Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2017

Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed

La pénétration de l'Islam ne se limite pas aux banlieues parisiennes des grandes villes, mais également dans les petites communes et les campagnes françaises.

Pierrelatte est une petite ville française d'environ 13 000 habitants située dans le département de la Drôme (26) en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune est depuis quelques années infiltrée par l'association islamique locale, une officine idéologique  de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. L'association dispose d'une Mosquée pour endoctriner la communauté musulmane de Pierrelatte, par l'intermédiaire de ses prédicateurs.

La Mosquée est associée à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), basé à Saint-Denis et à Château-Chinon, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense madrassah sous le contrôle de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du Droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine. Sur leur page Facebook officielle, les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte font la publicité de l'IESH (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

Les formateurs de l'IESH ainsi que des prédicateurs fondamentalistes, viennent endoctriner les Musulmans de Pierrelatte à l'idéologie des Frères Musulmans, et sèment de manière lente et pernicieuse dans la Oumma, la communauté musulmane, le rejet de la société occidentale.

"La réalité que l'Europe refuse d'accepter...Voilà une Noire Africaine qui leur parle en leur langue...leur donne une bonne lecture de leurs hypocrisies....A suivre et à partager." (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Pierrelatte ne se considèrent pas comme Européens, en employant le terme "leur", pour les désigner comme "autres", ils dénoncent une soi-disant hypocrisie des Européens, en niant les problèmes liés à l'immigration de masse, et visent à culpabiliser l'Occident des guerres millénaires se déroulant dans les pays du tiers-monde musulman.

Le prédicateur des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen (à droite sur la photo) vient régulièrement précher à la Mosquée de Pierrelatte, le 9 décembre 2016 (hard-copy), ou encore le 31 mars 2017. (hard-copy)

Les positions politiques de Béchir Ben Hassen sont très proches de celles de Rashed Ghannouchi, le prédicateur tunisien des Frères Musulmans, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia en Tunisie à long terme. En Tunisie, Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

 

Béchir Ben Hassen, invité régulier de la Mosquée de Pierrelatte, fait de l'incitation à la haine et au meurtre devant les Fidèles : les caricaturistes du Prophète Mohamed doivent être mis à mort !

Rappelon les textes de lois françaises :
"Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile."
article 35 de la loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État)

-                                                 

                                                 


Mohamed François (photo), un converti, imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, est invité régulièrement à la Mosquée de Pierrelatte. Ce prédicateur interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année et toutes celles qui se rapportent à la civilisation occidentale : se joindre aux mécréants pendant ces fêtes seraient une infamie, une trahison de la Foi de l'Islam.
Est-ce là un message de respect, de tolérance et de vivre-ensemble ?
Cet endoctrinement contribue à la mise en place d'une société parallèle, communautarisée, qui ne s'oriente pas dans la même direction que la communauté nationale française, car elle n'a pas le même patrimoine, cultuel, culturel, ni la même vision historique de la France.

Mohamed François le 11 novembre 2016 à la Mosquée de Pierrelatte, "Les déviances de la jeunesse : causes et remèdes".

L'imam radical de la Mosquée de Montpellier Mohamed Khattabi (au centre sur la photo) en conférence à la Mosquée de Pierrelatte le 1er juillet 2012 (hard-copy).
Dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, il glorifie le terroriste Oussama Ben Laden, un héros d'après lui, veut l'application de la charia et tient des propos homophobes.

Sofiane Abou Ayoub (à gauche sur la photo), professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP) à Saint-Denis (93), une école fondamentaliste de l'Islam wahhabite saoudien, est invité par les responsables de la Mosquée de Pierrelatte le 26 février 2017 (hard-copy)

L'imam de la Mosquée d'Arles, le fondamentaliste antioccidental Morad Hamza est invité à la Mosquée de Pierrelatte le 4 février 2017 pour une conférence, "Comment faire du Coran notre mode de vie" (hard-copy)


Adepte de la charia islamique, Morad Hamza enseigne à ses fidèles Musulmans la juridiction coranique, en particulier comment et sous quelles conditions délivrer les coups de fouets aux femmes adultères, il nie également l'existence de la fête chrétienne de Noël, pour lui, une perversion.
Tout cela dans le but de discréditer devant les Musulmans le Christianisme, une fausse religion selon lui, et mépriser la civilisation occidentale dans sa globalité.
Le but étant d'isoler la communauté musulmane afin qu'elle finisse par suivre uniquement les prescriptions des lois divines d'Allah et de son Messager.

Le maire LR de Pierrelatte Marie-Pierre Mouton n'a pris aucune mesure contre l'implantation dans sa ville d'une association islamique invitant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux, qui sur le long terme, en endoctrinant la communauté musulmane de la ville, conduiront à générer une fracture de la société civile entre Musulmans et non-Musulmans. La progression de la charia est en marche grâce à l'aveuglement des élus.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 mai 2017

01/12/2013

À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

Nîmes, ville du sud de la France de plus de 240 000 habitants, a connu une forte immigration musulmane, sur les trois dernières décennies.

Pour permettre d'intégrer, se conformer aux revendications des différentes associations musulmanes, et ne pas trop dépayser ces nouvelles populations nîmoises, des lieux de Culte ont été bâtis sur toute la ville, en particulier dans les années 1990, la Grande Mosquée "Lumière et Piété".

La Grande Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété"

La Mosquée, loin d'être un simple lieu de Culte, de prières et de reccueillement comme on pourrait s'y attendre, n'est en fait qu'une immense salle d'endoctrinement et de diffusion d'une propagande politique très élaborée.
Des prédicateurs de l'Islam politique antioccidental et antisioniste sont invités régulièrement pour donner des conférences dans la Grande Mosquée de Nîmes. Suivons quelques uns de ces "savants".


MOHAMED KHATTABI

Mohamed Khattabi est l'imam de la Mosquée "Averroès" sur la ville de Montpellier, un prédicateur "ouvert et tolérant", il donne des sermons incitant au rejet de l'Occident et du Christianisme, milite contre la démocratie, considère Ben Laden comme un héros de lutte contre l'impérialisme américain, interdit à ses Fidèles de dessiner des personnages ou des animaux, explique, textes coraniques à l'appui, qu'un homme et une femme ne peuvent se retrouver seuls dans une pièce ou dans une voiture (s'ils ne sont pas mariés ou de la même famille).

Un court extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété" le 23 février 2013, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

L'imam de la Mosquée "Averroès" de Montpellier, Mohamed Khattabi, donnant un sermon à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes :
"On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l'homosexualité n'a pas sa place dans la religion musulmane."

"En Europe, le voisinage avec l'Andalousie, et dans l'Andalousie, qu'est-ce qu'il y a ? Les Musulmans. Il y avait un échange de culture. Et le citoyen, et je vais utiliser le mot peuple, le peuple européen commence à bouger. Il a voulu se débarasser de l'Église et de sa tyrannie qui a confisqué la raison, et a confisqué la richesse.
L'être humain n'a pas le droit de s'exprimer et de dire des vérités.
Quand Galilée a dit : "La terre est ronde", il l'ont tué. Il ne faut dire que ce que l'Église dit. Il ne faut croire que ce que l'Église croit. Notre religion nous dit : "Allez-y, méditez, regardez, tirez les conséquences, tirez les leçons". L'Islam nous appelle à l'ouverture, à voir, à chercher et à explorer. D'ailleurs, c'est pour ça que les Musulmans ont pu avancer dans beaucoup de sciences. C'est parce que la religion le permet. Seulement, elle encadre, faut pas déraper. Eux, dans l'Église non.
La science passe par l'Église, au point que je me rappelle avoir vu un film qui relate une partie de l'Histoire de l'Église, ils avaient certains livres qu'ils ont lubrifié avec du poison, si jamais tu touches le livre et que tu commences à tourner les pages, tu poses de la salive sur ta langue, et tu tournes la page. Et en tournant la page, tu es en train de prendre le poison, et si tu remets ton doigt sur la langue, tu donnes du poison à ta langue. Et c'est comme ça que ceux qui veulent avoir accès à la science sont obligés d'acheter des livres en cachette, ou s'ils rentrent dans des bibliothèques interdites, se retrouvent morts.
Pour leur interdire d'aller chercher la science, seule l'Église a droit à l'accès à la science, et donc le citoyen commence à se rebeller en s'alliant avec les rois et les monarchies.
Ils ont éliminé l'Église, c'est la monarchie qui a pris la place de l'Église. Et le citoyen il commence à voir encore le ras-le-bol des monarchies, qui a amené à la révolution, et qui a amené à l'apparition de la démocratie.
La démocratie apparaît comme un ras-le-bol, une volonté de se débarrasser de la tyrannie de l'Église et de la monarchie."
[14:50]
Mohamed Khattabi, imam de la Mosquée "Averroès" de Montpellier, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété" le 23 février 2013

Pour Mohamed Khattabi, il y a l'Église, représentante du Christianisme, le Mal incarné, qui est une organisation qui entrave la liberté d'expression, et l'Islam, la religion ouverte aux sciences et tolérante vers les autres. Khattabi ne voit en l'Église qu'une forme de répression liberticide. À aucun moment, il ne fait mention des penseurs chrétiens, tels que Thomas d'Aquin, Saint-Augustin, Pascal, Abelard, Bède le Vénérable, Catherine de Sienne, Guillaume d'Occam... ayant développé une vraie pensée philosophique, loin d'être fermée à la science ou à la recherche, à la raison, au questionnement, et à l'ouverture à l'Autre.

On pourrait par ailleurs se demander, puisque, d'après Mohamed Khattabi, l'Islam est ouvert à la recherche et aux sciences, pourquoi ces domaines ne se sont-ils pas développés dans le monde musulman à partir du XV siècle, alors que l'Islam avait quasiment terminé son expansion et éliminé définitivement toute opposition chrétienne, païenne ou juive dans le Maghreb, en Byzance (qui tombe en 1453), chez les perses et dans le monde arabe ?
La mécanique, la chimie, l'électromagnétisme, la thermodynamique, la physique quantique, la mécanique des fluides, la biologie, la recherche médicale, l'eléctronique, l'astrophysique, le calcul intégral, la réflexion philosophique, la remise en cause de soi,...pourquoi seuls des penseurs du monde chrétien occidental ont developpé ces sciences et quasiment aucun dans le monde musulman ?
Et aujourd'hui, qu'en est-il ?

Dans un rapport édité par l'UNESCO, sur l'année 2008, la totalité de la production scientifique du monde Musulman (57 pays, soit environ 1,2 milliards d'habitants) fut équivalente à celle...de l'Italie !

Pour justifier ses arguments, Mohamed Khattabi explique que "l'Église a tué Galilée". Ce qui est faux. Galilée n'a pas été tué par l'Église, et n'a même jamais séjourné en prison.
Galilée a été victime de son arrogance.
Quand, à Pise, ses collègues astronomes jésuites affirmaient que les étoiles filantes étaient des phénomènes de l'atmosphère terrestre (ce qui est vrai), Galilée se moquaient d'eux, en expliquant qu'ils ne comprenaient rien à l'astronomie, allant jusqu'à écrire un pamphlet ("le Saggiatore" en 1623) dans lequel il qualifiait un des jésuites, Sarsi, de "scorpion".
Galilée, dans son tort, s'est évidemment alors attiré des ennemis, qui ont fait bloc contre lui, surtout après son "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde", mettant en scène de manière à peine déguisée le Pape Urbain VIII, pourtant son ami et protecteur, et se moquant de lui, ce qui lui a valu un procès pour diffamation contre l'Église, au terme duquel il fut assigné à résidence.
Il ne s'agit pas de justifier la pouvoir de l'Église à cette époque, mais de remettre dans son contexte et démystifier les propos de Mohamed Khattabi.

Khattabi avance également que l'Église empêchait les personnes de consulter les livres dans les bibliothèques en les empoisonnant. En se basant sur un film, une fiction, tiré du roman "Le nom de la rose" de Umberto Eco. Khattabi se sert de cette fiction pour mépriser et discréditer le Christianisme et l'Église aux yeux des Musulmans nîmois.

Sur l'homosexualité, l'avis de l'imam est sans appel :
"On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l'homosexualité n'a pas sa place dans la religion musulmane."
[15:25]

"L'Islam nous appelle à l'ouverture, à voir, à chercher et à explorer", alors que Khattabi condamne l'homosexualité, et interdit à ses Fidèles d'esquisser des personnages sur une feuille de papier ? Sait-il que aujourd'hui, l'Arabie Saoudite est interdite aux Juifs ? Que l'apostasie est passible de peine de mort ou de prison dans la plupart des pays Musulmans ? Sait-il qu'en Iran, une femme qui refuse de porter le Hijab est passible de 3 à 5 ans de prison ferme ?


HANI RAMADAN

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Il est également reçu par les prédicateurs de la Mosquée de Nîmes, des extraits de sa conférence donnée le 8 septembre 2013 en gras italique ci-dessous :

Le prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes : "les média sont tenus par les sionistes"

"Lorsqu'une Musulmane porte le voile, cela veut dire que elle répond à une injonction coranique qui est aussi portée dans la Sunnah, qui dit qu'elle doit porter le voile. Si elle choisit librement de le faire, et bien il n'y a pas de problème dans la constitution française, il n'y a pas de problème dans les Lois de la déclaration des Droits Humains. Pourquoi tout d'un coup le Niqab est mis en avant ? C'est parce qu'il y a une agression ciblée contre la communauté musulmane."
[17:15]

"Comme l'islamophobie gagne du terrain malheureusement, comme les média qui sont tenus par les sionistes, qui dans beaucoup de cas travaillent à faire en sorte que la haine de l'Islam se développe et c'est voulu, et bien nous sommes devenus des cibles potentielles d'agression qui se multiplient, il faut réagir." [18:05]

"Aujourd'hui les Musulmans sont agressés. Ils sont agressés de partout, ils sont agressés ici. L'islamophobie, cette haine qu'on déverse contre les Musulmans et la pratique de l'Islam, c'est voulu, et ils sont agressés dans nos pays. Regardez chez eux, ce qui s'est passé dernièrement en Égypte, où l'on voit que l'on pourrait se poser la question, je sais que certains d'entres vous auraient exprimé qu'on aborde ce sujet, je ne vais pas rentrer dans ce sujet, mais je vous dirai simplement une chose : c'est qu'il faut quand même qu'on observe avec lucidité ce qui se passe.
Quel rapport y-a-t-il entre les pétro-monarchies saoudiennes, émiriennes, koweïtienne, entre l'entité sioniste, l'axe américano-sioniste qui travaille dans la région et les militaires putschistes qui ont fomenté ce coup d'état ? Tous ces gens-là se sont mis d'accord contre l'exercice de la liberté d'expression dans le sens de l'arbitrage des urnes de tout un peuple.

On a mis en avant, on a favorisé la violence des armes contre l'arbitrage des urnes. Normalement, le gouvernement français devrait nous dire immédiatement que c'est inadmissible et lutter contre ce coup d'état au niveau des média, au niveau des hommes politiques, puis on observe que l'on a affaire à un silence complice dans la plupart des cas, ainsi que pour la Suisse et toute la communauté européenne, ainsi que pour les américains, les États-Unis qui ont refusé avec une hypocrisie complète de dire que c'est un coup d'état."

[...]
"Pourquoi ces roîtelets veulent préserver leur richesse ? Parce que la vague grandit et réclame que l'on respecte la volonté populaire menace leur gouvernement qui exploite les richesses du pays. Et finalement ce qui se passe à cet endroit, c'est ce qui se passe dans l'ensemble de l'Afrique. L'Afrique est riche, je suis allé dernièrement en Guinée-Conakry, c'est un des pays les plus riches du monde, et sa population est une des plus pauvres du monde.
Comment comprendre cette équation à l'envers ? Simplement en disant que vous avez une mafia que détient une oligarchie dominante, qui détient le bien du pays, et qui travaille avec les exploitants occidentaux qui volent aussi les bien du pays. C'est une alliance qui est maudite."

[19:00]

Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 8 septembre 2013 (hard-copy)

Pour Hani Ramadan, les sionistes sont partout, ce sont eux qui ont organisé le coup d'état destituant les Frères Musulmans du pouvoir en Égypte. L'état français et ses média sont par ailleurs complices du complot américano-sioniste organisé à l'échelle internationale contre les Musulmans. Ce type de propagande ne peut-il pas éveiller chez les Musulmans nîmois de l'animosité envers l'Occident, la France, l'état français et ses institutions ?
Martelée depuis plusieurs années, cette idéologie peut-elle amener un rejet complet de la société civile occidentale et un repliement communautaire par une partie de la population musulmane endoctrinée par les sermons des prédicateurs de la Mosquée "Lumière et Piété" ?


TARIQ RAMADAN

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français.

Figure de proue de l'idéologie politique militante de Tariq Ramadan depuis plusieurs années, l'importation sur le territoire français du conflit israélo-palestinien et du complot sioniste à l'échelle mondiale. Le 5 octobre 2013, il est reçu en grande pompe à la Mosquée de Nîmes pour donner une conférence : "vivre un Islam engagé", en gras italique ci-dessous quelques extraits de sa conférence :

"Allah dit : "ne leur obéit pas sur ce qu'ils veulent t'imposer". Attention, n'obéis pas au négateur de Dieu, et résiste à leur attaque au moyen d'un grand Jihad. Et là, les commentateurs qu'est-ce qu'ils disent : "n'obéis pas, ne te laisse pas imposer par ceux qui nient Dieu et utiise le Coran comme la référence pour ta résistance à leur imposition.
ça veut dire que le Coran c'est ton âme de résistant. Ce n'est pas une arme à l'italienne avec laquelle tu tues, c'est une arme que tu dois comprendre parce que c'est une arme avec laquelle tu éveilles l'intelligence de ton interlocuteur.
"

[...]
"Les gens peuvent vous insulter, les gens vous regardent avec un regard un tout petit peu tordu, vous êtes toujours un peu arabe, un peu africain, un peu musulman, comme vous vous êtes converti à l'Islam vous êtes un peu traître, vous allez répondre comment ? Avec la connaissance de ce que vous êtes, premier engagement, avec le vocabulaire de qui vous vous adressez, deuxième engagement, avec la sagesse de comment vous devez vous comporter, troisième engagement. On vous insulte, vous souriez. Mais le sourire, ce n'est pas un compromis, ce n'est pas le sourire des lâches. Le sourire, il est digne."

Tariq Ramadan diffuse sa propagande habituelle : Les Musulmans évoluent en France en milieu hostile, les relations évoquées entre musulmans et non-musulmans sont toujours vues comme étant des rapports de force, en particulier comment réagir en "résistant" aux présécutions et aux brimades des français racistes, qui humilient les Musulmans quotidiennement. Ce qui a pour effet de diviser, d'élargir la fracture entre Musulmans engagés et non-Musulmans, auxquels il ne faut rien céder. Poursuivons

"La question du conflit israélo-palestinien c'est trois choses. C'est toute la question du Moyen-Orient qu'il faut bien comprendre parce que tout ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c'est très lié aussi à la question de la sécurité d'Israël et la sécurisation des ressources pétrolières, et en même temps, ce conflit est présenté en amont comme le rapport entre l'occident et le monde arabe et l'Islam. Israël serait le représentant de l'Occident et des valeurs occidentales versus l'Islam, les Musulmans, les Arabes, etc...
On a une image globale au-dessus qui est ce conflit, on a le Moyen-Orient, avec, vous avez entendu, au moment où les gens étaient dans la rue il y a deux ans et demi, le premier gouvernement à avoir fait opposition pour soutenir Moubarak, ça a été le gouvernement israélien, ils soutenaient le dictateur. Donc ils nous disent, on est la seule démocratie, mais ils veulent soutenir les dictateurs parce que ça les arrange, on sait en même temps qu'ils sont dans la formation en Syrie, on sait qu'ils étaient impliqués en Lybie, on sait qu'ils sont impliqués ailleurs en Afrique, il y a un vrai jeu extrêmement complexe de la réalité israélienne dans la région.
Et il y a un troisième elément dans la question israélo-palestinienne, c'est que sur tout ce qui concerne le racisme anti-musulman, l'islamophobie, et tous les enjeux pour dire que ça n'existe pas, c'est très lié à des lobbies pro-israéliens en France."
[...]

"Il y en a qui viennent vers moi pour me dire : "Caroline Fourest, elle te déteste...ou alors elle t'aime !" Ni l'un ni l'autre. Le problème est que ceux qui la soutiennent, et ceux pour lesquels elle travaille, c'est un tissu de personnes qui vont de BHL aux autres, qui sont des pro-israéliens. Elle fait la stratégie qu'on a lu, c'est-à-dire faire comme si elle aimait bien les palestiniens, mais dans le fond on est le problème, parce qu'on peut développer une conscience qui est une conscience citoyenne et juste de résistance.
C'est-à-dire que l'on peut être une autre voie à dire : "non, non, non, on ne sera jamais antisémite ! Parce qu'on n'est pas antisémite ! On ne sera jamais pour le racisme, on n'a pas dans l'inconscience, l'extermination des juifs, on n'était pas là, et on le condamne ! Mais par contre, que vous veniez nous dire que l'on doive se taire sur l'extermination, ou la tentative d'extermination d'un peuple en Palestine, non, ça vous ne nous aurez pas, là on va se lever".
Ceux là, ils commencent à devenir dangereux. "Pourquoi tu leur fait peur de ce que tu viens de dire ?". Vous avez entendu ce que je viens de dire là ? ça, ça fait peur. Oula la ! Celui là, il est dangereux ! Et oui on est dangereux. On est dangereux pour tous ceux qui veulent travestir la vérité de ce combat. On se lèvera, devant tout acte antisémite, mais on se lèvera devant toute oppression qui soit faîte par le gouvernement israélien comme n'importe quel autre gouvernement, vous nous trouverez du côté des opprimés, point.
"

D'après Tariq Ramadan, Israël et les sionistes controlent la planète, ils soutiennent les dictateurs comme Moubarak, et sont impliqués dans tous les conflits au Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Libye, Afrique,...). Même Caroline Forest est manipulée et suit les directives et les ordres qui lui sont donnés au plus haut sommet de la hiérarchie de l'état par les sionistes, comme BHL et consorts pour attaquer les Musulmans.
Une véritable propagande de victimisation, en amalgamant l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale et le conflit israélo-palestinien. Les arabes palestiniens seraient exterminés par les israéliens, même si la population arabe palestinienne a doublé en moins de 50 ans. Si génocide il y a, il est plutôt raté.

"Dans notre combat on ne comprends pas que le vrai combat aujourd'hui cela passe aussi à un moment donné à dire que : "Tu consommes quoi ? Tu manges quoi ? Tu bois quoi ?" Il y en a certains même, qui sont allés pendant le mois du ramadan à couper le jeûne, et la datte avait été produite par Israël ! Tu manges une datte sur le sang de ceux qui sont opprimés ?!"
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 5 octobre 2013

"Il faut arrêter de dire que le Halal c'est la manière dont on a égorgé l'animal, point. Le halal, c'est : d'où ça vient ? Qui l'a fait, Le sang de qui ? l'injustice de qui ? Vis à vis de qui ? Et quand vous mangez des produits qui sont produits par cette oppression là, vous êtes que vous le vouliez ou non des complices réels de l'injustice. À un moment donné, il faut savoir ce que l'on met dans son ventre."
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 5 octobre 2013

Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter les produits en provenance d'Israël. Remarquez au passage que ce type de manifestation politique est interdit par la Loi.

Un simple rappel de la Loi : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. » loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

On pourrait également citer le prédicateur Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 8 juin 2013 (hard-copy)

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu'un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Autre invité prestigieux des responsables de la Mosquée de Nîmes le 6 avril 2013 Ahmed Jaballah (hard-copy), président de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L'UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » La Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété", sous l'égide des Frères Musulmans ?

743583qaradawiJaballah.jpg

Ahmed Jaballah, président de l'UOIF jusqu'en 2011, en compagnie du prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi à Saint-Denis en 2007

Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie du président égyptien Mohamed Morsi (à droite) des Frères Musulmans en janvier 2013

Mohamed Khattabi, Hassan Iquioussen, Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Ahmed Jaballah... apportent-ils la sérennité dans les coeurs des Musulmans de Nîmes, ou peuvent-ils les inciter à manifester indirectement leur rancoeur, comme on peut le voir dans les faits divers ces derniers mois à Nîmes, où l'on tente par exemple d'empêcher les commerçants de vendre des produits non islamiques (haram) dans le marché du Bas Avignon ?

Ou encore caillasser des Chrétiens sortant du sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa-Cruz ? (lien 2 La Provence)

Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, laisse l'Islam politique militant antioccidental, antisioniste et antichrétien proliférer dans sa ville.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 3 novembre 2013

29/11/2013

Conférence de Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers : les dirigeants politiques et les médias sont les soldats de Shaïtan (le Diable), ennemis des Musulmans

Béziers est une commune française du sud de la France située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Des traditions ont fait sa renommée à l'échelle internationale, on peut citer sa viticulture, son rugby à XV ou encore sa feria. La communauté Musulmane s'est très nettement agrandie au coeur de la ville ces dernières décennies, modifiant son paysage culturel et cultuel, plusieurs associations Musulmanes ont vu le jour et disposent de lieux de Culte imposants.
Un de ces lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma, est administrée par l'Association Culturelle des Français Musulmans (ACFM), les responsables de la Mosquée ont une page Facebook pour interagir et diffuser l'Islam et les principes du Noble Coran aux Musulmans et à tous ceux qui voudraient s'initier à la Religion de "Paix et Tolérance".

La Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers et son minaret


Fidèles pendant une conférence

L'apaisement, l'Amour, l'Humilité et la Fraternité sont-ils le credo des responsables de la Mosquée de Béziers ? On peut déjà remarquer comment, sur leur page Facebook, ils envisagent le dialogue inter-communautaire (hard-copy) :

"Il n'est pas permis aux Musulmans de célébrer les fêtes renfermant une dimension religieuse étrangère à l'Islam, ou encore, celles qui n'ont aucun rapport de près ou de loin avec notre religion." [...] "Alors mes frères et soeurs, jetez aux toilettes toutes ces fêtes sataniques que beaucoup de personnes (pour pas dire "musulmans") ont adopté aujourd'hui. C'est malheureux quand je pense que moi-même je fêtais ça ! C'est malheureux quand je vois que des membres de ma propre famille fêtaient noël ou le jour de l'an, ou encore les anniversaires alors même qu'ils savent tout ça !!!
Mais le pire c'est que certains d'entre vous lisent ce message et vont continuer à se plaquer les cheveux, se parfumer, se faire beau-gosse(gays) ou joli (sexy).
Alors dans ce cas réfléchissez à ce que vous direz devant Allah soubhanahu wa tahala. Crains Dieu mon frère. Crains Dieu ma soeur"

Les responsables de la Mosquée se désolent de voir les Musulmans adorer les fêtes "sataniques" comme Noël, ou même de fêter son anniversaire. Tout ce qui n'est pas islamique et détourne les Musulmans de la Vérité d'Allah vient du Diable et doit être rejeté. Seules les fêtes religieuses Musulmanes doivent être fêtées. Est-ce que ce type d'argument incite la communauté Musulmane de Béziers à la Fraternité, à la Communion et au dialogue inter-religieux, ou au contraire peut-il provoquer de la défiance, de la méfiance, du mépris face aux idolâtres de Satan ?

 

Des posts parsèment la page Facebook, et véhiculent l'idéologie islamique enseignée dans la Mosquée :

"En Islam, la femme est le trésor jalousement défendu par toute la famille: chaque membre y voit l'héritage du passé et la garantie de l'avenir. En Occident, elle est souvent réduite à une marchandise bon marché, manipulée par la publicité et écrasée par le rouleau compresseur de la production et de la consommation".
Alexis Carrel, Lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1912 (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée Ar-Rhama de Béziers mettent en avant une citation d'un prix Nobel, (vraie ou fausse, impossible de trouver la source) pour décrédibiliser l'Occident décadent et sa manière de traiter les femmes. (Mais pas un mot sur le traitement des femmes dans les pays Musulmans) Le but étant évidemment d'instaurer psychologiquement le mépris de l'Occident et de ses valeurs aux Musulmans, originaires pour la plupart de pays du Maghreb ou du Moyen-Orient dont certains ont une partie de leur famille qui a probablement fui dans le passé le régime pour raison économique, sociale ou politique.

On trouve également une publicité pour une conférence donnée à Marseille par l'islamiste turc Harun Yahya, condamné dans son pays pour pédophilie et diffusant dans les plus grandes Mosquées de France, une propagande antidarwiniste, antichrétienne, des théories du complot sioniste et franc-maçonnique , des théories sur la venue d'un Mahdi (être surnaturel) qui construira un monde universel islamique. (hard-copy)

http://img11.hostingpics.net/pics/393001HarunYahiya.jpg/

L'islamiste turc Harun Yahya, une référence pour les responsables de la Mosquée de Béziers : "Selon le Coran, la domination des valeurs islamiques dans le monde est une obligation"

Concernant les prédications, l'imam de la Mosquée de Montpellier Ibn-Rochd, Mohamed Khattabi, connu pour sa doctrine de rejet de la démocratie et des valeurs occidentales qui doivent faire place selon lui aux Lois Islamiques de la Charia, est venu donner une conférence le 17 juin 2012 à la Mosquée de Béziers. (hard-copy)


Le prédicateur Mohamed Khattabi, invité à donner une conférence à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers le 17 juin 2012

« Une fois un Musulman m’a dit : "moi je suis un Musulman laïc". J’ai dit que je ne trouverais ça dans aucun dictionnaire, allez-y, expliquez-moi ce qu’est un Musulman laïc ! Ou un Musulman communiste, ou un Musulman capitaliste, allez-y ! Je le défie, parce que Musulman, c’est tout un ensemble de vues et de principes qui peuvent être parfois à l’encontre du capitalisme, parfois à l’encontre du communisme, et parfois à l’encontre de la laïcité, il faut dire les choses comme telles et ne pas être gêné !
Alors je ne peux pas dire que je suis Musulman et je rajoute un qualificatif pour plaire, ou je suis un Musulman « ouvert », ou un Musulman « modéré », hein ! ce n’est pas l’Islam ça ! L’Islam c’est l’Islam. On est Musulman comme Allah nous l’a dicté ou on ne l’est pas. »
conférence de Mohamed Khattabi à la Mosquée Ibn Rochd de Montpellier

On peut noter que les actions menées par les responsables de la Mosquées ne se limitent pas aux doctrines idéologiques, ils soutiennent également des actions militantes. Dans une affaire judiciaire ayant pour cadre une audience relative à la garde d’un enfant, une femme s'est présentée au tribunal avec son voile islamique, et la magistrate a refusé de délibérer tant que cette dernière n'eut pas retiré son voile. Après avoir eu vent de l'affaire, les responsables de la Mosquée de Béziers ont soutenu un véritable bras de fer avec l'institution républicaine, en appelant sur leur page Facebook des femmes Musulmanes voilées à venir manifester en solidarité devant le tribunal pour faire pression sur l'institution judiciaire. Convoquée une deuxième fois, la jeune femme est venue avec 23 autres femmes voilées, et elle a pu entrer avec son voile. Les militants ont gagné, et réussissent ainsi par petits pas, à grignoter par leurs revendications, l'espace républicain.

femmes voilées soutenues par les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers, manifestant pour le port du voile dans l'enceinte du tribunal.

 

Le site fait également la promotion de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). Cette organisation possède une soixante d’associations directement affiliées et plusieurs dizaines d'autres gérant les lieux de culte en France. Elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. On peut voir sur la page Facebook, les photos deux des principaux idéologues références ayant participé au congrès de l'UOIF du Bourget en 2012, le cheikh égyptien Mahmoud Al-Masri et le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy, quelques extraits de leur pensée idéologique, des discours fraternels pleins de sagesse et d'humilité : (hard-copy 1) (hard-copy 2)

"La femme Musulmane a-t-elle le droit de travailler dans un lieu mixte ? La base de toute chose est que la femme doit rester dans son foyer, dans sa demeure. L’homme et la femme se complètent : une partie travaille à l’intérieur, une partie à l’extérieur. C’est la règle de base.
Mais par contre, si la femme a besoin de travailler, si elle est dans le besoin, car son mari est malade, ou son mari est pauvre, ou bien elle est divorcée, et qu’elle peut mettre en pratique sa Religion, porter son Hijab, faire sa prière et ne pas rester dans un endroit mixte où il y a plein de tentations, alors il lui est permis de travailler, sinon ce n’est pas permis."

Le cheikh koweïtien Mishary Rashid Alafasy, prédicateur à la Mosquée de Gap, référence théologique pour les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers

 

"Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu.
Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ?"

Mahmoud Al Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012 sommité théologique pour les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Béziers

Des prédicateurs de l'UOIF donnent des conférences dans la Mosquée, comme l'imam de la Mosquée Escaudain Hassan Iquioussen, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Ce 10 juin 2012, Hassan Iquioussen est invité à donner une conférence à la Mosquée Ar-Rahma de Béziers, il installe dès son arrivée une atmosphère dramatique, tendue et électrique face à son auditoire. Loin de ce que l'on est en droit normalement d'attendre d'un lieu de repos, d'apaisement, de prières et de recueillement. Il explique dès le début que le thème de la conférence prévu initialement "la jeunesse Musulmane" est reporté car il y a urgence, des faits tragiques sont arrivés. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous :

l'imam Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers le 10 juin 2012

"Les islamophobes, les ennemis de l'Islam veulent qu'il n'y ait pas de Miséricorde sur Terre, parce qu'ils ont un Big Boss, qui s'appelle Shaïtan (le Diable), et Shaïtan que veut-il ? Il veut que tout le monde aille en Enfer. Et pour qu'ils aillent en Enfer là haut, ils faut d'abord qu'ils vivent l'Enfer sur Terre. Et l'Enfer sur Terre c'est quoi ? c'est la désobéissance à Dieu, c'est de ne pas respecter les principes fondamentaux de notre Religion qui sont des principes d'amour, de justice, d'acceptation de la différence, d'entraide et de fraternité. En fait, Shaïtan et ses potes, les islamophobes, les ennemis de l'Islam, ont pour objectif de créer la fitna sur Terre, la zizanie, le boxon. Dieu dit dans le Coran : "La fitna est pire que le crime", parce que tu vas vivre dans la peur, dans le stress."
[04:30]

"Ils nous ont piégé, ils ont mis des mines, des bombes antipersonnelles partout, et nous, on marche sur les mines et on fait des dégats. Alors il faut percer l'abcès et en parler de manière claire et nette, pour contrecarrer et répondre, on a été agressés pendant deux mois, ils n'ont pas cessé de nous tirer dessus. Et on fait quoi ? On reste les bras croisés et on prend des coups ? Il faut réagir, mais d'abord comprendre ce qui se passe. Une fois que t'as bien compris ce qui se passe, tu vas bien répondre."
[06:30]

"Pourquoi Shaïtan veut-il notre peau ? Vous savez comment Shaïtan pense ? Je vais vous ouvrir la parenthèse, c'est exactement comme ça que pense les islamophobes et les racistes. C'est tout simple, il y a un Arabe qui a volé, la personne a vu que c'était un Arabe, elle dit quoi ? "Il y en a marre des Arabes, c'est tous des voleurs !" ...Mais pourquoi tu as de la haine envers moi, qu'est-ce que je t'ai fait ? C'est exactement la même mentalité que celle des islamophobes racistes qui existe aujourd'hui. Ne cherchez pas à comprendre, ce n'est pas rationnel, c'est de la haine et une soif de pouvoir de domination et d'exploitation."
[13:45]

"On va parler des humains qui font partie de l'armée du Diable et qui ont pour mission de réaliser les objectifs du Diable, et les objectifs du Diable, c'est d'éloigner les gens de l'adoration de Dieu. Il va tout faire pour que les gens ne se soumettent pas à Dieu mais se soumettent à qui ? A lui ! Shaïtan !
[19:53]

"Shaïtan, il a parmi les humains, ses alliés, ses potes, ses soldats, qui travaillent pour lui. C'est quoi le boulot de ces gens là qui travaillent pour Shaïtan ? Tous les Prophètes ont eu des ennemis parmi les êtres humains, c'est écrit dans le Coran. Quels sont ces ennemis ? Se sont en premier lieu, les dirigeants. Les peuples ont des dirigeants, ceux qui dirigent, ceux qui gouvernent, ceux qui ont le pouvoir économique, politique, intellectuel, médiatique. Cette minorité qui dirige, le Coran les appelle "les notables, ceux qui ont le pouvoir", et ils sont comment ? Ils sont hautains, ils se croient tout puissants, ce sont ces gens là ceux qui dirigent les peuples qui ont déclaré la guerre au Prophète.
A chaque fois que Dieu choisit un Prophète et lui dit "va sauver ton peuple !" Tout de suite, ceux qui dirigent, déclarent la guerre au Prophète et le combattent. Pourquoi ? Parce qu'ils ne sont pas bêtes les dirigeants, ils comprennent les premiers le danger du Prophète. Dès qu'ils voient un Prophète, ils l'écoutent, et ils savent qu'il est dangereux pour eux. Pourquoi ? Parce que ceux qui dirigent, en général, la plupart du temps ne sont pas justes. Ils exploitent le peuple, ils profitent de leur pouvoir pour exploiter les petites gens. Les Prophètes ont pour mission de libérer les êtres humains de la domination de l'homme par l'homme. Et que veut un Prophète ? Il veut que l'homme n'adore pas le matériel, il veut que l'homme n'adore pas le Diable, le Prophète veut que l'être humain adore Dieu le Créateur."
[20:40]

"Comment les amis de Shaïtan, les soldats de Shaïtan, les islamophobes font pour combattre l'Islam, le Prophète et les Musulmans ? Un, il dénigrent le Musulman, le Prophète, ils accusent, ils salissent la personne, ils te collent des étiquettes."
[31:14]

"On te colle une étiquette islamiste, salafiste, terroriste, Aujourd'hui "Musulman", c'est un gros mot, t'es un danger, t'es un monstre ! Tu fais sauter des ponts, tu dérailles des trains ! pire ! Tu sais quoi ?Tu crées des tremblements de terre ! Des volcans ! Même la sécheresse c'est de ta faute ! Tout ce qui se passe sur Terre et dans l'Univers, c'est à cause de lui ! La preuve, pas la peine de l'apporter, parce que Goebbels l'a dit, vous savez ce qu'il a dit Goebbels : "mens, et répète le mensonge", et les gens vont finir par le croire sans chercher.
Comment ils ont fait pour l'accuser de tous ces maux, c'est simple, ce n'est pas compliqué,ce sont les mêmes stratégies. Il n'y a que les moyens matériels qui changent, la philosophie est la même : La télé, la radio, Internet, les journaux, tu fais des émissions, et tu répètes sans arrêt. 24h, 36h, tu ramènes des psys, des sociologues, des psychologues, et pendant deux jours, trois jours, une semaine tu bombardes l'opinion publique, tu fais de la manipulation. Et vous savez ce qui va se passer ? Les gens vont finir par y croire."
[31:20]

"Tu vas me dire dans le Pentagone, il y a un avion qui est rentré dedans ! Un avion qui est rentré dans le Pentagone ? Tu me prends pour un con ? Les deux tours se sont effondrées parce qu'il y a deux avions qui sont rentrés dedans ? Tu crois que je n'ai pas quelques notions de Physique, de Thermodynamique, ouais ? Tu crois vraiment qu'un peu de feu au 90ème étage ça fait...? . très bien. Et la troisième tour qui est tombée ? Il y avait quoi dedans ? Un deltaplane qui est rentré dedans ? Ils nous prennent vraiment pour des cons."
[44:00]

"Les soixante millions de français non-musulmans sont victimes d'une minorité qui a le pouvoir et qui leur met la haine de l'Islam et des musulmans, pour qu'il y ait entre les 60 millions de français non-musulmans et les musulmans, un mur psychologique de haine, de peur"
[01:00:20] Hassan Iquioussen, conférence "Islamophobie : origines degats et solutions" à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers - 10 juin 2012 (hard-copy)

D'après l'imam Hassan Iquioussen, les Musulmans sont persécutés en France, pourchassés par des ennemis venus tout droit de l'Enfer, les "islamophobes", des êtres malfaisants, racistes, considérés comme des suppôts de Satan (Shaïtan). Hassan Iquioussen vise par cette propagande, à faire assimiler aux Fidèles Musulmans que toute critique de l'Islam est une agression contre les Musulmans venant du Diable.
Iquioussen oriente ensuite très subtilement son discours en s'attaquant à ce qu'il considère comme la véritable armée commandée par Satan contre les Musulmans : les dirigeants politiques et les médias. Ce sont eux, bras armé du Démon, qui "exploitent le peuple", qui terrorisent les Musulmans par leur propagande nazie (référence à Goebbels) de harcèlement dans les médias, qui veulent anéantir l'Islam et les Musulmans, et qui leur "tirent dessus". (Iquioussen omet de préciser au passage que c'est le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui a crée le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), une reconnaissance officielle de l'Islam en France).
On retrouve également ses discours typiques de théorie du complot, déjà évoqués à la Mosquée de Méru, les attentats du 11 septembre 2001 ne sont d'après lui qu'une manipulation politique orchestrée par les américains.

Ce type de discours aide-t-il à l'apaisement des coeurs ? A l'intégration de la population Musulmane de Béziers, à respecter les institutions de la République ? Ne peut-il pas au contraire être un facteur de rejet, de repliement sur soi, de ne plus vouloir participer à la communauté nationale ? Un Mosquée, lieu de Culte et de Prières, est-il l'endroit approprié pour diffuser une propagande politico-religieuse ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 octobre 2012

L’islamiste radical Mohamed Khattabi qui veut imposer la Charia, invité à la Grande Mosquée de Libourne

Libourne est une ville de plus de 23 000 habitants du sud-ouest de la France, dans le département de la Gironde, près de Bordeaux. La communauté Musulmane de Libourne s'est regroupée en l'Association des Musulmans de Libourne (AML) crée en 1989. En 2001, l'association présidée par Mohamed Benbekkari fait l'acquisition d'un terrain à l'aide des dons des Fidèles, pour y construire une grande Mosquée. Après plusieurs années de travaux, Libourne possède officiellement une mosquée au 11 avenue du Général Monsabert, inaugurée le 19 juin 2011 en présence du maire socialiste Gilbert Mitterrand (le fils de l'ex-président).

La Mosquée de Libourne peut accueillir plus de 300 familles, elle comprend une partie cultuelle, des salles de prière, une partie culturelle avec trois classes pour apprendre les fondements de l'Islam aux jeunes Musulmans, et dispose d'une bibliothèque.

La Grande Mosquée de Libourne


Fidèles en prière à la Grande Mosquée de Libourne

Qu'enseigne-t-on dans ce lieu de Culte et de prières ? Un Islam modéré ? On remarque que l'AML est proche de la très controversée Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). Sur le site internet officiel de la Grande Mosquée de Libourne, les responsables font de la publicité pour les rencontres annuelles de l'UOIF se tenant au Bourget (hard-copy), et conseillent les ouvrages de Tareq Oubrou, membre important de l'UOIF à Bordeaux. L'UOIF est la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique islamiste internationale qui considère que l'Islam est un système politique, économique, législatif, juridique et social complet devant gouverner tous les Musulmans, les responsables de l'UOIF ont pour objectif prioritaire de fonder un état islamique appelé Califat, totalement incompatible avec notre système démocratique.

L'influence de la politique islamiste dictée par les Frères Musulmans et l'UOIF peut se retrouver directement dans les articles, prèches et textes publiés sur la page facebook officielle de la Grande Mosquée de Libourne. un extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy):

"Le cri du Muezzin d'Al-Aqsâ clame sa détresse, et des milliers de captifs, des milliers de prisonniers appellent massivement la Oumma et la pressent instamment d'accourir à Al-Qods, foyer de la Religion ! Ils appellent à une guerre qui broierait l'injustice, une guerre qui ferait trépasser le sionisme, une guerre mettant fin à l'injustice et au sionisme. Une guerre qui brandirait haut dans le firmament le drapeau de la Palestine. Et mes mots tonneront encore et encore : Palestinien ! Palestinien ! Palestinien !"

Un article pro-palestinien manifestant de l'hostilité envers l'état d'Israël avec l'habituelle réthorique antisioniste clairement affichée par les responsables de la Mosquée de Libourne, un des objectifs à atteindre est de "metttre fin à l'injustice et au sionisme." par la Guerre Sainte, le Jihad. Sur la page Facebook, on retrouve d'autres articles appelant à manifester contre l'État d'Israël.

Toujours sur la page Facebook de la Mosquée, un des fondement de la doctrine islamique est expliqué, l'Islam étant la dernière Révélation révélée à l'Humanité, les Musulmans sont supérieurs aux Juifs et aux Chrétiens et cela justifie ainsi que le jour de prière des Musulmans soit le vendredi, avant le samedi et le dimanche (hard-copy) :

"Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Nous (Musulmans) sommes venus les derniers, mais nous serons les premiers le jour de la Résurrection et ce, en dépit de ce que les autres (juifs, chrétiens) aient reçu leurs Livres avant nous. Le vendredi leur avait été fixé mais ils ont argumenté à son encontre. Aussi, Dieu nous a dirigés vers ce jour de sorte que les autres communautés arrivent derrière nous : Les Juifs, le lendemain (samedi) et les Chrétiens le surlendemain (dimanche). (rapporté dans sahih Al Bukhari)"

Quelles conséquences peuvent engendrer le sentiment d'appartenir à une Communauté supérieure aux autres ?

Des islamistes intégristes sont affichés sur la page Facebook de la Mosquée de Libourne, on peut voir l'imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa et le lien vers son site Internet (hard-copy), qui explique dans ses conférences que le voile islamique couvrant le corps de la femme, y compris son visage est une obligation.

Le 18 février 2012, l'imam islamiste radical de la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier Mohamed Khattabi était invité à la Grande Mosquée de Libourne. Mohamed Khattabi est connu pour ses préches intégristes antioccidentaux, antiaméricains et antidémocratiques, seule la charia, la Loi Islamique doit régir la vie des Musulmans. Il exhorte la population musulmane de Montpellier à revendiquer, manifester pour faire pression sur la municipalité de Montpellier afin d'obtenir des lieux de Culte. Pour Mohamed Khattabi, il est dangereux pour un homme d'être seul dans une voiture avec une femme. C'est risqué pour sa Foi et sa piété. Il est également interdit de représenter des êtres vivants.

Il considère également que Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, est un bienfaiteur. L’Imam ne déclare aucune condamnation à son égard, et éprouve même de la sympathie pour lui, Oussama Ben Laden serait même perçu d’après lui par les Musulmans comme un héros à l’image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs « qui prônent des valeurs de justice et d’équité ». (voir lien précédent)

L'imam radical Mohamed Khattabi de la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier, invité à la Grande Mosquée de Libourne

Ci-dessous, un extrait en gras italique de la conférence de Mohamed Khattabi donnée le 12 février 2012 à la Grande Mosquée de Libourne (hard-copy):

"Les gens qui sont venus se rassembler contre vous pour vous déclarer la guerre se sont les koréichites et leurs alliés, mais il y a une autre dimension dans la finalité, c'est qu'Allah veut nous donner une règle qui va se répéter, se perpétuer dans le temps. Les gens vont toujours se rassembler contre les Croyants, et il y a un hadith qui le confirme, dans lequel le Prophète dit à Taoubab,: "comment allez-vous vous comporter quand les gens des autres Nations vont se rassembler contre vous ?", Alors, Taoubab, lui a dit "Mais est-ce que l'on va être peu, Prophète d'Allah ?, on ne sera pas nombreux ? ", "non, ce jour là vous allez être nombreux,", lui répond le Prophète. Aujourd'hui, les Musulmans sont un miliard et demi ! [...] Les gens se sont rassemblés contre vous, vous voyez, il y a toujours une finalité dans la dimension du temps, le Coran n'est pas limité."
[55:00]

L'imam institue chez les Fidèles Musulmans une défiance vis à vis des non-musulmans, qui vont être amenés à se rassembler et à se liguer contre les Croyants (les Musulmans) pour les combattre. L'Histoire se répète, les Musulmans sont amenés à défier les Infidèles, mais cette fois, d'après le Prophète, ils seront plus nombreux. Est-ce un message de "Paix et de Tolérance" qui est ainsi délivré à la Communauté Musulmane de Libourne ?

 

Pour mieux connaître et comprendre la pensée de Mohamed Khattabi, on peut suivre d'autres conférences qu'il donne dans sa Mosquée de Montpellier, ci-dessous en gras italique une conférence du 27 janvier 2012, quelques extraits :

"Une fois un Musulman m'a dit :"moi je suis un Musulman laïc". J'ai dit que je ne trouverais ça dans aucun dictionnaire, allez-y, expliquez-moi ce qu'est un Musulman laïc ! Ou un Musulman communiste, ou un Musulman capitaliste, allez-y ! Je le défie, parce que Musulman, c'est tout un ensemble de vues et de principes qui peuvent être parfois à l'encontre du capitalisme, parfois à l'encontre du communisme, et parfois à l'encontre de la laïcité, il faut dire les choses comme telles et ne pas être gêné !
Alors je ne peux pas dire que je suis Musulman et je rajoute un qualificatif pour plaire, ou je suis un Musulman "ouvert", ou un Musulman "modéré", hein ! ce n'est pas l'Islam ça ! L'Islam c'est l'Islam. On est Musulman comme Allah nous l'a dicté ou on ne l'est pas."
[11:05]
"Le mal a pris la dimension du bien, et le bien a pris la dimension du mal. Aujourd'hui, le matérialisme nous a aveuglé, et l'Occidentalisme nous a dépouillé de notre éthique, on n'a plus d'éthique Musulmane, notre éthique à laquelle on se réfère aujourd'hui c'est l'Occident. Comment fait l'Occident ? Comment se comportent les Occidentaux ? Ils sont devenus une référence, c'est ce qui nous ramène à la quatrième chose que le Prophète Mohamed a cité, et comment vous sentez-vous, vous qui allez ordonner le mal et désordonner le bien ? En premier, on abandonne, en deuxième la vision change par un formatage , et en troisième, on pratique le mal et on adhère au mal."
[17:00]
"Quand on perd la foi la réalité depassera la fiction" - 27/01/2012 - Conférence de Mohamed Khattabi à la Mosquée Ibnou Rochd de Montpellier (hard-copy) 

Pour Mohamed Khattabi, la laïcité est un frein au développement de l'Islam en France, l'Islam est Totalitaire et ne peut être concilié avec le Capitalisme, le Communisme ou toute autre idéologie. L'imam considère les Occidentaux comme le Mal. Les Musulmans sont sur la mauvaise voie en tentant de les suivre, "ils ordonnent ainsi le Mal et désordonnent le Bien". Cet endoctrinement va-t-il dans le sens de l'intégration de la Communauté Musulmane et de son ouverture dans la société ou au contraire, contribue-t-il à son isolement ? Face aux éléments en notre possession, on est en droit de s'inquiéter et de se poser une question : quel Islam est enseigné aux Jeunes Musulmans dans les classes coraniques de la Mosquée ?

 

"Imaginons qu’ici à Libourne cette Mosquée soit le symbole du vivre ensemble, face à l’obscurantisme populiste ambiant"
Gilbert Mitterrand, maire socialiste de Libourne, discours d'inauguration de la Grande Mosquée de Libourne le 19 juin 2011.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 juin 2012

18/11/2013

D’après l’imam Mohamed Khattabi de la Mosquée de Montpellier : « Aujourd’hui, l’Islam au niveau pratique est la première religion d’Europe »

Canadien d'origine marocaine, l'imam Mohamed Khattabi avait été choisi par l'Association des Franco-Marocains pour assurer la direction religieuse de la nouvelle mosquée de La Paillade de Montpellier. Il y a exercé une influence considérable pendant plusieurs années. La Grande Mosquée de la Paillade de Montpellier, est en fait une salle polyvalente, construite et subentionnée par le maire socialiste Georges Frêche à partir de 2002. Cette subvention d'une Mosquée déguisée est renouvelable d'année en année, et permet ainsi à la mairie de rester maître et de contrôler le lieu de Culte.

470015GeorgesFreche.jpg

"A Montpellier, j'ai fait la démonstration qu'on pouvait faire des mosquées en contournant facilement la loi. J'ai construit des bâtiments à usages divers et je les ai confiés à des associations qui les utilisent comme des mosquées."
Georges Frêche - Maire PS de Montpellier de 1977-2004

L'Imam et ses associés veulent changer le statut de la "salle polyvalente à caractère associatif" et obtenir que la salle obtienne le statut d'un véritable lieu de Culte afin de s'approprier la Mosquée et de s'assurer de la non-ingérence de la mairie dans les affaires Cultuelles. Ils veulent obtenir par la force un bail emphythéotique, leur permettant de disposer le terrain sur le long terme. Tout ceci est évidemment totalement contraire au principe républicain et à la Loi de 1905 sur la laïcité (l'État ne finance aucun Culte et ne doit pas se mêler des affaires religieuses).

Un véritable rapport de force s'engage alors entre les Musulmans et la Mairie, une grande manifestation a été organisée le 24 avril 2009, avec prières de rue, l'imam Khattabi haranguant la foule, réunissant entre 450 et 1000 Musulmans, afin de mettre la pression sur le maire :

« La mairie s’est rendu compte que nous étions nombreux. Désormais, il faut nous préparer en cas de réponse positive à nos revendications ».
Mohamed Khattabi - 25 avril 2009

Le bras de fer se poursuit toujours. En janvier 2010, l'imam a du quitter la Mosquée de la Paillade pour des motifs resté flous, trop sujets à polémique, entre le gestionnaire du lieu de Culte, la teneur des prèches dans la Mosquée, des conflits internes entre différents groupes et la Mairie. Les tensions persistent encore pour la prise de pouvoir de la Mosquée de la Paillade, l'Imam actuellement en place a été agressé en mai 2011 :

960534mosqueMontpellieragressionimam.jpg

Malgré son éviction de la Mosquée de la Paillade, l'imam Mohamed Khattabi s'occupe auourd'hui de la Mosquée Ibnou Rouchd (Averroès) toujours sur Montpellier.
Il reste toujours influent sur Montpellier, on peut consulter sa pensée sur son propre site internet, (site avec plus de 20 400 visiteurs) et apprécier par exemple son point de vue sur la mort d'Oussama Ben Laden, extraits ci-dessous (hard-copy) :

"Dans la politique la seule chose qui est immuable c’est le sens de l’intérêt et le profit. Donc, une lecture sur le conflit palestinien et israélien par le chef d’al-Qaïda d’un angle purement politique, a surement attiré des sympathisants et des personnes qui ont trouvées dans sa stratégie une purge du sentiment d’humiliation, d’injustice et d’oppression subit depuis longtemps, et surtout de un la politique de l’occident basée sur le principe de deux poids et deux mesure, de deux le silence des gouvernements arabes et leur faiblesse. Disant, des gouverneurs toujours courbés devant l’occident, et surtout les américains…Donc c’est une lecture héroïque. Le monde musulman se cherche et cherche le héros qui va le délivrer de cette situation et lui redonner justice et fierté. Ainsi ont trouvé beaucoup de personnes chez Ben Laden une réponse tant attendue, ou un espoir de vengeance de l’histoire, de l’occident…Pour eux son action politiquement est légitime, d’où cette sympathie.
D’ailleurs ce sentiment on le trouve dans l’histoire des Hommes, chaque fois qu’il y a un personnage qui ose se soulever d’une façon ou d’une autre contre l’injustice, le colonialisme, un régime politique…ou toute figure de force et de supériorité, ou qui prône des valeurs de justice et d’équité, a été le bien venue. Et si ce n’est que pour citer je citerai CHE GUEVARA, MAO TSE TOUNG, LENINE et récemment BOUAZIZI le jeune qui s’est immolé en Tunisie et qui a causé la fin d’un régime et la fin d’une dictature…Ainsi notre histoire est faite, dire que l’être humain ne supporte nullement l’injustice et pourtant c’est sa pure production !"
[...]
"Un musulman c’est celui qui reconnait l’unicité d’Allah, et du moment qu’il témoigne cette unicité, son âme, son bien et sa famille ne doivent être transgressées. De là il en découle que les musulmans sont des alliés les uns aux autres et doivent défendre les uns les autres, sur ces trois valeurs.
Le dire autrement, l’ennemi d’un musulman doit être l’ennemi de tous les musulmans, et celui qui combat un musulman tous les musulmans doivent le combattre. Si le musulman implore l’aide et le secours de ses frères et sœurs musulmans, ils doivent lui répondre positivement.
La polémique se trouve sur ces conditions d’alliances, et comment se positionner avec les non musulmans, et quelle type d’alliance que les musulmans doivent accepter et qu’elles sont les limites, et qu’elles sont les conséquences et la sentence que doit –on lui infligé dans le cas de non-respect des enseignements, c’est là toute l’amalgame et toute la divergence entre les savants de la foi."

L'Imam ne déclare aucune condamnation ferme contre Ben Laden, et éprouve même de la sympathie pour lui, il est même perçu d'après lui par les Musulmans, comme un héros à l'image de Che Guevara, Lénine ou (Mao Tsé Tong !), des défenseurs "qui prônent des valeurs de justice et d’équité".

Il considère également que le Communautarisme est la priorité, un Musulman doit aider tout d'abord la Communauté Musulmane. Tout Musulman, du moment qu'il croit à l'Unicité d'Allah, seule condition dictée par l'imam dans le texte, doit être défendu et soutenu, y compris par le combat.

L'Imam vante également sur son site la "tolérance légendaire" du monde islamique et l'oppose à l'intolérance des pays européens vis à vis de la campagne anti-minarets en Suisse, ci dessous en gras italique (hard-copy) :

"Aujourd’hui l’Islam niveau pratique est la première religion de l’Europe, et deuxième au niveau confession (Croyants non pratiquants), donc il est normal de réfléchir comment les encadrer en Europe et quels seront leurs besoins futur"
[...]
"Regarder la ville du Caire capitale de l’Egypte a été construite en 641, par le gouverneur AMR Fils d’Al AS, il l’a appelé « Al Fostate », puis avec le temps c’est devenu le Caire capitale d’Egypte, on y trouve divers chrétiens : « Église copte orthodoxe , Église orthodoxe d'Alexandrie, Église catholique copte, Protestants, Église grecque-catholique melkite, Église apostolique arménienne (Arméniens orthodoxes) Église catholique syriaque, Église maronite, Église latine, Église arménienne catholique, Église syriaque orthodoxe » , aucune restriction ni interdiction et les communautés vivent ensembles, chacune sa foi et ses lieux d’adoration. Pourtant tous ces chrétiens regroupés forment une minorité (90% de Musulmans)."
[...]
"Dans le monde musulman des milliers d’églises et synagogues existent avec leurs tours et leurs architectures d’origine et même les cloches retentent aux heures des prières, surtout le Dimanche et c’est toléré."

Les coptes, la population autochtone à majorité chrétienne d'Egypte avant l'invasion arabe, a vu sa population fondre comme neige au soleil suite aux persécutions : aujourd'hui, ils ne représentent à peine plus que 10 % de la population égyptienne. Les coptes, avaient sous domination Musulmane le statut juridique de dhimmi, c'est-à-dire qu'ils devaient soi se convertir à l'Islam, soi pour continuer de vivre leur Foi, payer un impôt aux Musulmans, une taxe, la Jizya. Aujourd'hui cet impôt a disparu, mais se traduit par des discriminations et des violences confessionnelles.

Dans la très grande majorité des pays Musulmans, les Eglises datent d'avant la conquête Musulmane ou de l'époque de colonisation par les pays européens, mais en tant que pays musulman souverain, la construction de nouvelles Églises est interdite, et les clochers d'Églises, (pour les rares Églises qui en possèdent) n'ont pas le droit de retentir.

L'Imam considère que l'Islam est la premère religion pratiquante en Europe, et que les Démocraties doivent s'interroger de la manière de prendre en compte leur besoins futurs. Il s'interroge également sur le rôle et les objectifs des Démocraties Occidentales :

"Pour nous les musulmans il y a un débat de mise à jour, je crois qu’on idéalise la démocratie et c’est ce qui nous choque et surprend devant certains dossier et position, alors posons nous la question une fois pour toute : « C’est quoi la démocratie ? Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
La majorité des musulmans ne comprennent de la démocratie que le côté politique, c'est-à-dire les élections, liberté du choix et d’expression ; ils ignorent l’impact sur la société, comment l’occident conçoit sa démocratie et ses convictions, et je peux confirmer selon mon vécu en occident que la démocratie est l’équivalent de la religion, c’est une valeur, un principe vital et référent. C’est à travers elle que se font les alliances, les guerres, les échanges et les unions, d’où le rejet de la Turquie !!!"

L'Imam se permet de remettre en question la Démocratie. Il considère que la démocratie est une religion, ce n'est évidemment pas une religion (il n'y a pas de notion de Dieu), mais un système complet de Lois, règles et principes forgés au cours des Siècles par des Hommes. Ces règles ont pour base des principes Universels de Liberté, égalité et de Fraternité entre citoyens, indépendamment de leur Religion (laïcité) ou de d'appartenance ethnique. L'imam comprend également que ce système est incompatible avec l'Islam, et s'interroge : " Est-il possible pour un musulman de vivre dans des pays de démocratie tout en ayant le droit à sa religion et son identité ??? ».
L'Islam et la Démocratie sont deux systèmes qui sont, par essence même, fondamentalement antagonistes puisqu'ils défendent des Valeurs, Principes et Lois différentes. L'Islam, contrairement à la Démocratie, ne peut envisager une vie sociale, économique, politique, législative et juridique sans le Coran.

Pour mieux comprendre, on peut consulter par exemple le forum du site, l'imam répond aux question des Musulmans sur leur devoir et leur comportement dans la vie, quelques extraits ci-dessous :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un posteur se demande s'il peut dessiner des créatures vivantes: (hard-copy)
"
J'aurai aimer avoir un renseignement sur la création de logo, phrase, image (sans visage que ce soit Homme, ou animal) pour les publier sur des tee-shirt que pour hommes est ce haram? les images pourront être des pays, des maisons, des phrases."
Réponse de l'imam :
"
Toute reproduction faite par la main de l'être humain et de quelques choses vivante (possède une âme), dans l'islam est interdite, car Allah dira à ceux qui les produisent insufflez l'âme, votre œuvre est inachevée. A Allah seul revient le droit de création.
Cependant concernant les reproductions de machine, comme les photos, les films, je suis d'avis que ce ne sont pas des création, mais plus des reproduction via une technologie que l'être humain à découvert, c'est la machine qui fait le travail, et l'être humain ne fait qu'encadrer et filmer...
Tout autre chose qui ne contient pas d'âme c'est autorisé et aucun grief
."

L'imam est clair : un Musulman pratiquant n'a pas le droit de dessiner des figures humaines ou animales, cela va à l'encontre de la parole d'Allah. Est-ce que ce type d'enseignement ne peut-il être considéré comme un frein à la création, la culture ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un posteur se demande, s'il peut être seul dans une voiture avec une femme (hard-copy) :
"
Je travaille avec une musulmane qui ne met pas de hijab et qui a plus de 50 ans. Je viens au travail en voiture et elle habite à coté de chez moi et prend les transports en commun et met pres d'une heure de trajet alors que moi moins de 15 minutes. Est ce que j'ai le droit de la prendre dans la voiture vu son age ou non?"
Réponse de l'imam :
"
Une femme reste une femme, et c'est risqué, donc si tu veux lui rendre service il faut une troisième compagnie. Mieux faire une heure de route et conserver sa pièté, que 15 minutes et la perdre."

Pour l'imam, la jurisprudence islamique est claire, un Musulman pratiquant ne peut rester seul dans une pièce ou dans une voiture avec une femme. (si ce n'est pas sa femme)

Est-ce que les Messages, les enseignements distillés par l'imam Mohamed Khattabi aux milliers de Musulmans fréquentant la Mosquée de Montpellier vous semblent respecter les Règles, Valeurs et Traditions du Monde Occidental ? Les manifestations Communautaristes vont-elles dans le sens de l'intégration de la population dans la ville ?
L'argent public ayant financé ce Lieu de Culte (mosquée Paillade), a-t-il été dépensé à bon escient ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 3 juin 2011