Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

Les organisateurs du « salon musulman du Val d’Oise » de Pontoise invitent des prédicateurs de l’Islam Radical misogyne, antioccidental et antisémite avec entre autres Éric Younous : « le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs »

L'Islam s'enracine lentement mais sûrement sur le territoire français, en particulier dans les régions d'île-de-France. Le Val d'Oise n'est pas épargné, plusieurs Mosquées ont été construites ces 20 dernières années. On peut par exemple mentionner les Mosquées de l'Islam fondamentaliste d'Argenteuil, de Sannois, de Montigny-les-Cormeilles, ou encore de Cergy (inaugurée par Manuel Valls).

La ville de Pontoise est également gangrénée depuis plusieurs années par l'Islam Radical, en particulier à travers les prédicateurs de la Mosquée Masjid de Pontoise, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le "collectif Cheikh Yassine", et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l'extermination des Juifs.


Le "collectif Cheikh Yassine", organisation islamiste antisioniste, et son leader politique Abdelhakim Sefrioui, infiltrés dans la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, incitent les Musulmans à la révolte : "ils sont tous allés se prosterner devant leur maître, le dîner du CRIF !"

Depuis 2012, les organisateurs de differentes associations musulmanes organisent également le "salon musulman du Val d'Oise" au parc des expositions de Pontoise, avec comme invités, des prédicateurs fondamentalistes musulmans.
Les 12 et 13 septembre 2015, voici un aperçu des prestigieux invités pour cette nouvelle édition (hard-copy):

580779MosquePontoise2islamistes2.png

Les prédicateurs fondamentalistes misogynes, intolérants, antioccidentaux Musulmans invités au "salon musulman du Val d'Oise" les 12 et 13 septembre 2015 : Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Éric Younous, Hatim Abou Abdillah

On peut citer l'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa. ci-dessous, un aperçu de sa vision des femmes :


"Le hijab c'est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur, et si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l'utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l'Enfer."
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, dans sa conférence "30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab"

Pour l'imam, une femme qui ne porte pas le voile islamique est une femme sans honneur, sans aucune pudeur et négligée. Mesdames, si un jour vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et s'il détourne le regard, vous saurez pourquoi !
Le prédicateur implante dans l'inconscient collectif des ses Fidèles Musulmans que la femme de type occidental est un vulgaire objet, sans moralité, infériorisée par rapport à la femme voilée musulmane, pure, chaste et soumise.

 

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».
Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leur femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur au "salon musulman du Val d'Oise" :"la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison."

 

Le théologien Musulman Mehdi Kabir, prédicateur sulfureux, qui considère les femmes comme étant à l'origine de tous les vices : alcool, musique, argent, drogue, est également invité au salon musulman du Val d'Oise.

 

Voici comment Mehdi Kabir considère les mangeurs de porc :


"celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d'un porc. C'est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n'ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu'il viendra un temps où Allah transformera certains êtres humains en singes et en porcs."

Un Message de Tolérance et de Fraternité ?

L'invité Hatim Abou Abdillah, fervent défenseur de la cause "féminine musulmane", est au "salon musulman du Val d'Oise."


Hatim Abou Abdillah, imam de la Mosquée as Salam de Maisons-Alfort, prédicateur dans plusieurs Mosquées de banlieues et au "salon musulman du Val d'Oise", endoctrine les Fidèles à la haine des femmes non voilées et parfumées.

"Le Prophète nous dit : "des femmes, bien qu'habillées, seront nues. Ta soeur, ma soeur, ta mère, ma mère, et nos soeurs en général, celles qui font vitrines de leur corps dans la rue. Où est la jalousie envers nos femmes ?
Le Prophète a dit : "trois personnes auxquelles Allah n'adressera pas la parole, ton Seigneur ne te parlera même pas le jour de la Résurrection, Allah ne te purifiera pas. elles auront un châtiment atroce. Et le Prophète a cité parmi ces trois personnes : celui qui n'a pas de pudeur envers ces femmes, regardez l'état de nos soeurs, regardez comment nos mères marchent dans la rue ! Après ça, peut-on se considérer comme des hommes ? Tu vois un mari, un homme, avec sa barbe, marcher à côté de sa fille !
Le Prophète a dit : "des femmes bien qu'habillées seront nues, elles n'entreront pas au Paradis, ni même sentiront l'odeur du Paradis. Maudissez-les, car elles sont maudites ! Maudissez-les, car elles sont maudites ! Est-ce ma parole d'extrêmiste ? Est-ce ma parole d'islamiste, de fanatique, d'intégriste, ou est-ce la parole de ton Prophète ?
Il n'y a pas une femme qui se parfume, et sort dans la rue pour que les hommes sentent son odeur, sans qu'elle soit considérée auprès de son Seigneur comme une fornicatrice, fornicatrice, fornicatrice !"

[01:37]

Le fait de se rendre belle en portant des vêtements légers et se parfumer pour s'embellir est considéré par Hatim Abou Abdillah comme une perversion, une provocation, qui fait d'une femme une fornicatrice, une prostituée pour dire les choses crûment. Comment se fait-il que Hatim Abou Abdillah continue de diffuser sa propagande dans les plus grandes Mosquées de France ?
Que font les associations féministes, d'habitude si promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intervenir contre les "catho intégristes" ? Pourquoi ce silence devant ces prédicateurs Musulmans misogynes et intolérants ?

 

Autre invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise, le prédicateur Éric Younous, un français converti à l'Islam en 2001, formé à l'Islam Radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, autrement dit, une des branches les plus extrêmistes de la religion de "Paix et Tolérance", qui appelle à la haine des Chrétiens, des Juifs, et du monde Occidental, qui doit être conquis par les Musulmans.


Le prédicateur antisémite Éric Younous, invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise les 12 et 13 septembre 2015

Voci un bref aperçu de l'idéologie développée par Éric Younous devant ses Fidèles :
"Accusé de toutes parts, et condamné au terme d'un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l'ouvrier de base n'ayant pas fait d'études, à l'homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n'ont aucune autorité à m'accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu'ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu'ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux."
[01:37]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane". (hard-copy)

Prèche assez classique de la mouvance de l'Islam radical wahhabite : Éric Younous explique aux Musulmans qu'ils vivent en France dans un pays hostile à l'Islam où ils sont continuellement persécutés, "insultés" et "traités comme des animaux". Si c'était le cas, pourquoi autant de Mosquées sont-elles construites en France, (2500 Mosquées construites sur le territoire français en moins de 30 ans) et pourquoi des milliers de Musulmans sont-ils prêts à mourir pour venir vivre dans ce pays ?
Le but de cette prédication est d'instaurer un climat de défiance envers les non-musulmans, souder ainsi la communauté musulmane, afin qu'elle ne se mélange pas avec des personnes qui leur sont soi-disant hostiles.
L'objectif étant de créer une génération de Musulmans soumise à un communautarisme militant, afin de pouvoir instaurer les lois de la Charia, très loin d'un Message d'Amour, de communion et de Fraternité entre les êtres humains et les peuples.

"L'organisation pour faire en sorte que l'Islam soit compris comme il se doit, c'est de l'action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C'est exactement l'inverse. Regardez Chabbat, qui est l'adoration la plus importante pour eux. Qu'est-ce qui caractérise le Chabbat ? C'est l'inaction. Et n'oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l'inaction."
[06:33]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane" à la Mosquée égyptienne de Stains, le 22 décembre 2014 (hard-copy)

Pour Éric Younous, les Juifs sont le peuple puni par Allah, peuple de l'inaction, alors que les Musulmans sont le peuple béni par Allah, le peuple de l'action.

Mais si on s'en réfère à la Bible :
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »

La Bible - Exode 20:8-11
Le jour de repos de la semaine, le Chabbat pour les Juifs, est un jour béni et sanctifié, et non pas une punition comme le prétend faussement Éric Younous afin de discréditer la communauté juive, qui serait donc méprisable, auprès des Fidèles Musulmans de Stains. Est-ce que ce type de prédication incite au vivre-ensemble, à la Fraternité ?
N'invite-t-il pas plutôt les Musulmans à détester les Juifs, et ainsi favoriser l'antisémitisme ?

Philippe Houillon, député-maire UMP de Pontoise, autorise tous les ans des prédicateurs antisémites, misogynes et intolérants de l'Islam fondamentaliste à venir endoctriner des centaines de Musulmans dans sa ville dans le cadre du "salon musulman du Val d'Oise".

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 août 2015

09/12/2013

L’imam Mohamed François de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année

La ville de Joué-Lès-Tours, 36 000 habitants en Indre-et-Loire (37) dans la région Centre, située juste au sud de la ville de Tours, accueille une forte communauté Musulmane.

Mohamed François est un français qui a renié la Parole du Christ, la culture et les valeurs de la civilisation occidentale pour se convertir à l'Islam en 1989. Il s'inscrit en 1992 à l'IESH de Château-Chinon, une école coranique de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), où il apprend l'arabe avec le cheikh algérien Abdelhamid Bouzouina, ainsi que les sciences islamiques.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Mohamed François est donc un pur produit issu des écoles d'endoctrinement de l'UOIF. Il est aujourd'hui imam de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours, et tient le site internet http://www.icm37.fr (Information Culte Musulman), une chaîne Youtube de ses vidéoconférences dans la Mosquée, une page Facebook officielle du site information Culte musulman, et une page Facebook de la Mosquée.

La Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours


Mohamed François, imam de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours

Que diffuse l'imam Mohamed François à ses fidèles Musulmans ? Un Islam de Fraternité, de Tolérance et d'Amour ? Ci-dessous, un extrait d'une prédication sur sa chaîne Youtube officielle à l'attention de tous les Musulmans concernant les fêtes de fin d'année, en gras italique ci-dessous :

"Le premier de l'an ne correspond en aucun cas à nos traditions religieuses. Sachez, et nous sommes là pour vous le rappeler, que le conseil de la fatwa dans les pays musulmans avec à sa tête un grand nombres de savants éminents, ont bien évidemment stipulé que la célébration d'une fête qui n'est pas la nôtre, fait de nous des innovateurs et fait de nous des gens qui appartiennent à une autre communauté.
Ce calendrier tel qu'il a été établi ne correspond même pas au calendrier chrétien.
Comment peux-tu oser fêter une fête qui n'est pas la tienne et qui ne correspond en rien à tes références religieuses ? Donc, Mon Frère, Ma Soeur, je te conseille ainsi qu'à moi-même la crainte d'Allah en ce 31 décembre, ne réveillonne pas, ne fas pas partie des gens qui célèbrent cette fête, par laquelle Dieu n'a fait descendre aucun texte, ni aucune preuve.
Donc en ce sens, le réveillon, même s'il n'est pas célébré en tant que tel, certains de nos Frères et certaines de nos Soeurs ont pour l'habitude de dire : "mais ce n'est pas grave, on se fait un repas entre amis, ou entre Soeurs, ou en famille, mais on ne veut pas fêter le premier de l'An."
Il n'empêche que si tu le fais le 31 décembre, cela signifie que chez toi, ce repas a un sens, et rappelez-vous la Parole du Prophète dans un hadith authentique : "Celui qui ajoute un enseignement à ce que nous lui avons transmis, et bien cet enseignement est à rejeter."
Donc, ne soit pas du nombre des innovateurs, et rappelle-toi qu'il y a trois fêtes : aïd-el-fitr, qui marque la fin du Ramadan, l'aïd oul afta, qui marque la fin du pélerinage et l'aïd oul aouzbour, la fête de la semaine. En dehors de ces trois fêtes aucune autre fête n'est légiférée en Islam, ceci est un rappel pour toi mon Frère et toi ma Soeur."
[...]
"Je répète : cette nuit ne nous appartient pas, cette célébration ne nous appartient pas. Les fêtes dans notre communauté elles sont connues, elles sont légiférées par le Coran et la Sunnah." Il convient de rappeler en tout premier lieu, que le Prophète nous a mis en garde de ne pas s'assimiler à des fêtes ou des traditions d'un autre peuple."
Mohamed François, imam de la Mosquée de Joué-Lès-Tours : "Qu'as-tu préparé pour ton réveillon ?" (hard-copy)

L'imam de la Mosquée de Joué-Lès-Tours Mohamed François demande aux Musulmans de ne pas participer aux fêtes autres que les fêtes musulmanes. Il ne s'agit plus d'écrire ensemble une Histoire commune, avec des Valeurs communes, afin de s'intégrer dans le creuset français, mais de se séparer de la communauté nationale, de rejeter les valeurs de l'Autre, le Mécréant.
Mohamed François provoque une dislocation de l'Identité Nationale, car le Musulman doit obéir à ce qui est "légiféré en Islam", des Lois différentes de celles de la République qui interdisent de participer aux fêtes autres que musulmanes, et de se mélanger à "un autre peuple".

Il y a donc le "peuple" français, et le "peuple" Musulman qu ne suivent pas les mêmes règles législatives, ne partagent pas les mêmes cultures et moeurs, pas la même identité. Un Message Fraternel ?

Mohamed François entretient par ailleurs des relations étroites avec des prédicateurs fondamentalistes.

On peut citer l'imam de la Mosquée d'Aubervilliers Hassen Bounamcha, reçu par Mohamed François le 30 mars 2013 à la Mosquée de Joué-Lès-Tours, (hard-copy).

-           

Hassen Bounamcha, imam de la Mosquée d'Aubervilliers, en conférence à la Mosquée de Joué-Lès-Tours le 30 mars 2013

Ce prédicateur dénonce la mixité sociale homme/femme qu'il considère comme une perversion, tient des propos à caractère homophobe, et encourage Le mariage forcé de jeunes filles, qui ne "doivent pas tomber amoureuse".(prèche à la Mosquée de Boulogne-Billancourt).

 

Le 24 mars 2012, le fondamentaliste Mehdi Kabi est accueilli par Mohamed François, à la Mosquée de Joué-Lès-Tours. Pour ce prédicateur radical qui arpente les plus Grandes Mosquées de France, les femmes sont responsables de tous les vices, (alcool, drogue, musique), celles qui se parfument sont des fornicatrices, les mangeurs de porcs sont sales et se comportent comme des porcs en offrant leur femme au plus offrant.

Une courte citation extraite d'une de ses conférences données à Joué-Lès-Tours ci-dessous :

-
"Allah nous dit également dans la sourate at-Tawbah :" Et les Croyants et les Croyantes sont des alliés les un les autres", et Allah nous dit également : "Et que les Croyants ne prennent pas comme alliés des Mécréants en dehors des Croyants".
[0:20:13]
Conférence du prédicateur Mehdi Kabir à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours le 1er décembre 2012 (hard-copy)

On retrouve la vision et la doctrine bipolaire du Monde de Mehdi Kabir et de l'Islam: il y a les Croyants (Musulmans) et les Mécréants. Les Musulmans ne devant évidemment pas s'allier aux Mécréants. Un message de "Tolérance, d'Amour et de Paix" diffusé aux Musulmans de Joué-Lès-Tours ?

le 1er décembre 2012, Mehdi Kabir revient à Joué-Lès-Tours pour nous expliquer comment le Prophète Mohamed, modèle parfait pour tous les Musulmans, a lutté avec son armée de soldats pour conquérir son butin, et quels sont les risques encourus si les Musulmans refusent d'obéir à ses ordres, extrait en gras italique ci-dessous :

"Le jour de la bataille de qo'houd, et vous connaissez le récit de la bataille de quo'houd qui a été la conséquence de la défaite du Prophète et de ses compagnons. Quelle en a été la cause ?
Ce sont des archers que le Prophète a posé sur une montagne, il leur a dit de rester en place pour assurer l'arrière des armées, et ainsi de ne jamais changer de place, même s'ils voient que des oiseaux se posent sur des compagnons, c'est-à-dire, même s'ils voient que le butin est partagé et qu'ils ont déjà gagné. Ne bougez pas.

La bataille s'est déroulée, et les archers ont vu que les compagnons gagnaient et avaient la victoire et que le butin commençait déjà à être partagé, malheureusement, le chef des archers et les archers eux-mêmes ont décidé de descendre de la montagne.
Lorsqu'ils sont descendus de la montagne, l'ennemi est passé derrière l'armée, et le Prophète a été blessé, et des compagnons sont morts et ils ont perdu la bataille."
[0:57:55]

Conférence de Mehdi Kabir le 1er décembre 2012 à la Mosquée de Joué-Lès-Tours "J'ai mal à la fraternité"

Le Prophète Mohamed est un chef de guerre, un jihadiste qui impose par la force l'idéologie islamique. Comment se présente ce Modèle Parfait dans l'inconscient collectif Musulman ? Un chef de guerre à la tête d'une armée qui s'empare d'un butin, peut-il servir de modèle spirituel et de représentant d'une vraie religion de Tolérance, de Fraternité et de Paix ?

Autre prédicateur influent de la religion de "Paix et Tolérance" reçu à Joué-Lès-Tours le 26 novembre 2011 sur le théme "Sache que seul Allah mérite d'être adoré" (hard-copy), Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget. Dans sa Mosquée, Nader Abou Anas interdit aux Musulmans d'écouter de la musique, de fêter la Saint-Valentin, les femmes doivent se voiler pour ne pas provoquer sexuellement les hommes, et il considère les Musulmans comme les "Supérieurs" qui ne doivent pas suivre les Chrétiens et les Juifs.

-       

L'imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas en conférence à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours

Un discours modèle pour intégrer les Musulmans dans la société occidentale ? Quelle influence la doctrine de Nader Abou Anas a-t-elle sur de jeunes Musulmans voulant adhérer à ces principes ?

L'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa est également régulièrement reçu par Mohamed François à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours. (hard-copy)

-

L'imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa (à droite), en conférence à la Mosquée de Joué-Lès-Tours

Pour ce prédicateur très charismatique, une femme doit obligatoirement porter le voile islamique car "ce qui donne le plus de la valeur à une femme, c'est son hijab". Une femme sans hijab est une femme sans valeur. Mesdames, si vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et qu'il vous regarde d'un air méprisant, vous saurez pourquoi.

Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, est également reçu à la Mosquée de Joué-Lès-Tours en 2012.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Extrait de sa conférence en gras italique ci-dessous donnée à Joué-Lès-Tours (hard-copy) :

Le prédicateur Hani Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours :

"Pour la Palestine, on sait très bien que le mouvement par excellence qui représente les intérêts du peuple palestinien, de façon honnête, intègre, c'est le Hamas.
On sait par ailleurs que l'autre tendance, et bien on a appris, qu'elle était prête à faire des concessions tout à fait inacceptables sur Jérusalem. Cela révèle bien la réalité dans laquelle nous sommes, aujourd'hui le mouvement islamique en Palestine montre à toutes et à tous, qu'il n'y a qu'une seule réponse, c'est celle du retour aux principes de l'Islam, d'être unis, et de lutter contre l'agression sioniste.

D'ailleurs, le sionisme est intéressant à ce propos, parce que depuis lontemps les sionistes se vantent, en disant que l'état d'Israël est la seule démocratie dans la région. Il n'y a pas d'autres démocraties, tous les autres régimes sont des dictatures, ce qui n'est pas faux, j'espère que l'Histoire va infirmer à présent ces propos, mais il est curieux d'observer que les dirigeants israéliens sont inquiets maintenant que le peuple tunisien a exprimé sa volonté de voir émerger des démocraties, parce qu'elles permettraient à la colère des peuples de s'exprimer contre l'agression sioniste, qui est tout à fait inacceptable.
[...]

Les peuples aujourd'hui comprennent qu'il y a une forme d'agression contre les palestiniens en droit qu'on ne peut pas accepter."
[47:35]

On retrouve la propagande antisioniste diffusée habituellement par Hani Ramadan. Le prédicateur soutient officiellement le Hamas, une organisation terroriste contrôlant la bande de Gaza et incitant au meurtre des Juifs (écoutez par exemple le prédicateur Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision TV Al-Aqsa du Hamas). Rappelons que la charte du Hamas appelle les Musulmans à exterminer les Juifs (article 7).

Autre extrait de la conférence :

"Mohamed François - Si notre patron nous demande d'enlever notre hijab, a-t-on le droit de l'enlever, de mettre une perruque, un artifice ?
Hani Ramadan - La règle, c'est que le hijab c'est une obligation pour nos Soeurs, et dans le Coran, et dans la Sunnah de façon tout à fait claire et évidente. Donc la Musulmane qui choisit de pratiquer, ne doit pas, ne peut pas ôter son hijab.
Elle doit respecter la Loi Divine. Cependant, certains sont allés dans le sens d'une fatwa, au niveau des études, au niveau du travail lorsque cela est nécessaire, la femme peut dans ce cadre là, ôter, parce qu'elle est obligée de le faire, son hijab. Et quand elle sort du cadre de son travail elle remet aussitôt son hijab."

[58:00]

Hani Ramadan rappelle aux Musulmanes que le port du voile islamique est une obligation de l'Islam, mais qu'il est possible de faire certaines exceptions dans le cadre du travail et des études et de ne pas le porter. Dans tous les autres cas, une bonne Musulmane doit avoir son hijab. Une seconde peau qui la préserve des souillures du monde occidental.

 

Mohamed François ne se contente pas de précher dans son lieu de Culte, il se déplace dans plusieurs Mosquées de France pour diffuser sa "bonne Parole". On peut le voir par exemple en conférence à la Grande Mosquée de Mérignac en Gironde, entouré de ses comparses, comme le déjà cité Rachid Houdeyfa

-

On reconnaît Mohamed François (à droite), et près de lui Rachid Houdeyfa donnant une conférence à la Grande Mosquée de Mérignac le 27 mai 2012

 

Philippe Le Breton, maire socialiste de Joué-Lès-Tours et vice-Président du Conseil Général d’Indre-et-Loire

"Certains islamistes sont en guerre contre l'Occident et la République".
"Le fait religieux est de plus en plus présent dans le débat public".

"Dans ma ville il y a des burqas, les parents demandent de la nourriture halal dans les cantines, des jeunes suivent des formations financées par des fonds obscurs".

Le maire socialiste Philippe le Breton fait un constat alarmant en déplorant l'islamisation de sa ville de Joué-Lès-Tours.

Pour dénoncer l'intégrisme islamique, sur le fronton de sa mairie, Philippe Le Breton a ajouté le mot "LAÏCITÉ" à la devise LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

Cette indignation est somme toute assez paradoxale, puisque Philippe Le Breton a participé à l'inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de l'Islam politique et fondamentaliste de Tours le 29 novembre 2008, et a permis l'implantation d'une Mosquée radicale sur sa ville en autorisant la venue de prédicateurs fondamentalistes (Mohamed François, Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Hassen Bounamcha, Hani Ramadan...) endoctrinant les Musulmans, les imprégnant de valeurs anti-occidentales et les incitant au repli communautaire.

Dalil Boubakeur recteur de la Mosquée de Paris (à droite), le ministre des affaires religieuses algérien Bouabdelleh Ghlamallah (au milieu) Jean Germain maire de Tours accompagné de Philippe Le Breton, maire de Joué-les-Tours (à gauche) inaugurent la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Tours le 29 novembre 2008.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 9 décembre 2013

25/11/2013

Prèche de l’Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny : « Quand la femme se parfume, sort et passe à côté de gens qui sentent l’odeur de son parfum, elle est fornicatrice ! »

Montmagny est une petite ville du Val d'Oise (95) d'environ 14 000 habitants dans la banlieue nord de Paris.
L'Association SALAM y dispose d'une Mosquée composée d’une salle de prière de 110 m2 pour les hommes, une salle de prière de 30 m2 pour les femmes avec retransmission vidéo en direct et une salle d’ablutions et sanitaire.
On y dispense des cours d’arabe, de Coran et d’éducation islamique à plus de 400 élèves (l'imam compte recevoir 700 élèves à la rentrée prochaine) de l'école primaire au collège dans la partie école coranique.(Madrassah)
L’Association Salam souhaite devenir propriétaire d’un terrain de 1150 m2 environ, comprenant un bâtiment d’une superficie totale de 450 m2. Des dons sont demandés aux fidèles sur la page d'accueil du site officiel de la Mosquée SALAM de Montmagny (hard-copy). Les prèches les plus importants sont consultables sur le site en ligne, un prèche concernant la place de la femme en Islam sur la page d'accueil du site est illustré par cette image :

795542laplaceenIslamdelafemme.jpg

trois femmes en Niqab, un signe d'intégration de la Commmunauté Musulmane alors que le Niqab est maintenant interdit en France ?

La deuxième partie du prèche est consultable sur le site intégralement en français, dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous (hard-copy), :

"Pour la Femme, une des choses les plus importantes pour préserver sa Foi : c'est de rester à la maison. Le prophète Mohammed a dit : "ancrez-vous dans vos maisons!", comme un bateau dont on jetait l'ancre, qu'est-ce qu'il fait ? Il ne bouge plus. Ancrez-vous dans vos maisons et ne vous dévétissez pas de la même manière dont on se dévétissait à l'époque pré-islamique, de l'ignorance ! Sa maison c'est son premier Hijab.
[...]
Il est permis à la femme de sortir de la maison, quand il y a un besoin, mais aujourd'hui, il n'y a plus de limites ! Les femmes elles sortent sans besoin, sans nécessités ! Comme ça, juste pour sortir ! Et quand elles sortent, elles ne respectent même pas les conditions dans lesquelles elles doivent sortir !
Les conditions pour sortir c'est quand elle en a besoin, apprendre les Sciences Religieuses, ou faire certaines affaires que seules les femmes peuvent faire et pas les hommes, comme le fait d'aller à un mariage s'il n'y a pas de Haram, de mélange entre les hommes et les femmes, si toutes les règles sont respectées. Comme le fait de visiter les parents et les proches, ou une nécessité de travailler mais à condition que ce soit un travail dans les conditions de l'Islam. C'est-à-dire qu'elle ne soit pas mélangée avec les hommes, qu'elle travaille dans un milieu Hallal, qu'elle puisse faire ses prières à l'heure, qu'elle n'ait pas besoin de se serrer et de se mélanger avec les hommes dans ses trajets aller-retours.
C'est-à-dire qu'en France, ça n'existe presque pas ce genre de travail.
[...]
Le Prophète a dit : "Un homme ne s'isole pas avec une femme sans que le troisième d'entre eux ne soit le Shaitan (Diable)"
[...]
Le Prophète a dit "Et Si vous leur demandez quelque chose, demandez leur de derrière un voile!". C'était un ordre pour les femmes du Prophète qui étaient les plus pieuses des gens, qui ont le moins de maladies dans leur coeurs, et Allah leur demande de purifier leur coeur et de demander quelque chose de derrière un voile.
Parmi les choses que la femme doit faire, c'est préserver sa pudeur, et son Hijab. La pudeur, ça fait partie de la Foi. La pudeur c'est quelque chose de joli et de beau, et c'est encore plus beau chez la femme. La beauté de la femme et sa force, c'est dans sa pudeur !
Quand une femme a perdu sa pudeur, elle devient comme un homme. Quand une femme n'a plus la pudeur, elle élève la voix comme un hommme. Elle va dans des endroits ou elle se mélange avec les hommes, elle fait tout comme les hommes. D'ailleurs le Prophète a dit que la pudeur n'amène que du bien.
[...]
Le prophète a dit que deux catégories de gens font partie des gens de l'Enfer que je n'ai pas encore vu, parmi les catégories qu'il a citées, des femmes habillées, mais nues, qui penchent dans leur démarche et qui ont sur leur tête des cheveux comme les bosses de chameaux. Le Prophète a dit, elle ne sentiront pas l'odeur du Paradis, elles n'entreront pas au Paradis!
[...]
Les conditions du Hijab c'est qu'il recouvre tout le corps, il y a divergence entre les savants sur le visage et les mains, est-ce qu'ils doivent être obligatoirement recouverts ou si c'est juste recommandé, mais sinon tout le corps doit être couvert.
La deuxième condition, c'est que ce vêtement ne doit pas être attirant, ne doit pas être beau, s'il a une couleur attirante, ou des dessins attirants, ce n'est pas un Hijab, c'est une manière d'attirer le regard des autres. L'objectif du Hijab, c'est de cacher et pas d'attirer, ce n'est pas d'être jolie !
La femme, elle se fait belle chez elle, devant son mari, pas à l'extérieur.
Contrairement à la Culture des non-musulmans, elles se font belles à l'extérieur elles sont moches à l'intérieur ! Nous chez nous c'est le contraire, à l'extérieur elles cachent leur beauté, à l'intérieur elles s'embellissent pour leur mari.
Troisièmement, ce vêtement doit être assez épais pour ne pas voir à travers.
Quatrièment, il doit être assez large pour ne pas voir la taille des membres dessous. Que ce soit les pantalons, les t-shirts ou les pulls qui serrent, ce n'est pas valable, ça doit être large, pour ne pas voir la taille, la manière des membres en-desssous.
Cinquièment, il ne doit pas être parfumé, car le Prophète a dit : "Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l'odeur de son parfum, elle est fornicatrice !"
[...]
Septièmement, ce vêtement ne doit pas ressembler aux vêtements des mécréantes et des pervers et des dévoilées, car le Prophète a dit : " Celui qui ressemble a un Peuple, il fait partie d'eux, il fait partie de ces gens là!"
[...]
La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : "Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants"

L'Imam devant son assemblée de Fidèles Masculins, se livre à un véritable pladoyer contre la Féminité. Toute forme de Beauté, Sensualité, Séduction, Charme, Féminité est strictement et formellement interdite par les preceptes islamiques à la Femme Musulmane sous peine de subir la colère d'Allah.
A l'extérieur, aucune des ses formes ne doit apparaître pour ne pas aiguiser l'appétit des mâles, taille, hanches, jambes, décolletés tout doit être caché dans des vêtements amples. Le parfum lui est interdit. Elle se doit d'obéir à son mari et rester à la maison, sauf permissions de sortie exceptionnelles (mariage, études de Sciences Religieuses), les conditions pour travailler n'étant pas "hallal" en France, puisque une Femme Musulmane n'a pas le droit d'entrer en contact avec les hommes.
Elle se doit de ne pas ressembler "à un Peuple" (non-musulmans) , pour "ne pas faire partie de ces gens là" .
Cette vue de le Femme entre en totale incompatibilité avec l'émancipation de la femme Occidentale.
Quel type d'attitude ce prèche induit-il dans l'esprit, le comportement des Musulmans, envers la Femme Musulmane, et envers la femme Occidentalisée "mécréante, perverse, dévoilée et fornicatrice" ?

DANS LE MONDE ISLAMIQUE DE L'IMAM ABOU LAÏTH, TOUT CECI EST INTERDIT :

652961antoniocanovapsychelamour1793louvrejesaL1.jpg

Psyché ranimée par le Baiser de l'Amour - 1793 Antonio Canova - Musée du louvre

745517majanuedetail.jpg

                    La Maja nue - 1800-1803  Francisco de Goya - Musée du Prado

922405nathali.jpg

"Quand la femme se parfume, et elle sort et passe à côté de gens qui sentent l'odeur de son parfum, elle est fornicatrice !"
L'Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

La femme ne doit pas écouter la Musique, les chansons interdites en Islam, comme le Prophète a dit : "Il y a des gens de ma Communauté qui rendront Hallal la fornication, le vin et la Musique et les chants"
L'Imam Abou Laïth à la Mosquée SALAM de Montmagny

 

EDUCATION ISLAMIQUE : LES PROFESSEURS FEMMES QUI NE PORTENT PAS LE HIJAB SONT UN MAUVAIS EXEMPLE POUR L'ENFANT.

Sur le site on trouve sur la page d'accueil également un prèche sur "l'éducation des enfants en Islam", des extraits de la conférence en gras italique ci-dessous (hard-copy)

"Un enfant a besoin d'un bon modèle et même un adulte a besoin d'un modèle. Et le premier modèle pour les enfants c'est qui ? Les parents, puis son professeur. Donc les deux références d'un enfant c'est ses parents et son professeur. Quand il voit ses parents faire quelque chose pour lui, c'est ça l'idéal. Il n'a pas encore l'esprit critique pour comprendre que ses parents peuvent faire des erreurs ou font des choses qui ne sont pas bien, pour l'instant, il imite.
Si un parent, un père ou une mère dit à son fils : "prie!". Et on voit beaucoup de Musulmans qui ont le soucis que leurs enfants fassent la prière apprennent l'arabe, mais eux même les parents ne pratiquent pas ,ou ne sont pas constants dans la prière, ou bien ne font pas d'efforts pour apprendre la religion, alors ça pose une contradiction chez l'enfant."Comment mon père il me dit prie, et lui, il ne prie pas !"
Si c'était bien, il le ferait, et ça, ça se traduit par un manque de confiance chez l'enfant. Il perd confiance en lui-même et il perd confiance en ses repères.
C'est un enfant faible qui va grandir avec un manquement.
[...]
D'ou l'importance du choix des professeurs. Il a une influence incroyable sur les enfants, regardez les petits enfants ils disent: "la maîtresse elle a dit, la maîtresse elle a fait". Les mamans, elles sont jalouses des maîtresses! on dirait que l'enfant est plus attaché à la maîtresse qu'à sa mère!
[...]
Comment l'enfant perçoit-il cette autorité ? Comme un modèle, un exemple à suivre.
Alors imaginez si vous mettez vos enfants aux mains des Khouffars (infidèles), aux mains de femmes et d'hommes pervers, qui dans leur morale, dans leur Croyance, dans leur comportement, dans leur habillement, sont des mauvais exemples.
Qu'est-ce qui va se passer pour l'enfant ? Il va être touché que tu le veuilles ou non par cet exemple. ça c'est juste l'exemple, on parle pas de l'enseignement qu'ils donnent des paroles qu'ils disent ou ce qu'ils transmettent. Juste pour l'exemple, même s'il enseignait l'Islam, le Coran et la Sounna, mais si lui-même n'est pas un exemple ça va avoir un effet négatif sur l'enfant. D'ou l'importance des choix des professeurs.
Combien de fois j'ai parlé avec des responsables de Mosquées ou de Madrassah : "Attention aux professeurs que vous prenez !" On prend comme professeur des gens qui sont des exemples. On ne peut pas prendre un professeur dont l'apparence est un mauvais exemple pour l'enfant.
Nous on lui apprend la Sounna, et le professeur est loin de la Sounna.
Nous on veut apprendre aux filles la pudeur, on lui amène un professeur femme qui porte à peine le Hijab, ou qui ne sait pas porter le Hijab.
Nous on veut enseigner aux enfants que c'est Haram telle ou telle chose on lui amène un professeur qui fume une cigarette à la récréation.
Est-ce que ce professeur là est un bon professeur pour les enfants ? Même s'il connaît le Coran et l'Islam par coeur, c'est un mauvais professeur.
[...]
Notre exemple à tous, qui sommes Musulmans, qui c'est ? Le Prophète Mohammed. Il est venu pour être un modèle dans tous les domaines de la vie.
Premièrement dans ta Croyance, et dans ton Dogme, Comment tu dois croire en Allah, quelle est ta Croyance dans les choses de l'Invisible ?
Tu ne prends pas de la Philosophie, ou de ton expérience, ou des paroles de tel ou tel philosophe ou telle ou telle personne.
Car cela, ça été révélé dans le Coran et annoncé par le Prophète, car le seul qui connaît l'Invisible, c'est qui ? Allah !
Et c'est la chose la plus importante à enseigner à un enfant, le monothéisme pur. Mon enfant, ne donne aucun associé à Allah, car l'Associationisme est une injustice énorme."

343327inscriptioncousislam.jpg

Inscription pour la rentrée scolaire 2011-2012 à la Madrassah de la Mosquée de Montmagny

Dans son prèche l'Imam n'aborde que l'aspect de l'éducation religieuse. Elle constitue pour lui la véritable éducation des enfants et ne doit être donnée que par des Professeurs Musulmans, leur enseigner la Sounna du Prophète.
On apprend aussi que mettre les enfants aux mains de Kouhffars (terme péjoratif pour désigner les non-croyants, les non-musulmans) est dangereux pour leur éducation (perversion).
Les professeurs qui ne portent pas le voile sont un mauvais exemple pour l'enfant.

A aucun moment, l'imam n'évoque le contact et l'intéraction de l'enfant Musulman avec les institutions de la République, l'école laïque publique ou privée. Par exemple des notions basiques telles que l'apprentissage de la Culture (Sciences, Mathématiques, Littérature, Lettres, Langues, Arts, Musique, etc...) ou le suivi des devoirs à la maison ne sont pas évoquées.
L'Imam va même jusqu'à expliquer que la Philosophie ne sert à rien, ni même l'expérience acquise par l'élève au cours de son éducation, car tout est déjà décrit et figé dans le Coran et la Sounna, par le seul Modèle de vie parfait à suivre, le Prophète Mohammed. L'imam engage donc les parents à nier tout esprit critique à leurs enfants.
Pour résumer : "Suivez et n'innovez pas!" qui est d'ailleurs le titre d'une des conférences que vous pouvez également suivre en cliquant sur un des liens de la page d'accueil.

La citation juste au-dessus du lien audio "l'éducation des enfants en Islam" est révélatrice de la pensée de l'Imam (hard-copy). Un hadith spécifie bien que :

"Tout enfant nait sur la saine nature (l'Islam),
et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu »

[ Al Boukhâry]

En résumé, tout être humain nait sain, c'est-à-dire naît par essence même musulman, c'est après sa naissance qu'il est pervertit par les chrétiens, les juifs ou les "adorateurs du feu".

Pensez-vous que la Mosquée de Montmagny soit un Lieu de Culte propice pour l'Intégration, l'épanouissement de jeunes Musulmans dans la société Occidentale ? L'enseignement préché par l'Imam Abou Laïth engage-t-il les Musulmans à s'insérer dans la société ou au repli Communautaire ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 18 août 2011