Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Par l'immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l'Islam radical s'implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l'entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l'implantation de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah, déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Alain Juppé décerne la Légion d'Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l'imam de l'UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.


Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l'UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d'islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique) -
Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l'organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc"

 

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que "Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République."
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l'UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93 »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c'est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l'enracinement de l'Islam radical, en autorisant l'implantation d'une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l'association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeune du Ramadan en 2014 (hard-copy).

Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l'organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l'association BarakaCity, qui sous couvert d'aide humanitaire, propage la rhétorique et l'idéologie des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l'organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l'émission "Le Supplément" de Canal+ le 24 janvier 2016.
BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.


Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l'Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu'il est possible de se procurer dans n'importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D'après Abû Ya'lâ Shâddad ibn Aws, l'Envoyé d'Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l'adultère. L'étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l'organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n'interdise pas ce type d'enseignement.

 

Pour souder les Musulmans contre l'Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

 

Pour combattre "l'islamophobie", les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l'État d'Israël (hard-copy)

 

Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

"La femme comme cité dans un hadith de l'imam Boukhari : "Quand une épouse ne répond pas à l'appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d'elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin". Dans la maison, l'homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n'y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire."
[05:30]
sermon de l'imam de Mohamed Barry, "sois une bonne épouse" à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

"Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c'est comme s'il n'y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées.
Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c'est une obligation. Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux.
Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout."
[...]
"Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l'odeur du Paradis, qu'Allah nous en préserve."
[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : "Prépare ton retour vers Allah !" (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d'Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

 

"Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire."
[...]
"Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac"
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d'abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l'islamisation de la ville de Pessac en organisant l'implémentation durable sur la commune d'une association de l'Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 septembre 2016

11/07/2015

Anouar Kbibech, nouveau président du CFCM, diffuse avec le Rassemblement des Musulmans de France, l’islam rigoriste des prédicateurs marocains : voile islamique obligatoire, coups de fouet, meurtre des apostats, combattre et égorger les Infidèles

L'islam en France est majoritairement sous le contrôle de puissances étrangères (essentiellement le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït), qui décident en partie quels sont les imams et prédicateurs habilités à enseigner dans les Mosquées de France.
Une de ces organisations islamiques les plus connues est le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) sous l'influence du Maroc. Son président, le marocain Anouar Kbibech, a été élu le 30 juin 2015 président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), il devient ainsi un des principaux interlocuteurs face au gouvernement Valls sur les questions de l'Islam en France.

Il est inquiétant de confier une telle responsabilité à un prédicateur soumis à l'influence d'une puissance étrangère, le Maroc, pays dont la pratique religieuse islamique est reconnue pour ne pas être particulièrement tolérante envers les Chrétiens, les femmes et les Infidèles.

Le culte officiel du Maroc est l'Islam malékite, une branche dure de l'Islam radical, qui appelle les Musulmans à revenir aux fondamentaux de la vie du Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, c'est-à-dire l'application de la loi islamique.

Le 7 juillet 2015, arrestation de cinq Marocains n'ayant pas respecté le jeûne du Ramadan à l'aéroport de Marrakech. A la vue de tous, ces jeunes "provocateurs", pour compenser la forte chaleur d'été, ont voulu se rafraichir en buvant des jus de fruit, un véritable crime vis à vis de la charia islamique. Ces jeunes gens encourent entre un et six mois de prison.


Des Musulmans marocains endoctrinés lynchent un homosexuel dans la ville de Fès en juillet 2015. Est puni d'emprisonnement au Maroc, tout « acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe » (article 489 du code pénal marocain)

La loi marocaine prévoit également l'emprisonnement de tous ceux qui envisagent de faire du prosélytisme en tentant de convertir un Musulman au Christianisme. Il n'y a donc pas de liberté de conscience.
« Est puni d'un emprisonnement de 6 mois à 3 ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats.
En cas de condamnation, la fermeture de l'établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder 3 ans. »

article 220 du code pénal marocain.

Des Chrétiens marocains obligés de se cacher pour vivre leur Foi, peuvent être arrêtés et emprisonnés, simplement parce qu'ils transportent des Bibles !

Il faut également préciser que depuis la fin de la colonisation en 1956, aucune Église n'a été érigée sur le sol marocain, alors que plusieurs milliers de Mosquées et salles de prière islamiques ont été construites sur le sol français. Où sont les échanges cordiaux, la Fraternité, la Tolérance ?


Mohammed VI, roi du Maroc et commandeur des Croyants, fait appliquer en partie la Charia : condamnation des homosexuels, arrestation des non-jeûneurs pendant le Ramadan, et des apostats de l'Islam. L'idéologie de référence du CFCM de Anouar Kbibech

Anouar Kbibech implante progressivement depuis plusieurs années, l'Islam fondamentaliste marocain dans les centres islamiques de l'hexagone. Mais pour faire passer la pilule et occulter les faits et la réalité de l'intolérance islamique, Anouar Kbibech applique la Taqqya, la dissimulation en Islam, leçon apprise du prophète Mohamed dans un hadith de Boukhari pour mener à bien ses projets d'implantation de l'Islam sur la terre des Infidèles : "la guerre, est tromperie" (page 224).
Devant les média, Anouar Kbibech délivre un message de respect et tolérance, l'Islam serait d'après lui "compatible avec la République", les Musulmans manquent de lieux de Culte en France et il faut doubler le nombre de Mosquées, Anouar Kbibech explique également que les actes barbares des jihadistes n'ont rien à voir avec l'Islam.
Dans une interview pour le journal "Planet", Anouar Kbibech déclarait que "les cas de radicalisation à la mosquée sont pratiquement inexistants".

C'est ce qu'on peut appeler l'argumentaire de l'"inversion du miroir", que l'on pourrait résumer ainsi : l'Islam paraît violent ? Non, ce n'est pas vrai, ce n'est l'oeuvre que de quelques déséquilibrés, pour éviter l'amalgame et lutter contre la persécution de la communauté musulmane en France, construisons davantage de Mosquées pour montrer notre solidarité.

Quelle garantie avons nous que les prédicateurs marocains invités à venir précher dans les plus grandes Mosquées de France à l'initiative du RMF dirigé par Anouar Kbibech soient plus tolérants que dans les Mosquées du Maroc ? Aucune.

Pour s'en convaincre, il suffit de constater que le site officiel du Rassemblement des Musulmans de France sous la responsabilité de Anouar Kbibech, fait la promotion des évènements et rencontres de prédicateurs marocains venant enseigner l'Islam radical dans les Mosquées de France.
Ces évènements sont préparés sous l’influence des autorités marocaines. En mai 2012, le rassemblement annuel des Musulmans de France à Forbach avait eu lieu avec la participation du consul général du Maroc en poste à Strasbourg, Youssef Balla.


Par l'intermédiaire du RMF, Anouar Kbibech généralise la diffusion de l'enseignement par le cheikh marocain Saïd El Kamali
(hard-copy), du livre des "40 hadiths" de l'imam radical an-Nawawi dans toute la France.

Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains. Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout bon Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah.
Ces hadiths constituent avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh. Quelques extraits de ces fameux 40 hadiths (ouvrage que vous pouvez vous procurer dans n'importe quelle FNAC ou Mosquée qui se respecte), pour devenir un bon Musulman :

"8- Le caractère sacré du Musulman. Le huitième Hadith D’après Ibn ‘Omar l’Envoyé d’Allah a dit : « Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale.
S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

p27

"14 – L’inviolabilité du sang du Musulman. Le quatorzième Hadith Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».
p37

"17 – La généralité du bel-agir. Le dix-septième Hadith D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».
p41


Les 40 hadiths de an-nawawi constituent la base fondamentale, avec le Coran, de justification du jihad islamique, la guerre sainte contre les Mécréants, comme le déclare le Prophète Mohamed : "
Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah"


Le cheikh marocain Saïd Al Kamali vient régulièrement en France en partenariat avec le RMF de Anouar Kbibech pour diffuser l'Islam fondamentaliste dans les Mosquées : les 40 hadiths de Nawawi, incluant le jihad islamique, le meurtre des apostats et des personnes commettant l'adultère

7ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine les 5 et 6 avril 2014 avec Anouar Kbibech (à gauche) et son protégé le cheikh marocain Saïd Al Kamali (à droite), ce prédicateur explique dans les Mosquées que le voile islamique est OBLIGATOIRE pour la femme musulmane

 

Amine Nejdi, l'imam influent de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, est aussi le vice-président du RMF, président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et membre du Conseil Européen des Oulémas Marocains (CEOM). Amine Nejdi administre le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Al-wassat (hard-copy), sur lequel on trouve les principes de l'idéologie du fondamentalisme islamique.

Amine Nejdi explique sur le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le Jihad, la Guerre Sainte contre les non-Musulmans est une prescription juridique islamique OBLIGATOIRE pour les Musulmans contre tous ceux qui sont « hostiles à l’Islam ».
Comme le Prophète Mohamed en son temps, les Musulmans se doivent de rester soudés et prendre les armes contre les gens « hostiles à l’Islam » ne respectant pas l’ordre islamique.
Que signifie « hostile à l’Islam » et « défendre l’Islam contre toute agression » ? Qu’est-ce qu’une agression contre l’Islam ? Est-ce le fait d’interdire une femme Musulmane de venir travailler en hijab ? Interdire la viande halal dans les cantines scolaires et empêcher ainsi les jeunes Musulmans de pratiquer leur Religion ? Interdire la juridiction islamique en France, dont les principes (Loi du Talion, héritage,…) sont contraires aux Lois de la République ? Offenser les Musulmans en mangeant pendant le Ramadan ?
Ces textes sont une incitation à la violence à peine voilée, contre ceux qui critiquent l’Islam et qui refusent de voir ses principes empiéter l’espace public et privé.
D'après Amine Nejdi, le voile islamique préserve la femme, celles qui ne le portent pas sont comme les sucettes qui attirent les mouches.


Amine Nejdi, vice-président du RMF de Anouar Kbibech, explique sur le site internet de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le combat armé, le jihad islamique, est une obligation contre ceux qui sont hostiles à l'Islam, et que le voile islamique est une prescription obligatoire édictée par le Prophète Mohamed

A la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd al Kamali répondent aux questions que les Musulmans se posent pour avoir un bon comportement en Islam
"Le mieux pour la femme c'est de ne pas voyager toute seule. Sauf lorsqu'il s'agit d'un cas extrême, d'une urgence, mais si c'est pour visiter une ville ou faire du tourisme, il faut éviter qu'elle parte seule."
[31:54]
"Le Coran nous a montré ce qu'il faut faire dans ce genre de situation, il dit que si jamais une épouse a commis l'adultère et qu'il y a quatre témoins qui ont témoigné, dans ce cas, le juge saura comment donné son jugement."
[01:25:30]
"Si jamais cet homme n'a pas dit vrai, et n'apporte pas la preuve du témoignage de quatre personnes (qu'elle a commis l'adultère) on applique sur lui la sentence qui est de 80 coups de fouet."
[01:27:13]
Devant les fidèles Musulmans de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd Al Kamali, prédicateurs du RMF, légitiment les sentences des lois coraniques de la Charia : interdiction à la femme de voyager seule et coups de fouet pour le mensonge et l'adultère (hard-copy).
Est-ce donc cela "l'Islam compatible avec la République", d'Anouar Kbibech ?

 

Il est inquiétant de constater que Anouar Kbibech souhaite avoir comme principal collaborateur Amine Nejdi au sein du CFCM, comme il l'a déclaré dans une interview pour le média "l'Opinion" :
"- journaliste : qui ferait partie de ce conseil théologique (CFCM) ?
- Anouar Kbibech : Il faut pour cela des personnes qualifiées et compétentes, des savants musulmans français. Par exemple, Tareq Oubrou (recteur de la mosquée de Bordeaux), Ahmed Jaballah (UOIF) ou encore Amine Nejdi du RMF (Rassemblement des Musulmans de France), imam de la Grande mosquée Assâlam de Tomblaine-Nancy"

Le RMF fait la promotion sur son site officiel des prédicateurs fondamentalistes Nader Abou Anas ou du cheikh saoudien Saad Al Brik lors de la 8ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine à Forbach les 23 et 24 mai 2015 (hard-copy)

Nader Abou Anas, est l'imam de la Mosquée du Bourget et un prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas, prédicateur du RMF, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Quant à Saad al Brik, il anime une émission sur IQRA TV, la célèbre chaîne saoudienne, où il prononce des sermons et des discours politiques de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.

Le prédicateur saoudien anti-occidental et misogyne Saad Al Brik, participe aux rencontres annuelles organisées par le RMF à Forbach.

Ces prédicateurs invités par le RMF, diffusent-ils un islam "compatible avec la République" ?

Le RMF de Anouar Kbibech mène également des actions militantes. Sur le débat qui a défrayé la chronique concernant une Musulmane qui refusait d'ôter son voile pendant qu'elle travaillait dans la crèche Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes, voici ce que reprend le site du RMF :
"Assignée, déclarée, agitée, la laïcité voit son champ s’étendre à ce qu’elle n’est pas, ce qui la vide peu à peu de sa substance et de son intelligence."

Le RMF est clairement contre la loi interdisant le port du voile islamique dans les crèches. Anouar Kbibech est-il réellement le bon candidat pour construire un "Islam des Lumières" en France ?

 

« Cette haute distinction vient saluer le travail de M. Anouar Kbibech (...) au service de l’islam et des musulmans de France. Elle vient également couronner des efforts inlassables pour renforcer les conditions d’un meilleur "vivre ensemble" entre les différentes composantes de la société française, notamment par un engagement sans faille dans le dialogue interreligieux »
Extrait du communiqué officiel de l'Ordre National du Mérite le 27 novembre 2014 qui récompense Anouar Kbibech pour services rendus à la nation française.
Une intronisation officielle de l'Islam radical marocain en France.


Respectivement de gauche à droite : François Fillon, Anouar Kbibech, Mohamed Moussaoui et Dalil Boubakeur, réunis contre l'instrumentalisation de l'Islam en politique en 2012. L'islamisation de la France est en marche

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 juillet 2015

16/02/2015

Enseignement islamique sur le site de la Mosquée al Rahma de Vichy : il est licite de tuer l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane

Vichy est une ville d'environ 25 000 habitants de la région Auvergne, dans le département de l'Allier (03).

Depuis quelques années, la communauté musulmane de Vichy s'est affirmée et structurée en créant l'Association pour le Bien de la Jeunesse de Vichy (ABJV), afin de promouvoir et d'aider la jeunesse musulmane de la ville. L'ABJV dispose d'un lieu de culte, la Mosquée al Rahma de Vichy. (hard-copy) L'édifice religieux se compose d'une salle de prière pour les hommes, d'une salle de prière pour les femmes et d'une salle de classe coranique permettant de dispenser les enseignements de l'Islam aux jeunes Musulmans de 7 à 15 ans et de parfaire leurs connaissances islamiques tous les samedis matin.


salle de prière hommes de la Mosquée Al Rahma de Vichy

Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy


Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy, célèbre la fête de l'Aïd el-Kébir avec 300 fidèles au centre omnisports de la ville, exceptionnellement prêtée pour l'occasion par la municipalité en octobre 2014

Quel enseignement islamique est prodigué devant les fidèles Musulmans de Vichy ? Un message de Paix, d'Amour et de Tolérance ?

Il est possible de s'en faire une idée, en consultant en ligne sur le site internet officiel de la Mosquée, l'intégralité des quarante hadiths de l'imam An-Nawawi, une sommité théologique du monde islamique. Les hadiths sont une compilation de textes écrits par des "savants" Musulmans (Muslim, Boukhari, Al-Tirmidhî, Abou Dawoud, etc...) rapportant les faits et gestes du Prophète Mohamed, le "beau modèle", que tous les Musulmans doivent respecter et suivre dans leur comportement pour parfaire leur cheminement vers l'Islam.
Les "quarante hadiths de an-Nawawi" est un ouvrage référence disponible dans la plupart des grandes Mosquées de France, on peut également se le procurer sur des sites commerciaux comme amazon.

Quelques extraits de ces hadiths pour comprendre l'idéologie véhiculée par les responsables de la Mosquée de Vichy, directement accessible à partir de la page d'accueil du site (en cliquant sur "HADITH"), en gras italique ci-dessous :

 

HADITH 8 - le caractère sacré du Musulman (hard-copy)

D'après Ibnou Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu'ils témoignent qu'il n`est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent l’aumône. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu'ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l'Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

HADITH 14 - l'inviolabilité du sang du musulman (hard-copy)

Selon Ibn Masoud, l'Envoyé de Dieu a dit: « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s`agit d'un des trois coupables que voici : le marié qui commet l'adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

 

HADITH 17 - La généralité du bel-agir (hard-copy)

Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l'Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

 

HADITH 34 - l'empêchement du blâmable est un devoir religieux (hard-copy)

Aboû Saîd El Khodrî a dit qu'il a entendu l'Envoyé d'Allah dire : « Si l'un d'entre vous voit ce qui déplait à Dieu, qu'il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son cœur, c'est là le minimum imposé par la foi ».

Il est ordonné aux musulmans de combattre les hommes jusqu'à ce que la religion soit à Allah seul, et qu'ils ne transgressent pas ce que Allah a interdit. Il s'agit clairement d'une incitation à la guerre sainte, au Jihad islamique contre les infidèles qui ne respectent pas les lois coraniques. Il est également recommandé de tuer proprement, car cela fait partie du "bel-agir".

Le meurtre est autorisé dans trois cas bien spécifié, la loi du Talion (le meurtre appelle le meurtre), les cas d'adultère, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane, la liberté de conscience est donc interdite. Cet endoctrinement des Musulmans vichyssois va bien entendu à l'encontre des lois de la république française.

Le blâmable est interdit, ce qui inclut évidemment le blasphème, les caricatures contre les Prophète Mohamed, tout ce qui déplaît à Dieu doit être "combattu de ses mains", ou de toutes les manières possibles.


Pour ce qui est des caricatures du Prophète Mohamed, comme tout ce qui est blâmable, les Musulmans doivent les "combattre avec leurs mains", ou utiliser tous les moyens à leur disposition pour empêcher leurs parutions


Typique des sites fondamentalistes islamiques, sur la page Facebook (hard-copy) on remarque que les responsables de la Mosquée de Vichy considèrent que dessiner un visage humain est proscrit par certains hadiths de la Sunnah du Prophète Mohamed, un frein à la création artistique des jeunes Musulmans

 

Il est par ailleurs inquiétant de constater que sur la page Facebook officielle du lieu de Culte, les responsables de la Mosquée de Vichy fassent la promotion des conférences de l'association islamiste "Aube du savoir" de Clermont-Ferrand, invitant des prédicateurs fondamentalistes tels que Mohamed François et Hassen Bounamcha (aami Hassen) .


Sur sa page Facebook, l'association islamique de Vichy fait la promotion de
l'imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François, un prédicateur radical, qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année avec les infidèles

Hassen Bounamcha est l’imam de la mosquée d’Aubervilliers, surnommé « aami Hassen », il explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Vichy.

Quelles relations l'association islamique ABJV de Vichy entretient-elle avec "Aube du savoir", ville gangrenée par l'Islam Radical par les prédicateurs fondamentalistes de son immense Mosquée cathédrale ? (les deux villes sont distantes de 70 km environ) Mohamed François, Hassen Bounamcha viennent-ils également précher leur idéologie fondamentaliste devant les Musulmans vichyssois ? On peut également se poser la question : quel type d'enseignement est professé devant les jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée ?

 

Le maire UMP Claude Malhuret autorise l'implémentation de la Mosquée Al-Rahma de Vichy et la diffusion par ses responsables d'une doctrine fondamentaliste intolérante basée sur les lois coraniques de la Charia.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 février 2015