Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Par l'immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l'Islam radical s'implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l'entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l'implantation de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah, déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Alain Juppé décerne la Légion d'Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l'imam de l'UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.


Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l'UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d'islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique) -
Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l'organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc"

 

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que "Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République."
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l'UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93 »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c'est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l'enracinement de l'Islam radical, en autorisant l'implantation d'une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l'association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeune du Ramadan en 2014 (hard-copy).

Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l'organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l'association BarakaCity, qui sous couvert d'aide humanitaire, propage la rhétorique et l'idéologie des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l'organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l'émission "Le Supplément" de Canal+ le 24 janvier 2016.
BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.


Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l'Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu'il est possible de se procurer dans n'importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D'après Abû Ya'lâ Shâddad ibn Aws, l'Envoyé d'Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l'adultère. L'étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l'organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n'interdise pas ce type d'enseignement.

 

Pour souder les Musulmans contre l'Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

 

Pour combattre "l'islamophobie", les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l'État d'Israël (hard-copy)

 


Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

"La femme comme cité dans un hadith de l'imam Boukhari : "Quand une épouse ne répond pas à l'appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d'elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin". Dans la maison, l'homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n'y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire."
[05:30]
sermon de l'imam de Mohamed Barry, "sois une bonne épouse" à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

"Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c'est comme s'il n'y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées.
Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c'est une obligation. Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux.
Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout."
[...]
"Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l'odeur du Paradis, qu'Allah nous en préserve."
[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : "Prépare ton retour vers Allah !" (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d'Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

 

"Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire."
[...]
"Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac"
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d'abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l'islamisation de la ville de Pessac en organisant l'implémentation durable sur la commune d'une association de l'Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 septembre 2016

02/07/2016

Radicalisation des banlieues : les prédicateurs de l’Islam fondamentaliste misogyne, antioccidental et antisioniste investissent les Mosquées de la ville de Stains

Depuis trois décennies, la banlieue parisienne a vu la création d'une multitude de Mosquées et d'associations islamiques radicales, appelant au rejet de l'occident. Les projets de construction de lieux de cultes musulmans se multiplient, soutenus par les élites politiques de la ville, transformant progressivement la société, le paysage culturel et ethnique en quartiers islamisés et communautarisés.

Stains en Seine-Saint-Denis (93) n'échappe pas à la règle. Le prédicateur antisémite Éric Younous a donné une conférence à la Mosquée égyptienne rawda le 22 décembre 2014 sur l'identité musulmane, un court extrait :

« L’organisation pour faire en sorte que l’Islam soit compris comme il se doit, c’est de l’action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C’est exactement l’inverse. Regardez Chabbat, qui est l’adoration la plus importante pour eux. Qu’est-ce qui caractérise le Chabbat ? C’est l’inaction. Et n’oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l’inaction. »
[00:57]
Conférence de Éric Younous à la Mosquée Rawda de Stains le 22 décembre 2014

Éric Younous méprise la communauté juive, peuple de l'inaction, qui aurait été "puni par Allah". Un exemple de respect, de fraternité entre communautés ?

On peut mentionner également le centre Shatibi de Stains, rue de Stalingrad, un lieu de propagande politique antisioniste et antioccidentale qui organise fréquemment des conférences avec Nabil Ennasri, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF).
Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.
Sur sa page Facebook, Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l’ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Le prédicateur Nabil Ennasri, fréquemment invité au centre Shatibi de Stains, appelle les Musulmans à boycotter Israël dans une conférence donnée le 27 septembre 2014 : "Le boycott, un devoir éthique, une exigence islamique".

Autre prédicateur invité vedette du centre Shatibi de Stains (par exemple le 18 juin 2016), le cheikh Abou Omar, dont le contenu des prèches fondamentalistes antioccidentaux et antisémites a déjà été analysé sur "Islam mine l'Europe".

Le cheikh Abou Omar invité du centre Shatibi de Stains, diffuse une théorie du complot, l'État français et les Juifs s'organisent pour nuire aux Musulmans alors que d'après lui : « Les Musulmans ont construit toute la France ». (photo Mosquée Villeneuve-la-Garenne).

 

Autre invité de marque du centre Shatibi de Stains le 19 septembre 2015, le prédicateur antisémite Hani Ramadan. 

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ».
Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d’après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ? Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia.(conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

On peut noter également la venue le 22 mars 2015 au centre Shatibi de Stains du précheur antisioniste Moncef Zenati. (hard-copy).
Moncef Zenati est un prédicateur de l'organisation politique des Frères Musulmans dont il traduit et diffuse les idées antioccidentales et misogynes.

On pourrait penser que ces lieux de culte appelant clairement à la haine des Juifs et des non-musulmans pourraient alerter et susciter des vérifications, des contrôles et une enquête de la part des autorités de l'État avant de lancer de nouveaux projets de construction de Mosquées.
Il n'en est rien, au contraire, la municipalité de la ville participe et soutient activement depuis quelques années le projet d'un gigantesque complexe islamique élaboré par l'Association Stanoise en Dialogue pour l’Identité et la Culture (ASDIC).
Cette association créée en 1998 a mis sur pied un projet de construction d'un futur Centre Culturel et Islamique (CCIS) qui pourra accueillir 2500 personnes et disposera de salles de cours coranique, d'une bibliothèque, de salles d’activités de loisirs et d'un parking sous-terrain, sur une surface totale du terrain de plus de 3000 m2. Un véritable bastion de propagande et d'endoctrinement des jeunes Musulmans aux préceptes fondamentalistes de l'Islam.

Plan du projet de l'immense complexe islamique de Stains en cours de construction, avec des salles coraniques d'endoctrinement au fondamentalisme islamique, ce centre va transformer radicalement le paysage ethnique, culturel et cultuel de la ville.

Le complexe islamique (CCIS) de Stains en cours de construction

Le maire communiste de la ville Michel Beaumale a délivré le permis de construire du Centre Culturel Islamique de Stains (CCIS), et a inauguré personnellement la pose de la première pierre de l'édifice le 6 avril 2013.

L'ASDIC est un foyer de l'Islam radical en Île-de-France, ses responsables invitent des prédicateurs de l'islam poltique antioccidental et antisioniste. Il accueille par exemple régulièrement l'imam Hassan Iquioussen.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l’achat, pour alerter les Musulmans sur « les dangers de la mixité ».

Il est inquiétant de constater que ce prédicateur puisse avoir accès et propager son idéologie dans ce qui sera un des plus grands centres d'endoctrinement islamique de la Seine-Saint-Denis, avec l'accord des autorités locales.

"Ce centre culturel islamique qui va venir à cet endroit, va participer également au renouvellement urbain de la ville, et ça, on peut s'en féliciter."
Extrait du discours de l'ex-maire communiste Michel Beaumale de la ville de Stains, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la grande Mosquée, le 6 avril 2013.
Le maire devient ainsi un des principaux artisans de la radicalisation sur le long terme de la communauté musulmane, propice au développement d'une doctrine misogyne, antioccidentale et antisioniste.

"J'appelle au boycott de l'occupant israélien", le nouveau maire communiste de Stains Azzédine Taïbi, élu en 2014, participe aux campagnes de boycott de l'État d'Israël, via l'association antisioniste Boycott Désinvestissement, Sanctions (BDS) (hard-copy)

Azzédine Taïbi a été poursuivi en justice au tribunal de Montreuil pour avoir soutenu le terroriste palestinien Marwan Barghouti, un membre dirigeant des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, une organisation politique islamique classée comme terroriste en Europe, qui appelle à l'assassinat des Juifs.

La population musulmane de Stains est soumise à une intense propagande de radicalisation, la diffusion d'une idéologie antisioniste rejetant l'Occident, divisant la société française sur le long terme. Ceci avec la complicité des élites politiques de municipalités communistes tels que Michel Beaumale et Azzédine Taïbi.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 juin 2016

02/11/2014

Maxence Buttey élu du Front National, tombe dans le piège des islamistes de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) de Noisy-le-Grand, et crée la polémique

Noisy-le-Grand est une commune de Seine-Saint-Denis d'un peu plus de 60 000 habitants, dans la banlieue Est parisienne.

L'assocation locale des Musulmans, présidée par l'imam de Noisy-le-Grand Enis Chabchoub, est en relation avec l'Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93), une organisation politique islamiste qui vise à implémenter la charia en France.
Cette organisation milite pour le port du voile intégral dans l'espace public alors qu'il a été interdit par l'état français, pour la mise en place d'une Loi contre le blasphème religieux, milite pour la polygamie, et développe une campagne de propagande antisioniste en demandant aux Musulmans de boycotter l'État d'Israël.
Cette association a une énorme influence sur la communauté musulmane de banlieue parisienne, et jouit par conséquent d'une complaisance excessive auprès des grandes figures des partis politiques de France (François Bayrou, Laurent Fabius, Éric Raoult, Roger Karoutchi, Jean-François Copé, Valérie Pécresse, François Fillon, etc...).

Depuis plusieurs années, face au taux de croissance important de la population musulmane sur Noisy-le-Grand, l'UAM 93 fait pression sur la mairie pour obtenir un véritable lieu de culte. En attendant, les préches des imams se font dans un gymnase prété par la municipalité.


prières de rue islamiques à Noisy-le-Grand, en attendant la construction d'une véritable Mosquée


Musulmans de Noisy-le-Grand écoutant un prèche de l'imam Enis Chabchoub dans le gymnase servant de Mosquée provisoire

Au terme de longues négociations et de pressions par des prières de rue (hard-copy), des revendications militantes, un projet de construction d'une Grande Mosquée est finalement arrêté.
La municipalité dirigée par le maire socialiste Michel Pajon a délivré le permis de construire de l'édifice religieux. Ce complexe islamique se constituera d'une entrée et d'une salle de prière pour les hommes, d'une entrée et d'une salle de prière pour les femmes, (ainsi, hommes et femmes pourront donc venir prier sans se croiser (mixité vous avez dit ?)), ainsi qu'une salle de cours coranique, pour endoctriner les jeunes musulmans aux préceptes de l'Islam.
Le coût du projet est estimé à 1 650 356 euros.


Le projet de la Grande Mosquée de Noisy-le-Grand

L'association islamique de Noisy-le-Grand suit les principes de l'UAM 93, et développe un militantisme très actif afin de parvenir à long terme à faire adopter les principes de la Charia en France.
L'imam Enis Chabchoub de la Mosquée de Noisy-le-Grand est par exemple contre la loi qui interdit le port du voile intégral sur les lieux publics, qui "stigmatise" les Musulmans :
"C'est tout simplement une gifle que va prendre la communauté musulmane, il y a une stigmatisation qui n'est pas en fait du tout nécessaire, c'est un projet de loi qui concerne même pas 2000 femmes voilées intégralement, qui portent le niqab, sur 5 millions de Musulmans."
[00:07]


L'imam de la Mosquée de Noisy-le-Grand, Enis Chabchoub, milite pour le port du voile intégral (niqab)

Comme l'UAM 93, on retrouve également sur la page Facebook officielle de la Mosquée de Noisy-le-Grand (chaîne Youtube) (hard-copy), la même propagande antisioniste et pro-palestinienne. Les responsables de l'association appellent les Musulmans à boycotter l'État d'Israël :


campagne de propagande antisioniste de l'association UAM 93 à Noisy-le-Grand, et appel au boycott d'Israël (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

 

La critique d’Israël est unilatérale.Aucune remarque n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.

Pour plus d’informations, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en partie en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000,  et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël (en partculier sur la fameuse carte ci-dessus).

Est-ce le rôle d'un lieu de Culte de faire de la propagande politique militante contre un État ?

Nacer Meddah, ex-préfet de Seine-Saint-Denis (Nacer Meddah est aujourd'hui préfet de Lorraine, de la Moselle et de la zone de défense et de sécurité Est), travaille avec les islamistes de Noisy-le-Grand pour progressivement implémenter des carrés musulmans dans les cimetières et la généralisation de l'abattage halal, tout ceci toujours en collaboration avec l'association islamiste de l'UAM 93.

"Sur la question de l'abattage, on aurait pu vous dire qu'il y a une autre réunion qui s'est tenue à la préfecture, et j'en profite : Laurent Nuñez, directeur de cabinet qui est là, et qui suit de très près toutes les questions qui vous intéressent, et notamment tant sur la question de l'abattage rituel que sur la question des carrés musulmans, on suit ça de très près, il y a des groupes de travail au niveau de la préfecture de région et on travaille étroitement avec toutes les associations qui vous représentent. [...] y compris en y associant les grandes surfaces."
Nacer Meddah, ex-préfet de Seine-Saint-Denis, discours devant l'association de l'UAM 93 à Noisy-le-Grand le 9 mars 2009

Question : est-ce que cela n'est pas en contradiction avec l'article n°2 de la Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte" ?
Que n'aurait-on pas dit, si le préfet de Seine-Saint-Denis et ses associés organisaient la messe de Noël, sa chorale, le choix des textes des Psaumes lus ?

 

Le prosélytisme islamique de l'UAM 93 fonctionne à plein régime sur tous les partis politiques comme on l'a déjà constaté. La branche UAM 93 de Noisy-le-Grand a même récemment reçu le soutien officiel d'un élu du Front National, Maxence Buttey. Ce militant du FN revendique son appartenance à l'Islam, sous la coupe de l'imam de la Mosquée de Noisy-le-Grand Enis Chabchoub.


L'élu du Front National Maxence Buttey a succombé au prosélytisme islamique de l'UAM 93 à Noisy-le-Grand, dirigé par l'imam Enis Chabchoub


Maxence Buttey soutenant les prières de rue islamiques à Noisy-le-Grand (hard-copy)

Endoctriné à la théorie du complot par les islamistes, le jeune élu a du mal à croire à la version officielle des attentats du 11 septembre 2001. De même qu'il estime qu'il y a beaucoup de flou autour de l'affaire Merah.

Maxence Buttey a été pendant un moment suspendu de ses fonctions pour avoir diffusé par mail aux militants du Front National la vidéo suivante sur les "Miracles du Coran" :


Les dirigeants du FN ont estimé qu'il s'agissait là de prosélytisme religieux. Les vidéos des "Miracles du Coran" sont issues à la base d'une propagande orchestrée au niveau mondial par l'islamiste turc Harun Yahya (de son vrai nom Adnan Oktar, déjà condamné pour antisémitisme et pédophilie dans son pays), afin de convaincre son auditoire que toutes les découvertes scientifiques faites par les Occidentaux étaient déjà décrite dans le Coran.
Le but est simple, démontrer ainsi la validité et la Puissance des Écrits du Coran pour mieux convaincre les auditeurs, les faire adhérer à ses thèses (en particulier, la théorie de l'évolution de Darwin est une supercherie, ou encore sur la nocivité des Juifs et du Christianisme), et se convertir à l’Islam.
Pour diffuser sa Propagande, Harun Yahya dispose de moyens financiers considérables, il suffit de voir la profusion de ses sites internet, de très grande qualité esthétiques et ergonomiques, très professionnels, quelques liens :

http://www.miraclesducoran.com

http://harunyahya.com
http://www.jesusreviendra.com
http://www.mensongedelevolution.com

http://www.lafindestempsetlemahdi.com

(Liste complète)


L'islamiste turc Harun Yahya
(de son vrai nom Adnan Oktar), condamné pour antisémitisme et appartenance à une secte dans son pays, est le principal diffuseur dans le Monde des vidéos de propagande des "Miracles du Coran" repris par Maxence Buttey

Maxence Buttey, comme nombre de politiques français, est victime de l'Islam politique prosélyte et revendicatif de l'UAM 93. L'élu du FN a depuis été réhabilité au sein du Front National.

"Je suis heureux et fier aujourd'hui, de vous annoncer qu'un terrain situé rue de l'Université a été proposé pour accueillir le prochain lieu de Culte, votre prochain lieu de Culte. Une réunion a eu lieu hier soir à l'Hotel de ville, entre les services de la ville et les représentants de l'association "Fraternité et Loisirs".
Je ne doute pas que les échanges se poursuivront et permettront d'aboutir à la signature d'un acte qui précisera les conditions de cession de ce terrain."
Discours du maire socialiste de Noisy-le-Grand Michel Pajon lu par son adjoint Emmanuel Constant, le jour de l'Aïd-el-Khébir, en octobre 2013 devant les militants de l'UAM 93. L'islamisation de Noisy-le-Grand est en marche.
[03:33]

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 2 novembre 2014

26/10/2014

François Fillon encourage le développement de l’antisémitisme et la diffusion des lois de la Charia sur le territoire français, en soutenant personnellement les islamistes de l’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93)

En 2014, le gouvernement français allié à une coalition internationale est en guerre contre l'État Islamique, un nouveau Califat qui a fait sa réapparition, après presque un siècle d'absence (le dernier Califat s'est éteint en 1924, lors de la prise de pouvoir d'Attatürk en Turquie) et qui veut imposer la Charia, la Loi islamique, à toute l'Humanité.
Ardent défenseur des Libertés et des Droits de l'Homme à l'extérieur du pays que ce soit au Mali, en Libye et maintenant en Syrie, l'État Français néglige complètement les dangers de l'enracinement de l'idéologie islamiste à l'intérieur même du territoire. On va en effet constater que par cet aveuglement, non seulement l'implantation de l'Islam radical n'est pas combattue...mais elle est même officiellement soutenue par nos politiques.

L'UAM 93 est une association musulmane installée à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, qui veut revenir aux fondements rigoristes de l'Islam tel que l'a énoncé et mise en oeuvre le Prophète Mohamed : l'application stricte de la Charia, la loi islamique.
Les prédicateurs de l'association officient en banlieue parisienne sur plus d'une trentaine de Mosquées (Mosquée de Torcy, Aulnay-sous-Bois, Bobigny, Aubervilliers, Rosny-sous-Bois, Montreuil, Livry-Gargan, Montfermeil, Le Raincy, Clichy-sous-Bois, etc..) et jouent de leur immense influence sur l'Islam et les Musulmans de la banlieue de Paris pour tenter de soumettre leur revendications aux grands partis politiques, en particulier lors de périodes électorales.

Par exemple, pendant la campagne présidentielle de 2007, François Bayrou, à l'époque président de l'UDF (qui deviendra le MODEM par la suite) a donné un discours devant les militants de l'UAM 93.

François Bayrou donne une conférence devant les militants de l'association islamiste de l'UAM 93 en février 2007 (hard-copy 1) (hard-copy 2)

Le 5 octobre 2007, pour la rupture du jeune du Ramadan à Rosny-sous-Bois l'UAM 93 a invité des cadres du parti socialiste et de l'UMP comme Laurent Fabius, Christiane Taubira, Roger Karoutchi, Éric Raoult ou Claude Bartolone.


Laurent Fabius et plusieurs autres figures politiques importantes du parti socialiste et de l'UMP invités par l'UAM 93 pour rompre le jeûne du Ramadan à Rosny-sous-Bois le 5 octobre 2007

le 30 mars 2011, c'est Jean-François Copé, alors secrétaire général de l'UMP, qui a reçu au siège de l'UMP les dirigeant de l'UAM 93.

Le 30 mars 2011, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, invite les dirigeants de l'organisation islamiste de l'UAM 93 au siège de l'UMP (le président de l'UAM 93 Hassen Farsadou est à gauche sur la photo) (hard-copy)

Le 9 octobre 2014, c'est François Fillon, ex-premier ministre sous Sarkozy et cadre dirigeant de l'UMP, qui est invité dans les locaux de l'UAM 93 par son président Hassen Farsadou (hard-copy) pour discuter des préoccupations et des revendications des Musulmans de la banlieue : en particulier les menaces dont seraient victimes les Musulmans, et de l'islamophobie.

L'ex-premier ministre UMP François Fillon en réunion avec les dirigeant de l'UAM 93 le 9 octobre 2014

Que veut précisément cette organisation, et quel est son but ? L'UAM 93 soutient sur son site internet officiel la mise en place de plusieurs lois provenant directement de la charia et du droit musulman, visant à interdire toute critique de l'Islam. (hard-copy) Voici l'intitulé de la proposition de Loi émise par Éric Raoult à l'Assemblée Nationale et soutenue par l'UAM 93 : N°2993 - 30 mars 2006 - Proposition de loi de M. Éric Raoult visant à interdire la banalisation du blasphème religieux par voie de caricature

Cette proposition de loi a pour objectif de contrer toute opposition au lent processus d'islamisation du pays, toute tentative de limiter ou de dénoncer le port du voile islamique, la viande halal, la revendication de salles de prières sur le lieu de travail, la non-mixité homme/femme dans les piscines, etc... sera ainsi perçu comme une attaque "islamophobe" contre l'Islam et les Musulmans.
Le simple fait de caricaturer le Prophète Mohamed dans un journal ou dans toute autre publication, film, théatre, etc... pourrait être passible d'une amende ou d'une peine de prison. François Fillon encourage ainsi une association activiste militante qui veut introduire en France le délit de blasphème, un totalitarisme islamique, tel qu'il est pratiqué dans tous les pays musulmans. (Les 57 pays de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) interdisent en effet toute caricature du Prophète Mohamed dans la presse, dans les média, sous peine de prison ou de condamnation à mort). La fin de la Liberté d'expression en Occident au nom de la "tolérance religieuse" islamique.

Toujours concernant la mise en place des lois de la Charia, dans un article en ligne sur le site officiel de l'UAM 93, les responsables de l'association encouragent les femmes Musulmanes à porter le voile intégral (niqab), qui recouvre tout le corps et le visage sauf les yeux, parce qu'il est clairement spécifié dans les Écrits Saints de l'Islam. extraits de l'article de l'UAM 93 en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

"Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République." "Le Coran nous enseigne que Dieu, dans son infinie miséricorde, a révélé une multitude de législations poursuivant les mêmes fins bien que divergentes sur les moyens à mettre en œuvre.
Sa dernière législation, la voie (sharia) islamique, intervient à un stade d’avancement intellectuel de l’humanité tel qu’elle demeure valable selon toutes les époques et tous les contextes géographiques, sociétaux, etc. La sharia constitue alors le prototype même de la justice, d’une part du fait que ses principes fixes permettent le jugement eschatologique des hommes selon une matrice unique, mais aussi du fait qu’elle garantit aux individus une égalité de traitement ici-bas, quel que soit l’endroit et l’époque de naissance".

"Des milliers de prêches, des milliers de clics sur des forums ou des sites Internet ont, en effet, sensibilisé les jeunes femmes au fait que le voile historique de l’Islam était bien intégral."

"Déjà deux ans, 11 octobre 2010, que la loi “anti-voile intégral dans l’espace public” condamne certaines de nos sœurs à l’internement, à la verbalisation voire aux interpellations."

"Aussi, les porteuses de cette voilette la conservent, malgré les oppressions, les contrôles policiers, les insultes, les crachats, les agressions, tout autant pour exprimer leur fierté d’appartenir à la communauté de Muhammad que pour signifier leur résistance symbolique à l’oppression laïque et islamophobe en Europe."

Les responsables de l'UAM 93 expliquent dans cet article que la Charia est la législation de l'Islam, et doit s'appliquer "à toutes les époques". Cette loi est "supérieure à jamais aux lois de la République". Donc la législation islamique autorisant le port du niqab entre en contradiction avec les lois de la République Française. Il y a conflit.
La République Française devient ennemie de l'Islam générant une "oppression laïque et islamophobe en Europe". Et, si on applique rigoureusement la Parole d'Allah dans le Coran et la Sunnah du Prophète, les ennemis de l'Islam doivent être supprimés, soit par la persuasion (da'wa), soit par la force (jihad).

L'article incite les Musulmans à la haine des institutions françaises qui les empêchent d'appliquer leurs lois. Pour renforcer et souder la communauté musulmane contre cet ennemi commun qu'est l'état français, les responsables de l'UAM 93 développent également une propagande anti-française, en ressassant le conflit de la guerre d'indépendance de l'Algérie, dans le but de criminaliser l'état français. Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d'accueil du site UAM 93, (hard-copy) on trouve par exemple (hard-copy) :
"Événement du 17 Octobre 1961, témoignage d'un soldat français: Ici on noie les algériens"

Un autre article militant de l'UAM 93 pour la propagation de la Charia, explique aux musulmans que la polygamie est "une pratique pleine d'avantages et de sagesse pour toute la société". (hard-copy). L'homme pourrait donc ainsi disposer d'une femme pour la chambre, une femme pour faire la vaisselle, une autre pour faire à manger. Question : mais où sont passées les féministes ??

Les responsables de l'UAM 93 versent aussi dans le militantisme politique antisioniste et pro-palestinien. Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d'accueil de leur site, l'UAM 93 soutient les collectifs et associations qui organisent des opérations de boycott de produits en provenance de l'état d'Israël dans les grandes surfaces (hard-copy).

Toujours sur la page Facebook, l'UAM 93 soutient officiellement Dieudonné (hard-copy), le militant politique antisémite, plusieurs fois poursuivi en justice pour incitation à la haine raciale pour des propos tenus contre les français et les juifs :

"les noirs sont considérés en France comme de grands enfants, des clowns pour le Blanc esclavagiste"

"les Juifs, c'est une secte, une escroquerie. C'est une des plus graves parce que c'est la première"

"Il faut être Juif pour avoir la liberté d'expression en France, c'est tout, c'est une réalité, et dire le contraire, c'est avoir peur. Mais on n'a plus peur, ils nous ont tout fait. Ils nous ont trainés dans la boue, ils nous ont transformés en tas d'esclaves, ils nous ont colonisés, qu'est-ce qu'on a peur ? C'est fini, la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens."
[01:32]
Propos de Dieudonné sur les Juifs lors d'une interview

"C'est le sionisme qui a tué le Christ" "Israël ne survivra pas à cette décennie" "Les chrétiens doivent rejoindre l'Islam"
Dieudonné lors d'une interview donnée pendant son séjour en Iran

Il est très inquiétant pour l'avenir des Musulmans de France de voir une des plus puissantes associations musulmanes de la banlieue parisienne défendre et prendre ainsi parti pour les thèses racistes et antisémites de Dieudonné.

 

Daniel-Youssof Leclercq, converti à l'Islam, est un activiste pro-charia de l'UAM 93 (il rédige sur le site la plupart des articles) et milite dans les Mosquées de banlieues parisiennes. Le 15 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, en compagnie d'autres activistes, Daniel-Youssof Leclercq a tenu une conférence contre la Loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l'école, mise en place il y a dix ans. Court extrait de la conférence (hard-copy):


Le prédicateur de l'UAM 93 Daniel-Youssof Leclercq (à droite sur la photo) en compagnie d'autres islamistes en conférence à la Mosquée de Torcy, est en guerre contre la civilisation du Sheïtan (Diable) qui empêche les Musulmans de pratiquer leur religion

"Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c'est pas seulement dix ans d'une loi, c'est dix ans de lâcheté, de bassesse, d'humiliation, cela fait dix ans que l'on rase les murs, sans que l'on entende beaucoup de voix s'élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela.
Alors, je vais me faire manichéen, je vais retourner aux grands principes de notre religion, la lutte du Bien contre le Mal, la lutte de notre parti contre le Shaïtan, qui cherche justement à préconiser et diffuser la transgression, et le fait de baisser les bras et de se résigner.

En ce qui concerne l'islamophobie et ses lois, qui ont interdit le voile sous différentes formes, on constate dans la communauté que l'on ne fait pas grand-chose, on fait surtout de la comptabilité : on recense les actes islamophobes, on s'indigne, on laisse un commentaire sur islametinfo.fr ou sur d'autres sites, mais concrètement, peu de gens s'engagent réellement ou cherchent à s'organiser pour remédier à ces problèmes. Certes ces dernières années, il y a eu des initiatives : la ligue des droits des Musulmans qui a apporté pour la première fois une aide judiciaire gratuite."
[19:38]
"Je vois ce conflit entre deux modèles civilisationnels, entre notre civilisation qui représente la tradition héritée des Prophètes et mise en exergue partout dans le Monde car Allah envoyait des Messagers à toute époque et en tous lieux jusqu'à Mohamed, face à une civilisation qui est la civilisation du Shaïtan (Diable), qui vise à rendre le faux vrai, le vrai faux, à tromper les gens, et les gens malheureusement abandonnent ce combat."
[22:07]

Donc d'après ces prédicateurs, la loi contre le port du voile islamique est vue comme une loi contre la civilisation musulmane, une loi préconisée par la civilisation du Diable (Shaïtan). Les Musulmans vivent donc en France sur un territoire hostile, où ils sont confrontés continuellement au Mal, au faux, au vice, et ils doivent se réveiller. Est-ce que ce type de prédication incite les Musulmans de Torcy à intégrer la société civile ? N'incite-t-elle pas au contraire au choc des civilisations ?

L'UAM 93 dirige également l'école coranique de l'Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) à Aulnay-sous-Bois, dans le nord de la ville (hard-copy). L'organisation a les mains libres pour endoctriner des milliers de jeunes Musulmans à l'Islam antioccidental, antisioniste et pro-charia contre les lois de la république française.

L'école coranique d'endoctrinement des jeunes Musulmans à la charia de l'UAM 93 à Aulnay-sous-Bois. Une usine à fabriquer de futurs islamistes.

Pour se faire une idée de cet enseignement, l'EMJF reçoit des prédicateurs de l'Islam radical. Par exemple le 31 décembre 2012, la Mosquée Al Irchad d'Aulnay-sous-Bois en association avec l'EMJF a invité trois imams radicaux pour venir y donner des conférences.

- Hassen Bounamcha (à gauche sur la photo), imam de la Mosquée d'Aubervilliers, explique devant ses Fidèles, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il milite aussi pour le mariage forcé, car c'est d'après lui un précepte de l'Islam.
- Nader Abou Anas (au centre sur la photo), imam de la Mosquée du Bourget, explique que la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.
- Mehdi Kabir (à droite sur la photo), prédicateur qui arpente les plus Grandes Mosquées de France, explique que les femmes sont responsables de tous les vices, (alcool, drogue, musique), celles qui se parfument sont des fornicatrices, les mangeurs de porcs sont sales et se comportent comme des porcs en offrant leur femme au plus offrant.

L'imam de la mosquée d'Aubervilliers Hassen Bounamcha (2ème en partant de la gauche), en compagnie des dirigeants de l'UAM 93 (Hassen Farsadou est à droite sur la photo) et des instances de l'état tunisien le 15 février 2013 (hard-copy)

Quel avenir pour les Musulmans de la banlieue parisienne sous l'influence de l'UAM 93 ? Va-t-on vers une intégration, ou vers un conflit, un rejet et une partition entre la communauté musulmane et la société civile occidentale avec l'aide de nos élites politiques ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 octobre 2014

30/09/2014

A la Grande Mosquée marocaine de Gien, les Musulmans sont endoctrinés par des prédicateurs misogynes, intolérants et antisionistes

Gien est une commune française d'environ 15 000 habitants située dans le département du Loiret (45) en région Centre. La ville connaît ces dernières décennies une transformation de certains de ces quartiers. Une islamisation progressive, que l'on peut constater en notant la construction récente de Mosquées (une Mosquée marocaine, une Mosquée turque).
La Mosquée turque fut inaugurée en grandes pompes le 25 mai 2008, en présence de plusieurs maires des villes alentours. Il est intéressant de constater que les autorités turques interdisent le culte catholique en Turquie, mais que les autorités françaises permettent la réalisation d'édifices religieux islamiques turcs en France. Cherchez l'erreur.

Commencée au début des années 2000 et terminée en 2010, un autre édifice islamique, la Grande Mosquée marocaine de Gien, qui peut accueillir 500 fidèles, a été inaugurée en septembre 2014 à Orléans, en présence du consul du Maroc.

La Grande Mosquée marocaine de Gien

Fidèles Musulmans écoutant un sermon à la Grande Mosquée marocaine de Gien

Comme le rappelle l'observatoire de l'islamisation, le gouvernement marocain qui inaugure des Mosquées en France (par exemple, la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne et ses prédicateurs fondamentalistes diffusant une propagande antichrétienne, antisioniste, antisémite, et misogyne, est une propriété du roi du Maroc), diffuse une politique intolérante envers les Chrétiens, en les discriminant et les expulsant légalement du pays.

L'édifice religieux de Gien comprend une salle de prière pour femmes au premier étage, orientée vers La Mecque, à l'est, comme celle du rez-de-chaussée réservée aux hommes. Également à l'étage, le bâtiment compte une salle pour les ablutions, une école coranique pour les enfants avec plusieurs salles de classe d'enseignement de la charia, et un parking.

Le président de l'association islamique de Gien, Farid Amachiak explique que « L'islam souffre d'un traitement médiatique douloureux », y aurait-il une raison à cela ? Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une chaîne Youtube officielle permet d'informer les Fidèles sur les évènements se produisant dans le lieu de Culte, en particulier par la diffusion gratuite en ligne des conférences ayant lieu dans la Mosquée de Gien (hard-copy).

Parmi les prédicateurs invités par l'association islamique de Gien, on peut noter la présence du fondamentaliste Chakil Omarjee. Un court extrait de sa prédication donnée à Gien en gras italique ci-dessous :

Le prédicateur fondamentaliste Chakil Omarjee à la Grande Mosquée marocaine de Gien

"Aujourd'hui, ils disent que la fille en hijab est contrôlée par son papa, sa cousine, son cousin, sa grand-mère, etc... Demain, lorsqu'ils verront cette fille en hijab, les parents des autres diront : "Comment ils ont de la chance ! Leur fille est pudique, elle garde sa pudeur, et pourquoi ma fille n'est pas capable de faire ça ?". Nous, on va faire en sorte de se faire respecter dans ce sens. Et cette fille en hijab, qui s'habille bien, les gens voudront ressembler à cette pudeur, les gens voudront adopter cette pudeur. On va juste retourner la table [...]. Vous savez que la France c'est mon pays ? Et que j'aime la France. Et vous savez que la France, on l'aime, ou on la change."
[06:06]
extrait de la conférence donnée par Chakil Omarjee : "Ma vision, Ta vision... NOTRE VISION" à la Mosquée de Gien (hard-copy).

D'après Chakil Omarjee, le modèle parfait pour les sociétés futures sont les femmes en hijab, elles représentent le modèle à suivre, des femmes pudiques, qu'on respecte. Ce qui sous entendrait qu'une femme qui ne porte pas le hijab n'est pas respectable ? Chakil Omarjee demande aux Musulmans de travailler en profondeur afin de "retourner la table" pour changer la France, et faire adopter ce modèle. Est-ce que la vision de la femme, du féminisme, avancée par le prédicateur Chakil Omarjee, est compatible avec le socle d'intégration, les valeurs de la France ?

Autre invité de marque de l'Islam fondamentaliste, le prédicateur intolérant et misogyne Mehdi Kabir qui officie dans plusieurs Grandes Mosquées de France (Villetaneuse, Champigny-sur-Marne, Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Montmagny, Mérignac, Garges-Les-Gonesse, Halluin, Lille, la nouvelle Grande Mosquée de Saint-Louis près de la frontière Suisse…). Il a donné une conférence à la Grande Mosquée marocaine de Gien le 9 février 2013 (hard-copy).

Le prédicateur fondamentaliste Mehdi Kabir en conférence à la Mosquée de Gien le 9 février 2013 (hard-copy)

Dans ses conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.

On constate également que le fondamentaliste Mustapha Abou Oumama, est également régulièrement invité par l'association islamique de la Mosquée.

Le prédicateur antisioniste Mustapha Abou Oumama régulièrement invité à la Grande Mosquée marocaine de Gien (hard-copy). Ce prédicateur est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est "colonisée par les sionistes", et il faut la délivrer.
Par ailleurs, d'après lui, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l'espace 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy est, par exemple, "indirectement" responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

 

L'imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou anas est aussi un conférencier invité par l'association islamique de Gien.

Le prédicateur Nader Abou Anas en conférence à la Mosquée de Gien le 6 juin 2014

Nader Abou Anas explique dans ses cours que la musique est un danger, car c'est "la voix de Satan". Il invite les Musulmans à ne pas participer à la Fête de la Saint-Valentin, car non-islamique et dangereuse, incitant à la dépravation et à la débauche. Pour Nader Abou Aas, il ne faut pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les "Supérieurs".

Encore un modèle d'intégration dans la République Française ?

Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une page officielle Facebook permet également d'alerter les Fidèles sur les évènements à venir dans le lieu de Culte, et qui réoriente vers la chaîne Youtube de la Mosquée de Gien (hard-copy).

La page Facebook est surtout utilisée comme véritable outil de propagande politique antisioniste, il s'agit avant tout de défendre la cause palestinienne, et appeler les Musulmans de Gien au boycott de l'état d'Israël.

Propagande politique antisioniste, appelant les Musulmans de Gien à boycotter les produits venant d'Israël, ainsi que le Coca-Cola, boisson américaine, symbolisants l'ennemi "américano-sioniste" (hard-copy 1), (hard-copy 2), (hard-copy 3), (hard-copy 4).
La France est aussi considérée comme ennemie de l'Islam, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, venant en aide aux Chrétiens, mais délaissant les Musulmans.

Christian Bouleau, maire UMP de la ville de Gien, autorise des prédicateurs de l'Islam radical misogyne, antisioniste et antioccidental à endoctriner les Musulmans de sa commune.

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 septembre 2014

17/08/2014

Aperçu du réseau de prédicateurs islamistes, antisionistes, homophobes et misogynes de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

Rosny-sous-Bois est une commune d'un peu plus de 40 000 habitants en bordure est de la Seine-Saint-Denis. Depuis environ trois décennies, sur toute la banlieue parisienne, la communauté musulmane s'agrandit , et se regroupe en associations afin de gérer le culte islamique dans les grandes villes. La principale structure de la commune créée en 1999 par son président Salim Amara est l'Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois (AMR).
Au fil des années, l'association croit et s'organise, et fait valoir le droit de disposer d'un lieu de culte décent. La municipalité dirigée par le maire UMP Claude Capillon va alors faciliter les démarches de l'AMR en favorisant l'obtention d'un terrain et octroie le permis de construire d'un gigantesque complexe islamique, une Mosquée.
En 2011, l’AMR a même perçu une subvention de 15 200 euros de la municipalité, un viol caractérisé de la loi de 1905 sur le respect de la laïcité, l'état ne devant financer aucun culte avec l'argent du contribuable.
Le projet du complexe islamique prend forme.

Sur une surface de 3000 m², la Mosquée pourra accueillir 1200 Fidèles. L'édifice sera constitué :
- d'une salle de prières pour hommes
- d'une salle de prières pour femmes
- de salles de cours pour une école coranique
- de salles de conférences
- d'un centre culturel
- d'une piscine
- d'un local commercial
- d'un minaret (pour faire l'appel au muezzin, comme à Hambourg ?)
le tout, près du centre-ville de Rosny-sous-Bois, marquant profondément de son empreinte la visibilité de l'Islam. Le coût du projet est estimé à 6 millions d’euros.

 

Le projet de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois et son minaret


La Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en cours de construction en 2013

Une des salles de prières de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois


Le 13 avril 2013, la première pierre du complexe islamique est posée sur le chantier en présence du maire Claude Capillon (en cravate bleue sur la photo) et des dirigeants de l'associations AMR.

Le projet avance très vite, et dès juin 2014, la construction de l'édifice est suffisament avancée pour que la municipalité autorise les Musulmans à prier dans le lieu de Culte.

En attendant la fin des travaux, quel philosophie de vie est enseignée aux Musulmans par l'AMR dans les différentes salles de prières temporaires de Rosny-sous-Bois ? Amour de son Prochain, Respect et Tolérance ? Pour se faire une opinion, on peut se référer au réseau de relations élaboré par l'association AMR, en scrutant les différents prédicateurs invités à précher dans les locaux provisoires.

On peut noter la présence de l'islamiste Hassan Iquioussen, régulièrement invité par l'AMR (le 24 mai 2009, le 14 mai 2011 (hard-copy) ou encore le 21 juillet 2014 par exemple) pour venir endoctriner les Musulmans de Rosny-sous-Bois.

Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen régulièrement invité par l'AMR pour donner des conférences (ici le 14 mai 2011)

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l'achat, pour alerter les Musulmans sur "les dangers de la mixité".

Dans une conférence donnée dans la Mosquée de Savigny-le-Temple, voilà comment Hassan Iquioussen se représente la mixité homme/femme :

"La mixité, vous savez ce que c'est ? C'est des hommes et des femmes dans un lieu qui se respectent. C'est ça la mixité. Vous mélangez tout. Vous pensez à la promiscuité. C'est-à-dire on est dans une pièce, et je suis assis, et il y a une femme à ma droite et une femme à ma gauche, on est collé les uns aux autres, ça c'est pas bien ça, vous entendez ? Mais si on est dans la même pièce, les femmes sont derrière, les hommes sont devant, les hommes sont à droite, les femmes sont à gauche, c'est pas haram."
[03:15]
Extrait d'une conférence donnée par Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple (hard-copy)

Dans les lieux publics, les assemblées, les réunions, hommes et femmes ne doivent pas se retrouver ensemble, mais doivent être regroupés en blocs séparés : hommes d'un côté, femmes de l'autre.
La société préconisée par Hassan Iquioussen est contre la mixité sociale homme/femme, ce qui est bien évidemment contraire aux libertés individuelles des personnes dans les sociétés occidentales. La jeunesse musulmane de Rosny-sous-Bois est ainsi formatée aux principes islamiques du Coran et de la Sunnah.

Autre grand propagandiste des banlieues françaises, le prédicateur Hani Ramadan est également un invité de marque de l'AMR, il était en conférence sur Rosny-sous-Bois le 24 mai 2009 (avec Hassan Iquioussen (hard-copy) ) et le 31 mai 2014.

Affiche de l'invitation du prédicateur antisémite et antioccidental Hani Ramadan le 31 mai 2014 à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

Dans une conférence à Bruxelles, le prédicateur Hani Ramadan a comparé les juifs à des "serpents, une race de vipères"

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu'il appelle "l'état criminel sioniste d'Israël".

On peut rappeler par ailleurs que Hassan Iquioussen est membre de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et que Hani Ramadan est également proche de cette mouvance. L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans. La confrérie des Frères Musulmans est déclarée organisation terroriste par le gouvernement égyptien actuel.

 

L'imam fondamentaliste Nader Abou Anas de la Mosquée du Bourget, est invité le 21 juin 2013 (hard-copy) et le 27 juillet 2013 par l'AMR à la Mosquée de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences. Il développe un Islam intolérant et incompatible avec les valeurs de la république française.
Pour avoir un aperçu de l’idéologie de Nader Abou Anas, ce prédicateur enseigne au Bourget que la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.

L'imam fondamentaliste de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, qui est contre la mixité sociale hommes/femmes, et veut interdire la musique, « la voix de Satan », est invité régulièrement par l'Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences.

 

Hassen Bounamcha l'imam fondamentaliste de la Mosquée d'Aubervilliers, est également proche de l'AMR, et est reçu dans les locaux de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois. Dans ses conférences dispensées devant les fidèles Musulmans, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe.
Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Hassen Bounamcha, l'imam fondamentaliste de la Mosquée d'Aubervilliers invité par l'AMR à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en juillet 2014

La Mosquée de Rosny-sous-Bois est également infiltrée par une association militante politique antisioniste, l'Association des Fidéles du Masjid de Rosny-sous-Bois, qui appelle les Musulmans à boycotter les produits provenant de "l'entité sioniste", Israël (hard-copy)

L'association de Musulmans de Rosny-sous-Bois appelle les Fidèles en août 2014 à boycotter les produits provenant d'Israël. L'importation du conflit israélo-palestinien au coeur de la commune.

"Je suis heureux d’être parmi vous cet après-midi pour poser, ensemble, la première pierre de cette future mosquée. C’est grâce à notre volonté et nos efforts communs que ce projet a pu voir le jour. Certes, il a fallu un peu de temps avant d’en arriver là. Nous nous sommes souvent rencontrés, nous avons réfléchi et discuté ensemble pour aboutir à un projet qui était satisfaisant pour tous.
Il a fallu également chercher les financements, trouver le lieu, et passer par une validation au Conseil municipal. Mais à présent, les obligations administratives sont réglées et la construction va pouvoir commencer....Et je vous donne rendez-vous rapidement, je l’espère, au même endroit, pour cette fois inaugurer la nouvelle mosquée de Rosny."
Extrait du discours prononcé le 13 mai 2013, lors de la pose de la première pierre de la Mosquée, par le maire UMP Claude Capillon (hard-copy) responsable de l'enracinement de l'Islam radical fondamentaliste, intolérant, misogyne au coeur même de la commune de Rosny-sous-Bois.
Les conséquences sur le long terme seront dévastatrices : la désagrégation du tissu social par une communautarisation à outrance suivant des préceptes islamiques non compatibles avec les démocraties de type occidental, et la diffusion en masse d'une propagande antisioniste d'incitation à la haine contre Israël.

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 17 août 2014

01/12/2013

À la Grande Mosquée de Nîmes « Lumière et Piété », Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter Israël

Nîmes, ville du sud de la France de plus de 240 000 habitants, a connu une forte immigration musulmane, sur les trois dernières décennies.

Pour permettre d'intégrer, se conformer aux revendications des différentes associations musulmanes, et ne pas trop dépayser ces nouvelles populations nîmoises, des lieux de Culte ont été bâtis sur toute la ville, en particulier dans les années 1990, la Grande Mosquée "Lumière et Piété".

La Grande Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété"

La Mosquée, loin d'être un simple lieu de Culte, de prières et de reccueillement comme on pourrait s'y attendre, n'est en fait qu'une immense salle d'endoctrinement et de diffusion d'une propagande politique très élaborée.
Des prédicateurs de l'Islam politique antioccidental et antisioniste sont invités régulièrement pour donner des conférences dans la Grande Mosquée de Nîmes. Suivons quelques uns de ces "savants".


MOHAMED KHATTABI

Mohamed Khattabi est l'imam de la Mosquée "Averroès" sur la ville de Montpellier, un prédicateur "ouvert et tolérant", il donne des sermons incitant au rejet de l'Occident et du Christianisme, milite contre la démocratie, considère Ben Laden comme un héros de lutte contre l'impérialisme américain, interdit à ses Fidèles de dessiner des personnages ou des animaux, explique, textes coraniques à l'appui, qu'un homme et une femme ne peuvent se retrouver seuls dans une pièce ou dans une voiture (s'ils ne sont pas mariés ou de la même famille).

Un court extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété" le 23 février 2013, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

L'imam de la Mosquée "Averroès" de Montpellier, Mohamed Khattabi, donnant un sermon à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes :
"On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l'homosexualité n'a pas sa place dans la religion musulmane."

"En Europe, le voisinage avec l'Andalousie, et dans l'Andalousie, qu'est-ce qu'il y a ? Les Musulmans. Il y avait un échange de culture. Et le citoyen, et je vais utiliser le mot peuple, le peuple européen commence à bouger. Il a voulu se débarasser de l'Église et de sa tyrannie qui a confisqué la raison, et a confisqué la richesse.
L'être humain n'a pas le droit de s'exprimer et de dire des vérités.
Quand Galilée a dit : "La terre est ronde", il l'ont tué. Il ne faut dire que ce que l'Église dit. Il ne faut croire que ce que l'Église croit. Notre religion nous dit : "Allez-y, méditez, regardez, tirez les conséquences, tirez les leçons". L'Islam nous appelle à l'ouverture, à voir, à chercher et à explorer. D'ailleurs, c'est pour ça que les Musulmans ont pu avancer dans beaucoup de sciences. C'est parce que la religion le permet. Seulement, elle encadre, faut pas déraper. Eux, dans l'Église non.
La science passe par l'Église, au point que je me rappelle avoir vu un film qui relate une partie de l'Histoire de l'Église, ils avaient certains livres qu'ils ont lubrifié avec du poison, si jamais tu touches le livre et que tu commences à tourner les pages, tu poses de la salive sur ta langue, et tu tournes la page. Et en tournant la page, tu es en train de prendre le poison, et si tu remets ton doigt sur la langue, tu donnes du poison à ta langue. Et c'est comme ça que ceux qui veulent avoir accès à la science sont obligés d'acheter des livres en cachette, ou s'ils rentrent dans des bibliothèques interdites, se retrouvent morts.
Pour leur interdire d'aller chercher la science, seule l'Église a droit à l'accès à la science, et donc le citoyen commence à se rebeller en s'alliant avec les rois et les monarchies.
Ils ont éliminé l'Église, c'est la monarchie qui a pris la place de l'Église. Et le citoyen il commence à voir encore le ras-le-bol des monarchies, qui a amené à la révolution, et qui a amené à l'apparition de la démocratie.
La démocratie apparaît comme un ras-le-bol, une volonté de se débarrasser de la tyrannie de l'Église et de la monarchie."
[14:50]
Mohamed Khattabi, imam de la Mosquée "Averroès" de Montpellier, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété" le 23 février 2013

Pour Mohamed Khattabi, il y a l'Église, représentante du Christianisme, le Mal incarné, qui est une organisation qui entrave la liberté d'expression, et l'Islam, la religion ouverte aux sciences et tolérante vers les autres. Khattabi ne voit en l'Église qu'une forme de répression liberticide. À aucun moment, il ne fait mention des penseurs chrétiens, tels que Thomas d'Aquin, Saint-Augustin, Pascal, Abelard, Bède le Vénérable, Catherine de Sienne, Guillaume d'Occam... ayant développé une vraie pensée philosophique, loin d'être fermée à la science ou à la recherche, à la raison, au questionnement, et à l'ouverture à l'Autre.

On pourrait par ailleurs se demander, puisque, d'après Mohamed Khattabi, l'Islam est ouvert à la recherche et aux sciences, pourquoi ces domaines ne se sont-ils pas développés dans le monde musulman à partir du XV siècle, alors que l'Islam avait quasiment terminé son expansion et éliminé définitivement toute opposition chrétienne, païenne ou juive dans le Maghreb, en Byzance (qui tombe en 1453), chez les perses et dans le monde arabe ?
La mécanique, la chimie, l'électromagnétisme, la thermodynamique, la physique quantique, la mécanique des fluides, la biologie, la recherche médicale, l'eléctronique, l'astrophysique, le calcul intégral, la réflexion philosophique, la remise en cause de soi,...pourquoi seuls des penseurs du monde chrétien occidental ont developpé ces sciences et quasiment aucun dans le monde musulman ?
Et aujourd'hui, qu'en est-il ?

Dans un rapport édité par l'UNESCO, sur l'année 2008, la totalité de la production scientifique du monde Musulman (57 pays, soit environ 1,2 milliards d'habitants) fut équivalente à celle...de l'Italie !

Pour justifier ses arguments, Mohamed Khattabi explique que "l'Église a tué Galilée". Ce qui est faux. Galilée n'a pas été tué par l'Église, et n'a même jamais séjourné en prison.
Galilée a été victime de son arrogance.
Quand, à Pise, ses collègues astronomes jésuites affirmaient que les étoiles filantes étaient des phénomènes de l'atmosphère terrestre (ce qui est vrai), Galilée se moquaient d'eux, en expliquant qu'ils ne comprenaient rien à l'astronomie, allant jusqu'à écrire un pamphlet ("le Saggiatore" en 1623) dans lequel il qualifiait un des jésuites, Sarsi, de "scorpion".
Galilée, dans son tort, s'est évidemment alors attiré des ennemis, qui ont fait bloc contre lui, surtout après son "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde", mettant en scène de manière à peine déguisée le Pape Urbain VIII, pourtant son ami et protecteur, et se moquant de lui, ce qui lui a valu un procès pour diffamation contre l'Église, au terme duquel il fut assigné à résidence.
Il ne s'agit pas de justifier la pouvoir de l'Église à cette époque, mais de remettre dans son contexte et démystifier les propos de Mohamed Khattabi.

Khattabi avance également que l'Église empêchait les personnes de consulter les livres dans les bibliothèques en les empoisonnant. En se basant sur un film, une fiction, tiré du roman "Le nom de la rose" de Umberto Eco. Khattabi se sert de cette fiction pour mépriser et discréditer le Christianisme et l'Église aux yeux des Musulmans nîmois.

Sur l'homosexualité, l'avis de l'imam est sans appel :
"On condamne la pratique du peuple de Sodome, donc l'homosexualité n'a pas sa place dans la religion musulmane."
[15:25]

"L'Islam nous appelle à l'ouverture, à voir, à chercher et à explorer", alors que Khattabi condamne l'homosexualité, et interdit à ses Fidèles d'esquisser des personnages sur une feuille de papier ? Sait-il que aujourd'hui, l'Arabie Saoudite est interdite aux Juifs ? Que l'apostasie est passible de peine de mort ou de prison dans la plupart des pays Musulmans ? Sait-il qu'en Iran, une femme qui refuse de porter le Hijab est passible de 3 à 5 ans de prison ferme ?


HANI RAMADAN

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Il est également reçu par les prédicateurs de la Mosquée de Nîmes, des extraits de sa conférence donnée le 8 septembre 2013 en gras italique ci-dessous :

Le prédicateur Hani Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes : "les média sont tenus par les sionistes"

"Lorsqu'une Musulmane porte le voile, cela veut dire que elle répond à une injonction coranique qui est aussi portée dans la Sunnah, qui dit qu'elle doit porter le voile. Si elle choisit librement de le faire, et bien il n'y a pas de problème dans la constitution française, il n'y a pas de problème dans les Lois de la déclaration des Droits Humains. Pourquoi tout d'un coup le Niqab est mis en avant ? C'est parce qu'il y a une agression ciblée contre la communauté musulmane."
[17:15]

"Comme l'islamophobie gagne du terrain malheureusement, comme les média qui sont tenus par les sionistes, qui dans beaucoup de cas travaillent à faire en sorte que la haine de l'Islam se développe et c'est voulu, et bien nous sommes devenus des cibles potentielles d'agression qui se multiplient, il faut réagir." [18:05]

"Aujourd'hui les Musulmans sont agressés. Ils sont agressés de partout, ils sont agressés ici. L'islamophobie, cette haine qu'on déverse contre les Musulmans et la pratique de l'Islam, c'est voulu, et ils sont agressés dans nos pays. Regardez chez eux, ce qui s'est passé dernièrement en Égypte, où l'on voit que l'on pourrait se poser la question, je sais que certains d'entres vous auraient exprimé qu'on aborde ce sujet, je ne vais pas rentrer dans ce sujet, mais je vous dirai simplement une chose : c'est qu'il faut quand même qu'on observe avec lucidité ce qui se passe.
Quel rapport y-a-t-il entre les pétro-monarchies saoudiennes, émiriennes, koweïtienne, entre l'entité sioniste, l'axe américano-sioniste qui travaille dans la région et les militaires putschistes qui ont fomenté ce coup d'état ? Tous ces gens-là se sont mis d'accord contre l'exercice de la liberté d'expression dans le sens de l'arbitrage des urnes de tout un peuple.

On a mis en avant, on a favorisé la violence des armes contre l'arbitrage des urnes. Normalement, le gouvernement français devrait nous dire immédiatement que c'est inadmissible et lutter contre ce coup d'état au niveau des média, au niveau des hommes politiques, puis on observe que l'on a affaire à un silence complice dans la plupart des cas, ainsi que pour la Suisse et toute la communauté européenne, ainsi que pour les américains, les États-Unis qui ont refusé avec une hypocrisie complète de dire que c'est un coup d'état."

[...]
"Pourquoi ces roîtelets veulent préserver leur richesse ? Parce que la vague grandit et réclame que l'on respecte la volonté populaire menace leur gouvernement qui exploite les richesses du pays. Et finalement ce qui se passe à cet endroit, c'est ce qui se passe dans l'ensemble de l'Afrique. L'Afrique est riche, je suis allé dernièrement en Guinée-Conakry, c'est un des pays les plus riches du monde, et sa population est une des plus pauvres du monde.
Comment comprendre cette équation à l'envers ? Simplement en disant que vous avez une mafia que détient une oligarchie dominante, qui détient le bien du pays, et qui travaille avec les exploitants occidentaux qui volent aussi les bien du pays. C'est une alliance qui est maudite."

[19:00]

Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 8 septembre 2013 (hard-copy)

Pour Hani Ramadan, les sionistes sont partout, ce sont eux qui ont organisé le coup d'état destituant les Frères Musulmans du pouvoir en Égypte. L'état français et ses média sont par ailleurs complices du complot américano-sioniste organisé à l'échelle internationale contre les Musulmans. Ce type de propagande ne peut-il pas éveiller chez les Musulmans nîmois de l'animosité envers l'Occident, la France, l'état français et ses institutions ?
Martelée depuis plusieurs années, cette idéologie peut-elle amener un rejet complet de la société civile occidentale et un repliement communautaire par une partie de la population musulmane endoctrinée par les sermons des prédicateurs de la Mosquée "Lumière et Piété" ?


TARIQ RAMADAN

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Lors du dernier congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).

Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français.

Figure de proue de l'idéologie politique militante de Tariq Ramadan depuis plusieurs années, l'importation sur le territoire français du conflit israélo-palestinien et du complot sioniste à l'échelle mondiale. Le 5 octobre 2013, il est reçu en grande pompe à la Mosquée de Nîmes pour donner une conférence : "vivre un Islam engagé", en gras italique ci-dessous quelques extraits de sa conférence :

"Allah dit : "ne leur obéit pas sur ce qu'ils veulent t'imposer". Attention, n'obéis pas au négateur de Dieu, et résiste à leur attaque au moyen d'un grand Jihad. Et là, les commentateurs qu'est-ce qu'ils disent : "n'obéis pas, ne te laisse pas imposer par ceux qui nient Dieu et utiise le Coran comme la référence pour ta résistance à leur imposition.
ça veut dire que le Coran c'est ton âme de résistant. Ce n'est pas une arme à l'italienne avec laquelle tu tues, c'est une arme que tu dois comprendre parce que c'est une arme avec laquelle tu éveilles l'intelligence de ton interlocuteur.
"

[...]
"Les gens peuvent vous insulter, les gens vous regardent avec un regard un tout petit peu tordu, vous êtes toujours un peu arabe, un peu africain, un peu musulman, comme vous vous êtes converti à l'Islam vous êtes un peu traître, vous allez répondre comment ? Avec la connaissance de ce que vous êtes, premier engagement, avec le vocabulaire de qui vous vous adressez, deuxième engagement, avec la sagesse de comment vous devez vous comporter, troisième engagement. On vous insulte, vous souriez. Mais le sourire, ce n'est pas un compromis, ce n'est pas le sourire des lâches. Le sourire, il est digne."

Tariq Ramadan diffuse sa propagande habituelle : Les Musulmans évoluent en France en milieu hostile, les relations évoquées entre musulmans et non-musulmans sont toujours vues comme étant des rapports de force, en particulier comment réagir en "résistant" aux présécutions et aux brimades des français racistes, qui humilient les Musulmans quotidiennement. Ce qui a pour effet de diviser, d'élargir la fracture entre Musulmans engagés et non-Musulmans, auxquels il ne faut rien céder. Poursuivons

"La question du conflit israélo-palestinien c'est trois choses. C'est toute la question du Moyen-Orient qu'il faut bien comprendre parce que tout ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c'est très lié aussi à la question de la sécurité d'Israël et la sécurisation des ressources pétrolières, et en même temps, ce conflit est présenté en amont comme le rapport entre l'occident et le monde arabe et l'Islam. Israël serait le représentant de l'Occident et des valeurs occidentales versus l'Islam, les Musulmans, les Arabes, etc...
On a une image globale au-dessus qui est ce conflit, on a le Moyen-Orient, avec, vous avez entendu, au moment où les gens étaient dans la rue il y a deux ans et demi, le premier gouvernement à avoir fait opposition pour soutenir Moubarak, ça a été le gouvernement israélien, ils soutenaient le dictateur. Donc ils nous disent, on est la seule démocratie, mais ils veulent soutenir les dictateurs parce que ça les arrange, on sait en même temps qu'ils sont dans la formation en Syrie, on sait qu'ils étaient impliqués en Lybie, on sait qu'ils sont impliqués ailleurs en Afrique, il y a un vrai jeu extrêmement complexe de la réalité israélienne dans la région.
Et il y a un troisième elément dans la question israélo-palestinienne, c'est que sur tout ce qui concerne le racisme anti-musulman, l'islamophobie, et tous les enjeux pour dire que ça n'existe pas, c'est très lié à des lobbies pro-israéliens en France."
[...]

"Il y en a qui viennent vers moi pour me dire : "Caroline Fourest, elle te déteste...ou alors elle t'aime !" Ni l'un ni l'autre. Le problème est que ceux qui la soutiennent, et ceux pour lesquels elle travaille, c'est un tissu de personnes qui vont de BHL aux autres, qui sont des pro-israéliens. Elle fait la stratégie qu'on a lu, c'est-à-dire faire comme si elle aimait bien les palestiniens, mais dans le fond on est le problème, parce qu'on peut développer une conscience qui est une conscience citoyenne et juste de résistance.
C'est-à-dire que l'on peut être une autre voie à dire : "non, non, non, on ne sera jamais antisémite ! Parce qu'on n'est pas antisémite ! On ne sera jamais pour le racisme, on n'a pas dans l'inconscience, l'extermination des juifs, on n'était pas là, et on le condamne ! Mais par contre, que vous veniez nous dire que l'on doive se taire sur l'extermination, ou la tentative d'extermination d'un peuple en Palestine, non, ça vous ne nous aurez pas, là on va se lever".
Ceux là, ils commencent à devenir dangereux. "Pourquoi tu leur fait peur de ce que tu viens de dire ?". Vous avez entendu ce que je viens de dire là ? ça, ça fait peur. Oula la ! Celui là, il est dangereux ! Et oui on est dangereux. On est dangereux pour tous ceux qui veulent travestir la vérité de ce combat. On se lèvera, devant tout acte antisémite, mais on se lèvera devant toute oppression qui soit faîte par le gouvernement israélien comme n'importe quel autre gouvernement, vous nous trouverez du côté des opprimés, point.
"

D'après Tariq Ramadan, Israël et les sionistes controlent la planète, ils soutiennent les dictateurs comme Moubarak, et sont impliqués dans tous les conflits au Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Libye, Afrique,...). Même Caroline Forest est manipulée et suit les directives et les ordres qui lui sont donnés au plus haut sommet de la hiérarchie de l'état par les sionistes, comme BHL et consorts pour attaquer les Musulmans.
Une véritable propagande de victimisation, en amalgamant l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale et le conflit israélo-palestinien. Les arabes palestiniens seraient exterminés par les israéliens, même si la population arabe palestinienne a doublé en moins de 50 ans. Si génocide il y a, il est plutôt raté.

"Dans notre combat on ne comprends pas que le vrai combat aujourd'hui cela passe aussi à un moment donné à dire que : "Tu consommes quoi ? Tu manges quoi ? Tu bois quoi ?" Il y en a certains même, qui sont allés pendant le mois du ramadan à couper le jeûne, et la datte avait été produite par Israël ! Tu manges une datte sur le sang de ceux qui sont opprimés ?!"
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 5 octobre 2013

"Il faut arrêter de dire que le Halal c'est la manière dont on a égorgé l'animal, point. Le halal, c'est : d'où ça vient ? Qui l'a fait, Le sang de qui ? l'injustice de qui ? Vis à vis de qui ? Et quand vous mangez des produits qui sont produits par cette oppression là, vous êtes que vous le vouliez ou non des complices réels de l'injustice. À un moment donné, il faut savoir ce que l'on met dans son ventre."
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 5 octobre 2013

Tariq Ramadan appelle les Musulmans à boycotter les produits en provenance d'Israël. Remarquez au passage que ce type de manifestation politique est interdit par la Loi.

Un simple rappel de la Loi : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte. » loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État) – article 26

 

On pourrait également citer le prédicateur Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée "Lumière et Piété" de Nîmes le 8 juin 2013 (hard-copy)

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu'un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

Autre invité prestigieux des responsables de la Mosquée de Nîmes le 6 avril 2013 Ahmed Jaballah (hard-copy), président de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L'UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » La Mosquée de Nîmes "Lumière et Piété", sous l'égide des Frères Musulmans ?

743583qaradawiJaballah.jpg

Ahmed Jaballah, président de l'UOIF jusqu'en 2011, en compagnie du prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi à Saint-Denis en 2007

Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie du président égyptien Mohamed Morsi (à droite) des Frères Musulmans en janvier 2013

Mohamed Khattabi, Hassan Iquioussen, Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Ahmed Jaballah... apportent-ils la sérennité dans les coeurs des Musulmans de Nîmes, ou peuvent-ils les inciter à manifester indirectement leur rancoeur, comme on peut le voir dans les faits divers ces derniers mois à Nîmes, où l'on tente par exemple d'empêcher les commerçants de vendre des produits non islamiques (haram) dans le marché du Bas Avignon ?

Ou encore caillasser des Chrétiens sortant du sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa-Cruz ? (lien 2 La Provence)

Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, laisse l'Islam politique militant antioccidental, antisioniste et antichrétien proliférer dans sa ville.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 3 novembre 2013