Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

L’UAM 93, la puissante organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne pilote le projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan avec la collaboration du maire Pierre-Yves Martin

La ville de Livry-Gargan est devenue en quelques années un bastion de l'Islam radical sur le département de Seine-Saint-Denis, par l'intermédiaire de l'implantation d'une importante communauté musulmane sur le nord-est de la banlieue parisienne.
La principale association islamique de la ville, l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) est une antenne de l'UAM 93, ses Fidèles sont endoctrinés aux principes coraniques de l'Islam politique.

Salles de prières hommes et femmes de la Grande Mosquée radicale de Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis

L'UAM 93 est la plus puissante organisation politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la banlieue parisienne, elle contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
Leurs dirigeants veulent imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »

Les responsables de l'organisation militent également depuis plusieurs années afin de faire voter une loi contre le blasphème religieux : l'interdiction de critiquer l'Islam permettrait ainsi le déploiement sans aucun frein des lois de la charia sur le territoire français, comme en Angleterre avec la prolifération de tribunaux islamiques, véritable régression des droits de la femme Musulmane au pays des ancêtres de la reine Victoria et de Churchill.

 

Dans une conférence à la Mosquée de Torcy le 14 juin 2013, Elias d’Imzalène (photo) un des prédicateurs de l'UAM 93, incite les parents Musulmans à abandonner les écoles laïques et républicaines, qui propageraient le vice, la perversion, les valeurs malsaines de l'Occident chez les jeunes Musulmans, et à inscrire leur progéniture dans des écoles coraniques.

 

L'Occident serait en effet le siège des pires perversions de la Terre, l'UAM 93 propage des théories du complot antioccidentales, par exemple que le virus du SIDA aurait été créé par le chercheur américain Robert Gallo aux ordres de la CIA pour exterminer la race noire et les homosexuels (hard-copy).

L'association mène une campagne au niveau national pour obtenir des fonds afin d'acheter le terrain et le local sur lequel est bâtie l'actuelle Mosquée de Livry-Gargan (le local et le terrain sont actuellement en location), et enraciner ainsi définitivement l'Islam dans la commune de la ville.
La propagande idéologique islamique antioccidentale de l'UAM 93 est clairement reprise par l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan. La page Facebook officielle de la Mosquée témoigne de l'endoctrinement mis en place. (***)

 

"Pour porter le voile dans ce pays aux idées salaces, il ne faut pas être soumise, mais avoir de l'audace." (hard-copy) Les responsables du centre islamique de Livry-Gargan propagent sur leur page Facebook l'idée que la France serait un pays aux "idées salaces", car ne consentant pas à ce que les femmes portent librement en tous lieux le voile islamique. Il s'agit là de créer une fracture entre la communauté musulmane et la France, territoire hostile, dont les institutions et les responsables politiques seraient oppresseurs des Musulmans.

 

L'association islamique de Livry-Gargan diffuse une vidéo expliquant pourquoi la viande de porc serait nocive pour la santé, les Chrétiens seraient dans l'erreur, méprisables, parce qu'ils souillent leur corps avec de la viande impure (hard-copy).

La propagande n'est évidemment pas formulée uniquement sur les réseaux sociaux, mais également à l'échelle locale. En effet, des idéologues de l'Islam fondamentaliste antioccidental sont invités à la Mosquée de Livry-Gargan, promus par l'ACCMLG pour endoctriner les Musulmans.

Conversion à l'Islam de Sébastien en mai 2015 à la Mosquée de Livry-Gargan par le prédicateur antioccidental, homophobe et misogyne Hassen Bounamcha, l'imam de la Mosquée d'Aubervilliers (hard-copy)

Dans ses conférences, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassan », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

 

Nabil Ennasri, militant antifrançais et antisioniste, qui invitait, lors des élections législatives de 2012, les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls, l'ami éternel d'Israël", est un soutien officiel du projet de la Mosquée de Livry-Gargan (hard-copy).

 

Le prédicateur antisémite, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée de Livry-Gargan le 19 juin 2015, est un soutien actif au projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan. (hard-copy) Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

L'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan milite pour que le prédicateur Marwan Muhammad préside la Fondation pour l'Islam de France

Rappelons que Marwan Muhammad, porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), veut faire appliquer la charia, et transformer la France en un pays musulman :

« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly en 2011
Bientôt, la France République Islamique sous la charia ?

Le réseau islamiste de Livry-Gargan est proche géographiquement et idéologiquement de l’Association Sociale, Cultuelle et Culturelle des Musulmans de Mitry-Mory (ASCCM), un des centres principaux de l'Islam radical en Seine-et-Marne.

Le réseau islamiste de Livry-Gargan fait en effet la promotion du Gala du centre "des Lumières" programmé le 11 novembre 2016 à Mitry-Mory, où l'on retrouve des prédicateurs de l'Islam politique antioccidental et antisioniste qui veulent imposer progressivement les lois islamiques de la Charia en France, tels Tahar Mahdi, ou encore Omar Dourmane. Le but étant de ramasser des fonds pour financer le futur centre islamique de Mitry-Mory (hard-copy).

On voit donc que l'influence de l'UAM 93 et de ses filiales est considérable, et pour cause : l'association est officiellement soutenue par les élites politiques de tout bord, socialistes, Républicains, communistes, EELV, Front de Gauche, et bénéficie ainsi d'un grand rayon d'action pour tisser son réseau, jour après jour, sur toute la banlieue parisienne.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, député et présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, prétend combattre le salafisme...et soutient activement l'UAM 93, la plus puissante association politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la région parisienne ! Le 1er mars 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est rendue dans les locaux de l'UAM 93 à Bobigny, pour une réunion de travail avec Hassen Farsadou, le président de l'association islamique.

 

François Bayrou, Laurent Fabius, Jean-François Copé ne sont que quelques personnalités politiques parmi d'autres qui ont affermi le réseau de l'UAM 93 en lui offrant une crédibilité au sein des institutions de la République au cours des deux dernières décennies

Alain Juppé, proche de l'UAM 93 (photo : rencontre avec les dirigeants de l'UAM 93, on reconnaît le prédicateur antioccidental Elias d'Imzalène deuxième à partir du fond à droite).


Alain Juppé est également lié à l'organisation politique islamiste des Frères Musulmans (UOIF) de Bordeaux, et son prédicateur antisémite Tareq Oubrou auquel il a décerné la Légion d'Honneur.

François Fillon a inauguré la grande Mosquée radicale d'Argenteuil, il est également sous l'influence de l'UAM 93

 

Le maire LR Pierre-Yves Martin reçoit à la mairie les islamistes de l'UAM 93 le 24 avril 2014, pour travailler sur le projet de la nouvelle Grande Mosquée. La délégation de l'UAM-93 était composée de Djelil Khalil, président de l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) (hard-copy)

Pierre-Yves Martin collabore ainsi activement au développement de l'Islam radical, avec l'association ACCMLG et la mise en place d'une immense Mosquée cathédrale, en favorisant l'acquisition d'un local d’une surface de 1280 m2 composé de 2 niveaux et d’un sous-sol, situé au 109 bd Robert Schumann à Livry-Gargan. Le montant de l'édifice s’élève à 1 200 000 euros.

"Il est à noter tant que le Maire que le sous Préfet se sont montrés très compréhensifs et ont exprimé leur volonté de nous accompagner et de soutenir politiquement notre projet."
Compte-rendu de la réunion du 27 mai 2015 à la mairie de Livry-Gargan réunissant le maire Pierre-Yves Martin et les membres du bureau de l'ACCMLG, pour négocier le projet de la Grande Mosquée (hard-copy).
Le pays aux "idées salaces" va donc bientôt pérenniser un temple dédié à Allah et à ses prédicateurs, un dar-al-islam qui enracinera un peu plus l'idéologie islamique sur le sol français, générant conflits, tensions religieuses et ethniques et attentats terroristes.
A noter les tensions existant entre la municipalité et l'association islamique, la Mosquée de Livry-Gargan est ouverte au public, alors qu'un arrêté ordonnant sa fermeture a été pris car le bâtiment récupéré n'est toujours pas aux normes de sécurité.

(***) Suite à la publication de cet article, les responsables ont supprimé la page Facebook de la Mosquée de Livry-Gargan. Restent les copies d'écran, et les pages encore indexées sur Google (hard-copy).

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 octobre 2016

11/09/2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Par l'immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l'Islam radical s'implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l'entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l'implantation de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah, déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Alain Juppé décerne la Légion d'Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l'imam de l'UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.


Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l'UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d'islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique) -
Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l'organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc"

 

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que "Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République."
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l'UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93 »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c'est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l'enracinement de l'Islam radical, en autorisant l'implantation d'une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l'association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeune du Ramadan en 2014 (hard-copy).

Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l'organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l'association BarakaCity, qui sous couvert d'aide humanitaire, propage la rhétorique et l'idéologie des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l'organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l'émission "Le Supplément" de Canal+ le 24 janvier 2016.
BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.


Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l'Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu'il est possible de se procurer dans n'importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D'après Abû Ya'lâ Shâddad ibn Aws, l'Envoyé d'Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l'adultère. L'étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l'organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n'interdise pas ce type d'enseignement.

 

Pour souder les Musulmans contre l'Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

 

Pour combattre "l'islamophobie", les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l'État d'Israël (hard-copy)

 

Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

"La femme comme cité dans un hadith de l'imam Boukhari : "Quand une épouse ne répond pas à l'appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d'elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin". Dans la maison, l'homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n'y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire."
[05:30]
sermon de l'imam de Mohamed Barry, "sois une bonne épouse" à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

"Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c'est comme s'il n'y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées.
Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c'est une obligation. Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux.
Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout."
[...]
"Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l'odeur du Paradis, qu'Allah nous en préserve."
[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : "Prépare ton retour vers Allah !" (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d'Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

 

"Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire."
[...]
"Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac"
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d'abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l'islamisation de la ville de Pessac en organisant l'implémentation durable sur la commune d'une association de l'Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 septembre 2016

06/05/2014

Conférence de l’imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, à Nantes :« l’Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme »

Cenon est une ville de 22 000 habitants dans l'agglomération bordelaise. La région Aquitaine a vu se développer ces dernières décennies une forte présence musulmane, et la création de lieux de Culte islamiques. À Cenon, les Musulmans disposent d'une Mosquée dont l'imam est le prédicateur d'origine mauritanienne Mahmoud Doua. Mahmoud Doua est un membre de l'UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation politique classée comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.

Mahmoud Doua est membre de la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), association de promotion de l'Islam dans la région bordelaise, dont un de ses membres influents est Tareq Oubrou. Tareq Oubrou est également membre fondateur de l'UOIF, il a participé au rassemblement annuel des Musulmans du Bourget de l'UOIF en 2013, en compagnie de prédicateurs antisémites venant du monde musulman.

La FMG est à l'origine, avec l'aide de la participation active du maire UMP Alain Juppé, du projet de construction d'un immense complexe islamique pouvant accueillir sur un terrain de 7000 m², 3500 Fidèles, la Grande Mosquée de Bordeaux.

Le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux, à l'initiative de Alain Juppé, pourra accueillir 3500 Fidèles Musulmans

Pour réunir les fonds nécessaires afin de financer le centre culturel Musulman dont le coût est estimé à 20 millions d'euros, Mahmoud Doua compte sur l'appui de puissances étrangères, l'Azerbaïdjan et le Qatar.
Une ingérence qui aura des conséquences sur l'enseignement de l'Islam dispensé dans le lieu de Culte, qui aura peu de chance d'être compatible avec les fondements et les valeurs de la république française, vu les régimes idéologiques islamiques gouvernant ces pays.

La création d'un tel complexe islamique dénaturera l'identité culturelle de la ville, avec la création d'un environnement proche d'une société islamique, avec création de restaurants halal (boucheries, kebabs, pizzeria, etc...), la mort des commerces traditionnels dans les quartiers environnants, la transformation du paysage par les femmes voilées en hijab et l'implantation progressive de l'idéologie totalitaire des Frères Musulmans : la Charia islamique.
Face à cette réalité se profilant, des manifestations sont organisées pour empêcher la construction du lieu de Culte, comme celle du 8 février 2014, à l'initiative du Front National et de collectifs de défense de la laïcité.


Manifestation contre le projet de la Grande Mosquée de Bordeaux le 8 février 2014

De fait, Mahmoud Doua défend les principes islamiques édictés dans le Coran, en particulier le port du voile islamique qui doit êtré porté sans contraintes en tous lieux. Le 7 avril 2010, dans un débat télévisé "face aux français" et contre Marine Le Pen, Mahmoud Doua sous-entend qu'il s'est battu contre la loi qui interdit le port du voile islamique à l'école.

l'imam de la Mosquée de Cenon Mahmoud Doua, opposé à l'interdiction du port du voile islamique dans les écoles, et de la Burqa dans l'espace public.

Il est également opposé à la loi qui interdit la Burqua et le niqab (voile couvrant l'intégralité du corps y compris le visage) dans la rue, dans l'émission "c'est dans l'air" de Yves Calvi avec Caroline Fourest, il explique :
"Sur le plan des libertés individuelles, pas sur les interprétations religieuses, je respecterai et défendrai ces femmes au nom d'un principe essentiel de notre république qui est la liberté individuelle."
[01:25]

Par ailleurs, dans l'émission de France 2 "Face aux français" du 2 mars 2011, Mahmoud Doua nie l’existence de persécutions antichrétiennes en Orient.
"Je ne peux pas laisser passer certaines informations, parce que vraiment, c'est de la désinformation. Parler de la répression de minorités chrétiennes en Orient, c'est de la désinformation. Je vais vous dire une chose : la presse vient de révéler que les manifestants en Égypte demandent le procès du ministre de l'Intérieur, parce que c'est lui qui est l'auteur des attentats à Alexandrie."
"Arrêtez de parler de la répression des minorités chrétiennes en Orient, parce qu'elle a été entretenue par les pouvoirs en place pour semer la division confessionnelle."

Mahmoud Doua dispense ses enseignements dans les Mosquées de France, affiche de promotion où il donne une conférence à Rouen le 21 novembre 2009 pour l'association islamique l'Union des Musulmans de Rouen (UMR), des islamistes fondamentalistes

Mahmoud Doua est par ailleurs régulièrement invité par les associations islamiques de France pour y précher la "Bonne Parole". Dans une conférence donnée à Nantes dans le cadre des "vendredis du savoir", une association affiliée à l'UOIF, l'imam revient sur la persécution des Chrétiens d'Orient :
"Le statut du non-musulman, les détracteurs de l'Islam les appelle le "dhimmi", un citoyen de seconde zone. Alors que ce n'est pas vrai. Il est sous la protection de Dieu et de son Prophète, parce qu'il est minoritaire. Et l'Islam tient à respecter sa culture et sa religion, de la protéger. Le Prophète dit que celui qui ne respecte pas les droits des dhimmis, il serait son avocat le Jour du Jugement dernier. Les Chrétiens et les Juifs opprimés par leur spécificité religieuse ?
On me dit que j'ai nié le massacre des Chrétiens en Orient dans une émission. Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai dit que c'est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d'Orient opprimés. Je n'ai pas dit qu'ils ne sont pas opprimés, cela n'a jamais été au nom de l'Islam, même si les gens le font au nom de l'Islam, ce sont des gouvernements en place, surtout en Égypte, aujourd'hui, dans le procès du ministre de l'Intérieur l'a reconnu : les attentats d'Alexandrie ont été commis par les services de renseignements égyptiens pour provoquer les tensions intercommunautaires entre les Coptes et les Musulmans.

Relisez l'Histoire, comment les Chrétiens vivaient en paix, protégés dans leurs pratiques religieuses. Les minorités chrétiennes que l'on retrouve aujourd'hui en Orient, on ne les retrouve pas en Occident. Le seul endroit où on parle encore la langue de Jésus, l'araméen, c'est dans le monde Musulman, en Syrie. Qu'on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman !"
[18:30]
Conférence de Mahmoud Doua pour l'association islamique nantaise les "vendredis du savoir" (hard-copy)

Pour Mahmoud Doua, l'Islam a été un havre de paix pour les minorités religieuses tout au cours de l'Histoire et ne pourrait donc pas être à l'origine de l'oppression qu subissent les Chrétiens d'Orient actuellement.
Pour justifier son argumentaire, le prédicateur explique que les seules minorités qui parlent encore la langue de Jésus, l'araméen, vivent dans le monde Musulman et pas dans le monde occidental.
Mahmoud Doua oublie de préciser que ces minorités chrétiennes originaires de Syrie, d'Irak, de Turquie, etc... étaient implémentées dans ces régions bien avant l'arrivée de l'Islam et de ses conquérants, et n'ont jamais vécues en Occident. Elles vivent sur leur terre originelle, il est donc normal qu'on ne les trouve pas en Europe.
Faux argument pour masquer la vérité sur l'Islam, car ce que ne dit pas Mahmoud Doua, c'est que ce qui était majorité s'est transformé en minorité, vaincues par les conquérants Musulmans, les minorités Chrétiennes ont vécu sous la Charia, avec un statut spécialement crée pour eux, le statut de "dhimmi" ayant pour base législative un verset du Coran :
"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés."
Le Coran 9:29

Les Chrétiens et les Juifs devaient signer un traité de reddition, la "capitation après s'être humiliés". La formulation la plus célèbre de ce traité est le pacte du Calife Ommar, promulgué au VIIIème siècle qui régit législativement le statut de dhimmi, signé de manière unilatérale et sans compromis entre les conquérants Musulmans et les minorités vaincues.

Parmi les mesures humiliantes auxquelles devaient se soumettre les dhimmis en terre d'Islam spécifiées dans le pacte d'Ommar, on peut noter :
- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l'hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu'ils voudront s'asseoir.
- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
- Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
- Nous ne monterons point sur des selles.
- Nous ne ceindrons pas l'épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d'arme et n'en porterons point sur nous.
- Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes. - Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
- Nous nous tondrons le devant de la tête.
- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.
- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement.
- Nous n'y élèverons pas la voix en présence des Musulmans.
- Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques.
- Nous n'élèverons pas la voix en accompagnant nos morts.
- Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés.
- Nous n'enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

etc...

On voit que le prix de la "protection" des minorités religieuses, encensée par Mahmoud Doua, coûte assez cher et restreint sensiblement leurs libertés individuelles. Ces mesures ont généré tout au long de l'Histoire, persécutions, humiliations par la soumission sous plusieurs formes.
La plus répandue, l'esclavage. Ceux qui refusaient de se soumettre ou de se convertir étaient exécutés ou réduits en esclavage. Quantités d'ouvrages d'historiens relatent la traite esclavagiste par les arabo-musulmans et les ottomans. On pourra se référer entre autres, aux ouvrages "Esclaves Chrétiens, maîtres Musulmans" de Robert Davis, "le génocide voilé" de Tidiane N'Diaye, ou encore "Captifs en Barbarie : L'histoire extrordinaire des esclaves européens en terre d'Islam" de Gilles Milton.

Les califats ottomans, tout aussi fanatisés par l'Islam que les dynasties Arabes, ont instauré pendant plusieurs siècles en plus du statut de dhimmi, le "devshirmé" : tous les ans, dans l'empire ottoman, les familles chrétiennes sont rassemblées sur la place des villages, et des enfants chrétiens sont retirés à leur parents pour former le principal corps de troupe de l'armée de fantassins, les Janissaires.
Élevés, fanatisés à l'aide du Coran et rompus aux techniques de combat, ils deviennent de véritables machines de guerre incorporés dans le Jihad islamique, oubliant toutes leurs références chrétiennes.
Pendant le siège de Malte en 1565, les ottomans qui tentèrent durant plusieurs mois de s'emparer de l'île, présentaient en première ligne pour donner l'assaut aux fortifications, des milliers de Janissaires.

Enfants-esclaves Chrétiens enlevés à leur famille puis formés à l'aide du Coran afin d'intégrer le corps d'élite de l'armée ottomane pour le Jihad islamique : les Janissaires (illustration : troupes janissaires du XVIIème siècle)

On peut se référer au livre de Bat Ye'or "Les chrétientés d'Orient : entre Jihad et dhimmitude", qui regroupe quantités de témoignages historiques, de lettres, de documents provenant de voyageurs, de prêtres, de califes, d'historiens Arabes, Chrétiens, Juifs ou Musulmans, ou d'ambassadeurs en terre d'Islam rendant compte de la difficulté de la vie des Juifs et des Chrétiens sous le statut de dhimmi sur des périodes couvrant plusieurs siècles.
Pour simple exemple, parmi des centaines de reproductions de documents reportés en annexe de l'ouvrage de Bat Ye'or, on peut noter un extrait d'une lettre, issue de documents de la diplomatie britannique, du colonel Hugh Rose adressée à l'ambassadeur Stratford Canning à Constantinople, rendant compte d'insurrections survenues à Alep (Syrie) en 1850 :
"La nuit ayant laissé le champ libre aux insurgés, pour commettre toutes sortes d'atrocités dans le quartier chrétien, Karim Pasha, fit le matin, ce qu'il appela une "manifestation militaire", c'est-à-dire qu'il fit défiler ses troupes et ses canons au son de la fanfare autour du quartier, où en plein jour les émeutiers brûlaient et pillaient les Églises, assassinaient les gens du clergé et les laïques, violaient les femmes chrétiennes en présence de leurs parents les plus proches et les plus chers."
Diplomatie britannique - FO 78/836 (n°47)

Les diplomates britanniques - l'officier Hugh Rose (à gauche) correspondant en Syrie, et l'ambassadeur Stratford Canning (à droite) à Constantinople capitale de l'empire ottoman, témoins historiques de l'oppression des minorités chrétiennes en Orient au XIXème Siècle

Mahmoud Doua déploie sa propagande devant son public de fidèles Musulmans en masquant la vérité sur ces persécutions, par la théorie du complot : il accuse le régime égyptien de Moubarak d'avoir fomenté les attentats contre les Coptes d'Égypte dans une église d'Alexandrie ayant fait 21 morts le premier janvier 2011 pour créer des tensions et provoquer la guerre. Même si peut-être, le gouvernement n'est pas entièrement innocent sur cet acte terroriste, cela reste évidemment à prouver, il n'en reste pas moins que Mahmoud Doua utilise ce fait pour masquer la réalité des persécutions des Coptes dans tout le pays.
Les Coptes d'Égypte ont toujours été la proie de discriminations, de persécutions, que se soit sous l'ère Moubarak ou sur des périodes antérieures. Ils sont réduits en esclavage ou au statut de dhimmi pendant des siècles par les Musulmans, jusqu'à l'arrivée de Napoléon qui par sa campagne impérialiste en Égypte de 1798-1801, abolira ce statut infamant de sous-citoyen, et promulguera même un général Copte à la tête des armées égyptiennes, Al-Jawhari, ce qui ne s'était jusqu'alors jamais produit sous domination musulmane.

"J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance.
Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir."

extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte

Malgré l'abolition de ce satut, les Coptes en tant que minorités n'ont pu conserver une égalité de droits avec les Musulmans, tant que l'Égypte est restée sous l'influence occidentale. Après le départ des français, puis des anglais en 1952, les coptes sont de nouveau régulièrement victimes de brimades et de discriminations. On ne peut, dans cet article, énumérer tous les actes anti-coptes, juste quelques faits.

On peut noter l'interdiction de l'élevage de porcs dans tout le pays depuis mai 2009 sous prétexte de contamination par la grippe porcine (qui n'affecte l'homme que dans des cas très rares), un prétexte fallacieux, la réalité est que les cheptels de porcs, animaux jugés impurs par les instances musulmanes, ne doivent plus être élevés en terre d'Islam.
Les Coptes, véritables natifs d'Égypte et descendants de la civilisation des Pharaons ("copte" veut dire "égyptien") n'ont plus le droit d'élever de porcs dans leur propre pays, soumis aux préceptes de la Charia.

Funérailles de Mary Sameh George, jeune fille Copte de 25 ans poignardée à seize reprise et étranglée à mort le 29 mars 2014 par un Musulman lors d'une manifestation de la confrérie des Frères Musulmans.

Le 18 janvier 2013, le village Copte d'el-Marashda est attaqué par un millier de Musulmans pro-Morsi

Pendant l'été 2013, avec la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir, on dénote plus d'une soixantaine d'églises brûlées ou vandalisées par les Musulmans sur le territoire égyptien.

à Alexandrie :
- L’église d’Abouna Maximos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)
- L’église de St Georges | Bakos | Tentative d’attaque (Jet de pierres)

à Arish :
- L’église Saint Georges | Brulée

à Assiut :
- Monastère du bon berger | Religieuses attaquées

- L’église de l’Archange Michel | Encerclée
- L’église St Georges | Brûlée
- L’église Al-Eslah | Brûlée
- L’église Adventiste | Le pasteur et sa femme ont été kidnappés, mais ont réussi à s’échapper

- L’église Sainte Thérèse | Brûlée

- L’église des Apôtres | Brûlée

- L’église de la Sainte Renaissance | Brûlée

- L’église de Saint Jean | Brûlée

- Le diocèse Copte Orthodoxe | Abu Tig | Assiégé

- Le diocèse de Saint Jean | Qusiya | Attaqué (pierres)

- Maisons de coptes dans la rue Kolta | Attaquées

- Boutique de ventes de Bibles et de livres liturgiques, rue Al Gomoherya | Brûlée

 

L'église Saint-Moïse à Minya incendiée par les Musulmans pro-Morsi

L'Église Al-Anba Mousa de Minya après son incendie en août 2013

à Beni Suef :
- La basilique Sainte Fatima | Heliopolis | Tentatives d’attaque

- L’église de la Vierge Marie | Hakim Village | Brûlée

à Fayoum :
- L’église Sainte Demiana | Pillée et brûlée
- L’église Evangélique | al-Zorby Village | Pillée et détruite
- L’église Franciscaine | Brûlée
- Deux boutiques de ventes de Bibles | Brûlée

à Gharbiya :
- Le Diocese de St Paul | Brûlée

à Giza :
- L’évechée d’Atfeeh | Pillée

- L’église de l’Archange Michel | Kerdasa | Brûlée

- L’église de la Vierge Marie | Assiégée

à Minya :
- L’église de Delga | Attaquée
- L’église des Pères Jésuites | Abu Hilal

- L’église Saint Marc | Abu Hilal

Les restes calcinés du couvent Saint-Joseph à Minya


L’Église El Amir Tadros (St Theodore) brûlée à Minya

- L’église Evangelique
- L’église Anba Moussa al-Aswad

- L’église Apostolique

- L’église du Salut des Ames | Brûlée

- L’église Saint Jean | Brûlée
- L’école Copte Secondaire pour garçons | Brûlée

- Le refuge des soldats du Christ |

- Le Diocese de Mallawi | Tentatives d’attaques (coups de feu, molotovs, et jets de pierres)

à Qena :
- L’église Saint Marie | Tentative de brûlée l’église

à Sohag :
- Eglise Saint Georges – brûlée

- Eglise Sainte Demiana – attaquée puis brûlée
- Eglise Sainte Vierge Marie – brûlée

- Eglise Saint Marc et le Centre communautaire lui appartenant – brûlés

- Eglise Anba Abraham – détruite puis brûlée

à Suez :
- L’église anglicane des Saints Sauveurs

- L’école fransiscane et l’école fransiscane - brûlées

- L’hôpital et le monastère du Saint Pasteur – brûlés

- L’église du Bon Pasteur – jets de cocktails molotovs
- L’église grecque orthodoxe – brûlée

- Les institutions chrétiennes – toutes incendiées
- Maison du prêtre Abouna Angelos (Prêtre de l’église de la Sainte Vierge et d’Anba Abraham) – incendiée

- Propriétés et maisons de coptes – brûlées

- 18 maisons coptes – brûlées
- Le siège de l’association copte YMCA – brûlée

- Bureau de la fondation évangélique & Oum El Nour – brûlées

à Louxor :
- Boutiques appartenant à des coptes | Brûlées
- Pharmacies appartenant à des coptes | Brûlées

- Hôtels appartenant à des coptes | Attaquées et pillées

Les persécutions ne se résument pas à la seule Égypte évidemment, les minorités chrétiennes (les minorités juives, ont quant à elles, pratiquement disparu) sont victimes de discriminations dans tout le monde Musulman.

En Indonésie, "Jésus est un porc ! L'islam vaincra." Ces graffitis s'étalent sur les murs des maisons, les carcasses calcinées des églises de Ternate. Cette petite île du nord des Moluques, qui abritait il y a quelques mois chrétiens et musulmans, est désormais « blanche », c'est-à-dire musulmane. Le cinéma, les bars, karaokés et discothèques ont été brûlés ou ont fermé. On ne circule plus à l'heure de la prière. Il ne reste pas une église debout.

En Indonésie, mille enfants catholiques de Timor Est, enlevés à leur famille en 1999, sont retenus par la force en Indonésie, convertis à l’islam, instruits dans des collèges islamiques et nationalisés.

À Homs en Syrie le 7 avril 2014, le prêtre jésuite Frans Van Der Lugt abattu dans son monastère, les Chrétiens ont évacué la ville, de 60 000 avant la guerre, ils ne sont plus qu'une trentaine.

persécutions des Chrétiens au Maroc, pays où il est interdit de faire du prosélytisme chrétien, toute tentative de convertir un Musulman au Christianisme est passible de prison. Les Chrétiens sont continuellement discriminés dans la société marocaine.

Le 25 mai 2009 en Algérie, six jeunes algériens convertis au Christianisme sont condamnés à deux ans de prison ferme pour exercice illégal d'un culte non musulman, dont Habiba Kouider, qui "corrompait les âmes musulmanes" en ayant commis le crime de posséder quelques Bibles dans son sac.
La répression de la minorité chrétienne est constante en Algérie.

persécutions des Chrétiens dans la bande de Gaza : Rami Ayyad, Chrétien palestinien torturé et assassiné à Gaza, sa librairie chrétienne dynamitée

persécutions des Chrétiens du Kosovo, aujourd’hui minoritaires et parqués dans des enclaves de la région qui constituait historiquement le berceau de leur culture serbe chrétienne orthodoxe, par les Musulmans Albanais et avec la complicité des instances internationales.

persécutions des Chrétiens en Syrie, édifiant et monstrueux.

en mars 2013, les habitants du village chrétien d'Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l'Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda.

Les Chrétiens sont de nouveau soumis à la législation du statut de dhimmi (voir le pacte d'ommar ci-dessus) dans une partie de l'Irak et de la Syrie, dans une région où s'est instaurée un nouveau Califat crée par des factions musulmanes (État Islamique en Iraq et au Levant : ISIS). Les Chrétiens doivent s'acquitter d'un impôt (Jizya) s'ils veulent rester en vie.

chaque année, en moyenne mille jeunes filles chrétiennes et hindoues mariées de force et converties à l'Islam au Pakistan.


en mars 2013, des Musulmans ont incendié plus de cent maisons chrétiennes dans l'est du Pakistan

Ce n'est là qu'un aperçu des persécutions subies par ces minorités dans les différents pays africains, du moyen-orient et asiatiques (Soudan, Nigéria, Mali, Arabie Saoudite, Qatar, Indonésie, etc..).

 

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon :"J'ai dit que c'est de la propagande et de la désinformation le fait de parler de Chrétiens d'Orient opprimés....Qu'on arrête de dire que les Chrétiens sont opprimés dans le monde Musulman !"

En diffusant dans les média que l'Islam est "Paix et Tolérance", l'objectif de Mahmoud Doua est de ne pas éveiller les consciences et laisser le totalitarisme islamique inoculer lentement la civilisation occidentale pour l'islamiser. Le prédicateur nous montre la vision globalisante de l'Islam dans la suite de sa conférence donnée à Nantes :


"L'Islam veut réformer le Christianisme et le Judaïsme, et quand vous lisez les message antérieurs, il n'y a pas de ruptures d'intégration de ce patrimoine religieux dans le Coran, donc une reconnaissance de la Thorah et de l'Évangile au singulier [Note] l'Islam ne reconnaît pas le Nouveau Testament comme texte religieux, mais uniquement l'Évangile au singulier, un texte qui se serait perdu et intégré de manière déformée dans le Nouveau Testament par des falsificateurs]
[21:09]

"L'Islam est une réforme du Christianisme et du Judaïsme, c'est comme ça qu'il faut le présenter. Comment expliquez-vous le nombre de Chrétiens et de Juifs qui se convertissent à l'Islam ?"
[40:45]

"Le péché originel est un dogme fondamental du Christianisme. La notion de péché originel n'existe pas chez les Musulmans. Il y a la Croyance naturelle, il y a la bonté originelle tout simplement.
Quand on dit ça à une mentalité chrétienne, ils sont subjugués à ce que nous sommes nés Croyants. Une fois, j'ai reçu dans ma permanence une convertie. Pourquoi ? Parce qu'il y avait un prêtre qui a refusé de baptiser son fils qui était en train de mourir. Quand elle a su que dans l'Islam, il n'y a pas de Baptême, et que les portes de la miséricorde sont ouvertes à tous, et que l'homme est naturellement croyant, c'est quand même une approche tout à fait originelle pour les Chrétiens."

[46:34]

"Le récit de Adam et Ève : dans le récit biblique, c'est Ève qui a commis la faute, et qui a poussé Adam après. Mais dans une société qui a combattu pour l'égalité entre l'homme et la femme, c'est une approche misogyne, sexiste du récit d'Adam.
Dans le Coran, on ne dit pas ça. Adam et Ève ont commis une faute tous les deux, tous les deux sont responsables. Parce que quand on dit que c'est Ève, c'est un peu la tentation féminine, la femme tentatrice dans la mentalité occidentale. Malheureusement, nous dans l'Islam, nous gardons encore ce mythe chrétien sans le savoir."
[47:35]
Conférence de Mahmoud Doua pour l'association islamique nantaise les "vendredis du savoir" (hard-copy)

Mahmoud Doua nous décrit le totalitarisme islamique : chaque être humain naît Croyant Musulman, c'est sa nature propre, il n'a pas le choix, il doit donc reconnaître l'Islam comme seule Religion et se soumettre à ses principes. Le Judaïsme et le Christianisme ne sont que des sous-produits falsifiés de l'Islam. Le Prophète Mohamed est venu réformer le Christianisme, doctrine "misogyne et sexiste", qui doit s'effacer devant la grandeur des enseignements de la vraie religion, l'Islam.
L'exégèse de la Bible de Mahmoud Doua pour décrédibiliser le Christianisme devant ses Fidèles est discutable. Ève a été trompée par le serpent pour mordre dans le fruit défendu, elle a ensuite détourné Adam, mais Adam qui connaissait l'interdiction, n'a rien fait pour l'en dissuader, et a commis le péché : il est donc tout aussi responsable. D'ailleurs, Dieu punit à la fois Adam et Ève.
Mahmoud Doua veut faire croire que le Christianisme et la pensée occidentale sont à l'origine du mythe de "la femme tentatrice". Il devrait se plonger dans le Coran et en particulier sur la sourate IV dédiée aux femmes (An-Nisa), où le Prophète Mohamed enseigne aux hommes comment ils doivent traiter leurs femmes, quelques extraits :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:34

« Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:3

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:11

« Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. »
Le Coran – An-Nisa (les femmes) 4:25

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes."
Le Coran – An-Nur (la lumière) 24:31

Dans le Coran, les femmes sont asservies à l'homme.
Elles lui doivent obéissance, sinon, il est permis de les frapper.
Un homme peut épouser jusqu'à quatre femmes, voire également ses esclaves (vous avez bien lu !).
La femme vaut la moitié d'un homme dans le cadre de l'héritage.

Il est intéressant de constater comment Mahmoud Doua applique une technique de renversement de situation : C'est l'Occident Chrétien, où les femmes sont libres de diriger des pays, de vivre leur célibat, de s'habiller légèrement, qui serait sexiste et misogyne, et c'est l'Islam qui cache ses femmes derrière un voile, un hijab ou une burqa, sous tutorat du mari ou de la famille dans la plupart des pays Musulmans, qui serait Terre de liberté féminine !

Pour résumer la pensée de l'imam Mahmoud Doua, l'Occident Chrétien "misogyne et sexiste" doit suivre l'Islam, modèle parfait de libération de la femme.

Les habitants de la ville de Bordeaux suivront-ils cette voie, dans l'édification d'une société islamique, lorsque la Grande Mosquée sera construite ?

 

"Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat"
"La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge."
Sermon de Tareq Oubrou devant les Fidèles Musulmans dans les années 1990

L'islamiste proche des Frères Musulmans Tareq Oubrou décoré de la Légion d'Honneur par le maire UMP Alain Juppé le 6 février 2014

"Votre personnalité cher Tareq Oubrou est d'une grande richesse, vos talents sont multiples, imam, théologien, intellectuel, homme de tribune, acteur associatif, tellement impliqué dans la vie de notre cité, à la fois pasteur, docteur, citoyen."
[01:20]
Discours du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, pendant la remise de la Légion d'Honneur à Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, le 6 février 2014

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 6 mai 2014

23/02/2014

Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l’Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres)

Yerres est une commune française située au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.

Depuis un peu plus d'une dizaine d'années, une communauté Musulmane s'est installée dans la ville. Au fil du temps, la communauté se structure et en 2003, l'Association Musulmane Yerroise (AMY) est née. l'AMY est une association culturelle ayant pour but de promouvoir le développement culturel, cultuel et structurel de la communauté musulmane d'Yerres et de ses environs, en étroite collaboration avec les autorités locales compétentes. Pour pallier aux manques de lieux de Cultes Musulmans sur la commune, l'association obtient du maire Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République) une salle de prière dans les locaux mêmes de la mairie, au mépris de la laïcité et de la Loi de 1905, l'État ne devant favoriser et ne financer aucun Culte.

Un local associatif est finalement réaménagé en Mosquée au 101 rue Raymond Poincaré à Yerres. L'école coranique de la Mosquée de Yerres permet, tous les dimanches de 10h00 à 12h00 aux enfants à partir de 7 ans de suivre des cours de langue Arabe et du Coran.

Qu'enseignent les prédicateurs Musulmans de l'AMY ? Un Islam ouvert et tolérant, respectueux des principes de la République Française ? L'AMY met à disposition un site officiel Internet pour mieux comprendre l'Islam. Les internautes peuvent ainsi parfaire leurs connaissances du Coran et de la sunnah du Prophète Mohamed, un article de référence tiré du site fondamentaliste islamique http://sajidine.com en donne une présentation : (hard-copy) "S'il (le Musulman) renie certains principes des croyances essentielles, qu'il en doute, rejette un devoir ou un interdit unanimement reconnu ou renie un seul mot du Coran, il sort de la religion, il est considéré comme un renégat auquel on enlève la nationalité islamique. L'apostasie est le plus grand crime en Islam."

Quitter l'Islam est un crime. Les Musulmans sont soumis à la pression de la communauté, ceux qui tentent de partir, de délaisser la religion, seront considérés comme des traîtres, des "renégats", rejetés par le groupe. La suite de l'article réoriente directement vers le site fondamentaliste http://sajidine.com (hard-copy), où l'on peut trouver toute la documentation de l'Islam rigoriste, en particulier les recueils de hadiths, comme le "Jardin des Vertueux" (hard-copy), véritable manifeste d'incitation à l'antisémite et l'antichristianisme et à la misogynie.

Sur http://sajidine.com, les fêtes autres que musulmanes sont interdites et ne doivent pas être fêtées. (hard-copy)

"En ce jour de 14 février, soi-disant « fête des amoureux » il nous semble important d'inviter le musulman à ne pas fêter ou participer à des fêtes d'origines païennes et de nous intéresser à la relation qui lie époux et épouse."
[...]
"L’Islam est basé sur l'adoration pure, pure de toutes associations et de toute adoration qui n'est pas légiférée et agréée par Allah et son Messager. A cet effet, nous vous invitons chères soeurs, chères frères de ne pas vous laisser prendre par la "Saint Valentin"."

L'Islam est totalitaire. Tout ce qui n'est pas islamique doit être rejeté. Les prédicateurs interdisent donc aux Musulmans de fêter la Saint-Valentin, fête des amoureux, car ne figurant pas dans le Coran.

On remarque que les responsables du site internet officiel de l'AMY publient également les préconisations pour bien se comporter en Islam avec sa femme. Le site internet comprend un chapitre sur "la femme en Islam", en cliquant sur "en savoir plus" (hard-copy) en bas de l'article, on accède au site islamiste http://www.womeninislam.ws/fr décrivant le statut de la femme en Islam (cliquez sur le lien du paragraphe "la correction infligée à la femme"), quelques extraits en gras italique ci-dessous : (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

LA FEMME EN ISLAM - La correction infligée à la femme

"Allah (l'Unique) dit :

Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez pas de voie contre elles. (Sourate 4: An-Nissa, verset 34.)

L’Islam a interdit de frapper la femme et a sévèrement mis en garde contre une telle attitude, parce qu’elle est généralement faible et incapable de se défendre. Le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:

«Qu’aucun de vous ne frappe sa femme comme on frappe un esclave alors qu’à la fin du jour il coïtera (peut-être) avec elle ». (Al Boukhari (5/1997), hadith n° 4908.)

Malgré cette interdiction, il a permis de la corriger, en cas de nécessité extrême et dans des circonstances spéciales, lorsque la femme se révolte contre son mari, en lui désobéissant sans raison valable. Oumou Koulthoum, fille d’Abû Bakr rapporte que : On avait interdit aux hommes de frapper leurs femmes, puis ils se plaignirent contre elles chez le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) qui leur laissa la voie libre pour les frapper, puis il dit : «La famille de Muhammad a reçu cette nuit la visite de soixante-dix femmes, toutes ayant été frappées ».

Dans ce noble verset, Allah (l'Unique) a expliqué les voies à suivre pour traiter la rébellion de la femme contre son mari –la pilule est parfois amère mais l’homme l’accepte afin de parvenir au bien escompté-, en trois étapes :

Première étape : l’étape du conseil, de l’exhortation, de l’intimidation par l’évocation du châtiment d’Allah, le rappel des droits du mari et de l’obligation de lui obéir. Cette phase se caractérise par la douceur dans la parole et l’affection. Si cette phase n’a pas été concluante, on passe à l’étape suivante.

Deuxième étape : L’étape de la mise en quarantaine dans le lit qui consiste à s’abstenir d’avoir des rapports avec elle, à lui tourner le dos au lit et ne plus lui adresser la parole. Dans cette phase, on joint la douceur à la dureté. Si ce traitement n’a pas été efficace, on passe à l’autre étape.

Troisième étape : La phase de la correction qui doit se faire sans violence, c’est-à-dire : sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage, car le but c’est de rétablir la discipline et non de lui faire mal, et de lui faire comprendre que son acte est inadmissible. Répondant à un homme qui lui avait demandé quel est le droit de l’épouse sur l’époux, le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

« C’est la nourrir quand tu te nourris, l’habiller quand tu t’habilles, ne pas frapper son visage, ne jamais lui dire : “Que Dieu l’enlaidisse !” et ne pas la mettre en quarantaine en dehors de son foyer ».(Ibn Hibbane (9/482), hadith n° 4175.)

Cette correction s’applique à deux catégories des femmes, ainsi qu’elles ont été établies par les psychologues :

Première catégorie : Les femmes autoritaires : ce sont celles qui éprouvent un plaisir à braver leurs maris et à les assujettir

Deuxième catégorie : Les femmes soumises (masochistes) : Ce sont celles qui éprouvent le plaisir à être frappées et à souffrir. G-A-Hodfield, un psychologue européen dit dans son livre La Psychologie et l’Ethique : « L’instinct de soumission s’accroît et la personne éprouve du plaisir à être assujettie et est ainsi heureuse de supporter la douleur. Cet instinct est très répandu chez les femmes, même si elles l’ignorent, c’est pour cela qu’elles sont connues pour leur capacité à mieux supporter la douleur que les hommes. Ce type de femme est plus impressionné par son mari chaque fois qu’il la frappe et la brutalise et il n’y a rien de plus pathétique pour ce genre de femmes qu’un mari toujours trop doux qui ne se révolte jamais malgré la provocation ».

La correction physique n’est intervenue qu’en dernier lieu dans les différentes phases du redressement et de l’éducation. L’Islam n’autorise le recours à celle-ci que si l’exhortation et la mise en quarantaine n’ont pas servi, de même, on ne recourt pas à cela avec une femme qui préfère le divorce à la correction. Il est à noter que la discrétion est de mise dans l’application de ces étapes : il faut que cela se passe entre les époux, hors de la vue des enfants et des proches. La correction est considérée comme un des moyens de la discipline et de l’éducation. Le père par exemple corrige son fils, le maître son élève dans le but de les discipliner et les éduquer.

Ensuite Allah (l'Unique)a indiqué à la fin du verset que cette mesure disciplinaire est suspendue dès lors que la femme devient obéissante, Allah (l'Unique) dit en effet :

Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)

Ceci prouve que le but visé par ces différentes phases est le rétablissement de l’ordre à travers lequel l’Islam veut préserver la famille de la dislocation, éviter la dispersion des enfants et les conséquences psychologiques qui accompagnent inéluctablement les divorces."

D'après les responsables de la Mosquée de Yerres, il est interdit au Musulman de frapper sa femme, sauf si elle lui désobéit. On peut imaginer que si la femme musulmane refuse de faire la vaisselle comme lui demande son mari, alors le mari doit imposer son autorité en trois étapes : la sermoner, la mettre en quarantaine, puis en dernier recours si elle est toujours désobéissante, il est alors permis de lui cogner dessus, mais précise-t-on : "sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage". Ouf, l'honneur est sauf !

Au passage, en cliquant sur "polygamie, témoignage", on remarque que la polygamie est une législation autorisée en Islam (hard-copy): "La polygamie est une législation divine qu’il n’est pas permis à celui qui croit aux messages célestes de nier ou de contredire. La polygamie en Islam est une sunna comme dans les autres religions célestes qui l’ont précédé"

L'AMY administre par ailleurs une chaîne Youtube diffusant des vidéos pour promouvoir l'Islam auprès des Fidèles. (hard-copy) La chaîne est accessible à partir du site officiel de la Mosquée (hard-copy)

Parmi les différentes vidéos diffusées par l'AMY, on trouve celle de l'islamiste radical indien Zakir Naïk, un extrait d'une de ses prédications donnée devant des indiens, en gras italique ci-dessous :

L'islamiste radical indien Zakir Naïk, une référence théologique pour les responsables de l'Association Musulmane Yerroise

"Frères ! Comme je l'ai déjà dit dans la Sourate al-Imran chapitre 2 verset 19 : "Certes, la Religion acceptée d'Allah c'est l'Islam." Donc, la seule religion acceptable auprès d'Allah, c'est l'Islam. L'islam veut dire céder votre volonté à Dieu.
Si vous lisez le Christianisme, le mot "Christianisme" n'existe pas dans toute la Bible. Comme l'Hindouisme n'est pas présent dans les textes hindous. Le mot "chrétien" apparaît dans les Actes des Apôtres, pour décrire les disciples de Jésus. C'était un surnom donné dans le livre des Actes par Antioche. Donc, le mot "chrétien" n'existe pas dans la Bible.
Donc Jésus préchait l'Islam. Il va revenir dans ce monde pour expliquer qu'il n'y a pas de Christianisme. Comme le Coran dit à propos d'Abraham, il n'était pas Juif ou Chrétien, il était Musulman. Abraham préchait l'Islam. Moïse préchait l'Islam.
[...]
Quelqu'un qui dit je ne suis pas ma Volonté mais la Volonté de Dieu, c'est un Musulman. Jésus était Musulman. Jésus préchait l'Islam. J'ai donné un cours sur les similarité entre le Chrisianisme et l'Islam, et j'ai démontré que le Christianisme ordonne de Croire en un seul Dieu, ne pas Croire dans la Trinité, ou que Dieu ait un fils, ou ne pas créer d'images.
Tout est dans la Bible. Il y a des versets à propos de la prière musulmane, l'aumône, le pélerinage et ne pas boire d'alcool. Allah est le même pour toute l'Humanité. Il a seulement donné une religion qui est l'Islam. Toutes les autres religions sont corrompues dès leur forme d'origine."
propagande antichrétienne et antihindouiste du prédicateur indien Zakir Naïk devant les indiens (hard-copy)

Pour le prédicateur Zakir Naïk, toutes les religions sont des corruptions, seule l'Islam est la vraie religion. Abraham, Moïse, Jésus et tous les Prophètes de la Bible étaient Musulmans. Le Christianisme, l'Hindouisme ou le Judaïsme n'existent donc pas. Il n'y a pas de Trinité et Jésus n'est pas le Fils de Dieu. Les Chrétiens, les Juifs et les Hindouistes vivent donc dans le péché et la corruption car ne croyant pas à la seule et vraie religion, l'Islam. Une incitation à la haine à peine déguisée contre les communautés juives, chrétiennes et hindouistes.

Parmi les autres vidéos diffusées, l'AMY fait la promotion de l'islamiste radical américain Khalid Yassin, (hard-copy), un prédicateur très prisé dans le monde Musulman, adepte de la théorie du complot. Pour ce prédicateur, les Musulmans sont persécutés à travers la planète par les non-Musulmans. Le cheikh Khalid Yassin explique par exemple dans une prédication, que le SIDA est un virus fabriqué par les américains dans un laboratoire à Fort Mac Kinley, dans le cadre du projet ("population 2000") de l'OMS et des Nations Unies pour éliminer les africains, les asiatiques et les pakistanais afin de protéger la civilisation occidentale (hard-copy).

Inquiétant que des responsables d'une association musulmane ayant officiellement pignon sur rue, en relation avec la municipalité administrée par Nicolas Dupont-Aignan puissent propager les prédications de cet extrêmiste. Dans la vidéo diffusée par l'association Musulmane Yerroise, Khalid Yassin fait la propagande du port du voile islamique qu'il compare au string. Extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

L'islamiste radical américain Khalid Yassin, une référence théologique pour les responsables de l'Association Musulmane Yerroise, pour qui le SIDA est un virus élaboré par les américains afin d'éliminer les non-occidentaux (africains, asiatiques, pakistanais...)

"Si une femme descendait en string cet escalier, faisait le tour de la salle et retournait d'où elle est venue, on serait stupéfait :"Que se passe-t-il ici ?" Mais nous n'aurions pas le droit de dire quoi que se soit, car dans cette société, il est admis qu'une femme porte cela en public."
[...]

"Je ne comprends pas pourquoi les Musulmanes posent problème. Que se soit à l'école ou ailleurs, juste parce qu'elles veulent couvrir leur corps et leur tête avec des vêtements amples, pourquoi une telle levée de boucliers ? Qu'ont donc besoin les médias de passer à l'attaque et de brandir des slogans :" Les Musulmans cherchent à dominer notre société ?" ou "Les Musulmans veulent nous imposer leur valeurs" ? J'aimerais rappeler qu'il y a encore 15 ou 20 ans, les religieuses catholiques devaient porter la même chose, vrai ou faux ?"
[...]
"Que veulent-ils que fassent nos Soeurs de Foi ? Est-ce qu'elles sont censées se défaire de leur voile du reste et arborer des strings ? Là, ils seraient tous d'accord ! Nous Musulmans, disons que nous ne sommes pas d'accord. Nous avons le droit de conserver des vêtements et une apparence dont nous estimons qu'ils protègent la dignité et la pudeur."

Pour justifier le port du voile à l'école, Khalid Yassin explique que puisque les femmes ont le droit de se promener en string dans les établissements, alors les Musulmanes devraient avoir aussi le droit de venir en hijab. Ce qui est bien évidemment faux. Aucune enfant ou étudiante ne vient à l'école juste avec un string. Aucune femme ne vient travailler dans les bureaux juste habillée en string. Aucune religieuse catholique ne vient prendre des cours habillée en Bonne Soeur dans les écoles publiques. Khalid Yassin développe un militantisme actif pour inciter les Musulmanes à protéger "leur dignité et leur pudeur" en revendiquant le port du hijab.

Quelle part a l'influence de ces islamistes radicaux sur les responsables de l'AMY, et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces enseignements "spirituels" sont diffusés dans les cours de l'école coranique de la Mosquée de Yerres aux jeunes Musulmans ?

"Je ne pouvais pas engager des fonds publics pour leur construire un lieu de culte. En revanche, j'ai mis à leur disposition une salle de la mairie". Nicolas Dupont-Aignan a même accepté dans cette salle de la mairie, de faire installer un rideau séparant les Musulmans et les Musulmanes.
Nicolas Dupont-Aignan, maire d'Yerres (Debout La République) - interviewé pour "Les journées de Strasbourg" en mars 2012.

"J'ai des rapports normaux, simples avec l'Association Musulmane Yerroise qui vient aux cérémonies patriotiques déposer une gerbe. Les choses se passent bien, je les rencontre régulièrement."
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par l'association islamiste "Fils de France" en juillet 2012, collabore activement au développement de l'Islam fondamentaliste, antichrétien et misogyne sur la commune de Yerres.

Camel Bechikh, président de l'association "Fils de France", à laquelle semble très attaché Nicolas Dupont-Aignan, fut membre du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP), organisation classée comme terroriste par les USA et le Canada pour son financement au Hamas. Il a participé en Iran à une conférence internationale pour la défense de l’Intifada palestinienne, un rassemblement antisioniste.

Camel Bechikh est également membre de l'UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, il a participé par exemple au congrès annuel (UOIF) du Bourget en 2013, réunissant des prédicateurs antisémites, antioccidentaux et antichrétiens du monde Musulman.
L'association "Fils de France" qui se veut patriotique et modérée, est co-dirigée par le prédicateur de l'UOIF Tareq Oubrou, qui dans les années 1990 préchaient les enseignement de Hassan Al-Bannah, le fondateur des Frères Musulmans, en expliquant par exemple que : "Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat".

Dans un article publié sur le site officiel de l'association (hard-copy), un auteur défend la chanteuse Diam's (Mélanie Georgiades), aujourd'hui embrigadée dans une secte où il lui est interdit de montrer une parcelle de son corps aux hommes, de leur serrer la main, d'écouter de la musique, d'aller à la piscine municipale, de faire du sport (essayer d'aller faire un footing en hijab). L'article publié sur "fils de France" explique que c'est normal, c'est à la République Française de s'adapter aux moeurs et coutumes de l'Islam !

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 février 2014

21/11/2013

Conférence de Hani Ramadan à la Mosquée AMAL de Mulhouse : « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur. »

L’Association des Musulmans d’Alsace (AMAL) a été crée en 1974 à Mulhouse. A cette époque là, le premier lieu de prière mis à disposition pour la communauté fût la Paroisse Sainte Jeanne d’Arc à Mulhouse.
En 1983, l’association AMAL rachète un ancien entrepôt qu’elle aménage en Mosquée afin de répondre aux besoins de la communauté grandissante. La même année elle organise le premier congrès des Musulmans de France à Mulhouse.
Le siège de l’association AMAL possède des locaux qui lui permettent de perpétuer ses activités : prières quotidiennes, cours de langue arabe, apprentissage du coran, cercles d’étude et conférences.
Les locaux sont devenus trop petits au fil des années pour pouvoir répondre favorablement aux besoins de la communauté surtout les jours d’affluence comme le vendredi et le mois de Ramadan. Le 18 octobre 2006, le Maire de la ville Jean-Marie Bockel et le conseil municipal ont généreusement cédé un terrain de 4 500 m2 d'une valeur de 235 000 euros à l'association aux dépends de l'argent du contribuableet au mépris de la loi 1905, l'État ne finance aucun Culte.

L'AMAL obtient, le 20 mai 2008 le permis de construire une Mosquée Pharaonique avec centre cultuel et culturel. (salles de prières hommes et femmes, salles d'ablutions, salles de sport, piscine, bibliothèque, centre commercial avec boucherie Halal). La mosquée de 1 200 m2 occupera une place centrale dans le complexe islamique.



Projet de construction de la Grande Mosquée An-Nour de Mulhouse et son minaret


L'AMAL avec d’autres associations Musulmanes de cinq grandes villes en France ont crée l’Union des Organisations Islamique de France (UOIF).
L'UOIF possède une soixante d'associations directement affiliées et plus d'une cent cinquantaine d'associations gérant les lieux de culte en France. Elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d'un Califat Mondial, l'instauration d'un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Des islamistes radicaux sont mis à l'honneur sur le site internet de l'AMAL, on peut y voir des liens pointant vers le site officiel de Tariq Ramadan, islamiste préchant la laïcité et le tolérance devant les médias, mais un Islam politique radical et militant dans ses ouvrages, et vers le blog de son frère Hani Ramadan.

Hani Ramadan, habitué des rendez-vous de l'UOIF, était présent à la Mosquée de Mulhouse le 26 octobre 2009 pour donner une conférence, "La Lumière du Coran", un véritable plaidoyer pour le Respect et la Tolérance entre Communautés, jugez-en vous même, un extrait, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

"Mon coeur est sain, si les connaissances que j'ai, dont je suis convaincu correspondent à la Vérité révélée et que je trouve dans le Coran et la Sunna. Quelqu'un considère par exemple que Dieu doit être compris "in tri", dans la Trinité, des trois personnes, je regarde dans le Coran : "et ne dîtes pas trois!".
La Trinité est rejetée, balayée dans l'Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur, parce qu'il a une connaissance qui est contraire à la connaissance révélée, et parce que le coeur a été crée par Dieu pour être le récipient de cette connaissance."

Pour Hani Ramadan, ceux qui ne possèdent pas la Révélation du Coran, la Connaissance, la Vérité, en particulier les Chrétiens, adeptes de la Trinité (Père, Fils, Saint Esprit), n'ont pas le coeur pur.
L'Imam distille aux fidèles Musulmans un message de mépris envers la Communauté Chrétienne. Quelles conséquences, quel impact peut générer ce type de prèche dans l'inconscient du Musulman pratiquant, et de ses rapports avec les autres Communautés, notamment pour les plus influençables ?


Tareq Oubrou, futur imam de la Grande Mosquée de Bordeaux , voulant instaurer un Califat mondial, Hassan Iquioussen, préchant la haine et le mépris de l'Occident, et des islamistes radicaux préchant à travers le monde musulman la haine du Juif, le Jihad ou la gloire des martyrs, comme l'imam égyptien Safwat Hijazi, interdit de séjour en Angleterre pour incitation à la violence terroriste,
sont également venus donner des conférences à la Mosquée de Mulhouse (hard-copy).

Tout aussi surprenant, le drapeau du Hamas a flotté sur la Mosquée de Mulhouse en 2008 !
Le Hamas est une organisation classée comme terroriste contrôlant la bande de Gaza en Palestine, formant des enfants au terrorisme, et dont la charte prévoit l'extermination des juifs (article 7), le remplacement de la Démocratie et de la laïcité par la Charia, la Loi Islamique (article 27).

622482DrapeauHamas.png

                         Drapeau du Hamas flottant sur la Mosquée de Mulhouse en 2008

 

196908enfantsduHamas.png

                           formation des enfants au terrorisme par le Hamas (Palestine)

On peut remarquer l'influence de cette propagande sur la Communauté Musulmane Mulhousienne, par exemple ici, lors d'une manifestation et démonstration de force, par l'importation du conflit israëlo-palestinien sur le territoire français le 31/05/2010 :


Allah Ouakbar !! Nous sommes tous des palestiniens ! Israël Assassin !! Boycottons Israël !!
Manifestation pro-palestinienne le 31 mai 2010 à Mulhouse.

Pensez-vous que l'Islam dispensé dans la Mosquée de l'AMAL de Mulhouse soit un Dogme respecteux des Valeurs de la République Française, de la laïcité, de ses Traditions et de sa Culture ? Quel Islam sera préché dans le futur complexe pharaonique islamique ?

550185Bockel.jpg

« Quand vous êtes dans une ville où il y a  un nombre important de musulmans, pour faire émerger un Islam modéré, respectueux de la République, il ne faut pas l’enfermer dans des caves, où dans des conditions d’exercice qui ne sont pas dignes. Donc, il faut les construire (mosquées). »
Jean-Marie Bockel, Maire socialiste de Mulhouse 2000-2010, sur Public Sénat le 21/12/2010

226703islamiste3.jpg

« Etre tué pour nous, n’est rien.C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.[...]. Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ». Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes. »
Safwat Hijazi -  TV Al-Aqsa du Hamas le  31/12/2008                       
invité et conférencier de « prestige » à la Mosquée de Mulhouse


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 septembre 2011

17/11/2013

Conférence de Tareq Oubrou, recteur de la future grande Mosquée de Bordeaux : "Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat"

Le Cheikh Tareq Oubrou, marocain arrivé en France à 18 ans, est membre de l'Asociation des Musulmans de la Gironde (AMG) et préside également l'association "imams de France". L'AMG a bénéficié au fil des décennies de largesses de la mairie de Bordeaux, de Jacques Chaban-Delmas tout d'abord qui donna son accord pour la construction d'une première Mosquée en 1981, puis de l'appui sans réserve du maire de Bordeaux actuel Alain Juppé, qui, surement avec pour objectif de conquérir un électorat Musulman, a fini par céder un bail emphythéotique de 99 ans pour la construction d'une grande Mosquée Cathédrale, centre cultuel et culturel, qui disposera au total d'une surface au plancher de 10 500 m², d'un parking de 8 000 m², et de 2 500 m² de cours et jardins. Des appels aux dons sont lancés sur le site de l'AMG, (hard-copy) afin de recueillir le financement de cette Mosquée estimé à 1 800 000 euros.

 

727189MosqueBordeaux.jpg

                                  projet de la future Grande Mosquée de Bordeaux

Tareq Oubrou affichait ouvertement dans les années 90 son assiduité aux enseignements de Hassan-Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, une organisation islamiste faisant pression dans les pays arabes afin d'instaurer un pouvoir islamiste en lieu et place de démocraties et au mépris de la laïcité. Vous pouvez visionner ci-dessous une de ses conférence en intégralité sur Dailymotion en 5 parties, datant approximativement de cette époque : (ci-dessous la première partie, les autres parties son visualisables en cliquant sur "Dailymotion" pendant la retransmission de la vidéo, vous accéderez au site dailymotion ou toutes les autres parties sont disponibles)


En gras italique ci-dessous, quelques extraits marquants :

"Le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Calife est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat.[...]

Hassan-Al-Bannah nous parle d'un Islam global. L'Islam touche à tous les domaines de la vie. c'est une organisation, c'est un ordre des choses qui touchent à tous les phénomènes et les champs de la vie. [...] Comme le veut le Coran, C'est un état , c'est un pays, dans le sens géographique, c'est à dire qu'il regroupe toute la communauté dans une géographie, il n'y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l'Islam. Les Frères Musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. Ils reconnaissent une communauté qui doit être réunie autour d'un Califat qui a ses représentants dans ces différents pays. C'est un gouvernement car la politique est un élément, une partie de l'Islam. Le Prophète Mohammed était un chef d'Etat et avait des rapports avec les juifs les chrétiens, il dirige la vie par la religion, il dirige la relation entre les hommes par la religion, mais pas à la manière écclésiastique ou judaïque du terme. C'est une manière de vivre, c'est une conception des choses.

Le Cheikh Tareq Oubrou répond ensuite aux différentes questions des jeunes :

"Puisque la Politique fait partie intégrante de l'Islam, comment peux-tu nous conseiller, nous jeunes français musulmans de participer à la politique de notre patrie la France et de ne pas laisser le terrain libre aux non-musulmans. (service national, adhésion partis politiques, carte électorale) ?"

La vraie politique du musulman c'est de pratiquer son Islam, de le manifester, La politique des Musulmans c'est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge, mais notre politque est construite sur la sincérité, sur le comportement droit, c'est porter l'amour dans le coeur envers les autres, notre politique c'eet un changement radical et profond dans les hommes et dans les société, il ne faut pas que l'on rentre dans un engrenage dans le sens politique politicien, les élections, [...]"

Tareq Oubrou tient devant une assemblée un discours radical s'inspirant directement de la doctrine des Frères Musulmans : tout bon musulman se doit de travailler à un objectif final, sur le long terme, l'instauration d'un Califat, c'est-à-dire un Etat, un pouvoir islamiste basé sur les Lois Divines édictées par le Coran et la Sunna (faits et gestes du Prophète Mohammed) et qui doit s'étendre au delà des frontières géographiques et politiques. Tareq Oubrou conseille , par exemple, aux jeunes Musulmans de ne pas s'investir dans la vie politique des autres (non-musulmans), "qui est construite sur le mensonge".

Au fur et à mesure de sa notoriété grandissante, face aux journalistes et aux Occidentaux, Tareq Oubrou se doit aujourd'hui de modérer son discours, le rendre plus policé, mais on peut toujours décrypter dans ses ouvrages quelques signes, comme par exemple dans le livre ou il est interviewé "Loi d'Allah, loi des hommes" (2002), on peut y lire page 43 : "Hassan-Al-Bannah reste pour moi un des personnages qui m'ont le plus marqué avec Shafi'i, Ghazali, Ibn Arabi, Ibn Taymiyya et d'autres." Tous ces différents Guides Musulmans cités par Tareq Oubrou prônent un Islam Radical, c'est à dire totalitaire, intolérant, contraire aux Lois et Valeurs de la République. (voir pourrez trouver une partie des oeuvres de ces Guides Musulmans à l'Institut de Monde Arabe, et pour plus de détails sur les références, consultez par exemple le livre de Joachim Véliocas "Ces maires qui courtisent l'islamisme" p31-34.

Quelle influence, quels Messages Tareq Oubrou fait-il passer à la Communauté Musulmane de Bordeaux, à l'AMG, ou dans l'association "imams de France" ? Y-a-t-il une chance, à votre avis, de retrouver des textes de Hassan-Al-Bannah, et des penseurs de l'Islam Radical dans la future bibliothèque de la Grande Mosquée de Bordeaux ? Pensez-vous que cela sera un Islam Tolérant, Spirituel qui sera transmis aux jeunes Musulmans ?

 

456193MosqueBordeauxAlainJupp.jpg

"Est-ce que la France, est-ce que la République Française est islamo-compatible ou pas ? Evidemment oui. Parce que toutes nos valeurs, précisément liberté, égalité, fraternité, laïcité, respect de l’autre, nous conduisent à dire que la société française comme elle l’a été dans le passé, parce que la France a été historiquement un grand pays d’immigration, doit être accueillante et respectueuse des différences."
[...]
L'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou est un homme qui défend les valeurs de la République"

Alain Juppé - Maire de Bordeaux sur Europe 1 (09/12/2009)

 

773014MosqueBordeauxTareqOubrou.png

"La violence contre les femmes revient plus à un problème de psychologie sociale, de culture qu'à un problème véritablement lié à cet enseignement coranique qui autorise l'homme à "corriger" sa femme si elle s'abstient de répondre à ce devoir conjugal."

Tareq Oubrou "Loi d'Allah, loi des Hommes" Albin-Michel (2002)


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 février 2011