Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2017

Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed

La pénétration de l'Islam ne se limite pas aux banlieues parisiennes des grandes villes, mais également dans les petites communes et les campagnes françaises.

Pierrelatte est une petite ville française d'environ 13 000 habitants située dans le département de la Drôme (26) en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune est depuis quelques années infiltrée par l'association islamique locale, une officine idéologique  de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. L'association dispose d'une Mosquée pour endoctriner la communauté musulmane de Pierrelatte, par l'intermédiaire de ses prédicateurs.

La Mosquée est associée à l’Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), basé à Saint-Denis et à Château-Chinon, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense madrassah sous le contrôle de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du Droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine. Sur leur page Facebook officielle, les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte font la publicité de l'IESH (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

Les formateurs de l'IESH ainsi que des prédicateurs fondamentalistes, viennent endoctriner les Musulmans de Pierrelatte à l'idéologie des Frères Musulmans, et sèment de manière lente et pernicieuse dans la Oumma, la communauté musulmane, le rejet de la société occidentale.

"La réalité que l'Europe refuse d'accepter...Voilà une Noire Africaine qui leur parle en leur langue...leur donne une bonne lecture de leurs hypocrisies....A suivre et à partager." (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Pierrelatte ne se considèrent pas comme Européens, en employant le terme "leur", pour les désigner comme "autres", ils dénoncent une soi-disant hypocrisie des Européens, en niant les problèmes liés à l'immigration de masse, et visent à culpabiliser l'Occident des guerres millénaires se déroulant dans les pays du tiers-monde musulman.

Le prédicateur des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen (à droite sur la photo) vient régulièrement précher à la Mosquée de Pierrelatte, le 9 décembre 2016 (hard-copy), ou encore le 31 mars 2017. (hard-copy)

Les positions politiques de Béchir Ben Hassen sont très proches de celles de Rashed Ghannouchi, le prédicateur tunisien des Frères Musulmans, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia en Tunisie à long terme. En Tunisie, Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

 

Béchir Ben Hassen, invité régulier de la Mosquée de Pierrelatte, fait de l'incitation à la haine et au meurtre devant les Fidèles : les caricaturistes du Prophète Mohamed doivent être mis à mort !

Rappelon les textes de lois françaises :
"Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile."
article 35 de la loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État)

-                                                 

                                                 


Mohamed François (photo), un converti, imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, est invité régulièrement à la Mosquée de Pierrelatte. Ce prédicateur interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année et toutes celles qui se rapportent à la civilisation occidentale : se joindre aux mécréants pendant ces fêtes seraient une infamie, une trahison de la Foi de l'Islam.
Est-ce là un message de respect, de tolérance et de vivre-ensemble ?
Cet endoctrinement contribue à la mise en place d'une société parallèle, communautarisée, qui ne s'oriente pas dans la même direction que la communauté nationale française, car elle n'a pas le même patrimoine, cultuel, culturel, ni la même vision historique de la France.

Mohamed François le 11 novembre 2016 à la Mosquée de Pierrelatte, "Les déviances de la jeunesse : causes et remèdes".

L'imam radical de la Mosquée de Montpellier Mohamed Khattabi (au centre sur la photo) en conférence à la Mosquée de Pierrelatte le 1er juillet 2012 (hard-copy).
Dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, il glorifie le terroriste Oussama Ben Laden, un héros d'après lui, veut l'application de la charia et tient des propos homophobes.

Sofiane Abou Ayoub (à gauche sur la photo), professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP) à Saint-Denis (93), une école fondamentaliste de l'Islam wahhabite saoudien, est invité par les responsables de la Mosquée de Pierrelatte le 26 février 2017 (hard-copy)

L'imam de la Mosquée d'Arles, le fondamentaliste antioccidental Morad Hamza est invité à la Mosquée de Pierrelatte le 4 février 2017 pour une conférence, "Comment faire du Coran notre mode de vie" (hard-copy)


Adepte de la charia islamique, Morad Hamza enseigne à ses fidèles Musulmans la juridiction coranique, en particulier comment et sous quelles conditions délivrer les coups de fouets aux femmes adultères, il nie également l'existence de la fête chrétienne de Noël, pour lui, une perversion.
Tout cela dans le but de discréditer devant les Musulmans le Christianisme, une fausse religion selon lui, et mépriser la civilisation occidentale dans sa globalité.
Le but étant d'isoler la communauté musulmane afin qu'elle finisse par suivre uniquement les prescriptions des lois divines d'Allah et de son Messager.

Le maire LR de Pierrelatte Marie-Pierre Mouton n'a pris aucune mesure contre l'implantation dans sa ville d'une association islamique invitant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux, qui sur le long terme, en endoctrinant la communauté musulmane de la ville, conduiront à générer une fracture de la société civile entre Musulmans et non-Musulmans. La progression de la charia est en marche grâce à l'aveuglement des élus.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 mai 2017

07/05/2017

Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi

Le sud-ouest parisien connaît un développement important de l'Islam fondamentaliste, aussi bien sous l'impulsion de la faction de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans, que sous celles de diverses mouvances du salafisme. La commune de Villeneuve-le-Roi, environ 20 000 habitants au sud de la région parisienne, dans le département du Val-de-Marne située près de l'aéroport d'Orly, n'est pas épargnée par l'islamisation.
Les tensions entre la municipalité dirigée par le maire LR Didier Gonzales et les associations islamiques locales durent depuis plusieurs années.
En mai 2013, le maire avait dû demander la fermeture des locaux d'une association musulmane, l'Institut de Transmission du Savoir (ITS) pour propagation d'une doctrine islamique radicale.

Depuis, le maire est confronté à la principale association locale représentant la communauté musulmane de la ville, l'Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise (ACMUV), liée à l'organisation politique des Frères Musulmans.

Dans une conférence donnée le 5 juin 2011, les responsables de l'ACMUV détaillent leur projet pour la communauté musulmane de la ville.

"On a déjà notre imam, qui est le cheikh Iliès, et inch'Allah, après on veut ouvrir cette salle, ça c'est à court terme, à moyen terme, on veut former, parce qu'on avait dit que après un lieu de prosternation, on veut un lieu d'apprentissage, donc pour ce lieu d'apprentissage, on s'est dit que pourquoi pas, former nos Frères de Villeneuve-le-Roi et nos soeurs de Villeneuve-le-Roi dans une école, dont le Frère, le cheikh Iliès a déjà été, c'est l'IESH.
Et dans cette école à Saint-Denis, ils font un apprentissage, une formation accélérée de trois ans. Et dans cette formation, c'est eux, nos Frères de Villeneuve-le-Roi, nos soeurs de Villeneuve-le-Roi, qui seront les professeurs de notre Mosquée, comme ça, on n'ira pas chercher nos profs ailleurs, on les sortira de ces écoles, pour que inch'Allah, nous, on fait en sorte qu'ils se forment, on fait en sorte, que ce sont nos propres soeurs et frères qui éduquent nos petits enfants, et inch'Allah à moyen terme, on veut des enfants qui étudient de cinq ans jusqu'au adultes, débutants inch'Allah, et aussi ceux qui ont un petit niveau, donc à moyen terme, après cette formation, inch'Allah, on ne veut pas aller voir ailleurs, on ne veut pas demander des professeurs à droite à gauche, et demander recours ailleurs, c'est un peu être égoïste, mais on n'a rien, comme on n'a rien, on voudrait s'entraider mutuellement."
[07:05]
"On a une équipe qui ira voir le maire, pendant qu'on a cette salle là, on va pas dormir, il y a une équipe qui va préparer un dossier solide, et dans ce dossier solide, qu'est-ce qu'on va mettre ? On va mettre qu'on a tel nombre d'adhérents, que avec ces adhérents là, on a des gens qui peuvent voter, qui ont la carte d'électeur, comme ça on pourra y aller, et pas pour passer, excusez-moi des termes, pour des rigolos, ou des gens qui ont peut-être un projet mais c'est un projet comme ça, pensé à la vite fait.
En pensant à mes Frères et Soeurs qui en 2003, faisaient partie de ces gens qui sont partis demander ce carré (musulman), c'est peut-être aussi la masse, ils avaient peu de personnes pour aller vers le maire, Ils sont passés à la légère, nous ce qu'on veut, c'est que en ayant cette salle là, on prépare le dossier et que ces Frères là le montent à la mairie et en parlent."

[13:50]
Conférence sur le projet de construction de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 5 Juin 2011 à la salle le Riyad de Villeneuve-le-Roi avec comme invité le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil. (lien)

Dès 2011, un des dirigeants de l'ACMUV menace le maire de la ville de ne plus pouvoir compter sur le vote musulman s'il refuse d'adhérer au projet d'édification d'une Mosquée à Villeneuve-le-Roi. Le choix doctrinaire de l'association s'est porté sur l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine lié à la l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans (UOIF en France).

Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al-Qaradawi (au centre), mentor des Frères Musulmans à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy). Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, ilest consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR).

En septembre 2015, la tension atteint son paroxysme pendant les fêtes annuelles d'automne, les militants de l'organisation ACMUV qui réclament une Mosquée, manifestent leur mécontentement, la situation dégénère rapidement, les policiers insultés sont obligés de faire usage de gaz lacrymogènes. Le maire Didier Gonzales "déplore que certains […] cherchant à imposer la construction d'une Mosquée à Villeneuve-le-Roi, aient tenté à plusieurs reprises de troubler notre fête".

L'idéologie développée par les prédicateurs des Frères Musulmans est bien rodée : dénigrement et rabaissement de l'Occident et de la France, politique de victimisation, les Musulmans seraient persécutés et devraient se souder devant l'adversité afin de raffermir leur Foi et imposer le dogme islamique à ce monde pervers et immoral qui leur veut tant de mal. Ci-dessous, un aperçu du profil des prédicateurs venant endoctriner les Musulmans de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.


Parmi les formateurs de l'IESH conférencier à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, le prédicateur politique antioccidental et antisioniste des Frères Musulmans Abdallah BenMansour, invité le 10 août 2012.

Abdallah BenMansour (photo) est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France.

Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia. Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ». Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil vient également prêcher régulièrement dans la Mosquée, c'est un proche du prédicateur politique Tariq Ramadan. Ses prédications visent essentiellement à rabaisser l'Occident et la France, qui seraient comparativement inférieurs à la grandeur supposée de la civilisation islamique. Mohamed Bajrafil donne par exemple "des leçons d'humanité à la France" (hard-copy).
Alors qu'il devrait plutôt exprimer sa gratitude envers un pays civilisé dans lequel il a trouvé refuge lui et sa famille, et où l'esclavage est aboli depuis des siècles. Il déclare dans une conférence, que "des Tariq Ramadan, il en faudrait 36 000 !", et participe tous les ans au meeting de l'UOIF au Bourget.

Mohamed Bajrafil invité le 30 mars 2012, ici en juin 2012 à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

                                         

Mohamed Bajrafil (à gauche) et le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan (à droite) en conférence le 8 novembre 2014 à l'institut Al Khayria en Belgique.

 

Autour de Mohamed Bajrafil gravitent des prédicateurs politiques antioccidentaux, conspirationnistes et antisionistes de l'UOIF, tels Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen et Moncef Zenati, ici lors de la 14ème rencontre annuelle des Musulmans du sud, le 27 mars 2016 au parc Chanot de Marseille.

Ci-dessous, un bref aperçu de l'idéologie de ces prédicateurs.

                                            

Tariq Ramadan (photo) milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy). Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie. 
Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

 

Le prédicateur misogyne Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, est venu donner une conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 24 mars 2012.


Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Autre prédicatrice de renom invitée à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, Nasssima Prudor, associée à l'organisation politique des Frères Musulmans.

                                   

Nassima Prudor, militante proche des milieux fondamentalistes islamiques, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi du 2 au 16 avril 2017

-                                        

      

Nassima Prudor, en compagnie de prédicateurs radicaux déjà sus-cités, ainsi que du fondamentaliste misogyne Hassen Bounamcha, endoctrine des milliers de Musulmans au dogme islamique dans les Mosquées de France (lien 1, lien 2, lien 3)

Le principe de victimisation est l'arme favorite des islamistes pour intimider et imposer progressivement la visibilité du système islamique afin de saper les fondements des sociétés occidentales.

Voici comment Nassima Prudor utilise cette propagande de victimisation devant les Musulmanes pour affermir leur Foi et leur empêcher de retirer leur hijab, voile islamique recouvrant tout le corps sauf le visage, sur leur lieu de travail, lors d'une conférence donnée le 14 juin 2015 à Nanterre (hard-copy):

"Vous savez, récemment, on a pris une Croyante, dans un pays où il y a la guerre, vous savez cette soeur là était jeune, des ennemis d'Allah ont pris cette soeur là, on lui a dit : "Tu vas manger du porc, et tu bois de l'alcool", ils avaient allumé un feu à côté, un feu qui se réchauffait la nuit dans la montagne, et ont dit : "Si tu ne manges pas le porc et tu ne bois pas l'alcool, on te brûle, regarde, là tu vas être mise là-dedans. Ils ont passé un long moment à l'inciter à le faire.
Vous savez ce quelle leur a dit ? : "Wouallah, jamais je ne le ferai, et jamais je ne ferai plaisir à l'ennemi d'Allah de se réjouir de voir un Croyant désobéir à Allah". Voyez la Foi, c'est ça être une Croyante, ce n'est pas une autre forme de jeûne ou de prière, alors que le coeur n'est pas avec Allah. Cette fille là est morte brûlée, jamais elle n'aurait donné la joie à l'ennemi d'Allah de devoir lui désobéir, jamais.
Nous, qu'est-ce qu'on fait : pour un travail, j'enlève le hijab, pour un mariage, je fais tout ce qui est haram, mais c'est pas grave ! Je ne fais le mariage qu'une seule fois dans ma vie. Et c'est pour ça que malheureusement, on est dans cette situation qui est complètement loin d'être celle de vrais Croyants." 

[26:25]
Extrait d'une conférence donnée par Nassima Prudor à Nanterre le 14 juin 2015 (lien)

         

Sur la page Facebook officielle de l'ACMUV, les responsables de l'association partagent la sourate Al-Anfal (le butin, prise de guerre), récitée par le prédicateur Ahmed Nufays (hard-copy), cette sourate de guerre coranique est utilisée par tous les jihadistes pour justifier la guerre sainte contre les Infidèles, les non-croyants.


Pour quels motifs les responsables de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi mettent-ils en avant pour leurs Fidèles cette sourate appelant à la haine et au meurtre ? Quel est l'objectif ? L'Islam n'est-il pas la religion de "Paix et Tolérance" ?

Le prédicateur idéologique des Frères Musulmans Amine Naït-Daoud, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 11 avril 2015.

Sur sa page Facebook, on constate que Amine Naït-Daoud (photo) est proche de l'organisation politique des Frères Musulmans et des prédicateurs tels que Moncef Zenati ou encore Hani Ramadan, il fait également la promotion de l'organisation islamiste antioccidentale du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) (hard-copy).  

Le maire LR Didier Gonzales de Villeneuve-le-Roi mène une difficile bataille contre l'Islam radical des Frères Musulmans implanté dans sa ville, l'association islamique antioccidentale et antisioniste ACMUV.

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 6 mai 2017

20/03/2017

La Grande Mosquée de Saint-Ouen, nouveau bastion de l’organisation politique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans (UOIF) érigé avec la collaboration du maire UDI William Delannoy

La Seine-Saint-Denis est le département français le plus avancé en terme de processus d'islamisation, les Mosquées s'érigent comme des baïonnettes, transformant progressivement le paysage culturel et cultuel en territoires islamiques. On peut constater la multiplication de femmes voilées, hommes en Qami, de centaines de restaurants islamiques (kebab, pizzeria, boucheries), banissant la viande de porc et tout ce qui est non halal (impur/illicite), avec pour conséquences à terme l'érosion de la population de souche de la banlieue parisienne vers les banlieues lointaines ou la province.

On peut par exemple brièvement noter que Stains accueille par exemple l'assocation de l'Islam radical chatibi, géré par le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri. La Courneuve en Seine-Saint-Denis, héberge le siège des Frères Musulmans (UOIF), l'organisation politique antioccidentale la plus influente de l'Islam radical en France.

L'assocation de la Mosquée Saint-Ouen fait partie du réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF). Des prédicateurs formés à l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), viennent régulièrement endoctriner les Musulmans de la commune. L'IESH sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine.
On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR). Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome.
Dans son ouvrage "Le licite et l’illicte en Islam" , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent (extermination des Juifs, voir vidéo plus bas dans l'article).


L'UOIF a suffisamment d'influence pour attirer et obtenir sur la ville de Saint-Ouen les faveurs de l'électorat de la communauté musulmane en pleine expansion. Le 28 juin 2013, l'ex-maire communiste Jacqueline Rouillon participe à la pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Saint-Ouen, marquant l'implantation de l'Islam radical des Frères Musulmans (UOIF) dans la ville.

L'édifice de 2000 m² est principalement constitué de deux grandes salles,  560 m² pour la salle de prière des hommes et 298 m² pour celle des femmes. L’espace cultuel permettra d’accueillir plus de 1700 fidèles, la Mosquée est doté d'un dôme et d'un minaret. Il sera alors impossible pour les habitants d'ignorer l'emprise de l'Islam sur la ville de Saint-Ouen.         

     

Projet de la Grande Mosquée de Saint-Ouen


salle de prière hommes de la Grande Mosquée de Saint-Ouen en cours de travaux

-                                                                    
La Grande Mosquée de Saint-Ouen en 2017, presque finalisée

                 

Le 24 juin 2016, Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF, la branche politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans en France, donnait une conférence à la Grande Mosquée de Saint-Ouen


Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssef Al-Qaradawi (au centre) à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007


Le prédicateur des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi en démonstration devant des millions de Fidèles Musulmans sur les chaînes télévisées de pays arabes : haine de l'Occident, diatribes antichrétiennes, antiaméricaines et antisémites.

  

Les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Ouen font la promotion sur leur page Facebook de l'Association France Plurielle (AFP), organisme de l'Islam radical, vecteur de l'idéologie de fondamentalistes complotistes antisionistes et antioccidentaux tels Nabil Ennasri ou encore Mohamed Bajrafil (hard-copy).

Parmi les intervenants, il est inquiétant de constater que Hassan El Houari, prédicateur diplômé de l'école coranique des Frères Musulmans de Saint-Denis (IESH), vient précher à la Mosquée de Saint-Ouen.

                    

Hassan El Houari, prédicateur à la Mosquée de Goussainville et invité à la Grande Mosquée de Saint-Ouen, fait la promotion de l'État Islamique et défend la constitution coranique, la loi du Talion, les communautarismes, une "nation musulmane" sous laquelle Chrétiens et Juifs seraient censés vivre sous la protection des Musulmans.

Hassan El Houari est un grand défenseur des lois islamiques de la charia, en particulier la loi du Talion, totalement incompatible avec les lois de la république. Il diffuse et demande aux Fidèles Musulmans de suivre les commandements coraniques, et explique comment se faire justice soi-même. Extraits d'une de ses conférences :

"Si vous punissez quelqu'un qui vous a puni, il ne faut pas commettre un excès, punissez selon la punition qu'on vous a fait. Punissez selon le tort qu'on vous a fait. Il vous a insulté, insultez-le, entre parenthèse, il vous a tapé, tapez-le, Punissez selon le tort qu'il vous a fait."
[19:08]
Conférence de Hassan El Houari, "L'Islam condamne le terrorisme" donnée le 9 janvier 2015 (hard-copy)

"Ceux qui ont été averti de la vérité, qui ont l'occasion de connaître cette vérité, qui leur a été exposée, mais ils détournent le dos, ceux là sont parmi les mécréants."
[13:13]
"Allah a dit : "ton Seigneur ne fait pas périr des cités avant d'avoir envoyé dans leur métropole un messager." Ça veut dire que tant que un messager n'a pas été envoyé das les métropoles, ils ne connaissent pas, ils ne sont pas des mécréants."

"Ceux qui mécroient sont ceux qui empêchent de cheminer vers Dieu."
[29:50]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, "Dieu n'aime pas les infidèles" à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari sous-entend que si on expose l'Islam a une personne, et que cette personne rejette la doctrine coranique, elle est mécréante et il serait autorisé à la faire périr, comme le faisait le Prophète Mohamed.

Hassan El Houari est un promoteur du jihad islamique, qui serait d'après lui non offensif, le guerre sainte ne serait qu'une guerre défensive ! Voici comment, devant ses fidèles musulmans de la Mosquée de Goussainville où il prèche d'habitude, il exprime sa vision du Jihad :

"Allah a dit : "Certes, Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rang, comme un édifice, une construction solide. Allah aime ceux qui ont réalisé cette image." "Chaque mot a un sens dans ce verset. Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rangs solides.
Ceux qui combattent, ce n'est pas ceux qui assassinent, dans la langue arabe j'ai bien fait la différence, comme les arabes et les savants l'ont fait. Assassiner c'est tuer. Ici, Allah n'a pas dit "tuer", il a dit "combattre", ça veut dire quoi ? Combattre quelqu'un, ça veut dire qu'il est bien prêt à combattre, mais pas à assassiner gratuitement. Combattre, ça veut dire défendre. Défendre sa dignité, défendre sa religion, et ainsi de suite. Dans cette image ceux qui combattent leurs ennemis, doivent être comme cela : une construction solide, en rang, droit, qu'on ne peut pas traverser."
[11:58]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, "Le rang serré" à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari use également de la fibre victimaire, en critiquant les média, les politiques, l'éducation nationale, tous considérés comme ligués contre l'Islam et les Musulmans, et fait la leçon aux Français, afin de souder la communauté musulmane contre les institutions de l'État. Les attentats se produisant sur le territoire ne serviraient qu'à stigmatiser les Musulmans, Hassan El Houari refusant de voir que le terrorisme islamique est à la racine des textes coraniques :

"J'adresse la paroles à ces Français, politiciens et les média, si votre mémoire est courte, lisez l'Histoire qui n'est pas loin de nous. Qui sommes-nous, les Musulmans ? C'est quoi l'origine des Musulmans en France, on est descendu du ciel ? On est sorti de la terre !? Il faut que vous sachiez mes chers Français, mes chers concitoyens, que nous, on est fiers d'être Musulmans, on est fiers d'être là en France parce que nous sommes des petits-fils de milliers de Musulmans qui sont venus dans la grande guerre de 1914-18 pour vous libérer, pour libérer votre grand-père et votre grand-mère, et votre territoire qui est le nôtre aujourd'hui.
Et les tombes, et les cimetières de nos grand-pères dont on est fiers aujourd'hui, elles sont là comme témoin, et la Mosquée construite au milieu de Paris, n'a pas été construite gratuitement, c'est un symbole de reconnaissance de l'effort des Musulmans qui ont libéré la France."
[...]
"Si vous pouvez reprocher quelque chose, vous devez le reprocher à l'éducation nationale, vous devez le reprocher aux média, à ceux qui ne tendent pas la main aux théologiens et aux savants pour dire : "nous voici, en est là pour vous aidez, pour parler du vrai Islam."
[09:51]
Conférence de Hassan El Houari sur "les attentats du 13 novembre" le 20 novembre 2015

"Le Prophète a rédigé la constitution de la nation musulmane, qui signifie l'organisation, la stratégie."
[...]
"Si on ne se soumet pas tous à une constitution liée au livre de Dieu selon la tradition prophétique, chacun invente des stratégies, des théologies par lui même, on ne va jamais survivre. Cette communauté ne sera jamais détruite jusqu'à la fin des temps, seulement, quand elle est faible, quand elle est divisée, dégradée, il faut que les membres de cette communauté reviennent à la lumière du Prophète."
[06:17]
"Le Prophète a rédigé la première constitution, cette première constitution est partagée en deux, elle contient environ 51 chapitres. 25 chapitres permettent de régler les relations entre les Musulmans, en gros c'est la fraternité, et d'autres citoyens qui ne sont pas Musulmans.
Il y a d'autres citoyens qui ne sont pas Musulmans. Le Prophète a considéré, les Juifs et les Chrétiens, il a considéré tous ceux qui vivaient en paix avec cela, des citoyens de cette nouvelle nation, ils devaient tous se réunir, s'aider entre eux. Les juifs ont le droit de pratiquer leur religion librement, les Chrétiens ont le droit de pratiquer leur religion librement, mais tout le monde entre dans la citoyenneté."
"Quand il y a un conflit entre deux Juifs, ils jugent entre eux, selon la Torah, pas selon le Coran, ils ont droit de pratiquer leur religion, parce que ce sont des citoyens tant qu'ils acceptent de vivre au sein de la nation musulmane."
[30:20]
Conférence de Hassan El Houari sur "Les fondements de l'état islamique à Médine" (hard-copy)

Hassan El Houari explique aux Musulmans quelle est la finalité de la communauté des Croyants, la Oumma sur Terre : vivre dans un État Islamique, régi par une législation coranique, qui admet des principes communautaristes, incompatible avec les législations de la communauté nationale française, qui ne peut à terme, que conduire à des dissensions, des conflits.

Hassan El Houari reçoit le prédicateur antichrétien et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de Goussainville le 29 mars 2014 (lien). Un membre éminent lié au réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF).

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.

Dans ses ouvrages et conférences, Hani Ramadan explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

Autre invité de marque par l'association de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, le prédicateur Ounis Guergah.


Le militant politique Ounis Guergah des Frères Musulmans, directeur d'études à l'IESH de Saint-Denis (UOIF), est également membre du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR), une institution qui donne des avis juridiques (fatwas) en fonction de la jurisprudence islamique et de la charia, en Europe !

Le CEFR admet donc l'existence d'une autre base de la juridiction que le droit français, ce qui ne peut que générer conflits, et création sur le long terme d'une société parallèle sur le territoire. Rappelons que la charia est un corpus dogmatique islamique incompatible avec une démocratie de type occidental d’après un arrêté de la Cour Européenne des Droit de l’Homme (CEDH) du 13 février 2003.

    
Le prédicateur islamiste Ounis Guergah, invité de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, figure sur une affiche de promotion d'une conférence donnée à la Grande Mosquée de Saint-Chamond au côté du prédicateur antisémite Youssef Al-Qaradawi, mentor des Frères Musulmans.

  

"La précédente majorité avait signé la promesse de vente, l'ancienne Mosquée a été détruite et comme il n'est pas question que les musulmans prient dehors, j'ai décidé de leur prêter ce terrain, où étaient entreposés des gravats."
Allocution de William Delannoy, maire UDI de Saint-Ouen, qui a attribué un terrain gratuitement pour la Mosquée provisoire en attendant la finalisation des travaux de l'immense Mosquée cathédrale Essalam, qui enracinera définitivement l'Islam politique radical des Frères Musulmans au coeur de la commune.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 mars 2017

27/12/2016

Les travaux de la Grande Mosquée de Bobigny, futur centre de diffusion du fondamentalisme islamiste antioccidental et antichrétien, sont presque finalisés, avec la collaboration du maire UDI Stéphane De Paoli

Bobigny, ville historiquement communiste qui a basculé à droite en 2014, est depuis une quarantaine d'années un des pôles phare du processus d'islamisation du département de la Seine-Saint-Denis (93). Une conséquence de l'immigration massive, essentiellement arabo-musulmane et sub-saharienne sur la banlieue parisienne.

En 2010 est créé à Bobigny (au 150 avenue Jean Jaurès) l'institut "D'CLIC", un établissement de formation des jeunes Musulmans à l'Islam rigoriste salafiste misogyne, antichrétien et antioccidental, dirigé par le prédicateur Nader Abou Anas, dont l'objectif est de diffuser et d'imposer les valeurs islamiques, incompatibles avec les fondements de la civilisation occidentale, visant ainsi à séparer la communauté musulmane du reste de la société civile.


Pour Nader Abou Anas, directeur de l'Institut D'CLIC de Bobigny, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).

L'association islamiste D'CLIC prospère sur Bobigny, une école maternelle islamique a même ouvert ses portes en 2015, en invitant pour l'occasion le 4 avril 2015 le prédicateur antisémite et antioccidental wahhabite Éric Younous (photo), pour qui "Dieu a créé le Chabbat afin de punir les Juifs, peuple de l'inaction".
Les enfants Musulmans de Bobigny sont entre de bonnes mains, future génération formée par les responsables de l'Institut D'CLIC au rejet des valeurs judéo-chrétiennes et gréco-latines de l'Europe occidentale, et préparant la construction sur le long terme, d'un État dans l'État.

Face aux revendications toujours pressantes des organisations islamiques à la recherche d'un lieu de culte pour la communauté musulmane en pleine expansion, en Octobre 2003, le maire communiste Bernard Birsinger octroie à l’Association locale des Musulmans de Bobigny (AMB), un bail emphytéotique de 97 ans sur un terrain de 2200 m² pour la construction de la future Grande Mosquée et d'un centre culturel.
Le maire accorde le permis de construire de la Mosquée le 10 février 2006.

Maquette du projet de la Grande Mosquée de Bobigny

Pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Bobigny le 26 mai 2006 par l'ex-maire communiste Bernard Birsinger

Pendant plusieurs années, suite à des problèmes administratifs et de sécurité du site, le projet a fonctionné au ralenti. Entre temps, la mairie est passée à droite. La construction du lieu de culte s'est accélérée en 2015, il est aujourd'hui presque finalisé.

En attendant d'occuper la nouvelle Mosquée cathédrale bientôt mise à disposition par le maire de la ville, les Musulmans de Bobigny fêtent la fin du Ramadan dans un gymnase prêté par la municipalité.


L'immense Mosquée de Bobigny presque terminée, changera radicalement le paysage culturel, identitaire et ethnique de la ville. La création d'un futur califat en banlieue parisienne.

Le nouveau maire UDI Stéphane De Paoli (3ème en partant de la gauche) vient inspecter les finitions des travaux de la future Grande Mosquée de Bobigny pendant l'iftar, le 25 juin 2016 (hard-copy)

Quel Islam est enseigné par l'AMB aux Musulmans de Bobigny ? Suivent-ils également les principes salafistes de l'association voisine D'CLIC ?


On peut répondre par l'affirmative, en constatant que l'islamiste radical Sofiane Abou Ayyoub fut invité par l'Association des Musulmans de Bobigny le 3 avril 2016 pour y donner une conférence (hard-copy).


Sofiane Abou Ayyoub (à gauche sur la photo) est le vice-président du Centre Éducatif du Palmier (CEP) de Saint-Denis (93), une école coranique wahhabite refusant la mixité homme/femme et recevant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux de la charia tels le saoudien Wassioulah Abbas (à droite sur la photo), ou encore diffusant aux Fidèles Musulmans les prédications du cheikh antisémite et antichrétien Abderrahamane Al Barrack pour qui "les Chrétiens seront avilis et humiliés le jour de la Résurrection".

L'association musulmane de Bobigny est également infiltrée par l'organisation politique des Frères Musulmans. Sur sa plateforme Facebook officielle, l'AMB fait par exemple la promotion de Ousmane Timera (hard-copy), prédicateur vedette des banlieues, formé à l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), l'école coranique des imams de France affiliée à l'organisation politique des Frères Musulmans.

Ousmane Timera participe à la Rencontre Annuelle des Musulmans de France (RAMF) des Frères Musulmans ayant lieu chaque année au Bourget.

Le prédicateur de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans Ousmane Timera est encensé par les responsables de la Grande Mosquée de Bobigny

Le dirigeant turc Recep Erdogan, proche des Frères Musulmans, qui interdit la construction d'Églises en Turquie et condamne l'apostasie, ayant envoyé des dizaines de journalistes en prison en 2016, est adulé par Ousmane Timera. Dans Le Grand Forum sur France Maghreb 2 le mercredi 12 octobre 2016, il déclare que "Erdogan est un exemple".

Tout aussi inquiétant, Ousmane Timera donne une interview sur France Maghreb 2 le 29 mai 2015 en compagnie du prédicateur antisémite et antioccidental Hassan Iquioussen. (hard-copy) (Sur Iquioussen, on peut par exemple se référer à cet article).

Quelques extraits de l'idéologie véhiculée par Ousmane Timera devant les Fidèles Musulmans, dans les plus grandes Mosquées de France :


"Il y a une propagande qui se fait en France sur les Chrétiens d'Orient et compagnie. "L'Islam est intrinsèquement violent", c'est ce que Zemmour dit, et c'est ce que certains pensent, Musulmans ou pas d'ailleurs, il est là pour dominer et que les religions n'ont pas à y exister en son sein.
Ah bon ? Alors comment cela ça se fait qu'il y a des Chrétiens d'Orient jusqu'à présent ? Les Chrétiens d'Orient dont on plaint la situation ? Ils sont là bas ! Et l'Islam existe depuis combien de temps ? 1400 ans. Et c'est pas 1400 ans de faiblesse, il y a eu des empires, ça a commencé avec de la puissance, de la force, ils ont vaincu l'empire romain, Byzance, et l'empire perse, ce n'est pas n'importe quoi !
Très bien Ces gens là avaient la possibilité d'éradiquer tous ceux qui ne sont pas Musulmans. Ils en avaient la possibilité. Comment se fait-il qu'il y ait plus de diversité religieuse dans ces pays là, que en France ou en Espagne ? Un moment donné, il faut que l'on soit cohérent avec nous même !"

[...]
"Il y a une propagande comme quoi ces gens là n'acceptent pas la diversité. Moi, je suis désolé, quand je vais au Sénégal, j'aimerais bien que la France prenne exemple sur le Sénégal !"
Conférence du prédicateur Musulman Ousmane Timera le 15 avril 2016 à la paroisse Sainte Marie de la Croix à Angers

Ousmane Timera déploie toute la panoplie de la rhétorique mensongère fomentée par les islamistes pour décrédibiliser l'Occident et mépriser les occidentaux: mettre en opposition un Occident soi-disant raciste, intolérant, islamophobe, et les pays pacifiques musulmans dans lesquels s'épanouiraient harmonieusement les diversités religieuses musulmane, chrétienne et juive.

Ousmane Timera sait-il que l'annihilation de l'empire byzantin par les Musulmans a entrainé le massacre de milliers de Chrétiens, de leur réduction en esclavage, la destruction de milliers d'Églises, leur transformation en Mosquées ? Aujourd'hui, 99% de la population turque (ex-Byzance) est musulmane, où est donc la diversité religieuse du territoire de l'Asie Mineure, historiquement chrétien ?

Ousmane Timera sait-il qu'il est interdit de construire des Églises au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Égypte, en Turquie ? (Toutes les Églises existant au Maghreb ont été construites pendant la période coloniale, ou avant l'apparition de l'Islam dans ces pays). Sait-il que le simple fait de détenir une Bible au Maroc ou en Algérie est passible d'une peine de prison ?
Il y a 25 000 Chrétiens au Maroc, c'est à dire environ 0,07% de la population marocaine !! Autant dire que le Christianisme a quasiment totalement disparu du royaume chérifien. Où est la diversité religieuse ?

Ousmane Timera sait-il qu'il est également obligatoire pour tous les marocains de jeûner pendant le Ramadan, sinon, c'est une condamnation à une peine de prison ? Où est la liberté de conscience et de culte tant vantée par Ousmane Timera ?

En mars 2015, arrestation en Algérie de personnes détenant des Bibles car selon la loi et l'article 144 bis 2 instaure «des peines d'emprisonnements de 3 à 5 ans pour quiconque offensera le prophète et dénigrera les dogmes de l'Islam par voie d'écrit, de dessin, de déclaration et de tout autre moyen».
Avec à peine 5000 Catholiques dans tout le pays, (0,01% de la population algérienne !), l'Algérie est-elle un modèle de tolérance religieuse ?

Toujours en Algérie, condamnation de 6 personnes à 4 ans de prison pour ne pas avoir respecté le jeûne du Ramadan ! Où est le respect de la liberté de culte ? En France, emprisonne-t-on les gens qui ne jeûnent pas pendant le Carême ?

En Égypte, pendant l'été 2013, lors de la prise de pouvoir des Frères Musulmans, plusieurs dizaines d'Églises de Chrétiens coptes sont incendiées. Encore un exemple apporté par la religion de "Paix et Tolérance" ?


Diversité ethnique et religieuse à Saint-Denis : en moins de quarante ans, la population française de souche a été totalement remplacée par une population d'origine extra-européenne (Berbères, Arabes, Africains sub-sahariens, asiatiques, etc...)

Alors que la France a accueilli une immigration massive extra-européenne de plusieurs millions de personnes en moins de quarante ans, entre 10 et 20% de la population française est musulmane, Ousmane Timera se permet de dire que la France devrait prendre l'exemple sur le sénégal, pays dont 95% de sa population est musulmane, et qui persécute les Chrétiens évangélistes ! Là aussi, où se trouve cette diversité religieuse sénégalaise ?

Ousmane Timera se livre également dans ses conférences à de violentes diatribes contre les Chrétiens et l'Église Catholique, visant à décrédibiliser le Christianisme, extraits :


"L'Église a toujours été du côté des rois et des tyrans. Elle n'a jamais été du côté des pauvres et des faibles. C'est pour cela que en France et en Europe on a mis de côté l'Église, à cause des erreurs qu'elle a commise."
[04:34]
Conférence de Ousmane Timera le 5 juillet 2015 à la Mosquée de Massy sur "Jésus dans l'Islam"

L'action de l'Église a été écartée par l'idéologie des Lumières et de la franc-maçonnerie, et non pas parce qu'elle n'aidait pas les pauvres ! Ousmane Timera mène devant les Fidèles Musulmans une violente propagande anticatholique, en faisant semblant d'ignorer que l'éducation des enfants, et toutes les associations caritatives d'aides aux pauvres, ainsi que les hôpitaux, étaient administrés par l'Église Catholique avant la Révolution française.

"Nous considérons que Dieu étant plus grand que tout, il ne peut pas avoir d'enfants. Pourquoi le Coran insiste pour dire qu'il ne peut pas avoir d'enfants ? Parce que si vous dites que quelqu'un est le Fils de Dieu, lui, sa tribu et sa descendance deviennent de fait des races supérieures, et de peuples élus.
La race supérieure, vous savez de quoi je parle, l'Allemagne, la civilisation occidentale y a cru longtemps, c'est pour cela qu'elle est partie massacrer des personnes à droite, à gauche. Moi, je suis pour les Lumières, malheureusement, le Siècle des Lumières a été dévié et falsifié par la colonisation. Moi, je suis pour que l'on revienne aux règles des Lumières. Elles sont universelles et correspondent à ce que le Coran dit."
[24:34]
Conférence de Ousmane Timera donnée le 10 juillet 2016 lors de la fête de fin d'année de l'Association de la Solidarité des Comoriens de Noisy-le-Grand, sur "le vivre-ensemble des 3 religions monothéistes"

D'après Ousmane Timera, les Chrétiens en Croyant que Jésus est Fils de Dieu, seraient responsables du développement de l'idéologie des races supérieures ! Ce qui est absurde, puisque le Christianisme n'a jamais fait mention de races supérieures dans aucun de ses écrits, et le Message de Jésus dans les Évangiles ne fait pas non plus mention de supériorité raciale, bien au contraire.
L'idéologie du racisme existe depuis que l'Humanité existe, et n'est pas liée à la religion. On peut la retrouver par exemple dans les écrits du célèbre historien Musulman Ibn Khaldoun dès le XIVème siècle : "les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal"

La théorie de supériorité raciale a été développée, structurée et diffusée en Occident sous le Siècle des Lumières et de ses philosophes athées, Voltaire, Diderot, Buffon entres autres.

Voltaire, fer de lance du mouvement de la philosophie des Lumières au XVIIIème siècle, anticatholique, raciste, misogyne et antisémite obsessionnel, est à l'origine de la diffusion de la théorie de supériorité des races en Occident

Voltaire se moquait de l'Église Catholique, qui considère que tous les êtres humains sont à l'image de Dieu, blancs, noirs, arabes, indiens, etc.. ce qui était insupportable aux philosophes des Lumières, les indigènes ne pouvant d'après eux accéder à une intelligence supérieure.

"Notre aumônier prétend que les Hottentots (namibiens, peuplade d'Afrique), les Nègres et les Portugais descendent du même père. Cette idée est bien ridicule."
Voltaire - "Les lettres d'Amabed" (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion p537

« C’est une grande question parmi eux s’ils sont descendus des singes, ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu : voilà une plaisante image de l’Être éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! Un temps viendra, sans doute, où ces animaux sauront bien cultiver la terre, l’embellir par des maisons et par des jardins, et connaître la route des astres. »
Voltaire - "Les lettres d'Amabed" (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion

"La race des nègres est une espèce d'homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l'est des lévriers. La forme de leurs yeux n'est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n'est pas d'une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d'une grande attention."
Voltaire - "Essais sur les moeurs et l'esprit des nations" (1740-1756)

"Les albinos, ces animaux ressemblant à l'homme, n'ont d'homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre."
Voltaire - "Essais sur les moeurs et l'esprit des nations" (1740-1756)

"Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme les nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce."
Voltaire - "Traité de métaphysique" (1734-1737)

"C’est à regret que je parle des Juifs: cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre."
Voltaire - « Dictionnaire philosophique » « Tolérance », section I (1765).

"On ne voit au contraire dans toutes les annales du peuple hébreu, aucune action généreuse. Ils ne connaissaient ni l’hospitalité, ni la clémence. Leur souverain bonheur est d’exercer l’usure avec les étrangers; et cet esprit d’usure, principe de toute lâcheté, est tellement enraciné dans leurs cœurs, que c’est l’objet continuel des figures qu’ils emploient dans l’espèce d’éloquence qui leur est propre ». "ils sont les ennemis du genre humain."
Voltaire - « Essai sur les mœurs et l’esprit des nations " Chapitre VI, 1740, Œuvres de Voltaire, Paris, 1819, tome 13, page 298.

"Il faudrait cloîtrer ces Nègres avec leurs femelles et conserver scrupuleusement leur race sans leur permettre de la croiser; c'est ainsi seulement que l'on pourrait savoir combien de temps il leur faudrait pour réintégrer à cet égard la nature de l'homme."
Buffon - "Histoire naturelle" (1766)

"Les nègres sont grands, gros, bien faits, mais niais et sans génie."
Diderot - "L'Encyclopédie" - Humaine espèce (1755)

Par ailleurs, contrairement à ce que prétend Ousmane Timera, toutes les civilisations ont été colonisatrices, les arabo-musulmans n'ont-ils pas colonisé le Moyen-Orient, tout le Maghreb, une partie de l'Afrique sub-saharienne, ainsi qu'une partie de l'Inde, bien avant que naissent les Lumières ?

Dans une conférence donnée à Mantes-la-Jolie, Ousmane Timera dévoile les objectifs des Frères Musulmans :

"La laïcité, je ne sais pas ce que cela veut dire philosophiquement, ce terme là. C'est un mot creux, on peut tout y mettre."
[...]
"Il faut avoir l'art et la manière de gérer cette diversité. Quand on prendra le pouvoir, on le fera, mais je pense que avant même de prendre le pouvoir, il va falloir le mettre en place dans nos familles, dans nos Mosquées, ici, dans nos villes, ici à Mantes-la-Jolie, avec une transmission digne de ce nom qui construit au fond, des gens enracinés dans une culture universelle, et qui arrive à se déployer vers un projet universel."
Conférence de Ousmane Timera sur la "laïcité et les religions", donnée à la salle Agora de Mantes-la-Jolie le vendredi 5 février 2016.

Ousmane Timera projette de mettre à bas la laïcité et de densifier le réseau islamique dans les familles, les Mosquées, les villes, avec pour objectif à terme de "prendre le pouvoir", ce qui est bien la finalité du projet politique universel des Frères Musulmans.

La page Facebook de la Mosquée de Bobigny apporte un soutien actif au chef des Frères Musulmans égyptien Mohamed Morsi (hard-copy).


Rappelons que Mohamed Morsi veut imposer le Califat islamique sous la charia, au monde musulman et à l'Occident.

Les Frères Musulmans ont également leur entrée à la Grande Mosquée radicale Mohammed VI de Saint-Étienne, propriété du roi du Maroc sur le territoire français. Le 3 septembre 2016, Ousmane Timera y a donné une conférence.

 

Le maire UDI Stéphane De Paoli (à droite sur la photo) participe au développement du terrorisme islamique sur Bobigny, en employant Lynda Benakouche (au centre sur la photo), femme voilée en hijab, chargée de mission des politiques sociales urbaines et déja condamnée pour avoir séquestré et violenté en réunion une jeune femme enceinte de six mois. Lynda Benakouche est également la compagne de l’ancien bras droit de Youssouf Fofana, cerveau du « gang des barbares » dont elle attend un enfant.

La future Mosquée de Bobigny sera-t-elle un nouvel antre de l'Islam radical antioccidental accueillant les prédicateurs associés à l'AMB tels que Sofiane Abou Ayyoub et Ousmane Timera, offrant une porte d'entrée aux imams salafistes et à ceux des Frères Musulmans, avec l'appui du maire Stéphane De Paoli ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 décembre 2016

27/02/2016

Les prédicateurs du réseau « La Voie Droite » endoctrinent des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste misogyne, intolérant, antichrétien et antioccidental dans les Mosquées de Ecquevilly, Pantin, Pontoise, Le Blanc-Mesnil, Dugny, Rennes...

Depuis trois décennies, l'immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l'Islam, et ses milliers d'imams originaires de pays autoritaires théocratiques n'ayant aucune tradition démocratique (en provenance d'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l'Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l'Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.
Les prédicateurs de l'association "la Voie Droite" sont adeptes d'un Islam fondamentaliste (communément appelé "salafisme", du mot arabe salaf, "l'époque des pieux prédécesseurs") l'Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.
Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l'état, s'appuyant sur le communautarisme islamique. La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le "beau modèle", et le rejet total de la société civile occidentale.
Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu'il faut éviter de fréquenter ou convertir à l'Islam.
Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l'emprise d'un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,...), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent pa exemple sortir de la maison sans leur permission.

Les prédicateurs de "La Voie Droite" essaiment leur doctrine devant des milliers de Musulmans dans plusieurs Mosquées réparties sur tout le territoire français, on peut citer par exemple les complexes islamiques de Dugny, Ecquevilly, Pontoise, Rennes, Le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Bourg-en-Bresse, Romainville ...
Sur leur site officiel (hard-copy), on peut lire les CV en ligne des "savants religieux" du réseau "La Voie Droite" :

Abou Bakr Abou Abdillah : Diplômé de l'université de Médine et étudiant en magistère à l'université de La Mecque.
Le Cheikh Lakhdar Abou Abdillah : Imam et prêcheur à la Mosquée de Pontoise 70/72 rue du Général Schmitz. Il est diplômé de l’université islamique de Karachi.
Ibrahim Abou Talha : Imam et prêcheur à la Mosquée de La Vertu 48 rue racine à Pantin. Il a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen puis chez Cheikh Mouhammad Al Imam dans la ville de M’bar au Yémen.
Omar Abou Hafs : Ancien Imam et prêcheur à la mosquée de Romainville. Il a appris le Coran par cœur et a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Sadek Abou Yahya : Prêcheur à la Mosquée de Dugny. Il a étudié 8 mois dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Youssef Abou Anas : Imam (depuis 1995) et prêcheur (depuis 2003) à la Mosquée Malik Ibn Anas 7 rue Jules Ferry à Ecquevilly.

Ces "savants" Musulmans, formés dans les plus grandes écoles coraniques de pays théocratiques totalitaires tels que le Yémen, le Pakistan et l'Arabie Saoudite, dont la seule source de loi est la charia, le droit islamique, viennent en Europe et en France précher le rejet de l'Occident. A noter qu'il est difficile d'obtenir des photos de ces prédicateurs, les vrais salafistes fondamentalistes refusent d'être filmés ou photographiés.

Le réseau des prédicateurs fondamentalistes de "La Voie Droite" pilote les Mosquées de plusieurs villes de France : Ecquevilly, Bourg-en-Bresse, Dugny, Pantin, Le Blanc-Mesnil, Rennes,...

Parmi ces prédicateurs on trouve Youssef Abou Anas, l'imam de la Mosquée d'Ecquevilly, petite ville de 4000 habitants des Yvelines, à l'ouest de Paris.

L'association islamique Malik Ibn Anas où officie Youssef Abou Anas a eu le soutien du maire DVD de la ville Guy Jeanne, qui a généreusement octroyé le permis de construire de la Mosquée salafiste le 17 juillet 2012.

"Suite à nos nombreux échanges, je suis en mesure de vous confirmer la volonté de la ville de soutenir le projet de construction d'une salle de prières que vous souhaitez mettre en oeuvre avec le financement des fidèles et qui a fait l'objet d'un permis de construire délivré le 17 juillet 2012."
Lettre datée du 3 janvier 2013 du maire DVD Guy Jeanne à l'attention de l'association islamique Malik Ibn Anas, responsable de la Mosquée d'Ecquevilly, validant la construction du lieu de culte.

Projet de la Mosquée salafiste de Ecquevilly, validé par le maire DVD Guy Jeanne

Arches de la Mosquée de Ecquevilly en cours de construction

Prières de rue musulmanes à Ecquevilly : la communauté islamique met la pression sur la municipalité pour obtenir un lieu de culte décent.

Le 9 février 2014, c'est la cérémonie de pose de la première pierre, marquant le démarrage des travaux. L’association islamique Malik ibn Anas donne une importance fondamentale à l’endoctrinement des enfants par l'intermédiaire de son école coranique.

Voici par exemple, tout le mal que l'imam Youssef Abou Anas de la Mosquée de Ecquevilly pense des femmes occidentales non voilées, extrait d'une de ses conférences :


"A ceux qui disent que le voile dénigre la femme Musulmane, nous leur disons : quelle est la femme la plus dénigrée ? Est-ce celle qui se voile, qui se préserve, que les hommes n’osent pas approcher en voyant sa pudeur, ou bien la femme qui se montre et s’embellit et est considérée comme de la chair humaine ?
Les femmes Musulmanes ne sont pas des femmes d’un soir, ce sont les femmes d’une vie entière. Celui qui veut se marier avec une femme musulmane doit demander sa main a son père ou à son tuteur, pas comme les autre femmes dénuées de toute pudeur et de toute éthique, qui sont les femmes d’un soir et qui assouvissent les plaisirs de ces loups."

Pour l’imam, une femme ne peut être respectée que si elle porte un voile qui couvre tout son corps, qui masque sa beauté, afin ne pas aiguiser l’appétit des « loups ». Les femmes occidentales sont donc des sous-femmes, de "la chair humaine", méprisées, qui ne méritent aucune considération parce qu'elles ne portent pas de voile islamique.

 

Pour Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly, en haut, des femmes de toute une vie, qui se préservent, en bas, de la chair humaine, des femmes d’un soir, méprisables, qui assouvissent le plaisir des loups.

Autre conférence du prédicateur Youssef Abou Anas sur le "vivre-ensemble" disponible sur le site de "la Voie Droite", voici comment l'imam conçoit la Fraternité avec les Chrétiens et les non-Musulmans, extraits :

"Contredire les polythéistes et les non-musulmans, le fait de se désavouer d'eux, fait partie des bases de la religion, et celui qui a un manquement à ce sujet, a un manquement dans sa religion. Il est évident de nos jours, que beaucoup de Musulmans sont dupés et sont amenés à ressembler aux non-Musulmans et à imiter leur comportement. Notamment dans le fait de fêter leurs fêtes non-musulmanes. Ou le fait de donner de l'importance à des non-Musulmans, qu'ils soient des sportifs de haut niveau, ou qu'ils soient des chanteurs, ceci malheureusement est une chose que personne ne peut nier."
[03:50]
"Nul doute que de ressembler aux non-musulmans est une chose interdite en Islam. Le fait de ressembler aux non-musulmans dans leur coupe de cheveux, ou dans les vêtements qui les caractérisent, cela est interdit en Islam."
[05:05]
"Parmi les choses qui sont interdites, que certains Musulmans ne connaissent pas, ou qu'ils font semblant de ne pas connaître, c'est le fait de féliciter les non-Musulmans concernant leurs fêtes. Et ceci est un mal immense, car c'est une forme d'acceptation du mal et du faux dans lequel ils sont, et cela réjouit et réconforte les non-Musulmans dans ce mal et dans cet égarement."
[11:05]
"Le Prophète nous ordonne de contredire les Juifs et les Chrétiens.[...] Le fait de féliciter les non-Musulmans dans les fêtes qui sont les leurs, comme la fête de Noël ou autres fêtes religieuses, cela est interdit à l'unanimité des savants."
[...]
"Vous entendrez certains Musulmans, qu'Allah nous protège de leur mal, qui disent qu'il est autorisé de dire "Joyeux Noël !" aux non-Musulmans. Ceci est de l'égarement, et ceci contredit ce sur quoi les savants sont d'accord."
[...]
"Est-ce une bonne parole de féliciter un non-Musulman dans la mécréance ? Est-ce une bonne parole de réjouir le coeur d'un Chrétien de faire en sorte qu'il soit apaisé dans sa mécréance ?"
[...]
"Cela revient à féliciter celui qui se prosterne devant une Croix, et cela est pire auprès d'Allah que de féliciter celui qui boit de l'alcool, ou celui qui tue une âme innocente, ou celui qui s'autorise de commettre l'adultère et la fornication."
conférence de Youssef Abou Anas "la célébration des fêtes non-musulmanes" (hard-copy)

Il est interdit d'imiter les mécréants dans leur coiffure, leurs musiques, leurs moeurs, leurs vêtements. Il faut éviter de fréquenter les Chrétiens, qui sont dans l'égarement, et ne pas participer à leurs fêtes (Noël, Chandeleur, Pâques, Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint) ni les féliciter. Ce type de prédication divise la société en Musulmans et non-Musulmans, et va à l'encontre du vivre-ensemble, de la cohésion sociale.

D'après Youssef Abou Anas, se prosterner devant une Croix est "pire que de tuer une âme innocente". Alors que Jésus dit dans la Bible : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14:6)
Quand les Musulmans se prosternent cinq fois par jour en direction de la Kaaba de la Mecque, sont-ils les adorateurs d'une pierre noire ?

Autre conférence en ligne sur le site de "la Voie Droite", Youssef Abou Anas critique les Chrétiens en se basant sur le discours prononcé à Ratisbonne le 12 septembre 2006 par le Pape Benoît XVI. Ce dernier faisait référence à l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui lors d'une confrontation vers 1394 avec un Persan Musulman, avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ».

Manuel II Paléologue était un visionnaire, puisque un demi-siècle plus tard, en 1453, Constantinople, la capitale de l'empire byzantin, est pillée, dévastée et prise par les Musulmans, mettant définitivement un terme à l'empire chrétien de Byzance. Le discours du Pape Benoît XVI a été considéré comme une agression contre l'Islam et les Musulmans, et a donné lieu à une réaction du prédicateur salafiste Youssef Abou Anas.
Extraits de sa conférence entièrement disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" :

"Un conseil et un appel au Pape à embrasser l'Islam. Et ceci est un exemple que nous donne ce savant, un exemple que l'on doit suivre. Et c'est malheureusement ce qui fait défaut à beaucoup de Musulmans vivant dans les pays non-musulmans. D'appeler les Chrétiens, d'appeler les Juifs à embrasser l'Islam, à se convertir à l'Islam.
On constate que beaucoup de Musulmans, lorsqu'ils parlent avec des Chrétiens, lorsqu'ils parlent avec des Juifs, ils sont systématiquement sur la défensive, comme s'ils devaient justifier la véracité de l'Islam, comme s'ils devaient montrer que l'image qu'ont les Chrétiens et les Juifs de l'Islam est fausse et de leur donner cette vraie image.
Pourquoi ne pas être sur l'offensive ? Et quand tu vois un Chrétien, de lui dire : " je vous conseille d'embrasser l'Islam. C'est la seule religion qu'Allah accepte et agréé. Si vous voulez le Paradis, il n'y a d'autre issue qu'à travers l'Islam."
[...]
"Vous les Juifs, vous traitez Jésus de fils de prostituée. Vous les Chrétiens, vous ne croyez pas en Mohamed, alors que celui dont vous prétendez être une divinité, n'est autre qu'un être humain."
[14:38]
"Les Juifs et les Chrétiens ont cru en la Thora et en l'Évangile, et n'ont pas mis en pratique les croyances et les jugements qui y étaient contenus. Ils ont traité de menteur et de mensonges le Prophète Mohamed qui est venu considéré vraies les prophéties et les livres qui l'ont précédés, dont la Thora et l'Évangile.
Ainsi ils ont mécru en Mohamed, et en tout ce que cela implique, car le Prophète Mohamed est venu pour considérer vrais les Prophètes qui l'ont précédés.
Ils ont farouchement combattu le Prophète Mohamed, avec leurs prêtres, leurs rabbins, et leurs Papes. Et ces paroles qu'a proféré Benoît XVI n'est qu'une révélation de tout ceci. Ils ont combattu farouchement le Prophète Mohamed, ceci par orgueil, par jalousie, et par oppression de leur part. Ils ont fait cela après avoir falsifié leurs livres et après avoir changé et modifié les croyances qui s'y trouvaient.
Ils ont remplacé l'Unicité et la Foi par le polythéisme et la mécréance. Ils ont aboli de nombreux jugements qui étaient présents dans ces livres Saints. Si ces prêtres, ces rabbins et ces papes ont fait cela vis à vis d'un livre, dont ils prétendent avoir la Foi, et bien il n'est pas difficile pour eux de mécroire au Prophète Mohamed et de ne pas croire au Coran, un livre saint, un livre béni, que le mal ne peut atteindre."
[35:00]
"Convertissez-vous à l'Islam, Ô Pape (Benoît XVI), vous serez sauvé, et vous profiterez d'un Paradis immense et large comme les cieux et la Terre, si vous ne le faites pas, alors ayez la certitude d'un châtiment douloureux et éternel, un feu qu'Allah a préparé pour les mécréants. La chaleur est insoutenable, et la profondeur est lointaine."
[...]
"Nous avons préparé pour les infidèles, des chaînes, des carcans et une fournaise ardente."
[47:47]
"Vous avez certes là apporté une chose abominable, en parlant de ce que les Chrétiens ont proféré comme mensonges à l'égard de Issa, de Jésus, et d'Allah."
[52:28]
extrait de la conférence "O Chrétiens, embrassez l'Islam !" de Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly (hard-copy)

Devant ses Fidèles, Youssef Abou Anas profère plus d'une heure de diatribes antichrétiennes, annonçant que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les textes Sacrés, et que s'ils continuent de refuser d'obéir à leur véritable Prophète Mohamed, ils finiront brûlés en Enfer dans d'atroces souffrances, comme le Pape Benoît XVI s'il ne se résout pas à se convertir à l'Islam.
Les Juifs sont définis caricaturalement dans leur ensemble comme ayant traité "Jésus de fils de prostituée" et les Chrétiens des falsificateurs : un message de Paix, de Fraternité et de Tolérance entre communautés ?

Le site "La Voie Droite" regorge de prédications audio, de livres au format PDF, d'articles incitant les Musulmans à rejeter tout ce qui n'est pas islamique. La religion chrétienne et ses Fidèles sont constamment ciblés et calomniés. Par exemple, extraits du livre du Cheikh Muhammad Ali Ferkous "Le polythéisme des Chrétiens" :

"À la lumière de ce qui a précédé, il apparaît donc clairement que la religion des Chrétiens a été développée sur le blasphème, la dérision d’Allah ainsi que l’attribution d’associés au Seigneur. Ce ramassis de fausses affirmations et de convictions erronées, inspirées en leur majeure partie des religions ayant précédé le christianisme, a fait perdre à cette religion son éclat et son aspect originel authentique qu'elle avait à l’époque du Messie `Îssa (Jésus) fils de Mariam (Marie ,et Prophète envoyé par Allah, le Seigneur des mondes.
La religion chrétienne a donc ajouté, à la faute de l’avilissement du Seigneur et du manque de respect à Son égard, celle du fait de Lui attribuer des associés. Ce polythéisme touche aussi bien ce qui a trait aux attributs propres à Sa Seigneurie -Rouboûbiya- que ceux relatifs à Son droit exclusif d’être adoré-Ouloûhiya."
Extrait du livre "Le polythéisme des Chrétiens" - ouvrage disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" (hard-copy)

Cette forme de rejet systémique ne peut-elle être à l'origine du délabrement progressif des conditions de vie ?
Les habitants de la petite commune d'Ecquevilly constatent depuis quelques années l'apparition d'une forme de violence insidueuse qui n'existait pas auparavant : dégradations, agressions, vandalisme.

 

ISLAMISATION DE LA BRETAGNE

La Bretagne s'islamise en douceur, on connaît déjà le prédicateur sulfureux Rachid Houdeyfa, précheur dans les Mosquées de Brest et de Quimper.

Rennes n'est pas en reste, la ville accueille plusieurs lieux de culte musulmans, dont le nouveau centre culturel islamique Avicenne implanté sur un terrain de 2 640 m², au carrefour de la rue du Recteur Paul-Henry et de l’avenue Charles Tillon, hébergé dans un grand bâtiment blanc de 634 m², et destiné à accueillir entre 450 et 500 personnes. Il comprend deux grandes salles et une bibliothèque, ainsi q'une école coranique pouvant accueillir les enfants.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes, bastion de l'islam salafiste misogyne et intolérant, construit avec l'appui du député socialiste Marie-Anne Chapdelaine.

Ce centre cultuel est un bastion de l'Islam salafiste, Ibrahim Abou Talha, imam salafiste de "la Voie Droite" y vient précher "sa bonne parole". À la Mosquée Masjid de Pantin dans laquelle il officie, il déclarait : "Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie".

Un appel au meurtre caractérisé.

Ibrahim Abou Talha est venu précher au centre culturel islamique Avicenne et à la Mosquée At-Taqwah de Rennes les 19 et 20 décembre 2015.

"Ce fut facile pour certains dossiers, plus longs pour d’autres. Mais les missions du centre définies dans la convention signée entre la Ville et les responsables de l’association gestionnaire ont finalement été approuvées a l’unanimité"
[...]
"En ouvrant ce second Centre culturel islamique, dénommé Centre culturel Avicenne, nous entendons créer un espace culturel où il est possible de découvrir et faire vivre la civilisation arabo-musulmane, pour tous les Rennais, qu’ils soient musulmans ou non."
Marie-Anne Chapdelaine, conseillère municipale déléguée à l’intégration et l’égalité des droits, et député socialiste d’Ille-et-Vilaine, s'est impliquée directement dans l'islamisation de la ville de Rennes (hard-copy), en permettant la venue de prédicateurs fondamentalistes programmés pour endoctriner une nouvelle génération de jeunes Musulmans à une idéologie intolérante et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes est également infiltré par l'UOIF, la branche française de l'organisation politique des Frères Musulmans. En effet, le cheikh Mohamed Achaibi de l'institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon est venu y donner une conférence les 27 et 28 avril 2013.

L’IESH de Château-Chinon cache sous ce titre pompeux une immense madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent et incompatible avec celui de la constitution républicaine.
L'institut
a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (hard-copy). Rappelons que le prédicateur Youssef Al Qaradawi appelle publiquement, devant des millions de téléspectateurs Musulmans sur les chaînes de télévisions des pays arabes, à exterminer les Juifs.

Aucune mesure gouvernementale n'a jusqu'à présent été prise pour interdire les prédicateurs salafistes de "la Voie Droite", qui continuent de propager leur idéologie mortifère et destructrice dans les Mosquées avec l'aide des élus locaux de plusieurs villes de France.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 février 2016

25/10/2015

Les responsables de la Grande Mosquée de Versailles reçoivent le grand érudit antisémite Musulman Muhammad Al Nabulsi qui enseigne que : « l´homosexualité est porteuse de la peine de mort », « les Musulmans vaincront les Juifs »

Versailles, ville du département des Yvelines au sud-ouest de la banlieue parisienne, dispose depuis quelques années pour la communauté musulmane grandissante sur la commune, d'une Mosquée, avec salle de prière et école coranique, gérée par l'Association des Musulmans de Versailles (AMV) et son président Mohamed Ould Kherroubi.

Face à l'afflux toujours croissant de Fidèles Musulmans, des travaux de rénovation et d'agrandissement du lieu de culte ont été programmés de juillet 2012 à la fin de l'année 2013, comprenant l'achat d'une parcelle de terrain à la SNCF. Le député-maire de Versailles François de Mazières, et le préfet Erard Corbin de Mangoux font partie des invités représentant l'État français, venus inaugurer la fin des travaux de la Mosquée le 15 avril 2014.


Le projet d'extension de la Mosquée de Versailles, aujourd'hui terminé

Quelle orientation idéologique est adoptée par l'association islamique de Versailles ? Un Islam compatible, ouvert et tolérant avec les sociétés occidentales ?

Le 25 mai 2015, les responsables de la Grande Mosquée de Versailles ont le privilège de recevoir le très érudit théologien musulman syrien Muhammad Rateb Al-Nabulsi, maître de conférences à la faculté d’Education de l’Université de Damas de 1969 à 1999, professeur de jurisprudence islamique dans les mosquées de Damas, conférencier représentant l'État syrien dans diverses organisations islamiques internationales, et auteur de nombreux livres à succès sur l'Islam, autant dire une figure importante du monde musulman, excusez du peu.

Le grand érudit musulman syrien Muhammad Rateb Al-Nabulsi, invité par les responsables de la Mosquée de Versailles le 25 mai 2015 (hard-copy)

Muhammad Rateb Al-Nabulsi maintient un site internet officiel en arabe, anglais, français, espagnol et mandarin, une véritable encyclopédie des sciences islamiques permettant aux Musulmans du monde entier de parfaire leurs connaissances de l'Islam et des lois de la charia. Nabulsi répond sur son site aux questions envoyées par les Fidèles (hard-copy).

Il est préoccupant de constater qu'un des plus grand "savant" de la charia et du droit islamique soit invité par l'AMV pour éduquer les Musulmans de Versailles, alors qu'il faut préciser que cette doctrine a été déclarée incompatible avec les fondements des démocraties occidentales par un arrêté du 31 juillet 2001 de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), confirmé le 13 février 2003.

Pour se faire une idée de l'idéologie du docteur Muhammad Rateb Al-Nabulsi, un bref apercu de l'enseignement de la jurisprudence islamique sur le statut des femmes, que l'on peut lire intégralement sur son site internet, quelques extraits ci-dessous (hard-copy) :

"Lorsqu'Allah préconise dans Un Verset une règle sociale, que personne n'aille penser qu'il s'agit d'un point secondaire, puisqu'Allah dit: "Restez dans vos foyers" Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES): 33 La femme, qui garde son foyer, préserve un système social qui organise la vie et rend heureux hommes et femmes à la fois et dans les deux vies. La femme qui sort de chez elle, et fréquente les hommes, commet un grand préjudice, car ceux-ci, par intuition, vont tomber sous son charme."

"Il n'est guère nécessaire de vous mettre en garde, car vous ne l'ignorez pas, une femme parée qui travaille dehors et que les hommes rencontrent chaque jour et à chaque instant (sachant que les hommes sont de différents types) s'expose à des ennuis: certains hommes sont comme les loups, d'autres comme les renards, d'autres sont attirés par ce qu'ils ne possèdent pas;
il est normal pour eux de chercher à lui plaire, et elle de son côté va se sentir précieuse, et prendre conscience de sa beauté, par conséquent elle va traiter son mari de haut, gâter ses rapports avec lui, corrompre les relations existantes entre les hommes qu’elle rencontre et leurs épouses, occuper une place vacante que mérite davantage quelqu'un de célibataire qui se serait marié s'il avait trouvé un emploi."

"(et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jāhiliyah)) Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES): 33
Pourquoi Allah a-t-Il associé cet ordre à cette interdiction ? En principe, la femme est tenue de garder sa demeure. Le Prophète Mohammad ayant adressé la question à Sa fille Fatima:
((Chère fillette, qu'est-ce-que la femme a de mieux à faire?)) Et elle de répondre: « Éviter de regarder et de se montrer ». ((La Salat de la femme dans sa chambre est meilleure à celle qui est accomplie chez elle, et sa salât dans son dortoir est meilleure à celle qui est accomplie dans sa chambre)) Sunan Abû Dawood d’après Abdullah
L'habitat comprend toutes les pièces avec la cour et le préau, alors que le coin consacré à la femme se limite à une seule pièce. Sa salât dans sa chambre est préférable à celle qu'elle accomplit chez elle, au cas où il y aurait deux pièces, une pièce intérieure et la deuxième donnant sur la cour, il est préférable pour elle de se retirer dans la pièce arrière car la femme est un ensemble de charmes, y compris sa voix, ses gestes, et sa démarche."

"La femme non musulmane se pare pour plaire aux hommes qui ne lui sont non seulement d'aucun lien de parenté, mais n’ont aucun droit de voir ses charmes, ce qui provoque la discorde des époux, ou rend la relation des jeunes gens avec Allah troublée, ou alors pourrit les rapports sociaux."

Le Djilbab doit couvrir tout le corps de la femme de la tête aux pieds, il lui est autorisé de découvrir un seul œil

(Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles.)

Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES) 59.
Existe-t-il aujourd’hui une femme qui ne laisse pas paraître son visage à tout le monde? A savoir que personne n'ose adresser la parole dans la rue, à une femme portant un voile quel que soit le degré de sa débauche, ni la provoquer, ni la décrire, ni la blesser, car elle est protégée par son voile.
Si elle fait apparaître son visage qui est à l'origine de son attrait, cela va inciter les hommes à articuler des commentaires particuliers, s'ils s'en retiennent, ils vont alors cacher dans leur for intérieur ce qui n'est point bénéfique, par contre s'ils fixent la femme et trouvent sa physionomie affreuse, ils vont prononcer des termes qui rendront la femme complexe, c'est pour cette raison, qu'Allah Exalté Soit-Il dit:

(Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.)"

"Une femme qui sort de chez elle aromatisée, est pareille à celle qui commet la fornication, j'ai entendu Le Prophète dire: "Allah n'accepte La Salât de la part d'une femme parfumée qui se dirige à la Mosquée, jusqu'à ce qu'elle rentre et se lave"

D'après Muhammad Rateb Al-Nabulsi, une femme musulmane doit porter le Djilbab, un voile qui couvre intégralement le corps de la femme. Elle doit éviter de sortir de la maison, ne pas se faire belle et se parfumer, car c'est "comme si elle commettait la fornication", elle doit se contenter de rester dans son foyer afin de se préserver et de se "protéger" des vices et turpitudes venant du monde occidental. Elle devient ainsi propriété intégrante de son mari.

Musulmanes militant à Oran en Algérie le 7 mars 2015, en haïk, voile traditionnel du Maghreb, afin de préserver les moeurs islamiques et la pudeur de la femme : le visage, les parties du corps féminin (cheveux, taille, hanches, cou, nuque, jambes, décolleté) ne doivent pas être dévoilés aux hommes, car incitant à la "fornication".

Muhammad Rateb Al-Nabulsi défend également les combattants du Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles, qui est d'après lui une nécessité afin d'éviter que les Musulmans ne tombent dans "leur volonté, leur culture, et leurs vices". Une société non-musulmane conduit nécessairement à la décadence, et doit être combattue par la force armée. Ci-dessous, extrait d'un article toujours tiré du site internet de Al-Nabulsi sur la guerre sainte (hard-copy) :

"L'imposition du Jihad aux musulmans et ses objectifs:
Quand le musulman choisit la paix à leur manière, telle de la soumission, d'humiliation, et de mise en œuvre des détails les plus précis, s'il se met en silence, ils le violeront plus tard, et s'il parle, ils le tueront, ils prennent tout de nous sans rien donner, cela est le concept de paix chez eux, et l'alternative est le Jihad dans le sentier d'Allah, c'est ce qui est indiqué dans le deuxième verset:

((Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre)) [Sourate: Al-Anfâl: Le Butin:60]
Ce qui exige que le combat est un devoir, c'est la lutte éternelle entre le vrai et le mal entre le bien et le mal, donc: il faut que nous nous préparons pour nos ennemis les armes disponibles, et si nous ne faisons pas cela nous serons au fond du fond, nous verrons nos femmes violées, nos terres occupées, notre génération humiliée, et nos argents pillés, ils nous imposent leur volonté et leur culture et leurs vices, c'est pourquoi la suppression de la préparation de ce que nous avons de force de la religion, est la cause de la faiblesse des musulmans."


Combattants du Jihad islamique à Gaza, l'armée du Prophète Mohamed, la guerre sainte contre les Infidèles est une nécessité d'après Muhammad Rateb Al-Nabulsi pour préserver les Musulmans de "l'humiliation et de la soumission" imposées par les mécréants.

 

Le 28 avril 2011, sur Al Aqsa TV, la chaîne de télévision de l'organisation terroriste du Hamas, Muhammad Rateb Al Nabulsi déclare devant des centaines de milliers de téléspectateurs que :




"L´homosexualité implique un endroit répugnant, et ne génère pas de descendance. L´homosexualité mène à la destruction de l´homosexuel. C´est pourquoi, mes frères, l´homosexualité est porteuse de la peine de mort."

Muhammad Rateb Al Nabulsi développe à l'échelle internationale sa haine des Juifs, tirée des sourates du Coran. Un extrait d'un de ses articles, ci-dessous (hard-copy1) (hard-copy2):

"Il est connu qu’aujourd’hui, les médias de la planète sont aux mains d’Israël, ainsi que la plus grande partie des finances, des institutions bancaires, de l’économie mondiale et de la majorité des grandes universités."

"Le Noble Coran et la Tradition annoncent avec certitude dans des textes sans équivoque que les musulmans vaincront les juifs. Dieu Tout Puissant a dit:

« … Et la prédiction fut accomplie. (5) Ensuite Nous vous donnâmes la revanche sur eux, et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants, et Nous fîmes de vous un peuple plus nombreux. (6) Si vous faites le bien, vous le faites à vous-même ; et si vous faites le mal, vous le faites à vous-même également. Lorsque vint la dernière (prédiction)..."

"Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines."

Pensez-vous que cet enseignement théologique de la jurisprudence islamique est adapté à nos sociétés occidentales ? Tout aussi problématique, est-il dispensé aux jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée de Versailles ?

 

Il est également inquiétant de constater les liens étroits entre l'AMV et l'organisation politique des Frères Musulmans.


Les dirigeants de la Mosquée de Versailles soutiennent en effet sur la page officielle de la Mosquée l'ex-président égyptien déchu Mohamed Morsi
, membre de la confrérie des Frères Musulmans. Sa condamnation serait injuste, et l'association islamique accuse la France de complicité avec les nouvelles instances égyptiennes, en vendant des avions Rafale au dirigeant Al-Sissi (hard-copy).
Les responsables de la Mosquée ont apparemment choisi leur camp.

Les responsables de l'AMV invitent également des prédicateurs de l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), institut de l'UOIF, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution de la République.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

La Mosquée a par exemple reçu le cheikh Larabi Becheri, directeur des études de l'IESH de Château-Chinon, ce prédicateur a par exemple participé au Rassemblement Annuel des Musulmans de France au Bourget (RAMF) organisé par l'UOIF en compagnie de prédicateurs fondamentalistes antisémites, antisionistes et antioccidentaux comme Hani Ramadan, Abdellah Benmansour, Safwat Hijazi, Hassan Iquioussen, entre autres du 2 au 5 avril 2010. (aperçu des prédications de ces "théologiens", sur ce lien)


Le cheikh El Arabi Becheri reçu à la Mosquée de Versailles le 22 juin 2014
. Il est le directeur des Études à l'IESH de Château-Chinon, officine de l'organisation politique antisioniste des Frères Musulmans en France.

 

Valérie Pécresse, ministre du budget sous Nicolas Sarkozy et candidate aux élections régionales de 2015 sur l'Ile-de-France, proche des milieux radicaux d'extrême-droite islamique comme l'UAM 93, est également en relation avec l'Association des Musulmans de Versailles, elle fut invitée à la Mosquée pour une réunion de travail en mai 2014.

 


"Il faudra du temps pour aménager des Mosquées en nombre suffisant, il faudra des financements importants, il faudra tenir compte des règles de la construction et de l'urbanisme, il faudra aussi faire en sorte que ces lieux de prière s'inscrivent dans nos traditions architecturales, notre Histoire, et nos paysages urbains."

[13:53]
Discours lors de l'inauguration de la Mosquée de Versailles par le préfet des Yvelines Erard Corbin de Mangoux (photo du bas), accompagné du député-maire (LR) François de Mazières (photo au-dessus), le 15 avril 2014.

Les élites politiques locales contribuent à l'enracinement dans la communauté musulmane de l'idéologie des Frères Musulmans en permettant la venue de prédicateurs antisionistes et antisémites au coeur de la commune de Versailles.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 octobre 2015

23/05/2015

Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l’État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l'emprise du lobby sioniste

La ville de Dijon et sa banlieue en Bourgogne ont connu en trois décennies une forte poussée immigrationniste.
On peut le constater quant aux nombreuses associations islamiques ayant pris racine dans la région aussi bien à Dijon que dans sa proche banlieue, comme à Chenôve, ville à forte concentration de la communauté musulmane, ainsi que par la création à la rentrée 2015, d'une classe bilingue franco-arabe au collège Carnot de Dijon.

La principale association islamique faisant la promotion des valeurs de l'Islam à Dijon et sa banlieue est le Collectif Effica-cité, qui possède un site officiel Internet, cette structure organise la diffusion des présentations, des rencontres, des sermons ayant cours dans les différentes Mosquées de la région et des salles louées pour les prédicateurs venant apporter la religion de "Paix, d'Amour et de Tolérance".


La Grande Mosquée de Quetigny


Le minaret de la Mosquée Masjid Al Rahma de Chenôve, dans le quartier du mail, dans la banlieue sud de Dijon

Parmi les invités réguliers sur Dijon et sa région venant endoctriner les Musulmans, on trouve le prédicateur Hassan Iquioussen (à Quetigny le 11 avril 2014, le 28 septembre 2014, le 2 janvier 2015, le 7 mars 2015, le 15 mai 2015...). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Ce prédicateur est contre la mixité sociale hommes/femmes : les hommes et les femmes doivent être séparés, y compris dans une même salle de réunion.

Hassan Iquioussen prétend par ailleurs, dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n'a jamais existé.


Le prédicateur antioccidental, antisioniste et misogyne Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Quetigny le 7 avril 2015

Extrait en gras italique ci-dessous d'une de ses conférences donnée devant une partie de la communauté musulmane de Quetigny le 11 avril 2014 sur l'Histoire de l'Andalousie :

"Cet historien disait : "la plus grande erreur qu'a fait Charles Martel, c'est d'avoir arrêté les Arabes", c'est-à-dire pour les gens de l'époque les Musulmans, à Poitiers, "ah ! si seulement ils les avaient laissés répandre leur conception du vivre-ensemble, parce que, à la différence de l'Europe du Nord qui n'a pas connu les Lumières apportées par les Arabes et les Musulmans de l'Andalousie qui a vécu grâce justement à cette conception du vivre-ensemble.
La différence est terrible, elle est sans commune mesure.
Elle est tellement terrible, qu'à un moment donné, certains Papes, ont édité des Bulles Papales, en Arabe on dit "fatwas", des sentences dans lesquelles ils vont interdire aux curés, aux religieux, de lire les livres des savants andalous Musulmans. Surtout ceux d'Averroès, parce qu'ils sont dangereux, ces livres sont très dangereux parce qu'ils poussent à la raison, à la rationalité, à l'expérimentation, des livres qui remettent en question certaines de nos pseudo-convictions en Occident.
Il faut attendre des Papes ouvert d'esprit, tels Gerbert, qui deviendra le Pape Sylvestre, pour dire, "OK c'est bon, attendez, c'est des mathématiques, de la biologie, de la médecine."
[05:00]

"Ce sont ces philosophes Musulmans, qui avaient les textes grecs, les ont traduits en Arabe, les ont commentés, et seulement après ils vont transmettre tout ce savoir à notre Europe du Nord, et on va les retraduire. Jamais le savoir des grecs n'aurait pu exister et perdurer sans la participation d'Ibn Outoufaï, d'Averroès et les autres. C'est pour ça que je vous renvoie à un livre, "les mille et un mythes fondateurs de la civilisation occidentale".
Ce livre prouve par A+B qu'il y a une arnaque : on a tu, on a fait une OPA sur huit cents ans d'Histoire et on a effacé toute trace de la présence et de l'influence des savants Musulmans d'Andalousie."
[37:23]

"Regardez ce qui s'est passé à Barbastro, dans le nord, à coté de Saragosse, cette ville est tombée aux mains des conquistadores, ça a été un massacre à la tronçonneuse. Plus de six cents jeunes filles vierges ont été conduites comme des esclaves et offertes au roi de Byzance et à sa Sainteté à Rome."
[08:50]
Hassan Iquioussen en conférence à Quetigny, les "grands savants de l'Andalousie" le 11 avril 2014 (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une propagande visant à induire dans l'esprit des Musulmans qu'ils sont victimes d'une tragédie et d'une terrible injustice : leurs ancêtres ont été expulsés d'une terre qu'ils avaient conquise pour diffuser les valeurs de respect et de tolérance de "l'Islam des Lumières", face à la barbarie sauvage des curés et des evêques catholiques, ignares et interdisant l'étude des livres qui "poussent à la raison, à la rationalité, à l'expérimentation", et qui se seraient livrés à un massacre en règle de la population musulmane une fois les terres chrétiennes reconquises. La guerre, c'est la guerre.
Hassan Iquioussen ne relate cependant aucun massacre commis par les Musulmans sur les Chrétiens (l'épisode des six cents filles vierges offertes au Pape est évidemment un mensonge, puisque l'esclavage était interdit par l'Église catholique).
Ce qui ne peut induire que frustration et ressentiment contre l'Occident catholique de la part des Musulmans dijonnais venus écouter doctement Hassan Iquioussen.

Dans sa volonté d'endoctriner les Musulmans de Quetigny en leur montrant la soi-disant grandeur de l'Islam et de ses valeurs tolérantes, du "vivre-ensemble", Iquioussen propage des mensonges historiques flagrants : d'après lui, les livres d'Averroès étaient interdit par les Papes, et ce n'est qu'à partir du pontificat du Pape Sylvestre II (Gerbert), érudit ouvert d'esprit, philosophe, scientifique et mathématicien, que les ouvrages d'Averroès seraient devenus enfin accessibles. Or, le Pape Sylvestre II est né presque deux siècles AVANT Averroès !

Curieusement, Hassan Iquioussen oublie de préciser dans sa conférence que la pensée développée par Averroès était marginale dans le monde Musulman, et lorsqu'il a voulu diffuser ses écrits, trop innovateurs vis à vis de la législation de la charia islamique, il fut persécuté et banni du Califat, obligé de fuir pour sauver sa peau vers le Maroc. Ses écrits ont été brûlés : tout ce qui nous reste de lui a été conservé par les juifs et les Chrétiens, la pensée d'Averroès n'a pu subsister que dans l'Occident Chrétien, où elle a été étudiée et réfutée, en particulier par Saint Thomas d'Aquin.
Dans le Monde Musulman, Averroès n'a jamais bénéficié du moindre crédit et fut rapidement oublié.



Rémi Brague, grand historien médiéval, résume la pensée d'Averroès

Quant à l'apport des savants musulmans qui auraient généreusement transmis aux occidentaux leurs savoirs contenus dans les ouvrages grecs traduits vers l'Arabe, cette thèse a déjà été réfutée par plusieurs historiens, dont Sylvain Gouguenheim, dans son ouvrage "Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l'Europe chrétienne". Les auteurs grecs étaient étudiés avant l'arrivée des Arabes dans l'Espagne andalouse, comme Isidore de Séville qui enseignait la philosophie aristotélicienne.
On peut également faire référence aux traductions des oeuvres d'Aristote par Jacques de Venise directement du grec au latin sans passer par l'arabe, sans compter l'apport des sources venant du monde chrétien byzantin en Orient, dont la langue d'étude était le grec.

Il n'est qu'à étudier les savants du monde occidental au VIIème siècle, dont on ne peut donner ici une liste exhaustive, pour comprendre que l'Occident se développait sans l'apport nécessaire des traductions des textes des philosophes et érudits grecs en arabe.

Isidore de Séville, evêque de Séville, a écrit une somme considérable de traités de philosophie et scientifiques, comme le "De natura rerum", traité d'astronomie, de météorologie et de géographie, dédié à Sisebut, roi des visigoths (612-621) à une époque où le Prophète Mohamed venait à peine de naître. Il a composé une encyclopédie monumentale sur la somme des connaissances du monde connu, "Etymologiae" en 20 volumes, basée sur la pensée aristotélicienne.


Statue d'Isidore de Séville sur les marches de la bibliothèque nationale d'Espagne, à Madrid


recopie d'une mappemonde des "Étymologies", l'encyclopédie manuscrite en 20 volumes élaborée par Isidore de Séville, faisant référence à la pensée grecque, bien avant que les Arabes ne mettent les pieds en Espagne.

Bède le Vénérable un écclésiastique de "l'Europe du nord barbare" dans l'Angleterre du VII siècle, a écrit des traités d'éducation et de sciences, comme "Sur l'art métrique" (De Arte Metrica), ou encore "Sur la nature des choses" (De Natura Rerum), alors que l'Islam venait à peine de naître.

Guido d'Arezzo, théoricien italien, a inventé le système de notation musicale occidental au XIème siècle, qui est toujours utilisé aujourd'hui sur toute la planète, Averroès n'était même pas encoré né.

Pour anecdote, Guido d'Arezzo s'est servi des premières syllabes d'une hymne à Saint-Jean-Baptiste pour la dénomination des notes de musique :
« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

partition musicale d'un chant grégorien basée sur la notation de Guido d'Arezzo - Bibliothèque de Helsinki, Graduel Aboense no 44, folio no 24 droit, vers 1396 - 1406

 

Autre "savant" de renom invité par les responsables de la Mosquée de Quetigny, le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d'Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».


Quelques extraits en gras italique ci-dessous, de sa conférence donnée le 11 février 2015 à Quetigny, après les attentats de Charlie Hebdo
(hard-copy) :

"Comment expliquer ce rapprochement entre le sionisme, et les partis d'extrême-droite ? Pas seulement en France, en Europe, il y a un rapprochement qui est fait, et qui montre que ces gens là estiment désormais qu'ils ont des intérêts à partager. Et pour ce faire, j'ai donné il y a quelques années une équation qui nous permet de comprendre un peu la situation qui est la nôtre.
D'abord le premier terme de cette équation ce sont les lobbys financiers, les oligarchies transnationales. Nous devons comprendre que ceux qui nous gouvernent ne sont pas les partis politiques. Ce ne sont pas les élus, c'est ceux qui sont derrière les élus. Et quand on observe que les conseillers financiers pour Sarkozy, ou pour Hollande, qu'il y a une même main mise derrière, qui oriente la politique. Nous, on a l'impression d'être libres dans une démocratie entre guillemet, gauche, droite, au gré des élections, les gens votent et pensent être libres, mais il y a quelqu'un derrière."
[27:24]
"Ce qui est grave, c'est que cette pensée unique va dans le sens d'élever très haut le projet sioniste, et de condamner sans distinction, tout ce qui relève d'un Islam qui est engagé."
[29:03]
"Pour nous, ces attentats, il y a mille points d'interrogation. Dans un état de droit, avant de decider que ces gens là sont les responsables de ce qui s'est produit, de les tuer, et bien il faudrait mener une enquête. Un état de droit, c'est ça, même quand on est pratiquement sûr d'avoir attraper un assassin, on ne dit pas que c'est un assassin avant d'avoir fait un procès, d'avoir fait une enquête précise.
Vous remarquez que tous ces gens là, qu'on accuse injustement de terrorisme, ces jeunes gens d'abord, ils ont des liens un peu étranges avec les renseignements, et ensuite avant qu'ils aient pu témoigner ou parler, ils sont éliminés, ils sont tués, un peu comme Ben Laden qui a disparu, il est mort bien avant l'attaque dont on nous a parlé, mais en fait c'est une façon de dire, on ne veut pas de témoignages, parce qu'il y a énormément de questions que l'on peut se poser."
[36:33]

Concernant les différents attentats islamistes ayant eu lieu sur le sol français, Hani Ramadan sous entend une thèse complotiste menée à l'échelle nationale contre les Musulmans. Il n'y aurait d'après lui, pas de preuves tangibles pour affirmer que cela soit des actes de terrorisme.
"Les jeunes gens" qui ont pénétré avec des armes de guerre dans la rédaction du journal "Charlie Hebdo" pour assassiner froidement 12 personnes, "les jeunes gens", qui ont abattu des enfants et des personnes parce qu'elles sont de confession juive ou supposées l'être, seraient en fait manipulés par le gouvernement, en ayant des "liens un peu étranges avec les renseignements", et ont donc été accusés "injustement" de terrorisme.
Les Musulmans sont floués, victimes d'un système qui les martyrise : de quoi générer un sentiment d'injustice et de frustration chez l'auditoire de Fidèles venus écouter Hani Ramadan à la Mosquée de Quetigny. Cette prédication n'est pas innocente : elle a pour objectif de souder la communauté musulmane contre l'ennemi commun ciblé, l'État Français complice du sionisme.

"Comment le criminel de guerre Al-Sissi est soutenu y compris par le gouvernement français, on lui vend des avions, à quelqu'un qui a fait un coup d'état, qui devrait être conduit au tribunal de La Haye, alors que les Frères sont en prison, eux qui ont défendu un processus démocratique qui respecte tous les citoyens égyptiens.
Alors que le président Morsi, lorsqu'il s'est exprimé, on lui a dit : "qu'est-ce que vous allez faire, maintenant que vous êtes au pouvoir, des minorités coptes ?" Réponse : "il n'y a pas de minorité coptes en Égypte, les Coptes, les Chrétiens, sont des citoyens comme les autres. Nous sommes tous égaux dans cette communauté égyptienne." Il était pour l'alternance politique."
[47:20]

Hani Ramadan soutient officiellement les Frères Musulmans et son président déchu Mohamed Morsi, en le faisant passer pour un grand défenseur des droits de l'Homme.
Rappelons que le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur égyptien Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l'extermination totale et définitive des Juifs.


Mohamed Morsi, ancien président égyptien, membre des Frères Musulmans, et soutenu par Hani Ramadan déclare dans un meeting :
« Dans les années 1920, les égyptiens disaient : « La constitution est notre Coran », ils voulaient montrer que la constitution était une grande chose. Mais l’imam Hassan Al Bannah, Allah le bénisse, leur a dit : « Non, le Coran est notre constitution ». Le Coran a été et continuera d’être notre constitution. Le Coran est notre constitution ! Le Prophète Mohamed est notre leader ! Le Jihad est notre Voie, et la mort pour la gloire d’Allah est notre plus belle aspiration.[...] La nation s’élèvera par la prière et renaîtra uniquement par la charia islamique »

« Oh Allah, pardonne nous nos péchés, renforce nous, et garantit nous la victoire contre les Infidèles, Oh Allah occupe toi des Juifs et de leurs alliés, disperse-les et réduis-les en pièces, Oh Allah montre-nous ta puissance et ta grandeur devant eux, montre nous ton Omnipotence, Oh Seigneur. »
19 octobre 2012 – sermon télévisé dans une Mosquée égyptienne devant plusieurs centaines de Fidèles et en présence de Mohamed Morsi, président égyptien


On constate que l'on est bien loin des discours tolérants et rassurants que veut bien lui faire dire Hani Ramadan. Le prédicateur diffuse une propagande bien huilée pour ancrer l'Islam radical des Frères Musulmans en France.

Ce qui engendre évidemment l'infiltration d'un militantisme pro-palestinien et anti-israélien dans le tissu associatif des différents partis politiques de gauche (Parti Communiste, Front de Gauche, NPA,...). Ci-dessous, manifestation pro-palestinienne du 17 juillet 2014 à Dijon :


La ville de Dijon est elle même gangrénée par les discours de prédicateurs de l'Islam radical des Frères Musulmans.
Le 10 mai 2015, le prédicateur Shakeel Siddiq formé à l'IESH, était en conférence à Dijon, en partenariat avec l'Institut du Monde Arabe de Jack Lang. L'IESH, l'Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon, cache sous ce titre pompeux une école coranique des Frères Musulmans qui a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (hard-copy)

Rappelons simplement la position de ce grand savant musulman, sur la position du port du voile islamique par la femme Musulmane, dans une conférence donnée le à la Mosquée de Décines le 17 janvier 2014 :
« Quand il y a eu ce problème du voile, et comme il existe encore de toute façon, normalement, à mon sens, on n’aurait pas dû aller vers des facilités. On devrait se mobiliser en tant que Croyant, Croyante, fermement, je suis prêt à verser mon sang, à mourir, qu’on me tire dessus, mais jamais je n’enlèverai mon voile pour ces taghut (mécréants), pour ces gens, ils veulent quoi, ils attendent quoi de moi ? Moi, je cherche à plaire à Allah ! T’es content, t’es pas content, pour moi cela ne change absolument rien ! »

 


Le maire socialiste Michel Bachelard condamne le vivre-ensemble sur le long terme, en autorisant la venue dans sa commune de Quetigny de prédicateurs de l'Islam politique antisioniste, antioccidental et misogyne, permettant la création d'un communautarisme virulent.


Le maire socialiste et ministre du Travail François Rebsamen autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes misogynes dans sa commune de Dijon.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 mai 2015