Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2017

La Grande Mosquée de Saint-Ouen, nouveau bastion de l’organisation politique misogyne, antioccidentale et antisémite des Frères Musulmans (UOIF) érigé avec la collaboration du maire UDI William Delannoy

La Seine-Saint-Denis est le département français le plus avancé en terme de processus d'islamisation, les Mosquées s'érigent comme des baïonnettes, transformant progressivement le paysage culturel et cultuel en territoires islamiques. On peut constater la multiplication de femmes voilées, hommes en Qami, de centaines de restaurants islamiques (kebab, pizzeria, boucheries), banissant la viande de porc et tout ce qui est non halal (impur/illicite), avec pour conséquences à terme l'érosion de la population de souche de la banlieue parisienne vers les banlieues lointaines ou la province.

On peut par exemple brièvement noter que Stains accueille par exemple l'assocation de l'Islam radical chatibi, géré par le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri. La Courneuve en Seine-Saint-Denis, héberge le siège des Frères Musulmans (UOIF), l'organisation politique antioccidentale la plus influente de l'Islam radical en France.

L'assocation de la Mosquée Saint-Ouen fait partie du réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF). Des prédicateurs formés à l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), viennent régulièrement endoctriner les Musulmans de la commune. L'IESH sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine.
On peut remarquer que l’islamiste radical Youssouf Al-Qaradawi fait parti du « Conseil Scientifique » de l’IESH (hard-copy), on peut par exemple le voir ici lors de l’inauguration de la mise en place du 3ème cycle de l’IESH. Ce Cheikh fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR). Dans ses discours et ses ouvrages, le Cheikh Youssuf Al-Qaradawi diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome.
Dans son ouvrage "Le licite et l’illicte en Islam" , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (pendus ou jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent (extermination des Juifs, voir vidéo plus bas dans l'article).


L'UOIF a suffisamment d'influence pour attirer et obtenir sur la ville de Saint-Ouen les faveurs de l'électorat de la communauté musulmane en pleine expansion. Le 28 juin 2013, l'ex-maire communiste Jacqueline Rouillon participe à la pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Saint-Ouen, marquant l'implantation de l'Islam radical des Frères Musulmans (UOIF) dans la ville.

L'édifice de 2000 m² est principalement constitué de deux grandes salles,  560 m² pour la salle de prière des hommes et 298 m² pour celle des femmes. L’espace cultuel permettra d’accueillir plus de 1700 fidèles, la Mosquée est doté d'un dôme et d'un minaret. Il sera alors impossible pour les habitants d'ignorer l'emprise de l'Islam sur la ville de Saint-Ouen.         

     

Projet de la Grande Mosquée de Saint-Ouen


salle de prière hommes de la Grande Mosquée de Saint-Ouen en cours de travaux

-                                                                    
La Grande Mosquée de Saint-Ouen en 2017, presque finalisée

                 

Le 24 juin 2016, Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF, la branche politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans en France, donnait une conférence à la Grande Mosquée de Saint-Ouen


Ahmed Jaballah, président de l’UOIF (à droite), et le prédicateur antisémite égyptien Youssef Al-Qaradawi (au centre) à l’IESH de Paris (Saint-Denis) en 2007


Le prédicateur des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi en démonstration devant des millions de Fidèles Musulmans sur les chaînes télévisées de pays arabes : haine de l'Occident, diatribes antichrétiennes, antiaméricaines et antisémites.

  

Les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Ouen font la promotion sur leur page Facebook de l'Association France Plurielle (AFP), organisme de l'Islam radical, vecteur de l'idéologie de fondamentalistes complotistes antisionistes et antioccidentaux tels Nabil Ennasri ou encore Mohamed Bajrafil (hard-copy).

Parmi les intervenants, il est inquiétant de constater que Hassan El Houari, prédicateur diplômé de l'école coranique des Frères Musulmans de Saint-Denis (IESH), vient précher à la Mosquée de Saint-Ouen.

                    

Hassan El Houari, prédicateur à la Mosquée de Goussainville et invité à la Grande Mosquée de Saint-Ouen, fait la promotion de l'État Islamique et défend la constitution coranique, la loi du Talion, les communautarismes, une "nation musulmane" sous laquelle Chrétiens et Juifs seraient censés vivre sous la protection des Musulmans.

Hassan El Houari est un grand défenseur des lois islamiques de la charia, en particulier la loi du Talion, totalement incompatible avec les lois de la république. Il diffuse et demande aux Fidèles Musulmans de suivre les commandements coraniques, et explique comment se faire justice soi-même. Extraits d'une de ses conférences :

"Si vous punissez quelqu'un qui vous a puni, il ne faut pas commettre un excès, punissez selon la punition qu'on vous a fait. Punissez selon le tort qu'on vous a fait. Il vous a insulté, insultez-le, entre parenthèse, il vous a tapé, tapez-le, Punissez selon le tort qu'il vous a fait."
[19:08]
Conférence de Hassan El Houari, "L'Islam condamne le terrorisme" donnée le 9 janvier 2015 (hard-copy)

"Ceux qui ont été averti de la vérité, qui ont l'occasion de connaître cette vérité, qui leur a été exposée, mais ils détournent le dos, ceux là sont parmi les mécréants."
[13:13]
"Allah a dit : "ton Seigneur ne fait pas périr des cités avant d'avoir envoyé dans leur métropole un messager." Ça veut dire que tant que un messager n'a pas été envoyé das les métropoles, ils ne connaissent pas, ils ne sont pas des mécréants."

"Ceux qui mécroient sont ceux qui empêchent de cheminer vers Dieu."
[29:50]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, "Dieu n'aime pas les infidèles" à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari sous-entend que si on expose l'Islam a une personne, et que cette personne rejette la doctrine coranique, elle est mécréante et il serait autorisé à la faire périr, comme le faisait le Prophète Mohamed.

Hassan El Houari est un promoteur du jihad islamique, qui serait d'après lui non offensif, le guerre sainte ne serait qu'une guerre défensive ! Voici comment, devant ses fidèles musulmans de la Mosquée de Goussainville où il prèche d'habitude, il exprime sa vision du Jihad :

"Allah a dit : "Certes, Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rang, comme un édifice, une construction solide. Allah aime ceux qui ont réalisé cette image." "Chaque mot a un sens dans ce verset. Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rangs solides.
Ceux qui combattent, ce n'est pas ceux qui assassinent, dans la langue arabe j'ai bien fait la différence, comme les arabes et les savants l'ont fait. Assassiner c'est tuer. Ici, Allah n'a pas dit "tuer", il a dit "combattre", ça veut dire quoi ? Combattre quelqu'un, ça veut dire qu'il est bien prêt à combattre, mais pas à assassiner gratuitement. Combattre, ça veut dire défendre. Défendre sa dignité, défendre sa religion, et ainsi de suite. Dans cette image ceux qui combattent leurs ennemis, doivent être comme cela : une construction solide, en rang, droit, qu'on ne peut pas traverser."
[11:58]
Conférence de Hassan El Houari le 11 novembre 2016, "Le rang serré" à la Mosquée de Goussainville (hard-copy)

Hassan El Houari use également de la fibre victimaire, en critiquant les média, les politiques, l'éducation nationale, tous considérés comme ligués contre l'Islam et les Musulmans, et fait la leçon aux Français, afin de souder la communauté musulmane contre les institutions de l'État. Les attentats se produisant sur le territoire ne serviraient qu'à stigmatiser les Musulmans, Hassan El Houari refusant de voir que le terrorisme islamique est à la racine des textes coraniques :

"J'adresse la paroles à ces Français, politiciens et les média, si votre mémoire est courte, lisez l'Histoire qui n'est pas loin de nous. Qui sommes-nous, les Musulmans ? C'est quoi l'origine des Musulmans en France, on est descendu du ciel ? On est sorti de la terre !? Il faut que vous sachiez mes chers Français, mes chers concitoyens, que nous, on est fiers d'être Musulmans, on est fiers d'être là en France parce que nous sommes des petits-fils de milliers de Musulmans qui sont venus dans la grande guerre de 1914-18 pour vous libérer, pour libérer votre grand-père et votre grand-mère, et votre territoire qui est le nôtre aujourd'hui.
Et les tombes, et les cimetières de nos grand-pères dont on est fiers aujourd'hui, elles sont là comme témoin, et la Mosquée construite au milieu de Paris, n'a pas été construite gratuitement, c'est un symbole de reconnaissance de l'effort des Musulmans qui ont libéré la France."
[...]
"Si vous pouvez reprocher quelque chose, vous devez le reprocher à l'éducation nationale, vous devez le reprocher aux média, à ceux qui ne tendent pas la main aux théologiens et aux savants pour dire : "nous voici, en est là pour vous aidez, pour parler du vrai Islam."
[09:51]
Conférence de Hassan El Houari sur "les attentats du 13 novembre" le 20 novembre 2015

"Le Prophète a rédigé la constitution de la nation musulmane, qui signifie l'organisation, la stratégie."
[...]
"Si on ne se soumet pas tous à une constitution liée au livre de Dieu selon la tradition prophétique, chacun invente des stratégies, des théologies par lui même, on ne va jamais survivre. Cette communauté ne sera jamais détruite jusqu'à la fin des temps, seulement, quand elle est faible, quand elle est divisée, dégradée, il faut que les membres de cette communauté reviennent à la lumière du Prophète."
[06:17]
"Le Prophète a rédigé la première constitution, cette première constitution est partagée en deux, elle contient environ 51 chapitres. 25 chapitres permettent de régler les relations entre les Musulmans, en gros c'est la fraternité, et d'autres citoyens qui ne sont pas Musulmans.
Il y a d'autres citoyens qui ne sont pas Musulmans. Le Prophète a considéré, les Juifs et les Chrétiens, il a considéré tous ceux qui vivaient en paix avec cela, des citoyens de cette nouvelle nation, ils devaient tous se réunir, s'aider entre eux. Les juifs ont le droit de pratiquer leur religion librement, les Chrétiens ont le droit de pratiquer leur religion librement, mais tout le monde entre dans la citoyenneté."
"Quand il y a un conflit entre deux Juifs, ils jugent entre eux, selon la Torah, pas selon le Coran, ils ont droit de pratiquer leur religion, parce que ce sont des citoyens tant qu'ils acceptent de vivre au sein de la nation musulmane."
[30:20]
Conférence de Hassan El Houari sur "Les fondements de l'état islamique à Médine" (hard-copy)

Hassan El Houari explique aux Musulmans quelle est la finalité de la communauté des Croyants, la Oumma sur Terre : vivre dans un État Islamique, régi par une législation coranique, qui admet des principes communautaristes, incompatible avec les législations de la communauté nationale française, qui ne peut à terme, que conduire à des dissensions, des conflits.

Hassan El Houari reçoit le prédicateur antichrétien et antisémite Hani Ramadan à la Mosquée de Goussainville le 29 mars 2014 (lien). Un membre éminent lié au réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF).

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.

Dans ses ouvrages et conférences, Hani Ramadan explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

Autre invité de marque par l'association de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, le prédicateur Ounis Guergah.


Le militant politique Ounis Guergah des Frères Musulmans, directeur d'études à l'IESH de Saint-Denis (UOIF), est également membre du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR), une institution qui donne des avis juridiques (fatwas) en fonction de la jurisprudence islamique et de la charia, en Europe !

Le CEFR admet donc l'existence d'une autre base de la juridiction que le droit français, ce qui ne peut que générer conflits, et création sur le long terme d'une société parallèle sur le territoire. Rappelons que la charia est un corpus dogmatique islamique incompatible avec une démocratie de type occidental d’après un arrêté de la Cour Européenne des Droit de l’Homme (CEDH) du 13 février 2003.

    
Le prédicateur islamiste Ounis Guergah, invité de la Grande Mosquée de Saint-Ouen, figure sur une affiche de promotion d'une conférence donnée à la Grande Mosquée de Saint-Chamond au côté du prédicateur antisémite Youssef Al-Qaradawi, mentor des Frères Musulmans.

  

"La précédente majorité avait signé la promesse de vente, l'ancienne Mosquée a été détruite et comme il n'est pas question que les musulmans prient dehors, j'ai décidé de leur prêter ce terrain, où étaient entreposés des gravats."
Allocution de William Delannoy, maire UDI de Saint-Ouen, qui a attribué un terrain gratuitement pour la Mosquée provisoire en attendant la finalisation des travaux de l'immense Mosquée cathédrale Essalam, qui enracinera définitivement l'Islam politique radical des Frères Musulmans au coeur de la commune.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 mars 2017

22/04/2016

La Mosquée de Lieusaint sous l’influence de prédicateurs de l’Islam radical misogyne, antisioniste et antioccidental

Depuis plus d'une trentaine d'années, l'islamisation progresse sur le territoire français en mode "peau de léopard", c'est-à-dire par l'intermédiaire de différents réseaux locaux implantés et dispersés dans les régions de France, qui s'étendent progressivement pour à terme, recouvrir tout le territoire. "Islam mine l'Europe" analyse depuis plusieurs années la progression de ces réseaux, que se soit au nord (Lille, Pas-de-Calais...), dans l'est (Mulhouse, Strasbourg, Metz,...), en Provence, en Aquitaine, en Bretagne ou encore sur la région parisienne.

La "tâche léopard" de l'est parisien s'étend assez vite sur le département de la Seine-et-Marne (77), les points d'ancrage sont représentés en différents lieux de Culte gérés par des associations fondamentalistes liées à la mouvance salafiste, wahhabite et des Frères Musulmans, avec entre autres les Mosquées de Savigny-le-Temple, Torcy, Bussy-Saint-Georges, Noisiel,...

En avril 2016, la Mosquée de Lagny-sur-Marne a été fermée après enquête à cause de son imam controversé Mohamed Hammoumi accusé de prêches antisémites et d'endoctrinement de jeunes en vue du Jihad islamique contre les mécréants.

Lieusaint, commune de 11 000 habitants en Seine-et-Marne au sud-est de Paris dont approximativement 10% sont des Musulmans, est une des villes à fort taux d'islamisation sous le contrôle d'organisations fondamentalistes tels que les Frères Musulmans. La principale organisation islamique sur la commune est l'Amicale des Musulmans de Lieusaint (AML). Son objectif est d'offrir à la communauté musulmane un cadre et une structure pour accomplir les prières quotidiennes, l'apprentissage de la religion et de la langue arabe. Pour satisfaire la communauté musulmane en plein essor, la municipalité de Lieusaint dirigée par le maire socialiste Michel Bisson accorde un permis de construire le 14 janvier 2013 à l'AML, et en mai 2015, c'est le début des travaux, avec la pose de la première pierre de la Mosquée.

Enracinement de l'Islam radical sur la commune de Lieusaint par la mise en oeuvre du projet de construction de la future Grande Mosquée, dirigé par l'Amicale des Musulmans de Lieusaint (AML) avec la bénédiction du maire socialiste Michel Bisson.

Chantier de la Mosquée de Lieusaint en cours depuis mai 2015

La Mosquée sera principalement constituée d'une salle de prière homme, d'une salle de prière femme, d'une école coranique pour endoctriner les jeunes Musulmans au fondamentalisme islamique composée de 2 salles de cours, et d'une bibliothèque.

L'AML dispose d'une page Facebook officielle (hard-copy) traçant les évènements se déroulant dans la Mosquée provisoire de Lieusaint, en particulier les conférences données par les imams et précheurs invités sur le lieu de culte, ainsi que les informations sur les avancements des travaux de la nouvelle Mosquée.

Parmi les prestigieux invités on trouve pêle-mêle :

Le prédicateur Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Le 26 octobre 2009, à la Mosquée de Mulhouse, il déclarait que « La Trinité est rejetée, balayée dans l’Islam, je sais que celui qui professe la Trinité, son coeur ne peut pas être pur ».
Les Chrétiens ne peuvent donc pas avoir le coeur pur d'après Hani Ramadan. Ils seraient donc naturellement méchants et haineux ? Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n’est autre que Amar Lasfar).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l’éradication des Juifs.

Le prédicateur antichrétien, antisémite, misogyne et antioccidental Hani Ramadan, invité par l'association islamique de Lieusaint le 23 mars


Le prédicateur Hassan Iquioussen, autre invité régulier de la Mosquée de Lieusaint (le 23 mars 2013 et le 22 mars 2014)

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

 


L'imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, théologien misogyne et prédicateur de référence pour les responsables de la Mosquée de Lieusaint, invité dans le lieu de Culte le 21 mars 2015 pour donner une conférence.

Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF, la branche française de l'organisation politique antioccidentale et antisioniste des Frères Musulmans, est également un invité de marque de la Mosquée de Lieusaint. Sur la photo, Ahmed Jaballah (au centre) est en réunion de travail avec l'ex-président égyptien des Frères Musulmans Mohamed Morsi (à droite) en Égypte le 3 janvier 2013.

L'association des Musulmans de Lieusaint est également une structure du Rassemblement des Associations Musulmanes de Sénart (RAMS) (hard-copy), une organisation qui regroupe des fondamentalistes Musulmans sous la bannière de plusieurs villes de Seine-et-Marne (Combs-La-Ville, Lieusaint, Moissy-Cramayel, Saint-Pierre-du-Perray, Savigny-le-Temple).
L'affiche est une campagne de publicité pour la rencontre annuelle ayant eut lieu le 6 et 7 juin 2015 à Moissy-Cramayel. On reconnaît les prédicateurs Nader Abou Anas, et Saïd Al Kamali, un fondamentaliste islamique marocain proche du président du CFCM Anouar Kbibech.

 

Le 23 avril 2016, c'est l'imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, le prédicateur Mohamed François, un converti, interdisant aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année, qui est l'invité de la Mosquée de Lieusaint pour y donner une conférence.


L'imam Mohamed François, un invité de prestige à la Mosquée de Lieusaint, explique clairement aux Musulmans qu'ils ne doivent pas se mélanger à la communauté française, des mécréants qui ne respectent pas l'Islam en s'adonnant aux vices et à la débauche.

Michel Bisson, maire socialiste de Lieusaint, est un des artisans du déploiement de l'Islam radical sur la ville. En 15 ans de mandat, il a laissé s'installer le communautarisme islamique intolérant, misogyne, antioccidental et antisioniste, détruisant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 avril 2016

26/12/2015

La Grande Mosquée de Compiègne, bastion de l’Islam radical des Frères Musulmans (UOIF) dans l’Oise, reçoit Othmane Iquioussen : « Les média stigmatisent l’Islam », et Ahmed Miktar : « une Musulmane qui montre son nombril est une perverse »

Compiègne est une ville d'environ 40 000 habitants du département de l'Oise. Elle intègre depuis trois décennies une forte population immigrée. Pour satisfaire les nécessités du culte islamique de la commune des personnes de confession musulmane, l'Association des Musulmans de Compiègne (AMC) a été fondée le 1er mai 1992 dans le but de mettre à disposition un lieu cultuel et culturel sur la ville.
Le maire UMP de Compiègne Philippe Marini accorde alors un permis de construire pour l'édification d'une Mosquée, et les travaux débutent en 2006. Le 17 mars 2012, c'est la consécration : la Mosquée est inaugurée en présence de Philippe Marini, et du sous-préfet de Compiègne, Hubert Vernet. Le complexe islamique peut accueillir 800 Fidèles et dispose d'une école coranique permettant d'enseigner aux jeunes Musulmans les fondements de la religion de "Paix et Tolérance".

salle de prière de la Grande Mosquée de Compiègne


La Grande Mosquée de Compiègne et sa coupole

L'AMC est une association membre de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la filiale des Frères Musulmans en France, une organisation classée comme terroriste dans plusieurs pays du Monde, dont l'Égypte et l'Arabie Saoudite. L’UOIF possède plus d'une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Le président de l’UOIF Ahmed Jaballah, qui déclarait il y a quelques temps : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Il est très inquiétant de constater que Philippe Marini ait accepté l'implantation et l'enracinement de la doctrine misogyne, intolérante, et antioccidentale des prédicateurs de l'UOIF au coeur de Compiègne.

Parmi les invités mis en avant sur la page de conférence du site officiel de la Grande Mosquée de Compiègne, on peut signaler la présence du conférencier Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF.


L'ex-président de l'UOIF, le prédicateur proche des Frères Musulmans Ahmed Jaballah, en conférence à la Grande Mosquée de Compiègne

Ahmed Jaballah (à droite) et le prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre), qui appelle publiquement à l'extermination des Juifs, invité à l'école coranique de formation des imams de Saint-Denis en 2007 (IESH)

Ahmed Miktar, autre membre actif de l'UOIF et imam de la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, est également un invité de la Grande Mosquée de Compiègne. Extrait de sa conférence donnée le 18 avril 2015 devant les Fidèles Musulmans compiégnois:

L'imam fondamentaliste des Frères Musulmans Ahmed Miktar en conférence à la Grande Mosquée de Compiègne le 18 avril 2015

"Il (Allah) a fait de nous des descendants du Prophète pour une bonne raison, qui est la meilleure raison : le Khilafa (Califat). C'est quoi ce Khilafa ? C'est la gérance, c'est gérer la vie sur Terre. Allah a donné à l'être humain l'intelligence afin qu'il gère. Qu'est-ce que c'est que gérer ? C'est gérer à travers la Charia. C'est quoi la Charia ?
Les média, depuis les années 80, n'ont cesser de tabasser sur le terme Charia, ils l'ont sorti de son sens. Alors que ce n'est pas un nom propre, il faut le traduire, et la Charia souvent, elle est traduite pas des images, des vidéos choisies, rares, très rares, trouvées quelque part, causées par ceux qui les ont trouvées.
La Charia c'est couper des mains, c'est lapider les femmes adultères, alors que ça n'a rien à voir. La Charia existait avant le Prophète. Allah a dit Tout Prophète a eu une Charia et une guidée. La Charia veut dire quoi ? Elle veut dire la voie. Tout Prophète a une voie, des directives, des enseignements, dans tous les domaines, et c'est ça la Charia de l'Islam. La Charia touche le fin fond de la foi, le culte, le comportement, la morale, la relation interne, la relation externe, la relation nationale, la relation internationale. La Charia, c'est l'Islam lui-même. L'Islam n'est pas uniquement Loi, l'Islam est tout d'abord une Foi."
[34:48]
"Le port du foulard est important pour nous les Musulmans et les Musulmanes au niveau de la Foi, son culte, son appartenance, son identité et tout. Pour les Oulemas, cette fille doit choisir : ou être privée de la science, parce que nous n'avons pas encore atteint le degré de pouvoir pour construire nos propres école privées. Il y a quelques écoles, mais à Compiègne, vous n'en avez pas, et même celles que nous avons à Lille ne peuvent pas supporter tous les Musulmanes et les Musulmans. Ou bien, les parents vont dépenser beaucoup d'argent pour ramener des professeurs à la maison ou des cours par correspondance."
[01:05:57]
"Une fille Musulmane qui montre son nombril, son ventre, comme font certaines perverses, est-ce que c'est pareil que montrer ses cheveux ? Ce n'est pas pareil. Nous ce qu'on veut, c'est qu'elles ne montrent rien du tout, sauf ce qu'Allah a autorisé de montrer. Et ce qu'Allah a autorisé de montrer, la majorité écrasante des savants et des ouléma d'aujourd'hui disent que c'est le visage et les deux mains jusqu'aux poignets, en portant une tenue sur laquelle il n'y a pas de décorations qui attirent le regard."
[01:07:57]
Conférence de Ahmed Miktar donnée le 18 avril 2015 à la Grande Mosquée de Compiègne : "le fiqh des minorités" (hard-copy) (lien)

Pour Ahmed Miktar, l'objectif à long terme des Musulmans et de la Oumma, la communauté des Croyants, c'est "atteindre le degré de pouvoir" pour imposer le Khilafa (le califat), transformer la France en un État Islamique sous les Lois de la Charia : parmi les principes édictés par ces lois, construire des écoles coraniques pour les Musulmans, couvrir entièrement le corps des femmes sauf le visage et les deux mains.

Pour détourner les Musulmans des atrocités de l'Islam, Ahmed Miktar prétend que la Charia ce n'est pas couper des mains, ni lapider les femmes adultères, pourtant, dans le Coran, source authentique de la Charia islamique, on trouve les versets :
"Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage."
Le Coran - la table est servie - 5:38

La lapidation des femmes adultères est clairement mentionnée dans la Sunnah du Prophète Mohamed (sahih Muslim livre XVII, disponible dans toutes les Mosquées de France).

Rappelons que la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a statué le 13 février 2003 que la Charia était incompatible avec le modèle civilisationnel occidental.

En effet, c'est une vision de la société radicalement opposée et incompatible avec un modèle de société occidentale, qui n'est plus basée sur une communauté de valeurs spirituelles et traditionnelles, l'intégration dans la communauté nationale française, comprenant la liberté d'expression, le multipartisme, la liberté de culte, mais sur l'émergence d'une nouvelle structure étatique jusqu'ici étrangère à l'Europe occidentale, le califat islamique.

La société visée par le prédicateur Ahmed Miktar à la Grande Mosquée de Compiègne : transformer la France en un État Islamique sous la Charia, dans lequel les femmes ne seraient autorisées qu'à montrer "leur visage et leurs mains jusqu'au poignets". Celles qui montrent leur ventre, sont qualifiées de "perverses".

 

Autré invité proche de la mouvance de l'UOIF, le prédicateur Othmane Iquioussen controversé pour ses propos à caractère antisémite, en ayant déclaré dans une conférence à la Mosquée d'Escaudain que "les juifs et les hypocrites" mènent une politique d'accusation contre les Musulmans.

Othmane Iquioussen avec le prédicateur antisémite Hani Ramadan, qui comparait les Juifs à « des serpents, une race de vipères », dans un sermon diffusé devant plusieurs centaines de Musulmans de Bruxelles le 1er mai 2004 (en présence de son frère Tariq Ramadan).

Extraits d'une conférence du prédicateur Othmane Iquioussen donnée à la Grande Mosquée de Compiègne, disponible en intégralité sur le site du lieu de Culte :

"Il y a réellement une volonté à travers les média, et ça c'est une évidence, de créer chez nous Musulmans, de la gêne, de la honte, vis à vis de notre Islam. Ce que je vais essayer de faire maintenant c'est d'essayer de corriger certains clichés, certains amalgames qui sont véhiculés par la presse, par la télé, qui feraient que tu peux te sentir mal à l'aise quand on t'interroge sur ta religion."
[03:07]
"Vous allez voir que l'Histoire se répète et que les méthodes sont les mêmes que celles utilisées par les média aujourd'hui. La première méthode c'est la diversion, le fait de divertir les gens au sens de les écarter des questions existentielles qu'ils pourraient se poser dans leur vie et finalement trouver une réponse dans les religions, notamment dans l'Islam."
[04:38]
"Cette religion va atteindre, et va se répandre, et va se diffuser sur la superficie que recouvre la nuit et le jour. C'est à dire que l'Islam va se répandre sur toute la Terre. C'est une promesse de la part de Dieu et de son Prophète, et c'est une bonne nouvelle, une bonne annonce que le Prophète prédit que : "l'Islam va se répandre sur tous les quatre coins du globe". Ce qu'a dit le Prophète s'est réalisé : les Musulmans sont partout sur Terre. [...] L'Islam va pénétrer toutes les maisons."
[21:17]
"L'Islam est dans les maisons, mais à travers Les média qui stigmatisent l'Islam."
[23:46]
"Dans chaque maison, dans chaque famille, il y aura un converti. Et c'est ce qui est en train de se passer aujourd'hui. Les conversions à l'Islam c'est quelque chose de phénoménal."
[...]
Quand les Mosquées feront leur travail à 100% ce ne sera pas un converti par mois que vous aurez, mais deux ou trois convertis par semaine. C'est à dire qu'en fait, ce qui se passe pour les conversions, c'est quelque chose de naturel, et c'est Dieu qui le fait. Ces gens entrent dans l'Islam d'eux-mêmes, sans même que quelqu'un fasse un pas vers eux."
[24:50]

"Le voile a été interdit en France, à l'école publique, et il y a des propositions de lois et des gens qui réfléchissent et qui veulent élargir l'interdiction dans l'espace l'espace public. En tant que communauté musulmane, on ne doit pas rester les bras croisés. Pour qu'une loi ne soit pas votée et ne passe pas, ce n'est pas en manifestant, au final tout se décide au niveau des députés."
"La solution à long terme pour éviter que des gens nous mettent des restrictions au nom de la laïcité, ou au nom de leur compréhension de la laïcité parfois intégriste, que faut-il faire ? Il faut que des gens Musulmans entrent en contact avec ces gens là, ces gens qui votent, ces gens qui sont députés, développer des relations, des bons liens avec nos élus, pour essayer de leur faire comprendre que voter une loi pour interdire le voile, non seulement c'est contre la liberté, mais en plus cela va provoquer dans la communauté musulmane une crispation et peut-être une haine, donc ce n'est pas dans l'intérêt de la France de mettre des restrictions, et de restreindre la liberté religieuse des Musulmans."
[...]
"Il faut qu'on puisse en tant que citoyen dire que l'on n'est pas d'accord. Comment faire ? Il faut voter, il faut participer politiquement."
[01:09:03]
"Le voile en Islam, c'est une obligation, une prescription religieuse, toute Musulmane est appelée par Dieu, à quoi ? à porter le voile."
[01:12:10]
Conférence donnée par Othmane Iquioussen à la Grande Mosquée de Compiègne - "musulman et fier de l'être" (hard-copy)

D'après Othmane Iquioussen, les Musulmans sont persécutés, humiliés en France par les média qui les stigmatisent, au point qu'ils auraient "honte" d'être Musulmans. Le prédicateur génère ainsi un sentiment de frustration qui ne peut qu'attiser chez la communauté musulmane de Compiègne un ressentiment de rejet de la société française. Le but étant de solidifier la Oumma contre un ennemi commun : les média et la politique islamophobe de l'État Français qui interdit le voile islamique à l'école, alors que ce vêtement est une "obligation, une prescription religieuse" pour les Musulmanes.
Othmane prédit sur le long terme que toute la terre sera islamisée, selon la promesse du Prophète Mohamed. On retrouve la prédiction déjà édictée ci-dessus par Ahmed Miktar avec l'avènement du Califat islamique.

Les liens avec le fondamentalisme islamique sont affirmés, puisque même le prédicateur Dhaou Meskine donne des conférences à la Mosquée de Compiègne (hard-copy), lui qui a déja fait l'objet de procédures judiciaires en 2006, soupçonné de malversations auprès de puissances étrangères et financement du terrorisme en tant que secrétaire du Conseil des Imams de France, dont le trésorier n'est autre que Abdelhakim Sefrioui, que nos lecteurs assidus connaissent déjà, puisque ce dernier est un des leaders militants du Collectif Cheikh Yassine, association politique soutenant l'organisation terroriste du Hamas.


Le prédicateur fondamentaliste Dhaou Meskine, une référence pour les responsables de la Mosquée de Compiègne

"Je préfère parler d'émirat jihadiste plutôt que d'État islamique pour ne pas stigmatiser l'Islam en tant que tel, et éviter les confusions".
Le maire UMP Philippe Marini sur Twitter le 13 septembre 2014.


Le maire UMP Philippe Marini (3ème à partir de la gauche) et le sous-préfet Hubert Vernet invités à la Grande Mosquée des Frères Musulmans de Compiègne le 24 janvier 2015 dans une rencontre sur le thème du «bien vivre-ensemble».
Victime de la taqqiya des responsables de l'AMC, Philippe Marini met en danger les compiégnois en favorisant l'implantation de l'idéologie islamiste radicale misogyne et antioccidentale des Frères Musulmans sur Compiègne, l'instauration future d'un Califat, un État Islamique sous la Charia, fracturant la société civile et condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 décembre 2015

27/09/2015

Construction de la Grande Mosquée de La Défense, d’une école coranique et d’un lycée musulman : le maire Patrick Jarry participe activement à l’islamisation de Nanterre, attirant la venue de prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisémites

Nanterre, ville du département des Hauts-de-Seine (92) dans la banlieue nord-ouest parisienne a accueilli, ces trois dernières décennies, une forte population immigrée de confession musulmane. Pour pallier aux nécessités identitaires d'une partie de la communauté essentiellement arabo-musulmane, des Fidèles ont créé en 1999, le Centre Culturel des Musulmans de Nanterre (CCMN), obtenant une salle de prière pour exercer leur culte.
Cette salle cultuelle s'avèrera rapidement insuffisante face au nombre toujours croissant de Fidèles venant prier. Les Musulmans se regroupent alors à l'extérieur les jours de prière, occupant les espaces publics. L'association IRCHAD créée en mars 2008 et présidée par Rachid Abdouni voit plus grand en présentant un projet ambitieux, la construction de l'Institut Ben Badis, un immense complexe islamique comprenant une Mosquée, une école coranique, un collège, un lycée musulman et un centre de Loisirs sur un terrain vendu avec la complicité du maire de la ville FDG Patrick Jarry.


 


En mars 2011, le maire FDG Patrick Jarry remet symboliquement à Rachid Abdouni, président de l'IRCHAD, le permis de construire de l'Institut Ibn Badis, la Grande Mosquée de La Défense. L'islamisation de la ville de Nanterre est en marche.

Le 3 décembre 2011, cérémonie de pose de la première pierre de la Grande Mosquée de La Défense, en présence de Patrick Jarry, et du consul d'Algérie Abdelkader Dihendi entre autres (hard-copy). Que viennent faire les autorités algériennes dans les affaires cultuelles de la France ? Ingérence politique vous avez dit ?

Prières de rue islamiques en 2008 à Nanterre. Les locaux ne suffisent plus à accueillir l'afflux de Fidèles Musulmans

Projet de la Grande Mosquée de La Défense

Le complexe islamique de La Défense en cours de finalisation en 2013

Le 20 juillet 2015, c'est la consécration pour la communauté musulmane de Nanterre : l'académie de Versailles autorise l'ouverture de l'Institut Ibn Badis, comprenant pour le moment la Mosquée et sept salles de classe du CP à la 5ème pour endoctriner des centaines de jeunes Musulmans.

Quelle orientation idéologique est développée par les responsables de l'association IRCHAD ? Les théologiens qui viendront enseigner les rudiments de la Religion de "Paix et Tolérance" dans l'école coranique de l'institut musulman sauront-ils respecter les valeurs et traditions de leur pays d'accueil ?

En se référant aux prédicateurs invités, on remarque la venue de fondamentalistes Musulmans qui n'ont pas grand chose à voir, ni de près ni de loin, avec des précheurs de sagesse. La situation semble même complètement hors de contrôle, les autorités n'ont pas connaissance des compétences et des aptitudes des enseignants à précher aux Musulmans de la ville.

Le 31 mars 2013, l'association IRCHAD a invité par exemple, l'imam de la Mosquée de Escaudain Hassan Iquioussen.

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.


Le prédicateur antioccidental, misogyne, antisioniste et négationiste Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la future Mosquée de La Défense à donner une conférence le 31 mars 2013

Autre prédicateur de renom, Rachid Houdeyfa, l'influent imam de la Mosquée de Brest, est invité par les responsables de l'association de la Mosquée de La Défense, le 31 mars 2013 et le 24 mai 2014.

L'imam de la Mosquée de Brest Rachid Houdeyfa endoctrine les Musulmans de la nouvelle Grande Mosquée de La Défense à Nanterre


« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la Mosquée de Brest, dans sa conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : "ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs"

Les jeunes filles Musulmanes de Nanterre pourront être très tôt prises en main par l'habile prédicateur, qui se fera un plaisir de leur inculquer qu'une femme sans hijab est une femme sans morale, sans honneur, sans pudeur. Sa Féminité, son charme, ses courbes doivent être bâchés sous un voile et disparaître de l'espace public.
Des principes contraires à la culture et à la pensée de la civilisation occidentale, où on constate, que ce soit dans la Bible avec le "Cantique des Cantiques", des odyssées grecques comme "les Métamorphoses" d'Apulée, en passant par la poésie médiévale de l'Amour courtois, les romans comme "Tristan et Iseut", les sculptures, les peintures de la Renaissance, la littérature romantique, les sports pratiqués en couple (patinage, danse,...), le jeu de séduction entre l'homme et la femme est une constante de la civilisation occidentale. La musique est également interdite aux Musulmans, sinon, ils seront transformés en "singes et en porcs".

Rachid Houdeyfa est-il apte à éduquer les Musulmans de Nanterre ?

Séduction, beauté et charme chez ce couple pratiquant la danse sur glace


Concerto pour deux violons de Bach (BWV 1043), interprété par Rachel Podger et Andrew Manze.


Manifestation de Musulmanes à Londres pour imposer la Burqa et les lois de la Charia islamique en France. La femme doit disparaître de l'espace public sous un voile la bâchant intégralement.

Les responsables de la Mosquée de La Défense visent ainsi à transformer en profondeur la société par l'endoctrinement de masse dans une Mosquée, une école primaire coranique et un Lycée islamique, en faisant émerger une nouvelle génération de Musulmans totalement réfractaire à la conception de la relation homme/femme, provenant d'une tradition occidentale millénaire.

Autre invité de marque venu le 24 mai 2014 à la Mosquée de La Défense, le prédicateur Nabil Ennasri, proche de la mouvance des Frères Musulmans et du Hamas, une organisation antisémite classée comme terroriste qui appelle dans sa charte à l'extermination des Juifs.

Sur sa page Facebook officielle, Nabil Ennasri déclare le 16 mai 2015 (hard-copy) :
"Morsi, le Hamas, comme tous les autres acteurs de la Résistance ne se soummettront pas. Ils ont la dignité des grands hommes. De ceux qui n'attendent pas leur rétribution ici. Vous pouvez donc le tuer. Sa mémoire, comme son combat, resteront en vie."

Nabil Ennasri admire et soutient Mohamed Morsi, l'ex-président égyptien des Frères Musulmans, qui voulait faire appliquer la Charia islamique, et qui tient des propos antisémites (hard-copy).

Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri, également président du Collectif des Musulmans de France (CMF), a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.


Le prédicateur antisioniste et antioccidental Nabil Ennasri (à gauche) et l'imam Rachid Houdeyfa (à droite) en conférence à la Mosquée de La Défense le 24 mai 2014 venus soutenir les Dons afin de finaliser le lieu de Culte. Le fondamentalisme islamique enraciné sur le site de Nanterre.

L'organisation des Frères Musulmans en France défendue par Nabil Ennasri est représentée par l'UOIF, et a son point d'entrée à la Grande Mosquée de La Défense. Son ex-président Ahmed Jaballah, est par exemple venu donner une conférence le 15 novembre 2014. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l’IESH de Saint-Denis, l’école coranique des Frères Musulmans, en 2007.
Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Ahmed Jaballah, l'ex-président de l'UOIF, la branche de l'organisation politique des Frères Musulmans en France, invité par les responsables de la Grande Mosquée de La Défense le 15 novembre 2014

 

"C'est un jour important, je ne suis pas venu les mains vides, puisque je vais vous remettre le permis de construire de la future Mosquée."
[02:08]
Le maire FDG Patrick Jarry collabore activement à l'islamisation de Nanterre en contribuant à la transformation de l'identité des Nanterrois sur la commune dont il a la responsabilité.

13/06/2015

L’UOIF, principale association de diffusion de l’Islam radical des Frères Musulmans en France, aura bientôt sa Grande Mosquée à son siège de La Courneuve, avec l’appui du maire communiste Gilles Poux

La Courneuve est une commune de la Seine-Saint-Denis (93) de la banlieue nord parisienne. La population de la ville a été, en moins de 30 ans, quasiment totalement remplacée par une population issue de l'immigration extra-européenne (arabes, berbères, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...).
Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique, dans les rues de la ville, on n'entend presque plus personne parler français.
Les prénoms donnés aux nouveaux nés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
Les nouveaux arrivants n'ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D'Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l'arabe. Cette transformation joue également au niveau politique. Pour se faire élire, le maire communiste Gilles Poux a mené une campagne communautaire pour s'attirer les faveurs des differentes "minorités".

Pour séduire la communauté arabo-musulmane, l'affiche de présentation d'un meeting de campagne de Gilles Poux pendant les élections municipales de 2014 à la Courneuve, a été éditée en langue arabe

La principale organisation islamiste en France est l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), son siège est domicilié à La Courneuve. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Pour diffuser ses communications à ses adhérents et fidèles, l'association dispose d'un site Internet officiel, ainsi que d'une page Facebook.

Sur son site officiel, l'UOIF apporte un soutien inconditionnel à Mohamed Morsi, ex-président égyptien, membre de l'organisation politique des Frères Musulmans

Les locaux actuels de l'UOIF à La Courneuve sont devenus trop exigus pour endoctriner un maximum de croyants. C'est par l'intermédiaire d'une autre association locale affiliée à l'UOIF, la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) présidée par Okacha Ben Ahmed, un membre de l'équipe dirigeante de l'UOIF, que ses dirigeants vont s'organiser pour soumettre à la municipalité un projet de construction d'un complexe cultuel gigantesque : sur un terrain de 3 423 m2, seront bâtis une Mosquée pouvant accueillir 1 500 personnes et un centre culturel islamique. Un bail emphytéotique de 99 ans a déjà été signé le 2 octobre 2014 avec la participation de Gilles Poux.


Le projet de la future Grande Mosquée de La Courneuve gérée par les islamistes de l'UOIF, avec la participation du maire communiste Gilles Poux

 

L'équipe dirigeante de l'UOIF, avec respectivement de gauche à droite, le Président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) Okacha Ben Ahmed, le président actuel de l'UOIF Amar Lasfar, et l'ex-président de l'UOIF Lhaj Thami Breze présentent la 32e édition de la Rencontre annuelle des Musulmans de France (RAMF) de l'UOIF organisée du 3 au 6 avril 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis) lors de laquelle la FMC a tenu un stand (hard-copy).

 

L'ex-président de l'UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l'IESH de Saint-Denis, l'école coranique des Frères Musulmans, en 2007. Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

On peut rappeler le profil de quelques éminences grises de l'UOIF, et le type d'enseignement qu'ils diffusent en France.


Le président de l'UOIF Amar Lasfar soutient les Frères Musulmans dans une conférence donnée à Lille le 19 août 2012

Abdallah Benmansour, membre fondateur de l'UOIF, explique par exemple que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois, et développe un discours suprémaciste, en considèrant que les Musulmans ont tout inventé : mathématiques, médecine, algèbre, écologie, la SPA, les bibliothèques, etc…et représentent l’avenir de l’Humanité.

Le prédicateur enseigne, conformément à la doctrine des Frères Musulmans, une propagande antisioniste. D'après lui, en utilisant des arguments historiques fallacieux, la Palestine n'aurait jamais appartenu aux Juifs, et il n'auraient donc pas à s'y installer. De quoi justifier la guerre contre Israël, pour libérer les Arabes de "l'oppression sioniste".

Quelques extraits d'une de ses conférences données devant les Musulmans de La Courneuve, en gras italique ci-dessous :


"deux plus deux, dans les repères orthonormés, ça fait combien ? Demandez à tous les mathématiciens, il vont vous dire quatre ! Vous allez voir le prêtre, il va vous dire cinq. Mais comment cinq ? Deux plus deux : un, deux, trois, quatre, ah oui, mais c'est le mystère, vous devez croire.
Et pour régler ce problème de contradiction de la Bible avec les données modernes, qu'est-ce qu'on a inventé ? Le Vatican II a inventé une chose très valable, que c'est la parole de l'Homme, inspirée par Dieu qui est valable, c'est l'inspiration par Dieu, ce qui est caduque et non valable, c'est la faute de l'Homme.

Et en, plus, il nous disent que la Bible n'est pas un livre historique, elle n'a pas à être conforme avec les évènements historiques. La Bible n'a pas à être conforme avec la science, parce que la Bible est un livre spirituel, c'est un livre religieux. En quoi, croire sans même le comprendre, même si ça heurte votre compréhension, ce n'est pas grave, c'est un message spirituel. C'est un mystère, tu n'as pas à comprendre.
C'est pour ça que lorsque l'on dit que la Trinité c'est trois égal un, tu ne cherches pas c'est comme ça, et circulez il n'y a rien à voir."
[05:42]
"Beaucoup de responsables chrétiens ont quitté l'Église, ayent été mis en dehors, soit ils sont devenus Musulmans, soit agnostiques, parce qu'ils n'arrivent pas à répondre à ces contradictions."
[07:10]
"Rahmat Allah al-Kairanawi a écrit un livre, une conversation entre lui et des prêtres protestants en Inde. Il a relevé un million deux cent mille erreurs dans la Bible, et cela a été publié dans un compte-rendu "la manifestation de la Vérité".
[07:48]
"La vérité simple, montre par la recherche académique, qu'il y a des problèmes avec l'authenticité de la Bible."
[08:30]

Abdallah Benmansour se livre devant les fidèles de La Courneuve, à un dénigrement total des Écritures Saintes de la Bible et de la croyance des Chrétiens. Le but étant évidemment de démontrer que la seule religion valable est l'Islam, supérieure au Christianisme et à la Bible, qui ne seraient que tissus de mensonges. Par ce type de conférence, le cheikh installe dans l'inconscient collectif des Musulmans de La Courneuve, l'idée que les Chrétiens seraient des gens méprisables, qui suivent une mauvaise voie, puisque leur livre sacré est faux.

Autre prédicateur de renom, Hassan Iquioussen arpente les Mosquées et salles réservées par l'UOIF pour y donner des conférences et des sermons.


L'UOIF organise des conférences avec le prédicateur antisioniste, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Il déclare par ailleurs dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n'a jamais existé.


Conférence politique antisioniste de Hassan Iquioussen dans les locaux de l'UOIF à La Courneuve, le 20 juillet 2014

article de propagande antisioniste sur le site de l'UOIF, par Moncef Zenati, ci-dessous, un court extrait :
"A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deir Yassin et en dehors de Deir Yassin. Le massacre de Deir Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi.
Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Dir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël »"
.

 

Le passage sous contrat avec l'Éducation Nationale du nouveau collège-lycée islamique Ibn Khaldoun de l'UOIF à Marseille, inauguré le 22 mai 2015 en présence du sénateur-maire socialiste Samia Ghali, du président de l'UOIF Amar Lasfar (au centre), de l'ex-président de l'UOIF Mohsen N’Gazou, des ambassadeurs du Qatar et du Koweït.

Comment Samia Ghali participe à la destruction de la France : sur la photo à ses côtés, l’ex président de l’UOIF Mohsen N’gazou qui a pour habitude de donner des conférences en compagnie de prédicateurs sulfureux de l'Islam radical tels que Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, etc…

202421MosqueWoippyRAMF2.jpg

Rappel des textes de la loi française : "Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte."
loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État) - article 26

Gilles Poux en compagnie du président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC), Okacha Ben Ahmed, le 20 février 2015, pour présenter le projet de la future Grande Mosquée de l'UOIF.

"Une signature juridique permettra à la fédération des associations musulmanes de La Courneuve d'entreprendre le dépôt du permis, le lancement des travaux et les démarches à la récolte des fonds nécessaire à la construction de la future mosquée de La Courneuve et son centre culturel."
[...]
"L'inscription de cette mosquée au patrimoine de notre ville deviendra alors réalité."

Extrait de la lettre du maire communiste Gilles Poux envoyée aux Musulmans de La Courneuve, datée du 18 septembre 2014, démontrant sa participation active à l'installation de l'idéologie des Frères Musulmans, développant le communautarisme et l'Islam radical, la propagation des lois de la charia islamique sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 13 juin 2015

19/10/2014

Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

Massy est une commune française d'environ 43 000 habitants au sud-ouest de Paris, dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.
Pour satisfaire la communauté musulmane florissante, la municipalité de la ville dirigée par le maire UDI Vincent Delahaye, a cédé à la principale association islamique créée en 2003, le Conseil des Musulmans de Massy (CMM), un terrain de 3 200m² pour la modique somme de 100 000 euros afin d'y construire une Mosquée. Cet accord va à l'encontre des principes même de la laïcité, l'état français ne devant promouvoir aucun culte en offrant un terrain à un prix aussi dérisoire.
La municipalité de Massy a délivré le permis de construire de l'édifice le 4 janvier 2008. Le coût total du projet est estimé à 2,6 millions d'euros. Vincent Delahaye a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Massy le 25 juin 2011.
Ce gigantesque complexe islamique, non encore finalisé en 2014, se constitue d'une salle de prière pour hommes, d'une salle de prières pour femmes, d'une bibliothèque, d'une salle de conférence, d'un centre commercial, d'une école coranique, d'un minaret pour bien marquer la visibilité de l'édifice dans l'espace public, et d'un parking.


Le projet de la Grande Mosquée de Massy et son minaret

Le maire Vincent Delahaye porte le projet de la Grande Mosquée de Massy à bout de bras : il a participé à la cérémonie de pose de la première pierre le 25 juin 2011


La Grande Mosquée de Massy en cours de construction en 2013

La Mosquée est depuis quelques années déjà en fonction, et permet d'accueillir les précheurs de la religion de "Paix et Tolérance". Les enseignements de ces théologiens favorisent-ils le vivre-ensemble, l'Amour du prochain, la Tolérance et le Respect, ou embrigadent-ils la oumma de Massy dans le communautarisme ?

On peut remarquer tout d'abord, sur le site officiel de l'association islamique CMM (hard-copy), qu'elle est infiltrée par le réseau de prédicateurs de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L'ex-président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, vient régulièrement donner des conférences dans la Mosquée de Massy, comme le 18 octobre 2013 (hard-copy). D'après lui : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Parmi les autres prédicateurs de l'UOIF invités par le CMM, on peut noter la présence régulière de l'imam de la Mosquée d'Escaudain Hassan Iquioussen. Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.


Le prédicateur Musulman de l'Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 21 août 2011, le 31 août 2012, et le 20 juillet 2014

 

Nabil Ennasri, un fervent militant politique antisioniste, appelant les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls, l'ami Éternel d'Israël", lors des élections, a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 2 mai 2014 (hard-copy).


Le prédicateur de l'Islam politique antisionisle Nabil Ennasri, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 2 mai 2014

Autre invité prestigieux de l'Islam politique militant, Hani Ramadan a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 19 juillet 2014.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Un court extrait de la conférence du prédicateur Hani Ramadan donnée à Massy le 19 juillet 2014 en gras italique ci-dessous (hard-copy):
"Il y a actuellement des manifestations ici à Paris en faveur de nos Frères qui souffrent en Palestine. La situation absolument monstrueuse à laquelle nous assistons dans l'agression du sionisme, qui révèle, par ce que nous pouvons voir, sa véritable nature, une idéologie barbare, colonialiste, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage."
[35:40]
"Les gens qui sont dans le mouvement islamique, qui sont formés dans le mouvement islamique depuis qu'ils sont jeunes, ils connaissent l'adversité par rapport à Israël, par rapport à l'entité sioniste."
[40:49]

Un discours classique de Hani Ramadan, transformant un lieu de culte, en tribune d'endoctrinement des Musulmans de Massy à la haine de l'état d'Israël, "l'entité sioniste".

L'Islam politisé antisioniste n'est pas la seule cause défendue par les prédicateurs militants de Massy. Les précheurs Musulmans vident le Christianisme de sa substance, en affirmant la supériorité de l'Islam sur toutes les religions.

Pour se faire une idée de la propagande employée, quelques extraits de sermons de conférenciers à la Mosquée de Massy, en gras italique ci-dessous, Abdesslam Souiki en démonstration :

"Tu lis les Évangiles. Déjà, le fait de lire les Évangiles, c'est une problématique, parce que Allah parle d'un Évangile, pas des Évangiles au pluriel. Après, il y a plein de traces perdues déjà, par le Coran, on le sait. Si cet Évangile, était le vrai Évangile, j'aurai dû trouver une trace du jeûne. Or le jeûne n'existe nulle part dans les Évangiles.
Cela prouve, on ne va pas dire que tout l'Évangile est falsifié, mais on peut dire ce que dit le Coran, il y a eu dans ces livres, une grande partie qui a été abrogée, une partie est tombée dans l'amnésie des gens, sans parler de falsification, parce que Allah n'a pas prévu que ces livres soient éternels, et soient à l'adresse de toute l'Humanité. Ïssa (le Jésus musulman) a été envoyé pour bannir Israël.
Allah n'a pas prévu pour ce livre d'être Universel. D'où le fait d'être affecté par cette notion d'abrogation, d'amnésie. Il y a des notions qui sont à l'égal de ce qui a existé dans la Bible, par exemple le Décalogue, les Dix Commandements de Moïse, on les retrouve dans [les textes Sacrés de l'Islam]. Tous les versets que Allah a révélé en guise de dernière mise à jour pour servir et profiter à l'ensemble de l'Humanité ne parlent pas d'une abrogation intra-coranique, mais d'une abrogation inter-livres. C'est une abrogation qui oppose le Coran aux livres précédents."
[49:00]
"A chaque fois qu'il y a un brin de paix, d'accalmie, ils nous créént : le 11 septembre, le RER B, ...pour faire régner un climat de terreur, parce que l'homme quand il est dans la terreur, il ne peut pas réfléchir, il ne peut faire bon usage de ses facultés, l'étincelle entre le Coran et la lumière imprimée par Allah en nous, ne fera pas masse parce que la terreur est là. Les média qui font peur, qui font augmenter l'islamophobie, c'est parce que tu as une lumière qui épouse parfaitement la nature de l'homme."
[01:20:31]
conférence sur le thème "Islam et Liberté" du prédicateur Abdesslam Souiki à la Grande Mosquée de Massy le 12 septembre 2013 (hard-copy)

 


Le prédicateur antichrétien Hatim Achikhan en conférence à la Mosquée de Massy le 17 novembre 2013. D'après lui, le Christianisme oppresse la femme, tentatrice et pécheresse, alors que l'Islam la libère.

"On voit comment Allah dans le Coran, à aucun moment n'a fait une séparation entre l'homme et la femme. Les deux ont reçu le message divin, au même titre."
[17:12]
"A aucun moment on est sur le rythme du récit biblique où la femme, c'est elle qui est la source du péché. C'est elle qui pousse l'homme vers la tentation, l'homme c'est un saint, et c'est la femme qui le pousse vers la tentation. ça, c'est une compréhension biblique, qui n'a rien à voir avec cet esprit de la compréhension musulmane.
[18:55]
Hatim Achikhan - "La femme musulmane: constats, défis et engagements" - 17 novembre 2013 (hard-copy)

Pour ces prédicateurs, l'Islam est la SEULE religion valable, puisque le Coran annule et remplace la Bible et le Christianisme, une religion qui mépriserait la femme source de péchés, alors que les préceptes islamiques libèreraient la femme, que le Coran aurait élevé à l'égal de l'homme d'après Hatim Achikhan.
On remarque également de la part d'Abdesslam Souiki l'habituelle réthorique sur la théorie du complot, les média inciteraient à l'islamophobie, à la haine des Musulmans, alors qu'ils ne font que rendre compte des atrocités de l'Islam à travers la planète (11 septembre, jihad au Mali, en Syrie, en Irak, en Indonésie, ...).
Comment les Musulmans de Massy peuvent-ils respecter les Chrétiens, si les imams préchant dans la Mosquée de Massy leur expliquent que le Christianisme méprise les femmes ? Que le Coran a été envoyé pour remplacer la Bible ? Que les média occidentaux complotent contre les Musulmans ? Cela facilite-t-il le respect entre communautés ?

Peut-être Hatim Achikhan devrait-il également relire les sourates du Coran sur les femmes :

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - Les femmes - 4:34

"Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles."
Le Coran - Les femmes - 4:11

Hatim Achikhan devrait aussi se poser quelques questions : si la femme dans le Christianisme est seule source de péché et de tentation comme il le prétend, pourquoi tant de Basiliques, d'Églises, de Cathédrales, de chapelles à travers le Monde portent-elles des noms de femmes ?



La Basilique Sainte-Clotilde à Paris

Vincent Delahaye, maire UDI de Massy, collabore activement à l'islamisation de la ville, et contribue au communautarisme en autorisant la venue de prédicateurs de l'Islam politique antioccidental, antisioniste, intolérants, et antisémites sur la commune. Quel avenir pour les jeunes Musulmans qui sortiront de l'école coranique de la Grande Mosquée de Massy ? Seront-ils des citoyens parfaitement intégrés dans la société ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 18 octobre 2014

14/04/2014

Endoctrinement islamique par les prédicateurs de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond : « Je suis monté dans le feu et j’ai vu que la plupart de ses habitants sont des femmes. » « La viande de porc contient des vers. »

Saint-Chamond est une commune de 35 000 habitants située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes, près de Saint-Étienne. La région connaît ces dernières décennies une forte poussée démographique de la communauté musulmane, des associations islamiques voient le jour pour diffuser le culte Musulman. Par exemple, à Saint-Étienne, on peut noter la Grande Mosquée Mohammed VI, propriété du roi du Maroc sur le territoire français, ou encore la Grande Mosquée de Montreynaud, avec ses imams fondamentalistes et intolérants.

Jeunes filles voilées de la Mosquée Attakwa de Saint-Chamond (hard-copy). Dès leur plus jeune âge, les filles apprennent que le hijab est le vêtement qui les préserve des souillures du monde occidental.

L'actuelle Mosquée Attakwa, située en bordure de route, est devenue trop exiguë pour accueillir la masse de Fidèles. L'association obtient du maire socialiste de la ville, Philippe Kizirian, après délibération favorable de la municipalité le 25 juin 2013, un terrain, puis un permis de construire validé le 30 janvier 2014, pour bâtir une nouvelle Grande Mosquée, rue Voltaire.

Le 21 mars 2014, c'est la consécration : pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Sur un terrain de 6500 m², ce nouveau lieu de Culte pourra accueillir prochainement 1200 fidèles. Un immense complexe islamique avec salles de prières, salles de conférences et salles de classe pour l'école coranique.

Maquette de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Des Dons sont récoltés sur le site officiel de la Mosquée grace à la participation de l'Oumma pour financer cet immense projet, estimé à 3 millions d'euros.

pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Saint-Chamond le 21 mars 2014

En attendant de s'installer dans la future Mosquée cathédrale, quelle idéologie est véhiculée par les prédicateurs de la Mosquée Attakwa ? L'art du "vivre-ensemble", du Respect, de la Tolérance entre communautés ? L'Humilité et le Pardon ? On peut s'en faire une idée plus précise en analysant les conférenciers venant diffuser la "Bonne Parole" dans le lieu de Culte de Saint-Chamond.
Le prédicateur algérien (Younis) Ounis Guergah, membre du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR), est venu donner une conférence à la Mosquée de Saint-Chamond le 11 février 2012. Ounis Guergah, est également directeur des études de l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Saint-Denis. L'IESH sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense Madrassah sous l'égide de l'UOIF, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine.

Le Cheikh Ounis Guergah (à droite) et le Cheikh Ahmed Jaballah (au centre), président de l'UOIF (jusqu'en juin 2013), le 18 décembre 2009 à l'IESH de Saint-Denis

Le CEFR est par ailleurs une officine de l'UOIF et de la confrérie des Frères Musulmans, une organisation islamiste internationale visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Le président du CEFR est le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi.

L'affiche annonçant la venue de Ounis Guergah à Saint-Chamond, le fait figurer au côté du Cheikh égyptien Youssouf Al-Qaradawi, le mentor de la confrérie des Frères Musulmans et président du CEFR, un prédicateur antisémite. (hard-copy)


Le prédicateur égyptien des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi, théologien de référence pour l'association islamique de Saint-Chamond, appelle devant des millions de téléspectateurs, sur les chaînes du monde Arabe et dans ses prédications, à l'extermination des Chrétiens, des Juifs et est contre la paix avec Israël.

Il est inquiétant de voir des idéologues proches des Frères Musulmans, comme Ounis Guergah, dont les principes et les valeurs sont incompatibles avec ceux des démocraties occidentales, être reçus par les responsables de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Une véritable ingérance dans les affaires cultuelles par les Frères Musulmans, une main mise sur le futur complexe islamique de la ville.

Les prédicateurs de la Mosquée de Saint-Chamond diffusent également de la propagande contre la viande de porc. D'après eux, cette viande interdite dans les textes sacrés du Coran, contiendrait des vers.

extrait d'une vidéo publiée sur la page Facebook officielle de la Grande Mosquée de Saint-Chamond (hard-copy), une émission télévisée où un "savant" Musulman, nous démontre "scientifiquement" la dangerosité de la viande de porc, en gras italique ci-dessous (hard-copy 1, hard-copy 2) :


"On va voir ensemble ce que contient la viande de porc. La grippe porcine est une conséquence, c'est le fruit d'une graine amère semée par celui qui a mangé de la viande de porc.
Allons voir la viande de porc, et les dommages causés à leur propre personne !
Cela est de la viande de porc, regardez comme c'est beau, et sa couleur est rose, donc tout est parfait ! Cependant, quand ils mangent cette viande, ils l'accompagnent avec du coca-cola, et ainsi, ils sont ravis. Regardez mes Frères, coca-cola a été versé sur la viande de porc, et après deux heures seulement, voilà des vers qui sont apparus sur cette viande, vous voyez la taille de ce vers ! Voilà donc la viande de porc raffolée par les européens, et ainsi, ils se font du mal. Vous avez remarqué la taille du vers ?
Dîtes-vous que la viande de porc était pleine de vers. Mais quand ils la mangent, que va-t-il leur arriver ? Allons examiner l'estomac d'une personne qui a mangé de la viande de porc et à qui on a introduit un téléscope (sic). Vous voyez, là on a la gorge, l'oesophage, et le début de l'estomac. Comme vous pouvez le constater, c'est rempli de vers ! C'est l'estomac d'une personne qui mange de la viande de porc ! Vous remarquez que ses intestins sont remplis de vers."

Le cheikh explique qu'en versant du coca-cola sur de la viande de porc, cela fait ressortir les gros vers à l'intérieur au bout de deux heures ! Le "scientifique" Musulman nous montre également, examen clinique à l'appui, que l'estomac et les intestins d'une personne mangeant du porc sont contaminés par des vers.

Bien entendu, ces montages vidéos truqués sont de la propagande, il n'y a pas de vers dans la viande de porc, ni dans l'estomac de ceux qui en mangent.

Dans quel but les responsables de la Mosquée de Saint-Chamond postent-ils cette vidéo sur leur compte Facebook, vitrine officielle du lieu de culte Musulman (vidéo en ligne depuis septembre 2012 sur la page) ? Cela semble évident. Ils veulent démontrer que les mangeurs de porc, les européens, sont des gens malades, contaminés, en mauvaise santé. Des Musulmans pieux, purs, peuvent-il accepter de cohabiter avec les européens, des gens sales, qui se font du mal, dont le corps est contaminé par des vers ? Ce type de propagande va-t-il dans le sens de la fraternisation entre communautés ? Cela ne peut évidemment qu'attiser l'animosité, la haine envers des gens "impurs", qui ne respectent pas les Lois d'Allah.

Plus problématique et inquiétant : cette propagande à laquelle adhèrent les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Chamond, est-elle enseignée aux jeunes Musulmans dans les locaux de l'école coranique actuelle de la Mosquée Attakwa ? Sera-t-elle diffusée aux enfants dans les classes de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond ?

Autre sujet sensible dans le dogme islamique : les prédicateurs sont-ils tolérants envers les femmes ? Quelle est leur vision de la gent féminine ? Le Respect, la Galanterie chevaleresque ?

"Je suis monté dans le feu et j'ai vu que la plupart de ses habitants sont des femmes." (hard-copy). Les responsable de l'association Attakwa postent sur la page Facebook de la Mosquée de Saint-Chamond un verset sur les femmes cité par le Prophète Mohamed, Guide "Spirituel" de tous les Musulmans, à caractère misogyne.

D'après les textes sacrés (les hadiths, les faits et gestes du Prophète Mohamed) diffusés par les prédicateurs de Saint-Chamond sur la page Facebook de la Mosquée, les femmes composent la plupart des habitants de l'Enfer. Un hadith à rapprocher avec le verset du Coran sur les femmes (An-nisan) :
"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - An-Nisan - 4:34

Les femmes sont sous contrôle des hommes. Celles qui n'obéissent pas à leur mari, possédées par le Démon, doivent être ramenées dans le droit chemin, jusqu'à les frapper si elles persistent dans leur entêtement.

Une école de vie, de respect envers son prochain ?

Philippe Kizirian, maire socialiste de Saint-Chamond a programmé l'islamisation de sa municipalité sur le long terme, en attribuant un permis de construire pour bâtir un immense complexe islamique d'endoctrinement religieux intolérant, la Grande Mosquée de Saint-Chamond, pour miner le vivre-ensemble en société.
Philippe Kizirian a été battu aux élections municipales de mars 2014 par un candidat Divers Droite (DVD). Le nouveau maire Hervé Reynaud saura-t-il retourner la situation ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 13 avril 2014