Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2016

Les prédicateurs du réseau « La Voie Droite » endoctrinent des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste misogyne, intolérant, antichrétien et antioccidental dans les Mosquées de Ecquevilly, Pantin, Pontoise, Le Blanc-Mesnil, Dugny, Rennes...

Depuis trois décennies, l'immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l'Islam, et ses milliers d'imams originaires de pays autoritaires théocratiques n'ayant aucune tradition démocratique (en provenance d'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l'Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l'Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.
Les prédicateurs de l'association "la Voie Droite" sont adeptes d'un Islam fondamentaliste (communément appelé "salafisme", du mot arabe salaf, "l'époque des pieux prédécesseurs") l'Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.
Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l'état, s'appuyant sur le communautarisme islamique. La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le "beau modèle", et le rejet total de la société civile occidentale.
Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu'il faut éviter de fréquenter ou convertir à l'Islam.
Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l'emprise d'un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,...), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent pa exemple sortir de la maison sans leur permission.

Les prédicateurs de "La Voie Droite" essaiment leur doctrine devant des milliers de Musulmans dans plusieurs Mosquées réparties sur tout le territoire français, on peut citer par exemple les complexes islamiques de Dugny, Ecquevilly, Pontoise, Rennes, Le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Bourg-en-Bresse, Romainville ...
Sur leur site officiel (hard-copy), on peut lire les CV en ligne des "savants religieux" du réseau "La Voie Droite" :

Abou Bakr Abou Abdillah : Diplômé de l'université de Médine et étudiant en magistère à l'université de La Mecque.
Le Cheikh Lakhdar Abou Abdillah : Imam et prêcheur à la Mosquée de Pontoise 70/72 rue du Général Schmitz. Il est diplômé de l’université islamique de Karachi.
Ibrahim Abou Talha : Imam et prêcheur à la Mosquée de La Vertu 48 rue racine à Pantin. Il a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen puis chez Cheikh Mouhammad Al Imam dans la ville de M’bar au Yémen.
Omar Abou Hafs : Ancien Imam et prêcheur à la mosquée de Romainville. Il a appris le Coran par cœur et a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Sadek Abou Yahya : Prêcheur à la Mosquée de Dugny. Il a étudié 8 mois dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Youssef Abou Anas : Imam (depuis 1995) et prêcheur (depuis 2003) à la Mosquée Malik Ibn Anas 7 rue Jules Ferry à Ecquevilly.

Ces "savants" Musulmans, formés dans les plus grandes écoles coraniques de pays théocratiques totalitaires tels que le Yémen, le Pakistan et l'Arabie Saoudite, dont la seule source de loi est la charia, le droit islamique, viennent en Europe et en France précher le rejet de l'Occident. A noter qu'il est difficile d'obtenir des photos de ces prédicateurs, les vrais salafistes fondamentalistes refusent d'être filmés ou photographiés.

Le réseau des prédicateurs fondamentalistes de "La Voie Droite" pilote les Mosquées de plusieurs villes de France : Ecquevilly, Bourg-en-Bresse, Dugny, Pantin, Le Blanc-Mesnil, Rennes,...

Parmi ces prédicateurs on trouve Youssef Abou Anas, l'imam de la Mosquée d'Ecquevilly, petite ville de 4000 habitants des Yvelines, à l'ouest de Paris.

L'association islamique Malik Ibn Anas où officie Youssef Abou Anas a eu le soutien du maire DVD de la ville Guy Jeanne, qui a généreusement octroyé le permis de construire de la Mosquée salafiste le 17 juillet 2012.

"Suite à nos nombreux échanges, je suis en mesure de vous confirmer la volonté de la ville de soutenir le projet de construction d'une salle de prières que vous souhaitez mettre en oeuvre avec le financement des fidèles et qui a fait l'objet d'un permis de construire délivré le 17 juillet 2012."
Lettre datée du 3 janvier 2013 du maire DVD Guy Jeanne à l'attention de l'association islamique Malik Ibn Anas, responsable de la Mosquée d'Ecquevilly, validant la construction du lieu de culte.

Projet de la Mosquée salafiste de Ecquevilly, validé par le maire DVD Guy Jeanne

Arches de la Mosquée de Ecquevilly en cours de construction

Prières de rue musulmanes à Ecquevilly : la communauté islamique met la pression sur la municipalité pour obtenir un lieu de culte décent.

Le 9 février 2014, c'est la cérémonie de pose de la première pierre, marquant le démarrage des travaux. L’association islamique Malik ibn Anas donne une importance fondamentale à l’endoctrinement des enfants par l'intermédiaire de son école coranique.

Voici par exemple, tout le mal que l'imam Youssef Abou Anas de la Mosquée de Ecquevilly pense des femmes occidentales non voilées, extrait d'une de ses conférences :


"A ceux qui disent que le voile dénigre la femme Musulmane, nous leur disons : quelle est la femme la plus dénigrée ? Est-ce celle qui se voile, qui se préserve, que les hommes n’osent pas approcher en voyant sa pudeur, ou bien la femme qui se montre et s’embellit et est considérée comme de la chair humaine ?
Les femmes Musulmanes ne sont pas des femmes d’un soir, ce sont les femmes d’une vie entière. Celui qui veut se marier avec une femme musulmane doit demander sa main a son père ou à son tuteur, pas comme les autre femmes dénuées de toute pudeur et de toute éthique, qui sont les femmes d’un soir et qui assouvissent les plaisirs de ces loups."

Pour l’imam, une femme ne peut être respectée que si elle porte un voile qui couvre tout son corps, qui masque sa beauté, afin ne pas aiguiser l’appétit des « loups ». Les femmes occidentales sont donc des sous-femmes, de "la chair humaine", méprisées, qui ne méritent aucune considération parce qu'elles ne portent pas de voile islamique.

 

Pour Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly, en haut, des femmes de toute une vie, qui se préservent, en bas, de la chair humaine, des femmes d’un soir, méprisables, qui assouvissent le plaisir des loups.

Autre conférence du prédicateur Youssef Abou Anas sur le "vivre-ensemble" disponible sur le site de "la Voie Droite", voici comment l'imam conçoit la Fraternité avec les Chrétiens et les non-Musulmans, extraits :

"Contredire les polythéistes et les non-musulmans, le fait de se désavouer d'eux, fait partie des bases de la religion, et celui qui a un manquement à ce sujet, a un manquement dans sa religion. Il est évident de nos jours, que beaucoup de Musulmans sont dupés et sont amenés à ressembler aux non-Musulmans et à imiter leur comportement. Notamment dans le fait de fêter leurs fêtes non-musulmanes. Ou le fait de donner de l'importance à des non-Musulmans, qu'ils soient des sportifs de haut niveau, ou qu'ils soient des chanteurs, ceci malheureusement est une chose que personne ne peut nier."
[03:50]
"Nul doute que de ressembler aux non-musulmans est une chose interdite en Islam. Le fait de ressembler aux non-musulmans dans leur coupe de cheveux, ou dans les vêtements qui les caractérisent, cela est interdit en Islam."
[05:05]
"Parmi les choses qui sont interdites, que certains Musulmans ne connaissent pas, ou qu'ils font semblant de ne pas connaître, c'est le fait de féliciter les non-Musulmans concernant leurs fêtes. Et ceci est un mal immense, car c'est une forme d'acceptation du mal et du faux dans lequel ils sont, et cela réjouit et réconforte les non-Musulmans dans ce mal et dans cet égarement."
[11:05]
"Le Prophète nous ordonne de contredire les Juifs et les Chrétiens.[...] Le fait de féliciter les non-Musulmans dans les fêtes qui sont les leurs, comme la fête de Noël ou autres fêtes religieuses, cela est interdit à l'unanimité des savants."
[...]
"Vous entendrez certains Musulmans, qu'Allah nous protège de leur mal, qui disent qu'il est autorisé de dire "Joyeux Noël !" aux non-Musulmans. Ceci est de l'égarement, et ceci contredit ce sur quoi les savants sont d'accord."
[...]
"Est-ce une bonne parole de féliciter un non-Musulman dans la mécréance ? Est-ce une bonne parole de réjouir le coeur d'un Chrétien de faire en sorte qu'il soit apaisé dans sa mécréance ?"
[...]
"Cela revient à féliciter celui qui se prosterne devant une Croix, et cela est pire auprès d'Allah que de féliciter celui qui boit de l'alcool, ou celui qui tue une âme innocente, ou celui qui s'autorise de commettre l'adultère et la fornication."
conférence de Youssef Abou Anas "la célébration des fêtes non-musulmanes" (hard-copy)

Il est interdit d'imiter les mécréants dans leur coiffure, leurs musiques, leurs moeurs, leurs vêtements. Il faut éviter de fréquenter les Chrétiens, qui sont dans l'égarement, et ne pas participer à leurs fêtes (Noël, Chandeleur, Pâques, Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint) ni les féliciter. Ce type de prédication divise la société en Musulmans et non-Musulmans, et va à l'encontre du vivre-ensemble, de la cohésion sociale.

D'après Youssef Abou Anas, se prosterner devant une Croix est "pire que de tuer une âme innocente". Alors que Jésus dit dans la Bible : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14:6)
Quand les Musulmans se prosternent cinq fois par jour en direction de la Kaaba de la Mecque, sont-ils les adorateurs d'une pierre noire ?

Autre conférence en ligne sur le site de "la Voie Droite", Youssef Abou Anas critique les Chrétiens en se basant sur le discours prononcé à Ratisbonne le 12 septembre 2006 par le Pape Benoît XVI. Ce dernier faisait référence à l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui lors d'une confrontation vers 1394 avec un Persan Musulman, avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ».

Manuel II Paléologue était un visionnaire, puisque un demi-siècle plus tard, en 1453, Constantinople, la capitale de l'empire byzantin, est pillée, dévastée et prise par les Musulmans, mettant définitivement un terme à l'empire chrétien de Byzance. Le discours du Pape Benoît XVI a été considéré comme une agression contre l'Islam et les Musulmans, et a donné lieu à une réaction du prédicateur salafiste Youssef Abou Anas.
Extraits de sa conférence entièrement disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" :

"Un conseil et un appel au Pape à embrasser l'Islam. Et ceci est un exemple que nous donne ce savant, un exemple que l'on doit suivre. Et c'est malheureusement ce qui fait défaut à beaucoup de Musulmans vivant dans les pays non-musulmans. D'appeler les Chrétiens, d'appeler les Juifs à embrasser l'Islam, à se convertir à l'Islam.
On constate que beaucoup de Musulmans, lorsqu'ils parlent avec des Chrétiens, lorsqu'ils parlent avec des Juifs, ils sont systématiquement sur la défensive, comme s'ils devaient justifier la véracité de l'Islam, comme s'ils devaient montrer que l'image qu'ont les Chrétiens et les Juifs de l'Islam est fausse et de leur donner cette vraie image.
Pourquoi ne pas être sur l'offensive ? Et quand tu vois un Chrétien, de lui dire : " je vous conseille d'embrasser l'Islam. C'est la seule religion qu'Allah accepte et agréé. Si vous voulez le Paradis, il n'y a d'autre issue qu'à travers l'Islam."
[...]
"Vous les Juifs, vous traitez Jésus de fils de prostituée. Vous les Chrétiens, vous ne croyez pas en Mohamed, alors que celui dont vous prétendez être une divinité, n'est autre qu'un être humain."
[14:38]
"Les Juifs et les Chrétiens ont cru en la Thora et en l'Évangile, et n'ont pas mis en pratique les croyances et les jugements qui y étaient contenus. Ils ont traité de menteur et de mensonges le Prophète Mohamed qui est venu considéré vraies les prophéties et les livres qui l'ont précédés, dont la Thora et l'Évangile.
Ainsi ils ont mécru en Mohamed, et en tout ce que cela implique, car le Prophète Mohamed est venu pour considérer vrais les Prophètes qui l'ont précédés.
Ils ont farouchement combattu le Prophète Mohamed, avec leurs prêtres, leurs rabbins, et leurs Papes. Et ces paroles qu'a proféré Benoît XVI n'est qu'une révélation de tout ceci. Ils ont combattu farouchement le Prophète Mohamed, ceci par orgueil, par jalousie, et par oppression de leur part. Ils ont fait cela après avoir falsifié leurs livres et après avoir changé et modifié les croyances qui s'y trouvaient.
Ils ont remplacé l'Unicité et la Foi par le polythéisme et la mécréance. Ils ont aboli de nombreux jugements qui étaient présents dans ces livres Saints. Si ces prêtres, ces rabbins et ces papes ont fait cela vis à vis d'un livre, dont ils prétendent avoir la Foi, et bien il n'est pas difficile pour eux de mécroire au Prophète Mohamed et de ne pas croire au Coran, un livre saint, un livre béni, que le mal ne peut atteindre."
[35:00]
"Convertissez-vous à l'Islam, Ô Pape (Benoît XVI), vous serez sauvé, et vous profiterez d'un Paradis immense et large comme les cieux et la Terre, si vous ne le faites pas, alors ayez la certitude d'un châtiment douloureux et éternel, un feu qu'Allah a préparé pour les mécréants. La chaleur est insoutenable, et la profondeur est lointaine."
[...]
"Nous avons préparé pour les infidèles, des chaînes, des carcans et une fournaise ardente."
[47:47]
"Vous avez certes là apporté une chose abominable, en parlant de ce que les Chrétiens ont proféré comme mensonges à l'égard de Issa, de Jésus, et d'Allah."
[52:28]
extrait de la conférence "O Chrétiens, embrassez l'Islam !" de Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly (hard-copy)

Devant ses Fidèles, Youssef Abou Anas profère plus d'une heure de diatribes antichrétiennes, annonçant que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les textes Sacrés, et que s'ils continuent de refuser d'obéir à leur véritable Prophète Mohamed, ils finiront brûlés en Enfer dans d'atroces souffrances, comme le Pape Benoît XVI s'il ne se résout pas à se convertir à l'Islam.
Les Juifs sont définis caricaturalement dans leur ensemble comme ayant traité "Jésus de fils de prostituée" et les Chrétiens des falsificateurs : un message de Paix, de Fraternité et de Tolérance entre communautés ?

Le site "La Voie Droite" regorge de prédications audio, de livres au format PDF, d'articles incitant les Musulmans à rejeter tout ce qui n'est pas islamique. La religion chrétienne et ses Fidèles sont constamment ciblés et calomniés. Par exemple, extraits du livre du Cheikh Muhammad Ali Ferkous "Le polythéisme des Chrétiens" :

"À la lumière de ce qui a précédé, il apparaît donc clairement que la religion des Chrétiens a été développée sur le blasphème, la dérision d’Allah ainsi que l’attribution d’associés au Seigneur. Ce ramassis de fausses affirmations et de convictions erronées, inspirées en leur majeure partie des religions ayant précédé le christianisme, a fait perdre à cette religion son éclat et son aspect originel authentique qu'elle avait à l’époque du Messie `Îssa (Jésus) fils de Mariam (Marie ,et Prophète envoyé par Allah, le Seigneur des mondes.
La religion chrétienne a donc ajouté, à la faute de l’avilissement du Seigneur et du manque de respect à Son égard, celle du fait de Lui attribuer des associés. Ce polythéisme touche aussi bien ce qui a trait aux attributs propres à Sa Seigneurie -Rouboûbiya- que ceux relatifs à Son droit exclusif d’être adoré-Ouloûhiya."
Extrait du livre "Le polythéisme des Chrétiens" - ouvrage disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" (hard-copy)

Cette forme de rejet systémique ne peut-elle être à l'origine du délabrement progressif des conditions de vie ?
Les habitants de la petite commune d'Ecquevilly constatent depuis quelques années l'apparition d'une forme de violence insidueuse qui n'existait pas auparavant : dégradations, agressions, vandalisme.

 

ISLAMISATION DE LA BRETAGNE

La Bretagne s'islamise en douceur, on connaît déjà le prédicateur sulfureux Rachid Houdeyfa, précheur dans les Mosquées de Brest et de Quimper.

Rennes n'est pas en reste, la ville accueille plusieurs lieux de culte musulmans, dont le nouveau centre culturel islamique Avicenne implanté sur un terrain de 2 640 m², au carrefour de la rue du Recteur Paul-Henry et de l’avenue Charles Tillon, hébergé dans un grand bâtiment blanc de 634 m², et destiné à accueillir entre 450 et 500 personnes. Il comprend deux grandes salles et une bibliothèque, ainsi q'une école coranique pouvant accueillir les enfants.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes, bastion de l'islam salafiste misogyne et intolérant, construit avec l'appui du député socialiste Marie-Anne Chapdelaine.

Ce centre cultuel est un bastion de l'Islam salafiste, Ibrahim Abou Talha, imam salafiste de "la Voie Droite" y vient précher "sa bonne parole". À la Mosquée Masjid de Pantin dans laquelle il officie, il déclarait : "Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie".

Un appel au meurtre caractérisé.

Ibrahim Abou Talha est venu précher au centre culturel islamique Avicenne et à la Mosquée At-Taqwah de Rennes les 19 et 20 décembre 2015.

"Ce fut facile pour certains dossiers, plus longs pour d’autres. Mais les missions du centre définies dans la convention signée entre la Ville et les responsables de l’association gestionnaire ont finalement été approuvées a l’unanimité"
[...]
"En ouvrant ce second Centre culturel islamique, dénommé Centre culturel Avicenne, nous entendons créer un espace culturel où il est possible de découvrir et faire vivre la civilisation arabo-musulmane, pour tous les Rennais, qu’ils soient musulmans ou non."
Marie-Anne Chapdelaine, conseillère municipale déléguée à l’intégration et l’égalité des droits, et député socialiste d’Ille-et-Vilaine, s'est impliquée directement dans l'islamisation de la ville de Rennes (hard-copy), en permettant la venue de prédicateurs fondamentalistes programmés pour endoctriner une nouvelle génération de jeunes Musulmans à une idéologie intolérante et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes est également infiltré par l'UOIF, la branche française de l'organisation politique des Frères Musulmans. En effet, le cheikh Mohamed Achaibi de l'institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon est venu y donner une conférence les 27 et 28 avril 2013.

L’IESH de Château-Chinon cache sous ce titre pompeux une immense madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent et incompatible avec celui de la constitution républicaine.
L'institut
a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (hard-copy). Rappelons que le prédicateur Youssef Al Qaradawi appelle publiquement, devant des millions de téléspectateurs Musulmans sur les chaînes de télévisions des pays arabes, à exterminer les Juifs.

Aucune mesure gouvernementale n'a jusqu'à présent été prise pour interdire les prédicateurs salafistes de "la Voie Droite", qui continuent de propager leur idéologie mortifère et destructrice dans les Mosquées avec l'aide des élus locaux de plusieurs villes de France.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 février 2016

25/08/2015

Les organisateurs du « salon musulman du Val d’Oise » de Pontoise invitent des prédicateurs de l’Islam Radical misogyne, antioccidental et antisémite avec entre autres Éric Younous : « le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs »

L'Islam s'enracine lentement mais sûrement sur le territoire français, en particulier dans les régions d'île-de-France. Le Val d'Oise n'est pas épargné, plusieurs Mosquées ont été construites ces 20 dernières années. On peut par exemple mentionner les Mosquées de l'Islam fondamentaliste d'Argenteuil, de Sannois, de Montigny-les-Cormeilles, ou encore de Cergy (inaugurée par Manuel Valls).

La ville de Pontoise est également gangrénée depuis plusieurs années par l'Islam Radical, en particulier à travers les prédicateurs de la Mosquée Masjid de Pontoise, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le "collectif Cheikh Yassine", et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l'extermination des Juifs.


Le "collectif Cheikh Yassine", organisation islamiste antisioniste, et son leader politique Abdelhakim Sefrioui, infiltrés dans la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, incitent les Musulmans à la révolte : "ils sont tous allés se prosterner devant leur maître, le dîner du CRIF !"

Depuis 2012, les organisateurs de differentes associations musulmanes organisent également le "salon musulman du Val d'Oise" au parc des expositions de Pontoise, avec comme invités, des prédicateurs fondamentalistes musulmans.
Les 12 et 13 septembre 2015, voici un aperçu des prestigieux invités pour cette nouvelle édition (hard-copy):

580779MosquePontoise2islamistes2.png

Les prédicateurs fondamentalistes misogynes, intolérants, antioccidentaux Musulmans invités au "salon musulman du Val d'Oise" les 12 et 13 septembre 2015 : Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Éric Younous, Hatim Abou Abdillah

On peut citer l'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa. ci-dessous, un aperçu de sa vision des femmes :


"Le hijab c'est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur, et si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l'utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l'Enfer."
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, dans sa conférence "30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab"

Pour l'imam, une femme qui ne porte pas le voile islamique est une femme sans honneur, sans aucune pudeur et négligée. Mesdames, si un jour vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et s'il détourne le regard, vous saurez pourquoi !
Le prédicateur implante dans l'inconscient collectif des ses Fidèles Musulmans que la femme de type occidental est un vulgaire objet, sans moralité, infériorisée par rapport à la femme voilée musulmane, pure, chaste et soumise.

 

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».
Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leur femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur au "salon musulman du Val d'Oise" :"la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison."

 

Le théologien Musulman Mehdi Kabir, prédicateur sulfureux, qui considère les femmes comme étant à l'origine de tous les vices : alcool, musique, argent, drogue, est également invité au salon musulman du Val d'Oise.

 

Voici comment Mehdi Kabir considère les mangeurs de porc :


"celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d'un porc. C'est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n'ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu'il viendra un temps où Allah transformera certains êtres humains en singes et en porcs."

Un Message de Tolérance et de Fraternité ?

L'invité Hatim Abou Abdillah, fervent défenseur de la cause "féminine musulmane", est au "salon musulman du Val d'Oise."


Hatim Abou Abdillah, imam de la Mosquée as Salam de Maisons-Alfort, prédicateur dans plusieurs Mosquées de banlieues et au "salon musulman du Val d'Oise", endoctrine les Fidèles à la haine des femmes non voilées et parfumées.

"Le Prophète nous dit : "des femmes, bien qu'habillées, seront nues. Ta soeur, ma soeur, ta mère, ma mère, et nos soeurs en général, celles qui font vitrines de leur corps dans la rue. Où est la jalousie envers nos femmes ?
Le Prophète a dit : "trois personnes auxquelles Allah n'adressera pas la parole, ton Seigneur ne te parlera même pas le jour de la Résurrection, Allah ne te purifiera pas. elles auront un châtiment atroce. Et le Prophète a cité parmi ces trois personnes : celui qui n'a pas de pudeur envers ces femmes, regardez l'état de nos soeurs, regardez comment nos mères marchent dans la rue ! Après ça, peut-on se considérer comme des hommes ? Tu vois un mari, un homme, avec sa barbe, marcher à côté de sa fille !
Le Prophète a dit : "des femmes bien qu'habillées seront nues, elles n'entreront pas au Paradis, ni même sentiront l'odeur du Paradis. Maudissez-les, car elles sont maudites ! Maudissez-les, car elles sont maudites ! Est-ce ma parole d'extrêmiste ? Est-ce ma parole d'islamiste, de fanatique, d'intégriste, ou est-ce la parole de ton Prophète ?
Il n'y a pas une femme qui se parfume, et sort dans la rue pour que les hommes sentent son odeur, sans qu'elle soit considérée auprès de son Seigneur comme une fornicatrice, fornicatrice, fornicatrice !"

[01:37]

Le fait de se rendre belle en portant des vêtements légers et se parfumer pour s'embellir est considéré par Hatim Abou Abdillah comme une perversion, une provocation, qui fait d'une femme une fornicatrice, une prostituée pour dire les choses crûment. Comment se fait-il que Hatim Abou Abdillah continue de diffuser sa propagande dans les plus grandes Mosquées de France ?
Que font les associations féministes, d'habitude si promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intervenir contre les "catho intégristes" ? Pourquoi ce silence devant ces prédicateurs Musulmans misogynes et intolérants ?

 

Autre invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise, le prédicateur Éric Younous, un français converti à l'Islam en 2001, formé à l'Islam Radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, autrement dit, une des branches les plus extrêmistes de la religion de "Paix et Tolérance", qui appelle à la haine des Chrétiens, des Juifs, et du monde Occidental, qui doit être conquis par les Musulmans.


Le prédicateur antisémite Éric Younous, invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise les 12 et 13 septembre 2015

Voci un bref aperçu de l'idéologie développée par Éric Younous devant ses Fidèles :
"Accusé de toutes parts, et condamné au terme d'un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l'ouvrier de base n'ayant pas fait d'études, à l'homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n'ont aucune autorité à m'accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu'ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu'ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux."
[01:37]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane". (hard-copy)

Prèche assez classique de la mouvance de l'Islam radical wahhabite : Éric Younous explique aux Musulmans qu'ils vivent en France dans un pays hostile à l'Islam où ils sont continuellement persécutés, "insultés" et "traités comme des animaux". Si c'était le cas, pourquoi autant de Mosquées sont-elles construites en France, (2500 Mosquées construites sur le territoire français en moins de 30 ans) et pourquoi des milliers de Musulmans sont-ils prêts à mourir pour venir vivre dans ce pays ?
Le but de cette prédication est d'instaurer un climat de défiance envers les non-musulmans, souder ainsi la communauté musulmane, afin qu'elle ne se mélange pas avec des personnes qui leur sont soi-disant hostiles.
L'objectif étant de créer une génération de Musulmans soumise à un communautarisme militant, afin de pouvoir instaurer les lois de la Charia, très loin d'un Message d'Amour, de communion et de Fraternité entre les êtres humains et les peuples.

"L'organisation pour faire en sorte que l'Islam soit compris comme il se doit, c'est de l'action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C'est exactement l'inverse. Regardez Chabbat, qui est l'adoration la plus importante pour eux. Qu'est-ce qui caractérise le Chabbat ? C'est l'inaction. Et n'oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l'inaction."
[06:33]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane" à la Mosquée égyptienne de Stains, le 22 décembre 2014 (hard-copy)

Pour Éric Younous, les Juifs sont le peuple puni par Allah, peuple de l'inaction, alors que les Musulmans sont le peuple béni par Allah, le peuple de l'action.

Mais si on s'en réfère à la Bible :
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »

La Bible - Exode 20:8-11
Le jour de repos de la semaine, le Chabbat pour les Juifs, est un jour béni et sanctifié, et non pas une punition comme le prétend faussement Éric Younous afin de discréditer la communauté juive, qui serait donc méprisable, auprès des Fidèles Musulmans de Stains. Est-ce que ce type de prédication incite au vivre-ensemble, à la Fraternité ?
N'invite-t-il pas plutôt les Musulmans à détester les Juifs, et ainsi favoriser l'antisémitisme ?

Philippe Houillon, député-maire UMP de Pontoise, autorise tous les ans des prédicateurs antisémites, misogynes et intolérants de l'Islam fondamentaliste à venir endoctriner des centaines de Musulmans dans sa ville dans le cadre du "salon musulman du Val d'Oise".

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 août 2015

25/11/2013

Le prédicateur Hassen Chalghoumi dans l’enfer de l’Islam de Drancy : ange ou démon ?

Drancy est une commune française de plus de 66 000 habitants, du département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France nord. Ce département a une des plus forte communauté Musulmane de France.

Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d'une "aura électorale", le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l'État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité.


Mosquée de Drancy et Fidèles Musulmans en prière

L'édifice de 600m² reçoit 2 000 personnes au moment de la prière, et jusqu'à 5 000 Fidèles à l'intérieur et à l'extérieur du lieu de Culte, pendant les jours de forte affluence comme les fêtes religieuses. Il est constitué d'une salle de prière pour hommes au rez-de-chaussée, d'une salle au premier étage pour les femmes, et d'une salle de classe destinée aux cours coraniques pour enfants.

En finançant un lieu de culte Musulman, Jean-Christophe Lagarde va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne pourra plus se sortir, en particulier en se confrontant aux différentes factions islamiques de Drancy.

En 2008, le maire confie la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Chalghoumi est nommé président de l'association culturelle des musulmans de Drancy, et la Mosquée est inaugurée le 19 juin 2008.

L'imam de la Mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi

Hassen Chalghoumi considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse. Le 11 août 2003, alors qu'il est manutentionnaire sur la plate-forme de Roissy, son badge d'accès lui est retiré pour "raisons de sûreté". Puis en 2004, lors d'un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il est repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis».
De plus, selon plusieurs sources au ministère de l'Intérieur, Hassen Chalghoumi serait répertorié par les services de renseignement pour son appartenance au mouvement fondamentaliste du Tabligh jusqu'en 2005, dont il reste encore proche.

Cependant, au fil des années, Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs de la ville, et milite dans ses discours pour une amitié judéo-musulmane. En 2006, il a par exemple participé à la commémoration des déportés du camp de Drancy auprès de la communauté juive de la ville, sa maison sera vandalisée quelques jours plus tard. Il répétera l'opération le 4 février 2013, en présence de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, et de Richard Prasquier président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).
Hassen Chalghoumi devient progressivement une personnalité à part du monde Musulman, les médias français pensent voir en lui une figure du renouveau, un symbole fort de "l'Islam de France". En 2008, l'imam invitera Richard Prasquier à Drancy pour fêter la fin du Ramadan. Le 3 février 2010, Richard Prasquier l'invite au diner annuel du CRIF, en août 2012, Hassen Chalghoumi invitera de nouveau Richard Prasquier dans la Mosquée de Drancy pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan.

Hassen Chalghoumi et Richard Prasquier lors du dîner annuel du CRIF


Respectivement de gauche à droite, Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, Richard Prasquier, Manuel Valls, ministre de l'intérieur et Hassen Chalghoumi lors du Mémorial de la Shoah le 4 février 2013 à Drancy.

Courant janvier 2010, le prédicateur défraie la chronique en prenant publiquement position pour une loi interdisant le niqab, en s’exprimant au nom des Musulmans de Drancy, il déclare alors : « Je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France" , ajoutant que, « Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane" , et concluant par « Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite".

Son rapprochement de la communauté juive, et ses prises de position sur la burqa et le niqab ne plaisent pas à une partie de la Communauté Musulmane française, les principaux sites d'informations islamiques comme http://oumma.com, premier site de l'Islam en France revendiquant une audience de plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés, http://www.saphirnews.com, http://www.lislamdefrance.fr, http://www.islametinfo.fr, etc..., prennent officiellement une attitude hostile et méprisante à son égard. Une pétition est même lancée dans la ville de Drancy : "Chalghoumi dégage !" à l'initiative du Collectif pour la Dignité des Musulmans, en mai 2012.

 

La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine. Cette association de l'Islam politique antisioniste tire son nom du cheikh Ahmed Yassine, le fondateur historique du mouvement Hamas, organisation classée comme terroriste par l'Union Européenne, dont le siège est situé à Gaza en Palestine.

Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur de l'organisation terroriste du Hamas


Le cheikh Ahmed Yassine en compagnie de Yasser Arafat.

Dans sa charte officielle datée de 1988 et toujours en vigueur, constituée d'un mélange de textes issus de "Mein Kampf" et du Coran, le Hamas explique avoir pour objectif la destruction de l'État d'Israël (article 11 entre autres) et l'extermination des Juifs (article 7). Les différents articles de la charte expliquent que le mal sur Terre n'a qu'une seule origine : le sionisme. Les sionistes ont créé les idéologies anti-islamiques comme la franc-maçonnerie, le Rotary Club, le capitalisme, le communisme, afin de persécuter les Musulmans à travers la planète (article 22). Pour le Hamas, tuer les Juifs débarrasserait le Monde du sionisme, et la Terre pourrait enfin vivre sereinement dans une paix islamique éternelle.

Sur son site Internet, le collectif Cheikh Yassine soutient officiellement le Hamas, et appelle à lutter contre le sionisme. On y trouve par exemple un discours de propagande de son leader actuel Khaled Mechaal appelant au Jihad (Guerre Sainte) pour étendre la Palestine, lors du 25ème anniversaire du Hamas :
"Puisque la Palestine est arabe et musulmane, nous ne pourrons reconnaître la légitimité de l’occupation ; aucune légitimité à l’occupation et par conséquent aucune légitimité à Israël et quelle que soit la durée du temps qui passe. La Palestine est à nous et non aux sionistes!"

Ainsi qu'un soutien inconditionnel au terrorisme. Les responsables du Collectif Cheikh Yassine font par exemple l'éloge de Alham Al Tamimi, une terroriste palestinienne libérée en échange du soldat israélien Gilad Shalit en octobre 2011. Le 9 août 2001, Alham Al Tamimi avait piloté un kamikaze qui s'etait fait exploser dans un restaurant de Jérusalem, provoquant la mort de quinze civils israéliens, dont huit enfants et une femme enceinte, et 140 blessés.

Alham Al Tamimi revendique fièrement son action, dans cette interview pour la télévision israélienne :

"Je termine par un chaleureux hommage à Alham al Tamimi, heureusement vivante et libérée au cours du dernier échange de prisonniers contre l'hyper précieux Shalit et après dix années de souffrances dans les geôles sionistes."
Le Collectif Cheikh Yassine, rendant hommage à la terroriste palestinienne Alham Al Tamimi. (hard-copy)

Le président du collectif Cheikh Yassine en France est Abdelhakim Sefrioui, un islamiste radical bien connu des services de police par ses provocations sur le terrain. Il se spécialise dans la propagande islamique, avec pour objectif de générer des divisions et des conflits afin de s'emparer des Mosquées. On peut par exemple le voir participer et invectiver ses co-religionnaires contre le maire d'Épinay-Sur-Seine Hervé Chevreau, après que ce dernier ait, lui aussi, construit un lieu de Culte Musulman aux frais du contribuable pour y établir un "Islam de France", afin de contrôler les prédicateurs islamistes de la ville. Avec là aussi, des résultats catastrophiques. Où encore ici devant la Mosquée radicale Masjid de Pontoise, incitation publique à la haine contre la police et "les sionistes", le 17 février 2012 : (hard-copy)


le président du Collectif Cheikh Yassine, l'islamiste Abdelhakim Sefrioui, défiant les forces de l'ordre

"Nous sommes là aujourd'hui parce que notre Soeur Sabrina, qui à 20 ans, c'est fait humiliée et violentée par la police de manière injustifiée, elle a été trainée jusqu'au commissariat, ils lui ont arraché son hijab, elle est restée 30 heures sans son hijab. Vous savez pourquoi ? Parce qu'ils savaient que les Musulmans sont morts ! Parce qu'ils savaient que les Musulmans n'allaient pas réagir !
Va-t-on rester toujours inactifs, et les laisser nous humilier de la sorte ? Regardez ! La même semaine, il y avait le dîner du CRIF, tous, ils sont allés se prosterner devant leur maître !"
[02:55]
[...]
"Pour nous montrer que la question palestinienne c'est la colonne vertébrale de notre Foi, le Prophète a dit, qu'il y aura toujours un groupe de ma Oumma qui sera toujours là pour défendre la justice, la vérité et la parole de Allah, et autour de la Mosquée Sainte en Palestine. Et on ne peut même pas se rappeler de nos Frères Palestiniens dans notre douah (prèche) ?
Est-ce que nous sommes devenus des larves ? On a peur des RG, on a peur de la police.
Je les méprise tous ! Je les respecte dans la fonction honorable qu'ils doivent faire, mais je les méprise dans la politique stalinienne qu'ils ont vis à vis des Musulmans, et ils n'ont pas à être respectés là-dessus, parce que les Musulmans doivent être traités comme les Chrétiens, comme les Juifs, comme les autres, or les Musulmans sont tout simplement la bête des hommes politiques, la serpillère de toutes les autorités, vous savez pourquoi ? Parce que vous leur laissez le droit de faire ça !"

[20:45]

Abdelhakim Sefrioui, devant la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, après qu'une femme Musulmane ait refusé d'ôter son voile lors d'un contrôle d'identité

Juste pour rappel :
"Toute association fondée sur une cause ou en vue d'un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l'intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet."

loi association 1901 - article 3

"Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte."
loi de la séparation de l'Église et de l'État de 1905 - article 26

Les positions de Hassen Chalghoumi ne plaisent évidemment pas aux Musulmans radicaux du Collectif Cheikh Yassine, adeptes d'un Islam rigoriste, et ne veulent plus entendre parler de cet imam qu'ils considèrent comme un imposteur, "un ami des sionistes", "l'imam des Juifs", manipulé par l'UMP de Nicolas Sarkozy et par le CRIF de Richard Prasquier.
Le 25 janvier 2010, des membres du Collectif Cheikh Yassine investissent la Mosquée, pour débattre sur la liberté de porter le niqab en France, sujet alors en pleine actualité, des menaces ont été prononcées pendant le débat à l'encontre de l'imam Chalghoumi, absent ce soir là. Abdelhakim Sefrioui assure au micro que Chalghoumi est acquis: "à la cause de Sarkozy, c'est-à-dire des sionistes. (...) Cet homme est là pour servir les ennemis de l'Islam".

Hassen Chalghoumi portera plainte par la suite en se disant menacé de mort, il vit désormais sous protection policière.

Depuis, la mécanique se met en place, le Collectif Cheikh Yassine met en oeuvre une politique de harassement, de harcèlement en organisant des manifestations chaque vendredi devant la Mosquée pour demander le départ de Hassen Chalghoumi et tenter ainsi de récupérer le lieu de Culte.


Manifestations du Collectif Cheikh Yassine devant la Mosquée de Drancy, avec prières de rue illégales sur la parking d'un centre commercial, chaque vendredi (remarquez l'appel du muezzin)

QUI EST VRAIMENT HASSEN CHALGHOUMI ?

Hassen Chalghoumi s'est-il pour autant, vu son passé sulfureux, transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi défend les préceptes contenu dans le Coran et la Sunna du Prophète Mohamed. Dans le livre "Agissons avant qu'il ne soit trop tard" sorti en 2013, un entretien qu'il accorde au journaliste David Pujadas, on peut avoir un peu plus de précisions sur son idéologie islamique.

L'avis de l'imam Chalghoumi sur les fêtes chrétiennes et musulmanes :

"David Pujadas : Faut-il une égalité de traitement entre toutes les religions de France ? Il y a par exemple des jours de congés nés de la religion catholique, Noël, Pâques, etc...Est-ce qu'il faut, de même, des jours de congés pour la religion musulmane, comme la ville de Hambourg en Allemagne vient de le décider ?
Hassen Chalghoumi : Je pense que ce serait une bonne chose. D'ailleurs, nous n'avons pas mille fêtes, nous en avons deux vraiment importantes, l'Aïd-El-Kébir et l'Aïd-El-Fitr. La difficulté viendrait peut-être du fait que les calendriers ne sont pas les mêmes, donc que les jours de fêtes ne sont pas les mêmes chaque année. Le mieux serait alors que les administrations accordent deux jours pour raisons religieuses. A chacun de les fixer.
Oui, se serait un pas dans la bonne direction, parce qu'il s'agirait d'une reconnaissance. Cette décision serait logique et positive."

"Agissons avant qu'il ne soit trop tard" - p80-81

Déformer le socle de l'identité française et ses valeurs chrétiennes en rajoutant de-ci, de-là, de nouveaux jours fériés sur le calendrier afin de satisfaire les Musulmans, et ainsi mieux asseoir et enraciner une nouvelle identité islamique en France. Insérer progressivement les valeurs de la civilisation islamique, qui n'ont rien à voir ni de près, ni de loin avec les valeurs chrétiennes (pas de notions de "pureté" et "d'impureté" (licite/illicite, halal/haram par exemple). Tant qu'on y est, pourquoi limiter ces nouveaux jours fériés aux Musulmans, et ne pas en donner autant aux Juifs, aux bouddhistes, aux taoïstes, aux hindouistes, ... ?

 

L'avis de l'imam Chalghoumi sur le modèle laïc et républicain français :

"David Pujadas :pour les relations entre l'État et les religions, s'il y avait un modèle idéal, quel serait-il ? Le modèle français ? La Turquie ?
Hassen Chalghoumi :au terme de tous mes voyages, c'est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j'ai vu toutes les religions cohabiter d'une manière équilibrée et respectueuse, cela m'a touché. Mais le modèle français..."

"Agissons avant qu'il ne soit trop tard" - p86

Hassen Chalghoumi n'est pas sans ignorer que la Turquie est actuellement un pays dirigé par les islamistes de l'AKP, sous commandement militaire :

- l'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohammed est passible de 6 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)

- la mention de la religion est inscrite sur les pièces d'identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes Juif, Musulman, Chrétien, Communiste, Capitaliste, Marxiste, Taoïste,...pour renouveler votre pièce d'identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, alévisme, Judaïsme,...)

- les Mosquées sont financées par l'État turc et les Imams sont des salariés nommés par le gouvernement, dépendant directement du Premier Ministre, ce sont des fonctionnaires de l'État.

- Le Catholicisme n'a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n'existe pas officiellement de catholiques turcs)

- toute construction d'une nouvelle Église est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l'État - les prêtres Catholiques et Chrétiens étrangers ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)

- les cours d'Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques (il faut demander une dérogation et se justifier pour ne pas y participer)

- la persécution des chrétiens d'Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d'Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd'hui... 0,2%


Le gouvernement turc classifie ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse. La Turquie....pays laïc ?

pour Hassen Chalghoumi, le modèle islamique turc de l'AKP est "plus harmonieux" que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Introduire l'Islam comme Culte de l'État....le modèle Chalghoumi ?

 

L'avis de l'imam Chalghoumi sur le port du voile islamique à l'école :

Il faut savoir que la femme de l'imam porte le voile islamique, et Il est intéressant de constater que Hassen Chalghoumi, qui dit lutter contre les formes extrêmistes de l'Islam, défend le port du voile islamique à l'école.

"David Pujadas : En tous les cas, vous pensez qu'il ne faut pas empêcher les élèves de porter le voile à l'école si elles le souhaitent...
Hassen Chalghoumi :Personnellement, oui.

David Pujadas : Parce qu'on a coutume de considérer en France que l'école est le sanctuaire de la laïcité.

Hassen Chalghoumi :Je suis cent pour cent d'accord avec vous. Mais vous savez, les meilleures intentions du monde peuvent parfois mener dans le fossé... Ils ont crée cette loi et que s'est-il passé ? Des écoles privées musulmanes se sont développées partout. Avant, on pouvait encadrer ces enfants, leur parler, s'assurer qu'ils n'étaient pas embarqués dans une mauvaise voie religieuse. Aujourd'hui, on n'a plus de prise sur eux. Quitte à choisir, je pense qu'il est préférable de les garder avec nous, avec leur liberté, et de pouvoir les suivre tout de même."
"Agissons avant qu'il ne soit trop tard" - p76

Hassen Chalghoumi nous explique de manière détournée que les institutions françaises républicaines et laïques doivent se rabaisser et céder aux pressions exercées par les islamistes, sous entendu le message : soit vous acceptez nos filles voilées dans vos écoles républicaines, soit nous les inscrivons dans les écoles coraniques, et vous ne pourrez plus les soumettre à vos valeurs occidentales. Céder à une forme de menace et de chantage.
Alors que bien évidemment, ce n'est pas à l'État français de céder et de se soumettre aux revendications des islamistes qui veulent modifier le mode de fonctionnement des institutions laïques et républicaines en y introduisant le voile islamique et toute la sphère idéologique incluse avec (interdiction de serrer la main d'un homme, pas de piscines mixte hommes/femmes, pas de cours de sciences biologiques sur les organes génitaux, etc...)
C'est à l'État de rester ferme en interdisant le voile à l'école, et sanctionner les écoles communautaires ne respectant pas le pacte républicain.

 

Qu'enseigne-t-on dans la Mosquée de Drancy ?
Rien d'autre que l'Islam.
On y trouve des prédicateurs qui racontent la vie du Prophète Mohamed, comment il a soumis par la force, les Juifs et les Chrétiens et tous ceux qui s'opposaient à lui, dans des batailles.
Dans un sermon du vendredi, un prêcheur nous donne une description en détail de la Bataille de Badr, (hard-copy) comment le Prophète Mohamed, guide "Spirituel" de tous les Musulmans, a vaincu et soumis la tribu Arabe des quraychite en partance de la Mecque vers l'Irak, pour émerveiller les Musulmans sur la stratégie militaire, la force, la puissance et la victoire de l'armée Musulmane du Prophète Mohamed sur les Infidèles, par le Jihad.
Cette conquête militaire permettra au Prophète Mohamed d'amasser un gros butin, (lire par exemple la sourate VIII du Coran "Le butin", gestion des prises de guerre et des otages), qui va lui offrir une assise supplémentaire et définitive dans sa légitimation du pouvoir, et justifier la poursuite de ses conquêtes militaires.
Un court extrait du prêche sur la bataille de Badr de la vidéo en italique ci-dessous :

"Il a été rapporté que pendant qu'un compagnon combattait un ennemi, il a vu la tête de ce dernier s'envoler. Vous savez qui lui a coupé la tête ? C'est les Anges. C'est le seul combat où Allah a fait descendre les Anges pour combattre avec les Musulmans. Et les historiens disent que pour faire la différence entre ceux qui ont été tués par un compagnon et ceux qui ont été tués par un Ange, ils se distinguaient par la seule différence que les Anges frappaient là (en montrant sa nuque de la main). C'est le seul combat qui a été entièrement dirigé par Allah."
[04:44]

Nous sommes là, à des années lumière du Message Christique de Paix, de Fraternité et d'Humilité des Évangiles de la Bible. 

Hassen Chalghoumi explique par ailleurs dans ses ouvrages et interview que la France ne doit pas subir l'influence et l'ingérence des états étrangers dans les Mosquées françaises, par l'intermédiaire de leurs prédicateurs qui véhiculent les idéologies de l'Islam conquérant et politisé.
Début 2012, il reçoit pourtant dans sa Mosquée de Drancy, les prédicateurs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban, (hard-copy), adeptes de la version la plus dure qui existe de l'Islam, le wahhabisme.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant.
Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) "La démocratie en danger : l'enseignement scolaire saoudien", pour mieux comprendre l'endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.

Pour avoir un aperçu de l'idéologie des prestigieux cheikhs saoudiens invités de Hassen Chalghoumi, quelques extraits tirés d'une prédication de Saad Al Brik donnée devant des Fidèles Musulmans en Arabie Saoudite sur la chaîne IQRA TV, en gras italique ci-dessous :

Hassen Chalghoumi et ses prestigieux invités à la Mosquée de Drancy, les cheikhs saoudiens Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban en 2012


Le Cheikh Saad Al Brik préchant sur IQRA TV

"Nous prions Allah d'accepter les Musulmans morts en martyrs et mis leur âme au Paradis. Nous prions qu'Allah renforcent les Croyants contre l'occupation américaine, le colonialisme, la barbarie et la tyrannie diabolique de leurs tanks et de leurs avions. Et il leur a été dit : "Croyez que cette force, cette répression, cette victoire, ce sang, cette dévastation sont la démocratie". Croyez-nous quand les couteaux dans nos mains éventrent vos estomacs et vos coeurs, c'est pour ça que nous sommes venus à votre rescousse. Croyez-nous lorsque nous vous alignons en file indienne attendant la nourriture et la boisson, pour vous apporter de l'eau douce et pure.
Croyez-nous lorsque nous vous voyons tourmentés par la douleur de la mort et la faim, et que nous sommes venus afin de vous nourrir de la manne et de victuailles.
Croyez-nous lorsque nous vous écrasons et ne respectons pas vos hommes et femmes âgées, n'offrant aucune pitié au petit enfant ou à l'orphelin, aucune compassion pour la femme, la mère endeuillée ou la veuve. Croyez-nous lorsque nous venons pour vous honorer et vous secourir de la tyrannie et du despotisme."
[...]
"Les premier à évoquer et discuter des droits de l'Homme, sont ceux qui sont venus après la Révolution Française. Leur Prophète ou leader qui a initié tout cela était le français Jean-Jacques Rousseau, auteur du "contrat social", apparu onze siècles après l'Islam. Après l'Islam, après "appelle le nom de Dieu ton Créateur", après que nous ayons honoré l'homme et après que nous ayons crée l'homme sous sa forme parfaite.
Onze siècles après tout cela, c'est-à-dire 1100 ans plus tard, ils ont soudainement réalisé qu'il existait une créature appelée un être humain, et que cet être humain avait des droits. Et ils ont commencé à établir une législation des droits de l'Homme, de leur propre volonté. Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et Diderot, ont commencé à théoriser après la Révolution Française, la révolution contre la persécution des religieux, les violations des libertés individuelles, et de l'expropriation. Seulement alors, ils sont arrivés à obtenir la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen : Les droits de l'homme se déclinent en deux thèmes :
- le changement de la politique gouvernementale et la condition de la femme.
Lorsque ils évoquent la question des droits de l'homme de notre société islamique, ils ont l'habitude d'aborder ces questions avec pour intention de réformer les voies islamiques, leurs régimes et leurs lois, et de conseiller leur dirigeant, afin de les remplacer par des partis politiques.
Mettre en place le pluralisme, le factionnalisme, c'est ce qu'ils appellent la démocratie.
Il en résulte que n'importe qui ayant acquis une majorité de voix, est celui qui doit être écouté. Même si c'est un clown, une star de cinéma, une pop ou une rock star, ou Boney M, appelez-le comme vous voulez, aussi longtemps qu'il reste une star au sein des masses."
[...]
"Au Moyen-âge, l'Europe a expérimenté les plus répugnantes formes de violation des droits de l'homme, par des régimes et des législation oppressifs, le féodalisme, le privilège de la noblesse, la tyrannie de l'Église, l'asservissement des autres, les punitions barbares, et les tortures sans aucune commune mesure, contre tous ceux qui ne se soumettaient pas à l'Église, même dans leur esprit.
On les traitaient d'archaïques si ils utilisaient des méthodes d'expérimentation, la recherche scientifique au lieu des balivernes inutiles et des mensonge de l'Église. Comme vous le savez, Pythagore fut brûlé sur un piquet, comme le fut Copernic, ainsi que les groupes qui ont inventé certaines inventions, parce qu'ils refusaient de se plier aux règles absolues de l'Église, et parce qu'ils voulaient libérer leurs esprits."

[...]
"Ils disaient, tous le monde doit se convertir au Christianisme ou être tué. C'était une époque ou les procès de l'Inquisition faisaient des ravages, leur corps étaient exhumé de leurs tombes, et le reste de leurs os brûlés. Où sont les droits de l'homme ?"
[...]
"L'idée des droits de l'homme s'est répandue dans la liberté sexuelle, l'homosexualité, et le droit à l'athéisme. Les droits de l'homme de l'Occident sont teintés de contradictions. Alors qu'ils égalisent l'homme et la femme dans le droit à la fornication, au sexe et au vice, certaines lois en Europe stipulent que la femme ne touche que la moitié du salaire d'un homme, leur interdisent de garder leur nom, et exigent même d'elles de prendre celui de leur mari.
Ces lois, censées représenter les droits de la femme, négligent les différences entre hommes et femmes, et attribuent à la femme des droits qu'elle est incapable de gérer."

Saad Al-Brik - préche devant les Fidèles, IQRA TV, 22 juin 2004 (hard-copy)

Un discours politique de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n'est pas islamique est exécrable. L'Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !). Les droits de l'homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia. En parlant du droit des femmes, Saad Al Brik sait-il qu'une saoudienne dans son pays n'a même pas le droit de conduire une voiture ?

De par ses positions, ses convictions, et l'idéologie véhiculée par les "religieux" invités à donner des sermons dans sa Mosquée, peut-on considérer Hassen Chalghoumi comme un "imam modéré" ? Pensez-vous que cela soit un Islam d'intégration des Musulmans à la communauté nationale qui est enseigné dans la Mosquée de Drancy ?


«Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d'un tel projet. Et aujourd'hui, tout prouve que j'avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu'ils veulent une Mosquée, moi, je l'ai. »
Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy - septembre 2008 avouant avoir menti à ses administrés en ayant caché le projet de la Mosquée (photo du dessous, Jean-Christophe Lagarde expose les plans de la Mosquée devant les Fidèles Musulmans)

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 1 mars 2013

Sermon de Abou Hajar à la Mosquée Masjid de Pontoise : « La laïcité constitue un combat contre la religion, afin de l’écarter de la vie apparente et du système de l’État. »

Depuis 2002, la communauté Musulmane de Pontoise dispose d'une Mosquée gérée par l'association Musulmane socio-culturelle Avicenne de Pontoise. L'imam de la Mosquée est le tunisien Salah Zahmoul.
Cet édifice Cultuel et Culturel comprend 500 places pour la grande salle de prière pour hommes, 150 places pour les femmes, ainsi que des salles de cours pour les élèves désirant apprendre la religion de "Paix et Tolérance".

283440MosquePontoise.png

810592PhilippeHouillon.jpg

La Mosquée Masjid de Pontoise, inaugurée le 4 mai 2004 par le député-maire UMP Philippe Houillon (photo ci-dessus), en présence du sous-préfet de Pontoise, du curé de Pontoise et du pasteur d'Osny.

A la Mosquée de Pontoise, le prédicateur d'origine marocaine Abou Hajar a tenu un sermon disponible en intégralité sur le site de la Mosquée, "L'unicité et ce qui la contredit: mise en garde", on peut en suivre un extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

946660MosquePontoisesermonAbouHajar.png
sermon de Abou Hajar à la Mosquée Masjid de Pontoise

"Sachez qu'accomplir l'Unicité d'Allah est un bienfait sur l'être humain dans sa vie présente et dans l'autre vie. C'est la première obligation et c'est la première chose à laquelle les prophètes ont appelé leur Peuple. Celui qui accomplit l'Unicité d'Allah comme il se doit entre au Paradis sans Jugement. Malheureusement, les Musulmans peuvent connaître certaines choses qui peuvent diminuer son Unicité ou l'annuler. Les savants Musulmans ont consacré dans leurs livres un chapitre à ce sujet.
Il faut revenir chers Musulmans à leur explication pour vérifier l'authenticité de son Islam. Nous citerons dans ce discours quelques unes des formes d'incroyance majeure ainsi que des paroles illicites qui contredisent la Croyance. Premièrement, une des choses qui annule et exclut la percée de l'Islam. appeler à la laïcité ou l'accepter car elle constitue en fait un combat contre la Religion, afin de l'écarter de la vie apparente et du système de l'État. De la même façon, croire certaines idéologies athées comme le Communisme ou le Capitalisme. Deuxièmement, croire que les lois Humaines sont meilleures que les lois de l'Islam, ou que l'Islam est archaïque, ou ne correspond pas à notre époque.
Aussi, croire que la religion se résume aux actes d'Adoration : prière, Zakat, jeûne, pélerinage et n'englobe pas les autres aspects de la vie. Également, croire qu'il est permis de s'écarter de la religion ou de la loi de la jurisprudence musulmane."

Pour Abou Hajar, les Lois Humaines, c'est à dire la démocratie, la laïcité, les droits de l'Homme, façonnés au cours des Siècle par le travail considérable de générations de français constituent une véritable hérésie puisque contraire aux Lois Divines d'Allah immuables, dictées à son Messager le Prophète Mohammed il y a 1400 ans. Ces Lois impies humaines ne doivent pas prévaloir sur l'Islam, car il "n'est pas permis de s'écarter de la jurispridence Musulmane". La laïcité est un danger car elle écarte "la religion du système de l'État".

Ce type de prèche ne risque-t-il pas de favoriser et générer des revendications, des pressions (non mixité hommes/femmes, port du voile islamique, viande hallal, lois islamiques sur le divorce, mariage, etc...), pouvant dégénérer en conflits lié à l'incompatibilté du système islamique et des lois et droits de la république ?

 

Sur le site internet, on peut trouver également un article relevant les "Erreurs commises dans la croyance". Cet article détaille les 15 principales erreurs que tout bon Musulman pratiquant doit impérativement éviter dans la Croyance Islamique. Ci-dessous, quelques unes de ces "erreurs" (hard-copy) :

 

LES ERREURS COMMISES DANS LA CROYANCE

ERREUR 5 :

Nous avons certainement envoyé dans chaque communauté un Messager qui leur disait : « Adorez Allah ! Et rejetez le Tâghût !. »
Sourate ‘Les Abeilles’ verset 36
Il est donc obligatoire de désavouer le polythéisme et ses partisans.

ERREUR 9 :

Être allié des mécréants et les aimer, d’après la parole d’Allah Le Très Haut :
"Certes vous avez un bon exemple à suivre en Abraham et ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : « Nous vous désavouons, ainsi que ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous, l’animosité et la haine sont apparues à tout jamais, jusqu'à ce que vous croyiez en Allah seulement"
Sourate ‘L’Éprouvée’ verset 4

Prendre les tombes comme mosquées ou lieux de prière, ou faire des invocations auprès d’elles. C’est une innovation détestable et une voie vers le polythéisme, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Allah maudit les juifs et les chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme mosquées. Ne prenez pas les tombes comme mosquées, car je vous l’interdis. »
El Bukhârî et Muslim

ERREUR 14 :

Chercher à ressembler aux mécréants.
Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Celui qui cherche à ressembler à un peuple, en fait partie. »
Abû Dâwûd

ERREUR 15 :

Introduire des mécréants dans la péninsule arabique, sans raison valable.
Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit : « Faîtes sortir les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique, jusqu’à ce qu’il ne reste que des musulmans. »
(Muslim)


Cet article prèche une véritable intolérance, le mépris et le rejet des Communautés Juives et Chrétiennes, et tous ceux qui ne croient pas en Allah ou qui s'adonnent à toute forme de polythéisme.
A la lecture de ces textes, on est en droit de se demander : quelle pensée, quels enseignements sont dispensés par les responsables du site de la Mosquée de Pontoise aux Fidèles Musulmans, et à la jeunesse Musulmane en particulier dans les cours d'Islam ?
Vous semblent-ils aller vers la Fraternité, la Paix et le Respect entre Communautés ? Ce prèche et ces textes incitent-ils au Communautarisme ou à l'ouverture vers le Monde et à l'Intégration ?
Est-ce qu'un Lieu de Culte et de Rassemblement dédié à la Prière et au Reccueillement est approprié pour diffuser ce type de Message ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 8 octobre 2011