et surtout de un la politique de l’occident basée sur le principe de deux poids et deux mesure, de deux le silence des gouvernements arabes et leur faiblesse. Disant, des gouverneurs toujours courbés devant l’occident, et surtout les américains…Donc c’est une lecture héroïque. Le monde musulman se cherche et cherche le héros qui va le délivrer de cette situation et lui redonner justice et fierté. Ainsi ont trouvé beaucoup de personnes chez Ben Laden une réponse tant attendue, ou un espoir de vengeance de l’histoire, de l’occident…Pour eux son action politiquement est légitime, d’où cette sympathie.
D’ailleurs ce sentiment on le trouve dans l’histoire des Hommes, chaque fois qu’il y a un personnage qui ose se soulever d’une façon ou d’une autre contre l’injustice, le colonialisme, un régime politique…ou toute figure de force et de supériorité, ou qui prône des valeurs de justice et d’équité, a été le bien venue. Et si ce n’est que pour citer je citerai CHE GUEVARA, MAO TSE TOUNG, LENINE et récemment BOUAZIZI le jeune qui s’est immolé en Tunisie et qui a causé la fin d’un régime et la fin d’une dictature…Ainsi notre histoire est faite, dire que l’être humain ne supporte nullement l’injustice et pourtant c’est sa pure production !"
[...]
"Un musulman c’est celui qui reconnait l’unicité d’Allah, et du moment qu’il témoigne cette unicité, son âme, son bien et sa famille ne doivent être transgressées. De là il en découle que les musulmans sont des alliés les uns aux autres et doivent défendre les uns les autres, sur ces trois valeurs.
Le dire autrement, l’ennemi d’un musulman doit être l’ennemi de tous les musulmans, et celui qui combat un musulman tous les musulmans doivent le combattre. Si le musulman implore l’aide et le secours de ses frères et sœurs musulmans, ils doivent lui répondre positivement.
La polémique se trouve sur ces conditions d’alliances, et comment se positionner avec les non musulmans, et quelle type d’alliance que les musulmans doivent accepter et qu’elles sont les limites, et qu’elles sont les conséquences et la sentence que doit –on lui infligé dans le cas de non-respect des enseignements, c’est là toute l’amalgame et toute la divergence entre les savants de la foi."

L'Imam ne déclare aucune condamnation ferme contre Ben Laden, et éprouve même de la sympathie pour lui, il est même perçu d'après lui par les Musulmans, comme un héros à l'image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs "qui prônent des valeurs de justice et d’équité".

Il considère également que le Communautarisme est la priorité, un Musulman doit aider tout d'abord la Communauté Musulmane. Tout Musulman, du moment qu'il croit à l'Unicité d'Allah, seule condition dictée par l'imam dans le texte, doit être défendu et soutenu, y compris par le combat.

L'Imam vante également sur son site la "tolérance légendaire" du monde islamique et l'oppose à l'intolérance des pays européens vis à vis de la campagne anti-minarets en Suisse, ci dessous en gras italique (hard-copy) :

"Aujourd’hui l’Islam niveau pratique est la première religion de l’Europe, et deuxième au niveau confession (Croyants non pratiquants), donc il est normal de réfléchir comment les encadrer en Europe et quels seront leurs besoins futur"
[...]
"Regarder la ville du Caire capitale de l’Egypte a été construite en 641, par le gouverneur AMR Fils d’Al AS, il l’a appelé « Al Fostate », puis avec le temps c’est devenu le Caire capitale d’Egypte, on y trouve divers chrétiens : « Église copte orthodoxe , Église orthodoxe d'Alexandrie, Église catholique copte, Protestants, Église grecque-catholique melkite, Église apostolique arménienne (Arméniens orthodoxes) Église catholique syriaque, Église maronite, Église latine, Église arménienne catholique, Église syriaque orthodoxe » , aucune restriction ni interdiction et les communautés vivent ensembles, chacune sa foi et ses lieux d’adoration. Pourtant tous ces chrétiens regroupés forment une minorité (90% de Musulmans)."
[...]
"Dans le monde musulman des milliers d’églises et synagogues existent avec leurs tours et leurs architectures d’origine et même les cloches retentent aux heures des prières, surtout le Dimanche et c’est toléré."

Les coptes, la population autochtone à majorité chrétienne d'Egypte avant l'invasion arabe, a vu sa population fondre comme neige au soleil suite aux persécutions : aujourd'hui, ils ne représentent à peine plus que 10 % de la population égyptienne. Les coptes, avaient sous domination Musulmane le statut juridique de dhimmi, c'est-à-dire qu'ils devaient soi se convertir à l'Islam, soi pour continuer de vivre leur Foi, payer un impôt aux Musulmans, une taxe, la Jizya. Aujourd'hui cet impôt a disparu, mais se traduit par des discriminations et des violences confessionnelles.

Dans la très grande majorité des pays Musulmans, les Eglises datent d'avant la conquête Musulmane ou de l'époque de colonisation par les pays européens, mais en tant que pays musulman souverain, la construction de nouvelles Églises est interdite, et les clochers d'Églises, (pour les rares Églises qui en possèdent) n'ont pas le droit de retentir.

L'Imam considère que l'Islam est la premère religion pratiquante en Europe, et que les Démocraties doivent s'interroger de la manière de prendre en compte leur besoins futurs. Il s'interroge également sur le rôle et les objectifs des Démocraties Occidentales :

"Pour nous les musulmans il y a un débat de mise à jour, je crois qu’on idéalise la démocratie et c’est ce qui nous choque et surprend devant certains dossier et position, alors posons nous la question une fois pour toute : « C’est quoi la démocratie ? Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
La majorité des musulmans ne comprennent de la démocratie que le côté politique, c'est-à-dire les élections, liberté du choix et d’expression ; ils ignorent l’impact sur la société, comment l’occident conçoit sa démocratie et ses convictions, et je peux confirmer selon mon vécu en occident que la démocratie est l’équivalent de la religion, c’est une valeur, un principe vital et référent. C’est à travers elle que se font les alliances, les guerres, les échanges et les unions, d’où le rejet de la Turquie !!!"

L'Imam se permet de remettre en question la Démocratie. Il considère que la démocratie est une religion, ce n'est évidemment pas une religion (il n'y a pas de notion de Dieu), mais un système complet de Lois, règles et principes forgés au cours des Siècles par des Hommes. Ces règles ont pour base des principes Universels de Liberté, égalité et de Fraternité entre citoyens, indépendamment de leur Religion (laïcité) ou de d'appartenance ethnique. L'imam comprend également que ce système est incompatible avec l'Islam, et s'interroge : " Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
L'Islam et la Démocratie sont deux systèmes qui sont, par essence même, fondamentalement antagonistes puisqu'ils défendent des Valeurs, Principes et Lois différentes. L'Islam, contrairement à la Démocratie, ne peut envisager une vie sociale, économique, politique, législative et juridique sans le Coran.

Pour mieux comprendre, on peut consulter par exemple le forum du site, l'imam répond aux question des Musulmans sur leur devoir et leur comportement dans la vie, quelques extraits ci-dessous :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un posteur se demande s'il peut dessiner des créatures vivantes: (hard-copy)
"
J'aurai aimer avoir un renseignement sur la création de logo, phrase, image (sans visage que ce soit Homme, ou animal) pour les publier sur des tee-shirt que pour hommes est ce haram? les images pourront être des pays, des maisons, des phrases."
Réponse de l'imam :
"
Toute reproduction faite par la main de l'être humain et de quelques choses vivante (possède une âme), dans l'islam est interdite, car Allah dira à ceux qui les produisent insufflez l'âme, votre œuvre est inachevée. A Allah seul revient le droit de création.
Cependant concernant les reproductions de machine, comme les photos, les films, je suis d'avis que ce ne sont pas des création, mais plus des reproduction via une technologie que l'être humain à découvert, c'est la machine qui fait le travail, et l'être humain ne fait qu'encadrer et filmer...
Tout autre chose qui ne contient pas d'âme c'est autorisé et aucun grief
."

L'imam est clair : un Musulman pratiquant n'a pas le droit de dessiner des figures humaines ou animales, cela va à l'encontre de la parole d'Allah. Est-ce que ce type d'enseignement ne peut-il être considéré comme un frein à la création, la culture ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un posteur se demande, s'il peut être seul dans une voiture avec une femme (hard-copy) :
"
Je travaille avec une musulmane qui ne met pas de hijab et qui a plus de 50 ans. Je viens au travail en voiture et elle habite à coté de chez moi et prend les transports en commun et met pres d'une heure de trajet alors que moi moins de 15 minutes. Est ce que j'ai le droit de la prendre dans la voiture vu son age ou non?"
Réponse de l'imam :
"
Une femme reste une femme, et c'est risqué, donc si tu veux lui rendre service il faut une troisième compagnie. Mieux faire une heure de route et conserver sa pièté, que 15 minutes et la perdre."

Pour l'imam, la jurisprudence islamique est claire, un Musulman pratiquant ne peut rester seul dans une pièce ou dans une voiture avec une femme. (si ce n'est pas sa femme)

Est-ce que les Messages, les enseignements distillés par l'imam Mohamed Khattabi aux milliers de Musulmans fréquentant la Mosquée de Montpellier vous semblent respecter les Règles, Valeurs et Traditions du Monde Occidental ? Les manifestations Communautaristes vont-elles dans le sens de l'intégration de la population dans la ville ?
L'argent public ayant financé ce Lieu de Culte (mosquée Paillade), a-t-il été dépensé à bon escient ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 3 juin 2011