Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

L’UAM 93, la puissante organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne pilote le projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan avec la collaboration du maire Pierre-Yves Martin

La ville de Livry-Gargan est devenue en quelques années un bastion de l'Islam radical sur le département de Seine-Saint-Denis, par l'intermédiaire de l'implantation d'une importante communauté musulmane sur le nord-est de la banlieue parisienne.
La principale association islamique de la ville, l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) est une antenne de l'UAM 93, ses Fidèles sont endoctrinés aux principes coraniques de l'Islam politique.

Salles de prières hommes et femmes de la Grande Mosquée radicale de Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis

L'UAM 93 est la plus puissante organisation politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la banlieue parisienne, elle contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
Leurs dirigeants veulent imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »

Les responsables de l'organisation militent également depuis plusieurs années afin de faire voter une loi contre le blasphème religieux : l'interdiction de critiquer l'Islam permettrait ainsi le déploiement sans aucun frein des lois de la charia sur le territoire français, comme en Angleterre avec la prolifération de tribunaux islamiques, véritable régression des droits de la femme Musulmane au pays des ancêtres de la reine Victoria et de Churchill.

 

Dans une conférence à la Mosquée de Torcy le 14 juin 2013, Elias d’Imzalène (photo) un des prédicateurs de l'UAM 93, incite les parents Musulmans à abandonner les écoles laïques et républicaines, qui propageraient le vice, la perversion, les valeurs malsaines de l'Occident chez les jeunes Musulmans, et à inscrire leur progéniture dans des écoles coraniques.

 

L'Occident serait en effet le siège des pires perversions de la Terre, l'UAM 93 propage des théories du complot antioccidentales, par exemple que le virus du SIDA aurait été créé par le chercheur américain Robert Gallo aux ordres de la CIA pour exterminer la race noire et les homosexuels (hard-copy).

L'association mène une campagne au niveau national pour obtenir des fonds afin d'acheter le terrain et le local sur lequel est bâtie l'actuelle Mosquée de Livry-Gargan (le local et le terrain sont actuellement en location), et enraciner ainsi définitivement l'Islam dans la commune de la ville.
La propagande idéologique islamique antioccidentale de l'UAM 93 est clairement reprise par l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan. La page Facebook officielle de la Mosquée témoigne de l'endoctrinement mis en place. (***)

 

"Pour porter le voile dans ce pays aux idées salaces, il ne faut pas être soumise, mais avoir de l'audace." (hard-copy) Les responsables du centre islamique de Livry-Gargan propagent sur leur page Facebook l'idée que la France serait un pays aux "idées salaces", car ne consentant pas à ce que les femmes portent librement en tous lieux le voile islamique. Il s'agit là de créer une fracture entre la communauté musulmane et la France, territoire hostile, dont les institutions et les responsables politiques seraient oppresseurs des Musulmans.

 

L'association islamique de Livry-Gargan diffuse une vidéo expliquant pourquoi la viande de porc serait nocive pour la santé, les Chrétiens seraient dans l'erreur, méprisables, parce qu'ils souillent leur corps avec de la viande impure (hard-copy).

La propagande n'est évidemment pas formulée uniquement sur les réseaux sociaux, mais également à l'échelle locale. En effet, des idéologues de l'Islam fondamentaliste antioccidental sont invités à la Mosquée de Livry-Gargan, promus par l'ACCMLG pour endoctriner les Musulmans.

Conversion à l'Islam de Sébastien en mai 2015 à la Mosquée de Livry-Gargan par le prédicateur antioccidental, homophobe et misogyne Hassen Bounamcha, l'imam de la Mosquée d'Aubervilliers (hard-copy)

Dans ses conférences, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassan », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

 

Nabil Ennasri, militant antifrançais et antisioniste, qui invitait, lors des élections législatives de 2012, les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls, l'ami éternel d'Israël", est un soutien officiel du projet de la Mosquée de Livry-Gargan (hard-copy).

 

Le prédicateur antisémite, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée de Livry-Gargan le 19 juin 2015, est un soutien actif au projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan. (hard-copy) Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

L'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan milite pour que le prédicateur Marwan Muhammad préside la Fondation pour l'Islam de France

Rappelons que Marwan Muhammad, porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), veut faire appliquer la charia, et transformer la France en un pays musulman :

« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly en 2011
Bientôt, la France République Islamique sous la charia ?

Le réseau islamiste de Livry-Gargan est proche géographiquement et idéologiquement de l’Association Sociale, Cultuelle et Culturelle des Musulmans de Mitry-Mory (ASCCM), un des centres principaux de l'Islam radical en Seine-et-Marne.

Le réseau islamiste de Livry-Gargan fait en effet la promotion du Gala du centre "des Lumières" programmé le 11 novembre 2016 à Mitry-Mory, où l'on retrouve des prédicateurs de l'Islam politique antioccidental et antisioniste qui veulent imposer progressivement les lois islamiques de la Charia en France, tels Tahar Mahdi, ou encore Omar Dourmane. Le but étant de ramasser des fonds pour financer le futur centre islamique de Mitry-Mory (hard-copy).

On voit donc que l'influence de l'UAM 93 et de ses filiales est considérable, et pour cause : l'association est officiellement soutenue par les élites politiques de tout bord, socialistes, Républicains, communistes, EELV, Front de Gauche, et bénéficie ainsi d'un grand rayon d'action pour tisser son réseau, jour après jour, sur toute la banlieue parisienne.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, député et présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, prétend combattre le salafisme...et soutient activement l'UAM 93, la plus puissante association politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la région parisienne ! Le 1er mars 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est rendue dans les locaux de l'UAM 93 à Bobigny, pour une réunion de travail avec Hassen Farsadou, le président de l'association islamique.

 

François Bayrou, Laurent Fabius, Jean-François Copé ne sont que quelques personnalités politiques parmi d'autres qui ont affermi le réseau de l'UAM 93 en lui offrant une crédibilité au sein des institutions de la République au cours des deux dernières décennies

Alain Juppé, proche de l'UAM 93 (photo : rencontre avec les dirigeants de l'UAM 93, on reconnaît le prédicateur antioccidental Elias d'Imzalène deuxième à partir du fond à droite).


Alain Juppé est également lié à l'organisation politique islamiste des Frères Musulmans (UOIF) de Bordeaux, et son prédicateur antisémite Tareq Oubrou auquel il a décerné la Légion d'Honneur.

François Fillon a inauguré la grande Mosquée radicale d'Argenteuil, il est également sous l'influence de l'UAM 93

 

Le maire LR Pierre-Yves Martin reçoit à la mairie les islamistes de l'UAM 93 le 24 avril 2014, pour travailler sur le projet de la nouvelle Grande Mosquée. La délégation de l'UAM-93 était composée de Djelil Khalil, président de l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) (hard-copy)

Pierre-Yves Martin collabore ainsi activement au développement de l'Islam radical, avec l'association ACCMLG et la mise en place d'une immense Mosquée cathédrale, en favorisant l'acquisition d'un local d’une surface de 1280 m2 composé de 2 niveaux et d’un sous-sol, situé au 109 bd Robert Schumann à Livry-Gargan. Le montant de l'édifice s’élève à 1 200 000 euros.

"Il est à noter tant que le Maire que le sous Préfet se sont montrés très compréhensifs et ont exprimé leur volonté de nous accompagner et de soutenir politiquement notre projet."
Compte-rendu de la réunion du 27 mai 2015 à la mairie de Livry-Gargan réunissant le maire Pierre-Yves Martin et les membres du bureau de l'ACCMLG, pour négocier le projet de la Grande Mosquée (hard-copy).
Le pays aux "idées salaces" va donc bientôt pérenniser un temple dédié à Allah et à ses prédicateurs, un dar-al-islam qui enracinera un peu plus l'idéologie islamique sur le sol français, générant conflits, tensions religieuses et ethniques et attentats terroristes.
A noter les tensions existant entre la municipalité et l'association islamique, la Mosquée de Livry-Gargan est ouverte au public, alors qu'un arrêté ordonnant sa fermeture a été pris car le bâtiment récupéré n'est toujours pas aux normes de sécurité.

(***) Suite à la publication de cet article, les responsables ont supprimé la page Facebook de la Mosquée de Livry-Gargan. Restent les copies d'écran, et les pages encore indexées sur Google (hard-copy).

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 octobre 2016

02/07/2016

Radicalisation des banlieues : les prédicateurs de l’Islam fondamentaliste misogyne, antioccidental et antisioniste investissent les Mosquées de la ville de Stains

Depuis trois décennies, la banlieue parisienne a vu la création d'une multitude de Mosquées et d'associations islamiques radicales, appelant au rejet de l'occident. Les projets de construction de lieux de cultes musulmans se multiplient, soutenus par les élites politiques de la ville, transformant progressivement la société, le paysage culturel et ethnique en quartiers islamisés et communautarisés.

Stains en Seine-Saint-Denis (93) n'échappe pas à la règle. Le prédicateur antisémite Éric Younous a donné une conférence à la Mosquée égyptienne rawda le 22 décembre 2014 sur l'identité musulmane, un court extrait :

« L’organisation pour faire en sorte que l’Islam soit compris comme il se doit, c’est de l’action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C’est exactement l’inverse. Regardez Chabbat, qui est l’adoration la plus importante pour eux. Qu’est-ce qui caractérise le Chabbat ? C’est l’inaction. Et n’oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l’inaction. »
[00:57]
Conférence de Éric Younous à la Mosquée Rawda de Stains le 22 décembre 2014

Éric Younous méprise la communauté juive, peuple de l'inaction, qui aurait été "puni par Allah". Un exemple de respect, de fraternité entre communautés ?

On peut mentionner également le centre Shatibi de Stains, rue de Stalingrad, un lieu de propagande politique antisioniste et antioccidentale qui organise fréquemment des conférences avec Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF).
Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.
Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Le prédicateur Nabil Ennasri, fréquemment invité au centre Shatibi de Stains, appelle les Musulmans à boycotter Israël dans une conférence donnée le 27 septembre 2014 : "Le boycott, un devoir éthique, une exigence islamique".

Autre prédicateur invité vedette du centre Shatibi de Stains (par exemple le 18 juin 2016), le cheikh Abou Omar, dont le contenu des prèches fondamentalistes antioccidentaux et antisémites a déjà été analysé sur "Islam mine l'Europe".

Le cheikh Abou Omar invité du centre Shatibi de Stains, diffuse une théorie du complot, l'État français et les Juifs s'organisent pour nuire aux Musulmans alors que d'après lui : « Les Musulmans ont construit toute la France ». (photo Mosquée Villeneuve-la-Garenne).

 

Autre invité de marque du centre Shatibi de Stains le 19 septembre 2015, le prédicateur antisémite Hani Ramadan. 

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ».
Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ? Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia.(conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

On peut noter également la venue le 22 mars 2015 au centre Shatibi de Stains du précheur antisioniste Moncef Zenati. (hard-copy).
Moncef Zenati est un prédicateur de l'organisation politique des Frères Musulmans dont il traduit et diffuse les idées antioccidentales et misogynes.

On pourrait penser que ces lieux de culte appelant clairement à la haine des Juifs et des non-musulmans pourraient alerter et susciter des vérifications, des contrôles et une enquête de la part des autorités de l'État avant de lancer de nouveaux projets de construction de Mosquées.
Il n'en est rien, au contraire, la municipalité de la ville participe et soutient activement depuis quelques années le projet d'un gigantesque complexe islamique élaboré par l'Association Stanoise en Dialogue pour l’Identité et la Culture (ASDIC).
Cette association créée en 1998 a mis sur pied un projet de construction d'un futur Centre Culturel et Islamique (CCIS) qui pourra accueillir 2500 personnes et disposera de salles de cours coranique, d'une bibliothèque, de salles d’activités de loisirs et d'un parking sous-terrain, sur une surface totale du terrain de plus de 3000 m2. Un véritable bastion de propagande et d'endoctrinement des jeunes Musulmans aux préceptes fondamentalistes de l'Islam.

Plan du projet de l'immense complexe islamique de Stains en cours de construction, avec des salles coraniques d'endoctrinement au fondamentalisme islamique, ce centre va transformer radicalement le paysage ethnique, culturel et cultuel de la ville.

Le complexe islamique (CCIS) de Stains en cours de construction

Le maire communiste de la ville Michel Beaumale a délivré le permis de construire du Centre Culturel Islamique de Stains (CCIS), et a inauguré personnellement la pose de la première pierre de l'édifice le 6 avril 2013.

L'ASDIC est un foyer de l'Islam radical en Île-de-France, ses responsables invitent des prédicateurs de l'islam poltique antioccidental et antisioniste. Il accueille par exemple régulièrement l'imam Hassan Iquioussen.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l’achat, pour alerter les Musulmans sur « les dangers de la mixité ».

Il est inquiétant de constater que ce prédicateur puisse avoir accès et propager son idéologie dans ce qui sera un des plus grands centres d'endoctrinement islamique de la Seine-Saint-Denis, avec l'accord des autorités locales.

"Ce centre culturel islamique qui va venir à cet endroit, va participer également au renouvellement urbain de la ville, et ça, on peut s'en féliciter."
Extrait du discours de l'ex-maire communiste Michel Beaumale de la ville de Stains, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la grande Mosquée, le 6 avril 2013.
Le maire devient ainsi un des principaux artisans de la radicalisation sur le long terme de la communauté musulmane, propice au développement d'une doctrine misogyne, antioccidentale et antisioniste.

"J'appelle au boycott de l'occupant israélien", le nouveau maire communiste de Stains Azzédine Taïbi, élu en 2014, participe aux campagnes de boycott de l'État d'Israël, via l'association antisioniste Boycott Désinvestissement, Sanctions (BDS) (hard-copy)

Azzédine Taïbi a été poursuivi en justice au tribunal de Montreuil pour avoir soutenu le terroriste palestinien Marwan Barghouti, un membre dirigeant des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, une organisation politique islamique classée comme terroriste en Europe, qui appelle à l'assassinat des Juifs.

La population musulmane de Stains est soumise à une intense propagande de radicalisation, la diffusion d'une idéologie antisioniste rejetant l'Occident, divisant la société française sur le long terme. Ceci avec la complicité des élites politiques de municipalités communistes tels que Michel Beaumale et Azzédine Taïbi.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 juin 2016

26/03/2016

La Mosquée de Liévin, centre de diffusion de propagande islamiste misogyne, antioccidentale et antisioniste au coeur du Pas-de-Calais

Depuis un peu plus d'une vingtaine d'années, les prédicateurs des réseaux islamistes qui se sont implantés dans le nord de la France militent pour la destruction de l'identité française, en imposant progressivement l'application des lois de la Charia islamique (rejet de l'Occident, non mixité sociale homme/femme, adoption de l'abattage rituel halal finançant les Mosquées, menus spéciaux sans viande pour les Musulmans dans les cantines scolaires, tentatives d'interdiction de l'alcool et du porc et de la juridiction islamique, soumission des femmes,...).
L'implantation de l'idéologie islamique antioccidentale favorise l'enracinement local de filiales terroristes et jihadistes, entre la France et la Belgique.
Parmi ces réseaux islamistes, on peut citer :

- l'Union des Associations Musulmanes du Pas-de-Calais (UAM62), organisation déjà analysée par "Islam mine l'Europe" pour son radicalisme religieux diffusé dans plusieurs Mosquées de France (Béthune, Méricourt, Raismes, Lille,...).
- la Ligue islamique du nord dirigée par Amar Lasfar, le président de l'UOIF, longtemps soutenu par Martine Aubry.
- L’UOIF, qui gère maintenant plus de 250 associations islamiques en France, et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir politique islamiste totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
L'organisation des Frères Musulmans est classée comme terroriste par l'Égypte et l'Arabie Saoudite.


Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.


Dans une conférence à Lille, Amar Lasfar explique son plan en cinq phases pour islamiser la France, et la nécessité des prières de rue islamiques pour conquérir le territoire.

Pierre de Saintignon (à gauche), le maire socialiste de Lille Martine Aubry (à droite) et le représentant de l'organisation terroriste des Frères Musulmans en France, Amar Lasfar (au centre) lors de la fête de l'aïd-el-Kébir en 2007. Après l'avoir aidé à structurer et à enraciner les réseaux de l'Islam radical dans le nord de la France, Martine Aubry a pris ses distances avec Amar Lasfar.

On peut citer l'autre principale organisation islamiste de la région Nord, l'Union des Citoyens Musulmans du Pas-de-Calais (UCM62), dont la Mosquée de Liévin est membre associatif.

La communauté musulmane de Liévin dans le Pas-de-Calais est en pleine croissance, l'organisation islamiste qui gère le lieu de Culte a même obtenu le 11 juillet 2011 du maire socialiste Jean-Pierre Kucheida, un permis de construire une nouvelle grande Mosquée afin d'endoctriner les Musulmans à la "Religion de Paix et Tolérance".

Les responsables de la Mosquée de Liévin appellent les Fidèles à participer financièrement à la construction du nouveau complexe islamique

Le projet du futur complexe islamique de Liévin, dont le permis de construire a été octroyé par le maire socialiste Jean-Pierre Kucheida.

La Mosquée de Liévin en cours de construction en 2014

Fidèles de la Mosquée de Liévin, en attendant la construction du nouveau lieu de Culte flambant neuf

Sur la page Facebook officielle de la Mosquée de Liévin, les responsables de l'association islamique soutiennent l'ex-président déchu égyptien des Frères Musulmans Mohamed Morsi, qui voulait instaurer le califat islamique sous la Charia, avec le hashtag #NousSommesTousMorsi (hard-copy).

Les responsables de la Mosquée de Liévin encouragent les Fidèles à aller écouter le prédicateur antisémite proche des Frères Musulmans Hani Ramadan à la Mosquée de Raismes (hard-copy).
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

 

Il est inquiétant de constater qu'il n'y a absolument aucun contrôle sur les instances dirigeantes de la Mosquée de Liévin qui sont en relation directe avec des réseaux islamistes politiques antioccidentaux comme l'UAM62 et l'UCM62.

Le prédicateur misogyne, antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la Mosquée de Liévin et par l'UAM62 le 13 décembre 2013 pour une conférence intitulée : "Les fondements juridiques de l'engagement politique". Parle-t-on là encore de religion ?
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

L'UCM62 a organisé le 31 mai 2014 à Liévin le 3ème Rassemblement des Musulmans du Pas-de-Calais (RAM62) avec comme principaux invités les islamistes radicaux Hassan Iquioussen, Abdallah Benmansour, Nabil Ennasri ou encore Amar Lasfar.

La 4ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais (RAM62) le 13 juin 2015, en partenariat avec la municipalité de Lens, rassemblait les islamistes du CCIF (avec son président Samy Debah), le prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen, l'organisation politique BarakaCity (hard-copy), et la communauté musulmane de la Mosquée de Liévin.
BarakaCity est connu des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés. BarakaCity milite en faveur de l'organisation politique des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), le président de BarakaCity au RAMF de l'UOIF en 2013 au Bourget. Sur la photo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir (à gauche), un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

"Religion de Paix et Tolérance" vous avez dit ?

Le militant politique Omar Dourmane qui lutte contre la laïcité et le sionisme, et proche des Frères Musulmans, invité le 13 juin 2015 à Lens par l'UCM62 (hard-copy) :

 

Le maire socialiste Laurent Duporge n'a pris aucune mesure contre les prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisionistes de l'Islam radical venant endoctriner des centaines de Musulmans à la Mosquée de Liévin. Il autorise également les réseaux d'extrême-droite islamiques tels que l'UAM62 à organiser des meetings dans la commune, condamnant la cohésion sociale sur le long terme, et provoquant la destruction de la société culturelle, cultuelle et ethnique française, de l'intérieur.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 mars 2016

09/12/2015

Analyse de quelques institutions et documents officiels du projet EURABIA, la transformation de l’Europe en une extension du monde arabo-musulman

Historiquement, la France a milité, avec le général De Gaulle a sa tête, dans les années 1960 pour une politique pro-arabe afin de doter l’Europe d’un poids et d’un prestige qui lui permettrait de rivaliser avec l’Amérique : obtention du pétrole à bon prix et une main-d'oeuvre peu chère. Les pays Arabes y mirent plusieurs conditions : une politique européenne indépendante de celle de l’Amérique, la reconnaissance par l’Europe d’un État palestinien, le soutien à l’OLP, le boycott d'Israël, la souveraineté arabe sur Jérusalem, l’ouverture des frontières à l’immigration, et la reconnaissance de l'Islam en tant que culture et religion européenne.

Extrait de la revue EURABIA parue dans les années 1970, avec pour objectif la transformation de l'Europe en une extension du monde arabo-musulman.

Cette politique, dénommée EURABIA d'après le titre de la revue parue dans les années 1970 pour informer des décisions prises lors des conférences et symposium liés au Dialogue Euro-Arabe (DEA), a été progressivement suivie par les pays européens et en particulier par les institutions de l'Union Européenne, surtout à partir de la crise pétrolière de 1973 lié au conflit israélo-arabe du Kippour.
La défaite de la coalition Arabe face à Israël a révolté les pays exportateurs de pétrole et fait monter les prix, faisant du même coup chantage sur les pays européens pour contrer Israël. Baisse des prix du pétrole contre l'acceptation du multiculturalisme, de la diffusion de l'Islam, et d'une politique antisioniste en Europe.
Pour plus d'informations, le géopoliticien Alexandre Del Valle a publié un article très intéressant sur l'historique d'EURABIA.

Le livre de Bat Ye'Or "EURABIA : l'axe euro-arabe" est bien documenté avec les extraits des différentes conférences (Rimini 1979, Hambourg 1983, Barcelone 1995, Bari 2002, etc...) montrant les influences des différentes organisations sociales et politiques au niveau international conduisant à l'arabisation de la France et de l'Europe.




L'historienne Bat Ye'Or est une des meilleures spécialistes du programme EURABIA

Il faut bien comprendre que EURABIA, projet fondamentalement antichrétien, antioccidental et antisioniste, n'est pas une assemblée déterminée où des personnes se réunissent pour savoir comment islamiser l'Europe et appliquer la charia.
C'est beaucoup plus subtil que cela.
EURABIA est constitué d'un ensemble d'organisations, d'ONG, et d'institutions qui influencent, par des réunions de travail, des forum internationaux, la prise de décisions de la classe politique et des intellectuels européens et arabes en faveur du mutliculturalisme, de l'immigration, et de la diffusion de l'Islam.

Cette politique a pour conséquence un changement progressif de nos sociétés par l'adoption de règles et de normes islamiques dans les institutions européennes et françaises. Le projet EURABIA est la conjonction de trois directions idéologiques, qui n'ont pas toutes les mêmes objectifs, mais qui conduisent au final au même résultat : l'arabisation et l'islamisation de la France et de l'Europe :

1) les lobby communautaires musulmans, qui oeuvrent à l'implantation de la charia, les Lois islamiques en Europe, on peut citer la Coopération Islamique (OCI), l'Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), ou encore l'Union Européenne Musulmane (EMU), etc...

2) les associations des Droits de l'Homme qui voient en l'"Autre", l'immigré, la victime du colonialisme occidental auquel l'Europe devrait se racheter en cédant à toutes les revendications et provocations des "minorités". (fondation Anna Lindh, OSCE, Conseil de l'Europe (COE),...)

3) les organismes du lobby bancaire et industriel (ONU, Open Foundation Society de George Soros, Union Européenne, Grand Orient de France, média de masse pilotés par les grands groupes de presse, patrons de lobby industriels tels Pierre Bergé, Claude Perdriel, Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Serge Dassault, Vincent Bolloré ...), qui veulent abolir les frontières au service du profit, de l'efficacité, dictés par l'économie de marché mondialiste au détriment du respect de valeurs humanistes, culturelles, cultuelles et sociales, pour créer un citoyen consommateur lambda, sans Histoire, sans tradition, sans culture. Face au mondialisme, tous les êtres humains se valent et sont interchangeables, faisant baisser le coût de la main-d'oeuvre.

Il est impossible de dresser dans cet article l'exhaustivité des institutions et documents d'EURABIA, même un livre ne suffirait pas à décrire toute la formidable machinerie à l'oeuvre, il s'agit donc juste ici de donner un bref aperçu de leur influence et de leur idéologie sur nos structures fondatrices européennes.

 

 QUELQUES ORGANISMES ET INSTITUTIONS D'EURABIA : -----------------------------------------------------------------------------------------------------

European Muslim Union (EMU) - Union Européenne Musulmane L'EMU est un organisme fondé en 2005 à Istanbul en Turquie pour promouvoir l'Islam en Europe.

Leurs responsables donnent des conférences dans les pays européens afin d'influencer les média, les politiques, favoriser le multiculturalisme et imposer l'Islam comme culture européenne.

Sur la page officielle Facebook (hard-copy), les responsables de l'Union Européenne Musulmane font la promotion de l'Islam radical avec les prédicateurs antisioniste et antioccidental tels Hassan Iquioussen, Nabil Ennasri, et le prédicateur Hani Ramadan, qui compare les juifs à des "serpents, une race de vipères".

"L'Islam est chez lui en Europe, l'Islam et les Musulmans ne peuvent être définis comme un phénomène immigrationniste étranger en Europe." (hard-copy)

"L'Islam aujourd'hui, avec son Histoire européenne, sa structure socio-politique, sa culture et sa civilisation, fait partie intégrante de la vie du peuple européen." (hard-copy)

"Les jihadistes de l'État Islamique ne sont pas des gens du moyen-âge, ils ont été formés par la philosophie moderne occidentale." (hard-copy)

L'Union Européenne Musulmane reprend un article de Kevin Mac Donald publié dans le Guardian, en soutenant la thèse que le jihad islamique a pour origine la philosophie occidentale et la révolution française ! Culpabiliser l'Occident, qui aurait engendré les pires perversions sur Terre. L'UME a oublié de préciser que les adeptes du Prophète Mohamed dans leurs conquêtes militaires au Maghreb, en Orient, en Afrique et en Europe, décapitaient les Juifs, les Chrétiens, les polythéistes plus de mille ans avant la révolution française et la naissance des philosophes modernes.

Masquer l'intolérance du dogme islamique, mépriser et dénigrer l'Histoire de l'Occident et des occidentaux, afin de remplacer progressivement les cultures et traditions chrétiennes par l'Islam : action typique du projet EURABIA.

Extrait du discours du président de l'Union Européenne Musulmane (EMU), Abu Bakr Rieger (au centre), à Seville en Espagne le 14 Juin 2014 durant le congrès "Ibn Khaldun, patrimoine de l'Islam en Europe" (hard-copy)

"Cette crise intellectuelle, et l'accroissement d'un nouveau pessimisme en Europe, apportent avec eux une conséquence alarmante, qui est le prolongement de l'aile droite des partis nationalistes, je pense aux élections européennes de 2014. Ces partis estiment que le revivance des idées nationalistes peut contrer le déclin culturel et la perte de l'identité européenne. L'exemple du Front National fasciste en France illustre la tendance à remplacer le vieil antisémitisme par un nouvel anti-islam, et même à catégoriser les musulmans comme étrangers sans droits civils."

On voit que devant les inquiétudes légitimes des populations européennes face à la montée du terrorisme, de l'islam radical et de la perte de leur identité, Abu Bakr Rieger masque les problèmes en reportant les responsabilités sur le "Front National fasciste", qui voudrait catégoriser les "musulmans sans droits civils".

Comme modèle de et de vivre-ensemble de l'âge d'or de l'Islam, l'Historien Ibn Khaldun.

"Mais Ibn Khaldun n'était pas juste un historien, il était un important juriste et un fervent défenseur du soufisme. Tout comme les grandes personnalités et penseurs du passé, Ibn Khaldun est remarquable pour son analyse précise de l'actualité."

Abu Bakr Rieger devrait relire les oeuvres d'Ibn Khaldun dans le texte :

"les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal"
l'historien Ibn Khaldoun (1332-1406) - "Prolegomenes" tome IV

"Le naturel farouche des Arabes en a fait une race de pillards et de brigands. Toutes les fois qu’ils peuvent enlever un butin sans courir un danger ou soutenir une lutte, ils n’hésitent pas à s’en emparer et à rentrer au plus vite dans la partie du désert où ils font paître leurs troupeaux. Jamais ils ne marchent contre un ennemi pour le combattre ouvertement, à moins que le soin de leur propre défense ne les y oblige."
[...]
"Tout pays conquis par les Arabes est bientôt ruiné."
[...]
"Voyez tous les pays que les Arabes ont conquis depuis les siècles les plus reculés : la civilisation en a disparu, ainsi que la population ; le sol même paraît avoir changé de nature. Dans le Yémen, tous les centres de la population sont abandonnés, à l’exception de quelques grandes villes ; dans l’Irak arabe, il en est de même ; toutes les belles cultures dont les Perses l’avaient couvert ont cessé d’exister. De nos jours, la Syrie est ruinée ; l’Ifrîkiya et le Maghreb souffrent encore des dévastations commises par les Arabes."
L'historien Ibn Khaldoun (1332-1406) - "Prolegomenes" p311-313

Pour la défense de valeurs humanistes et de tolérance, on a connu mieux !

 

--------------------------------------------------
Le Conseil de l'Europe (COE) créé en 1949 pour la protection des droits de l'homme.

Snezana Samardzic-Markovic, Directrice générale de la démocratie (à gauche), avec une activiste en hijab au forum de Lisbonne du Conseil de L'Europe les 3 et 4 décembre 2015

"L'importante communauté musulmane en France, principalement d'origine nord-africaine, est particulièrement victime d'attitudes intolérantes et discriminatoires. La France se caractérise aussi par l'existence du Front national, l'un des partis politiques d'extrême-droite les plus puissants et les mieux implantés d'Europe, qui propose une idéologie ouvertement raciste et xénophobe. Les efforts actuels devraient donc êtrepoursuivis et intensifiés pour lutter contre ces manifestations."

"Les médias ont un rôle important à jouer dans la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et l'intolérance. Il faudrait les encourager à rendre compte de manière responsable de tels événements et à susciter l'intérêt du public pour d'autres cultures en illustrant les bienfaits de la diversité culturelle. Une révision des codes de déontologie pourrait à cet égard être utile. L'attention est appelée sur des initiatives récentes du Conseil de l'Europe concernant le rôle des médias dans la lutte contre le racisme et l'intolérance."
Commission Européenne contre le Racisme et l'Intolérance (ECRI) - conseil de l'Europe 15 juin 1998 (lien)

Le conseil de l'Europe masque les problèmes d'intégration des Musulmans dans les pays européens, en les transformant en lutte contre l'idéologie ouvertement "raciste et xénophobe" du Front National. Pour éviter les conflits de civilisation, le conseil de l'Europe préconise aux médias de s'adapter à la culture de l'Autre, et de promouvoir la diversité culturelle et ethnique. On ne parle plus d'intégration, ni d'assimiliation. C'est aux européens de se conformer à la culture de l'immigré. Résoudre les problèmes de l'intégrisme islamique par plus d'Islam : voilà la solution !

 

-------------------------------------------------------
OPEN SOCIETY FOUNDATIONS - fondée par le banquier milliardaire George Soros utilise des moyens considérables pour imposer une société multi-culturelle et multiethnique en Europe.

Libanisation du continent européen, qui ne peut que sur le long terme, engendrer conflits et tensions communautaires. La fondation milite par exemple pour le port du voile intégral en France.

"L’Open Society Justice Initiative et Human Rights Watch agissent ensemble au sein d’une coalition réunissant six organisations non gouvernementales françaises pour faire pression sur le gouvernement, afin que la police ne dispose plus de pouvoirs lui permettant de mener des contrôles d’identité abusifs."

L'Open Society Foundations use de pressions politiques sur le gouvernement français pour faire adopter des lois visant à empêcher le contrôle au faciès, qui peut pourtant s'avérer nécessaire dans certaines zones sensibles de banlieue parisienne.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dialogue Euro-Arabe (DEA) - Dialogue Euro-Méditerranée

Afin d'harmoniser les manuels scolaires entres pays européens et arabes, le DEA (Dialogue Euro-Arabe) régit et influence le contenu des manuels scolaires français, avec comme inspecteurs le Maroc, le Koweït, et le sultanat d'Oman. Vous pouvez lire ce rapport sur le site de diplomatie du gouvernement français.

Quelques extraits :
- le rôle des manuels : outils d’orientations politiques ou idéologiques ou moyens de valoriser les apports respectifs (origine des mots, célébration des anniversaires de personnalités de portée universelle de toutes les régions du monde …),
- travailler entre écoles sur une histoire partagée, et utilité de multiplier les points de jonction entre différentes parties de l’Europe et du Monde arabo-musulman.
- prendre en considération, au sein d’une société multiculturelle, les points de vue des différentes communautés

- la question de la Palestine reste problématique dans la révision des manuels.

Le planning avec dates d'échéance pour la mise en place de modification du contenu des manuels scolaires est également donné. EURABIA donne ainsi aux pays du monde islamique, un droit de regard sur les manuels scolaires des petits écoliers français.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

The Organization for Security and Co-opération in Europe (OSCE)

L'OSCE, officine d'EURABIA, est un organisme de l'UNESCO, qui agit directement au niveau international afin d'intégrer les principes de la charia islamique dans les écoles européennes. Un des principaux collaborateurs de l'OSCE est le prédicateur musulman Marwan Muhammad, qui fut le porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF).

« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Le prédicateur Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly en 2011, conseiller à l'OSCE, veut faire de la France un pays sous la loi islamique.


Exemple, de propagande islamique menée par l'OSCE au sein des écoles françaises, dans ce document, parrainé par le Conseil de l'Europe : "Principes directeurs à l'attention des éducateurs pour combattre l'intolérance et la discrimination à l'encontre des musulmans" que vous pouvez lire en ligne directement sur le site de l'OSCE, quelques extraits (lien):

"Les directions des écoles doivent veiller particulièrement à ce que les règles et les pratiques de l’établissement n’aient pas d’effets discriminatoires : habillement, accès à l’apprentissage de sa propre religion, menus à la cantine, dates des vacances. Il faut être particulièrement vigilant en ce qui concerne leurs répercussions sur les jeunes musulmanes. Certaines études font ressortir par exemple que les élèves portant le voile ont plus de chances d’être placées dans un groupe de niveau infé­rieur, ou d’être invitées à éviter les disciplines plus intellectuelles. Il peut aussi arriver que les jeunes musulmanes soient exclues d’emblée de certaines activités offertes par l’école
– soit que l’on estime par avance qu’elles ne voudront pas y participer, soit faute d’arrangements spéciaux (comme les séances de natation en groupes séparés)"
"Il est particulièrement important que les manuels ne donnent pas de l’islam et des musulmans une image erronée ou trom­peuse, et qu’ils comportent en outre des informations sur l’histoire et la culture musulmane.
Il est essentiel à cet égard qu’ils soient révisés régulièrement, non seulement pour faire en sorte qu’ils soient exacts et complets dans leur contenu, mais aussi pour vérifier les hypothèses sous-jacentes et les connotations que peut évoquer le texte dans l’esprit des élèves. Les documents de presse utilisés par les écoles peuvent aussi renforcer des stéréotypes."

p15

L'OSCE envisage d'office que les musulmanes à l'école sont discriminées, victimes d'intolérance et de discrimination, car on leur refuse le port du voile, et avance également qu'il manque des "arrangements spéciaux", menus spéciaux à la cantine séparant les élèves purs et impurs (halal/haram), il faudrait également séparer les garçons et les filles dans les piscines, réécrire l'Histoire afin de ne pas offenser les musulmans par les massacres liés aux conquêtes islamiques (jihad).
Ne pas respecter ces principes islamiques, c'est-à dire toute tentative de freiner l'islamisation d'institutions laïques et républicaines peut alors être assimilée à de l'islamophobie et du racisme par l'OSCE. L'annexe du document fait la liste d'une partie des institutions d'EURABIA, toutes officielles (vous pouvez vous même vérifier en ligne sur les liens en fin du document ci-dessus, la plupart sont sous l'égide de l'UNESCO, de l'ONU et de l'OCI (Organisation de la Coopération Islamique).

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La fondation Anna Lindh, créée en 2005, siège basé à Alexandrie en Égypte

La fondation Anna Lindh, puissante organisation d'EURABIA associée à l'UNESCO, l'Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), la Ligue Arabe et financée par l'Union Européenne, milite pour réécrire les cours d'Histoire, et les adapter à la présence islamique dans les écoles, nier toute forme d'assimilation des nouveaux arrivants à la culture européenne, et imposer la vision du monde islamique.
Typiquement, extrait d'un des rapports de la fondation Anna Lindh sur le multiculturalisme, "nouvelles approches pour écrire les manuels d'Histoire en Europe et dans le monde arabo-musulman" : (lien)


"Aujourd'hui, les classes de certains pays européens ont une forte proportion d'étudiants Musulmans. Les auteurs de manuels d'Histoire utilisés dans les écoles européennes devraient respecter cette présence musulmane, en produisant des cours donnant un plus grand espace à l'Histoire du Monde musulman."
p21

Distorsion de l'Histoire des Sciences pour éliminer le rôle de la civilisation occidentale et faire croire aux étudiants qu'elle est entièrement redevable aux arabo-musulmans. Une vision purement politique et mensongère afin de justifier le multiculturalisme et l'immigration. Exemple, on peut lire que :
"Les arabes sont les premiers à établir l'aspect sphérique de la Terre, la force de gravité et la force centrifuge sur lesquelles Newton a basé ses travaux."
p29

Ératosthène avait déjà établi l'aspect sphérique de la Terre, et même mesuré sa circonférence en 200 av JC qu'il évalue à 41250 km (ce qui est une très belle approximation), bien avant les Arabes ! Le concept de la force de gravitation, la mathématisation des forces inertielles en Physique a été introduit par Newton et lui seul, dans son ouvrage majeur "Principia Mathematica".

"Les étudiants européens considèrent l'héritage gréco-romain comme base de leur propre culture, mais les livres européens négligent parfois le rôle important de la culture arabo-islamique comme agent clé du développement de l'Europe. Pendant plusieurs siècles, les traductions des textes des philosophes et scientifiques arabo-musulmans ont été utilisé en Europe comme source de base pour l'établissement de la science et la philosophie moderne européenne.
Ces traductions ont conduit aux fondations des sciences modernes comme les mathématiques, la physique, la chimie, la médecine et ont eu une contribution majeure dans le champ de la philosophie. Plusieurs termes arabes encore présents dans les langues européennes rendent cet impact évident. Les explorateurs européens n'auraient jamais pu faire leurs grandes découvertes, sans les études géographiques et les inventions scientifiques faites par les Arabes et les Musulmans, en particulier l'invention de la cartographie et de l'astrolabe, et leurs explorations géographiques."

p19

Diffusion d'une propagande mensongère, d'après la fondation Anna Lindh, la civilisation occidentale n'aurait jamais pu se développer sans les sciences et la philosophie des arabo-musulmans. Elle aurait donc une dette à payer envers l'Islam.

L'astrolabe (du grec astrolabos signifiant « instrument pour prendre la hauteur des astres ») est une invention grecque, le plus ancien texte conservé est "Le traité de l'astrolabe" du théologien chrétien Jean Philopon d'Alexandrie (v. 530) qui décrit l'astrolabe planisphérique et ses usages. Le second traité est celui de l’évêque chrétien syriaque de Qenneshrin Sévère Sebôkht (v. 660) "Le traité sur l'Astrolabe plan". Son invention ne doit donc rien aux arabo-musulmans.

La cartographie scientifique a été développée par les grecs, au VIème siècle avant Jésus-Christ, Hécatée, grec de Milet, fait une ébauche des cartes basées sur les observations. Les savants grecs se fondent d'abord sur les observations ponctuelles rapportées par les navigateurs, commerçants ou guerriers, qui ont sillonné la Méditerranée dès le IIème millénaire avant JC; ils cherchent à préciser les contours du bassin méditerranéen et à connaître la forme de la Terre. Il ne s'agit donc pas là non plus d'une invention arabo-musulmane.

représentation du Monde selon le savant grec Hécatée de Milet au VI siècle avant Jésus-Christ

carte du Monde du savant grec Claude Ptolémée en 80 après Jésus-Christ

Insister dans les manuels scolaires français sur les méfaits du colonialisme européen, culpabiliser les élèves occidentaux et décrédibiliser le rayonnement de l'Occident, tel est un des objectifs de la fondation Anna Lindh :
"Le colonialisme a été imposé par la force armée. La violence a précédé le colonialisme, et a continué après la conquête extra-européenne."
"L'exploitation économique a constitué la principale force motrice de l'expansion coloniale. Le désir du profit a conduit à la construction de nouvelles infrastructures dans les pays colonisés."
"Les relations sociales entre colonisateurs et colonisés sont devenus très inégales. Les colonisés n'étaient pas considérés comme des citoyens. Les colons ont souvent adoptés une attitute paternaliste au début, puis répressive par la suite bien qu'elles suscitaient des protestations politiques et économiques."
"Les colons ont cherché à imposer leur langue et leur culture aux peuples colonisés."
p51

L'organisation bénéficie de soutiens de poids, comme Martin Schulz, président du parlement européen et Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'éducation nationale et de l'enseignement en conférence au forum de la fondation Anna Lindh du 4 au 7 avril 2013 à Marseille.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO)

Créée en 1969, l’Organisation de la coopération islamique (OCI) est une organi­sation intergouvernementale réunissant 57 pays répartis sur quatre conti­nents. Une de ses filiales, l'Organisation Islamique pour l'Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), présidée par le Dr Abdualziz Othman Altwaijri, est un organisme d'EURABIA.

L'ISESCO soutient officiellement les Mosquée de l'Arabie Saoudite, du Koweït et du Qatar implantées en Europe, connues pour précher le wahhabisme, une des doctrines les plus radicales de l'islam sunnite.

Le directeur général de l'ISESCO, mène une propagande antisioniste dans la lignée de la politique d'EURABIA :
"Israël occupe le territoire palestinien et oppresse le peuple palestinien avec ses pratiques racistes."

 

L'ISESCO estime remplir les conditions de qualité, d'intérêt et de représentation juridique l'habilitant à intenter une action en justice contre les responsables israéliens des crimes de guerre qui ont ciblé les biens culturels palestiniens. "L’ISESCO condamne fermement l’incursion de la Mosquée Al-Aqsa par les forces de l’occupation israélienne"

"L’ISESCO a déclaré que cet acte terroriste criminel doit être condamné par tous les États du monde et les organisations internationales, et que ses auteurs doivent être pénalisés."

"À ce titre, l’Organisation a demandé aux États membres de s’appliquer à protéger le 3ème Lieu Saint et site du voyage nocturne du Prophète Mohamed (PSL), objet d’attaques et de profanations quotidiennes perpétrées par Israël qui occupe les territoires palestiniens en faisant fi tant du droit international que des droits de l’homme."


L'ISESCO décrit dans plusieurs documents au format PDF sur son site internet, les stratégies à adopter pour islamiser l'Europe à tous les niveaux. Quelques extraits du rapport "Stratégie de l’Action Islamique Culturelle à l’extérieur du Monde islamique" publié sur le site (également disponible sur ce lien):

809341MosqueEURABIAstratgieISESCO.png

 

"1. Le principe de la différence des civilisations : appelle à prendre conscience des fondements de la paix civilisationnelle islamique, à la
protection de l’identité de la civilisation du Musulman contre les méfaits des courants idéologiques, culturels et politiques qui sont incompatibles avec son identité civilisationnelle."
p9

829459MosqueEURABIAISESCOstratgie2.png

"Les objectifs spécifiques dans le domaine culturel :

d) Se protéger de l’invasion et de l’aliénation culturelles et garantir la sécurité culturelle et l’immunité nécessaire au développement de la personnalité du musulman en le formant aux principes de l’islam et de la culture islamique."
p28

"- Les objectifs spécifiques aux domaines de l’éducation-enseignement :
b) Contribuer à garantir aux enfants des musulmans vivant en dehors du Monde islamique, une éducation équilibrée à la fois spirituelle et cognitive afin de les protéger de l’invasion culturelle et de l’aliénation intellectuelle exercée par l’hégémonie de certains systèmes éducatifs.
c) Utiliser le contenu de l’éducation islamique et de la culture islamique dans les curricula pour préserver l’identité personnelle et culturelle des nouvelles générations et les protéger complètement de l’invasion et de l’aliénation culturelles."

"2. Représenter les communautés islamiques auprès des décideurs dans les pays occidentaux en obtenant des sièges dans les parlements européens
ou en participant à la vie politique afin de faire entendre la voix des musulmans pour que leurs réclamations religieuses et culturelles soient
prises en compte."
p34

"les tentatives d’une participation politique par les filières d’organisations et de structures politiques existantes ont démontré leur
opportunité et leur efficacité après avoir permis à de nombreux Musulmans de participer à la gestion de certaines communes et municipalités dans les pays de leur établissement. D’autres immigrés ont fait parvenir par leur voix, des candidats musulmans et leurs sympathisants non musulmans aux institutions législatives. Ces succès ne manqueront certainement pas de profiter aux immigrés qui pourront, grâce à leurs députés, faire entendre leurs voix et intéresser les décideurs à leurs revendications religieuses et culturelles et de lever les obstacles à leur intégration socio-politique."
p75

"Le bilan de la scolarisation des enfants des communautés musulmanes dans les écoles occidentales ne répond ni aux attentes des occidentaux qui aspiraient à l’effacement de la personnalité de ces enfants et à l’aliénation de leur identité pour les intégrer négativement dans le modèle occidental, ni aux attentes des parents qui aspiraient à tirer profit de l’accès de leurs enfants des troisième et quatrième générations aux écoles locales pour occuper des postes honorables et améliorer leur situation."
p76-77

"Certains problèmes dont souffrent les enfants d’immigrés musulmans dans les pays occidentaux sont en bonne partie dus aux programmes scolaires qui sont destinés aux musulmans et aux occidentaux de manière égale et qui ont essentiellement un caractère laïque. En effet, il est difficile pour un enfant qui a reçu une éducation occidentale laïque de s’en départir, tant il en a été imprégné. De fait, ces enfants et jeunes musulmans se voient inculquer les valeurs occidentales et ancrer le modèle de pensée et les coutumes locales et ne reçoivent aucun enseignement de la langue maternelle."
p77

"L’on espère que le temps viendra où les savants musulmans entreprendront l’élaboration de lois inspirées du fiqh qui soient destinées aux communautés et minorités musulmanes en Occident. Cette entreprise vitale est dictée par la réalité culturelle et de prédication en Occident marquée par des fatwas contradictoires et divergentes."
p87

L'immigration massive subie sur le continent européen permet à l'ISESCO de revendiquer pour les Musulmans ayant acquis suffisamment de force du point de vue démographique, leurs droits sur le continent européen : le respect des principes de l'Islam et le rejet de l'éducation et de la culture européenne, considérées comme une "invasion culturelle" et une "aliénation intellectuelle".
Le processus d'islamisation doit s'opérer au niveau politique, en plaçant des Musulmans dans les parlements européens, ainsi que dans les institutions culturelles. Les lois islamiques de la charia devront se mettre progressivement en place, selon la jurisprudence islamique et les fatwas (avis juridique des instances religieuses islamiques).

752967MosqueEURABIAISESCO.jpg

Le prédicateur saoudien Abdulaziz Othman Altwaijri (photo), directeur de l'ISESCO, interdit aux Musulmans vivant en Europe d'assimiler les valeurs et la culture occidentales, une "invasion et aliénation culturelles", et décrit la stratégie à adopter pour imposer les principes islamiques : la formation au coeur des nations européennes d'une communauté islamique (la Oumma) aux principes coraniques incompatibles avec les valeurs de la civilisation occidentale.

On peut décortiquer la propagande de l'ISESCO à travers cet autre article qui énumère les véritables objectifs de l'organisation : islamiser la planète.

 

L'ISESCO, en partenariat avec l'institut des Hautes Études Islamiques (IHEI), et la fondation Anna Lindh, a même donné une conférence devant les députés à l'Assemblée Nationale le 8 février 2013.

 

******************************************************************************************************************

IMPACTS ET CONSÉQUENCES DU PROJET EURABIA EN FRANCE

La conséquence la plus visible du projet EURABIA, est l'immigration massive et incontrôlée, décidée par l'Union Européenne avec l'ouverture des frontières et les accords de Schengen, afin de satisfaire les industriels, les lobbys financiers et les associations multiculturaliste, amenant à long terme, l'islamisation du continent européen.


Les effets dévastateurs de l'invasion des migrants en Europe, sont soigneusement dissimulés par tous les mass-média (TF1, France Télévisions, BFM TV, i-Télé,...)

Une véritable transformation de la civilisation judéo-chrétienne gréco-romaine, en terre d'Islam par nos élites politiques. L'aspect le plus frappant est bien entendu la construction de milliers de Mosquées et salles de prières islamiques en moins de 30 ans.
Le site "Islam mine l'Europe" en dénombre un certain nombre, ayant l'appui officiel des maires. En 1970, il n'y avait que deux mosquées en France, aujourd'hui, on en compte plus de 2200 sans compter les salles de prières. Les Français constatent avec désarroi la transformation du paysage culturel, cultuel et ethnique en France, la perte de leur identité historique. Et au moins 200 Mosquées sont en cours de construction en France.

François Baroin est maire de la ville de Troyes, où il a laissé s'implanter l'Islam radical fondamentaliste intolérant.

Il est également président de l'Association des Maires de France (AMF), qui a fait récemment polémique dans son dernier rapport VADE-MECUM sur la laïcité, publié en novembre 2015 en s'opposant à l'installation de crèches de Noël dans les mairies, (lien) pourtant un symbole de la civilisation occidentale millénaire en Europe.
La Nativité, l'esprit de Noël représentent la naissance de Jésus-Christ, la Vie, la joie de l'Enfance, la Lumière renaissante, l'arrivée des fêtes de fin d'année dans une ambiance familiale chaleureuse, prospère et sereine :


"L’AMF réaffirme la nécessité d’appliquer la règle définie à l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 qui proscrit « tout signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit ». La présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas, du point de vue de l’AMF, compatible avec la laïcité."
p16

mais l'AMF, dans ce même document, autorise le prêt de salles communales à des associations de l'Islam radical misogyne et antioccidental, comme l'Association des Musulmans de Mantes-Sud (AMMS) pilotée par le prédicateur fondamentaliste Abdellatif Hmito :
"Considérant qu’il résulte de l’instruction et des échanges au cours de l’audience publique qu’environ un millier de personnes sont attendues pour la célébration de la fête de l’Aïd-el-Kebir organisée, le 24 septembre 2015 au matin, par l’association des musulmans de Mantes Sud "
[...]
"le refus de mettre à la disposition de l’association requérante une salle municipale afin de permettre d’accueillir la célébration de la fête de l’Aïd-el-Kebir porte une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés de réunion et de culte, constitutive d’une situation d’urgence."
p18

Une crèche de Noël : bientôt interdite par François Baroin ?

Le vade-mecum publié en novembre 2015 par l'AMF de François Baroin, considère que les crèches de Noël ne sont pas compatibles avec la laïcité dans les mairies, mais OBLIGE le prêt de salles commmunales à des associations de l'Islam Radical sunnite comme l'Association des Musulmans de Mantes-Sud, sous peine de sanctions. Laïcité, deux poids, deux mesures ?

Ces directives de l'AMF représentent un exemple typique de tentative d'effacement du patrimoine traditionnel, Historique de la civilisation occidentale pour le remplacer par le dogme idéologique misogyne, intolérant de la civilisation islamique. Une conséquence du travail de sape et de l'influence de la propagande d'EURABIA sur quarante années.

 

EURABIA DANS LES ÉCOLES

EURABIA s'attaque aussi à une des institutions les plus sensibles de la république : les écoles. Le dénombrement des élèves Musulmans dans les écoles laïques et républicaines pour connaître ceux qui se conforment au Ramadan, est une pratique courante dans les écoles de banlieues, ces élèves ont donc droit à un régime spécial, liés aux pratiques cultuelles de l'Islam. Ce qui valide un des principes de la charia, autorisant des enfants à rester parfois sans manger et sans boire pendant plus d'une dizaines d'heures en été.

On ne peut ici énumérer tous les collèges qui fichent les élèves Musulmans, juste en donner un échantillon :

Le collège Montedour aux Ulis (académie de Versailles) : "Les élèves qui effectueront le Ramadan doivent retirer un formulaire de demande d’arrêt temporaire de la demi-pension" (hard-copy)

Le collège Claude Debussy à Saint-Germain-en-Laye (académie de Versailles) : "Absence prolongée, justifiée par une pratique religieuse reconnue par le ministère (ex : ramadan) uniquement sur demande écrite des familles et selon les dates calendaires."

Le collège Jean Moulin à Alès : "Remise : en période de Ramadan" (hard-copy)

Le collège Les Saules à Guyancourt : "formulaire à remplir pour le Ramadan" (hard-copy)

Le collège Paul-Émile Victor à Rillieux-la-Pape : "Une réduction est effectuée pour l’absence à la demi-pension pendant la période de ramadan." (hard-copy)

Le collège Georges Forlen à Saint-Louis : "Remise d'ordre automatique, gérée par les services de l'intendance : absence de la demi-pension lors du Ramadan (se signaler à l'intendance)" (hard-copy)


Pour satisfaire la communauté musulmane, les collèges de France à forte population musulmane proposent de plus en plus des repas de substitution sans viande, jugée impure. L'État fait ainsi une distinction officielle entre élèves purs et impurs (halal/haram) au sein d'une institution républicaine et laïque.

La volonté d'occulter l'Histoire des Français est notable depuis quelques années, les références à Clovis, Charles Martel, Jeanne d'Arc, Louis XIV, Napoléon ont été progressivement bannies des manuels scolaires et remplacées par l'étude des empires africains et des cultures de l'Islam, pour s'adapter au mondialisme et à la culture islamique. Ces décisions témoignent d'une claire volonté de couper la France de ses racines occidentales et européennes, et ce dans la logique mondialiste du projet EURABIA.

 

ANTISIONISME

La propagande antisioniste d'EURABIA porte également ses fruits lentement mais sûrement.

Depuis l'été 2013, une directive de l'Union Européenne prévoit d'interdire tout financement d'institutions israéliennes dans les Territoires occupés.

En novembre 2015, l'Union Européenne impose l'étiquettage des produits fabriqués en Judée et Samarie, territoires disputés et occupés par Israël depuis 1967 (curieusement, avant cette date, la Judée et Samarie étaient ocupées illégalement par la Jordanie, mais ça n'émeuvait pas pour autant la communauté internationale), date à laquelle une coalition de pays Arabes avaient tenté de "jeter les juifs à la mer". Ils ont joué, ils ont perdu.

 

Rien ne semble enrayer la progression de la machine EURABIA. Les Français et les Européens finiront-ils un jour par se réveiller ?

article publié le 9 décembre 2015 sur http://islamineurope.unblog.fr

08/11/2015

Politique et stratégies du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) dans les Mosquées et les institutions pour détruire l’identité française et islamiser le territoire

"Islam mine l'Europe" est un des premiers média à avoir démasqué dès 2011, les véritables objectifs du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) en dévoilant les intentions de son porte-parole Marwan Muhammad, dans une conférence donnée à la Mosquée d'Orly :

"L’Islam est un mode de vie global. L’Islam dicte la façon dont on se comporte avec nos épouses, avec nos voisins, avec l’environnement, avec nos collègues, comment on fait les affaires, comment on va à la guerre, quand est-ce qu’on défend."
[...]
"Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française."

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »

"L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis.
Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant."
Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée Assalam de Nantes en 2012

Marwan Muhammad veut construire des écoles islamiques, des institutions où ils seront "majoritairement Musulmans". Un État dans l'État.

Pour connaître plus précisément l'idéologie que veut imposer le CCIF dans cet État musulman, il suffit de décrypter les prédicateurs et idéologues invités par cette association, porteurs des valeurs islamiques qu'il faudrait promouvoir et défendre contre les "islamophobes". Ci-dessous, présentation de quelques "pointures" du mouvement CCIF :

 

Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF (à gauche), en conférence avec l'imam misogyne et antioccidental de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa

 

Le président du CCIF, Samy Debah, présente Rachid Houdeyfa invité du dîner annuel du CCIF en mai 2014 : "C'est un personnage public de grande qualité, de grande renommée, qu'Allah le préserve, je vous demande de l'applaudir"


« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, donne sa vision de la femme dans une conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : « ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs »

 

   

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, prédicateur invité par le CCIF, est un théologien fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

 

Le CCIF fait la promotion de l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha (hard-copy) surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur, qu'une femme "n'a pas le droit de tomber amoureuse". Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe."

 

Le président du CCIF, Samy Debah, a signé le 17 septembre 2015 une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine (CRCM) dirigé par Amine Nedji (hard-copy), prédicateur fondamentaliste marocain de la Mosquée de Tomblaine-Nancy. Amine Nejdi considère sur son site internet officiel, qu'une femme qui ne porte pas de voile islamique incite à la perversion, une saleté qui attire les mouches. Il explique également que le combat armé contre les mécréants, le Jihad Islamique, est une nécessité contre les personnes hostiles à l'Islam.

Samy Debah, président du CCIF (à droite), signe une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine dirigé par l'islamiste radical marocain Amine Nejdi le 17 septembre 2015

 

Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France, est régulièrement invité par les responsables du CCIF pour donner des conférences, (ici au dîner annuel du CCIF le 31 mai 2015) (Là, à la Mosquée du Havre le 17 novembre 2012). Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

Le CCIF et Marwan Muhammad sont associés avec Tariq Ramadan, le prédicateur proche des Frères Musulmans


Dans ses conférences, Tariq Ramadan refuse la mixité homme/femme, un Musulman n'a pas le droit de regarder une femme en maillot de bain dans une piscine.

Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès.
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure (hard-copy), dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français.

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l’organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l’émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l’ex-chanteur Cat Stevens converti à l’Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Dans ses ouvrages, Tariq Ramadan expose sa solution pour lutter contre la décadence de l'Europe Occidentale : construire un État Islamique sous la charia dirigé par un imam :

« Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
(page 36)
« La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
(page 35) « De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
(page 38)

"Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.
Le président de la nation est donc choisi par la communauté (hommes et femmes doivent avoir le droit de participer à ce choix). Comme n’importe quel président lié par la constitution de son pays, il se doit de respecter les principes de références islamiques et en cela, il en est le garant devant le Conseil de la shûra (et devant le peuple) à qui il doit rendre compte de sa politique générale et de celle de ses ministres. C’est très exactement ce que faisait Abou Bakr et Omar, et c’est bien en ce sens que s’articulent, dans les sociétés modernes, les instances exécutives et législatives."

(page 97)
« Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.»
(page 93)
Tariq Ramadan - "Islam - le face à face des civilisations"


Le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, associé au CCIF, compare les Juifs à des "serpents, une race de vipères" dans une conférence donnée devant des centaines de Musulmans à Bruxelles le 1er mai 2004

Hani Ramadan, directeur du centre islamique de Genève, dans ses ouvrages et conférences, explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Houria Bouteldja, invitée par le CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy), est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » en lutte contre le sionisme et l'occident; typiquement, quelques extraits de l’idéologie véhiculée par ce parti politique, que l'on peut lire sur son site internet officiel :


Houria Bouteldja, invitée au dîner du CCIF le 23 mai 2014, apparaît en couverture du livre "nique la France", un manifeste raciste contre la France et les Français

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

Le CCIF est par ailleurs associé à l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »


Le CCIF est associé à l'UOIF, l'organisation politique des Frères Musulmans en France, son ex-président Ahmed Jaballah, fut invité au dîner du CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy)

Ahmed Jaballah et le prédicateur antisémite égyptien mentor des Frères Musulmans, Youssef Al Qaradawi (au centre) à Saint-Denis en 2007

L'objectif du CCIF porté par ses prédicateurs est clair : détruire l'identité française issue des racines gréco-latine, romaine et de la spiritualité du judéo-christianisme, pour la remplacer par une identité musulmane, misogyne, intolérante ayant pour objectif :
- le rejet des traditions millénaires faisant partie de la culture occidentale comme les arts et la musique (Hildegarde Von Bingen, Palestrina, Bach, Mozart, Brahms, Schubert, Verdi, Vivaldi, Chopin...), la musique étant considérée comme "la voix de Satan" par les théologiens du CCIF
- l'obligation pour les femmes de porter le voile islamique et d'obéir à leur mari
- la promotion des discours antisémites et antioccidentaux
- l'élimination de la pluralité démocratique pour la remplacer par un État Islamique sous la charia.


Comment faire progresser l'islamisation de la société française et imposer les valeurs sacrées diffusées par ces prédicateurs ?
La stratégie pour arriver à transformer la France en état islamique, passe tout d'abord par une propagande dans les termes même du language employé, dérivés de la novlangue, concept inventé par George Orwell dans son roman "1984", décrivant un monde totalitaire. Le procédé consiste à inventer ou redéfinir certains mots du langage afin d'atteindre un objectif déterminé, pour interdire de penser et d'agir.
Le meilleur exemple est le slogan du CCIF, en-tête de la page Facebook officielle :


La novlangue employée par le CCIF, pour interdire de penser et d'agir :
"L'islamophobie n'est pas une opinion, c'est un délit !"

Le terme même d'"islamophobie" employé par le CCIF est assez polémique. La phobie veut dire avoir une peur déraisonnée de quelque chose, lié à une pathologie. Associé au mot Islam, cela voudrait alors dire avoir une peur irrationnelle de l'Islam.
Toute personne critiquant l'Islam se voit ainsi réduite à une personne malade nécessitant d'être internée en hôpital pour des soins psychiatriques.
Ce terme n'est pas approprié, l'Islam est une idéologie que l'on peut tout à fait critiquer rationnellement, comme n'importe quelle autre idéologie, (marxisme, capitalisme, mondialisme, communisme, nazisme, taoïsme, boudhisme, judaïsme, christianisme, protestantisme, hindousime, etc...).
Est-ce que sous prétexte de choquer les capitalistes et les communistes on ne doit plus critiquer le capitalisme, le communisme ? Les condamnera-t-on pour "capitalismophobie", ou "communismophobie" ?

La stratégie du CCIF consiste à menacer de poursuivre judiciairement toute critique de l'Islam en la transformant en attaque raciste et nazie contre les musulmans, ceci afin d'intimider, de museler l'opposition et permettre aux associations musulmanes de diffuser sans entraves la propagande islamique dans les Mosquées de France et les institutions françaises, en particulier le port du voile islamique sur les lieux de travail.

"Une décennie d'islamophobie institutionnalisée". Le CCIF considère le gouvernement français comme "islamophobe", car interdisant le port du voile islamique à l'école, donc hostile à l'Islam et aux Musulmans (hard-copy).



"L'islamophobie fait en sorte qu'à échéance de cinq ans, dix ans, quinze ans, ce qu'on a vu dans les années trente et quarante peut se reproduire en France.[...] Si vous êtes discriminé à l'entrée d'une école, à l'entrée d'une institution, quand vous passez des concours privés, quand vous allez à l'université, la loi est pour vous, servez-vous en, sinon on s'en servira contre vous. Donc déposez plainte, alertez le CCIF, allez en procès si nécessaire pour créer des précédents."
Au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) 2011 organisé par l'UOIF au Bourget, Marwan Muhammad demande aux Musulmans de porter plainte dès que une "discrimination" est constatée sur un lieu de travail ou à l'université sur le port d'un vêtement religieux, Ils seront soutenus par le CCIF. Sinon, Marwan Muhammad sous-entend que si les Musulmans se laissent faire, ils pourraient finir dans les chambres à gaz comme sous le IIIème Reich. De quoi éveiller des sentiments de haine contre les sociétés occidentales.

Pour arriver à ses fins, le CCIF dispose d'appuis politiques importants, comme le premier secrétaire du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, délinquant récidiviste condamné à cinq mois de prison en 2000 et six mois de prison en 2006.


Jean-Christophe Cambadélis a reçu une délégation de l'association d'extrême-droite islamique du CCIF le 1er juin 2015 rue Solférino. (hard-copy) (lien 1)

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 8 novembre 2015

27/09/2015

Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d’une école coranique et d’un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l’islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites

Nanterre, ville du département des Hauts-de-Seine (92) dans la banlieue nord-ouest parisienne a accueilli, ces trois dernières décennies, une forte population immigrée de confession musulmane. Pour pallier aux nécessités identitaires d'une partie de la communauté essentiellement arabo-musulmane, des Fidèles ont créé en 1999, le Centre Culturel des Musulmans de Nanterre (CCMN), obtenant une salle de prière pour exercer leur culte.
Cette salle cultuelle s'avèrera rapidement insuffisante face au nombre toujours croissant de Fidèles venant prier. Les Musulmans se regroupent alors à l'extérieur les jours de prière, occupant les espaces publics. L'association IRCHAD créée en mars 2008 et présidée par Rachid Abdouni voit plus grand en présentant un projet ambitieux, la construction de l'Institut Ben Badis, un immense complexe islamique comprenant une Mosquée, une école coranique, un collège, un lycée musulman et un centre de Loisirs sur un terrain vendu avec la complicité du maire de la ville FDG Patrick Jarry.


 


En mars 2011, le maire FDG Patrick Jarry remet symboliquement à Rachid Abdouni, président de l'IRCHAD, le permis de construire de l'Institut Ibn Badis, la Grande Mosquée de La Défense. L'islamisation de la ville de Nanterre est en marche.

Le 3 décembre 2011, cérémonie de pose de la première pierre de la Grande Mosquée de La Défense, en présence de Patrick Jarry, et du consul d'Algérie Abdelkader Dihendi entre autres (hard-copy). Que viennent faire les autorités algériennes dans les affaires cultuelles de la France ? Ingérence politique vous avez dit ?

Prières de rue islamiques en 2008 à Nanterre. Les locaux ne suffisent plus à accueillir l'afflux de Fidèles Musulmans

Projet de la Grande Mosquée de La Défense

Le complexe islamique de La Défense en cours de finalisation en 2013

Le 20 juillet 2015, c'est la consécration pour la communauté musulmane de Nanterre : l'académie de Versailles autorise l'ouverture de l'Institut Ibn Badis, comprenant pour le moment la Mosquée et sept salles de classe du CP à la 5ème pour endoctriner des centaines de jeunes Musulmans.

Quelle orientation idéologique est développée par les responsables de l'association IRCHAD ? Les théologiens qui viendront enseigner les rudiments de la Religion de "Paix et Tolérance" dans l'école coranique de l'institut musulman sauront-ils respecter les valeurs et traditions de leur pays d'accueil ?

En se référant aux prédicateurs invités, on remarque la venue de fondamentalistes Musulmans qui n'ont pas grand chose à voir, ni de près ni de loin, avec des précheurs de sagesse. La situation semble même complètement hors de contrôle, les autorités n'ont pas connaissance des compétences et des aptitudes des enseignants à précher aux Musulmans de la ville.

Le 31 mars 2013, l'association IRCHAD a invité par exemple, l'imam de la Mosquée de Escaudain Hassan Iquioussen.

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.


Le prédicateur antioccidental, misogyne, antisioniste et négationiste Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la future Mosquée de La Défense à donner une conférence le 31 mars 2013

Autre prédicateur de renom, Rachid Houdeyfa, l'influent imam de la Mosquée de Brest, est invité par les responsables de l'association de la Mosquée de La Défense, le 31 mars 2013 et le 24 mai 2014.

L'imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa endoctrine les Musulmans de la nouvelle Grande Mosquée de La Défense à Nanterre


« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, dans sa conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : "ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs"

Les jeunes filles Musulmanes de Nanterre pourront être très tôt prises en main par l'habile prédicateur, qui se fera un plaisir de leur inculquer qu'une femme sans hijab est une femme sans morale, sans honneur, sans pudeur. Sa Féminité, son charme, ses courbes doivent être bâchés sous un voile et disparaître de l'espace public.
Des principes contraires à la culture et à la pensée de la civilisation occidentale, où on constate, que ce soit dans la Bible avec le "Cantique des Cantiques", des odyssées grecques comme "les Métamorphoses" d'Apulée, en passant par la poésie médiévale de l'Amour courtois, les romans comme "Tristan et Iseut", les sculptures, les peintures de la Renaissance, la littérature romantique, les sports pratiqués en couple (patinage, danse,...), le jeu de séduction entre l'homme et la femme est une constante de la civilisation occidentale. La musique est également interdite aux Musulmans, sinon, ils seront transformés en "singes et en porcs".

Rachid Houdeyfa est-il apte à éduquer les Musulmans de Nanterre ?

Séduction, beauté et charme chez ce couple pratiquant la danse sur glace


Concerto pour deux violons de Bach (BWV 1043), interprété par Rachel Podger et Andrew Manze.


Manifestation de Musulmanes à Londres pour imposer la Burqa et les lois de la Charia islamique en France. La femme doit disparaître de l'espace public sous un voile la bâchant intégralement.

Les responsables de la Mosquée de La Défense visent ainsi à transformer en profondeur la société par l'endoctrinement de masse dans une Mosquée, une école primaire coranique et un Lycée islamique, en faisant émerger une nouvelle génération de Musulmans totalement réfractaire à la conception de la relation homme/femme, provenant d'une tradition occidentale millénaire.

Autre invité de marque venu le 24 mai 2014 à la Mosquée de La Défense, le prédicateur Nabil Ennasri, proche de la mouvance des Frères Musulmans et du Hamas, une organisation antisémite classée comme terroriste qui appelle dans sa charte à l'extermination des Juifs.

Sur sa page Facebook officielle, Nabil Ennasri déclare le 16 mai 2015 (hard-copy) :
"Morsi, le Hamas, comme tous les autres acteurs de la Résistance ne se soummettront pas. Ils ont la dignité des grands hommes. De ceux qui n'attendent pas leur rétribution ici. Vous pouvez donc le tuer. Sa mémoire, comme son combat, resteront en vie."

Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l'ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri, également président du Collectif des Musulmans de France (CMF), a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.


Le prédicateur antisioniste et antioccidental Nabil Ennasri (à gauche) et l'imam Rachid Houdeyfa (à droite) en conférence à la Mosquée de La Défense le 24 mai 2014 venus soutenir les Dons afin de finaliser le lieu de Culte. Le fondamentalisme islamique enraciné sur le site de Nanterre.

L'organisation des Frères Musulmans en France défendue par Nabil Ennasri est représentée par l'UOIF, et a son point d'entrée à la Grande Mosquée de La Défense. Son ex-président Ahmed Jaballah, est par exemple venu donner une conférence le 15 novembre 2014. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l’IESH de Saint-Denis, l’école coranique des Frères Musulmans, en 2007.
Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Ahmed Jaballah, l'ex-président de l'UOIF, la branche de l'organisation politique des Frères Musulmans en France, invité par les responsables de la Grande Mosquée de La Défense le 15 novembre 2014

 

"C'est un jour important, je ne suis pas venu les mains vides, puisque je vais vous remettre le permis de construire de la future Mosquée."
[02:08]
Le maire FDG Patrick Jarry collabore activement à l'islamisation de Nanterre en contribuant à la transformation de l'identité des Nanterrois sur la commune dont il a la responsabilité.

07/04/2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Phénomène assez général lié à l'immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n'a cessé de s'agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d'obtenir l'édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l'association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l'implantation d'un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l'association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l'adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l'explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l'on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n'est pas normal qu'on ne puisse pas prier décemment. »

Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.


prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de "ALLAH OUAKBAR !", et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu'à ce qu'il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d'un lieu cultuel. Il a fallu l'intervention des CRS pour calmer la situation.


Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l'édification d'un lieu de Culte, aux cris de "ALLAH OUAKBAR !" le 21 novembre 2008
, nécessitant l'intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l'association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l'acte de vente d'un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.


Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l'intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l'islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d'imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l'attention des services de renseignements et deux d'entre eux faisaient même l'objet d'un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l'année 2012, justifier leur expulsion.

Les fonctionnaires de police font mention d'un cas précis où le simple fait d'avoir rapporté, lors d'un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d'un prêche qui suivit l'émission, des menaces ont été proférées à l'encontre de tout traître qui renseignerait les autorités. Développement d'un climat délétère et malsain.

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l'Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l'Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L'UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L'association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. » Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d'une loi afin d'interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l'UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d'une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

"Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela."
[19:38]
Extrait d'un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école.

Diffusion de l'idéologie assez classique d'un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de "raser les murs". La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d'imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l'islamiste Elias d'Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L'UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l'Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n'a pas de pudeur et que l'on peut négliger et humilier, comme l'expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l'Union Européenne !! Rappelons que la Turquie limite la liberté d'expression, "avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."
L'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !).
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d'islamisation de la France et de l'Europe.


Le responsable Najib Azergui de l'UDMF, impliqué dans un réseau de l'Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 


Najib Azergui (à gauche), fondateur de l'UDMF, et l'islamiste radical Elias d'Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy
. Ci-dessous, un court extrait de l'intervention de Elias d'Imzalène :

"Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : "ne faites pas de communautaire", on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l'Académie, de vous retirer votre principale arme.
Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres. On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l'UDI, au lieu de dire : "pensez aux vôtres en premier plan." Soyez des Musulmans fiers de l'être et organisez-vous par rapport à cela".
On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l'ennemi : "soyez des citoyens". Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd'hui, on se rend compte que les lois d'apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d'arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd'hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd'hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n'est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n'a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu'on a réussi à vous retirer cette citoyenneté."
[37:00]
"les élections et après", conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M'Hammed Henniche (UAM-93), Elias d'Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d'Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l'UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des "traîtres", qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de "citoyen" vivre en "esclavage" en France. Seuls ceux qui font bloc et s'organisent, à l'instar de la communauté juive, prospèrent.
C'est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d'écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l'Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d'une conférence donnée par Elias d'Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

"Réapproprier vos espaces, c'est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m'a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu'on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal.
Il n'est plus possible aujourd'hui qu'on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd'hui, comment on a le courage d'envoyer notre fils ou notre fille à l'école avec tout ce qu'on est en train de leur apprendre. Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l'école c'est ce qu'on lui apprend.
Au lieu de pleurer, et de dire : "s'il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab !". Aujourd'hui, des soeurs se font virer de l'école parce que elles ont une jupe longue.
Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd'hui nous devons nous dire que les projets d'école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine."
[25:00]
"Pourquoi on n'est pas capable d'avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l'accueille, et on vous paiera même plus que les autres."
[29:12]
"Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c'est fait dans certaines villes de France et d'Europe, ils se sont rendus compte que l'Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars."
[30:32]
conférence de Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy "L'Islam, les médias et la communauté" le 14 juin 2013

Pour l'islamiste Elias d'Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l'école de la république, inadaptée à l'enseignement et aux valeurs de l'Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu'elle interdit le port du voile islamique à l'école et sur le lieu de travail. Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d'Imzalène.
L'objectif est donc de créer un État dans l'État, avec sa propre monnaie (le "Torcy-dinar"), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l'occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d'Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

"Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd'hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l'association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c'est quelque chose que l'on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable."
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l'association Rahma, l'acte de vente d'un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l'application de la charia. Bientôt la mise en place du "Torcy-dinar" ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 avril 2015