Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

Les organisateurs du « salon musulman du Val d’Oise » de Pontoise invitent des prédicateurs de l’Islam Radical misogyne, antioccidental et antisémite avec entre autres Éric Younous : « le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs »

L'Islam s'enracine lentement mais sûrement sur le territoire français, en particulier dans les régions d'île-de-France. Le Val d'Oise n'est pas épargné, plusieurs Mosquées ont été construites ces 20 dernières années. On peut par exemple mentionner les Mosquées de l'Islam fondamentaliste d'Argenteuil, de Sannois, de Montigny-les-Cormeilles, ou encore de Cergy (inaugurée par Manuel Valls).

La ville de Pontoise est également gangrénée depuis plusieurs années par l'Islam Radical, en particulier à travers les prédicateurs de la Mosquée Masjid de Pontoise, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le "collectif Cheikh Yassine", et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l'extermination des Juifs.


Le "collectif Cheikh Yassine", organisation islamiste antisioniste, et son leader politique Abdelhakim Sefrioui, infiltrés dans la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, incitent les Musulmans à la révolte : "ils sont tous allés se prosterner devant leur maître, le dîner du CRIF !"

Depuis 2012, les organisateurs de differentes associations musulmanes organisent également le "salon musulman du Val d'Oise" au parc des expositions de Pontoise, avec comme invités, des prédicateurs fondamentalistes musulmans.
Les 12 et 13 septembre 2015, voici un aperçu des prestigieux invités pour cette nouvelle édition (hard-copy):

580779MosquePontoise2islamistes2.png

Les prédicateurs fondamentalistes misogynes, intolérants, antioccidentaux Musulmans invités au "salon musulman du Val d'Oise" les 12 et 13 septembre 2015 : Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Éric Younous, Hatim Abou Abdillah

On peut citer l'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa. ci-dessous, un aperçu de sa vision des femmes :


"Le hijab c'est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur, et si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l'utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l'Enfer."
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, dans sa conférence "30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab"

Pour l'imam, une femme qui ne porte pas le voile islamique est une femme sans honneur, sans aucune pudeur et négligée. Mesdames, si un jour vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et s'il détourne le regard, vous saurez pourquoi !
Le prédicateur implante dans l'inconscient collectif des ses Fidèles Musulmans que la femme de type occidental est un vulgaire objet, sans moralité, infériorisée par rapport à la femme voilée musulmane, pure, chaste et soumise.

 

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».
Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leur femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur au "salon musulman du Val d'Oise" :"la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison."

 

Le théologien Musulman Mehdi Kabir, prédicateur sulfureux, qui considère les femmes comme étant à l'origine de tous les vices : alcool, musique, argent, drogue, est également invité au salon musulman du Val d'Oise.

 

Voici comment Mehdi Kabir considère les mangeurs de porc :


"celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d'un porc. C'est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n'ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu'il viendra un temps où Allah transformera certains êtres humains en singes et en porcs."

Un Message de Tolérance et de Fraternité ?

L'invité Hatim Abou Abdillah, fervent défenseur de la cause "féminine musulmane", est au "salon musulman du Val d'Oise."


Hatim Abou Abdillah, imam de la Mosquée as Salam de Maisons-Alfort, prédicateur dans plusieurs Mosquées de banlieues et au "salon musulman du Val d'Oise", endoctrine les Fidèles à la haine des femmes non voilées et parfumées.

"Le Prophète nous dit : "des femmes, bien qu'habillées, seront nues. Ta soeur, ma soeur, ta mère, ma mère, et nos soeurs en général, celles qui font vitrines de leur corps dans la rue. Où est la jalousie envers nos femmes ?
Le Prophète a dit : "trois personnes auxquelles Allah n'adressera pas la parole, ton Seigneur ne te parlera même pas le jour de la Résurrection, Allah ne te purifiera pas. elles auront un châtiment atroce. Et le Prophète a cité parmi ces trois personnes : celui qui n'a pas de pudeur envers ces femmes, regardez l'état de nos soeurs, regardez comment nos mères marchent dans la rue ! Après ça, peut-on se considérer comme des hommes ? Tu vois un mari, un homme, avec sa barbe, marcher à côté de sa fille !
Le Prophète a dit : "des femmes bien qu'habillées seront nues, elles n'entreront pas au Paradis, ni même sentiront l'odeur du Paradis. Maudissez-les, car elles sont maudites ! Maudissez-les, car elles sont maudites ! Est-ce ma parole d'extrêmiste ? Est-ce ma parole d'islamiste, de fanatique, d'intégriste, ou est-ce la parole de ton Prophète ?
Il n'y a pas une femme qui se parfume, et sort dans la rue pour que les hommes sentent son odeur, sans qu'elle soit considérée auprès de son Seigneur comme une fornicatrice, fornicatrice, fornicatrice !"

[01:37]

Le fait de se rendre belle en portant des vêtements légers et se parfumer pour s'embellir est considéré par Hatim Abou Abdillah comme une perversion, une provocation, qui fait d'une femme une fornicatrice, une prostituée pour dire les choses crûment. Comment se fait-il que Hatim Abou Abdillah continue de diffuser sa propagande dans les plus grandes Mosquées de France ?
Que font les associations féministes, d'habitude si promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intervenir contre les "catho intégristes" ? Pourquoi ce silence devant ces prédicateurs Musulmans misogynes et intolérants ?

 

Autre invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise, le prédicateur Éric Younous, un français converti à l'Islam en 2001, formé à l'Islam Radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, autrement dit, une des branches les plus extrêmistes de la religion de "Paix et Tolérance", qui appelle à la haine des Chrétiens, des Juifs, et du monde Occidental, qui doit être conquis par les Musulmans.


Le prédicateur antisémite Éric Younous, invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise les 12 et 13 septembre 2015

Voci un bref aperçu de l'idéologie développée par Éric Younous devant ses Fidèles :
"Accusé de toutes parts, et condamné au terme d'un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l'ouvrier de base n'ayant pas fait d'études, à l'homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n'ont aucune autorité à m'accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu'ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu'ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux."
[01:37]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane". (hard-copy)

Prèche assez classique de la mouvance de l'Islam radical wahhabite : Éric Younous explique aux Musulmans qu'ils vivent en France dans un pays hostile à l'Islam où ils sont continuellement persécutés, "insultés" et "traités comme des animaux". Si c'était le cas, pourquoi autant de Mosquées sont-elles construites en France, (2500 Mosquées construites sur le territoire français en moins de 30 ans) et pourquoi des milliers de Musulmans sont-ils prêts à mourir pour venir vivre dans ce pays ?
Le but de cette prédication est d'instaurer un climat de défiance envers les non-musulmans, souder ainsi la communauté musulmane, afin qu'elle ne se mélange pas avec des personnes qui leur sont soi-disant hostiles.
L'objectif étant de créer une génération de Musulmans soumise à un communautarisme militant, afin de pouvoir instaurer les lois de la Charia, très loin d'un Message d'Amour, de communion et de Fraternité entre les êtres humains et les peuples.

"L'organisation pour faire en sorte que l'Islam soit compris comme il se doit, c'est de l'action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C'est exactement l'inverse. Regardez Chabbat, qui est l'adoration la plus importante pour eux. Qu'est-ce qui caractérise le Chabbat ? C'est l'inaction. Et n'oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l'inaction."
[06:33]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane" à la Mosquée égyptienne de Stains, le 22 décembre 2014 (hard-copy)

Pour Éric Younous, les Juifs sont le peuple puni par Allah, peuple de l'inaction, alors que les Musulmans sont le peuple béni par Allah, le peuple de l'action.

Mais si on s'en réfère à la Bible :
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »

La Bible - Exode 20:8-11
Le jour de repos de la semaine, le Chabbat pour les Juifs, est un jour béni et sanctifié, et non pas une punition comme le prétend faussement Éric Younous afin de discréditer la communauté juive, qui serait donc méprisable, auprès des Fidèles Musulmans de Stains. Est-ce que ce type de prédication incite au vivre-ensemble, à la Fraternité ?
N'invite-t-il pas plutôt les Musulmans à détester les Juifs, et ainsi favoriser l'antisémitisme ?

Philippe Houillon, député-maire UMP de Pontoise, autorise tous les ans des prédicateurs antisémites, misogynes et intolérants de l'Islam fondamentaliste à venir endoctriner des centaines de Musulmans dans sa ville dans le cadre du "salon musulman du Val d'Oise".

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 août 2015

07/04/2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Phénomène assez général lié à l'immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n'a cessé de s'agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d'obtenir l'édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l'association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l'implantation d'un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l'association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l'adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l'explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l'on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n'est pas normal qu'on ne puisse pas prier décemment. »

Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.


prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de "ALLAH OUAKBAR !", et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu'à ce qu'il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d'un lieu cultuel. Il a fallu l'intervention des CRS pour calmer la situation.


Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l'édification d'un lieu de Culte, aux cris de "ALLAH OUAKBAR !" le 21 novembre 2008
, nécessitant l'intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l'association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l'acte de vente d'un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.


Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l'intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l'islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d'imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l'attention des services de renseignements et deux d'entre eux faisaient même l'objet d'un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l'année 2012, justifier leur expulsion.

Les fonctionnaires de police font mention d'un cas précis où le simple fait d'avoir rapporté, lors d'un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d'un prêche qui suivit l'émission, des menaces ont été proférées à l'encontre de tout traître qui renseignerait les autorités. Développement d'un climat délétère et malsain.

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l'Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l'Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L'UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L'association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. » Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d'une loi afin d'interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l'UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d'une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

"Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela."
[19:38]
Extrait d'un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école.

Diffusion de l'idéologie assez classique d'un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de "raser les murs". La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d'imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l'islamiste Elias d'Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L'UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l'Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n'a pas de pudeur et que l'on peut négliger et humilier, comme l'expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l'Union Européenne !! Rappelons que la Turquie limite la liberté d'expression, "avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."
L'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !).
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d'islamisation de la France et de l'Europe.


Le responsable Najib Azergui de l'UDMF, impliqué dans un réseau de l'Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 


Najib Azergui (à gauche), fondateur de l'UDMF, et l'islamiste radical Elias d'Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy
. Ci-dessous, un court extrait de l'intervention de Elias d'Imzalène :

"Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : "ne faites pas de communautaire", on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l'Académie, de vous retirer votre principale arme.
Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres. On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l'UDI, au lieu de dire : "pensez aux vôtres en premier plan." Soyez des Musulmans fiers de l'être et organisez-vous par rapport à cela".
On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l'ennemi : "soyez des citoyens". Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd'hui, on se rend compte que les lois d'apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d'arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd'hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd'hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n'est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n'a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu'on a réussi à vous retirer cette citoyenneté."
[37:00]
"les élections et après", conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M'Hammed Henniche (UAM-93), Elias d'Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d'Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l'UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des "traîtres", qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de "citoyen" vivre en "esclavage" en France. Seuls ceux qui font bloc et s'organisent, à l'instar de la communauté juive, prospèrent.
C'est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d'écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l'Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d'une conférence donnée par Elias d'Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

"Réapproprier vos espaces, c'est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m'a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu'on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal.
Il n'est plus possible aujourd'hui qu'on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd'hui, comment on a le courage d'envoyer notre fils ou notre fille à l'école avec tout ce qu'on est en train de leur apprendre. Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l'école c'est ce qu'on lui apprend.
Au lieu de pleurer, et de dire : "s'il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab !". Aujourd'hui, des soeurs se font virer de l'école parce que elles ont une jupe longue.
Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd'hui nous devons nous dire que les projets d'école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine."
[25:00]
"Pourquoi on n'est pas capable d'avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l'accueille, et on vous paiera même plus que les autres."
[29:12]
"Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c'est fait dans certaines villes de France et d'Europe, ils se sont rendus compte que l'Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars."
[30:32]
conférence de Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy "L'Islam, les médias et la communauté" le 14 juin 2013

Pour l'islamiste Elias d'Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l'école de la république, inadaptée à l'enseignement et aux valeurs de l'Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu'elle interdit le port du voile islamique à l'école et sur le lieu de travail. Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d'Imzalène.
L'objectif est donc de créer un État dans l'État, avec sa propre monnaie (le "Torcy-dinar"), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l'occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d'Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

"Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd'hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l'association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c'est quelque chose que l'on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable."
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l'association Rahma, l'acte de vente d'un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l'application de la charia. Bientôt la mise en place du "Torcy-dinar" ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 avril 2015

16/02/2015

Enseignement islamique sur le site de la Mosquée al Rahma de Vichy : il est licite de tuer l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane

Vichy est une ville d'environ 25 000 habitants de la région Auvergne, dans le département de l'Allier (03).

Depuis quelques années, la communauté musulmane de Vichy s'est affirmée et structurée en créant l'Association pour le Bien de la Jeunesse de Vichy (ABJV), afin de promouvoir et d'aider la jeunesse musulmane de la ville. L'ABJV dispose d'un lieu de culte, la Mosquée al Rahma de Vichy. (hard-copy) L'édifice religieux se compose d'une salle de prière pour les hommes, d'une salle de prière pour les femmes et d'une salle de classe coranique permettant de dispenser les enseignements de l'Islam aux jeunes Musulmans de 7 à 15 ans et de parfaire leurs connaissances islamiques tous les samedis matin.


salle de prière hommes de la Mosquée Al Rahma de Vichy

Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy


Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy, célèbre la fête de l'Aïd el-Kébir avec 300 fidèles au centre omnisports de la ville, exceptionnellement prêtée pour l'occasion par la municipalité en octobre 2014

Quel enseignement islamique est prodigué devant les fidèles Musulmans de Vichy ? Un message de Paix, d'Amour et de Tolérance ?

Il est possible de s'en faire une idée, en consultant en ligne sur le site internet officiel de la Mosquée, l'intégralité des quarante hadiths de l'imam An-Nawawi, une sommité théologique du monde islamique. Les hadiths sont une compilation de textes écrits par des "savants" Musulmans (Muslim, Boukhari, Al-Tirmidhî, Abou Dawoud, etc...) rapportant les faits et gestes du Prophète Mohamed, le "beau modèle", que tous les Musulmans doivent respecter et suivre dans leur comportement pour parfaire leur cheminement vers l'Islam.
Les "quarante hadiths de an-Nawawi" est un ouvrage référence disponible dans la plupart des grandes Mosquées de France, on peut également se le procurer sur des sites commerciaux comme amazon.

Quelques extraits de ces hadiths pour comprendre l'idéologie véhiculée par les responsables de la Mosquée de Vichy, directement accessible à partir de la page d'accueil du site (en cliquant sur "HADITH"), en gras italique ci-dessous :

 

HADITH 8 - le caractère sacré du Musulman (hard-copy)

D'après Ibnou Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu'ils témoignent qu'il n`est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent l’aumône. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu'ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l'Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

HADITH 14 - l'inviolabilité du sang du musulman (hard-copy)

Selon Ibn Masoud, l'Envoyé de Dieu a dit: « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s`agit d'un des trois coupables que voici : le marié qui commet l'adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

 

HADITH 17 - La généralité du bel-agir (hard-copy)

Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l'Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

 

HADITH 34 - l'empêchement du blâmable est un devoir religieux (hard-copy)

Aboû Saîd El Khodrî a dit qu'il a entendu l'Envoyé d'Allah dire : « Si l'un d'entre vous voit ce qui déplait à Dieu, qu'il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son cœur, c'est là le minimum imposé par la foi ».

Il est ordonné aux musulmans de combattre les hommes jusqu'à ce que la religion soit à Allah seul, et qu'ils ne transgressent pas ce que Allah a interdit. Il s'agit clairement d'une incitation à la guerre sainte, au Jihad islamique contre les infidèles qui ne respectent pas les lois coraniques. Il est également recommandé de tuer proprement, car cela fait partie du "bel-agir".

Le meurtre est autorisé dans trois cas bien spécifié, la loi du Talion (le meurtre appelle le meurtre), les cas d'adultère, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane, la liberté de conscience est donc interdite. Cet endoctrinement des Musulmans vichyssois va bien entendu à l'encontre des lois de la république française.

Le blâmable est interdit, ce qui inclut évidemment le blasphème, les caricatures contre les Prophète Mohamed, tout ce qui déplaît à Dieu doit être "combattu de ses mains", ou de toutes les manières possibles.


Pour ce qui est des caricatures du Prophète Mohamed, comme tout ce qui est blâmable, les Musulmans doivent les "combattre avec leurs mains", ou utiliser tous les moyens à leur disposition pour empêcher leurs parutions


Typique des sites fondamentalistes islamiques, sur la page Facebook (hard-copy) on remarque que les responsables de la Mosquée de Vichy considèrent que dessiner un visage humain est proscrit par certains hadiths de la Sunnah du Prophète Mohamed, un frein à la création artistique des jeunes Musulmans

 

Il est par ailleurs inquiétant de constater que sur la page Facebook officielle du lieu de Culte, les responsables de la Mosquée de Vichy fassent la promotion des conférences de l'association islamiste "Aube du savoir" de Clermont-Ferrand, invitant des prédicateurs fondamentalistes tels que Mohamed François et Hassen Bounamcha (aami Hassen) .


Sur sa page Facebook, l'association islamique de Vichy fait la promotion de
l'imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François, un prédicateur radical, qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année avec les infidèles

Hassen Bounamcha est l’imam de la mosquée d’Aubervilliers, surnommé « aami Hassen », il explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Vichy.

Quelles relations l'association islamique ABJV de Vichy entretient-elle avec "Aube du savoir", ville gangrenée par l'Islam Radical par les prédicateurs fondamentalistes de son immense Mosquée cathédrale ? (les deux villes sont distantes de 70 km environ) Mohamed François, Hassen Bounamcha viennent-ils également précher leur idéologie fondamentaliste devant les Musulmans vichyssois ? On peut également se poser la question : quel type d'enseignement est professé devant les jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée ?

 

Le maire UMP Claude Malhuret autorise l'implémentation de la Mosquée Al-Rahma de Vichy et la diffusion par ses responsables d'une doctrine fondamentaliste intolérante basée sur les lois coraniques de la Charia.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 février 2015

24/01/2015

Ahmed Miktar, président de l’association des imams de France, sur le site de la Mosquée d’Elbeuf : « le Prophète Mohamed a dit : si quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. »

Elbeuf est une ville du nord de la France dans la région Haute-Normandie d'environ 16 800 habitants, du département de Seine-Maritime (76). Depuis plusieurs années, la ville a accepté une forte communauté issue de l'immigration extra-européenne, des quartiers ethnicisés se sont constitués, comme le quartier Puchot, classé en Zone Urbaine Sensible (ZUS), dans lequel la police éprouve d'énormes difficultés à intervenir. Le 26 décembre 2012, trois policiers en patrouille repèrent un scooter non immatriculé et le suivent afin d’interpeller le conducteur. Mais, au détour d’un immeuble et avant qu’ils ne puissent faire quoique ce soit, les policiers sont pris à partie par une vingtaine de jeunes du quartier. Un véritable guet-apens.

Pour apaiser les tensions, satisfaire la communauté musulmane implantée dans la ville et lui laisser pratiquer librement sa Foi, l'association cultuelle et culturelle An'nour d'Elbeuf voit le jour au début des années 2000.

Le 12 juin 2010, c'est la consécration : la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf est inaugurée en grande pompe en présence du président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, le père Geoffroy de la Tousche, le curé de la paroisse d'Elbeuf, et de nombreux élus dont le maire socialiste de la ville Djoudé Merabet.


cérémonie d'inauguration de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf le 10 juin 2010, en présence du président du Conseil Français du Culte Musulmans Mohamed Moussaoui, et du maire socialiste Djoudé Merabet

C'est un bâtiment qui accueille une salle de prière de près de huit cents places, avec moquette et un balcon pour le prêche de l'imam, une bibliothèque, une grande salle servant au soutien scolaire, et faisant également office de salle de classe pour l'école coranique. La Mosquée, située en centre-ville, marque sa visibilité par son minaret.

La façade d'entrée de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf


salle de prière de la Mosquée d'Elbeuf

Qu'enseignent les responsables de l'association islamique aux fidèles de la Mosquée ?
On peut dans un premier temps, remarquer que c'est à la Mosquée An'nour d'Elbeuf que Maxime Hauchard, un jeune normand converti à l'Islam et parti faire le Jihad en Syrie, venait prier. Maxime Hauchard est apparu dans une vidéo de propagande de l'État Islamique où il exécute des hommes présentés comme des soldats syriens.


Maxime Hauchard, converti à l'Islam, fréquentait régulièrement la Mosquée An'nour d'Elbeuf avant de partir faire le Jihad en Syrie. A-t-il été radicalisé par des prédicateurs du lieu de culte ?

Peut-on soupçonner un cas de radicalisation dans la Mosquée d'Elbeuf par la diffusion de propagande islamique ? Maxime Hauchard n'est pas un cas isolé à Elbeuf. Un autre jihadiste a été jugé en comparution immédiate en janvier 2015.

En consultant le site internet officiel de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf, on constate l'influence idéologique d'un Islam fondamentaliste (hard-copy).

Pour former les Musulmans à la Religion de "Paix et Tolérance", les responsables de la Mosquée mettent à disposition des Fidèles des livres sur l'Islam consultables gratuitement en ligne au format PDF (hard-copy).

Les documents en ligne sont des ouvrages fondamentalistes, écrits par des théologiens wahhabites saoudiens qui prèchent une doctrine de l'Islam Radical dure.

On trouve par exemple le livre du professeur Mohamed Jamil Zeino, "Les piliers de l'Islam et de la Foi". Le livre décrit ce que doit être un bon Musulman, dans la Foi, la Prière, mais aussi dans la lutte armée, en prenant comme exemple, le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, un court extrait de l'ouvrage ci-dessous :


couverture du livre, "Les piliers de l'Islam et de la Foi", ouvrage de propagande islamiste et jihadiste
, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

SA PRÉDICATION ET SON COMBAT
"L'Envoye d'Allah a combattu les associateurs et les Juifs et a triomphé d'eux. II a lui-même mené vingt batailles environ. Il a envoyé des expéditions pour le jihad, afin d'appeler à l'Islam et libérer les peuples de la tyrannie et de l'asservissement, il recommandait en priori­té à ses compagnons d'appeler les gens à l'unicité d'Allah."
p35

"Que Allah anéantisse les Juifs, qui ont pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires."
p38

"Je ne serre pas la main des femmes"
"Les piliers de l'Islam et de la Foi" p38 - par Mohamed Jamil Zeino, Professeur à Dar Al Hadith à La Mecque (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

Les Juifs, ennemis d'Allah, doivent être combattus, car ils ont "pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires". Le Prophète Mohamed, est un jihadiste qui a triomphé dans une vingtaine de batailles des associateurs et des Juifs. Ce livre aurait-il pu servir de modèle pour Maxime Hauchard, justifiant son départ pour la Syrie afin de combattre "l'asservissement et l'injustice" ?

Autre ouvrage d'endoctrinement publié par les responsables de la Mosquée d'Elbeuf, "Islam au cercle de lumière" du prédicateur Hammudah Abdulati (hard-copy) :


couverture du livre, "Islam au cercle de Lumière", ouvrage de propagande islamiste et jihadiste
, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

"Les buts de l'idéologie islamiques sont aussi différents. Elle ne vise ni la domination mondiale, ni l'expansion physique. Elle vise plutôt la soumission mondiale à la Volonté de Allah et la restriction mondiale aux limites de la Loi de Allah.
Son objectif principal est de plaire à Allah
et d'éduquer de façon à l'aider à obéir à la Loi du Createur et être un vicegérant fidèle du Seigneur. Pour atteindre ce but, elle traite de tous les aspects de la vie; son dessein est de développer chez l'homme une esprit clair, une âme pure, une conscience éveillée, un corps sain et de la sensibilité. Une personne qui possède de telles qualités ne peut manquer d'obéir à Dieu et à adopter le mode de vie le plus sain."

"Islam au cercle de lumière" p233-234

"Le Coran fait clairement ressortir, que nous le voulions ou non, que la guerre est une nécessité de l'existence, un fait de la vie, aussi longtemps qu'il y a dans le monde injustice, oppression, ambitions capricieuses et revendications arbitraires. Cela peut paraitre étrange. Mais n'est-ce pas un fait d'histoire que l'humanité, dès l'aube de l'histoire jusqu'à nos jours, a souffert des guerres régionales, civiles et mondiales ? Et n'est-ce pas aussi un fait que, plus souvent, les alliés victorieux tranchent leurs différends au sujet de leurs conquêtes et du statut de leurs ennemis vaincus par les guerres et les menaces de guerre ?
Même aujourd'hui l'humanité vit dans la crainte sur plusieurs points chauds du monde. Dieu peut-il nier ces faits de la vie ? Ou le Coran peut-il manquer de traiter cette affaire d'une façon réaliste et effective ? Certainement non ! Et c'est pourquoi l'Islam reconnaît la guerre comme un moyen licite et justifié d'auto-défense et de restaurer la justice, la liberté et la paix.
Le Coran dit: «Il vous est prescrit de combattre et c'est une obligation qui vous pèse. C'est ainsi qu'il vous arrive de détester ce qui vous convient et, au contraire, de rechercher ce qui vous est nuisible. Allah le sait, mais vous, vous ne le savez pas.»
p238 "Islam au cercle de lumière" par Hammudah Abdulati [également disponible sur ce lien]

Là encore, le Jihad, la guerre sainte est justifiée dans le Coran pour combattre l'injustice. Mais quelle est la définition de l'injustice ? L'Occident qui refuse les filles en hijab à l'école publique est-il injuste ? Doit-il être combattu parce qu'il "n'a pas les qualités pour obéir à Allah" ?

 

Pour justifier le Jihad, la guerre sainte contre les Infidèles, il faut "démontrer" que ces impies sont dans l'erreur, qu'ils ne suivent pas le droit chemin, ni la vraie religion. Les responsables de la Mosquée publient sur le site le livre du Dr. Hassan M. Baagil, "Dialogue entre un musulman et un chrétien", pour dénigrer le Christianisme, un court extrait du livre en gras italique ci-dessous, (cliquez sur l'image montrant les deux mains serrées) :

"Tous les Prophètes, d'Adam à Muhammad (que la paix et le salut de Dieu soient sur eux), ont été envoyés avec le même message, à savoir : la soumission de l'homme à Dieu. Cette soumission en arabe veut dire Islam, Islam veut également dire : Paix, la paix entre le Créateur et Ses créatures.
Contrairement aux noms ‘‘judaïsme’’ et ‘‘christianisme’’, le nom ‘‘Islam’’ a été donné par Dieu, le Créateur Lui-même, comme il est mentionné dans la sourate La table servie Al Mâïda (verset 3) : «Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon
bienfait Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous.»
Dans la Bible, on ne retrouve ni le nom judaïsme, ni le mot christianisme, même pas dans un dictionnaire de la Bible. Aucun Prophète Israélite n'a mentionné le mot judaïsme. Jésus n'a jamais prétendu avoir établi le christianisme sur terre et ne s'est jamais appelé chrétien."

"Le premier Musulman sur terre n'était pas Muhammad, mais Abraham, qui s'est entièrement soumis à Dieu. Mais l'Islam en tant que mode de vie a été révélé bien avant Abraham à d'autres Prophètes comme Adam et Noé."
"Dialogue entre un musulman et un chrétien" p10 - par le Dr Dr. Hassan M. Baagil (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

L'auteur développe une véritable propagande de dénigrement de la Bible. L'Islam est un système totalitaire. Le Judaïsme, le Christianisme n'existent pas. Il s'agit de déformations de l'Islam, la vraie et seule religion, la soumission pure à Allah. Tous les Prophètes seraient Musulmans et non Juifs !
Cette campagne prosélyte de subversion des Chrétiens et des Juifs, vise à leur faire abandonner leur "fausse" religion pour les orienter et les mener vers l'Islam.

 

Pour conforter les Musulmans dans cette voie, les responsables de l'association islamique d'Elbeuf diffusent également une page de vidéos en ligne de prédications d'imams, et de cheikhs saoudiens (hard-copy).

Dans une des vidéos en ligne du Cheikh Salah Al Moghamssi, celui-ci exhorte les Chrétiens à nier la Trinité du Christianisme (Père, Fils, Saint-Esprit), et à se soumettre à Allah :
"Allah a dit : "Oh gens du Livre ! (Chrétiens) n'exagérez pas dans votre religion, et ne dîtes d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un messager d'Allah, sa Parole qu'il envoya à Marie est un souffle (de vie) venant de lui. Croyez donc en Allah et ses messagers, et ne dîtes pas "trois", cessez ! Cela sera meilleur pour vous, Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à lui qu'appartient tous ce qui est dans les cieux et sur la terre, et Allah suffit comme protecteur. (sourate an-nisa verset 171). Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah."
le Cheikh Salah Al Moghamssi - Allah l'Unique

Sur le site de la Mosquée, on trouve l'intégralité découpée en plusieurs parties de l'émission "les jardins de la vertu" diffusée sur la chaîne saoudienne internationale IQRAA (disponible en France) avec pour invité Ahmed Miktar, le président de l'association des imams de France. Ahmed Miktar est également imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, où il diffuse la propagande de l'UOIF, la branche politique des Frères Musulmans en France.

D'après cet imam, dans un sermon donné à la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, le seul mode de vie valable sur terre est l'Islam, tous ceux qui refusent de se soumettre sont des Mécréants qui seront jetés en Enfer :


Pour Ahmed Miktar, président de l'association des imams de France, les Juifs et les Chrétiens seront "châtiés" par Allah, pour ne pas avoir cru au Prophète Mohamed
(sermon disponible en ligne sur le site de la Mosquée d'Elbeuf).

« Chers Frères et Soeurs, notre Seigneur nous a enseigné dans le noble Coran, que nul ne peut connaître le bonheur sur Terre, que si il vit dans le mode de vie islamique, et pour vivre, et avoir comme manière de vivre l’Islam, il faut le comprendre, et vous savez très bien que quiconque vit l’Islam, il doit vivre dans la souplesse et la largesse, la tranquillité, et quand il vit dans cette souplesse, cette largesse, cette tranquillité, il est productif. Et on est productif, lorsque l’on a un objectif.
Et notre objectif ultime, c’est l’agrément de notre Seigneur Allah. Le moyen d’y parvenir, c’est le noble Coran, qui est notre principale constitution. »
« Tout le bien se trouve dans la compréhension de l’Islam, car Allah a choisi cette religion pour l’Humanité, celui qui prend un mode de vie autre que l’Islam, sera refusé de lui et sera parmi les perdants le jour de la Résurrection. Le meilleur mode de vie choisi par Allah pour l’Humanité, c’est l’Islam. »
[...]
« Chers Frères et Soeurs, le Prophète nous a prévenus : « Quiconque ment à mon sujet, qu’il se prépare une place en Enfer ! ». Le Mufti numéro un a dit : « Celui qui parle de la religion sans savoir, c’est-à dire sans l’autorisation des gens qui ont le savoir des Savants, celui-là il signe au nom d’Allah pour rentrer en Enfer. »

Propagande confirmée en écoutant un court extrait de l'intervention télévisée de Ahmed Miktar sur IQRAA reprise par les responsables de la Mosquée d'Elbeuf :

"La communauté du Messager Mohamed, c'est toute l'Humanité. Alors que la communauté de Moïse, c'était les fils d'Israël, la communauté de Jésus, les fils d'Israël, la communauté d'Abraham, c'est ceux qui ont vécu avec lui, que se soit en Mésopotamie, à Babylone et autres, en Égypte ou à Jérusalem. Chaque Prophète a été envoyé à un peuple bien défini, et le Prophète a dit : "et moi j'ai été envoyé à toute l'Humanité".
Il a dit dans un hadith du Sahih de Muslim : "Il arrivera un jour où mon message serait clair et diffusé, et lorsque quelqu'un de ma communauté, qu'il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. Il a reconnu que les Juifs et les Chrétiens font partie de sa Oumma."
[18:27]

Pour Ahmed Miktar, les Juifs et les Chrétiens font partie de la Oumma, englobés dans la communauté musulmane. S'ils ne respectent pas les principes de l'Islam, ils seront "châtiés". L'imam contribue ainsi à alimenter la défiance envers les Juifs et les Chrétiens, qu'il faudrait punir car ils ne seraient en réalité que de mauvais Musulmans.

Autre imam, théologien de référence pour les responsables de la Mosquée d'Elbeuf, le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une star de la télévision égyptienne Al-Nas TV sur laquelle il anime une émission, invité périodiquement dans nos Mosquées de France pour précher la "bonne Parole", comme à la Mosquée "Olivier de la Paix" de Bagnolet en région parisienne les 16 et 17 décembre 2011.


Le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

Plusieurs de ses sermons sont des incitations à la haine du Juif, un court extrait d'un prèche donné le 17 février 2012 devant des millions de téléspectateurs sur Al-Nas TV :
« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu.
Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »

Sur une conférence sur le site de la Mosquée d'Elbeuf, Mahmoud Al-Masri évoque la lapidation (hard-copy) :

"Dans le hadith qui a été rapporté par Muslim dans l'histoire de Ma'iz ibn Malik Al Aslamy, lorsque il se présenta au Prophète et lui dit : "j'ai forniqué, purifie-moi donc par la lapidation". Le Prophète lui posa plusieurs questions et finit par le lapider."
[12:30]

Mahmoud Al Masri justifie la lapidation des couples adultères telle qu'édictée dans la loi coranique, il considère par ailleurs la communauté juive comme méprisable et détestable. Ce type de prédication est-il compatible avec l'enseignement des lois des institutions de la république française ? Quel impact cela a-t-il sur la jeunesse musulmane d'Elbeuf ?

Autre grand penseur de l'Islam que l'on retrouve dans les vidéos de prédications du site de la mosquée d'Elbeuf (hard-copy), le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi.

Mohamed Al-Arifi explique sur les chaînes de la télévision saoudienne que les Juifs ne supportent pas la confrontation, ce sont des froussards, qui fuient avec la mitraillette à la main, il explique sur les chaînes de la télévision saoudienne comment bien frapper sa femme, et justifie la Guerre Sainte, le JIhad islamique contre les infidèles en émettant une fatwa qui autorise les mariages temporaires pour les soldats d’Allah pendant le Jihad.

Le prédicateur antisémite et misogyne saoudien Mohamed Al Arifi, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

Est-il normal qu'un lieu de Culte musulman fasse la promotion du Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles, de prédicateurs intolérants, antisémites, antichrétiens et misogynes ?

-

Djoudé Merabet, maire socialiste d'Elbeuf, collabore activement à la diffusion de l'Islam fondamentaliste, antisémite, antichrétien et antioccidental en autorisant les responsables de la Mosquée An'nour à propager sur la ville, leur doctrine islamique intolérante et totalitaire.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 janvier 2015

17/12/2014

Endoctrinement islamique sur le site de la Mosquée de Troyes (quartier-ville des Chartreux) : « Le Musulman ne doit pas se mélanger aux Mécréants, et doit les détester en son for intérieur. »

Troyes est une ville d'environ 60 000 habitants du département de l'Aube à 160 km au sud de Paris.

La communauté musulmane de Troyes s'est aggrandie ses deux dernières décennies, et a obtenu de la municipalité, la permission d'élever un lieu de Culte, la Mosquée Imam Ali, avec une école coranique permettant aux jeunes Musulmans troyens âgés de 6 à 10 ans de s'approprier les fondements des préceptes islamiques en organisant des cours de langue arabe et d'apprentissage du Coran (hard-copy).


La salle de prière de la Mosquée Imam Ali de Troyes


Fidèles Musulmans en prière à la Mosquée de Troyes

La Mosquée de Troyes est référencée par les autorités locales, le député-maire UMP François Baroin vient personnellement rompre le jeûne du Ramadan avec les responsables du lieu de culte, en juillet 2013 par exemple.

Le député-maire UMP François Baroin rompt le jeûne du Ramadan à la Mosquée Imam Ali de Troyes en juillet 2013

Quels sont les rudiments, les bases de l'Islam enseignées dans la Mosquée de Troyes ? Sur le site officiel du lieu de culte, on peut se faire un aperçu des prédications dispensées (hard-copy).

"Umar Ibn al-Khattâb (qu'Allah l'agrée) a dit : « Il n'y a aucune excuse pour celui qui s'est égaré tout en croyant qu'il a emprunté une bonne voie, ni même pour celui qui a abandonné la bonne voie, en pensant que celle-ci est un égarement. Certes après que les ordres [d'Allâh et de Son Prophète] ont été rendus clairs [al-Baynat] et que les preuves ont été authentifiées, l'excuse n'est plus valable."

"Qu'Allâh t'accorde Sa Miséricorde - que la Religion est ce qui est venu d'Allâh - Tabâraka wa Ta'âla. Ce n'est pas une chose provenant d'un raisonnement des gens et de leurs opinions. La connaissance est ce qui vient d'Allâh et de Son Messager, et ne suivez rien de vos passions, et vous ne dévierez pas de la Religion en sortant ainsi de l'Islâm."

"Les gens n'introduisent jamais une innovation sans qu'ils délaissent par-là une Sounnah et ce qui se rapproche de cela. Prenez garde aux choses récemment inventées. Certes toute chose récemment inventée est une innovation, et toute innovation est un égarement, et tout égarement ainsi que ses gens sont dans le Feu."

Les responsables suivent une ligne de l'Islam fondamentaliste qui ne ressemble pas vraiment à un modèle de tolérance, aucune déviance et aucune innovation n'est acceptée : tout ce qui n'appartient pas à l'Islam est interdit. Les gens qui innovent sont "dans l'égarement" et sont "dans le Feu". Un bon moyen d'intégrer la communauté musulmane dans la société civile ?

 

Autre organisation de Musulmans de l’agglomération de la ville de Troyes basée dans le quartier des Chartreux, principalement constitué de Musulmans de toute origine et de toute génération, l’Association des Musulmans des Chartreux (AMC) s'est donnée pour objectif d'acquérir les fonds nécessaire à l'édification d'une Mosquée. Actuellement confinée dans un appartement au rez-de-chaussée d'un immeuble, l'association dispose d'un site officiel internet sur lequel les Fidèles peuvent déposer des Dons pour la construction d'une future Mosquée (hard-copy), ainsi que d'une page Facebook (hard-copy) et d'une chaîne Youtube pour parfaire les Musulmans à la connaissance de la Religion de "Paix et Tolérance".

Quel type d'enseignement est prodigué aux Fidèles du quartier des Chartreux ? En analysant les vidéos postées en ligne sur le site officiel de la Mosquée, on constate que c'est un Islam à tendance fondamentaliste wahhabite qui est dispensé. Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb, qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam
, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison.
Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant. Parmi les chatiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la culture occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.

Le Cheikh saoudien Al Fawzan, éminent prédicateur de l'Islam wahabbite, est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée des Chartreux, ses conférences sont diffusées en ligne sur le site du lieu de culte. Extrait en gras ci-dessous de l'une d'entre elles :


Le Cheikh saoudien Al Fawzan, source inépuisable de savoir pour les responsables de la Mosquée des Chartreux, interdit aux Musulmans de fréquenter les Mécréants, et de s'habiller comme eux.

"Oh les gens, craignez Allah en vous même et envers vos familles et vos enfants. Et sachez qu les précheurs à l'occidentalisme, qu'ils soient à l'extérieur de nos terres et en leur sein, veulent que la femme quitte la législation islamique et lui faire porter l'habit occidental.
Et lui ôter toute pudeur et décence et qu'elle devienne comme la femme mécréante. C'est cela qu'ils veulent. C'est pour cela qu'ils parlent du Hijab (voile), qu'ils parlent de la mixité, qu'ils parlent du voyage de la femme que le Législateur a restreint et limité.
Ils veulent divorcer la femme de tous les jugements législatifs qui la préserve.
Et la protège, et la sauvegarde afin qu'elle ne devienne comme la femme occidentale, comme la femme mécréante, sans éthique/moeurs, et sans religion ! Sans pudeur, ni chasteté ! Qu'elle soit comme un animal ! Il n'y a de force et de puissance qu'en Allah !"
sermon du cheikh Al Fawzan, disponible en ligne sur le site de la Mosquée des Chartreux (hard-copy)

La femme occidentale qui ne respecte pas les préceptes islamiques est considérée "comme un animal", une "femme mécréante." Réduites à l'état bestial, les femmes non-musulmanes sont déshumanisées, elles n'ont donc aucune valeur et on peut donc les mépriser. C'est un processus typique des idéologies totalitaires, employé pour justifier les exterminations de masse (Révolution Française de 1789, Allemagne nazie, dictatures communistes, etc...).

"Il (le Croyant) ne doit pas se mélanger aux Mécréants."
"Mais s'il se mélange à eux, s'assoit avec eux, assiste à leurs fêtes et se laisse aller sans ne rien dire, alors qu'ils extériorisent la mécréance, l'association, boivent du vin, sont dans la mixité hommes et femmes dénudés et qu'il garde le silence, ceci n'est pas permis pour un Musulman qui croit en Allah et au jour dernier. Le Prophète a dit : "Que celui qui croit en Allah et au jour dernier ne s'assoit pas à une table où le vin est consommé." Car le vin est un mal apparent, donc, s'il se tait, il tombe dans le péché."
"Suffit-il de prier et jeûner pour extérioriser sa religion en pays mécréant ?" par le Cheikh Al Fawzan (hard-copy)

Le Musulman ne doit pas se "mélanger aux Mécréants", ni assister à ses fêtes, ne doit pas permettre la mixité entre homme et femme dans l'espace public. Où est le Message de Tolérance et de Paix Universelle ?

 

Le Cheikh algérien Mohamed Ali Ferkous, diplômé de l’Université Islamique de Médine en Arabie Saoudite, est très influent dans le monde musulman, son site Internet officiel revendique plus de 42 millions de visiteurs à travers toute la planète (hard-copy). Autant dire, une vraie sommité mondial de l'Islam wahabbite rigoriste.

On peut par exemple constater qu'il est contre la laïcité :

LE DANGER DE LA LAÏCITÉ
"La laïcité représente un grave danger pour l’Islam et les Musulmans : elle mène une large campagne contre la divinité, l’éthique et la morale des gens, ainsi que la croyance en la résurrection. Elle veut éliminer totalement la religion de la société ; ou, à défaut, lui ôter pleinement son sens et sa valeur."

Mohamed Ali Ferkous est contre toute innovation, tout ce qui n'est pas islamique doit être rejeté, y compris par exemple l'apprentissage de la logique d'Aristote, pilier de la civilisation occidentale, à cause "des malheurs qui se sont abattus sur la nation musulmane en raison de la traduction des livres grecs". (hard-copy)

Les prédications du Cheikh sont enseignées aux Musulmans troyens. Extrait d'un de ses sermons en ligne sur le site de la Mosquée des Chartreux en gras italique ci-dessous :

"Il est évident que le fait de voyager à destination d'un pays de mécréance, d'habiter dans les pays de mécréants, et de vivre au milieu d'eux, sont l'une des plus grandes perversités et des plus dangereuses perditions pour la religion du musulman. De même il est évident que que la résidence dans ces pays entraîne de considérables atteintes à sa conduite, à son comportement et à ses habitudes.
De sorte que les trois bornes sacrées de sa personnalité n'y seront pas à l'abri : son corps, son honneur et ses biens.
Car, cohabiter avec les mécréants amène, comme cela est bien connu, à perdre sa personnalité et à s'apparenter en leur ressemblant dans leurs coutumes et leurs fêtes, en parlant leurs langues, et en les imitant dans leur conduite et leur caractère, en plus des signes de mécréance et d'athéisme qu'ils manifestent.
Le Prophète a dit clairement : "Celui qui s'entremêle au Mécréant et cohabite avec lui devient comme lui." "Il doit éviter de s'allier aux mécréants et de les apprécier tels quels. Il doit les détester en son for intérieur et ne pas approuver leurs actes."
[6:47]
Conférence en ligne sur le site de la Mosquée des Chartreux du cheikh Mohamed Ali Ferkous : "Conseil à celui qui réside dans un pays de mécréance" (hard-copy)

 

"Quiconque déteste la polygamie ou affirme qu’il est meilleur de ne pas pratiquer la polygamie, il devient mécréant car il déteste ce qu’Allah a légiféré."
Prédication du cheikh saoudien Abdelaziz ibn Baz, autre sommité de l'Islam wahhabite, est également une référence théologique pour les responsables de la Mosquée des Chartreux. (hard-copy)

Autre grand "penseur" Musulman admiré par les responsables de la Mosquée des Chartreux, le Cheikh égyptien Mohamed Saïd Raslan, diplômé de l'Université islamique Al-Azhar du Caire, établissement phare de l'Islam sunnite connu pour diffuser sa vision complotiste du Monde : les différentes organisations (judaïsme, le monde chrétien, le sionisme, la franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme) comploteraient pour détruire l'Islam et les Musulmans.

extrait d'une de ses conférences sur le site Internet de la Mosquée des Chartreux en gras italique ci-dessous :


Le cheikh antioccidental Mohamed Saïd Raslan, référence théologique pour les responsables de la Mosquée des Chartreux

"Se différencier des gens de l'Enfer, se différencier de leur façon de parler et de leur manière de vivre, et aussi en ce qui concerne leurs vêtements et leurs fêtes ! Et de toutes choses pire que cela."
"Toi par exemple, si tu mets un même vêtement que un tel, ne ressens-tu pas que ton coeur penche vers lui ? Pareillement pour celui qui ressemble aux mécréants, il est obligatoire que son coeur penche vers eux, comme cela est visible chez un grand nombre de jeunes Musulmans.
Qu'est-ce qui les pousse à ressembler aux mécréants dans leur façon de se vêtir par exemple ? Ressembler à ces grands transgresseurs, parmi les Kouffars et autres qu'eux, tels les chanteurs et les acteurs de films, et les joueurs de foot et tant d'autres parmi les égarés du droit chemin ? Qu'est-ce qui pousse à vouloir leur ressembler ? Même dans sa coupe de cheveux !"
[...]
"Il y a même parmi ceux-là, ceux qui ressemblent parfaitement aux pervers, ceci car on ne peut pas faire la différence entre un musulman et un mécréant si les deux se ressemblent en terme d'habillement." [00:58] "Allah ordonna de se différencier de ces derniers (Juifs et Chrétiens) en terme d'apparence extérieure."
[03:05]
"Le cheikh Rifaa fut pris puis enfoncé pa la société française ! Parmi les femmes nues, et les parfums qui remplissent les airs, et les lumières, et les fêtes, ! [...] Il est revenu avec une femme française mécréante !"
[07:28]
"L'obligation de se différencier des polythéistes" par le Cheikh Raslan, conférence sur le site de la Mosquée des Chartreux (hard-copy)

Tous ceux qui ne sont pas Musulmans, joueurs de foot, chanteurs, acteurs de films, Juifs, Chrétiens, polythéistes sont affublés des plus mauvais attributs : "gens de l'Enfer", "mécréants", "Kouffars", "pervers", "femme française mécréante", des transgresseurs de la Loi coranique qu'il est interdit de fréquenter, ou même de tenter de ressembler, ne serait-ce que par l'habillement. Un mépris, une incitation à la haine envers les non-musulmans. Est-ce là encore une manifestation d'un message de Paix, d'Humilité et de Pardon ?


François Baroin, député-maire UMP accueille dans sa ville de Troyes des prédicateurs mysogines, antioccidentaux et intolérants, qui rejettent ouvertement toute forme d'intégration dans la société occidentale. Un endoctrinement des Musulmans troyens à l'Islam fondamentaliste.

Quel avenir pour le quartier des Chartreux, et en extrapolant, pour toute la ville de Troyes ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 16 décembre 2014

30/09/2014

A la Grande Mosquée marocaine de Gien, les Musulmans sont endoctrinés par des prédicateurs misogynes, intolérants et antisionistes

Gien est une commune française d'environ 15 000 habitants située dans le département du Loiret (45) en région Centre. La ville connaît ces dernières décennies une transformation de certains de ces quartiers. Une islamisation progressive, que l'on peut constater en notant la construction récente de Mosquées (une Mosquée marocaine, une Mosquée turque).
La Mosquée turque fut inaugurée en grandes pompes le 25 mai 2008, en présence de plusieurs maires des villes alentours. Il est intéressant de constater que les autorités turques interdisent le culte catholique en Turquie, mais que les autorités françaises permettent la réalisation d'édifices religieux islamiques turcs en France. Cherchez l'erreur.

Commencée au début des années 2000 et terminée en 2010, un autre édifice islamique, la Grande Mosquée marocaine de Gien, qui peut accueillir 500 fidèles, a été inaugurée en septembre 2014 à Orléans, en présence du consul du Maroc.

La Grande Mosquée marocaine de Gien

Fidèles Musulmans écoutant un sermon à la Grande Mosquée marocaine de Gien

Comme le rappelle l'observatoire de l'islamisation, le gouvernement marocain qui inaugure des Mosquées en France (par exemple, la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne et ses prédicateurs fondamentalistes diffusant une propagande antichrétienne, antisioniste, antisémite, et misogyne, est une propriété du roi du Maroc), diffuse une politique intolérante envers les Chrétiens, en les discriminant et les expulsant légalement du pays.

L'édifice religieux de Gien comprend une salle de prière pour femmes au premier étage, orientée vers La Mecque, à l'est, comme celle du rez-de-chaussée réservée aux hommes. Également à l'étage, le bâtiment compte une salle pour les ablutions, une école coranique pour les enfants avec plusieurs salles de classe d'enseignement de la charia, et un parking.

Le président de l'association islamique de Gien, Farid Amachiak explique que « L'islam souffre d'un traitement médiatique douloureux », y aurait-il une raison à cela ? Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une chaîne Youtube officielle permet d'informer les Fidèles sur les évènements se produisant dans le lieu de Culte, en particulier par la diffusion gratuite en ligne des conférences ayant lieu dans la Mosquée de Gien (hard-copy).

Parmi les prédicateurs invités par l'association islamique de Gien, on peut noter la présence du fondamentaliste Chakil Omarjee. Un court extrait de sa prédication donnée à Gien en gras italique ci-dessous :

Le prédicateur fondamentaliste Chakil Omarjee à la Grande Mosquée marocaine de Gien

"Aujourd'hui, ils disent que la fille en hijab est contrôlée par son papa, sa cousine, son cousin, sa grand-mère, etc... Demain, lorsqu'ils verront cette fille en hijab, les parents des autres diront : "Comment ils ont de la chance ! Leur fille est pudique, elle garde sa pudeur, et pourquoi ma fille n'est pas capable de faire ça ?". Nous, on va faire en sorte de se faire respecter dans ce sens. Et cette fille en hijab, qui s'habille bien, les gens voudront ressembler à cette pudeur, les gens voudront adopter cette pudeur. On va juste retourner la table [...]. Vous savez que la France c'est mon pays ? Et que j'aime la France. Et vous savez que la France, on l'aime, ou on la change."
[06:06]
extrait de la conférence donnée par Chakil Omarjee : "Ma vision, Ta vision... NOTRE VISION" à la Mosquée de Gien (hard-copy).

D'après Chakil Omarjee, le modèle parfait pour les sociétés futures sont les femmes en hijab, elles représentent le modèle à suivre, des femmes pudiques, qu'on respecte. Ce qui sous entendrait qu'une femme qui ne porte pas le hijab n'est pas respectable ? Chakil Omarjee demande aux Musulmans de travailler en profondeur afin de "retourner la table" pour changer la France, et faire adopter ce modèle. Est-ce que la vision de la femme, du féminisme, avancée par le prédicateur Chakil Omarjee, est compatible avec le socle d'intégration, les valeurs de la France ?

Autre invité de marque de l'Islam fondamentaliste, le prédicateur intolérant et misogyne Mehdi Kabir qui officie dans plusieurs Grandes Mosquées de France (Villetaneuse, Champigny-sur-Marne, Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Montmagny, Mérignac, Garges-Les-Gonesse, Halluin, Lille, la nouvelle Grande Mosquée de Saint-Louis près de la frontière Suisse…). Il a donné une conférence à la Grande Mosquée marocaine de Gien le 9 février 2013 (hard-copy).

Le prédicateur fondamentaliste Mehdi Kabir en conférence à la Mosquée de Gien le 9 février 2013 (hard-copy)

Dans ses conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.

On constate également que le fondamentaliste Mustapha Abou Oumama, est également régulièrement invité par l'association islamique de la Mosquée.

Le prédicateur antisioniste Mustapha Abou Oumama régulièrement invité à la Grande Mosquée marocaine de Gien (hard-copy). Ce prédicateur est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est "colonisée par les sionistes", et il faut la délivrer.
Par ailleurs, d'après lui, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l'espace 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy est, par exemple, "indirectement" responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

 

L'imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou anas est aussi un conférencier invité par l'association islamique de Gien.

Le prédicateur Nader Abou Anas en conférence à la Mosquée de Gien le 6 juin 2014

Nader Abou Anas explique dans ses cours que la musique est un danger, car c'est "la voix de Satan". Il invite les Musulmans à ne pas participer à la Fête de la Saint-Valentin, car non-islamique et dangereuse, incitant à la dépravation et à la débauche. Pour Nader Abou Aas, il ne faut pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les "Supérieurs".

Encore un modèle d'intégration dans la République Française ?

Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une page officielle Facebook permet également d'alerter les Fidèles sur les évènements à venir dans le lieu de Culte, et qui réoriente vers la chaîne Youtube de la Mosquée de Gien (hard-copy).

La page Facebook est surtout utilisée comme véritable outil de propagande politique antisioniste, il s'agit avant tout de défendre la cause palestinienne, et appeler les Musulmans de Gien au boycott de l'état d'Israël.

Propagande politique antisioniste, appelant les Musulmans de Gien à boycotter les produits venant d'Israël, ainsi que le Coca-Cola, boisson américaine, symbolisants l'ennemi "américano-sioniste" (hard-copy 1), (hard-copy 2), (hard-copy 3), (hard-copy 4).
La France est aussi considérée comme ennemie de l'Islam, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, venant en aide aux Chrétiens, mais délaissant les Musulmans.

Christian Bouleau, maire UMP de la ville de Gien, autorise des prédicateurs de l'Islam radical misogyne, antisioniste et antioccidental à endoctriner les Musulmans de sa commune.

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 septembre 2014

06/09/2014

Mohamed Bajrafil, imam de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine, développe une propagande anti-occidentale et donne une « leçon d’Humanité à la France » : « Des Tariq Ramadan ? Il en faudrait 36 000 ! »

Ivry-sur-Seine est une ville de près de 60 000 habitants de la banlieue sud de Paris dans le département du Val-de-Marne (94). L'importante communauté musulmane installée dans la ville s'agrandit au fil des années et ne veut plus se contenter d'un gymnase servant de Mosquée temporaire, rue Jean-Jacques-Rousseau. Les associations islamiques réclament depuis plusieurs années, un lieu de culte décent.


Mosquée d'Ivry-sur-Seine, en attendant la construction d'un futur complexe islamique


prière de rue islamique pendant la fête de l'aïd à Ivry-sur-Seine, organisée par le Collectif Annour

Le 20 juin 2013, pour satisfaire ces revendications, la municipalité dirigée par le maire communiste Pierre Gosnat a renouvelé un protocole avec l’Association du Collectif Annour, prévoyant la réalisation d’un centre cultuel et culturel musulman sur la commune. Le 11 juillet 2014, le maire et les élus sont invités par l'association Annour pour peaufiner le projet du futur grand complexe islamique, tout ceci au détriment et au mépris de la Loi de 1905 sur la séparation du Culte et de l'État, l'argent des contribuables ne devant financer aucun culte.


Le maire communiste Pierre Gosnat et des élus de la ville invités dans la Mosquée temporaire par l'imam Mohamed Bajrafil le 11 juillet 2014, pour discuter du projet de construction de la future grande Mosquée d'Ivry-sur-Seine. Et la laïcité dans tout ça ?

L'imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine est un comorien, Mohamed Bajrafil. Son blog officiel (hard-copy) sur Internet regroupe plusieurs dizaines d'enregistrements vidéos de ses conférences données dans la Mosquée, (un gymnase temporaire réaménagé), devant ses fidèles, que l'on peut consulter gratuitement en ligne, ainsi que sur son compte Youtube. (hard-copy).



L'imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, Mohamed Bajrafil

Quelle doctrine est enseignée aux Musulmans d'Ivry-sur-Seine par cet imam, sous la bienveillance de la municipalité de Pierre Gosnat ?

Il est tout d'abord inquiétant de constater que Mohamed Bajrafil a participé au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) tenu au Bourget du 18 au 21 avril 2014, il a donné une conférence le 19 avril 2014 pendant ce meeting. Le RAMF est organisé par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.


En avril 2014, Mohamed Bajrafil a participé aux RAMF de l'UOIF au Bourget, un rassemblement d'islamistes militants qui soutiennent l'organisation politique des Frères Musulmans pro-Morsi, classée comme terroriste en décembre 2013 par les dirigeants égyptiens actuels.

Pour se faire une idée des influences idéologiques dispensées lors de ce rassemblement, on pouvait noter comme principaux intervenants en plus de Mohamed Bajrafil (hard-copy) :

- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, qui enseigne que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
. Il a tenu des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
- Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
- Nabil Ennasri qui appelle, lors des élections, les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Amar Lasfar, président de l'UOIF, qui glorifie la conquête du monde arabe par l'organisation politique des Frères Musulmans. - Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF, a déclaré que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
- le prédicateur antisioniste Abdallah Benmansour, membre fondateur de l'UOIF, explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam.
- Hassan Safoui, prédicateur militant dans les Mosquées contre la Loi interdisant le port du voile islamique à l'école.
- Moncef Zenati, un prédicateur antisioniste virulent de l'UOIF.


Importation du conflit israélo-palestinien pendant le RAMF en avril 2014 au Bourget : des milliers de militants crient : "Nous sommes tous des palestiniens !"

Mohamed Bajrafil est-il pour autant un adepte de l'idéologie des Frères Musulmans ? On constate que l'imam n'hésite pas à inviter des conférenciers de l'Islam politique fondamentaliste dans sa Mosquée à Ivry-sur-Seine.

Abdallah Benmansour, un des membres fondateurs de l'UOIF qui voit dans les Musulmans l'avenir de l'Humanité sous la Charia, et déjà présenté ci-dessus, était invité le 5 juillet 2014 pour donner une conférence à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy).



le prédicateur Mohamed Ahsaini, pour qui une femme non voilée est une hérésie, a donné une conférence en juillet 2014 à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine

Le prédicateur Mohamed Ahsaini est également un invité régulier à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy). C'est un fondamentaliste qui considère que le voile islamique est une obligation pour les femmes, d'après lui, dans un sermon donné à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple, «une fille de sept ans qui commence à s’intéresser à ses cheveux, ça amène à l’échec scolaire, et à la perturbation psychologique.»

 
Nabil Ennasri, déjà présenté plus haut dans l'article, un militant politique antisioniste et antioccidental, est également dans les petits papiers de Mohamed Bajrafil. Il fut invité à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine en juillet 2014 (hard-copy)

 

On va constater que la vision de l'Islam dispensée par Mohamed Bajrafil suit le fil conducteur de ces prédicateurs. Elle est essentiellement antioccidentale et anti-américaine Court extrait de ses conférences données à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, consultables gratuitement en ligne.

"Le dhimmi, c'est le non-musulman, le chrétien ou le juif qui vit dans une population à majorité musulmane. Celui-ci bénéficie d'un statut particulier qu'on appelle le dhimmisme. On fait un pacte de non-agression dans ce qu'on appelle aujourd'hui la concitoyenneté.
Parmi les français, il y en a qui sont musulmans, et d'autres qui ne le sont pas. Si la composante de la population française était à majorité musulmane, et c'est ce que ne comprennent pas les gens, il aurait fallu que nous nous occupions autant de nous même que de ceux qui ne sont pas musulmans."

[0:40]
Conférence de Mohamed Bajrafil, L'État musulman (hard-copy)

"La première constitution de l'Histoire de l'Humanité, ce ne sont ni les romains, ni les grecs, ni les persans qui l'ont établie, c'est le Prophète Mohamed qui l'a écrit, qui l'a demandé."
[16:49]
Conférence de Mohamed Bajrafil, "jihad, jizya et patrie : une résistance intellectuelle"

Mohamed Bajrafil développe une vision idéologique totalitaire, et nous montre que l'Islam n'est pas simplement une religion dans le sens spirituel du terme, qui ne concerneraient que la communauté musulmane. Les populations non-musulmanes sont englobées dans le système islamique en tant que sous-citoyen (le dhimmi) soumis par une loi islamique, qui serait d'après l'imam, "la première constitution jamais écrite dans l'Histoire de l'Humanité" (sic).
Plus grave, Bajrafil nous explique que si un jour la population française devient majoritairement musulmane....les décisions devront se faire par des dirigeants musulmans, ce seraient eux qui deviendraient responsables en "s'occupant" des non-musulmans. Le retour du statut de dhimmi !
Pour comprendre ce qu'est ce fameux "pacte de non-agression", évoqué par Mohamed Bajrafil, voyons en résumé le traité établi par le Calife Omar au VIII siècle pour "protéger" les non-musulmans, qui a servi de base de juridiction islamique jusqu'au XIXème siècle pour régir la vie des dhimmis dans le monde musulman :

- Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.

- Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l'hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.

- Nous ne cacherons rien aux Musulmans qui soit de nature à leur nuire.

- Nous n'enseignerons pas le Coran à nos enfants.

- Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n'empêcherons aucun de nos parents d'embrasser l'Islam, si telle est sa volonté.

- Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu'ils voudront s'asseoir.

- Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.

- Nous ne monterons point sur des selles.

- Nous ne ceindrons pas l'épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d'arme et n'en porterons point sur nous.

- Nous ne vendrons point de boissons fermentées.

- Nous nous tondrons le devant de la tête.

- Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.

- Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement. Nous n'y élèverons pas la voix en présence des Musulmans. Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques. Nous n'élèverons pas la voix en accompagnant nos morts. Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous n'enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

- Nous n'aurons point de vue sur les maisons des Musulmans.

- .........

Ces contraintes sont basées sur la sourate 9:29 du Coran :
"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies."
Est-ce que les règles énoncées dans ce pacte de "non-agression" vous semblent respectueuses des droits des non-musulmans (dhimmi), comme le suggère Mohamed Bajrafil ?

Cette "constitution" élaborée par le Prophète Mohamed, qui met sous protectorat musulman les minorités religieuses, gère également les comportements en société des individus, des familles, au détriment de leur vie privée. Tout doit être sous contrôle. Extrait d'une des conférences dans laquelle Mohamed Bajrafil donne une "leçon d'Humanité à la France" sur les punitions à infliger en cas d'adultère.

"Il faut que cela soit au nom de l'État. Exactement comme aux États-Unis aujourd'hui, il y a des états qui appliquent la peine de mort. Mais ce n'est pas l'individu qui a le droit de se faire justice. Si vous expliquiez tout ça aux gens, même l'histoire du moratoire, on n'en parlerait même pas.
Du temps du Prophète, quatre personnes ont vu une personne faire l'acte adultérin. Il a rappelé les quatre. Il en a appelé un, deux, trois, qui ont dit qu'ils ont vu, le quatrième a dit qu'il n'était pas sûr. Il les a pris les quatre : BOUM, BOUM, BOUM, BOUM, ils se sont fait flagellés, pourquoi ? Parce que vous n'êtes pas sûr, et que vous avez porté atteinte à l'honneur d'un homme et d'une femme, donc c'est vous qui méritez d'être punis, pas lui."

[13:02]
Mohamed Bajrafil - "Leçon d'Humanité à la France" (hard-copy) et sur Youtube

On pourrait croire que Mohamed Bajrafil est un Musulman progressiste, mais à aucun moment par exemple, il ne remet en cause les punitions pour acte d'adultère préché par le Prophète Mohamed dans la Charia islamique. Si quatre témoins se présentent et prouvent l'acte d'adultère, le couple accusé sera flagellé en public, sinon, ce seront les calomniateurs qui seront flagellés s'ils ne peuvent apporter les preuves de l'acte. Est-ce que cet enseignement de la Charia est adapté à nos sociétés occidentales ?

"Les dégats qu'Israël a fait en un mois, ne représentent même pas 1% des dégats que commettent les cinémas américains dans la tête de nos enfants."
[0:00]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy)

Mohamed Bajrafil est par ailleurs un militant politique antioccidental et anti-américain. Pour faire la promotion de l'Islam, Bajrafil critique le monde occidental, diabolise en permanence l'État français, l'occident et le gouvernement américain. L'Occident est sans cesse décrédibilisé, mis en opposition avec les soient disantes valeurs saines de l'Islam, la religion d'Amour, de Paix et de Tolérance.

Exemple, parmi une de ses nombreuses conférences traitant le sujet, "Leçon d’Humanité à la France", quelques extraits en gras italique ci-dessous : "On nous parle de choc des civilisations, mais qui a cherché qui ? Nous on s'est opposé à qui ? Si vous comptez la première et la deuxième guerre mondiale, en nombre de victimes, je suis certain que depuis que l'Humanité existe, il n'y a pas eu autant de morts, en deux guerres. Et ça a eu lieu où ça ? L'Islam a appelé à faire quoi dans cette histoire ? L'Islam était où ? Sachez le dire aux gens. Aujourd'hui l'Islam est montré du doigt partout.
Même dans la campagne présidentielle, ça pose problème. Mais l'Islam n'a jamais appelé à tuer personne ! Bande d'idiots, lisez l'Histoire ! Si Hitler était Musulman, je vous aurai donné raison !
Même le président sortant Sarkozy l'a dit : "Hitler n'était pas Musulman", sauf que je ne sais pas ce qui s'est passé par la suite pour qu'il réintroduise l'Islam dans la cabane présidentielle, alors qu'il a avoué qu'Hitler n'était pas Musulman, il n'était pas Arabe, il était d'ici, aryen, comme nous ! Enfin, on se comprend. "
[...]
"Quand l'Islam était en Espagne, est-ce que les vieilles églises ont été détruites ? Elles sont là ! Si l'Islam était une force d'occupation, aucune de ses Églises ne serait debout. Quand l'Islam est parti, toutes les Mosquées ont été transformées. Qui a des leçons d'Humanité à donner à l'autre ?"
[02:13]
"Nous musulmans, nous n'avons à recevoir de leçons de quelque religion que se soit par rapport à ces choses là. Les croisades, qui est parti chercher qui ? C'est l'Islam qui est venu, qui a massacré ? Absolument pas !"
[03:17]
"Le Frère Tariq Ramadan, il est devenu porte-drapeau, mais il faudrait qu'il y en ait 36 000, pour faire savoir ce qu'est l'Islam, parce qu'il ne peut pas tout faire tout seul !"
[14:55]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine - "Leçon d’Humanité à la France"

L'imam d'Ivry ne fait que taper sur l'Occident, mais jamais sur les atrocités perpétrées par les Musulmans au nom de l'Islam au cours de l'Histoire. Il évoque les Croisades, Hitler, mais jamais les jihad islamiques.
Mohamed Bajrafil manipule les Musulmans d'Ivry-sur-Seine en passant sous silence les dizaines de millions de morts perpétrés au cours des siècles suite aux persécutions et jihad islamiques pour imposer la Charia dans de vastes parties du monde.
Si l'Islam est si pacifique et tolérant envers les minorités religieuses comme veut nous le faire croire Bajrafil, alors pourquoi la Grande Mosquée de Cordoue a-t-elle été construite en détruisant la Basilique et le monastère de Saint-Vincent, et pourquoi toutes les autres Églises de la cité furent détruites ? Où est la tolérance en Islam, censée préserver les lieux de culte chrétiens comme l'affirme Bajrafil ?
L'Empire chrétien byzantin a été totalement démantelé par les ottomans lors des conquêtes islamiques, faisant des centaines de milliers de morts, et les milliers d'Églises ont toutes été transformées en Mosquées (à quelques exceptions près), dont la célèbre Basilique Sainte-Sophie de Constantinople (Istanbul), transformée en Mosquée au XVème siècle, puis devenue musée depuis 1934 sous Attatürk.
L'anéantissant d'un patrimoine chrétien d'une valeur inestimable, la population turque vivant aujourd'hui sur les vestiges de l'Empire byzantin, est à 99% musulmane. Tout cela est passé sous silence par Mohamed Bajrafil.

Le but étant bien évidemment de magnifier l'Islam et de montrer un Occident décadent aux valeurs malsaines dont les dirigeants ne cessent de persécuter les Musulmans. Mohamed Bajrafil va même jusqu'à encourager les Fidèles d'Ivry-sur-Seine à suivre le prédicateur Tariq Ramadan, proche de la mouvance des Frères Musulmans, qui appelle officiellement au boycott d'Israël et à la construction d'un état islamique sous la charia.

Toujours dans la même optique, en opposant l'Islam glorieux et l'Occident oppresseur, Mohamed Bajrafil nous décrit ce qu'est le féminisme islamique, et nous explique comment la femme est glorifiée dans l'Islam, et maltraitée en Occident. Un court extrait de sa conférence "Le féminisme islamique" en gras italique ci-dessous :
"L'Islam est le féminisme par excellence, au sens noble du terme. Quand il(le Prophète Mohamed) est venu et qu'il a trouvé qu'on enterrait vivante la femme, il a dit : "Les Croyants et les Croyantes sont les surveillants les uns des autres." ça, c'est le féminisme. Et ce n'est pas les avis de Caroline Fourest ou je ne sais qui à gauche ou à droite. Le féminisme, c'était une révolution.
Mais aujourd'hui, on tape sur quelqu'un de faible, car tout ce qui touche l'Islam vend, surtout quand on dénigre l'Islam.
Est-ce que ces imbéciles-là lisent l'Histoire de l'Islam, l'Histoire des Arabes ?
Jusqu'au début du siècle dernier en France, la femme donnait une dot à son mari. Dans la civilisation occidentale pendant très longtemps, la femme était la propriété de son mari. Ils nous prennent pour des imbéciles, où ils croient qu'on ne lit pas l'Histoire ?
Et il y quatorze siècles, un homme, avec une religion venant d'Allah est venu dire : "non, elle a droit à l'héritage."
[0:00]
"Revenons au comportement du Prophète. Les savants de l'Islam disent que le quart du droit musulman vient d'Aïsha (une des femmes du Prophète). Donnez-moi le nom d'une femme au XXIème siècle en France, je vous mets au défi de me trouver une femme qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam. Allez, amenez-la moi, je vous attends !
Le quart du droit musulman vient de Aïsha, le quart de l'Islam vient d'une femme. Donnez-moi le nom d'une femme dans le monde qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam, Caroline Fourest et compagnie, venez ! Allez trouvez-la moi !
[...]
Alors qu'en France, qu'une femme soit premier ministre, c'est une galère. [...] Et on vient nous dire que l'Islam a volé les droits à la femme ?
"

[2:59]
Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine - "le féminisme islamique", et sur Youtube (hard-copy)

Pour les gens qui connaissent l'Islam, les propos de Bajrafil sont presque risibles. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, serait l'inventeur du féminisme moderne, le Libérateur de la femme ! Pour réhausser le statut de la femme en Islam, Mohamed Bajrafil manipule les musulmans et leur fait avaler des couleuvres. Aïsha, une des femmes du Prophète, (épousée à 6 ans et consommée à 9 ans d'après les hadiths authentiques de Boukhari, pédophilie vous avez dit ?) a inspiré la juridiction islamique, ce qui démontrerait l'avancée du monde islamique en matière de droits des femmes, et qui n'aurait d'après Bajrafil aucun équivalent dans la civilisation occidentale, les femmes étant considérées comme des arrierées en occident, des propriétés de leur mari.

Mohamed Bajrafil n'a jamais lu de biographie du Prophète ? Aurait-il oublié les hadiths authentiques de Boukhari, Muslim, Abou Da'woud ? Combien de femmes avait le Prophète ? On lui connaît au moins neuf femmes en même temps. Combien d'esclaves sexuelles possédait-il dans son harem, gagnées comme prises de guerre ? Mohamed Bajrafil n'at-il pas consulté, SUR LE PROPRE SITE OFFICIEL DE LA MOSQUÉE D'IVRY-SUR-SEINE, les livres de la Sunnah du Prophète Mohamed (hard-copy) ? N'a-t-il pas lu "les Jardins des vertueux", un livre référence écrit par des auteurs "reconnus pour leurs sciences et leurs bonnes croyances", disponible gratuitement et intégralement en ligne sur le site de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine pour parfaire la connaissance de l'Islam ?

"Les jardins des vertueux", livre référence pour les Musulmans après le Coran, est un véritable manifeste antichrétien, antisémite et misogyne, appelant à la gloire au combat contre les Infidèles (jihad islamique)

On peut lui rafraichir la mémoire et lui rappeler quelques passages de ce livre concernant "la juridiction féminine" :

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin". [Bukhari et Muslim] p84

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim] p464

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i) p84

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi) p84

989.Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu a dit: «II est interdit à toute femme qui croit en Dieu et au jour dernier de faire un voyage d'un jour et d'une nuit sauf si elle est accompagnée d'un parent n'ayant pas le droit de l'épouser (père, frère, fils etc...)». (Unanimement reconnu authentique) p272

990. Ibn "Abbàs (das) rapporte qu'il a entendu le Prophète dire: «Surtout qu'un homme ne reste pas en tête à tête avec une femme sauf si elle est accompagnée d'un parent n'ayant pas le droit de l'épouser. De même que la femme n'a pas le droit de voyager sans être accompagnée de ce parent». Quelqu'un dit: «O Messager de Dieu ! Ma femme est sortie en pèlerinage et je viens d'être enrôlé pour telle campagne militaire». Il lui dit: «Va plutôt faire le pèlerinage avec ta femme». (Unanimement reconnu authentique) p272

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - les femmes 4:34

"Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles."
Le Coran - les femmes 4:34

Où est la défense de la femme par le "beau modèle", le Prophète de l'Islam ? Pensez-vous que cet ouvrage, disponible en ligne sur le site de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine afin d'endoctriner les Musulmans, peut servir de modèle au "féminisme islamique" ? Comment pensez-vous que se comporte un pieux Musulman envers sa(ses) femme(s), après avoir ingurgité ce livre ? Quel est le statut des femmes musulmanes dans les 57 pays officiellement musulmans (membres de l'OCI), ont-elles la liberté d'épouser des non-musulmans ? D'hériter l'équivalent de ce qu'hérite un homme ?

Il faudrait que Mohamed Bajrafil nous montre également dans quel califat islamique les femmes ont eu autant de pouvoir que les reines de France, comme Aliénor d'Aquitaine, Blanche de Castille, Marie de Médicis, Catherine de Médicis qui ont gouverné des États, ou Jeanne d'Arc qui a commandé l'armée de France contre les anglais à la fin du Moyen-âge.

Pour satisfaire la communauté musulmane et récupérer des voix électorales, le maire communiste d'Ivry-sur-Seine Pierre Gosnat est prêt à céder aux revendications des islamistes fondamentalistes diffusant les préceptes de la Charia (juridiction incompatible avec une démocratie) et la haine de l'Occident, détruisant sur le long terme, le tissu social et structurel de la ville.
Le maire va jusqu'à soutenir le terroriste palestinien Marwan Barghouti en 2009, un des leaders des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, organisation ayant commis des attentats contre des civils israéliens.
Pierre Gosnat a nommé le terroriste "citoyen d'Honneur" de la ville, et demande sa libération (il est actuellement détenu en Israël), comme le réclament les associations islamistes de banlieues.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 6 septembre 2014