Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2017

La Grande Mosquée de Lyon sous la direction de l’islamiste Kamel Kabtane et avec la collaboration de Gérard Collomb, endoctrine les Musulmans à la haine des femmes, des Chrétiens et des Juifs

Arrivée en masse dans la région lyonnaise à partir des années 1970, la communauté musulmane de Lyon a fait émerger en quelque décennies l'installation définitive des coutumes et des moeurs islamiques dans la capitale des Gaules, par l'intermédiaire de la loi du regroupement familial.
Pour satisfaire les exigences de la communauté afin qu'elle se sente "comme au bled", les élus politiques ont tout mis en oeuvre pour obtenir le permis de construire d'une Grande Mosquée.
Après maints périples, le sésame est accordé par Michel Noir, ex-maire de Lyon, le 29 août 1989.
Les travaux peuvent alors démarrer et le 30 septembre 1994, environ 600 personnes ont participé à l’inauguration de la Mosquée en présence de Michel Noir, maire de Lyon, Charles Pasqua (à l'époque, ministre de l’Intérieur et des cultes), et d’ambassadeurs de pays musulmans, dont l'Arabie Saoudite.


La Grande Mosquée de Lyon et son minaret de 25 mètres


Musulmans sortant de la Grande Mosquée de Lyon un jour de prière

Le lieu de culte a depuis prospéré et permis l'enracinement de l'Islam radical sunnite fondamentaliste, la Mosquée de Lyon est d'ailleurs considérée comme un des foyers de la propagation du terrorisme islamique en France d'après un document de 17 pages publié par le Département d’État américain au mois d'août 2004, intitulé : "Matrix of Threat Indicators for Enemy Combattants".

Le 21 avril 2004, Abdelkader Bouziane, imam de la Mosquée de La Duchère (un quartier de Lyon), et invité régulièrement à la Grande Mosquée de Lyon pour y donner des conférences, est expulsé en "urgence absolue" vers l'Algérie pour "atteinte à l'ordre public, du fait de son activité doctrinale salafiste".


Le 11 juin 2017, les responsables de la Mosquée de Lyon reçoivent l'imam de la Mosquée de Valence, Abdallah Dliouah
(photo)
, un soutien de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans et de l'AKP, le parti conservateur turc, proche de la mouvance d'extrême-droite néo-nazie des Frères Musulmans.

 

Abdallah Dliouah est un activiste qui mène sur sa page Facebook une véritable campagne politique antioccidentale et antisioniste. Il était fier de publier il y a quelques mois la photo du grand mufti de Jérusalem, Amin Al-Husseini, la plus haute autorité musulmane durant la seconde guerre mondiale ayant collaboré avec Adolf Hitler à Berlin à partir de 1942 à la mise en place de la Solution Finale : l'extermination programmée des Juifs.

Il est inquiétant de constater que ce militant politique radical ait pignon sur rue auprès des responsables de la Grande Mosquée de Lyon et soit invité pour y donner des conférences.

L'endoctrinement des Fidèles de la mosquée de Lyon se fait également par les "Saintes Écritures". Pour se comporter en bon Musulman, il est nécessaire de suivre rigoureusement les lois et les commandements décrits dans le Coran et la Sunna, en particulier dans les hadiths sahih (authentiques), c'est-à-dire les faits et gestes du beau modèle de l'Islam, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains.

Les hadiths les plus sacrés, authentiques, les plus diffusés et respectés par la communauté musulmane sunnite sont ceux rapportés par les imams Boukhari et Muslim datant du IXème siècle, dont une compilation importante est disponible sous forme d'un livre "les jardins des vertueux" (Ryad as-salihin) que l'on peut se procurer dans n'importe quelle librairie islamique, Mosquée sunnite, FNAC ou sur Amazon. La totalité de l'ouvrage est également disponible gratuitement en ligne à partir du site de la Mosquée de Lyon (hard-copy).

 

Le site internet officiel de la Grande Mosquée de Lyon publie quelques hadiths extraits du livre "les jardins des vertueux" (hard-copy) afin d'éduquer et soumettre tout Musulman sur le plan social, économique, juridique et législatif à la religion de "Paix et Tolérance". Quelques extraits :

-                                           

 

"Du droit de l'époux sur sa femme

Les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence que Dieu a accordé à certains sur d'autres et en vertu des dépenses qu'ils font (pour assurer leur subsistance). Les femmes pieuses sont réservées, elles préservent dans le secret ce que Dieu tient à voir préserver (litt. : ce que Dieu préserve). (Coran. 4/34)

279- Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Quand un homme demande à sa femme de partager sa couche, qu'elle refuse et qu'il passe la nuit irrité contre elle, les anges la maudissent jusqu'au matin." (Bukhârî/Muslim)

282- Abû 'Alî Talq b. 'Alî rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Lorsqu'un homme sollicite sa femme pour satisfaire ses désirs, qu'elle réponde (sur le champ) à cette sollicitation, même si elle est occupée à faire son pain." (al-Tirmidhî) (hasan)

283- Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Si j'avais ordonné à une personne de se prosterner devant une autre, j'aurai ordonné à la femme de se prosterner devant son époux." (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

284- Umm Salama rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "La femme qui meurt alors que son mari est satisfait d'elle entrera au Paradis." (al-Tirmidhî) (hasan)

285- Mu'âdh b. Jabal rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Toute femme qui cause du tort à son époux en ce bas-monde, se verra adresser par la Hûri de cet homme les reproches suivants : "Ne lui cause pas de tort, Dieu te maudisse ! Il n'est auprès de toi qu'un invité qui est sur le point de te quitter pour nous rejoindre." (al-Tirmidhî) (hasan)

286- Usâma b. Zayd, rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Je n'ai pas laissé derrière moi de source de sédition plus pernicieuse pour les hommes, que les femmes." (Bukhârî/Muslim)"

La femme musulmane doit être aux ordres de son mari, lui obéir et satisfaire ses moindres désirs, sinon, elle sera maudite en Enfer. Elle est également "source de sédition pernicieuse". (hard-copy 1) (hard-copy 2).

                                    

"De l'interdiction faite à la femme de voyager seule

986- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Il n'est pas permis à une femme qui croit en Dieu et au Jour dernier d'effectuer un voyage, d'une journée et une nuit, sans être accompagnée d'un proche parent." [Toute personne qu'elle ne peut épouser légalement : son père, son fils, son frère, son neveu, son gendre] (Bukhârî / Muslim)

987- Ibn 'Abbâs Radhi Allah 'Anhou a entendu ces paroles du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Qu'aucun homme ne s'isole avec une femme qui n'est pas accompagnée d'un proche parent et qu'aucune femme n'entreprenne un voyage sans être accompagnée d'un proche parent."

La femme musulmane n'est pas libre de se déplacer sans la permission de son mari ou d'un membre de sa famille. Il lui est par exemple interdit de voyager seule. (hard-copy)

Un passage concerne le salut des mécréants (et oui, un Musulman ne salue pas les non-croyants comme ses coreligionnaires !) (hard-copy)

                    
"De l'interdiction faite au musulman de saluer les mécréants en premier suivi de la manière de leur rendre le salut

863- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Ne saluez pas les juifs ni les chrétiens en premier. Et lorsque vous rencontrez l'un d'eux dans un chemin, acculez-le vers le passage le plus étroit." (Muslim)"

Les Chrétiens et les Juifs ne doivent pas être traités comme les Musulmans, il ne faut pas les saluer en premier ! Est-ce là une leçon de respect, de tolérance et d'humilité ?

Le mythe du Juif tueur de Prophètes et maudit par Dieu est récurrent dans la théologie islamique, et repris sur le site de la Mosquée de Lyon :

 

"Il a aussi fait cette invocation : "Dieu maudisse les juifs qui ont transformé en mosquées (synagogues) les tombeaux de leurs Prophètes. Il a maudit les hommes efféminés et les femmes viriles". (hard-copy)

A noter qu'une partie de l'ouvrage "Les jardins des vertueux" est consacrée au jihad islamique, le combat armé contre les mécréants. Il est utilisé comme manuel de stratégie militaire par les combattants de l'État Islamique du Moyen-Orient et en Europe.

Couverture du n°2 du périodique "Dar-al-Islam", diffusé par l'État Islamique, dont les hadiths de Boukhari et Muslim tirés des "Jardins des vertueux", constituent une arme idéologique pour justifier la guerre contre la civilisation occidentale considérée comme perverse.

Les hadiths tirés des "jardins des vertueux" de Boukhari et Muslim sont repris dans les périodiques de propagande telles Dar-al-Islam, Rumiyah et Dabiq diffusés par les factions islamiques (Al Qaïda, Daech, ...) pour justifier leur guerre contre l'Occident.

Est-ce le rôle d'un des plus grands édifices religieux islamique de France de diffuser de tels messages intolérants, traitant la femme comme un sous-être humain, les Chrétiens et les Juifs comme des citoyens de seconde espèce sur le territoire français ? Pourquoi ce mépris ? Pourquoi les responsables de la Mosquée de Lyon continuent-ils d'endoctriner les Musulmans avec de tels écrits dogmatiques irrespectueux (en ligne depuis près de dix ans) ? Favorisent-il le vivre-ensemble entre les communautés ?

Kamel Kabtane ne s'est pas arrêté en si bon chemin : un nouvel Institut islamique, l'Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM) a été inauguré en grande pompe le 24 novembre 2016 en présence du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, actuel ministre de l'Intérieur, et de son prédécesseur Bernard Cazeneuve. Une polémique est née quant au mode de financement de ce nouveau lieu d'endoctrinement.
Pour compléter un coût initialement prévu à 8,8 millions d’euros, les fondateurs de l’IFCM envisageaient une aide de l’Algérie et de l’Arabie saoudite. Protestation de Laurent Wauquiez, qui dénonce une ingérence de puissances étrangères dans la gestion d'un lieu de culte en France.
Kamel Kabtane s’en offusque : « On ne va pas construire ici une école coranique ou une madrasa, c’est tout le contraire, les Saoudiens ne sont jamais venus nous imposer quoi que ce soit, la mosquée de Lyon est un modèle d’indépendance, un laboratoire français, ce projet culturel intéresse tous les citoyens d’une métropole européenne. »
Que les saoudiens financent une partie du projet de l'IFCM, les propagateurs de l'islam wahhabite, le dogme islamique le plus intolérant qui soit envers les femmes, les Chrétiens et les Juifs, ne semble pas poser de problème à Kamel Kabtane, au contraire.

Le 24 novembre 2016, le préfet du Rhône Michel Delpuech, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane (à gauche), le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve (au centre) et le maire de Lyon Gérard Collomb (à droite) ont posé la première pierre du nouvel Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM).
Les élites politiques socialistes collaborent activement à l'islamisation de la ville de Lyon, et donc à long terme, à l'enracinement idéologique de la charia coranique.

L'islamiste radical Kamel Kabtane (au centre), chaleureusement applaudi par Bernard Cazeneuve (à gauche) et Gérard Collomb (à droite) lors de l'inauguration de l'Institut Français de Civilisation Musulmane le 24 novembre 2016.

L'Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite connaît un essor exceptionnel sous la direction de Kamel Kabtane (photo) dans la région lyonnaise, avec l'appui des élus socialistes.
 
A noter que Kamel Kabtane fait également partie du conseil d'administration de la Fondation de l'Islam de France, nouvelle institution dont le but est de valoriser et contribuer à mieux faire connaître la religion et la civilisation musulmanes sur le territoire français.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 juin 2017

11/07/2015

Anouar Kbibech, nouveau président du CFCM, diffuse avec le Rassemblement des Musulmans de France, l’islam rigoriste des prédicateurs marocains : voile islamique obligatoire, coups de fouet, meurtre des apostats, combattre et égorger les Infidèles

L'islam en France est majoritairement sous le contrôle de puissances étrangères (essentiellement le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït), qui décident en partie quels sont les imams et prédicateurs habilités à enseigner dans les Mosquées de France.
Une de ces organisations islamiques les plus connues est le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) sous l'influence du Maroc. Son président, le marocain Anouar Kbibech, a été élu le 30 juin 2015 président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), il devient ainsi un des principaux interlocuteurs face au gouvernement Valls sur les questions de l'Islam en France.

Il est inquiétant de confier une telle responsabilité à un prédicateur soumis à l'influence d'une puissance étrangère, le Maroc, pays dont la pratique religieuse islamique est reconnue pour ne pas être particulièrement tolérante envers les Chrétiens, les femmes et les Infidèles.

Le culte officiel du Maroc est l'Islam malékite, une branche dure de l'Islam radical, qui appelle les Musulmans à revenir aux fondamentaux de la vie du Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, c'est-à-dire l'application de la loi islamique.

Le 7 juillet 2015, arrestation de cinq Marocains n'ayant pas respecté le jeûne du Ramadan à l'aéroport de Marrakech. A la vue de tous, ces jeunes "provocateurs", pour compenser la forte chaleur d'été, ont voulu se rafraichir en buvant des jus de fruit, un véritable crime vis à vis de la charia islamique. Ces jeunes gens encourent entre un et six mois de prison.


Des Musulmans marocains endoctrinés lynchent un homosexuel dans la ville de Fès en juillet 2015. Est puni d'emprisonnement au Maroc, tout « acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe » (article 489 du code pénal marocain)

La loi marocaine prévoit également l'emprisonnement de tous ceux qui envisagent de faire du prosélytisme en tentant de convertir un Musulman au Christianisme. Il n'y a donc pas de liberté de conscience.
« Est puni d'un emprisonnement de 6 mois à 3 ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats.
En cas de condamnation, la fermeture de l'établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder 3 ans. »

article 220 du code pénal marocain.

Des Chrétiens marocains obligés de se cacher pour vivre leur Foi, peuvent être arrêtés et emprisonnés, simplement parce qu'ils transportent des Bibles !

Il faut également préciser que depuis la fin de la colonisation en 1956, aucune Église n'a été érigée sur le sol marocain, alors que plusieurs milliers de Mosquées et salles de prière islamiques ont été construites sur le sol français. Où sont les échanges cordiaux, la Fraternité, la Tolérance ?


Mohammed VI, roi du Maroc et commandeur des Croyants, fait appliquer en partie la Charia : condamnation des homosexuels, arrestation des non-jeûneurs pendant le Ramadan, et des apostats de l'Islam. L'idéologie de référence du CFCM de Anouar Kbibech

Anouar Kbibech implante progressivement depuis plusieurs années, l'Islam fondamentaliste marocain dans les centres islamiques de l'hexagone. Mais pour faire passer la pilule et occulter les faits et la réalité de l'intolérance islamique, Anouar Kbibech applique la Taqqya, la dissimulation en Islam, leçon apprise du prophète Mohamed dans un hadith de Boukhari pour mener à bien ses projets d'implantation de l'Islam sur la terre des Infidèles : "la guerre, est tromperie" (page 224).
Devant les média, Anouar Kbibech délivre un message de respect et tolérance, l'Islam serait d'après lui "compatible avec la République", les Musulmans manquent de lieux de Culte en France et il faut doubler le nombre de Mosquées, Anouar Kbibech explique également que les actes barbares des jihadistes n'ont rien à voir avec l'Islam.
Dans une interview pour le journal "Planet", Anouar Kbibech déclarait que "les cas de radicalisation à la mosquée sont pratiquement inexistants".

C'est ce qu'on peut appeler l'argumentaire de l'"inversion du miroir", que l'on pourrait résumer ainsi : l'Islam paraît violent ? Non, ce n'est pas vrai, ce n'est l'oeuvre que de quelques déséquilibrés, pour éviter l'amalgame et lutter contre la persécution de la communauté musulmane en France, construisons davantage de Mosquées pour montrer notre solidarité.

Quelle garantie avons nous que les prédicateurs marocains invités à venir précher dans les plus grandes Mosquées de France à l'initiative du RMF dirigé par Anouar Kbibech soient plus tolérants que dans les Mosquées du Maroc ? Aucune.

Pour s'en convaincre, il suffit de constater que le site officiel du Rassemblement des Musulmans de France sous la responsabilité de Anouar Kbibech, fait la promotion des évènements et rencontres de prédicateurs marocains venant enseigner l'Islam radical dans les Mosquées de France.
Ces évènements sont préparés sous l’influence des autorités marocaines. En mai 2012, le rassemblement annuel des Musulmans de France à Forbach avait eu lieu avec la participation du consul général du Maroc en poste à Strasbourg, Youssef Balla.


Par l'intermédiaire du RMF, Anouar Kbibech généralise la diffusion de l'enseignement par le cheikh marocain Saïd El Kamali
(hard-copy), du livre des "40 hadiths" de l'imam radical an-Nawawi dans toute la France.

Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains. Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout bon Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah.
Ces hadiths constituent avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh. Quelques extraits de ces fameux 40 hadiths (ouvrage que vous pouvez vous procurer dans n'importe quelle FNAC ou Mosquée qui se respecte), pour devenir un bon Musulman :

"8- Le caractère sacré du Musulman. Le huitième Hadith D’après Ibn ‘Omar l’Envoyé d’Allah a dit : « Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale.
S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

p27

"14 – L’inviolabilité du sang du Musulman. Le quatorzième Hadith Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».
p37

"17 – La généralité du bel-agir. Le dix-septième Hadith D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».
p41


Les 40 hadiths de an-nawawi constituent la base fondamentale, avec le Coran, de justification du jihad islamique, la guerre sainte contre les Mécréants, comme le déclare le Prophète Mohamed : "
Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah"


Le cheikh marocain Saïd Al Kamali vient régulièrement en France en partenariat avec le RMF de Anouar Kbibech pour diffuser l'Islam fondamentaliste dans les Mosquées : les 40 hadiths de Nawawi, incluant le jihad islamique, le meurtre des apostats et des personnes commettant l'adultère

7ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine les 5 et 6 avril 2014 avec Anouar Kbibech (à gauche) et son protégé le cheikh marocain Saïd Al Kamali (à droite), ce prédicateur explique dans les Mosquées que le voile islamique est OBLIGATOIRE pour la femme musulmane

 

Amine Nejdi, l'imam influent de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, est aussi le vice-président du RMF, président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et membre du Conseil Européen des Oulémas Marocains (CEOM). Amine Nejdi administre le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Al-wassat (hard-copy), sur lequel on trouve les principes de l'idéologie du fondamentalisme islamique.

Amine Nejdi explique sur le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le Jihad, la Guerre Sainte contre les non-Musulmans est une prescription juridique islamique OBLIGATOIRE pour les Musulmans contre tous ceux qui sont « hostiles à l’Islam ».
Comme le Prophète Mohamed en son temps, les Musulmans se doivent de rester soudés et prendre les armes contre les gens « hostiles à l’Islam » ne respectant pas l’ordre islamique.
Que signifie « hostile à l’Islam » et « défendre l’Islam contre toute agression » ? Qu’est-ce qu’une agression contre l’Islam ? Est-ce le fait d’interdire une femme Musulmane de venir travailler en hijab ? Interdire la viande halal dans les cantines scolaires et empêcher ainsi les jeunes Musulmans de pratiquer leur Religion ? Interdire la juridiction islamique en France, dont les principes (Loi du Talion, héritage,…) sont contraires aux Lois de la République ? Offenser les Musulmans en mangeant pendant le Ramadan ?
Ces textes sont une incitation à la violence à peine voilée, contre ceux qui critiquent l’Islam et qui refusent de voir ses principes empiéter l’espace public et privé.
D'après Amine Nejdi, le voile islamique préserve la femme, celles qui ne le portent pas sont comme les sucettes qui attirent les mouches.


Amine Nejdi, vice-président du RMF de Anouar Kbibech, explique sur le site internet de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le combat armé, le jihad islamique, est une obligation contre ceux qui sont hostiles à l'Islam, et que le voile islamique est une prescription obligatoire édictée par le Prophète Mohamed

A la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd al Kamali répondent aux questions que les Musulmans se posent pour avoir un bon comportement en Islam
"Le mieux pour la femme c'est de ne pas voyager toute seule. Sauf lorsqu'il s'agit d'un cas extrême, d'une urgence, mais si c'est pour visiter une ville ou faire du tourisme, il faut éviter qu'elle parte seule."
[31:54]
"Le Coran nous a montré ce qu'il faut faire dans ce genre de situation, il dit que si jamais une épouse a commis l'adultère et qu'il y a quatre témoins qui ont témoigné, dans ce cas, le juge saura comment donné son jugement."
[01:25:30]
"Si jamais cet homme n'a pas dit vrai, et n'apporte pas la preuve du témoignage de quatre personnes (qu'elle a commis l'adultère) on applique sur lui la sentence qui est de 80 coups de fouet."
[01:27:13]
Devant les fidèles Musulmans de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd Al Kamali, prédicateurs du RMF, légitiment les sentences des lois coraniques de la Charia : interdiction à la femme de voyager seule et coups de fouet pour le mensonge et l'adultère (hard-copy).
Est-ce donc cela "l'Islam compatible avec la République", d'Anouar Kbibech ?

 

Il est inquiétant de constater que Anouar Kbibech souhaite avoir comme principal collaborateur Amine Nejdi au sein du CFCM, comme il l'a déclaré dans une interview pour le média "l'Opinion" :
"- journaliste : qui ferait partie de ce conseil théologique (CFCM) ?
- Anouar Kbibech : Il faut pour cela des personnes qualifiées et compétentes, des savants musulmans français. Par exemple, Tareq Oubrou (recteur de la mosquée de Bordeaux), Ahmed Jaballah (UOIF) ou encore Amine Nejdi du RMF (Rassemblement des Musulmans de France), imam de la Grande mosquée Assâlam de Tomblaine-Nancy"

Le RMF fait la promotion sur son site officiel des prédicateurs fondamentalistes Nader Abou Anas ou du cheikh saoudien Saad Al Brik lors de la 8ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine à Forbach les 23 et 24 mai 2015 (hard-copy)

Nader Abou Anas, est l'imam de la Mosquée du Bourget et un prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas, prédicateur du RMF, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Quant à Saad al Brik, il anime une émission sur IQRA TV, la célèbre chaîne saoudienne, où il prononce des sermons et des discours politiques de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.

Le prédicateur saoudien anti-occidental et misogyne Saad Al Brik, participe aux rencontres annuelles organisées par le RMF à Forbach.

Ces prédicateurs invités par le RMF, diffusent-ils un islam "compatible avec la République" ?

Le RMF de Anouar Kbibech mène également des actions militantes. Sur le débat qui a défrayé la chronique concernant une Musulmane qui refusait d'ôter son voile pendant qu'elle travaillait dans la crèche Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes, voici ce que reprend le site du RMF :
"Assignée, déclarée, agitée, la laïcité voit son champ s’étendre à ce qu’elle n’est pas, ce qui la vide peu à peu de sa substance et de son intelligence."

Le RMF est clairement contre la loi interdisant le port du voile islamique dans les crèches. Anouar Kbibech est-il réellement le bon candidat pour construire un "Islam des Lumières" en France ?

 

« Cette haute distinction vient saluer le travail de M. Anouar Kbibech (...) au service de l’islam et des musulmans de France. Elle vient également couronner des efforts inlassables pour renforcer les conditions d’un meilleur "vivre ensemble" entre les différentes composantes de la société française, notamment par un engagement sans faille dans le dialogue interreligieux »
Extrait du communiqué officiel de l'Ordre National du Mérite le 27 novembre 2014 qui récompense Anouar Kbibech pour services rendus à la nation française.
Une intronisation officielle de l'Islam radical marocain en France.


Respectivement de gauche à droite : François Fillon, Anouar Kbibech, Mohamed Moussaoui et Dalil Boubakeur, réunis contre l'instrumentalisation de l'Islam en politique en 2012. L'islamisation de la France est en marche

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 juillet 2015

27/06/2015

Claude Bartolone inaugure le chantier de la future Grande Mosquée de Montfermeil, diffusant l’idéologie des fondamentalistes de l’Islam sunnite : Jihad offensif, meurtre des apostats, lapidation des homosexuels, humiliation des Chrétiens et des Juifs

Montfermeil, est une ville à forte population immigrée de la banlieue est de Paris (Seine-Saint-Denis). La principale association de la communauté musulmane de la ville, l'Association Cultuelle des Musulmans de Montfermeil (ACMM), est en froid depuis quelques années avec le maire UMP Xavier Lemoine.
En effet, ce dernier veut fermer la Mosquée Masjid As Salam locale, car d'après des expertises, le lieu de Culte serait non conforme aux normes de sécurité. Ayant obtenu gain de cause devant un tribunal, une partie de la Mosquée a été détruite le 10 octobre 2014.


Musulmans écoutant un sermon à la Mosquée Masjid as Salam de Montfermeil

Afin de ne plus subir les attaques du maire contre la Mosquée existante, en janvier 2013 l'ACMM, en partenariat avec l’Association Socioculturelle et Educative de Montfermeil (ASCEM) pilote le projet de construction d'une nouvelle Mosquée.


Xavier Lemoine lutte depuis plusieurs années contre l'Islam radical solidement implanté à Montfermeil. Dans une interview, il explique comment, lors des émeutes de l'automne 2005, les fausses informations propagées par une partie de la Oumma, la communauté islamique de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, avaient embrasé une partie des banlieues françaises.

Que diffusent les prédicateurs de la Mosquée de Montfermeil à leurs fidèles Musulmans, un Message d'Amour de Paix et Tolérance ? Les ouvrages de référence servant à l'apprentissage de l'Islam sont le Coran et les textes des hadiths de l'imam Boukhari.
Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains. Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout bon Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah.
Ces hadiths constituent avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh.
Cette idéologie constitue ce qu'on appelle communément l'Islam radical sunnite.
Les quatre tomes des hadiths de Boukhari (Sahih Boukhari) sont intégralement disponibles en ligne au format PDF, à partir du site internet officiel de la Mosquée de Montfermeil.

Le tome IV du Sahih de Boukhari contient le parfait manuel de guerre du jihadiste, "Le combat pour la cause de Dieu".
Sur près de 200 pages (p80 à p265), toutes les règles de la lutte armée contre les Infidèles y sont décrites (partage du butin, gestion des otages, quand attaquer, quand défendre, qui a-t-on le droit de tuer, règles que doivent respecter les peuples vaincus et soumis à l'Islam...). Toutes ces lois sont établies en fonction du comportement du Prophète Mohamed pendant ses différentes batailles menées pour asseoir son pouvoir.


Les ouvrages de référence de l'Islam fondamental sunnite sont en ligne sur le site de la Mosquée de Montfermeil : le Sahih de Boukhari préche le Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles.

Ci-dessous, un rapide aperçu du tome IV du Sahih Boukhari disponible en ligne à partir du site de la Mosquée de Montfermeil :

"Sur le combat mené contre les Juifs
2925 - Abd Allah Ben Umar rapporte que le Messager de Dieu avait dit : "Vous combattrez les Juifs si bien que lorsque un d'eux se cache derrière une pierre, la pierre dira : "Serviteur de Dieu, voici un Juif derrière moi, tue le !"

2926 - D'après Abu Houreyra, le Messager de Dieu a dit : "Ne viendra l'Heure que lorsque vous combattrez les Juifs, que lorsque la pierre derrière laquelle se cache le Juif dira : "Musulman ! Voici un Juif derrière moi, tue le !"

Sahih Boukhari - tome IV - p164

"R 169 - Le fait de tuer le prisonnier ou de tuer un individu après l'avoir d'abord attaché.
3044 - D'après Anas Ben Malik, l'année de la Victoire, le Messager de Dieu entra à la Mecque, casque en tête. Lorsqu'il l'enleva, un homme arriva et lui dit : "Ibn Khatal s'accroche aux voiles de la Ka'ba.
- Tuez-le ! commanda le Prophète."
Sahih Boukhari - tome IV - p234

"2843 - Zayd Ben Khalid : le Messager de Dieu dit : "celui qui équipe un combattant pour la cause de Dieu est considéré comme avoir participé au Combat. Celui qui remplace dans le bien un combattant pour la cause de Dieu est considéré comme avoir participé au Combat"
Sahih Boukhari - tome IV - p118

"2946 - d'après Abu Houreyra, le Messager de Dieu dit : "j'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent qu'il n'y a de dieu que Dieu. Celui qui dit qu'il n'y a de dieu que Dieu s'est prémuni de moi dans sa personne et ses biens, sauf en cas de droit...Quant à son compte, cela est du ressort de Dieu."
Sahih Boukhari - tome IV - p178

 

La forme de l'Islam sunnite la plus violente enseignée actuellement dans le Monde est le wahhabisme, développée par les saoudiens. Cette doctrine reprend les fondements du Coran et des hadiths de Boukhari, l'Islam rigoriste pratiqué par le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant. Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.
Le 2 juin 2015, le cheikh wahhabite saoudien Adnane Al Khatiri est accueilli à la Mosquée Masjid as Salam de Montfermeil par l'ACMM et l'ASCEM. (hard-copy de la page Facebook de la Mosquée)

Adnane Al Khatiri ne parle pas un mot de français, formé à l'Islam radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, il est présenté par les responsables de la Mosquée comme l'élève du célèbre cheikh Abu Bakr Al Jazairi.

Abu Bakr Al Jazairi est un éminent cheikh algérien toujours en activité aujourd'hui, qui a publié un ouvrage célèbre dans le monde islamique, "La Voie du Musulman", appelant à tuer les apostats, les hérétiques, les homosexuels et les Infidèles, et déclare le Jihad offensif, la guerre sainte pour combattre, humilier et soumettre les Chrétiens, les Juifs, les païens aux lois de la charia sur toute la planète, en détruisant la laïcité, les libertés d'expression et tout ce qui n'est pas islamique.


Le cheikh saoudien Adnane Al Khatiri est venu enseigner l'Islam radical sunnite à la Mosquée de Montfermeil le 2 juin 2015 (photo du cheikh en visite à la Mosquée Sainte-Geneviève-des-Bois)


Le cheikh algérien Abu Bakr Al Jazairi, professeur de Adnane Al Khatiri et référence théologique pour les associations islamiques de Montfermeil, prèche la guerre sainte contre les Infidèles dans son livre "La Voie du Musulman"

"La Voie du Musulman" peut être consulté en intégralité sur Internet au format PDF.


Le livre phare de l'Islam wahhabite écrit par le cheikh algérien Abu Bakr Al Jazairi : Jihad offensif pour imposer l'Islam, soumission des Juifs et des Chrétiens, lapider les couples adultères et les homosexuels
,

Voici comment, en préface, Abu Bakr Al Jazairi présente son ouvrage :

"Ce livre englobe ainsi les principes et les détails de la religion musulmane et je l'ai appelé (Minhai-Almoslim) - la Voie du musulman. J'appelle les fidèles à se conformer à ses prescriptions et à les appliquer. En composant ce livre, j'ai tenté, avec l'assistance de Dieu, de suivre la bonne voie."

"La voie du Musulman" - p6

"Nécessité de se préparer au Jihad :

se préparer jihad, c'est se mettre en mesure de le faire, c'est s'équiper de toutes sortes d'armes. L'acquisition de matériel de guerre est une obligation, telle que le jihad lui-même, plutôt elle le prime. Dieu dit : - préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme armement et chevaux d'attache, pour intimider les ennemis de Dieu et les vôtres" (8 - le Butin - 61)

"il est du devoir de tous les musulmans, formant un seul État ou des États séparés, de se doter de toutes sortes d'armements et de se perfectionner dans l'art militaire, non seulement défensif, mais aussi offensif, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut et pour répandre la justice et la clémence sur terre. L'enrôlement doit être obligatoire à tout jeune homme de 18 ans. Il rejoint l'armée pour une durée de 18 mois, pour s'entrainer aux opérations militaires.
Ensuite, il s'inscrit sur les rôles de l'armée générale pour répondre à tout moment à l'appel du jihad.
S'il se conduit ainsi avec abnégation, il jouira de la récompense du "Ribat", tant que son nom est inscrit sur les rôles de l'armée.
ll est du devoir des musulmans d'édifier toutes sortes d'usines pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde ou toute invention nouvelle, même au détriment de la nourriture, de l'habillement et du logement dont on peut se passer. Ainsi le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes."
"La voie du Musulman" - p371

Voici comment doivent être traités les Chrétiens et les Juifs en terre islamique conquise et soumise à la charia :

"Ils doivent se distinguer par leurs habits ou autres signes distinctifs et ne pas être enterrés dans les cimetières des fidèles. On ne se lève pas pour eux, on ne les salue pas les premiers et on ne leur réserve pas la place d'honneur dans les réunions. le Prophète dit :
- Ne commencez pas par saluer les premiers, les juifs et les chrétiens. Quand vous les côtoyer en chemin, ne leur laissez pas le privilège du passage (Moslim)

Il leur est interdit :

1) D'édifier des temples anti-islamiques ou de les restaurer. Le Prophète dit : On ne doit pas élever d'églises en pays d'Islam ni les restaurer (auteur du Moghni & Néli-Aoutar)

2) De surélever des constructions au-dessus des habitations des croyants. Le Prophète dit : - L'Islam est toujours supérieur et rien ne le dépasse. (Béhaki)

3) De consommer du porc et du vin sous les yeux des musulmans, de boire et de manger ostensiblement en public pendant Ramadan. lls doivent le faire discrètement pour préserver les fidèles de la tentation de les imiter.
"La voie du Musulman" - p376

Voici comment la législation islamique doit juger les couples adultères et les homosexuels :

"si le coupable est Moh-san', c'est-à-dire marié, qu'il soit homme ou femme, il est lapidé à mort. Dieu a prescrit la peine de mort au vieillard et à la vieille qui commettent l'adultère et dit : - lapidez catégoriquement le vieillard et la vieille qui s'adonnent à la fornication. Que se soit un châtiment exemplaire ! Dieu est Tout Puissant et Sage. Le Prophète avait lapidé la femme Ghamidite et Maez, comme il a ordonné la lapidation de deux juifs (un homme et une femme).

Le "hadd" de la sodomie est la lapidation jusqu'à la mort, qu'on soit marié ou non. Le Prophète a dit : - Quiconque que vous trouvez coupable de sodomie, tuez-le aussi bien que celui qui se laisse sodomiser. (Abou Daoud et Tirmidi) Quand à la manière de les tuer, on rapporte que les compagnons du Prophète l'avait fait de différentes façons. les uns les ont tués avec du feu, les autres les ont lapidés jusqu'à la mort. Quant à Ibnou Abbès, il dit : on cherche la plus haute construction d'où on les jette de la terrasse, tête en bas, puis on les achève avec des pierres."
"La voie du Musulman" - p539


"La Voie du Musulman", livre d'incitation à la haine contre les Chrétiens, les Juifs, les homosexuels, les adultères, est en vente dans la plupart des grandes enseignes (FNAC, Carrefour, Amazon, etc..), malgré les alertes lancées par le Figaro, ainsi que par le président de l'observatoire de l'islamisation Joachim Véliocas sur la chaîne d'informations TV Libertés entre autres (vidéo à [03:05]),

L'ACMM et l'ASCME comptent bien élargir la diffusion de l'Islam radical sunnite à Montfermeil, en ayant acquis en mars 2013, un terrain grâce aux dons des fidèles pour 600 000 euros, sur lequel seront construits une Mosquée et un centre culturel de 2000 m².
Le futur centre se composera :

- d’un sous-sol pouvant accueillir 62 places de stationnement
- d’un rez-de-chaussée avec une salle de prière de 410 m² d’une capacité de 1080 hommes
- d’un premier étage avec une salle de prière pour les femmes d’une capacité de 320 femmes

- d’une bibliothèque

- de salles de classe et de conférences Le coût total du projet est estimé à 3 600 000 euros


La maquette du projet de la future Grande Mosquée de Montfermeil, comprenant un centre culturel islamique et une école coranique, représentera une nouvelle base de l'enseignement de l'Islam radical sunnite

Le 19 juin 2015, c'est la consécration, le projet est mis en chantier lors d'une cérémonie où sont conviés les consuls de Tunisie, du Maroc, de l'Algérie, du Mali, du Sénégal, de Turquie, les ambassadeurs des Emirats Arabe Unis et d’Arabie Saoudite. (hard-copy)

Le socialiste Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, participe à la cérémonie de pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Montfermeil le 19 juin 2015

Il est très inquiétant de constater l'ingérence de personnalités politiques provenant de pays étrangers diffusant un Islam radical ultra-violent, dans un lieu de culte islamique en France.

"La liberté de conscience est une notion tout à fait absente de l’Islam. Bien plus, les peines les plus sévères (mort) peuvent toujours être appliquées à l’encontre des musulmans qui quittent l’Islam. A défaut de mort physique c’est au minimum une mort sociale avec rejet immédiat de et par la communauté du fauteur et de sa famille proche. Cela se constate également chez nous."
Le maire UMP Xavier Lemoine, fervent combattant de l'Islam radical, a tenté de fermer la Mosquée radicale Majid es Salam pour raison de sécurité, il n'a pu empêcher pour le moment, la mise en place par les associations ACMM et ASCEM d'un nouveau projet de construction d'une Mosquée pharaonique liée à la diffusion de l'Islam radical sunnite.

« L’islam mérite toute sa place dans notre pays » car il est « devenu, au fil des décennies, partie intégrante de la mosaïque culturelle qui compose la France. Oui, l’islam fait partie de notre identité »
À Montfermeil, Claude Bartolone contribue à l'implantation de l'Islam radical sunnite intolérant, favorisant sur le long terme le communautarisme et la séparation entre Musulmans et non-Musulmans, et la destruction de l'identité culturelle et cultuelle de la civilisation européenne.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 27 juin 2015

16/02/2015

Enseignement islamique sur le site de la Mosquée al Rahma de Vichy : il est licite de tuer l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane

Vichy est une ville d'environ 25 000 habitants de la région Auvergne, dans le département de l'Allier (03).

Depuis quelques années, la communauté musulmane de Vichy s'est affirmée et structurée en créant l'Association pour le Bien de la Jeunesse de Vichy (ABJV), afin de promouvoir et d'aider la jeunesse musulmane de la ville. L'ABJV dispose d'un lieu de culte, la Mosquée al Rahma de Vichy. (hard-copy) L'édifice religieux se compose d'une salle de prière pour les hommes, d'une salle de prière pour les femmes et d'une salle de classe coranique permettant de dispenser les enseignements de l'Islam aux jeunes Musulmans de 7 à 15 ans et de parfaire leurs connaissances islamiques tous les samedis matin.


salle de prière hommes de la Mosquée Al Rahma de Vichy

Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy


Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy, célèbre la fête de l'Aïd el-Kébir avec 300 fidèles au centre omnisports de la ville, exceptionnellement prêtée pour l'occasion par la municipalité en octobre 2014

Quel enseignement islamique est prodigué devant les fidèles Musulmans de Vichy ? Un message de Paix, d'Amour et de Tolérance ?

Il est possible de s'en faire une idée, en consultant en ligne sur le site internet officiel de la Mosquée, l'intégralité des quarante hadiths de l'imam An-Nawawi, une sommité théologique du monde islamique. Les hadiths sont une compilation de textes écrits par des "savants" Musulmans (Muslim, Boukhari, Al-Tirmidhî, Abou Dawoud, etc...) rapportant les faits et gestes du Prophète Mohamed, le "beau modèle", que tous les Musulmans doivent respecter et suivre dans leur comportement pour parfaire leur cheminement vers l'Islam.
Les "quarante hadiths de an-Nawawi" est un ouvrage référence disponible dans la plupart des grandes Mosquées de France, on peut également se le procurer sur des sites commerciaux comme amazon.

Quelques extraits de ces hadiths pour comprendre l'idéologie véhiculée par les responsables de la Mosquée de Vichy, directement accessible à partir de la page d'accueil du site (en cliquant sur "HADITH"), en gras italique ci-dessous :

 

HADITH 8 - le caractère sacré du Musulman (hard-copy)

D'après Ibnou Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu'ils témoignent qu'il n`est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent l’aumône. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu'ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l'Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

HADITH 14 - l'inviolabilité du sang du musulman (hard-copy)

Selon Ibn Masoud, l'Envoyé de Dieu a dit: « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s`agit d'un des trois coupables que voici : le marié qui commet l'adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

 

HADITH 17 - La généralité du bel-agir (hard-copy)

Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l'Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

 

HADITH 34 - l'empêchement du blâmable est un devoir religieux (hard-copy)

Aboû Saîd El Khodrî a dit qu'il a entendu l'Envoyé d'Allah dire : « Si l'un d'entre vous voit ce qui déplait à Dieu, qu'il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son cœur, c'est là le minimum imposé par la foi ».

Il est ordonné aux musulmans de combattre les hommes jusqu'à ce que la religion soit à Allah seul, et qu'ils ne transgressent pas ce que Allah a interdit. Il s'agit clairement d'une incitation à la guerre sainte, au Jihad islamique contre les infidèles qui ne respectent pas les lois coraniques. Il est également recommandé de tuer proprement, car cela fait partie du "bel-agir".

Le meurtre est autorisé dans trois cas bien spécifié, la loi du Talion (le meurtre appelle le meurtre), les cas d'adultère, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane, la liberté de conscience est donc interdite. Cet endoctrinement des Musulmans vichyssois va bien entendu à l'encontre des lois de la république française.

Le blâmable est interdit, ce qui inclut évidemment le blasphème, les caricatures contre les Prophète Mohamed, tout ce qui déplaît à Dieu doit être "combattu de ses mains", ou de toutes les manières possibles.


Pour ce qui est des caricatures du Prophète Mohamed, comme tout ce qui est blâmable, les Musulmans doivent les "combattre avec leurs mains", ou utiliser tous les moyens à leur disposition pour empêcher leurs parutions


Typique des sites fondamentalistes islamiques, sur la page Facebook (hard-copy) on remarque que les responsables de la Mosquée de Vichy considèrent que dessiner un visage humain est proscrit par certains hadiths de la Sunnah du Prophète Mohamed, un frein à la création artistique des jeunes Musulmans

 

Il est par ailleurs inquiétant de constater que sur la page Facebook officielle du lieu de Culte, les responsables de la Mosquée de Vichy fassent la promotion des conférences de l'association islamiste "Aube du savoir" de Clermont-Ferrand, invitant des prédicateurs fondamentalistes tels que Mohamed François et Hassen Bounamcha (aami Hassen) .


Sur sa page Facebook, l'association islamique de Vichy fait la promotion de
l'imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François, un prédicateur radical, qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année avec les infidèles

Hassen Bounamcha est l’imam de la mosquée d’Aubervilliers, surnommé « aami Hassen », il explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Vichy.

Quelles relations l'association islamique ABJV de Vichy entretient-elle avec "Aube du savoir", ville gangrenée par l'Islam Radical par les prédicateurs fondamentalistes de son immense Mosquée cathédrale ? (les deux villes sont distantes de 70 km environ) Mohamed François, Hassen Bounamcha viennent-ils également précher leur idéologie fondamentaliste devant les Musulmans vichyssois ? On peut également se poser la question : quel type d'enseignement est professé devant les jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée ?

 

Le maire UMP Claude Malhuret autorise l'implémentation de la Mosquée Al-Rahma de Vichy et la diffusion par ses responsables d'une doctrine fondamentaliste intolérante basée sur les lois coraniques de la Charia.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 février 2015

27/12/2014

Enseignement des Lois de la Charia à la Mosquée de Thouars : « obligation de lapider le fornicateur », « obligation de mettre à mort l’apostat s’il ne se repent pas »

Thouars est une petite commune de 9 600 habitants du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres (79) en région Poitou-Charentes. En juillet 2012, pour satisfaire les revendications de la communauté musulmane florissante de la ville de Thouars qui désirait disposer d'un lieu de Culte, la municipalité dirigée par le maire socialiste Patrice Pineau a autorisé la conclusion d'un accord de cession d’une maison située sur l'avenue Emile-Zola à l'Association Cultuelle et Culturelle du Pays Thouarsais, la principale association islamique locale.
Les responsables de l'association envisagent également à terme d'acheter des locaux annexes pour y aménager une bibliothèque islamique, ainsi que un commerce halal.

Anthoumane Ben Ali et Djeloul Yagoubi, responsables de l'Association Cultuelle et Culturelle du Pays Thouarsais, ont pris possession de leur Mosquée le jour même du début du Ramadan en juillet 2012

Musulmans écoutant un sermon de l'imam à la Mosquée de Thouars

Qu'enseignent les responsables de la Mosquée de Thouars à leurs Fidèles Musulmans ? Une religion de Paix, de Fraternité et de Pardon ?

L'association diffuse les connaissances nécessaires à une bonne compréhension de l'Islam à travers son site internet officiel (hard-copy). En particulier, on peut trouver en ligne sur le site le recueil complet des quarante hadiths de l'imam an-nawawi, textes de référence, rapportés par les "savants" contemporains du Prophète Mohamed, décrivant le bon comportement que tout Musulman doit suivre s'il veut respecter scrupuleusement les enseignements de l'Islam.
Ce livre est disponible dans la plupart des grandes Mosquées de France, par exemple, à la Mosquée de Saint-Germain-En-Laye. (hard-copy), à la Mosquée de Villejuif, ou à la Mosquée de Villeneuve-La-Garenne (hard-copy), on peut également se le procurer sur des sites commerciaux comme amazon.

 

Ci-dessous, reprise des hadiths huit, quatorze et dix-sept et leurs commentaires en gras italique, disponibles en ligne sur le site de la Mosquée de Thouars :

"8 - Le caractère sacré du Musulman. Le huitième Hadith (hard-copy)

D'après Ibn 'Omar l'Envoyé d'Allah a dit :

« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

Commentaire

« Il m'a été ordonné » : C'est Allah Le Puissant Le Majestueux qui a ordonné. La phrase est sous forme passive car le sujet est connu : Celui qui ordonne et interdit est évidemment Allah Le Très-Haut. « … de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent… » :

Ce Hadith a un sens général mais la parole divine suivante en est la restriction : { Combattez ceux qui ne croient pas en Allah ni au Jour dernier, ni n'interdisent ce qu'interdisent Allah et Son Envoyé, et qui, parmi ceux qui ont reçu le Livre, ne suivent pas la religion du Vrai, et cela jusqu'à ce qu'ils paient d'un seul mouvement une capitation en signe d'humilité. } De même la Tradition souligne que les gens doivent être combattus jusqu'à ce qu'ils embrassent l'Islam ou paient la capitation."

Les Musulmans du Jihad (Guerre Sainte) doivent combattre les Infidèles jusqu'à ce qu'ils "embrassent l'Islam ou paient la capitation" d'après les responsables de la Mosquée de Thouars

Ce hadith légitime la Guerre Sainte, le Jihad islamique contre les Infidèles. Les Musulmans doivent les combattre jusqu'à ce qu'ils embrassent l'Islam, ou bien se soumettent à la capitation, c'est-à-dire acceptent de vivre avec le statut juridique de dhimmi : les Infidèles vaincus doivent payer un impôt à leurs maîtres Musulmans, et subir des restrictions dans leur mode de vie et dans leurs croyances : (interdiction de construire de nouveaux lieux de culte autres que islamiques, baisser les yeux devant les Musulmans, etc...)

 

Analysons le quatorzième hadith en gras italique ci-dessous.

"14 - L'inviolabilité du sang du Musulman. Le quatorzième Hadith (hard-copy)

Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

Commentaire

1 - L’envoyé d’Allah montre par ce Hadith que le sang du musulman doit être respecté, il est inviolable, il n’est pas permis de le verser que dans trois cas : « … le marié qui commet l’adultère » : C’est l’homme qui a consommé un mariage et qui a ensuite commis la fornication, son sang devient licite, il est désormais passible de la peine [ hadd ] de lapidation [ rajm] par de la pierre jusqu’à sa mort.
2 - « …l’auteur d’un homicide volontaire » : Il est passible de la peine du talion conformément aux paroles divines suivantes : Vous qui croyez, le talion vous est prescrit en cas de meurtre .et Ses paroles : Nous leur avons prescrit : « âme pour âme » .

3 - « …le renégat qui délaisse la communauté » : Il s’agit de l’apostat [ murtad ]. En effet quelqu’un dénie après avoir embrassé l’Islam, son sang devient licite. S’il ne se repent pas, il doit être mis à mort.

Leçons tirées de ce Hadith

- L’obligation des droits du musulman.
- L’obligation de lapider le fornicateur.
- La légalité du talion, sauf si l’ayant droit de la victime accepte la rançon ou pardonne l’auteur.
- L’obligation de mettre à mort l’apostat s’il ne se repent pas."


D'après les responsables de la Mosquée de Thouars, "il est obligatoire de lapider le fornicateur", ainsi que tuer le Musulman qui envisagerait de quitter l'Islam

Les lois islamiques de la Charia enseignées à la Mosquée de Thouars sont sans appel : il s'agit bien d'incitation à la haine et au meurtre des apostats, les Musulmans qui s'aviseraient de quitter l'Islam pour une autre religion, et l'obligation de lapider la femme ou l'homme adultère.

 

Le dix-septième hadith explique ce qu'est le"bel-agir" pour un Musulman, extrait en gras italique ci-dessous :

"17 - La généralité du bel-agir. Le dix-septième Hadith (hard-copy)

D'après Abû Ya'lâ Shâddad ibn Aws, l'Envoyé d'Allah a dit :

« Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Commentaire

Le bel-agir ne doit pas être seulement à l'égard des humains mais il est général. « Quand vous tuez, faites-le de façon parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le la manière la plus douce » : Tout cela fait partie du bel-agir.

« Quand vous tuez… » C’est-à-dire lors du combat entre les humains ou quand on veut tuer une bête qu'il est licite de tuer. « Faites-le de façon parfaite » en utilisant le moyen le plus court et sans faire souffrir la victime. Cependant, peuvent poser problème les traditions qui affirment la lapidation jusqu'à la mort de l'homme qui a consommé un mariage valable et qui a commis par la suite la fornication [ muhsan ]. La réponse est que cette peine est une exception à la règle établie par ce Hadith.
On peut dire également que la recommandation : « faites-le de façon parfaite » désigne la conformité avec la loi, or la lapidation du muhsan est conforme à la loi. Ses paroles : « Quand vous égorgez, faites-le de la manière la plus douce » concernent la bête qu'il est licite de manger comme les moutons par exemple. A l'homme de prendre le moyen le plus court pour atteindre l'objectif légal du sacrifice, c'est pour cela qu'il a dit juste après : « …aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir »"


Le Musulman doit "bien aiguiser sa lame" lorsqu'il combat et tue, parce que cela fait partie du "bel-agir"

Ici, encore, un hadith d'incitation au meurtre : quand vous tuez, tuez bien, aiguisez correctement votre lame pour "tuer de façon parfaite", que cela soit pour un humain ou pour un animal, car cela fait partie du "bel-agir".

Tous ces hadiths ne sont pas que de simples textes : ils constituent avec le Coran le corpus de base qui sert aux savants Musulmans pour constituer un système totalitaire social, juridique, économique, et législatif complet : la Charia, comme expliqué par les responsables de l'association islamique dans un article en ligne sur le site de la Mosquée de Thouars en gras italique ci-dessous "c'est quoi la CHARIA ?" (hard-copy) :

"La charia codifie à la fois les aspects publics et privés de la vie d’un musulman, ainsi que les interactions sociétales. Les musulmans considèrent cet ensemble de normes comme l’émanation de la volonté de Dieu l’Unique Allah at-ta'a (Shar'). Le niveau, l’intensité et l’étendue du pouvoir normatif de la charia varient considérablement sur les plans historiques et géographiques.

La charia, est la voie qui mène, pour le croyant, à la félicité dans la vie d'ici-bas et dans l'au-delà. Le fiqh est le côté pratique de la charia, il n'est donc qu'une composante de cette dernière.

LA CHARIA, DOIT ABSOLUMENT ET UNIQUEMENT PRENDRE COMME REFERENCES POUR JUGER / LE CORAN; al Qur'ān ET LES HADITHS

Application. Territorialité de la Loi islamique

Pour la majorité des juristes, la charia ne peut être appliquée que dans les pays d’islam (Dar al-Islam). De plus, le droit pénal qui en découle est applicable à tous les auteurs d'infraction quelle que soit leur religion. Seule l’école hanafite restreint son application aux musulmans et aux gens du Livre ou ahl al-kitâb (dhimmis) qui sont, suivant le droit musulman, des citoyens non-musulmans d'un État musulman lié à celui-ci par un « pacte » de « protection ». Ces derniers ne peuvent être condamnés pour certaines infractions contre les particuliers ou contre le droit divin."

On constate que la charia est une juridiction avec un droit pénal, qui doit être appliquée pour la communauté musulmane, dans les pays d'Islam. Dans des villes ou des régions de France où les Musulmans sont en passe d'être majoritaires en nombre...quelle loi devra alors s'appliquer ? Les lois de la constitution de la république française...ou la Charia ?

Comme dans la plupart des sites de Mosquées, on trouve aussi une propagande visant à déligitimer les autres religions. On trouve par exemple un article faisant une éxègèse des Évangiles de la Bible pour discréditer le Christianisme aux yeux des Musulmans (hard-copy), et démontrer explicitement que Jésus ne serait qu'un homme ordinaire comme les autres, un Prophète, il ne serait pas le Fils de Dieu, en interprétant les versets de la Bible à la sauce islamique : "La Bible affirme que Jésus n'est pas un être Divin". Les Chrétiens seraient dans l'erreur, donc méprisables.

Est-ce le rôle des responsables d'un lieu de Culte, de dénaturer les Croyances des autres communautés, qui ne peut évidemment qu'engendrer haine et mépris ?

Le maire socialiste Patrice Pineau collabore activement à l'implantation de l'Islam Radical intolérant sur la ville de Thouars en autorisant une association islamique fondamentaliste à diffuser les Lois de la Charia liberticides, incompatibles avec les démocraties de type occidental, isolant la communauté musulmane sur le long terme.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 27 décembre 2014

29/11/2013

Cours de Sciences Islamiques à la Mosquée de Villejuif

Villejuif est une commune du Val-de-Marne en banlieue parisienne de plus de 50 000 habitants.

L’Association des Musulmans du Val de Bièvre (AMVAB) et l’Association des Musulmans de Villejuif (AMV) se sont réunies pour recueillir des fonds nécessaires à l'édification d'une Grande Mosquée qui sera située au 134 Boulevard Maxime Gorki. Des appels aux dons sont lancés à la Communauté Musulmane (hard-copy), le coût du projet étant estimé à 3 000 000 euros.

L'enthousiasme de Madame le maire communiste Claudine Cordillot s'est manifesté sur le site de la mairie de Villejuif, en avril 2008, ou elle « se réjouis que puisse se matérialiser pour les Villejuifois de confession musulmane, la réalisation d’un lieu de culte digne, à la fois proche du centre ville, du métro et en bordure d’un grand axe."
Cette nouvelle grande Mosquée s'étendra sur 5 étages et sur une superficie de 3000 m², disposera d'une salle de prière hommes, une deuxième pour les femmes, des salles d’activités, une salle de conférence, une bibliothèque et des commerces au rez-de-chaussé.

210486projetmosqueVillejuif.jpg

projet de la future Grande Mosquée de Villejuif

En attendant la construction de cette grande Mosquée, les Musulmans disposent d'un batiment sur deux étages, avec salle de prière et salles de cours. Le programme des cours de Sciences Islamiques dispensées dans cette Mosquée est affiché sur le site, (hard-copy).
Ces cours sont gratuits et délivrés tous les dimanches entre 18h et 20h. En plus de cours de finance islamique (est-on encore dans le Spirituel ?), on y trouve l'apprentissage des 40 Hadiths de l'imam An-nawawi. Les Hadiths sont des écrits rapportés par les contemporains du Prophète Mohammed, guide Spirituel de tous les Musulmans, sur son mode de vie, servant de base à la Spiritualité et aux textes de Lois.
Ces 40 Hadiths sont des références, des textes sacrés dans le Monde Musulman et constituent une base fondamentale de la pensée et des valeurs morales de l'Islam pour certains courants (école sha'fisme), l'imam An-nawawi est reconnu parmi un des plus grands commentateurs de hadiths. On peut trouver les quarante hadiths en livre disponible chez le site de commerce en ligne Amazon, ou sur plusieurs sites en ligne, par exemple le site de la Mosquée de Saint-Germain-En-Laye. (hard-copy), de la Mosquée de Villeneuve-La-Garenne (hard-copy) ou de la Mosquée de Haguenau (hard-copy).

Etudions quelques-uns de ces Hadiths à partir de l'ouvrage conseillé par les responsables de la Mosquée de Villejuif (hard-copy) :

HADITH 8 :
D'après Ibnou Omar(que Dieu soit satisfait de lui et de son père), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit:
« Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa . S’ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu’ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l’Islâm, mais Dieu réglera le compte de leurs (intentions vraies) ».

Il semblerait que l'Islam soit la seule et vraie religion, on fait ici notion de combat "contre les Hommes", idéologiquement, la conquête pour propager l'Islam.

HADITH 14 :
selon Abôu Masoûd (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit:
« Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s’agit d’un des trois coupables que voici: le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

Cet hadith rend licite le meurtre dans certaines conditions, et dit clairement qu'un Musulman ne peut quitter sa Religion, (apostat) sous peine de mort. Est-ce qu'une Religion peut autoriser une personne à tuer une autre personne ? Cela ne vous paraît-il pas singulier ? Quel impact cet enseignement peut avoir sur de jeunes Musulmans ? Pour les plus influençables d'entre eux, ne peuvent-ils pas être perturbés ?

HADITH 17:
selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut), a dit:
« Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lors donc que vous tuez, tuez bien. Lors donc que vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son coutelas et traite bien sa victime ».

La encore, il est fait mention de meurtre : "tuez", "égorgez", "aiguiser son coutelas".

Quel impact peut générer cet enseignement chez un jeune Musulman ? Cet enseigment dispensé, vous paraît-il corrrespondre à un Message de Paix, de Tolérance, de Respect Universel ? Et on est surtout en droit de se poser la question : est-ce que ces "Sciences Islamiques" seront enseignées dans les salles de cours de la future Grande Mosquée de Villejuif ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 janvier 2011

23/11/2013

L’imam Hassen Bounamcha justifie le mariage forcé dans une conférence à la Grande Mosquée « l’Olivier » de Boulogne-Billancourt

Boulogne-Billancourt est une commune française des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France, la plus peuplée des communes franciliennes après Paris. Pôle économique majeur d'Île-de-France, la ville accueillait en 2006 une douzaine de milliers d'entreprises, ce qui la place au rang de deuxième parc francilien après Paris. Le secteur industriel sous les effets dévastateurs de la crise économique disparaît peu à peu. La communauté Musulmane est bien représentée dans la ville, sa principale association, le Centre Culturel et Cultuel Musulman de Boulogne-Billancourt (CCCMBB) est créée le 13 mars 1981. En 2007, cinq jours avant de quitter la mairie, le maire UMP Jean-Pierre Fourcade délivre le permis de construire un lieu de Culte. Un projet d'un coût total de 4,5 millions d'euros, la construction d'une Mosquée sur les sites désaffectés des usines Renault.
Devant les problèmes de financement rencontrés par les responsables du CCCMBB, l'Arabie Saoudite a apporté une aide, une ingérence dans les affaires françaises d'un état islamique qui exporte un islam particulièrement radical à travers le Monde, le wahhabisme. Le complexe islamique finalisé est divisé en quatre niveaux pour une surface de 2000m². Le bâtiment mesure treize mètres de haut mais ne possède pas de minaret, abrite trois salles de prière d'une capacité totale de 1 400 personnes, une salle polyvalente, une bibliothèque, des salles de classe pour enseigner la juridiction islamique (fiqh). La Mosquée est ouverte au public depuis le 1er avril 2011.

La Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt


Jeunes Musulmans à l'étude dans le centre culturel de la Mosquée

Quel Islam est enseigné aux Musulmans dans les salles de cours et quel est le contenu des conférences données dans le lieu de culte ?

On peut s'en faire une idée précise en consultant le site officiel de la Grande Mosquée de "l'Olivier" de Boulogne-Billancourt en constatant que les responsables du CCCMBB invitent régulièrement des prédicateurs fondamentalistes. On peut par exemple visionner en intégralité une conférence donnée par l'imam de la mosquée d'Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé "l'ami Hassen", qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe.

L'imam de la Mosquée d'Aubervilliers Hassen Bounamcha en conférence à la Mosquée de Boulogne-Billancourt : "Tu n'as pas le droit de tomber amoureuse"

Pour s'en faire une idée, un extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Boulogne-Billancourt en gras italique ci-dessous (hard-copy) : (également disponible sur youtube)

"Allah t'as déjà crée ton époux ou ton épouse.[...] La priorité, c'est de satisfaire Allah en passant par la satisfaction de tes parents, si ton père et ta mère disent non, alors tu ne l'épouses pas. "Ah oui ? Mais pourtant, je suis amoureuse !" Tu as buggé parce que tu es tombée amoureuse avant d'avoir l'agrément d'Allah. Parce que tu n'as pas le droit de tomber amoureuse, l'Amour, il vient avant ou après ?
Une française dit : "Vous les Musulmans, vous les orientaux, souvent, vous épousez des filles que vous ne connaissez même pas. Vous allez au Bled, et vous emmenez une fille de là-bas que vous ne connaissez ni d'Eve, ni d'Adam." Écoutez ce qu'a dit un ami à moi, un cheikh du Sri Lanka, il lui a dit : "Madame, c'est normal, nous c'est un peu différent de vous. Vous, vous commencez vos couples et vos mariages avec un grand Amour, un big love, mais tous les jours il rétrécit, il rétrécit, il rétrécit, et après il n'y a plus rien !
Alors que nous, on commence avec un tout petit Amour, et tous les jours il grandit, il grandit, il grandit, un big Love ! C'est comme ça les enfants que l'on commence notre vie, avec zéro Amour, avec que la raison." [...] "Elle ne peut plus raisonner car les sentiments ont dépassé la raison."
[04:11]
Hassen Bounamcha dit l "Ami Hassen", imam d'Aubervilliers en conférence à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt - "le mariage en Islam" dernière partie

Pour l'imam Hassen Bounamcha, ce sont les parents qui décident, avec l'agrément d'Allah, qui leurs enfants devront épouser. Un Musulman ou une Musulmane, n'ont pas le droit de tomber amoureux, les sentiments ne doivent pas prévaloir sur la raison, le choix du conjoint n'appartient qu'aux parents.

Sous son air débonnaire, l'imam fixe, en s'appuyant sur la religion, une limite dans l'inconscient collectif des Musulmans qui l'écoutent, une restriction de leur Liberté. Une véritable apologie du mariage forcé et communautaire. Pour justifier ses propos, Hassen Bounamcha évoque l'échec du mariage à l'occidentale. Les couples occidentaux sont des insouciants, ils tombent amoureux sur un coup de foudre "un big love", puis au fil du temps, leur amour disparaît, alors que dans un couple Musulman, l'Amour inexistant au départ, ne fait que se renforcer. Une vision binaire, terriblement pauvre, réductrice et archaïque de la vie de couple et de la société.

Ce type de conférence, dictant la négation de la liberté d'aimer, de trouver son conjoint et celui qui lui plaît par soi-même, est-il en accord avec les principes de la République Française de Liberté, Égalité et de Fraternité ? Ne risque-t-il pas d'induire chez les Fidèles Musulmans de Boulogne-Billancourt, des cas de conscience, générant des conflits familiaux, résultant du gouffre séparant la conception de la société islamique de celle de la société occidentale ?

Le prédicateur et imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou Anas est également un invité prestigieux reçu à la Mosquée de Boulogne-Billancourt. Dans l'idéologie islamique de Nader Abou Anas, on peut par exemple apprendre sur son site internet http://dourous.net, que la musique est "la voix de Satan" et que la fête de la Saint-Valentin est une perversion du monde occidental.

L'imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, en conférence à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt : "ne suivez pas les Juifs et les Chrétiens dans tout, on a notre identité", "ne vous affligez pas, alors que vous êtes les Supérieurs"

Un extrait de sa conférence donnée à la Mosquée de Boulogne-Billancourt en décembre 2011, "une mise au point !", également disponible au format mp3 sur son site http://dourous.net (hard-copy)

"D'autres, leur soucis, c'est la musique, matin, midi et soir il n'a que ça, et dès qu'il n'est pas bien, il met de la musique, quand il est bien il met de la musique. Il n'a que ça dans la tête. Il pense, que quand il est mal, la musique le tranquillise. T'as rien compris. La musique, c'est la parole de Satan, comment veux-tu que ça te tranquillise ?"

[13:15]
"Ce qu'il faut faire aujourd'hui c'est garder son identité, appeler les gens à l'Islam et ne pas suivre n'importe qui, on n'est pas perdu, on a un modèle : Allah a dit : "Vous avez en votre Prophète un Parfait exemple à suivre". Voilà notre modèle, c'est lui, c'est le Prophète. Mais non, aujourd'hui, il veut suivre un tel et un tel pour s'intégrer. Pour être à la page, pour ne pas qu'on dise : "Sérieux, tu ne connais pas ? Mais t'es un débarqué ! Tu viens d'où ?"
Alors, pour s'intégrer, il délaisse ses principes et son identité. 24 décembre, va voir ce qu'il fait. Va voir Fatima, Khadidja, Maryam, des filles de notre communauté ce qu'elles ont fait la nuit du 24, va voir. Et va voir le 31 décembre à quoi il va ressembler. Et regarde quels noms et quels types de personnes seront là-bas. Des Musulmans. Beaucoup de Musulmans. Pourquoi ? Parce qu'ils ne sont pas fiers d'être Musulmans. Pourquoi, parce qu'ils ne connaissent pas leur Religion.
Le Prophète nous a alerté il y a plus de 1400 ans : "Vous suivrez certainement les pas de ceux qui vont ont précédés. coudées par coudées, même s'ils entraient dans le trou d'un lézard vous les suivriez." Ils dirent : "Les Juifs et les Chrétiens, Messager d'Allah ? Et il répondit : "Et qui donc ?".
C'est une réalité. Un rappel à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens dans tout, on a notre identité. Eux ils ont leur identité, et ils ne nous suivent pas dans nos fêtes, pourquoi est-ce qu'on doit les suivre dans leurs fêtes, pourquoi ?" [38:40] "Allah a dit : "Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les Supérieurs", Allah dit que vous êtes les Supérieurs, pourquoi est-ce que tu te rabaisses ?"
[41:08]

Pour l'imam Nader Abou Anas, fréquenter et fraterniser avec les Juifs et les Chrétiens est incompatible avec les préceptes islamiques. Les Musulmans ne sont pas libres de leurs actes, et ils devront répondre devant Allah leur Créateur pour leur mauvais comportement : ceux qui fêtent Noël ou la Saint-Sylvestre sont à condamner sans réserve, des lâches qui "ne sont pas fiers d'être Musulman". Les Musulmans n'ont pas à suivre ces gens là, ils ne doivent pas s'intégrer car ils sont "les Supérieurs", ne pas être influencés parce ceux qui cherchent à les détourner de l'Islam en se perdant dans la musique, la joie, les festivités, des perversions du monde Occidental, interdites dans le dogme islamique.

Pensez-vous que ces prédications sont un appel à l'Humilité, à l'Amour et à la Fraternité entre communautés ? La Grande Mosquée de l'Olivier de Boulogne-Billancourt favorise-t-elle l'intégration de la jeunesse Musulmane dans la société ?

 

Le 9, 16 et 23 décembre 2012, le Frère Sofiane est venu initier les Musulmans de Boulogne-Billancourt au rite malékite par l'apprentissage de la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana. (hard-copy) Le malékisme est une des quatre écoles classiques du droit musulman sunnite. Il est fondé sur l'enseignement de l'imam Mālik ibn Anas (711 - 795), théologien et législateur qui vécut à Médine. Il s'agit d'une doctrine particulièrement radicale, puisque qu'elle contient dans son dogme un système islamique totalitaire complet sur tous les aspects de la vie de la société Musulmane, politique, sociale, législative, économique, et juridique, incompatibles avec les fondements de la République Française, comme on va l'analyser un peu plus loin. Pour plus d'informations sur le rite malékite, on peut se rapporter par exemple à l'ouvrage de Joachim Véliocas "L'islamisation de la France" - "Le malékisme, l'Islam du Maghreb" (p75-p91)

Ibn Abû Zayd Al Qayrawana (922 - 996) fut un des principaux adeptes et propagateurs de la doctrine malékite. Surnommé "le petit Malik", ses textes fondamentaux figurent officiellement au programme des écoles de pays du Maghreb, par exemple au Maroc (hard-copy), en Égypte (hard-copy), ou en Tunisie (grande Mosquée de Kairouan)


Enseignement du Malékisme, la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana, à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt

Il est tout à fait inquiétant de s'apercevoir que cette doctrine fondamentaliste soit enseignée dans les mosquées françaises. Pour avoir un aperçu des écrits de la Risâla de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana enseigné à la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt, quelques extraits de son ouvrage : "La Risala, un traité de Fiqh malékite", une traduction anglaise disponible sur ce lien. On peut également trouver une copie d'écran d'une page de l'ouvrage en français sur le site de l'observatoire de l'islamisation, que l'on peut emprunter à l'Institut du Monde Arabe.

"Il n'est pas licite de faire couler le sang d'un Musulman sauf s'il commet l'apostasie, s'il commet l'adultère, ou s'il tue une personne sans raison, ou s'il devient hors-la-loi, ou s'il renonce à la Foi."

"Il n'est pas licite pour un Musulman d'écouter intentionnellement des sons amoraux, ni d'écouter le discours d'une femme illicite, ni de participer à des amusement ou écouter des chansons."

ADULTÈRE Si un musulman marié commet l'adultère ou la fornication, il doit être lapidé jusqu'à la mort.

HOMOSEXUALITÉ Si un homme commet un acte de sodomie avec un autre adulte consentant, alors les deux doivent être lapidés jusqu'à la mort, qu'ils soient mariés ou non.

LE JIHAD : SA SIGNIFICATION Il s'agit d'un terme technique destiné aux Musulmans leur demandant de combattre les Infidèles qui n'ont pas l'intention d'élever le nom d'Allah ou de présenter l'Islam.

Les obligations du Jihad : 1) quand le chef recommande une direction particulière au combat, il faut lui obéir. 2) Ghulul doit être abandonné : cela signifie s'emparer du butin avant qu'il ne soit divisé 3) l'Infidèle doit pouvoir bénéficier d'un passe-droit, s'il est détenteur de ce passe-droit, il n'est plus permis de le tuer sans raison 4) Il ne faut jamais fuir quand nos chance de vaincre sont à deux contre un. Il faut garder une position ferme

Le Jihad est divisé en deux catégories : L'obligation individuelle et l'obligation générale. Quand il devient nécessaire de l'appliquer, il ne peut être opposé. L'obligation de faire de Jihad est vrai également pour ceux qui d'habitude ne peuvent combattre, comme les femmes, les esclaves et les enfants, si l'endroit où ils habitent est soudainement attaqué.

Comment et quand le Jihad devient obligatoire Le Jihad est une obligation qui peut être pris en charge par certaines des personnes pour le compte d'autrui. Par les mots du Tout-Puissant: "Ces croyants qui ne combattent pas, autres que ceux qui sont contraints par nécessité, ne sont pas les mêmes que ceux qui font le Jihad dans le sentier d'Allah "(4:95) Allah a promis à ces personnes le Jardin (paradis).

Inviter les gens à l'Islam d'abord Et il est préférable, selon nous, de ne pas combattre l'ennemi avant de l'avoir invité à embrasser l'Islam, sauf s'ils attaquent les premiers. Les malékites préfèrent que chaque groupe soit appelé à abandonner leur incrédulité pour épouser la Shahada dont le contenu n'est pas prescrit. Durant trois jours, pour convaincre les Infidèles, le Message du Prophète est répété sans interruption sauf si les ennemis attaquent les premiers, il devient alors obligatoire de les combattre.

Offrir le choix entre l'Islam et la Jyzia Ils doivent soit accepter l'Islam, soit payer la Jyzia (taxe sur les non-musulmans), sinon, ils doivent être combattus. Le texte explique que le choix est proposé en même temps, S'ils acceptent une des deux propositions, les charges contre eux sont abandonnées. Si ils les refusent, ils doivent être combattus. Al-Jawhar suggère que l'appel à l'Islam est proposé en premier, s'ils refusent, la proposition de la Jyzia est proposée en second, s'ils refusent, alors ils doivent être combattus. Tout cela, s'il y a un délai de temps suffisant, et s'ils n'attaquent pas les premiers, ils doivent alors être combattus sans conditions.

Où la Jyzia est acceptable La Jyzia n'est accceptable que dans les territoires soumis à nos Lois. La juridiction ne doit être imposée que si les ennemis sont sur notre territoire. S'ils ne l'acceptent pas, ils doivent être combattus. Umar nous dit que cette précondition n'est valable que pour les peuples puissants. Pour les peuples qui veulent une trêve, la Jyzia doit leur être imposée où qu'ils se trouvent, afin qu'ils achètent leur Paix pour eux et leur pays.

Fuir l'ennemi n'est pas autorisé Fuir l'ennemi est une erreur majeure si leur nombre est moins du double des Musulmans.

La lapidation, le meurtre des personnes commettant l'adultère et des apostats, le Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles, font intégralement partie de cette législation islamique, bien entendu, en infraction totale avec les concepts de la société occidentale. La doctrine malékite de Ibn Abû Zayd Al Qayrawana, servant de référence au prêcheur Sofiane, et censée prendre sa source de la Sunna (comportement) du Prophète Mohamed, guide et modèle de tous les Musulmans, ne risque-t-elle pas d'induire des comportements et des actes dangereux et interdits par la législation française, pour les plus fragiles d'entre eux ?

«J'avais approuvé un projet d'immeuble pour accueillir la communauté Musulmane quand j'étais maire, le principe, c'est que la commune met à disposition le terrain contre un loyer symbolique. Reste le problème du financement."
Jean-Pierre Fourcade, ex-maire UMP de Boulogne-Billancourt, en septembre 2009, (a délivré le permis de construire de la Grande Mosquée de Boulogne-Billancourt)

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 février 2013