Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2017

Le difficile combat du maire LR Didier Gonzales contre l’organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans (ACMUV) de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi

Le sud-ouest parisien connaît un développement important de l'Islam fondamentaliste, aussi bien sous l'impulsion de la faction de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans, que sous celles de diverses mouvances du salafisme. La commune de Villeneuve-le-Roi, environ 20 000 habitants au sud de la région parisienne, dans le département du Val-de-Marne située près de l'aéroport d'Orly, n'est pas épargnée par l'islamisation.
Les tensions entre la municipalité dirigée par le maire LR Didier Gonzales et les associations islamiques locales durent depuis plusieurs années.
En mai 2013, le maire avait dû demander la fermeture des locaux d'une association musulmane, l'Institut de Transmission du Savoir (ITS) pour propagation d'une doctrine islamique radicale.

Depuis, le maire est confronté à la principale association locale représentant la communauté musulmane de la ville, l'Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise (ACMUV), liée à l'organisation politique des Frères Musulmans.

Dans une conférence donnée le 5 juin 2011, les responsables de l'ACMUV détaillent leur projet pour la communauté musulmane de la ville.

"On a déjà notre imam, qui est le cheikh Iliès, et inch'Allah, après on veut ouvrir cette salle, ça c'est à court terme, à moyen terme, on veut former, parce qu'on avait dit que après un lieu de prosternation, on veut un lieu d'apprentissage, donc pour ce lieu d'apprentissage, on s'est dit que pourquoi pas, former nos Frères de Villeneuve-le-Roi et nos soeurs de Villeneuve-le-Roi dans une école, dont le Frère, le cheikh Iliès a déjà été, c'est l'IESH.
Et dans cette école à Saint-Denis, ils font un apprentissage, une formation accélérée de trois ans. Et dans cette formation, c'est eux, nos Frères de Villeneuve-le-Roi, nos soeurs de Villeneuve-le-Roi, qui seront les professeurs de notre Mosquée, comme ça, on n'ira pas chercher nos profs ailleurs, on les sortira de ces écoles, pour que inch'Allah, nous, on fait en sorte qu'ils se forment, on fait en sorte, que ce sont nos propres soeurs et frères qui éduquent nos petits enfants, et inch'Allah à moyen terme, on veut des enfants qui étudient de cinq ans jusqu'au adultes, débutants inch'Allah, et aussi ceux qui ont un petit niveau, donc à moyen terme, après cette formation, inch'Allah, on ne veut pas aller voir ailleurs, on ne veut pas demander des professeurs à droite à gauche, et demander recours ailleurs, c'est un peu être égoïste, mais on n'a rien, comme on n'a rien, on voudrait s'entraider mutuellement."
[07:05]
"On a une équipe qui ira voir le maire, pendant qu'on a cette salle là, on va pas dormir, il y a une équipe qui va préparer un dossier solide, et dans ce dossier solide, qu'est-ce qu'on va mettre ? On va mettre qu'on a tel nombre d'adhérents, que avec ces adhérents là, on a des gens qui peuvent voter, qui ont la carte d'électeur, comme ça on pourra y aller, et pas pour passer, excusez-moi des termes, pour des rigolos, ou des gens qui ont peut-être un projet mais c'est un projet comme ça, pensé à la vite fait.
En pensant à mes Frères et Soeurs qui en 2003, faisaient partie de ces gens qui sont partis demander ce carré (musulman), c'est peut-être aussi la masse, ils avaient peu de personnes pour aller vers le maire, Ils sont passés à la légère, nous ce qu'on veut, c'est que en ayant cette salle là, on prépare le dossier et que ces Frères là le montent à la mairie et en parlent."

[13:50]
Conférence sur le projet de construction de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 5 Juin 2011 à la salle le Riyad de Villeneuve-le-Roi avec comme invité le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil. (lien)

Dès 2011, un des dirigeants de l'ACMUV menace le maire de la ville de ne plus pouvoir compter sur le vote musulman s'il refuse d'adhérer au projet d'édification d'une Mosquée à Villeneuve-le-Roi. Le choix doctrinaire de l'association s'est porté sur l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine lié à la l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans (UOIF en France).

Ahmed Jaballah, ex-président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssouf Al-Qaradawi (au centre), mentor des Frères Musulmans à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007

On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy). Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, ilest consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR).

En septembre 2015, la tension atteint son paroxysme pendant les fêtes annuelles d'automne, les militants de l'organisation ACMUV qui réclament une Mosquée, manifestent leur mécontentement, la situation dégénère rapidement, les policiers insultés sont obligés de faire usage de gaz lacrymogènes. Le maire Didier Gonzales "déplore que certains […] cherchant à imposer la construction d'une Mosquée à Villeneuve-le-Roi, aient tenté à plusieurs reprises de troubler notre fête".

L'idéologie développée par les prédicateurs des Frères Musulmans est bien rodée : dénigrement et rabaissement de l'Occident et de la France, politique de victimisation, les Musulmans seraient persécutés et devraient se souder devant l'adversité afin de raffermir leur Foi et imposer le dogme islamique à ce monde pervers et immoral qui leur veut tant de mal. Ci-dessous, un aperçu du profil des prédicateurs venant endoctriner les Musulmans de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.


Parmi les formateurs de l'IESH conférencier à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, le prédicateur politique antioccidental et antisioniste des Frères Musulmans Abdallah BenMansour, invité le 10 août 2012.

Abdallah BenMansour (photo) est un militant islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antioccidental et antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France.

Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia. Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ». Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Le prédicateur des Frères Musulmans Mohamed Bajrafil vient également prêcher régulièrement dans la Mosquée, c'est un proche du prédicateur politique Tariq Ramadan. Ses prédications visent essentiellement à rabaisser l'Occident et la France, qui seraient comparativement inférieurs à la grandeur supposée de la civilisation islamique. Mohamed Bajrafil donne par exemple "des leçons d'humanité à la France" (hard-copy).
Alors qu'il devrait plutôt exprimer sa gratitude envers un pays civilisé dans lequel il a trouvé refuge lui et sa famille, et où l'esclavage est aboli depuis des siècles. Il déclare dans une conférence, que "des Tariq Ramadan, il en faudrait 36 000 !", et participe tous les ans au meeting de l'UOIF au Bourget.

Mohamed Bajrafil invité le 30 mars 2012, ici en juin 2012 à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi.

                                         

Mohamed Bajrafil (à gauche) et le prédicateur politique antioccidental et antisioniste Tariq Ramadan (à droite) en conférence le 8 novembre 2014 à l'institut Al Khayria en Belgique.

 

Autour de Mohamed Bajrafil gravitent des prédicateurs politiques antioccidentaux, conspirationnistes et antisionistes de l'UOIF, tels Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen et Moncef Zenati, ici lors de la 14ème rencontre annuelle des Musulmans du sud, le 27 mars 2016 au parc Chanot de Marseille.

Ci-dessous, un bref aperçu de l'idéologie de ces prédicateurs.

                                            

Tariq Ramadan (photo) milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy). Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémitesIl diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Moncef Zenati encourage la diffusion des textes de Hassan Al-Bannah, fondateur des Frères Musulmans, et de la propagande politique de Youssef Al Qaradawi, le mentor antisémite égyptien de la Confrérie. 
Moncef Zenati est par ailleurs un militant politique antisioniste et pro-palestinien, les associations islamiques proches de l’UOIF, constituent le vecteur parfait pour relayer l’idéologie des Frères Musulmans dans les Mosquées de France.

 

Le prédicateur misogyne Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, est venu donner une conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 24 mars 2012.


Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Autre prédicatrice de renom invitée à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi, Nasssima Prudor, associée à l'organisation politique des Frères Musulmans.

                                   

Nassima Prudor, militante proche des milieux fondamentalistes islamiques, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi du 2 au 16 avril 2017

-                                        

      

Nassima Prudor, en compagnie de prédicateurs radicaux déjà sus-cités, ainsi que du fondamentaliste misogyne Hassen Bounamcha, endoctrine des milliers de Musulmans au dogme islamique dans les Mosquées de France (lien 1, lien 2, lien 3)

Le principe de victimisation est l'arme favorite des islamistes pour intimider et imposer progressivement la visibilité du système islamique afin de saper les fondements des sociétés occidentales.

Voici comment Nassima Prudor utilise cette propagande de victimisation devant les Musulmanes pour affermir leur Foi et leur empêcher de retirer leur hijab, voile islamique recouvrant tout le corps sauf le visage, sur leur lieu de travail, lors d'une conférence donnée le 14 juin 2015 à Nanterre (hard-copy):

"Vous savez, récemment, on a pris une Croyante, dans un pays où il y a la guerre, vous savez cette soeur là était jeune, des ennemis d'Allah ont pris cette soeur là, on lui a dit : "Tu vas manger du porc, et tu bois de l'alcool", ils avaient allumé un feu à côté, un feu qui se réchauffait la nuit dans la montagne, et ont dit : "Si tu ne manges pas le porc et tu ne bois pas l'alcool, on te brûle, regarde, là tu vas être mise là-dedans. Ils ont passé un long moment à l'inciter à le faire.
Vous savez ce quelle leur a dit ? : "Wouallah, jamais je ne le ferai, et jamais je ne ferai plaisir à l'ennemi d'Allah de se réjouir de voir un Croyant désobéir à Allah". Voyez la Foi, c'est ça être une Croyante, ce n'est pas une autre forme de jeûne ou de prière, alors que le coeur n'est pas avec Allah. Cette fille là est morte brûlée, jamais elle n'aurait donné la joie à l'ennemi d'Allah de devoir lui désobéir, jamais.
Nous, qu'est-ce qu'on fait : pour un travail, j'enlève le hijab, pour un mariage, je fais tout ce qui est haram, mais c'est pas grave ! Je ne fais le mariage qu'une seule fois dans ma vie. Et c'est pour ça que malheureusement, on est dans cette situation qui est complètement loin d'être celle de vrais Croyants." 

[26:25]
Extrait d'une conférence donnée par Nassima Prudor à Nanterre le 14 juin 2015 (lien)

         

Sur la page Facebook officielle de l'ACMUV, les responsables de l'association partagent la sourate Al-Anfal (le butin, prise de guerre), récitée par le prédicateur Ahmed Nufays (hard-copy), cette sourate de guerre coranique est utilisée par tous les jihadistes pour justifier la guerre sainte contre les Infidèles, les non-croyants.


Pour quels motifs les responsables de la Mosquée de Villeneuve-le-Roi mettent-ils en avant pour leurs Fidèles cette sourate appelant à la haine et au meurtre ? Quel est l'objectif ? L'Islam n'est-il pas la religion de "Paix et Tolérance" ?

Le prédicateur idéologique des Frères Musulmans Amine Naït-Daoud, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-le-Roi le 11 avril 2015.

Sur sa page Facebook, on constate que Amine Naït-Daoud (photo) est proche de l'organisation politique des Frères Musulmans et des prédicateurs tels que Moncef Zenati ou encore Hani Ramadan, il fait également la promotion de l'organisation islamiste antioccidentale du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) (hard-copy).  

Le maire LR Didier Gonzales de Villeneuve-le-Roi mène une difficile bataille contre l'Islam radical des Frères Musulmans implanté dans sa ville, l'association islamique antioccidentale et antisioniste ACMUV.

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 6 mai 2017

06/12/2016

Les responsables de la Mosquée de Périgueux sous le contrôle des Frères Musulmans invitent l’imam Hassan Belmajdoub qui demande à ses Fidèles de « se débarrasser très très vite » des amis non-Musulmans

Périgueux est la commune française la plus peuplée du Périgord, située dans le centre-est de la Nouvelle-Aquitaine. Comme tout le sud-ouest de la France, la région Aquitaine connaît depuis deux décennies une forte poussée du réseau islamiste proche de la mouvance de l'Islam radical des Frères Musulmans, incluant le fief islamique de Bordeaux (soutenu par Alain Juppé). Parmi les principales Mosquées de ce réseau, on peut citer entre autres celles de Pessac, Joué-les-Tours, Cenon, Mérignac, Bayonne ou Libourne.

L'Association des Musulmans de Mérignac est dirigée par l'imam Hassan Belmajdoub, un islamiste proche de la mouvance des Frères Musulmans (UOIF). Il est imam de la Mosquée de Mérignac, le lieu de culte est une base militante lui permettant d'étendre le réseau islamiste des Frères Musulmans dans tout le sud-ouest de la France.

Façade d'entrée de la Grande Mosquée de Mérignac. Le projet a couté 1,5 million d’euros et comprend une salle de plus de 500 places, une librairie, des salles de classe coranique, des locaux techniques.

Michel Sainte-Marie, l'ex-maire socialiste de Mérignac a délivré le permis de construire de la Grande Mosquée le 9 mars 2007, ouvrant ainsi la porte de la ville aux prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisionistes des Frères Musulmans.  

 

Du 26 au 28 mai 2012 l'imam Hassan Belmajoub a reçu dans sa Mosquée de Mérignac lors de la 4ème rencontre annuelle, des prédicateur fondamentalistes antioccidentaux.

Parmi les personnalités invitées venus endoctriner les Musulmans de Mérignac, on trouve pêle-mêle :


Le prédicateur antisémite Hani Ramadan figurait parmi les invités de la Mosquée de Mérignac du 27 au 28 mai 2012

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan et petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah, est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan considère à la Mosquée de Mulhouse que "les Chrétiens n'ont pas le coeur pur" car ils croient en la Trinité, et soutient activement l'organisation terroriste du Hamas à la Mosquée de Joué-les-Tours.

 

Le prédicateur politique antisioniste et antioccidental Mustapha Abou Oumama, invité à la Mosquée de Mérignac, considère que le terroriste islamiste de Toulouse Mohamed Merah est une victime "de lui-même, de ses parents, des média, des hommes politiques et du système." (lien)

Le prédicateur Mustapha Abou Oumama, est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est « colonisée par les sionistes », et il faut la délivrer. Par ailleurs, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l’espace de 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy serait, par exemple, « indirectement » responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

Une véritable propagande complotiste, la société occidentale persécuterait secrètement les Musulmans, qui doivent donc se souder, affermir leur Croyance afin de ne pas s'assimilier aux sociétés civiles de leur pays d'accueil.


Pour Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et invité à la Mosquée de Mérignac du 26 au 28 mai 2012, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. (conférence vidéo censurée régulièrement par Youtube, mais que vous pouvez retrouver sur ce lien).


Le précheur converti Mohamed François, imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, qui interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes non musulmanes et de se mêler aux mécréants, est également un invité régulier de la Mosquée de Mérignac.

 

 

Fidèles musulmans de la Mosquée de Périgueux, où Hassan Belmadjoub vient précher

Hassan Belmadjoub, prédicateur des Frères Musulmans et imam de la Mosquée de Mérignac, en conférence à la Mosquée de Périgueux le 17 novembre 2012

"On est dans un pays de tentation. On est dans un pays où la perversité, le péché on le voit matin et soir devant nous, dans les supermarchés, à la télé, à l'école, dans les lycées, dans les universités. Si tu n'as pas un ami intime, proche à qui tu dois te confier, un ami qui te fait penser à Allah, un ami qui, quand tu le vois, t'as honte de commettre le péché en sa présence, c'est ça l'ami qu'il faut avoir. Parce que les amis, on en a, des milliers.
L'ami qui va te dire : "Viens mon frère, il y a une petite soirée" à droite à gauche, "on va aller dans la boîte de nuit, on va faire ci, on va faire ça", alors que c'est l'heure de la prière et qu'il ne te fait même pas penser à la prière, ça, débarrasse toi de lui, et très, très vite."
[22:40]

"Il y en a malheureusement qui bradent cette religion, je ne fais pas ça, je ne fais pas ci, parce que ci, parce que ça, non ! Vous allez suivre les traditions de ceux qui étaient avant vous. Là, le Prophète Mohamed parlait des Juifs et des Chrétiens. Vous allez suivre des traditions de ces gens qui étaient avant vous. Vous allez les suivre pas à pas, même s'ils rentrent dans le trou d'un animal, vous allez les suivre.
C'est ce qu'on voit maintenant. On voit des jeunes qui sont en train de suivre ces traditions. Ils sont en train de courir derrière la mode. Si tu n'es pas fier de ta religion, de quoi vas-tu être fier ? D'appartenir à une tribu ? D'appartenir à un peuple ? ça ne sert à rien ! Mais si tu appartiens à cette religion tu peux être fier si tu la pratiques."
[28:30]

"La question que je te pose avant de finir, comment veux-tu finir ? Parce que tu ne sais pas lorsque tu vas mourir. L'ange de la mort ne te donne pas un rendez-vous. Il va te surprendre, un jour. Sauf qu'il risque de te surprendre en train de prier, ou en train de lire le Coran, ou en train de dormir, ou malheureusement il risque de te trouver en train de danser, en train de parler avec une fille au téléphone, c'est haram !"
[58:36]
Extraits de la conférence "Le rôle des jeunes Musulmans(es) dans la société", donnée à la Mosquée de Périgueux le 17 Novembre 2012 par Hassan Belmajdoub, imam de la Mosquée de Mérignac (extraits également disponible sur ce lien).

Pour Hassan Belmadjoub, les Musulmans vivent en France dans une société de perversion, ils ne doivent pas suivre les Juifs et les Chrétiens, et "se débarrasser très très vite de leurs amis non-Musulmans". La société occidentale est perverse, puisqu'elle autorise même un homme à parler avec une fille au téléphone, ce qui est haram (interdit) !

Hassan Belmadjoub délivre-t-il un message d'Amour, de Paix et de Tolérance envers son Prochain, ou plutôt un véritable projet politique visant à communautariser les Musulmans et à les isoler de la société occidentale ?

Respectivement de gauche à droite, les prédicateurs antioccidentaux et antisionistes Hassan Belmajdoub, Mustapha Abou Oumama, Rachid Houdeyfa et Mohamed François, donnant une conférence à la Grande Mosquée de Mérignac le 27 mai 2012

"On a créé l'association des Musulmans de Mérignac, nos activités ont commencé il y a trois ans, on a fait trois rencontres annuelles, on fait une rencontre mensuelle, la première rencontre annuelle a été un début, mais par contre, la seconde, qui était magnifique aussi, on a reçu Safwat Hijazi, notre Frère qui vient d'Égypte et qui est connu mondialement, la rencontre de l'année dernière qui était pareil au mois de juin, on a reçu notre Frère Tariq Ramadan, notre Frère Mohamed François, et un de nos Frères les plus connu, Rachid Abou Houdeyfa, ça, c'est nos activités."
[01:58]
Hassan Belmadjoub reçoit le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi, ainsi que l'islamiste politique Tariq Ramadan (hard-copy).

 

Le prédicateur misogyne et antioccidental Rachid Houdeyfa et imam de la Mosquée de Brest est également un membre actif du réseau islamique de la Mosquée de Mérignac.

Pour lui : « Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

Rachid Houdeyfa : "ceux qui écoutent de la musique seront transformés en singe ou en porc".


Le prédicateur Tariq Ramadan, invité à la Mosquée de Mérignac, est un militant politique antisioniste appelant au boycott de l'État d'Israël

Il est également inquiétant de constater que le prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Safwat Hijazi, qui appelle devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabe à l'extermination des Juifs, soit invité par Hassan Belmadjoub à la Mosquée de Mérignac. Extraits de ses interventions publiques :

« C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite, oui, je hais le sionisme. Oui, le jour du Jugement ne viendra pas tant que nous n’aurons pas combattu les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que vous les aimiez ou non. »
Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision égyptienne Al Nas TV le 4 janvier 2009

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.
[…]
Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”
Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision du Hamas Al-aqsa TV le 31 décembre 2008

 

Mahmoud Doua, imam de la Mosquée de Cenon, en conférence le 29 avril 2016 à la Grande Mosquée de Périgueux (hard-copy), est un membre des Frères Musulmans de l'AMG de Bordeaux, l'association islamiste adoubée par Alain Juppé.

Quel est l'avenir de la communauté musumane du sud-ouest de la France, contrôlée essentiellement par des réseaux islamistes antioccidentaux développant une idéologie antisémite ? Pourra-t-elle s'intégrer à long terme dans la société française ? La propagande idéologique du réseau Hassan Belmadjoub pourrait-elle provoquer une scission entre les Français et les Musulmans ?

13/11/2016

Diffusion du fondamentalisme islamique et misogyne à la Mosquée Abou Bakr de Fresnes-sur-Escaut : « la femme doit se voiler, ne pas se parfumer ni porter de chaussures à talons »

A partir du milieu des années 1970, les lois françaises et européennes sur le regroupement familial ont engendré une migration de peuplement massive sans précédent dans l'Histoire de France, favorisant l'implantation de l'Islam radical constitué en réseaux associatifs et institutions islamiques sur tout le territoire.


En moins de 30 ans, les politiques de regroupement familial ont transformé le paysage urbain : les populations françaises de souche de Saint-Denis (vidéo du centre-ville), La Courneuve, Aubervilliers, Pierrefitte, Drancy,... ont été totalement remplacées par des populations extra-européennes (Arabes, Berbères, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...)

Ces réseaux islamiques progressent par grappes, regroupés en Mosquées proches géographiquement, des peaux de léopard s'étendant à partir d'un petit ensemble de villes et communiquant entre eux par l'intermédiaire de meetings, réunions de travail et d'échanges entre prédicateurs. La région nord-est de la France constitue un de ces maillons forts, notamment par sa proximité avec la Belgique, où le fondamentalisme islamique est fortement implanté, comme à Bruxelles ou dans le tristement célèbre quartier de Molenbeek.

On va analyser comment l'idéologie islamique s'impose progressivement dans le nord-est de la France, par les méthodes d'endoctrinement utilisant de manière perverse la glorification de la femme Musulmane afin de mieux imposer sa soumission totale aux hommes.
La petite commune de Fresnes-sur-Escaut dans le département du Nord (59) compte environ 7 000 habitants, la Mosquée de la commune est gérée par un réseau islamique piloté par le prédicateur Jérémy Brancher, qui a étudié à la Faculté des Sciences Islamiques de Bruxelles, un institut fondamentaliste wahhabite belge, géré par l'Arabie Saoudite.

Jérémy Brancher, un converti, est le prédicateur de la Mosquée misogyne et antioccidentale de Fresnes-sur-Escaut

La page Facebook de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut permet d'éduquer les Musulmans aux préceptes des lois islamiques de la charia, et conformément au wahhabisme saoudien (hard-copy).
Les administrateurs du site postent de larges extraits du livre de Umm Abdillah al Wadi’iyya, "Conseil aux femmes Musulmanes", ouvrage que vous pouvez vous procurer sur amazon ou dans toute bonne librairie islamique qui se respecte, pour éduquer les femmes Musulmanes, extraits :

 

Divers extraits du livre "Conseils aux femmes Musulmanes" publiés sur la page Facebook de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut enseignant comment doit se comporter une femme Musulmane en famille et dans la société (hard-copy 1, hard-copy 2, hard-copy 3, hard-copy 4).

"1) Elle doit être voilée
2) Elle ne doit pas être parfumée.
3) Elle doit marcher avec discrétion pour qu'on n'entende pas le son de ses pas. Allah dit : "Et qu'elles ne frappent pas le sol de leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures."
Hélas, de nos jours, une véritable calamité s'est répandue, à savoir les chaussures à talons haut. Ajouté à cela, il arrive que ces femmes marchent en se déhanchant. Et le Prophète a bien raison lorsqu'il dit : "Tout le corps de la femme est une partie intime. Lorsqu'elle sort, Satan l'épie de son regard."
[...]
"La femme n'a le droit de voyager qu'accompagnée d'un Mahram, cette preuve, ainsi que toutes celles allant dans ce sens, est générale et embrasse par sa portée tous les types de voyage mêmes ceux accomplis en avion. Garde donc cela à l'esprit, qu'Allah te soutienne [chère soeur] si tu cherches vraiment la vérité."

"Nous étions avec le Prophète en ce lieu même, et c'est alors que nous vîmes une flopée de corbeaux. Il y avait parmi eux, un seul corbeau dont les ailes, les pattes et le bec étaient blancs. Le Prophète dit alors : "Les femmes entrant au Paradis sont aussi rares que ce corbeau parmi tous ces congénères". Il s'agit là des femmes de ce bas monde. C'est à cause de leurs méfaits que les femmes représentent la majorité des habitants de l'Enfer car "ton Seigneur ne fait de tort à personne." "Nous devons donc nous exercer à nous soumettre à la loi de notre Seigneur.
Si le femmes préfèrent rester ignorantes, nous ne devons pas le rester. Si elles désobéissent à Allah, nous ne devons pas Lui désobéir. Ne soyez pas trompés par les femmes prétentieuses qui se sont rebellées contre la loi d'Allah."


Les chaussures à talons haut, "véritable calamité" d'après les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut, car symbole de féminité et de la perversion de la société occidentale.

Manifestation à Paris de femmes Musulmanes voilées voulant forcer le changement de civilisation par l'application des lois coraniques : valoriser et imposer le port du voile islamique aux femmes respectueuses, chastes, appliquant les bonnes moeurs, opposées aux femmes non voilées, vénales, parfumées, incitant au vice et à la débauche.

L'Islam est plus qu'une religion, c'est un système totalitaire complet gouverné par des principes économiques, législatifs, juridiques et sociaux qui dictent comment doivent se comporter les Musulmans, et en particulier les femmes, en tous lieux et à toute époque.

Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, et permet à la femme Musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde Occidental. Soumise à la tentation du Diable, elle ne peut sortir de la maison que sous l'autorisation de son "marham", (son tuteur légal, c'est-à-dire soit son mari, son père ou ses frères).
Le voile Islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos valeurs occidentales pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).

Les prédicateurs de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut font la promotion de l'ouvrage emblématique "Riyâd As-Sâlihîn" (les jardins des vertueux), propagande antichrétienne et antisémite, soumission des femmes, et incitation au Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles (hard-copy).

Ce livre rapporte des Hadiths authentiques. Les Hadiths sont des commandements dictés par le mode de vie du Prophète rapportés par ses contemporains (Boukhari et Muslim essentiellement), et de sourates du Saint Coran. Le livre permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi.
Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Après le Coran, "le Jardin des vertueux" est une référence absolue pour tout bon Musulman pratiquant désirant acquérir les rudiments de la Foi, de la pensée, et des préceptes islamiques.

Il faut bien comprendre que les Hadiths ne sont pas simplement des récits, ils sont l'essence de la Sounna, et dictent aux Musulmans ce qui est licite, illicite, les bases de leur comportement en famille, en société, ainsi que leur relation avec les non-musulmans.
Ces règles de vie doivent être entièrement calquées sur la vie du Prophète Mohammed et de ses disciples vivant au VII Siècle, elles sont valables pour tous les Musulmans, en tous temps et à toute époque. Le livre est disponible à la FNAC, sur amazon, ou en ligne en intégralité au format PDF. Quelques courts extraits, pour donner une idée du contenu de l'ouvrage :

« L’interdiction faite à la femme de voyager seule »
« l’interdiction de regarder une femme »,
« l’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme »,
« l’interdiction de s’
isolez avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. »

« Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. »
« Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ».
« Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ».

Les Juifs sont également méprisés et doivent être combattus pour que le Jugement dernier arrive : « Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ».
« L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »

Le Jihad islamique, la guerre sainte contre les mécréants, est glorifié :

"1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.

1296. Selon Mou’adh, le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu – si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu’elle ne l’a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]"

Il est inquiétant de constater par ailleurs que les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut font la promotion des idées et écrits du prédicateur Sayyid Qutb (hard-copy), un des penseurs fondateurs de l'organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne des Frères Musulmans.


Sayyid Qutb fut arrêté et exécuté en 1966 par le gouvernement de Nasser pour ses agissements contre l'état égyptien afin d'imposer les lois de la charia islamique sous le califat. Son idéologie est véhiculée par les responsables de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut.

Ses livres principaux, "Jalons sur la route de l'Islam", ou encore "Notre combat contre les Juifs", sont des ouvrages de référence pour les Frères Musulmans et les organisations islamistes telles que Al-Qaïda ou Daesh, véritables condensés de haine antisémite et antioccidentale. Quelques extraits :

« La direction de l’humanité par l’Occident touche à sa fin, non parce que la civilisation occidentale a fait faillite sur le plan matériel ou parce que sa puissance économique et militaire est affaiblie, mais parce que le monde occidental a rempli son rôle et épuisé son fonds de valeurs, qui lui permettait d’assurer la direction de l’humanité. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 9

« L’Islam est la seule civilisation, et la société musulmane est la seule société civilisée. »
« Jalons sur la route de l’Islam », page 170

Le développement de l'Islam à Fresnes-sur-Escaut est un tremplin pour islamiser progressivement la société par le bas, comme le souhaitait Sayyid Qutb.

Le maire DVG Valérie Fornies n'a pris aucune mesure contre l'implantation de la Mosquée de Fresnes-sur-Escaut, permettant l'enracinement de l'Islam radical misogyne et antioccidental, condamnant sur le long terme la cohésion sociale et le vivre-ensemble.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 13 novembre 2016

31/10/2016

L’UAM 93, la puissante organisation politique antioccidentale, antisioniste et misogyne pilote le projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan avec la collaboration du maire Pierre-Yves Martin

La ville de Livry-Gargan est devenue en quelques années un bastion de l'Islam radical sur le département de Seine-Saint-Denis, par l'intermédiaire de l'implantation d'une importante communauté musulmane sur le nord-est de la banlieue parisienne.
La principale association islamique de la ville, l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) est une antenne de l'UAM 93, ses Fidèles sont endoctrinés aux principes coraniques de l'Islam politique.

Salles de prières hommes et femmes de la Grande Mosquée radicale de Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis

L'UAM 93 est la plus puissante organisation politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la banlieue parisienne, elle contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
Leurs dirigeants veulent imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »

Les responsables de l'organisation militent également depuis plusieurs années afin de faire voter une loi contre le blasphème religieux : l'interdiction de critiquer l'Islam permettrait ainsi le déploiement sans aucun frein des lois de la charia sur le territoire français, comme en Angleterre avec la prolifération de tribunaux islamiques, véritable régression des droits de la femme Musulmane au pays des ancêtres de la reine Victoria et de Churchill.

 

Dans une conférence à la Mosquée de Torcy le 14 juin 2013, Elias d’Imzalène (photo) un des prédicateurs de l'UAM 93, incite les parents Musulmans à abandonner les écoles laïques et républicaines, qui propageraient le vice, la perversion, les valeurs malsaines de l'Occident chez les jeunes Musulmans, et à inscrire leur progéniture dans des écoles coraniques.

 

L'Occident serait en effet le siège des pires perversions de la Terre, l'UAM 93 propage des théories du complot antioccidentales, par exemple que le virus du SIDA aurait été créé par le chercheur américain Robert Gallo aux ordres de la CIA pour exterminer la race noire et les homosexuels (hard-copy).

L'association mène une campagne au niveau national pour obtenir des fonds afin d'acheter le terrain et le local sur lequel est bâtie l'actuelle Mosquée de Livry-Gargan (le local et le terrain sont actuellement en location), et enraciner ainsi définitivement l'Islam dans la commune de la ville.
La propagande idéologique islamique antioccidentale de l'UAM 93 est clairement reprise par l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan. La page Facebook officielle de la Mosquée témoigne de l'endoctrinement mis en place. (***)

 

"Pour porter le voile dans ce pays aux idées salaces, il ne faut pas être soumise, mais avoir de l'audace." (hard-copy) Les responsables du centre islamique de Livry-Gargan propagent sur leur page Facebook l'idée que la France serait un pays aux "idées salaces", car ne consentant pas à ce que les femmes portent librement en tous lieux le voile islamique. Il s'agit là de créer une fracture entre la communauté musulmane et la France, territoire hostile, dont les institutions et les responsables politiques seraient oppresseurs des Musulmans.

 

L'association islamique de Livry-Gargan diffuse une vidéo expliquant pourquoi la viande de porc serait nocive pour la santé, les Chrétiens seraient dans l'erreur, méprisables, parce qu'ils souillent leur corps avec de la viande impure (hard-copy).

La propagande n'est évidemment pas formulée uniquement sur les réseaux sociaux, mais également à l'échelle locale. En effet, des idéologues de l'Islam fondamentaliste antioccidental sont invités à la Mosquée de Livry-Gargan, promus par l'ACCMLG pour endoctriner les Musulmans.

Conversion à l'Islam de Sébastien en mai 2015 à la Mosquée de Livry-Gargan par le prédicateur antioccidental, homophobe et misogyne Hassen Bounamcha, l'imam de la Mosquée d'Aubervilliers (hard-copy)

Dans ses conférences, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassan », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

 

Nabil Ennasri, militant antifrançais et antisioniste, qui invitait, lors des élections législatives de 2012, les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls, l'ami éternel d'Israël", est un soutien officiel du projet de la Mosquée de Livry-Gargan (hard-copy).

 

Le prédicateur antisémite, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen, invité à la Mosquée de Livry-Gargan le 19 juin 2015, est un soutien actif au projet de la Grande Mosquée de Livry-Gargan. (hard-copy) Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

L'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan milite pour que le prédicateur Marwan Muhammad préside la Fondation pour l'Islam de France

Rappelons que Marwan Muhammad, porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), veut faire appliquer la charia, et transformer la France en un pays musulman :

« Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »
Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée d'Orly en 2011
Bientôt, la France République Islamique sous la charia ?

Le réseau islamiste de Livry-Gargan est proche géographiquement et idéologiquement de l’Association Sociale, Cultuelle et Culturelle des Musulmans de Mitry-Mory (ASCCM), un des centres principaux de l'Islam radical en Seine-et-Marne.

Le réseau islamiste de Livry-Gargan fait en effet la promotion du Gala du centre "des Lumières" programmé le 11 novembre 2016 à Mitry-Mory, où l'on retrouve des prédicateurs de l'Islam politique antioccidental et antisioniste qui veulent imposer progressivement les lois islamiques de la Charia en France, tels Tahar Mahdi, ou encore Omar Dourmane. Le but étant de ramasser des fonds pour financer le futur centre islamique de Mitry-Mory (hard-copy).

On voit donc que l'influence de l'UAM 93 et de ses filiales est considérable, et pour cause : l'association est officiellement soutenue par les élites politiques de tout bord, socialistes, Républicains, communistes, EELV, Front de Gauche, et bénéficie ainsi d'un grand rayon d'action pour tisser son réseau, jour après jour, sur toute la banlieue parisienne.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, député et présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, prétend combattre le salafisme...et soutient activement l'UAM 93, la plus puissante association politique islamique antioccidentale, antisioniste et misogyne de la région parisienne ! Le 1er mars 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est rendue dans les locaux de l'UAM 93 à Bobigny, pour une réunion de travail avec Hassen Farsadou, le président de l'association islamique.

 

François Bayrou, Laurent Fabius, Jean-François Copé ne sont que quelques personnalités politiques parmi d'autres qui ont affermi le réseau de l'UAM 93 en lui offrant une crédibilité au sein des institutions de la République au cours des deux dernières décennies

Alain Juppé, proche de l'UAM 93 (photo : rencontre avec les dirigeants de l'UAM 93, on reconnaît le prédicateur antioccidental Elias d'Imzalène deuxième à partir du fond à droite).


Alain Juppé est également lié à l'organisation politique islamiste des Frères Musulmans (UOIF) de Bordeaux, et son prédicateur antisémite Tareq Oubrou auquel il a décerné la Légion d'Honneur.

François Fillon a inauguré la grande Mosquée radicale d'Argenteuil, il est également sous l'influence de l'UAM 93

 

Le maire LR Pierre-Yves Martin reçoit à la mairie les islamistes de l'UAM 93 le 24 avril 2014, pour travailler sur le projet de la nouvelle Grande Mosquée. La délégation de l'UAM-93 était composée de Djelil Khalil, président de l'Association Culturelle et Cultuelle des Musulmans de Livry-Gargan (ACCMLG) (hard-copy)

Pierre-Yves Martin collabore ainsi activement au développement de l'Islam radical, avec l'association ACCMLG et la mise en place d'une immense Mosquée cathédrale, en favorisant l'acquisition d'un local d’une surface de 1280 m2 composé de 2 niveaux et d’un sous-sol, situé au 109 bd Robert Schumann à Livry-Gargan. Le montant de l'édifice s’élève à 1 200 000 euros.

"Il est à noter tant que le Maire que le sous Préfet se sont montrés très compréhensifs et ont exprimé leur volonté de nous accompagner et de soutenir politiquement notre projet."
Compte-rendu de la réunion du 27 mai 2015 à la mairie de Livry-Gargan réunissant le maire Pierre-Yves Martin et les membres du bureau de l'ACCMLG, pour négocier le projet de la Grande Mosquée (hard-copy).
Le pays aux "idées salaces" va donc bientôt pérenniser un temple dédié à Allah et à ses prédicateurs, un dar-al-islam qui enracinera un peu plus l'idéologie islamique sur le sol français, générant conflits, tensions religieuses et ethniques et attentats terroristes.
A noter les tensions existant entre la municipalité et l'association islamique, la Mosquée de Livry-Gargan est ouverte au public, alors qu'un arrêté ordonnant sa fermeture a été pris car le bâtiment récupéré n'est toujours pas aux normes de sécurité.

(***) Suite à la publication de cet article, les responsables ont supprimé la page Facebook de la Mosquée de Livry-Gargan. Restent les copies d'écran, et les pages encore indexées sur Google (hard-copy).

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 octobre 2016

11/09/2016

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Par l'immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l'Islam radical s'implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à Bayonne, Libourne, Cenon, ou encore à Bordeaux par l'entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l'implantation de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah, déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Alain Juppé décerne la Légion d'Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l'imam de l'UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.


Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l'UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d'islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique) -
Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
- Idriss Sihamedi, responsable de l'organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc"

 

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que "Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République."
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l'UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93 »
. (hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c'est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l'enracinement de l'Islam radical, en autorisant l'implantation d'une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l'association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeune du Ramadan en 2014 (hard-copy).

Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l'organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l'association BarakaCity, qui sous couvert d'aide humanitaire, propage la rhétorique et l'idéologie des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l'organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l'émission "Le Supplément" de Canal+ le 24 janvier 2016.
BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.


Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l'Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu'il est possible de se procurer dans n'importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D'après Abû Ya'lâ Shâddad ibn Aws, l'Envoyé d'Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l'adultère. L'étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l'organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n'interdise pas ce type d'enseignement.

 

Pour souder les Musulmans contre l'Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

 

Pour combattre "l'islamophobie", les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

 

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l'État d'Israël (hard-copy)

 


Mohamed Barry, l'imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

"La femme comme cité dans un hadith de l'imam Boukhari : "Quand une épouse ne répond pas à l'appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d'elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin". Dans la maison, l'homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n'y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire."
[05:30]
sermon de l'imam de Mohamed Barry, "sois une bonne épouse" à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

"Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c'est comme s'il n'y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées.
Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c'est une obligation. Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux.
Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout."
[...]
"Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l'odeur du Paradis, qu'Allah nous en préserve."
[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : "Prépare ton retour vers Allah !" (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d'Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

 

"Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire."
[...]
"Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac"
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d'abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l'islamisation de la ville de Pessac en organisant l'implémentation durable sur la commune d'une association de l'Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 septembre 2016

26/08/2016

Le Cheikh Mohamed Beggas, imam de la Grande Mosquée de Persan, enseigne à ses fidèles Musulmans comment bien frapper sa femme

Les lieux de culte de l'Islam radical sunnite sont déjà bien implantés dans le département du Val d'Oise, modifiant progressivement le paysage cultuel et ethnique de la banlieue nord de Paris (on peut le constater par exemple à Cergy, Pontoise, Sannois, Montigny-les-Cormeilles ou Argenteuil). La Grande Mosquée Al Ikhlas de la ville de Persan représente un des bastions typique d'endoctrinement de la population musulmane aux préceptes fondamentalistes de l'Islam.

Tenu par les « Algériens », le centre cultuel islamique de Persan compte environ 7 à 800 fidèles, et a couté 1 million d’euros.
La construction est réalisée sur une surface de 950 m² dont un bâtiment administratif existant et comporte une salle de prière homme au RDC, dune capacité de 627 fidèles, d'une salle de prière pour les femmes en mezzanine, à l’étage d'une capacité de 218 fidèles, ainsi que trois classes coraniques pour apprendre aux enfants les préceptes de l'Islam. Un dôme recouvre le lieu de culte.

Façade d'entrée de la Grande Mosquée al Ikhlas de Persan

Salle de prière hommes de la Grande Mosquée de Persan

La Mosquée fonctionne bien entendu avec l'accord des autorités locales, Le préfet du Val d'Oise et l'ex-maire DVD Arnaud Bazin ont participé le 7 août 2013 à la fête de l'aïd-moubarak dans le lieu de culte.

Qu'enseigne-t-on à la Mosquée de Persan aux Fidèles de la Mosquée ?

Le site officiel de la Mosquée de Persan détaille la vie du Prophète Mohamed, guide parfait de tous les Musulmans. Un article sur la mythique bataille de Badr qui a conduit a affermir par la ruse et la guerre, la puissance des Musulmans guidés par le Prophète Mohamed (hard-copy). Court extrait de l'article :
"La caravane transportait d’énormes richesses appartenant aux gens de La Mecque. Elle comportait mille chameaux, chargés de biens dont la valeur s’estimait à 50 000 dinars au moins. Seuls 40 hommes environ l’escortaient. En conséquence, c’étaient là pour les musulmans la grande occasion de porter aux gens de la Mecque un dur coup économique. A cette fin, le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) s’adressant aux musulmans déclara : « Voici la caravane de Koraich transportant leurs biens. Allez vers elle! Allah vous aidera peut-être à la capturer.»
[...]
"Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) donna enfin à son armée l’ordre de contre-attaquer disant :
« Chargez ! »
Il les exhorta à la lutte en ces termes :
« Par celui dont l’âme de Muhammad est entre les mains ! Allah fera accéder au paradis quiconque d’entre vous aura combattu, aujourd’hui, dans la patience et l’endurance, chargeant et sans s’enfuir, jusqu’au moment où on le tue. » À cet égard, il dit aussi, incitant ses hommes au combat : «Debout ! Obtenez un paradis aussi large que les cieux et la terre ! »
[...]
"Après avoir redressé les rangs, Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) ordonna à son armée de ne commencer à se battre que sur son ordre. Ensuite, il donna à ses hommes des directives particulières relatives aux arts martiaux disant : « S’ils se dirigent vers vous en masse, utilisez vos flèches et à égard, veillez à les économiser. Ne dégainez vos épées que lorsqu’ils vous auront enveloppés. »
[...]
"Les signes d’échec et de désordre se multiplièrent dans les rangs adverses, car les polythéistes n’arrêtaient de s’écrouler et de s’effondrer face, à la violence des attaques lancées par les musulmans. La bataille touchait à sa fin. Les polythéistes, commençaient à se sauver en catastrophe suivie par les musulmans qui leur montaient au dos, les constituaient prisonniers ou les tuaient jusqu’à ce que prît forme la déroute."

L'article "la bataille de Badr" montre un Prophète chef de guerre, agressif, menant ses troupes au combat, pilleur de caravanes pour amasser son butin (lire également la sourate "al anfal" (le butin) du Coran pour plus de détails).
Le récit de la bataille de Badr montrant la puissance militaire de l'Islam et de son Prophète, est enseignée dans toutes les Mosquées de l'Islam sunnite de France, puisqu'elle fait partie de la sunna (voie du Prophète).
Est-ce que cette image du "beau modèle" jihadiste, incite les Musulmans au calme, à la paix, à la sérénité ? On est là bien loin de l'image christique du Jésus de la Bible, sans armées, demandant à ses apôtres de transmettre la Parole d'Humilité, de Pardon, et Amour.

La Mosquée de Persan nous décrit dans le récit de la bataillle de Badr, un Prophète Mohamed agressif, chef de guerre, pilleur de caravanes et prônant le Jihad islamique, la guerre sainte armée contre les Mécréants (polythéistes). De quoi aviver de nouvelles professions ?

Le Jésus miséricordieux, préchant la Parole de Dieu d'Humilité, d'Amour et de Paix dans la Bible, est catégoriquement nié par les écrits coraniques décrivant un Jésus (Issa) anti-Chrétien, donc sans aucune notion de rachat des péchés, ni de rédemption.

L'article mis en ligne sur la vie du Christ sur le site de la Mosquée de Persan, decrit un Jésus (Issa pour les Musulmans) anti-chrétien, la négation des textes sacrés de la Bible, de la Trinité et de la Crucifixion du Christ, bref, un rejet et un mépris explicite total du Christianisme et de la vie de Jésus pleine de miséricorde.
Le périple de Jésus dans la Bible, sa Parole, ses commandements, sont en opposition stricte à la doctrine du Prophète Mohamed fondée sur la puissance militaire, le pouvoir et l'argent. C'est la raison pour laquelle le Jésus de la Bible est tant décrié dans le Coran par les Musulmans.

Extraits de l'article sur la vie du Jésus Musulman, Issa, sur le site de la Mosquée de Persan (hard-copy) :
"Allâh a dit : {Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allâh et en Ses rs. Et ne dites pas « Trois ». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allâh n’est qu’un Allâh unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur d’Allah, ni les anges rapprochés [de Lui].} (4/171-172)"

"Allâh a dit : {Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie, fils de Marie ! » – Dis : « Qui donc détient quelque chose d’Allâh (pour L’empêcher), s’Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ?… A Allâh seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux ». Il crée ce qu’Il veut. Et Allâh est Omnipotent.} (5/17)"

"Allâh a dit : {Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allâh c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur ». Quiconque associe à Allâh (d’autres divinités) Allâh lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !} (5/72)"

"Allâh a dit : {et à cause leur parole : « Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah »… Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais ce n’était qu’un faux semblant !"

Ne dites pas "trois" cessez ! La Trinité, le credo des Chrétiens est catégoriquement nié, les mécréants qui disent cela, ou que Jésus a été crucifié, Allah leur interdit le Paradis, et leur refuge sera le Feu de l'Enfer. Voilà le destin funeste des Chrétiens prédit par l'Islam !

On peut par ailleurs constater que les prédicateurs invités à la Mosquée de Persan ont des liens avec des mouvements fondamentalistes de l'Islam politique antioccidental.


Hassan Younès, l'imam radical de la Mosquée de Beauvais liée à la confrérie des Frères Musulmans (UOIF), une organisation politique antioccidentale et antisioniste, a donné un sermon à la Mosquée de Persan le 11 juin 2016 (hard-copy)

Autre invité de marque de la Mosquée de Persan en juin 2016, le cheikh Dhaou Meskine. Ce prédicateur a déja fait l’objet de procédures judiciaires en 2006, soupçonné de malversations auprès de puissances étrangères et financement du terrorisme en tant que secrétaire du Conseil des Imams de France, dont le trésorier n’est autre que Abdelhakim Sefrioui, que nos lecteurs assidus connaissent déjà, puisque ce dernier est un des leaders militants du Collectif Cheikh Yassine, association politique soutenant l’organisation terroriste du Hamas.

Dhaou Meskine est un militant de la politique de victimisation. Les Musulmans seraient persécutés en France par un état raciste, et il est de leur devoir de se souder pour affronter cet ennemi commun. Court extrait de son intervention à la Mosquée de Persan en juin 2016 sur la chaîne Youtube de la Mosquée de Persan (hard-copy)


Le prédicateur radical Dhaou Meskine explique aux Musulmans que leur communauté est victime de persécution et de racisme en France

"Tant que la Oumma n'aura pas su donner de la valeur à ses imams et de ses dirigeants comment doivent être ces imams, comme c'est le cas dans les autres religions, juives, catholiques, même bouddhiste, Tant que les Musulmans gardent cette exception pour les pousser derrière et les expulser en deux minutes Comment se fait-il que imam, c'est le seul métier où l'on peut être expulsé ?
C'est le seul métier qui n'a pas de droits sociaux, c'est le seul métier qui n'a pas de syndicats pour les protéger, c'est le seul métier qu'on peut éliminer en deux minutes après une vie de quinze ou vingt ans dans un quartier dans lequel ont grandi ses enfants, dans lequel son épouse est près de ses proches, il sera obligé de couper toutes ces relations là, pour recommencer sa vie à zéro dans d'autres quartiers, dont sa famille n'est pas adaptée. Comment ne pas donner cette sécurité aux imams ?
C'est simple : quand l'oumma saura donner de l'importance à ses imams pour diriger dans le domaine religieux, c'est une oumma qui pourra lever la tête, tant que la oumma n'arrivera pas à donner cette importance à ses imams, elle ne lèvera jamais la tête. C'est l'un des problèmes de notre communauté musulmane ici, dans ce pays, et dans d'autres pays, il faut le dire avec franchise, avec fraternité, ce n'est pas une critique, ce n'est pas une attaque, mais la description de la solution sans laquelle on ne peut aller très loin."
[40:36]
"Les uns et les autres s'iquiètent quand ils voient le racisme galoper surtout quand il arrive dans quelques média, et dans la bouche d'hommes politiques qui ont échoué à trouver un programme économique ou politique honorable pour ce pays, il leur reste pour avoir des voix, à insulter les Musulmans, ils ne sont pas en harmonie avec les valeurs de la république, telles que la fraternité, la liberté et l'égalité.
Nous sommes plus proche des valeurs de la République que ces gens dans les média qui sont en train de propager la haine contre les gens. Nous sommes plus proche des valeurs de la République que ces gens qui prônent le racisme."
[49:13]

L'imam Dhaou Meskine ne condamne jamais les imams radicaux. Pour lui, tout imam expulsé ou sous contrôle judiciaire est une victime du racisme du gouvernement français, indépendamment de ce qu'il peut précher à ses Fidèles (incitation au jihad, discours misogynes, antisémites, antichrétiens, etc...). La oumma (communauté des Croyants) ne doit pas se laisser faire face à l'injustice et doit réagir, "lever la tête". Dhaou Meskine exhorte implicitement les Musulmans à se révolter contre les institutions politiques françaises.

L'imam de la Mosquée de Persan Mohamed Beggas, est aussi un fervent prédicateur, voici son explication de la sourate la plus célèbre du Coran, "al fatiha" (l'ouverture), devant ses Fidèles Musulmans, un extrait (hard-copy) :

"La sourate de al fatiha finit par quoi ? "ceux qui ont encouru ta colère", ce sont les fils d'Israël, les Juifs, la sourate de la vache (Al Baqarah) décrit ce qu'ils ont fait, et pourquoi Allah est en colère contre eux. Pourquoi Allah est-il en colère contre les Juifs ? Ce n'est pas dans la sourate Al fatiha, mais dans la sourate Al Baqarah (la vache). Et les Égarés, c'est qui ? Les Chrétiens. C'est dans la sourate Al Imran, elle parle des Chrétiens et de ce qu'ils ont fait."
[45:14]

Récitée cinq fois par jour dans leurs prières quotidiennes, la sourate "al Fatiha" exhorte les Musulmans à ne pas suivre "ceux contre qui Allah est en colère" (les Juifs), et les Égarés (les Chrétiens), d'après Mohamed Beggas. Un bel exemple de fraternité entre communautés religieuses ?

Autre sourate du Coran Al Baqarah (écoutez la partie 2) commentée par le cheikh Mohamed Beggas (hard-copy):
"Ils (les Juifs, fils d'Israël) ont demandé à Allah un jour où on ne travaille pas, un jour où on s'occupe que de l'adoration, ils ont demandé le samedi, mais ils dormaient, en ne faisant pas d'adoration, c'est le repos. Comme c'est interdit de travailler le samedi, Allah leur a imposé une épreuve, chasser le poisson. Ils jettent le filet le vendredi, et le tirent le dimanche, on n'a pas travaillé le samedi. Leur travail c'est quoi ? Voir les ordres, voir les versets, ce qu'il y a dans la thorah, leur religion est un arbre avec beaucoup de branches dans lequel lorsqu'ils ne trouvent pas leur intérêt, ils sautent sur une autre branche, puis sur une autre, et encore sur une autre.
C'est le travail de qui ça ? C'est le travail des singes. C'est pour ça que Allah les a transformés en singes, et les vieux, en cochons."
[17:47]

Le cheikh Mohamed Beggas se livre ici à une critique violente du shabbat des Juifs, le samedi étant un jour de repos qui ne servirait qu'à dormir sans adorer Dieu, une trahison de la Thorah et de la Parole d'Allah, et justifie dans l'inconscient collectif des Musulmans, que les Juifs soient transformés en singes et en porcs. Un mépris explicite du Shabbat et de la communauté juive.

Mohamed Beggas explique également à partir du Coran quelles sont les relations que les hommes doivent entretenir avec leurs femmes, la meilleure des façons de plaire à Allah (an Nisan écoutez la partie 2) (hard-copy):

L'imam de la Mosquée de Persan Mohamed Beggas enseigne à ses Fidèles comment frapper sa femme si elle désobéit.

"Lorsque la femme prétend être au-dessus de l'homme, que c'est elle qui doit décider, c'est plus que de la désobéissance, ou bien le fait de refuser des rapport sexuels avec l'homme. Il demande, elle dit non. Dans ce cas là, que fait l'homme ? La fornication à l'extérieur ? Non. Allah nous donne la procédure à faire. Il y a des femmes qui peuvent comprendre, même quand elles sont en colère, juste avec la parole. Allah dit : "exhortez-les".
La deuxième solution, éloignez-vous d'elles dans leurs lits, c'est la deuxième étape. La femme qui aime son mari, va revenir, mais dans le cas où même ça, ça ne marche pas, frappez-les.
Comment frapper, et pourquoi frapper ? Imaginez-vous un homme qui entende que sa femme elle a un copain ? Frapper lui permet d'absorber la colère. Est-ce que c'est un mal ? C'est un bien. Quelq'un qui n'est pas musulman va se permettre de tuer sa femme parce qu'elle l'a trahi. Comment tu frappes, avec un tuyau de gaz ? Avec les gifles ? c'est haram (interdit). On n'a pas le droit en Islam de frapper un âne au niveau de la tête, alors la femme non plus. Comment frapper la femme ?
La majorité des savants disent avec le siwak (branche d'un arbre) qui a 20 cm, et qui est tout fin, c'est ça frapper la femme. La raison n'est pas pour faire du mal, c'est ce qu'on doit comprendre, c'est pour montrer que je suis en colère contre toi, c'est la seule raison, et pour absorber la colère en même temps."
[14:00]

L'Islam est totalitaire, puisque tout est légiféré, y compris les rapports dans le couple. L'homme domine la femme, elle doit lui être soumise et lui obéir, avoir des rapports sexuels sur demande, et en cas de désobéissance, l'homme a autorisation de la frapper, en évitant toutefois le visage (comme l'âne, on ne frappe pas la femme au visage !), et en utilisant une branche de siwak de 20 cm. Mais si on n'a pas de branche de siwak sous la main, comment punir la femme ? Que faut-il utiliser ? Un fouet ? une ceinture ?
L'imam Mohamed Beggas importe en Occident les principes des rapports dominant/dominé existant dans les familles patriarcales des sociétés du monde islamique, incompatibles avec le modèle issu des sociétés chrétiennes et le principe de complicité dans la vie de couple, tel que formulé dans la Bible : "l'homme laissera son père et sa mère, et se joindra à sa femme, et les deux ne seront qu'une seule chair." (Matthieu 19:5).

Les féministes, toujours promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intégrisme catholique, restent cependant totalement muettes vis à vis de ces prédicateurs qui sont pourtant légions dans les Mosquées de France (consulter l'intégralité du site "Islam mine l'Europe") obligeant la femme à porter le voile islamique, car pure et chaste en se différenciant ainsi des mécréantes, et important les lois religieuses de la Charia, incompatibles avec le mode de vie occidental.

Le préfet du Val d'Oise Jean-Luc Névache (photo du haut) et l'ex-maire DVD Arnaud Bazin (photo du milieu) entourant l'imam fondamentaliste misogyne Mohamed Beggas, au cours de la fête de l'aïd-moubarak à la Mosquée de Persan le 7 août 2013.
Les autorités locales ont délibérément laissé s'installer sur Persan des prédicateurs de l'Islam radical communautariste, endoctrinant les Musulmans au fondamentalisme islamique antioccidental, antichrétien et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 août 2016

01/05/2016

Pour Hassan Amdouni, prédicateur à la Mosquée Abou Bakr de Lens : « Allah a légiféré le hijab pour que la femme ne soit pas l’appât ou l’objet de convoitise des pervers »

Lens, ancienne ville minière du Pas-de-Calais, subit comme plusieurs autres communes alentour, la prolifération du réseau islamiste s'étendant depuis plusieurs années sur le nord de la France, historiquement sous l'influence de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, avec la Ligue Islamique du Nord et l'UOIF, présidées par Amar Lasfar. La Mosquée Abou Bakr de Lens est un des principaux centres de diffusion de l'idéologie fondamentaliste islamique de ce réseau.

Fidèles Musulmans en prière à la Mosquée Abou Bakr de Lens

Abdallah Dliouah, l'imam de la Mosquée de Valence, un prédicateur de la mouvance politique antisioniste des Frères Musulmans et proche du fondamentalisme néo-nazi, est invité à la Mosquée Abou Bakr de Lens les 19 et 20 mars 2016.
Sur son blog officiel, il mène une violente campagne contre Israël, en comparant la bande de Gaza au camp d'extermination d'Auschwitz.
(hard-copy)

 

Le cheikh marocain Saïd Al Kamali, fondamentaliste de l'Islam sunnite pour qui le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane, était présent à la Mosquée Abou Bakr de Lens le 25 avril 2015.

 

 

Également Invité régulier à la Mosquée Abou Bakr de Lens, le docteur en droit musulman tunisien Hassan Amdouni (hard-copy). (page Facebook)

 

Hassan Amdouni explique dans ses conférences que l'Islam est un système juridique et législatif complet, qu'il décrit dans son ouvrage : "Les fondements du droit musulman", stipulant les règles de la charia qui doivent structurer un état islamique.

Le prédicateur fondamentaliste islamique tunisien Hassan Amdouni, conférencier à la Mosquée Abou Bakr de Lens.

Pour avoir un aperçu des lois coraniques préchées par Hassan Amdouni dans les Mosquées, quelques extraits de ses interventions :

"Le jeûne est obligatoire, les cinq prières sont obligatoires [...] le pélerinage est obligatoire [...] Manger avec la main droite c'est immuable, c'est une constante.
Tous les versets qui sont de l'ordre du morkham (lois constantes) sont immuables, tels que par exemple l'interdiction des boissons enivrantes, vous pouvez les appeler par tous les noms que vous voulez, les liqueurs, avec de la mandarine dedans, c'est interdit, c'est une boisson enivrante, point à la ligne, parce que notre Prophète a dit : "Tout produit enivrant, il est vin, et tout vin est interdit" point à la ligne.
Vous pouvez dire : "oui, je vis en Europe, et je ne vais pas faire bien mes affaires si je ne vends pas l'alcool". Et bien, non, c'est interdit, parce que le Prophète a dit : "Celui qui nous a interdit de le consommer, nous a interdit de le vendre." Pourquoi ? Parce que le vin et les boissons envirantes, c'est un mal pour l'homme, et nous ne vendons pas le mal à l'être humain.
[...]
Vous ne pouvez pas payer un pot à votre collègue parce que c'est un mal."

[42:25]
Conférence de Hassan Amdouni, "Pour une saine compréhension de l'Islam", le 2 décembre 2010 (hard-copy)

Comment les Musulmans travaillant dans les grandes surfaces vendant de l'alcool doivent-ils considérer cette prédication ? Le Prophète Mohamed, Messager d'Allah sur Terre, interdit aux Musulmans de vendre de l'alcool.
Les vignobles français vantés à travers le monde pour leur qualité, produits d'un savoir-faire millénaire, qui délivrent sur les tables des Français un nectar se dégustant avec une belle viande rouge, des fruits de mer, ce patrimoine serait donc néfaste, "un mal pour l'homme" ?
Si tous les Français devenaient Musulmans selon les conditions prescrites par Hassan Amdouni, la France serait-elle encore la France ?
Faudra-t-il prévoir une division communautaire au sein des entreprises, comme dans les magasins "Marks and Spencer" en Angleterre, parce que les Musulmans n'ont pas le droit de vendre de l'alcool ?

Hassan Amdouni, prédicateur à la Mosquée Abou Bakr de Lens, interdit aux Musulmans de consommer et de vendre du vin, reniant ainsi une culture de prestige, issue d'une tradition millénaire sur le continent européen.

Concernant les rapports hommes, femmes dans la société islamique, voici ce que dit la législation coranique, telle que spécifiée par Hassan Amdouni :

"Il ne faut pas s'arrêter au niveau du mariage, il me plaît, elle me plaît. Les gens qui pensent ainsi sont des irresponsables, qui croient que le choix de l'époux ou de l'épouse est une affaire personnelle, individuelle. Mais non ! Vous ne vous mariez pas pour vous uniquement. Lorsque vous vous mariez, vous vous engagez par ce mariage à une responsabilité déjà par rapport à la descendance qui va en découler."
[14:40]
Hassan Amdouni, cours sur l'éducation des enfants en Islam (hard-copy)

"La dot c'est un domaine, c'est un sujet dans lequel il y a des questions. Sur la finalité de la dot, quelle est la valeur de la dot, quelle est sa valeur minimale, quelle est sa valeur maximale, est-ce qu'elle elle doit être versée tout de suite, est-ce qu'elle peut être reportée en cas de divorce, est-ce on peut laisser traîner, ou est-ce qu'elle est dûe par le divorce, par le veuvage. Il y a des tas de questions qui viennent sur la question du mahr."
[01:28:56]
Conférence de Hassan Amdouni sur "Les règles globales du droit et ses applications contemporaines en Europe" à Bruxelles le 17 Juin 2012

Hassan Amdouni, qui se veut être un des chantres de l'Islam réformiste, enseigne les règles de base de la juridiction islamique dans les Mosquées occidentales de France et de Belgique. D'après les fondements du droit musulman, Hassan Amdouni rapporte que la femme est propriété du chef mâle de la famille ou de son tuteur (marham), elle est vendue à son futur "mari" lors d'une transaction, un contrat signé contre une somme d'argent, la dot (mahr), la femme musulmane s'achète.
Ce concept de l'Islam valide le fait que le mariage n'est pas un consentement mutuel entre un homme et une femme, un acte d'amour, ce qui serait "irresponsable" d'après Hassan Amdouni, mais un pacte dont la femme est exclue, entre un tuteur et un futur mari, pour faire prospérer la oumma, la communauté des Croyants.

Ce prèche met en relief les profondes divergences existant entre la femme évoluant dans une société islamique et celle évoluant dans une société chrétienne. Dans le Christianisme, le mariage est un engagement entre deux personnes, un homme et une femme, "ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair", un lien d'amour, d'entraide, de confiance et de complicité.

"Allah a légiféré le hijab pour que la femme ne soit pas l'appât ou l'objet de convoitise des pervers. Elle ne doit pas être l'objet du désir pour que son honneur et sa dignité soient respectés comme tels.
C'est pour cela que Allah a dit, pour expliciter la sagesse pourquoi il a légiféré le hijab :
"Le but du hijab c'est qu'elle soit reconnaissable pour pas être sujet de convoitise et de nuisance, c'est ça le but." Pour qu'elle ne soit pas sujet à des nuisances verbales, mais aussi au regard agressif, qui exprime un désir bestial et qui peut devenir une agression même physique à l'encontre de la femme.
Donc le hijab a pour but que les pervers, les personnes qui n'ont aucune moralité ne s'attaquent pas à la femme.
[...]
Nous savons très bien que dans une société humaine composée d'un mâle et d'une femelle, toute la création est basée sur la notion du couple, Dieu a fait qu'il y a une attirance naturelle entre l'homme et la femme, entre le mâle et la femelle, et si on suggère à l'homme ce qui peut susciter et révéler ses instincts, que la femme ne vienne pas dire : "moi, je ne voulais pas, je ne pensais pas être sujet d'une agression, ni susciter du plaisir chez un tel, alors que je ne suis qu'une fille de bonne moralité et d'une grande honorabilité".
On ne met pas en cause sa parole, mais sa manière d'être met en cause sa parole.
Allah ne veut pas que la femme manifeste tous ses atouts pour qu'elle ne soit pas l'objet de convoitise des pervers qui risquent de mettre en cause sa chasteté, son honneur et sa dignité."
[11:50]
Conférence de Hassan Amdouni sur "Le Hijab loin d'être une mode" (hard-copy)

La société islamique telle que la conçoit le prédicateur Hassan Amdouni : Allah a légiféré sur le voile islamique, une femme doit se couvrir d'un hijab pour ne pas attiser le regard des pervers.

Hassan Amdouni ravale la femme à n'être rien d'autre que l'éternel objet de convoitise de la mâle concupiscence. Propriété de la famille ou du mari, il faut la protéger du regard lubrique des pervers en la couvrant d'un voile.
Toute manifestation de beauté, de séduction, de charme, de sensualité, de féminité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, car pouvant aiguiser l'appétit des mâles Musulmans en rut.
Ces principes de base du droit musulman entrent directement en conflit et sont incompatibles avec les législations de type occidental, pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, opposant la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée remettant en cause "sa bonne moralité et sa grande honorabilité", incitant donc au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication.

 

La municipalité de Lens est partenaire officiel des Rencontres Annuelles des Musulmans du Pas-de-Calais, une organisation de l'Islam radical misogyne et antioccidentale (affiche du meeting ayant eu lieu le 13 juin 2015)


On y retrouve par exemple Hassan Iquioussen, prédicateur politique misogyne, antioccidental et antisioniste, ou encore Amar Lasfar, le président de l'UOIF, la branche de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste en France des Frères Musulmans.

L'ex-maire socialiste Guy Delcourt en visite chez les islamistes fondamentalistes de la Mosquée Abou Bakr de Lens le 8 mars 2015.

Le maire socialiste Sylvain Robert était présent lors de la journée portes ouvertes de la Mosquée Abou Bakr de Lens le 8 mars 2015.

Le tandem Guy Delcourt, ex-maire socialiste et son successeur Sylvain Robert n'a pris aucune mesure contre la prolifération du fondamentalisme islamique militant condamnant sur le long terme, le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur la ville de Lens.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 30 avril 2016