Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2017

Le prédicateur proche des Frères Musulmans Abdelhamid Youyou : « l’antisémitisme est né de la rencontre entre Chrétiens et Juifs »

Avec l'afflux de l'immigration massive arabo-musulmane de ces quarante dernières années, l'idéologie islamique de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (UOIF) s'est enracinée dans plusieurs régions de France. Pour avoir la paix sociale et bénéficier du vote musulman, des élus locaux ont pactisé avec ces islamistes. La région lilloise, la Seine-Saint-Denis, la Provence Alpes Côtes d'Azur sont particulièrement touchées.



En Seine-Saint-Denis, le maire communiste de La Courneuve Gilles Poux (au centre) a collaboré à l'implantation des Frères Musulmans (UOIF) dans la ville, devenue un véritable fief de cette organisation politique antioccidentale en France.



Didier Paillard, maire communiste de Saint-Denis, en réunion de travail avec le dirigeant de la confrérie des Frères Musulmans Ahmed Jaballah le 24 juin 2011. Le maire a collaboré activement à l'implantation des islamistes dans la ville des rois de France.

Il est tout à fait intéressant de constater que ces milliers de prédicateurs Musulmans venus trouver refuge en France, fuyant la misère de pays sous doctrine autoritaire, qui se sont vus octroyés tous les droits, la liberté de pratiquer leur culte, la construction de plusieurs centaines de Mosquées cathédrales en moins de quarante ans sous la bienveillance, souvent le financement et les applaudissements des élus locaux, ministres, maires, sénateurs et députés, utilisent cette liberté d'expression pour critiquer et vilipender l'Occident qui les a accueilli !

Le maire socialiste de Lille Martine Aubry (à droite) a oeuvré personnellement à l'installation de l'idéologie islamique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans sur la région lilloise. Au centre, Amar Lasfar, le dirigeant de la branche des Frères Musulmans en France, à gauche l'adjoint au maire Pierre de Saintignon.

-                                           

Le prédicateur Abdelhamid Youyou (photo du haut), qui officie dans les plus grandes Mosquées sous influence de l'UOIF (Grande Mosquée de Strasbourg, Grande Mosquée de Lille, Mosquées radicales de Bruxelles, etc...) est un des meilleurs représentants de la doctrine des Frères musulmans en Europe, à l'instar de Tariq Ramadan, Marwan Muhammad, Nabil Ennasri, Ahmed Miktar, Tareq Oubrou, Abdallah Ben Mansour, Abdallah Dliouah, Ahmed Jaballah entre autres.

Abdelhamid Youyou participe régulièrement au Rassemblement Annuel des Musulmans du Nord de la France (RAMN) au grand Palais de Lille (affiches de 2016 et 2017), réunissant plusieurs islamistes politiques antioccidentaux et antisionistes proche des Frères Musulmans.

Avec parmi les invités, le prédicateur antioccidental et antifrançais Nabil Ennasri, l'imam misogyne et antisémite Rateb Al Nabulsi (qui a finalement été déprogrammé en 2016 face à la pression des associations). Ou encore le porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, qui veut transformer la France en un pays musulman, pour cela, il encourage le communautarisme, et milite pour la construction des écoles musulmanes, afin de forger une société parallèle en conflit avec la société civile française et occidentale.

« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly

Pour comprendre plus précisément la doctrine des Frères Musulmans, quelques extraits ci-dessous d'une conférence donnnée par Abdelhamid Youyou pour la Ligue de l'Entraide Musulmane sur le média alternatif islamique Médiane TV le 13 juillet 2010.


"L'islamophobie c'est une maladie. D'où le mot phobie dans le concept, dans la notion de l'islamophobie. Une phobie, c'est quand ça dépasse la limite, quand ça dépasse le juste milieu des choses, ne serait-ce que de 1%. On est tous malades quelque part comme disaient certains psychanalystes. On est tous malades, d'accord, mais quelle différence entre nous qui sommes là, et ceux qui sont dans un asile psychiatrique ? La différence, c'est que eux, ils ont quelques degrés de plus que nous par rapport à cette façon de voir les choses.
Ça veut dire que l'on est tous plus ou moins prédisposés à le devenir, si jamais on ne fait pas attention, si jamais on n'avait pas cette relation avec Allah, si jamais on ne fait pas attention à tout ce qui est interdit, qu'il ne faut pas toucher, qu'il ne faut pas consommer ou autre. Dans ce cas on est tous prédisposés à l'être. C'est dans le Coran."
[12:54]
Abdelhamid Youyou, conférence sur "les moments fondateurs de l'Islamophobie" pour la Ligue d'Entraide Islamique le 13 juillet 2010

Sans précisez le fond de sa pensée, le prédicateur explique aux Musulmans que le meilleur moyen de ne pas sombrer dans la folie, la maladie de l'islamophobie, c'est de respecter les commandements d'Allah et ses interdits. Autrement dit, est intrinsèquement islamophobe celui qui n'est pas Musulman !
En vérité, cette affirmation constitue un moyen simple d'interdire toute critique de l'Islam sous peine d'être traité de malade mental, et d'imposer ainsi progressivement dans les institutions laïques et républicaines les préceptes de la charia coranique : voile islamique, menu sans porc ou sans viande dans les cantines scolaires, non mixité sociale homme/femmes, etc..

"À partir de la philosophie et de la société grecque on parle de racisme. Le racisme c'est une critique de la race, quand une race critique une autre race, quand une race se considère supérieure, ou voit avec dénigrement une autre race qu'il considère inférieure. Vous lisez Aristote, vous verrez que dans son texte il pensait que les libres citoyens athéniens étaient seuls à se considérer comme hommes libres. Toutes les autres contrées, tous les autres pays, tous les autres peuples pour l'esprit et la raison athénienne grecque, pensaient que c'étaient des barbares. Les races sont donc un terme dont on retrouve les traces chez Aristote, et ainsi de suite.

L'antisémitisme c'est le moment de rencontre entre Chrétiens et Juifs, est né l'antisémitisme. C'était plus Chrétien qu'autre chose. Ce n'était ni grec, ni philosophique, ni autre. Ce n'est pas une question de civilisation, ce n'est pas une question de race. Donc l'antisémitisme, c'est que vous êtes sémites, vous avez une religion sémite, nous on est européens, on est aryen, donc le problème se pose à ce niveau là.
L'islamophobie vient en troisième lieu. Cela concerne l'Islam, le racisme concerne la race, relatif à la race, l'antisémitisme, parce que les Juifs étaient sémites et les Chrétiens ne l'étaient pas, surtout les Chrétiens européens. Parce qu'on ne parlait pas d'antisémitisme des Chrétiens d'Orient. Ce sont tous des sémites, dans ce sens là.
On a commencé à parler d'antisémitisme qu'au moment où les Juifs ont été persécutés au deuxième, troisième, quatrième siècle, jusqu'au Moyen-âge, et même jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, avant que les Juifs ne soient déclarés citoyens par Bonaparte en 1807. On parle aujourd'hui d'islamophobie comme un terme que l'on a forgé pour déterminer exactement de quoi il s'agit. Le racisme, on n'a pas cru que c'était une maladie, parce que on essayé de le justifier philosophiquement, je citais Aristote tout à l'heure.
L'antisémitisme, ce n'est pas une question de race, mais qui est en relation avec la religion sémite qui nous vient d'un autre monde, qui nous vient de l'Orient. Et nous, Chrétiens occidentaux, on pense que notre religion n'est pas sémite, donc cette guerre antisémite. L'islamophobie aujourd'hui concerne l'Islam, cela concerne la religion en tant que tel. Cela ne concerne ni la race, ni l'origine sémite, il n'empêche que l'islamophobie est aussi une forme de racisme, aussi une forme d'antisémitisme, il ne faut pas oublier ça."
[18:05]

"Pourquoi les Musulmans sont toujours enfermés dans une salle d'attente ? On attend quoi ? Qu'on nous massacre ? Au sens large du terme. Qu'on nous massacre au sens de purification ethnique ou autre, mais qu'on nous massacre et qu'on nous matraque tout le temps, et qu'on nous tape sur l'esprit tout le temps : une fois le voile partiel, une fois le voile intégral, une fois je ne sais pas quoi, une fois telle ou telle bavure, une fois tel ou tel assassinat, non, il faut agir dans le bon sens, il faut donner l'exemple de cette action, qui serait en principe différente des actions que l'on voit, et dont on est victime aujourd'hui."
[27:47]

Les discours sont rodés afin de développer et affermir la communauté islamique en Europe par le dénigrement de la civilisation occidentale européenne. L'Occident serait à l'origine de tous les maux sur Terre : racisme, antisémitisme, islamophobie, intolérance.
Les Musulmans vivraient donc en Europe en terrain hostile, dans une société perverse et malsaine qu'il est impératif de transformer et d'islamiser pour la rendre compatible aux principes coraniques du Prophète Mohamed. Ne pas rester inactif, car l'islamophobie serait une forme d'antisémitisme, les Musulmans se doivent de réagir, et ne pas "attendre qu'on les massacre", afin d'éviter une purification ethnique.

Abdelhamid Youyou prétend que le racisme serait né avec Aristote, donc avec la civilisation hellénistique, racine de l'Occident.

-                                                      

                                                                                                                   

Contrairement à ce que prétend Abdelhamid Youyou, le racisme existe depuis que l'Homme existe, et est souvent en connexion avec l'esclavage, la domination d'un peuple sur un autre, comme dans toute civilisation. On retrouvait déjà en Afrique, dans l'Égypte ancienne, des noirs africains capturés servant comme esclaves, bien avant l'époque d'Aristote.

D'après Abdelhamid Youyou, l'antisémitisme serait apparu avec le Christianisme, le "moment de rencontre entre Chrétiens et Juifs". Ce qui est absolument faux, puisque l'antisémitisme est présent dans les récits bibliques bien avant la naissance du Christianisme, comme la persécution et la déportation des Juifs d'Israël vers Babylone.
Le livre d'Esther de la Bible (Ancien Testament), raconte par ailleurs la tentative d'éradication des Juifs par le grand vizir Haman en Perse, où il n'y avait pas de Chrétiens à l'époque.
Les Romains ont persécuté les Juifs, jusqu'à détruire leur Temple de Jérusalem en 70.
Mettre l'antisémitisme sur le dos du Christianisme, même si par périodes les Juifs ont souffert de persécution, est une manière de culpabiliser et de décrédibiliser l'Occident par rapport à la civilisation islamique, qui serait un modèle de tolérance. Jésus ne dit-il pas dans la Bible :
"Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs."Jean 4:22 ?

 

Jacopo Amigoni peint au XVIIIème siècle un épisode de la Bible de l'Ancien Testament, "l'évanouissement d'Esther".
La reine Esther s'évanouit au moment où elle rentre dans le palais pour prévenir le roi Assuréus du plan d'extermination des Juifs élaboré par le grand vizir Haman. Elle finira par sauver le peuple Juif. Cet épisode est à l'origine de la fête de Pourim dans la communauté juive.

Par ailleurs, Abdelhamid Youyou qui explique que l'antisémitisme serait une idéologie chrétienne, ignore superbement les pogroms et persécutions des Juifs dans le monde musulman pendant des siècles, et oublie sciemment de citer les versets du Coran et de la Sunnah du Prophète Mohamed, distribués en millions d'exemplaires dans les grandes surfaces des enseignes de France (FNAC et autres) et dans les Mosquées, incitant à la haine du Juif.

                                     

L'Islam est une idéologie profondément antisémite et antichrétienne. Les Juifs et les Chrétiens, citoyens de seconde zone dans le monde musulman pendant des siècles, devaient s'acquitter d'une taxe, la jizîa et s'humilier en la payant (ils recevaient une gifle ou une tape sur la tête au moment de payer la taxe).

"Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants."
Le Coran 5:82

Selon Abou Hourayra, le Prophète Mohamed a dit :
« L'Heure ne viendra pas tant que les musulmans n'auront pas combattu les juifs qui n'auront d'autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : “ Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! ”, à l'exception d'un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »
[Bukhari et Muslim] cité dans "Les jardins des vertueux" par l'imam an-Nawawi p500

«La main de Dieu est entravée», disent les juifs. Entravées soient leurs propres mains, et maudits soient-ils eux-mêmes pour ce blasphème !"
Le Coran 5:64

"Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière».
[Bukhari et Muslim] cité dans "Les jardins des vertueux" par l'imam an-Nawawi p391


Le prédicateur Safwat Hijazi, qui se dit "fier d'être antisémite" sur les chaînes de télévision égyptienne, était un invité de prestige dans les Mosquées proches de l'UOIF avant son arrestation en 2013 par le nouveau gouvernement égyptien. Abdelhamid Youyou occulte totalement l'antisémitisme diffusé par la propagande des Frères Musulmans. D'après lui, seuls les Chrétiens seraient antisémites !

Quel effet cette idéologie véhiculée par Abdelhamid Youyou et ses associés a-t-elle sur l'endoctrinement de masse de milliers de Musulmans sur le territoire français ? Ne risque-t-elle pas d'engendrer des conflits futurs, du ressentiment, contre les occidentaux qui "chercheraient à les massacrer" ? Où est le message de fraternité, de paix et de tolérance ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr/ le 26 septembre 2017

30/07/2017

Avancement du projet de la future grande Mosquée Aïcha de Montpellier, pilotée par le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi

La ville de Montpellier est devenue en quelques décennies un temple de l'Islam radical du sud de la France, la ville est connue pour recevoir des prédicateurs fondamentalistes qui endoctrinent plusieurs milliers de Musulmans au rejet de l'Occident, à la haine du Juif.

On peut citer la Mosquée de l'Union des Musulmans de l'Hérault (UMH), dans le quartier des Cévennes, filiale de l'organisation politique des Frères Musulmans qui reçoit des prédicateurs antioccidentaux et antisémites, tels Hassan Iquioussen et Hani Ramadan ou encore Abdallah Ben Mansour, un des fondateurs de l’UOIF et défenseur de la Charia.


Les Musulmans maintiennent la pression sur la société occidentale en montrant leur visibilité par des prières de rue à Montpellier, ici, le 25 novembre 2016, devant la Mosquée de l'UMH.

Le 17 avril 2016, l'UOIF organise au parc des expositions de Montpellier, avec le support des instances de la Mosquée de l'UMH, sa 4ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Languedoc-Roussillon (RAMLR) avec comme tête d'affiche les prédicateurs fondamentalistes antioccidentaux Hassan Iquioussen, Hani Ramadan, Abdallah Ben Mansour et Tareq Oubrou.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ». 
Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ? Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.


Le prédicateur antisémite Hani Ramadan est un invité de prestige de la Mosquée de l'UMH sur Montpellier

-

Conférences du prédicateur antioccidental et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de l'Union des Musulmans de l'Hérault (UMH) le 25 avril 2015 et le 6 février 2016.


Le prédicateur proche des Frères Musulmans Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. 
il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, Hassan Iquioussen est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée UMH de Montpellier.

Inauguration de la Mosquée l'Union des Musulmans de l'Hérault (UMH) le 15 décembre 2013, en présence de l'ex-maire socialiste de la ville de Montpellier Hélène Mandroux. Les élites politiques socialistes ont sciemment contribué à enraciner l'Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite au coeur même de la ville de Montpellier.

La Mosquée historique de la ville, la Mosquée Averroès (située quartier de la Paillade), est dirigée par l'imam Farid Darrouf, un modéré, mais dont les contacts interrogent sur la véritable sincérité de ce prédicateur.

-                         

Musulmans écoutant le sermon de l'imam à la Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier

Farid Darrouf (à droite), imam de la Mosquée de la Paillade, et qui officie également sur les villes de Mulhouse et Strasbourg en tant qu'imam, a donné une conférence avec le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (à gauche), devant les Musulmans de Mulhouse le 22 avril 2016

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise. Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy). Que fait Farid Darrouf avec Nabil Ennasri, comment se connaissent-ils ?

 

Le prédicateur vedette de la ville de Montpellier, l'imam controversé Mohamed Khattabi, est également une figure incontournable du l'idéologie islamique sur la ville depuis plus d'une dizaine d'années. Mohamed Khattabi est connu pour ses préches intégristes antioccidentaux, antiaméricains et antidémocratiques, seule la charia, la loi islamique doit régir la vie des Musulmans. Il exhorte la population musulmane de Montpellier à revendiquer, manifester publiquement pour faire pression sur la municipalité de Montpellier afin d’obtenir des lieux de Culte.

Pour Mohamed Khattabi, il est dangereux pour un homme d’être seul dans une voiture avec une femme. C’est risqué pour sa foi et sa piété. Il est également interdit de représenter des êtres vivants.

Il considère également que Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, est un bienfaiteur. L’Imam ne déclare aucune condamnation à son égard, et éprouve même de la sympathie pour lui, Oussama Ben Laden serait même perçu d’après lui par les Musulmans comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ».

Le prédicateur misogyne, antichrétien et antioccidental Mohamed Khattabi, fait toujours partie des instances islamiques de la ville de Montpellier, il est imam de la Mosquée Aïcha

D'abord imam de la Mosquée Averroes à la Paillade, ses prèches controversées, les manifestations et prières de rue organisées pour inciter les Musulmans à se rebeller contre l'autorité, ont attiré l'attention des services de renseignements.


Prière de rue islamique organisée par Mohamed Khattabi à Montpellier pour réclamer la construction d'une Mosquée en 2008. La provocation fait partie intégrante de la doctrine de l'imam.

Il est dessaisi de la Mosquée de la Paillade pour prédications trop radicales, mais continue de prêcher dans les Mosquées de la ville. Il est assigné pendant un certain temps à résidence en novembre 2015 par le ministère de l'Intérieur.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Mohamed Khattabi officie toujours en tant qu'imam à Montpellier, il récolte des fonds pour planifier l'agrandissement de la Mosquée dont il a actuellement la charge, le projet Aïcha (hard-copy).

Mohamed Khattabi continue d'endoctriner des milliers de Musulmans à son idéologie islamique misogyne, antioccidentale et antichrétienne en toute impunité. L'imam a déjà justifié la pédophilie, pour imiter le Prophète Mohamed.


"On a attribué à Allah la pire des choses : on a dit qu'il a un enfant. C'est la pire des choses. Et donc, quand un Musulman fête Noël, ou quand un Musulman achète le sapin, et qui me dit "je fais plaisir aux enfants', je dis attends, fais plaisir aux enfants quand il s'agit du sacrifice du mouton, on doit faire, on ne doit pas faire, il y a les amandes, il y a ceci, il y a cela, "ah le sapin, il n y'a pas d'amandes, c'est vrai". Vous comprenez ? Réfléchis : faire plaisir, faire quel plaisir ? A travers la religion, blasphémer ? La diffamation sur un Prophète ? Dire qu'Allah a enfanté ? Quel plaisir fait-on ?
Il faut au contraire saisir l'occasion et parler à nos enfants, à la jeunesse : "Attention ! Allah n'a pas d'enfant, n'a pas été enfanté, il n'a pas d'enfants, point à la ligne." Et ce qu'ils disent sur Issa (Jésus) c'est faux. Issa, c'est la parole d'Allah, ainsi soit-il !
Deuxième chose : le verset 25 de la sourate Maryam. On fête Noël quand ? La veille du 25. Lisez le verset 25 de la sourate Maryam, lisez-le. Allah dit à Maryam : "secoue le dattier, il te donnera des dattes fraîches." Issa est né la saison des dattes. Et la saison des dattes, c'est fin été, début automne, août, septembre, octobre.
Les gens qui connaissent les dattes, connaissent la récolte. Jamais Issa n'est né sous la neige, ou sous un sapin, il est né sous un dattier. Voilà pour éclaircir les Musulmans sur ça.
Le nouvel an, c'est quoi ? Le soleil, il a un cycle. Les païens arrivaient autrefois, ils croyaient que le soleil c'était une divinité, et ils demandaient au soleil de faire que l'année à venir soit mieux que l'année passée. Et donc, quand on présente les voeux, on joue le jeu : "Bonne année !" c'est quoi ? C'est comme faisaient les païens, parce que eux ils souhaitaient une bonne année, mais ils demandaient ça à qui ? Au Dieu soleil ! Ils adoraient le soleil. Ils croyaient en la divinité du soleil."
 [18:20]
"On accueille le nouvel an avec l'alcool, avec le crime, avec les meurtres, avec le viol, avec la fornication ? Où va la communauté humaine ? Il est où l'Islam, on va où là ? Est-ce que c'est ça la communauté qu'Allah a doté d'intelligence ?" 
[27:50]
"Fêter Issa et Mohamed n'est que mensonge" - Prêche du vendredi 2 janvier 2015 (hard-copy)

Un prêche classique de Mohamed Khattabi pour montrer la fausseté de la religion chrétienne : Noël, le nouvel an, ne sont pas des fêtes chrétiennes et n'ont rien à voir avec Jésus, ni avec le Christianisme. Il s'agit de beuveries, propices au viol, au crime, à la débauche et au vice. Les Musulmans sont bien entendu invités à ne pas participer à ces sauteries. A noter que nulle part dans la Bible, il n'est mentionné que Jésus est né sous un dattier.
Il s'agit d'allégations provenant du Coran, rédigé plus de 8 siècles après les textes des Évangiles relatant la naissance du Christ.
Il s'agit là de promouvoir une société islamique sur le territoire français, non polluée par les moeurs décadentes et perverses de la civilisation occidentale. La communauté musulmane, la meilleure des communautés, comme le dit le Coran, étant la seule capable de guider l'Humanité vers le droit chemin.

Mohamed Khattabi n'hésite pas à faire venir à Montpellier le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Noureddine Aoussat, qui incite depuis des années les Musulmans à combattre la loi sur l'interdiction du port du voile islamique à l'école dans les plus grandes Mosquées de France.

 


Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat (à droite), proche de Mohamed Khattabi, est invité régulièrement à la Mosquée Aïcha. (à gauche, Abdellatif Lemsibak)

"Il n'y a rien de contraire à l'Islam dans les lois françaises, excepté une seule loi, c'est la loi du 15 mars 2004.
[...]
C'était la loi d'interdiction du port du voile à l'école, au lycée. Je parle au lycée, pas au collège, car au collège les filles n'ont pas atteint l'âge de la puberté. Au lycée, elles sont des adultes. Je ris, mais je dois pleurer plutôt, on nous poursuit, rien que l'année dernière, à plusieurs reprises ils nous ont lâché le ballon d'essai pour l'interdiction de ce voile à l'Université. A l'Université ! Tout ça à cause d'une seule chose : parce que l'on ne nous prend pas au sérieux. Nous ne sommes pas pris au sérieux. Nous sommes quantité négligeable.
Vous savez le hadith authentique que tout le monde doit connaître du Prophète dit : "Peu s'en faut que les gens affamés s'appellent les uns les autres, s'ameutent les uns les autres pour se rassembler et vous manger et vous dévorer. Comme les gens affamés s'appellent autour d'un plat". Donc nous, on sera le gibier, on va former le mets qui va être mangé, pourquoi ? Parce que l'on sera très peu, peu nombreux ce jour là ? C'est pour cette raison que les gens vont se permettre de se rassembler et de s'appeler les uns les autres autour de nous ? Il a dit non ! "Bien au contraire, vous serez nombreux. Vous serez ce jour là comme l'écume que porte un torrent, comme les vagues sur la plage qui vont et qui viennent. Vous êtes nombreux, mais vous ne pesez rien. Voilà ce que dit le Prophète, vous êtes porté par l'écume.
[...]
Vous serez léger, volatile, comme l'écume, vous aurez la maladie du coeur, vos adversaires n'auront plus peur de vous, ne vous respectent plus, n'ont aucun égard", et c'est le cas.
Les propos que l'on entendait chez certains journalistes, chez certains intellectuels connus et engagés, on les entend aujourd'hui dans la bouche du premier ministre.
Qui aurait imaginer qu'un jour un premier ministre de la France, on l'interroge sur cette question : "est-ce que vous parlez de l'Islam de France ou d'Islam en France ? Il a dit : "moi je parlerai d'islamo-fascisme". J'ai écrit une lettre au président il y a une dizaine de jours dans laquelle je lui rappelais cela, que jamais je n'aurais penser entendre un jour traiter les Musulmans de France d'islamo-fascistes.
Alors que les Musulmans de France sont anti-fascistes, ils sont les islamo-libérateurs de la France. C'est grâce à nous, et aux 70 000 soldats Musulmans, qui ont combattu le fascisme, que la Corse est libre, et que la France est libre."
[30:35]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

La rhétorique est comme toujours chez Noureddine Aoussat, assez bien huilée, les Musulmans seraient injustement persécutés, opprimés par le gouvernement et les institutions françaises, traités de fascistes par le premier ministre Manuel Valls (ce dernier critiquait dans un discours, l'Islam radical), alors qu'ils ont libéré la France et la Corse.
Noureddine Aoussat fait ainsi émerger dans les consciences de la communauté musulmane de Montpellier une terrible injustice et impuissance ayant pour but de créer du ressentiment contre la France, son gouvernement, ses institutions. Est-ce une manière de promouvoir le vivre-ensemble, la fraternité, la solidarité entre les peuples ?

"On dit un mot de plus, et à forte raison, à un Juif, tous les ministres vont rappliquer. Si on touche à la porte ou au mur de la synagogue, c'est peut-être le président lui-même qui va rappliquer ! Les Mosquées en France sont brûlées, les Mosquées en France sont saccagées, il y a des tweets, des tweets ! Les ministres, et le premier ministre réagissent par des tweets, 140 caractères !"
[42:21]
Extrait de la conférence de Noureddine Aoussat à la Mosquée Aïcha de Montpellier le 2 janvier 2016.

Noureddine Aoussat diffuse également des propos aux relents antisémites, basés sur un argumentaire sans fondements, le massacre de Sarah Halimi, le 4 avril 2017, un crime antisémite commis par un Musulman, a par exemple été totalement passé sous silence dans les média pendant plusieurs semaines : où étaient les journalistes, les politiques à la solde des Juifs ?

La ville de Montpellier, base avancée de l'Islam radical en France, sera-t-elle régie sous les lois de la charia dans quelques décennies ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 28 juillet 2017

16/01/2017

Sermon du cheikh Bourchachene Abdessamad, imam antichrétien de la Mosquée de Fumel : « Dans la religion chrétienne et juive, la femme on la considère comme un être qui comporte le mal pur »

Fumel est une petite commune de 5 000 habitants du sud-ouest de la France, maillon du réseau islamiste aquitain regroupant plusieurs lieux de culte musulman, entre autres sur les villes de Bordeaux, Périgueux, Pessac, Agen, Libourne. L'association musulmane locale a reçu l'appui du maire LR (UMP) de la ville Jean-Louis Costes pour la construction d'une Mosquée.
Le lieu de Culte a été inauguré en juin 2005, par l'Association des Musulmans Fumélois, en présence du consul du Maroc à Bordeaux et du maire de Fumel.
Le bâtiment de 600 m2 compte une entrée, une pièce pour faire le thé, une grande salle de cours coranique, un logement pour héberger un imam si nécessaire et deux salles de culte : une pour les hommes et une pour les femmes, équipée d'un système vidéo pour la retransmission des prêches que donne l'imam dans la salle principale (hard-copy).

Fidèles Musulmans de la Mosquée de Fumel en prière

Pour montrer la bienveillance du projet, Abdelkrim Jarjini, le responsable de l'association islamique de Fumel utilise les moyens classiques habituels pour infiltrer les quartiers et obtenir la complaisance des élus : montrer patte blanche en organisant une journée portes ouvertes afin de faire connaître aux habitants quelque peu inquiets et réticents face à l'implantation d'un culte islamique au coeur de leur quartier, les bienfaits de la religion de "Paix et Tolérance", en associant également à cette journée une aide humanitaire aux Restos du Coeur.


Abdelkrim Jarjini (au centre), accueillait le sous-préfet et député-maire Jean-Louis Costes (à gauche), Daniel Borie, conseiller départemental (à droite), lors de la journée portes ouvertes de la Mosquée de Fumel le 9 avril 2016

Une fois les "Mécréants" partis, l'envers du décor est plus sombre, les prédications édulcorées de Bourchachene Abdessamad, l'imam de la Mosquée de Fumel devant les habitants de la ville prennent une autre tournure lorsqu'ils sont tenus devant les Fidèles Musulmans de la Mosquée.

Étude de quelques extraits de sermons donnés par l'imam, qui permettent d'analyser l'idéologie enseignée à la communauté musulmane de Fumel, même si la majeure partie des prèches du prédicateur est donnée en langue arabe :

Le prédicateur Musulman antichrétien Bourchachene Abdessamad, imam de la Mosquée de Fumel

"Et le combat, c'est parmi le Jihad dans l'Islam. Le combat, c'est parmi des milliers de choses dans l'Islam. Pourquoi on est juste figé sur ce point, et on délaisse beaucoup de chemins de bien ?"
[33:04]
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 4 mars 2016, sur "l'universalité de l'Islam" (hard-copy)

Le prédicateur admet également que le jihad islamique, combat armé contre les infidèles, est une des prescriptons parmi d'autres du dogme islamique, même s'il ne l'encourage pas. Il est donc parfaitement possible de justifier la lutte armée contre les ennemis de l'Islam.

Le cheikh Abdessamad est viscéralement antichrétien, extraits d'un de ses sermons :

"Imaginez ceux qui ont dit que Allah c'est le Messie, ceux qui ont dit que Allah c'est le troisième des trois, ceux qui croient à la Trinité.
[...]
Est-ce qu'ils ne vont pas se repentir auprès d'Allah, et implorer son Pardon ?"
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 27 mai 2016, sur "les piliers du repentir" (hard-copy)

"La femme dans d'autres religions, comme la religion chrétienne et juive, la femme on la considère comme un être qui comporte le mal. Le mal pur, c'est la femme, dans leur idéologie, dans leur vision. Parce que c'est elle la cause de la chasse ou de la sortie de Adam du Paradis. Leur religion, leur histoire, c'est que Sheïtan a pénétré dans awa (leur Esprit) et que c'est lui qui à travers l'awa qui a fait en sorte que Adam a mangé de l'arbre.
Ils considèrent depuis le Moyen-âge jusqu'au XIXème siècle, ils étaient en divergence par rapport à la femme, est-ce que c'est un être comme les autres, ou est-ce que c'est un être qui n'a la constitution, qui n'est pas fait comme les êtres humains."
[07:03]
Sermon du cheikh Abdessamad à la Mosquée de Fumel le 18 mars 2016, sur "la femme dans Islam" (hard-copy)

Le cheikh Abdessamad décrédibilise et méprise le Christianisme et les Chrétiens devant les Musulmans de Fumel, semant ainsi la division entre les communautés. Les Chrétiens, qui croient au Dieu Trinitaire, Père, Fils et Saint-Esprit, doivent se repentir s'ils veulent être pardonnés. Est-ce là un message de respect des religions, du vivre-ensemble et de tolérance ?

D'après l'imam, la femme dans le Christianisme serait source du mal. L'imam avance des allégations mensongères sur la condition de la femme dans le Christianisme : elle ne serait pas considérée comme un être humain, mais comme une créature du Diable, le "mal pur". Si c’était le cas, pourquoi des milliers d’Églises et de Basiliques érigées en France et en Europe depuis des siècles portent-elles des nom de femmes ? (Notre-Dame de Paris, Églises sainte-Marie, sainte-Geneviève, sainte-Blandine, sainte-Thérèse, Basilique sainte-Clotilde, cathédrale sainte-Cécile, ...).
Dans l'Europe chrétienne avant la vague anticléricale lancée par la révolution française, si les femmes étaient considérées comme le "mal pur" comme le prétend le cheikh Abdessamad, comment se fait-il qu'elles aient été autorisées à gouverner des pays chrétiens, à l'image d'Aliénor d’Aquitaine, de Blanche de Castille, d'Elisabeth 1er, de Catherine de Médicis, de Marie de Médicis, de Marie Thérèse d'Autriche ou encore de Catherine II de Russie ?
Par comparaison, dans combien de califats islamiques les femmes ont-elles été aux commandes du pouvoir ?

La Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux aurait-elle été érigée pour vouer un culte au "mal pur", d'après l'imam Abdessamad de la Mosquée de Fumel ?

Rappelons au passage la condition féminine dans l'Islam, exprimée dans la sourate du Coran an-nisa (les femmes), distribuée en millions d'exemplaires dans toutes grandes surfaces commerciales et librairies françaises :
"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah.
Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - An-nisa (les femmes) 4:34

Le cheikh oublie par ailleurs dans son sermon de rapporter que dans la sunnah (faits et gestes rapportés du Prophète Mohamed), le Messager d'Allah, pendant son voyage nocturne miraculeux, a visité l'Enfer, et a constaté que la majorité de ses habitants sont des femmes, prouvant ainsi qu'elles sont sources de perversion dans la Foi musulmane. C'est pour cela qu'elles doivent se couvrir d'un voile, afin de ne pas inciter l'homme à la débauche :

"L'imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- qu'il a dit : « Je me suis posté à la porte du Paradis et j'ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres. Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d'entre [et devaient attendre que tous les pauvres s'y introduisent].
Lorsque les gens de l'enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d'entre eux étaient des femmes. » Rapporté aussi par Muslim (4/2236)"

Le réseau islamiste se tisse lentement avec les Mosquées de la région. Il est inquiétant de constater que l'imam radical de la Mosquée de Pessac, Mohamed Barry (à gauche), pour qui le voile islamique est obligatoire, est venu précher dans la Mosquée de Fumel du cheikh Bourchachene Abdessamad (à droite) le 3 décembre 2016 (hard-copy)

La graine de la radicalisation islamique antichrétienne et antioccidentale de la population musulmane est maintenant plantée dans la petite commune de Fumel, avec la collaboration pleine et entière du maire LR (UMP) Jean-Louis Costes.

article paru sur http://islamineurope.unblog.fr le 16 janvier 2017

09/10/2016

L’alliance islamo-communiste, cheval de Troie de l’implantation des prédicateurs antioccidentaux, antisémites et misogynes à la Mosquée radicale « des Lumières » de Mitry-Mory

Mitry-Mory est une commune française située en Seine-et-Marne, dans la banlieue est parisienne, un des départements les plus avancés, après la Seine-Saint-Denis, la région PACA et la région lilloise, en terme d'islamisation. La ville est une enclave historique du parti communiste à forte population immigrée, essentiellement musulmane, remplaçant progressivement les Français de souche.
Plusieurs villes de Seine-et-Marne ont leur communautés musulmanes pilotées par des associations fondamentalistes liées à la mouvance salafiste, wahhabite et des Frères Musulmans, comme entre autres les Mosquées de Savigny-le-Temple, Torcy, Bussy-Saint-Georges, Noisiel, Lieusaint
Pour satisfaire la communauté musulmane et bénéficier de son électorat, très sensible à la question palestinienne, la politique de la ville communiste de Mitry-Mory s'est ralliée aux revendications des organisations islamistes locales, notamment en soutenant une propagande militante antisioniste, allant par exemple jusqu'à déformer les évènements ayant eu lieu sur la "flotille de Gaza" le 31 mai 2010 pour justifier son allégeance.

 


"Le gouvernement israélien a encore franchi une étape intolérable dans la violation du droit international, en organisant un véritable massacre contre des civils réunis au sein d’une flottille de la liberté en direction de Gaza."
[...]
"En ce sens, nous soutenons la demande de suspension de l’accord d’association UE-Israël et la levée du blocus de Gaza."
Lettre de Corinne Dupont, ex-maire communiste de Mitry-Mory et militante antisioniste, le 2 juin 2010 au président de la République (hard-copy)

Mitry-Mory est gangrénée par l’Association Sociale, Cultuelle et Culturelle des Musulmans de Mitry (ASCCM), un organisme politique fondamentaliste islamique, plus communément connu sous le nom de Mosquée "des Lumières", qui a vu le jour voilà plus de 15 ans. L'organisme dispose d'une école coranique permettant d'endoctriner chaque année environ 350 enfants aux préceptes de l'Islam.
Les élus de la ville soutiennent le projet ambitieux de l'association islamique : en mai 2015, le maire communiste Charlotte Blandiot-Faride a autorisé un accord pour l’acquisition d’un terrain de 10 600 m2 au prix de 738 500 € afin d'y construire une immense Mosquée cathédrale, les locaux actuels attribués gracieusement par la Mairie ne suffisant plus à accueillir les fidèles, notamment les vendredis ainsi que les enfants de l’école coranique (hard-copy).
La municipalité de Mitry-Mory se trouve ainsi en flagrant conflit avec la loi de 1905 sur la laïcité, l'état ne devant favoriser, ni financer aucun culte.

Projet de la future Grande Mosquée de Mitry-Mory avec l'appui des élus communistes : l'islamisation de la ville est en cours


Le président de l'ASCCM, Hadj Fares, présente le terrain de la future Mosquée des Lumières de Mitry-Mory en mai 2015

L'association ASCCM invite des prédicateurs qui endoctrinent des milliers de Musulmans à l'idéologie islamique, c'est à dire au rejet des institutions françaises, faisant de l'incitation à la haine des Chrétiens, des Juifs, communautarisant et soudant la Oumma, la communauté des Croyants, soi-disant victime de persécutions en France. Loin de l'image de la religion de Fraternité, d'Amour, de Paix et Tolérance que les mass-média ne cessent de vouloir faire avalider dans la conscience collective.

Parmi les prédicateurs venant faire de la propagande islamique sur Mitry-Mory, on peut citer, l'imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas venu donner une conférence le 28 février 2014 (hard-copy)


Pour Nader Abou Anas, prédicateur invité à la Mosquée de Mitry-Mory, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).

Autre conférencier de renom, Éric Younous invité le 24 octobre 2014 à la Mosquée de Mitry-Mory Éric Younous a renié la parole de Dieu révélée en Jésus Christ en se convertissant à l'Islam, il s'est formé à l'Islam wahhabite le plus rigoriste pendant plusieurs années en Arabie Saoudite, et est revenu en France pour endoctriner des milliers de Musulmans

En niant la Parole de Dieu, d'Humilité, d'entraide envers son Prochain, révélée en Jésus Christ, ce prédicateur se fourvoie dans le péché en propageant une idéologie intolérante, misogyne, antichrétienne et antisémite dans les plus grandes Mosquées de France. Éric Younous considère par exemple que les Juifs sont punis par Allah, peuple de l'inaction, ou encore que les Musulmans sont persécutés, et traités comme "des animaux" en France.

Dans sa conférence délivrée à la Mosquée de Mitry-Mory, Éric Younous nous explique la notion de Fraternité en Islam :

Le prédicateur antioccidental et antisémite Éric Younous, invité à donner une conférence à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 24 octobre 2014

"Oh vous les porteurs de la Foi ! Craignez votre seigneur, celui qui vous a créé d'une seule âme, et de cette âme là il a crée sa femme, et de ces deux là, il a créé beaucoup d'hommes et de femmes qui ont peuplé la Terre. ça veut dire que l'on a en premier lieu une relation avec tous les autres êtres humains, mais il y a une certaine partie de la population musulmane qui utilise cette "Fraternité humaine" (en arabe) pour la faire passer pour une "Fraternité religieuse" (en arabe), ce n'est pas du tout la même chose.
Il y a des gens qui parlent de cette fraternité humaine, et voient un non-musulman, et devant tout le monde l'appelle "Mon Frère". Moi, quand je te vois appeler un non-musulman "Mon Frère", je ne suis pas en train de penser à Allah, à la Fraternité humaine, et tu le sais très bien. J'ai vu ça surtout en Afrique, et aussi ici, certaines instances tentent de mettre ça en place, c'est le fait de dire : "Islam, Chrétiens, Juifs, c'est pareil ! Vrai ou faux ? On ira tous au Paradis, main dans la main, en chantant des chansons." ça c'est faux.
La relation que l'on a avec son Frère oui, il y a cette fraternité qui existe, mais on ne doit pas appeler un non-musulman, "mon Frère", car sinon, on va dans le sens de qui ? De ceux qui disent que les Chrétiens, les Musulmans, on est tous Frères ! Non, on n'est pas Frères, on n'est pas Frères, on est Frères dans l'Humanité, c'est vrai, mais au niveau du mon dhin (religion) de mon mode de vie qui est l'Islam ? Et que fait-on des versets ?
Le seul mode de vie qui est accepté par Allah, c'est l'Islam, ce n'est pas autre chose.
La seule vocation des Croyants, c'est d'être Frères, vous ne serez de véritables Croyants que lorsque vous aimerez pour vos Frères, ce que tu aimes pour toi même. Ici le Frère, ce n'est pas le Frère d'Humanité, c'est le Frère du dhin (religion), et cette relation, c'est la plus forte que tu puisses trouver sur cette Terre."
[40:41]
Éric Younous en conférence le 24 octobre 2014 à la Mosquée de Mitry-Mory : "Être Frères, mais pourquoi ?" (hard-copy) (également disponible sur ce lien)

D'après Éric Younous, la Fraternité a plusieurs degrés en Islam. On ne peut aimer un Chrétien, un Juif, de la même manière qu'un Musulman. Un message radicalement opposé à celui de Jésus-Christ, qui demande à ses disciples d'aimer son Prochain comme soi-même.

Le prédicateur Abdallah Ben Mansour, est aussi un éminent invité de la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory. Abdallah Ben Mansour est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France. Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia.
Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Abdallah Ben Mansour (au centre), un des membres fondateurs de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans en France, donne une conférence à la Mosquée des "Lumières" de Mitry-Mory (17 juin 2016). A droite, le président de l'ASCCM, Hadj Fares (hard-copy)

 

Les mois de juin-juillet 2016, période de Ramadan, furent propices à l'affermissement de la Foi des Croyants. L'association de la Mosquée "des Lumières" a organisé l'été 2016, la venue de prédicateurs antioccidentaux, antisémites, et misogynes pour endoctriner la communauté musulmane de Mitry-Mory au rejet des valeurs de l'Occident.

Parmi les prédicateurs de la Mosquée de Mitry-Mory, Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Le prédicateur se livre également à une véritable propagande contre l'état d'Israël et soutient l'organisation terroriste du Hamas. Pour Hani Ramadan, les Chrétiens n'ont pas "le coeur pur", car ils croient en la Trinité.
Un champion de la tolérance et du vivre-ensemble ?

Hassen Bounamcha, l'imam d'Aubervilliers misogyne, antioccidental et homophobe, invité à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 12 juin 2016

Dans ses conférences dispensées devant les fidèles Musulmans, Hassen Bounamcha, surnommé « l’aami Hassan », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Larbi Kechat, gestionnaire de la Mosquée fondamentaliste et antioccidentale Addawa à Paris (XIX arrondissement), invité à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 2 juillet 2016

Le prédicateur antisémite et antioccidental Abou Omar, invité à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 1er juillet 2016

L'islamiste politique antisioniste et antioccidental Omar Dourmane, proche des Frères Musulmans, invité à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 25 juin 2016

L'imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, Mohamed Bajrafil, qui développe une propagande anti-occidentale et donne des « leçons d’Humanité à la France », invité à la Mosquée "des Lumières" de Mitry-Mory le 10 juin 2016

La municipalité de Mitry-Mory n'a pris aucune mesure pour empêcher la venue de tous ces prédicateurs, connus pour leur dangerosité, induisant chez les Fidèles Musulmans le ressentiment de vivre en pays hostile, où ils ne peuvent pas pratiquer librement leur Foi. Tout cela générant un climat malsain et délétère, participant à la destruction de la cohésion sociale et favorisant l'émergence de communautarisme islamique.

Charlotte Blandiot-Faride (à droite sur la photo), le maire communiste de Mitry-Mory, dans la lignée de ses prédecesseurs Corinne Dupont (au centre) et Jean-Pierre Bontoux (à gauche), autorise l'implantation d'une future Mosquée Cathédrale sur la commune, favorisant par ses prédicateurs l'émergence d'un Islam radical antioccidental, antisémite et misogyne, minant la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 9 octobre 2016

14/03/2016

Les Mosquées des villes de Troyes et de La Chapelle-Saint-Luc, centres d'endoctrinement à l'Islam Radical, avec le prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen : les "islamistes intégristes fondamentalistes" ont sécurisé la Turquie

"Islam mine l'Europe" avait déjà révélé en 2014, le développement de l'Islam Radical dans la ville de Troyes (département de l'Aube) en analysant la teneur des prédications et l'idéologie des imams de la Mosquée du quartier des Chartreux. Le député-maire LR François Baroin accueille dans sa ville de Troyes des prédicateurs mysogines, antioccidentaux et intolérants, qui rejettent ouvertement toute forme d’intégration dans la société occidentale et endoctrinent des centaines de Musulmans troyens à l’Islam fondamentaliste.

Il est inquiétant de constater la mansuétude et la complicité de ces élus locaux envers les grandes instances de l'Islam Radical dans le but d'acheter la paix sociale et de se rallier un électorat communautaire.

La principale association islamique sur Troyes est l'Association de Rassemblement des Musulmans de l'Agglomération Troyenne (ARMAT), présidée par Rachid Zejli.

L'association dispose d'une page Facebook officielle pour communiquer les évènements du lieu de culte, elle administre la Mosquée Al Ghazali, située 6 rue du Pont, (accessible également par la rue des Bas-Trévois). Le fondamentalisme islamique est en pleine croissance dans la ville de Troyes. Le projet d'agrandissement de la Mosquée Al Ghazali est en cours, il est possible aux Fidèles de faire des Dons pour aider au démarrage du projet.
Le complexe pharaonique s'étendra sur une superficie de 2868 m² en bâtit, plus un parking, constitué sur 1150 m² de bâtiment en construction neuve, de 1718 m² en bâtiment réhabilité, qui abriteront une école coranique, la Mosquée Al Ghazali, un centre d'activité et un centre commercial.


Le projet d'agrandissement de la Mosquée fondamentaliste Al Ghazali de Troyes et son minaret. L'islamisation de Troyes est en cours.

Les jeunes Musulmans (16 à 24 ans) de la Mosquée Al Ghazali de Troyes endoctrinés aux principes de l'Islam fondamentaliste sunnite : la charia par les hadiths, la jurisprudence islamique (fiqh)

Pour le démarrage du projet du complexe islamique Al Ghazali, les Fidèles sont invités à participer financièrement.

La Mosquée Al Ghazali a fait polémique après les attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan, suite à un reportage de l'émission "Complément d'enquête" diffusé par France Télévision.
Son imam, Abdelilah Ziyad, guide spirituel présumé d’Omar Ismaïl Mostefaï l’un des kamikazes du 13 novembre 2015 du Bataclan, a été condamné à 8 ans de prison en 1997 pour avoir commandité les attentats de l'hôtel Atlas Asni à Marrakech le 24 août 1994 (2 touristes espagnols abattus et une française blessée) : d'après le reportage de France télévision, Abdelilah Ziyad préchait incognito dans la Mosquée de Troyes depuis deux ans !

Le terroriste Abdelilah Ziyad, condamné en 1997 à huit ans de prison en tant que commanditaire des attentats du 24 août 1994 à Marrakech, préchait à la Mosquée Al Ghazali de Troyes depuis deux ans !

C'est dans cette même Mosquée que François Baroin (à gauche) est venu se gaver de baklavas lors de la rupture du jeûne du Ramadan en compagnie de Rachid Zejli (à droite), pour déclamer sa flamme au "vivre-ensemble" et à la tolérance islamique en juillet 2013 !

L'ARMAT est également une association militante politique pro-palestinienne et anti-israélienne, sur le site Facebook, ses responsables exhortent les Musulmans à manifester pour la Palestine et contre l'État d'Israël (hard-copy).

Importation du conflit israélo-palestinien à Troyes par l'ARMAT, dirigée par Rachid Zejli



"ALLAH OUAKBAR !!" "Israël assassin", "Israël terroriste !" "Israël raciste !", "média français, montrez la vérité !". non, il ne s'agit pas de militants manifestant dans la bande de Gaza, mais bien d'islamistes haineux dans la ville de Troyes administrée par la municipalité de François Baroin en janvier 2009.


"Israël assassin !" "Palestine vaincra, liberté Palestine !" "Israël terroriste !".
Importation du conflit israélo-palestinien dans la ville de Troyes, à l'instigation de l'association de la Mosquée Al Ghazali le 15 juillet 2014. Le but étant de souder la communauté musulmane contre l'ennemi commun : Israël.

Autre que le terroriste Abdelilah Ziyad, l'ARMAT invite dans la Mosquée Al Ghazali pour endoctriner ses Fidèles, le prédicateur de l'Islam politique antisioniste, négationniste, misogyne et antioccidental Hassan Iquioussen.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Le prédicateur de l'Islam politique antisioniste, misogyne et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu à la Mosquée Al Ghazali de Troyes le 22 mai 2015

Ahmed Miktar, le prédicateur de l'UOIF et imam de la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, qui veut instaurer la charia islamique et pour qui une femme qui montre son nombril est "une perverse", invité à la Mosquée Al Ghazali de Troyes le 24 janvier 2015

Rachid Zejli, président de l'ARMAT, reçoit dans la Mosquée Al-Ghazali qu'il administre, le terroriste Abdelilah Ziyad, les islamistes Hassan Iquioussen et Ahmed Miktar.
Suite à l'affaire révélée par le reportage "Complément d'enquête", il a donné sa démission en décembre 2015 de la présidence du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de l'Aube.

 

François Baroin, également président de l'Association des Maires de France (AMF) a publié un rapport VADE MECUM dans lequel il est expliqué que les crèches de Noël dans les mairies sont incompatibles avec la laïcité, mais qu'il est obligatoire de prêter une salle municipale à une association fondamentaliste islamique antioccidentale si elle en fait la demande, comme celle des Musulmans de Mantes Sud (AMMS) citée en exemple (page 16-18 du document), sous peine de sanctions judiciaires !

"On a les moyens juridiques parfaitement pour accompagner les représentants Musulmans qui veulent pratiquer à ciel ouvert et non plus dans les caves comme par le passé."
[...]
"On peut proposer des baux emphytéotiques, on peut proposer un accompagnement de financement dans les associations culturelles, il y a des moyens qui ne sont pas des contournements, mais qui sont des moyens d'accompagnements intelligents pour permettre à une religion de pratiquer son culte, c'est aussi ça, l'esprit de la loi de 1905."
François Baroin sur BFM TV le 28 janvier 2015

"Ces gars de Daesh, qui sont des fous furieux, qui n'ont rien à voir avec l'Islam, c'est des types qui prennent de la coke, qui sont avinés toute la journée, ils ont une organisation militaire, ce sont des dingues, ce ne sont pas des fous de Dieu, ils n'ont pas de Dieu, ils n'ont qu'une logique, c'est de tuer ce qui de près ou de loin leur apparaît comme quelque chose qui ne correspond pas à leur identité, à leur ADN."
François Baroin sur Europe 1, le 15 novembre 2015

Pour François Baroin, l'État Islamique (Daesh) n'a rien à voir avec l'Islam. Les messages de haine diffusés par les responsables de la Mosquée des Chartreux à Troyes ne semblent pas l'inquiéter, pas plus que la venue du terroriste Abdelilah Ziyad, ni du prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen à la Mosquée Al Ghazali de Troyes dans laquelle François Baroin est venu "accompagner les représentants Musulmans" et rompre le jeûne du Ramadan.
Probablement que là aussi, ça n'a rien à voir avec l'Islam, ce ne sont là que des prédicateurs "avinés", "sous l'emprise de la coke" !

 

Au nord-ouest de la banlieue troyenne on trouve la Mosquée de l'Union de la Communauté Musulmane de l'Aube (UCMA), implantée dans la petite ville de La Chapelle-Saint-Luc. L'association possède un site officiel pour communiquer les différents évènements ayant lieu dans le lieu de Culte.


Prière à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc dans la banlieue de Troyes. On remarque que toutes les femmes sont en hijab, séparées des hommes, et le drapeau palestinien, revendication incessante du combat mené par les militants de l'Islam politique antisioniste.


Projet de construction du nouveau centre socio-culturel islamique de La Chapelle-Saint-Luc soutenu par le maire socialiste Olivier Girardin : comprenant une école primaire coranique, un collège et un lycée pour fonder une communauté et une société musulmane entièrement tournée vers la Oumma et pilotée par l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. Les travaux sont en cours.

L'UCMA est un bastion de l'Islam Radical de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF).

Aperçu de l'idéologie misogyne, antioccidentale et antisioniste enseignée par vidéo-conférence à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc avec, respectivement de haut en bas, Tariq Ramadan, Hani Ramadan et Abdallah Benmansour (hard-copy) sur les liens suivants, (lien 1), (lien 2) (lien 3).

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »


Le président de l'Union de la Communauté Musulmane de l'Aube (UCMA), Mohamed Benkaddour, invite des prédicateurs qui endoctrinent des centaines de Fidèles à l'Islam politique des Frères Musulmans

On retrouve Hassan Iquioussen, invité régulièrement par l'UCMA à la Mosquée de la Chapelle-Saint-Luc, par exemple le 19 juin 2009 et le 5 juillet 2015. Extrait de son sermon donné le 5 juillet 2015 (hard-copy)


"Istanbul qui était la pire des villes sur Terre, t'avais pas intérêt à sortir après 16h de l'après-midi, et quand elle est tombée entre les mains d'un parti qui s'appelle l'AKP, dirigé à l'époque par un homme qui s'appelle Recyp Tayep Erdogan, l'actuel président de la Turquie, avant il était maire d'Istanbul: quand il a pris la ville d'Istanbul en main, c'était la deuxième ville la plus pourrie sur Terre. Tout était à refaire. En même pas en l'espace de quatre ans, Istanbul est devenue une des plus grandes capitales au monde, où il y a le plus de sécurité et d'infrastructures, il y a 27 millions d'habitants.
Plusieurs fois, elle a gagné le prix de la meilleure ville sur Terre organisée grâce aux islamistes intégristes fondamentalistes du parti de la Justice et du Développement de Recyp Tayep Erdogan, le fils spirituel de Necmettin Erbakan."
[19:51]
Extrait de la conférence de Hassan Iquioussen, invité par l'UCMA à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc, le 5 juillet 2015 (hard-copy)

Hassan Iquioussen défend becs et ongles le projet politique du dirigeant turc Recep Tayep Erdogan, proche des Frères Musulmans, le chef glorieux d'un parti "islamiste intégriste fondamentaliste", ainsi que son père fondateur spirituel, l'islamiste Necmettin Erbakan, qui déclarait en 1989 dans la ville néerlandaise d'Arnhem, que « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. »

Les associations UCMA et ARMAT continuent de propager leur doctrine fondamentaliste au coeur de la ville de Troyes et de sa banlieue, condamnant la cohésion sociale et le "vivre-ensemble" sur le long terme, avec la complicité des élus locaux, comme François Baroin ou le maire socialiste de La Chapelle-Saint-Luc, Olivier Girardin (photo) qui défilait avec les intégristes Musulmans pro-palestiniens en janvier 2009.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 mars 2016

27/02/2016

Les prédicateurs du réseau « La Voie Droite » endoctrinent des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste misogyne, intolérant, antichrétien et antioccidental dans les Mosquées de Ecquevilly, Pantin, Pontoise, Le Blanc-Mesnil, Dugny, Rennes...

Depuis trois décennies, l'immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l'Islam, et ses milliers d'imams originaires de pays autoritaires théocratiques n'ayant aucune tradition démocratique (en provenance d'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l'Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l'Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.
Les prédicateurs de l'association "la Voie Droite" sont adeptes d'un Islam fondamentaliste (communément appelé "salafisme", du mot arabe salaf, "l'époque des pieux prédécesseurs") l'Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.
Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l'état, s'appuyant sur le communautarisme islamique. La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le "beau modèle", et le rejet total de la société civile occidentale.
Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu'il faut éviter de fréquenter ou convertir à l'Islam.
Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l'emprise d'un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,...), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent pa exemple sortir de la maison sans leur permission.

Les prédicateurs de "La Voie Droite" essaiment leur doctrine devant des milliers de Musulmans dans plusieurs Mosquées réparties sur tout le territoire français, on peut citer par exemple les complexes islamiques de Dugny, Ecquevilly, Pontoise, Rennes, Le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Bourg-en-Bresse, Romainville ...
Sur leur site officiel (hard-copy), on peut lire les CV en ligne des "savants religieux" du réseau "La Voie Droite" :

Abou Bakr Abou Abdillah : Diplômé de l'université de Médine et étudiant en magistère à l'université de La Mecque.
Le Cheikh Lakhdar Abou Abdillah : Imam et prêcheur à la Mosquée de Pontoise 70/72 rue du Général Schmitz. Il est diplômé de l’université islamique de Karachi.
Ibrahim Abou Talha : Imam et prêcheur à la Mosquée de La Vertu 48 rue racine à Pantin. Il a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen puis chez Cheikh Mouhammad Al Imam dans la ville de M’bar au Yémen.
Omar Abou Hafs : Ancien Imam et prêcheur à la mosquée de Romainville. Il a appris le Coran par cœur et a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Sadek Abou Yahya : Prêcheur à la Mosquée de Dugny. Il a étudié 8 mois dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Youssef Abou Anas : Imam (depuis 1995) et prêcheur (depuis 2003) à la Mosquée Malik Ibn Anas 7 rue Jules Ferry à Ecquevilly.

Ces "savants" Musulmans, formés dans les plus grandes écoles coraniques de pays théocratiques totalitaires tels que le Yémen, le Pakistan et l'Arabie Saoudite, dont la seule source de loi est la charia, le droit islamique, viennent en Europe et en France précher le rejet de l'Occident. A noter qu'il est difficile d'obtenir des photos de ces prédicateurs, les vrais salafistes fondamentalistes refusent d'être filmés ou photographiés.

Le réseau des prédicateurs fondamentalistes de "La Voie Droite" pilote les Mosquées de plusieurs villes de France : Ecquevilly, Bourg-en-Bresse, Dugny, Pantin, Le Blanc-Mesnil, Rennes,...

Parmi ces prédicateurs on trouve Youssef Abou Anas, l'imam de la Mosquée d'Ecquevilly, petite ville de 4000 habitants des Yvelines, à l'ouest de Paris.

L'association islamique Malik Ibn Anas où officie Youssef Abou Anas a eu le soutien du maire DVD de la ville Guy Jeanne, qui a généreusement octroyé le permis de construire de la Mosquée salafiste le 17 juillet 2012.

"Suite à nos nombreux échanges, je suis en mesure de vous confirmer la volonté de la ville de soutenir le projet de construction d'une salle de prières que vous souhaitez mettre en oeuvre avec le financement des fidèles et qui a fait l'objet d'un permis de construire délivré le 17 juillet 2012."
Lettre datée du 3 janvier 2013 du maire DVD Guy Jeanne à l'attention de l'association islamique Malik Ibn Anas, responsable de la Mosquée d'Ecquevilly, validant la construction du lieu de culte.

Projet de la Mosquée salafiste de Ecquevilly, validé par le maire DVD Guy Jeanne

Arches de la Mosquée de Ecquevilly en cours de construction

Prières de rue musulmanes à Ecquevilly : la communauté islamique met la pression sur la municipalité pour obtenir un lieu de culte décent.

Le 9 février 2014, c'est la cérémonie de pose de la première pierre, marquant le démarrage des travaux. L’association islamique Malik ibn Anas donne une importance fondamentale à l’endoctrinement des enfants par l'intermédiaire de son école coranique.

Voici par exemple, tout le mal que l'imam Youssef Abou Anas de la Mosquée de Ecquevilly pense des femmes occidentales non voilées, extrait d'une de ses conférences :


"A ceux qui disent que le voile dénigre la femme Musulmane, nous leur disons : quelle est la femme la plus dénigrée ? Est-ce celle qui se voile, qui se préserve, que les hommes n’osent pas approcher en voyant sa pudeur, ou bien la femme qui se montre et s’embellit et est considérée comme de la chair humaine ?
Les femmes Musulmanes ne sont pas des femmes d’un soir, ce sont les femmes d’une vie entière. Celui qui veut se marier avec une femme musulmane doit demander sa main a son père ou à son tuteur, pas comme les autre femmes dénuées de toute pudeur et de toute éthique, qui sont les femmes d’un soir et qui assouvissent les plaisirs de ces loups."

Pour l’imam, une femme ne peut être respectée que si elle porte un voile qui couvre tout son corps, qui masque sa beauté, afin ne pas aiguiser l’appétit des « loups ». Les femmes occidentales sont donc des sous-femmes, de "la chair humaine", méprisées, qui ne méritent aucune considération parce qu'elles ne portent pas de voile islamique.

 

Pour Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly, en haut, des femmes de toute une vie, qui se préservent, en bas, de la chair humaine, des femmes d’un soir, méprisables, qui assouvissent le plaisir des loups.

Autre conférence du prédicateur Youssef Abou Anas sur le "vivre-ensemble" disponible sur le site de "la Voie Droite", voici comment l'imam conçoit la Fraternité avec les Chrétiens et les non-Musulmans, extraits :

"Contredire les polythéistes et les non-musulmans, le fait de se désavouer d'eux, fait partie des bases de la religion, et celui qui a un manquement à ce sujet, a un manquement dans sa religion. Il est évident de nos jours, que beaucoup de Musulmans sont dupés et sont amenés à ressembler aux non-Musulmans et à imiter leur comportement. Notamment dans le fait de fêter leurs fêtes non-musulmanes. Ou le fait de donner de l'importance à des non-Musulmans, qu'ils soient des sportifs de haut niveau, ou qu'ils soient des chanteurs, ceci malheureusement est une chose que personne ne peut nier."
[03:50]
"Nul doute que de ressembler aux non-musulmans est une chose interdite en Islam. Le fait de ressembler aux non-musulmans dans leur coupe de cheveux, ou dans les vêtements qui les caractérisent, cela est interdit en Islam."
[05:05]
"Parmi les choses qui sont interdites, que certains Musulmans ne connaissent pas, ou qu'ils font semblant de ne pas connaître, c'est le fait de féliciter les non-Musulmans concernant leurs fêtes. Et ceci est un mal immense, car c'est une forme d'acceptation du mal et du faux dans lequel ils sont, et cela réjouit et réconforte les non-Musulmans dans ce mal et dans cet égarement."
[11:05]
"Le Prophète nous ordonne de contredire les Juifs et les Chrétiens.[...] Le fait de féliciter les non-Musulmans dans les fêtes qui sont les leurs, comme la fête de Noël ou autres fêtes religieuses, cela est interdit à l'unanimité des savants."
[...]
"Vous entendrez certains Musulmans, qu'Allah nous protège de leur mal, qui disent qu'il est autorisé de dire "Joyeux Noël !" aux non-Musulmans. Ceci est de l'égarement, et ceci contredit ce sur quoi les savants sont d'accord."
[...]
"Est-ce une bonne parole de féliciter un non-Musulman dans la mécréance ? Est-ce une bonne parole de réjouir le coeur d'un Chrétien de faire en sorte qu'il soit apaisé dans sa mécréance ?"
[...]
"Cela revient à féliciter celui qui se prosterne devant une Croix, et cela est pire auprès d'Allah que de féliciter celui qui boit de l'alcool, ou celui qui tue une âme innocente, ou celui qui s'autorise de commettre l'adultère et la fornication."
conférence de Youssef Abou Anas "la célébration des fêtes non-musulmanes" (hard-copy)

Il est interdit d'imiter les mécréants dans leur coiffure, leurs musiques, leurs moeurs, leurs vêtements. Il faut éviter de fréquenter les Chrétiens, qui sont dans l'égarement, et ne pas participer à leurs fêtes (Noël, Chandeleur, Pâques, Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint) ni les féliciter. Ce type de prédication divise la société en Musulmans et non-Musulmans, et va à l'encontre du vivre-ensemble, de la cohésion sociale.

D'après Youssef Abou Anas, se prosterner devant une Croix est "pire que de tuer une âme innocente". Alors que Jésus dit dans la Bible : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14:6)
Quand les Musulmans se prosternent cinq fois par jour en direction de la Kaaba de la Mecque, sont-ils les adorateurs d'une pierre noire ?

Autre conférence en ligne sur le site de "la Voie Droite", Youssef Abou Anas critique les Chrétiens en se basant sur le discours prononcé à Ratisbonne le 12 septembre 2006 par le Pape Benoît XVI. Ce dernier faisait référence à l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui lors d'une confrontation vers 1394 avec un Persan Musulman, avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ».

Manuel II Paléologue était un visionnaire, puisque un demi-siècle plus tard, en 1453, Constantinople, la capitale de l'empire byzantin, est pillée, dévastée et prise par les Musulmans, mettant définitivement un terme à l'empire chrétien de Byzance. Le discours du Pape Benoît XVI a été considéré comme une agression contre l'Islam et les Musulmans, et a donné lieu à une réaction du prédicateur salafiste Youssef Abou Anas.
Extraits de sa conférence entièrement disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" :

"Un conseil et un appel au Pape à embrasser l'Islam. Et ceci est un exemple que nous donne ce savant, un exemple que l'on doit suivre. Et c'est malheureusement ce qui fait défaut à beaucoup de Musulmans vivant dans les pays non-musulmans. D'appeler les Chrétiens, d'appeler les Juifs à embrasser l'Islam, à se convertir à l'Islam.
On constate que beaucoup de Musulmans, lorsqu'ils parlent avec des Chrétiens, lorsqu'ils parlent avec des Juifs, ils sont systématiquement sur la défensive, comme s'ils devaient justifier la véracité de l'Islam, comme s'ils devaient montrer que l'image qu'ont les Chrétiens et les Juifs de l'Islam est fausse et de leur donner cette vraie image.
Pourquoi ne pas être sur l'offensive ? Et quand tu vois un Chrétien, de lui dire : " je vous conseille d'embrasser l'Islam. C'est la seule religion qu'Allah accepte et agréé. Si vous voulez le Paradis, il n'y a d'autre issue qu'à travers l'Islam."
[...]
"Vous les Juifs, vous traitez Jésus de fils de prostituée. Vous les Chrétiens, vous ne croyez pas en Mohamed, alors que celui dont vous prétendez être une divinité, n'est autre qu'un être humain."
[14:38]
"Les Juifs et les Chrétiens ont cru en la Thora et en l'Évangile, et n'ont pas mis en pratique les croyances et les jugements qui y étaient contenus. Ils ont traité de menteur et de mensonges le Prophète Mohamed qui est venu considéré vraies les prophéties et les livres qui l'ont précédés, dont la Thora et l'Évangile.
Ainsi ils ont mécru en Mohamed, et en tout ce que cela implique, car le Prophète Mohamed est venu pour considérer vrais les Prophètes qui l'ont précédés.
Ils ont farouchement combattu le Prophète Mohamed, avec leurs prêtres, leurs rabbins, et leurs Papes. Et ces paroles qu'a proféré Benoît XVI n'est qu'une révélation de tout ceci. Ils ont combattu farouchement le Prophète Mohamed, ceci par orgueil, par jalousie, et par oppression de leur part. Ils ont fait cela après avoir falsifié leurs livres et après avoir changé et modifié les croyances qui s'y trouvaient.
Ils ont remplacé l'Unicité et la Foi par le polythéisme et la mécréance. Ils ont aboli de nombreux jugements qui étaient présents dans ces livres Saints. Si ces prêtres, ces rabbins et ces papes ont fait cela vis à vis d'un livre, dont ils prétendent avoir la Foi, et bien il n'est pas difficile pour eux de mécroire au Prophète Mohamed et de ne pas croire au Coran, un livre saint, un livre béni, que le mal ne peut atteindre."
[35:00]
"Convertissez-vous à l'Islam, Ô Pape (Benoît XVI), vous serez sauvé, et vous profiterez d'un Paradis immense et large comme les cieux et la Terre, si vous ne le faites pas, alors ayez la certitude d'un châtiment douloureux et éternel, un feu qu'Allah a préparé pour les mécréants. La chaleur est insoutenable, et la profondeur est lointaine."
[...]
"Nous avons préparé pour les infidèles, des chaînes, des carcans et une fournaise ardente."
[47:47]
"Vous avez certes là apporté une chose abominable, en parlant de ce que les Chrétiens ont proféré comme mensonges à l'égard de Issa, de Jésus, et d'Allah."
[52:28]
extrait de la conférence "O Chrétiens, embrassez l'Islam !" de Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly (hard-copy)

Devant ses Fidèles, Youssef Abou Anas profère plus d'une heure de diatribes antichrétiennes, annonçant que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les textes Sacrés, et que s'ils continuent de refuser d'obéir à leur véritable Prophète Mohamed, ils finiront brûlés en Enfer dans d'atroces souffrances, comme le Pape Benoît XVI s'il ne se résout pas à se convertir à l'Islam.
Les Juifs sont définis caricaturalement dans leur ensemble comme ayant traité "Jésus de fils de prostituée" et les Chrétiens des falsificateurs : un message de Paix, de Fraternité et de Tolérance entre communautés ?

Le site "La Voie Droite" regorge de prédications audio, de livres au format PDF, d'articles incitant les Musulmans à rejeter tout ce qui n'est pas islamique. La religion chrétienne et ses Fidèles sont constamment ciblés et calomniés. Par exemple, extraits du livre du Cheikh Muhammad Ali Ferkous "Le polythéisme des Chrétiens" :

"À la lumière de ce qui a précédé, il apparaît donc clairement que la religion des Chrétiens a été développée sur le blasphème, la dérision d’Allah ainsi que l’attribution d’associés au Seigneur. Ce ramassis de fausses affirmations et de convictions erronées, inspirées en leur majeure partie des religions ayant précédé le christianisme, a fait perdre à cette religion son éclat et son aspect originel authentique qu'elle avait à l’époque du Messie `Îssa (Jésus) fils de Mariam (Marie ,et Prophète envoyé par Allah, le Seigneur des mondes.
La religion chrétienne a donc ajouté, à la faute de l’avilissement du Seigneur et du manque de respect à Son égard, celle du fait de Lui attribuer des associés. Ce polythéisme touche aussi bien ce qui a trait aux attributs propres à Sa Seigneurie -Rouboûbiya- que ceux relatifs à Son droit exclusif d’être adoré-Ouloûhiya."
Extrait du livre "Le polythéisme des Chrétiens" - ouvrage disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" (hard-copy)

Cette forme de rejet systémique ne peut-elle être à l'origine du délabrement progressif des conditions de vie ?
Les habitants de la petite commune d'Ecquevilly constatent depuis quelques années l'apparition d'une forme de violence insidueuse qui n'existait pas auparavant : dégradations, agressions, vandalisme.

 

ISLAMISATION DE LA BRETAGNE

La Bretagne s'islamise en douceur, on connaît déjà le prédicateur sulfureux Rachid Houdeyfa, précheur dans les Mosquées de Brest et de Quimper.

Rennes n'est pas en reste, la ville accueille plusieurs lieux de culte musulmans, dont le nouveau centre culturel islamique Avicenne implanté sur un terrain de 2 640 m², au carrefour de la rue du Recteur Paul-Henry et de l’avenue Charles Tillon, hébergé dans un grand bâtiment blanc de 634 m², et destiné à accueillir entre 450 et 500 personnes. Il comprend deux grandes salles et une bibliothèque, ainsi q'une école coranique pouvant accueillir les enfants.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes, bastion de l'islam salafiste misogyne et intolérant, construit avec l'appui du député socialiste Marie-Anne Chapdelaine.

Ce centre cultuel est un bastion de l'Islam salafiste, Ibrahim Abou Talha, imam salafiste de "la Voie Droite" y vient précher "sa bonne parole". À la Mosquée Masjid de Pantin dans laquelle il officie, il déclarait : "Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie".

Un appel au meurtre caractérisé.

Ibrahim Abou Talha est venu précher au centre culturel islamique Avicenne et à la Mosquée At-Taqwah de Rennes les 19 et 20 décembre 2015.

"Ce fut facile pour certains dossiers, plus longs pour d’autres. Mais les missions du centre définies dans la convention signée entre la Ville et les responsables de l’association gestionnaire ont finalement été approuvées a l’unanimité"
[...]
"En ouvrant ce second Centre culturel islamique, dénommé Centre culturel Avicenne, nous entendons créer un espace culturel où il est possible de découvrir et faire vivre la civilisation arabo-musulmane, pour tous les Rennais, qu’ils soient musulmans ou non."
Marie-Anne Chapdelaine, conseillère municipale déléguée à l’intégration et l’égalité des droits, et député socialiste d’Ille-et-Vilaine, s'est impliquée directement dans l'islamisation de la ville de Rennes (hard-copy), en permettant la venue de prédicateurs fondamentalistes programmés pour endoctriner une nouvelle génération de jeunes Musulmans à une idéologie intolérante et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes est également infiltré par l'UOIF, la branche française de l'organisation politique des Frères Musulmans. En effet, le cheikh Mohamed Achaibi de l'institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon est venu y donner une conférence les 27 et 28 avril 2013.

L’IESH de Château-Chinon cache sous ce titre pompeux une immense madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent et incompatible avec celui de la constitution républicaine.
L'institut
a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (hard-copy). Rappelons que le prédicateur Youssef Al Qaradawi appelle publiquement, devant des millions de téléspectateurs Musulmans sur les chaînes de télévisions des pays arabes, à exterminer les Juifs.

Aucune mesure gouvernementale n'a jusqu'à présent été prise pour interdire les prédicateurs salafistes de "la Voie Droite", qui continuent de propager leur idéologie mortifère et destructrice dans les Mosquées avec l'aide des élus locaux de plusieurs villes de France.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 février 2016

20/01/2016

Propagande antisémite et diffusion de littérature incitant au terrorisme islamique par l’association musulmane de la Grande Mosquée de Nevers : « Quiconque insulte Allah ou insulte l’un des prophètes, exécutez-le !», « Les Juifs sont des gens sataniques.

Nevers est une ville d'environ 35 000 habitants située dans le centre de la France, au coeur du département de la Nièvre (58). La commnune a accueilli ces dernières décennies une immigration importante, essentiellement arabo-musulmane, devenue au fil du temps une immigration de peuplement.

Pour satisfaire les exigences de la communauté musulmane, trois Mosquées ainsi qu'une école coranique de la Mosquée "du Pardon", en capacité d'éduquer une centaine de jeunes Musulmans, ont été construites sur la ville de Nevers en quelques années, pilotées sous la bannière de l'Association Musulmane de Nevers (AMN). Pour améliorer la qualité de l'enseignement, les Fidèles ont la possibilité de faire des dons pour la Mosquée.

Quel enseignement est dispensé par cette association aux Fidèles Musulmans, responsable de l'éducation islamique d'une partie de la population ? Pour s'en faire une idée, on peut analyser et consulter sur le site Internet officiel de l'association AMN une bibliothèque numérique complète, dont tous les ouvrages sont disponibles gratuitement en ligne au format PDF. On remarque que tous les livres publiés sur le site traitent de l'Islam rigoriste le plus radical enseigné en Arabie Saoudite, vecteur de diffusion d'une haine virulente anti-juive, du rejet de l'Occident de la démocratie participative, ainsi que d'une idéologie foncièrement misogyne.

La Mosquée "du Pardon" de Nevers gère une école coranique diffusant la Religion de "Paix et Tolérance" à plus d'une centaine de jeunes Musulmans.

fidèles de la Mosquée "le Pardon" de Nevers

La journée "portes ouvertes" au public du 19 décembre 2015 n'est qu'une vitrine présentée par l'association de la Mosquée "du Pardon" de Nevers afin de masquer l'idéologie antioccidentale, antisémite et misogyne véhiculée aux Fidèles Musulmans

Analysons quelques uns de ces ouvrages.


Le célèbre cheikh saoudien Abdulaziz At Tarifi, référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Nevers, diffuse dans le monde entier ses ouvrages de l'Islam Radical. Celui qui insulte le Prophète Mohamed, de quelque manière que ce soit, doit être tué.

On trouve par exemple le livre du cheikh saoudien Abdulaziz At Tarifi : "La sentence de celui qui insulte Allah". Sur une quarantaine de pages, le "savant" Musulman saoudien martèle en boucle que tout individu qui insulte Allah ou son Prophète, doit être tué. Quelques extraits ci-dessous (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

"L’unanimité des savants quant au fait que toute personne qui insulte Allah est mécréante. Les savants de toutes les écoles juridiques, parmi ceux qui admettent que la foi se matérialise par la parole et l’acte, se sont accordés unanimement sur le fait qu’insulter Allah est un acte de mécréance, et qu’on ne doit en aucun cas considérer les excuses ou justifications de celui qui insulte Allah. Et ceci est valable pour toute insulte ou dénigrement commis de manière explicite.
Le Prophète a dit : « Quiconque insulte Allah ou insulte l’un des prophètes, exécutez-le !» Layth rapporte d’après Mujâhid qu’IbncAbbâs que le Prophète a dit : «Tout musulman qui insulte Allah ou bien l’un des prophètes a assurément traité le messager d’Allah de menteur, et ceci est un acte d’apostasie.
On exige de lui qu’il se repente, et s’il ne le fait pas, on l’exécute. Et toute personne qui se trouve sous un pacte [de non-agression] et qui se rebelle en insultant Allah ou bien l’un des prophètes, en faisant cela ouvertement aura certes rompu le pacte. Ainsi, exécutez-le !»
L’imam Ahmad a été interrogé au sujet de celui qui insulte Allah.
Il a répondu : «Voici un apostat ! On lui coupe le cou.» - comme l’a rapporté de lui son fils Abdullah. Et plus d’un savant a relaté un avis unanime quant au statut mécréant de l’auteur d’un tel acte et le fait qu’il mérite la peine de mort.
Parmi eux :
- Ibn Râhawayh a dit : « Les musulmans se sont tous accordés sur le fait que quiconque insulte Allah, insulte Son messager, refuse une chose révélée par Allah, ou assassine l’un des prophètes d’Allah devient mécréant par cet acte, même s’il accepte ce qu’Allah a révélé » - Al-Qâdhî Iyâdh a dit : « Il n’y a aucune divergence sur le fait que toute personne qui insulte Allah est mécréant et que son sang est licite. »

Conformément aux principes de l'Islam tels qu'ils sont diffusés par la Mosquée de Nevers, les Frères Kouachi ont respecté l'obligation d'exécuter les caricaturistes de Charlie Hebdo : Wolinski, Cabu, Charb, Bernard Maris et Tignous, parce qu'ils avaient insulté l'Islam et le Prophète Mohamed.

 

Autre manuel disponible intégralement sur le site de la Mosquée de Nevers, "La Conspiration" du prédicateur Zaghloul Al Najar, un véritable condensé de haine anti-juive, véhiculant tous les clichés sur le peuple élu, raciste, arrogant, cupide, complotant secrètement pour dominer la planète. Extraits (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

"Tout au long de l'histoire, l'humanité n'a connu de conspiration plus dangereuse, plus malicieuse, plus infâme que celle dont le peuple palestinien a été victime durant le siècle dernier. Une conspiration complotée malicieusement par les Juifs, exécutée par les puissance coloniales dont l'Angleterre, la France, l'Italie, et les États-Unis et auxquelles s'étaient ralliés les autres états du monde qui étaient dépourvus de la plus élémentaire conception de justice et du plus simple principe de droit.
Cette conspiration a débuté par un mensonge malicieux et une fausse prétention qui ne reposent sur aucune preuve et que la raison réfute, mensonge inventé par les Juifs contre Dieu en prétendant qu'il promit à Abraham et à ses descendants la possession de la terre de Palestine jusqu'au jour du Jugement.
Aussi considèrent-ils ce mensonge comme un acte divin leur prodiguant la possession de la terre de Palestine; ce qui leur permet de chasser, déplacer et tuer ses habitants, s'emparer de leurs biens et propriétés et de s'y implanter."
p6
"Les Juifs, dans leur énorme majorité, représentent le filon de mécréance dans le Monde."
p13
"Le Sionisme est un mouvement atteint de racisme odieux, de paranoïa, de haine envers les autres et de l'envie de supplicier les autres, de les dominer et les diriger."
p19

"En ayant recours à la falsification de la religion et de l'histoire, en inventant des mensonges contre Dieu, ses Anges, ses Livres, ses Prophètes et ses Messagers et en ayant le sentiment qu'ils sont plus importants que les autres nations du monde, ils rendent ainsi légitime le fait de tricher, tromper et trahir les autres, de voler leurs biens, les agresser par tous les moyens y compris l'invention et la propagation des mensonges, la provocation des émeutes et des hostilités entre les peuples; et en faisant tout cela, les Juifs sont bel et bien des gens sataniques."
p24

Un faux discours censé avoir été prononcé devant le Congrès Américain par le président Benjamin Franklin, père de la constitution d'indépendance des États-Unis, est repris en partie pour justifier la haine des Juifs :

"Franklin fut le premier président américain à sentir le danger Juif avant qu'il ne pénètre au coeur de l'Amérique, en étudiant leur Torah, leur histoire en Europe et la destruction qu'ils ont provoquée."
p37
"Les complots juifs contre l'humanité sont aussi anciens que le temps et aussi nombreux que les malheurs subis par l'humanité..."

"l'antisémitisme est un prétexte inventé par les Juifs en occident pour se débarrasser de leurs ennemis et adversaires, pour cacher leurs crimes et obtenir des privilèges exceptionnels."
p62

Il est tout à fait scandaleux que la municipalité de Nevers autorise l'association musulmane de la Mosquée à diffuser de tels ouvrages, une propagande haineuse, bien évidemment contraire à la loi.

 

Les ouvrages du prédicateur antisémite et antioccidental égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi figurent également en nombre et en bonne position dans la bibliothèque numérique diffusée par la Mosquée de Nevers (hard-copy).


Rappelons que Youssef Al Qaradawi appelle publiquement sur les chaînes de télévisions arabes, les Musulmans du monde entier à exterminer les Juifs partout où ils se trouvent et ainsi à finir le travail commencé par Hitler.

Extrait d'un de ces livres tiré du site de la Mosquée de Nevers, "Islam, civilisation de demain" pour vous donner un bref aperçu de sa vision de l'Islam (hard-copy) (lien 1) (lien 2).

"L'arrogance de l'Occident.
Ayant hérité de la civilisation romaine qui séparait les gens en deux catégories : les Romains considérés comme maîtres et les non romains ou barbares considérés comme esclaves, l'Occident a généré des Occidentaux arrogants, se voyant supérieurs aux autres.
C'est ainsi qu'apparaît la ségrégation raciale, de race et de couleur, au sein même de la civilisation moderne, et que la race blanche est la race supérieure, maîtresse et dominante par conviction."
[...]
"Ces concepts empêchent l'homme occidental de se considérer comme malade et que nous les Musulmans sommes en possession du remède adéquat."
p204-205

"L'esprit de croisade
En plus de l'arrogance et de l'orgueil, notons encore le haine vieille de plusieurs siècles, du temps où les Musulmans sont sortis vainqueurs de croisades et ont récupéré leurs terres après deux siècles d'emprise ennemie, les neuf invasions chrétiennes ayant échoué.
Cette haine existe bien avant les croisades, elle date de la première confrontation entre le Christianisme et l'Islam, surtout que ce dernier a réalisé un grand succès militaire et religieux en conquérant des pays, vivant longtemps à l'ombre du christianisme, et dont les peuples se sont convertis à l'Islam et ont de surcroît levé l'étendard de sa Da'wa et de sa défense. Ainsi, la Syrie, la Palestine, l'Égypte et le Nord africain sont devenues de vraies forteresses de la religion."
p205

Youssef Al Qaradawi considère l'Occident comme une véritable plaie pour l'humanité : les occidentaux seraient des gens malades, racistes, arrogants et ségrégationnistes. Les croisades sont unilatéralement décrites comme des invasions par des barbares sanguinaires Chrétiens, occultant totalement les jihad islamiques perpétrés par les Musulmans pendant des siècles. La vérité historique est en fait nettement moins tranchée.
Il est impossible de donner une liste exhaustive des massacres, pillages, meurtres, réduction de populations en esclavage, réalisés par les conquérants musulmans imitant le Prophète Mohamed (« le beau modèle ») au cours des siècles sur les différents continents africain, européen, asiatique et au moyen-orient.
Je vous invite pour plus d’informations à vous reporter aux ouvrages sur l’Histoire du Jihad islamique, on peut citer, parmi des centaines d’autres :
- « Crucified Again » de Raymond Ibrahim
- « Jihad » de Paul Fregosi

- « Esclaves chrétiens, maîtres musulmans » de Robert C. Davis

- « Le génocide voilé », de Tidiane N’Diaye
- « Islamic jihad » de M.A. Khan

- « Les chrétientés d’Orient » de Bat Ye’or
- « Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia » du professeur d’Histoire Simon Barton

- « Captifs en Barbarie » de Giles Milton

Les témoignages de ces ouvrages décrivent, à partir de documents historiques de sources chrétiennes, juives ou musulmanes, les humiliations subies par les peuples sous domination islamique.

 

Quelle est la solution préconisée par Youssef Al Qaradawi pour bâtir une société saine et paisible ? Détruire les sociétés occidentales pour les remplacer par un Califat islamique sous les lois de la charia.

"Même pour les obligations prescrites à l'intention de ceux qui détiennent le commandement, le Coran s'adresse à tous les croyants pour exécuter les sanctions : "Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main"
(Al-Ma'Idah 38)
"fouettez-les chacun de cent coups de fouet"
(An-Nour 2)

et dans d'autres versets encore..."
p177

"Il est utile de savoir que le voile ou le hijab n'est pas un symbole religieux, c'est un engagement prescrit pour toutes les Musulmanes dans le Coran. Sa négligence entraînera la colère de Dieu et son chatîment. Écoutons ce verset : "Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît, et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines."
(An-Nur 31)
En outre, l'État islamique recommande fermement ou plutôt oblige la femme Musulmane à se couvrir le corps par obéissance à Dieu, tandis que l'état laïc lui laisse la liberté vestimentaire absolue."

[...]
Le voile de la Musulmane a un but précis et connu : celui de couvrir son corps par ordre divin."
p208

La société rêvée par Youssef Al Qaradawi, la charia islamique avec coups de fouets pour les couples adultères, mains des voleurs coupées, et voile islamique obligatoire pour les femmes afin de ne pas provoquer les hommes et préserver ainsi leur pudeur.

Pour compléter le travail de Qaradawi, tout un tas d'ouvrages de la Mosquée de Nevers décrivent la condition féminine, et régissent son comportement dans la société.
On peut par exemple lire l'ouvrage du cheikh saoudien Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan "Notices sur les lois concernant les femmes croyantes", disponible sur le site de la Mosquée de Nevers, qui règle la vie de la femme musulmane en société et ses interdits, par exemple comment elle doit se vêtir afin de ne pas ressembler au femmes mécréantes et perverses, quelques courts extraits (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

Le grand cheikh saoudien Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan, qui interdit aux femmes de voyager seules et d'écouter de la musique, est une référence théologique pour l'association musulmane de Nevers


"Dans la "collection des consultations juridiques (22/145)" Le cheikh de l'Islam Ibn Taymiyya dit "ce que font certaines garces faisant de leurs cheveux une seule tresse qu'elles laissent tomber entre leurs épaules".
Le cheikh Mohammad Ibn Ibrahim, Mufti des Ad-Diyar As-Sa'udiyya dit "s'agissant de ce que font aujourd'ui certaines femmes musulmanes : séparation de la chevelure dans un sens, ou dans l'autre, regroupement en chignon, enroulement en une masse au-dessus de la tête comme le font les européennes, cela n'est pas permis car on y cherche à ressembler aux femmes mécréantes."
p18
"Il et interdit à la femme musulmane de s'épiler partiellement ou totalement les sourcils par quelque moyen que ce soit, parce qu'il s'agit là de l'épilation pour laquelle le Prophète (Paix et salut sur lui) a maudit toute femme qui la pratique."
p20
"Dieu a maudit les femmes qui se font tatouer et celles qui tatouent, les femmes qui s'épilent les sourcils et celles qui les aident dans ce sens, les femmes qui se font écarter les dents par gercure, à des fins de beauté et altérant de ce fait, la Création d'Allah le Tout Puissant."
p21
"La tenue vestimentaire de la femme doit être ample, soustrayant tout son corps aux regards des hommes autres que ceux qui ne sauraient l'épouser (les maharami). Ces derniers ne doivent voir que ce que la femme leur montre habituellement : son visage, ses paumes et ses pieds."
p55

Vous pouvez lire la suite des lois auxquelles doivent se soumettre les Musulmanes pieuses, avec entre autre l'interdiction pour les femmes d'écouter de la musique (page 160) et de voyager seule (page 161). Ce mode de vie tente peu à peu de s'imposer dans nos sociétés occidentales, en particulier dans les banlieues à forte population d'immigrés issus de la communauté musulmane.
On se rappellera par exemple que plus de 500 femmes européennes non voilées qui fêtaient le nouvel an dans les rues de Cologne en Allemagne le 31 décembre 2015, se sont fait agressées sexuellement par des centaines de migrants pour la grande majorité issus de la communauté musulmane, à cause de leur tenue occidentale jugée indécente.

On peut remarquer par ailleurs la venue du prédicateur Hassan Iquioussen, reçu par l'association musulmane de Nevers le 25 janvier 2015.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Quel type de société veulent bâtir les responsables de l'association musulmane de Nevers ? Où se trouve le message de Fraternité, d'Amour, de Paix et de Tolérance ? Les doctrines des ouvrages diffusés sont totalement incompatibles et inconciliables avec les démocraties participatives des sociétés occidentales. Question plus inquiétante : les livres de la bibliothèque numérique sont-ils enseignés aux jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée de Nevers ?

 

Le maire LR Denis Thuriot autorise l'Islam radical antisémite, misogyne et antioccidental à s'implanter durablement dans la commune de Nevers, ce qui condamne sur le long terme, le vivre-ensemble et la cohésion sociale entre communautés.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 janvier 2016