Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2016

Antisémitisme d’État : François Hollande négocie « l’Islam de France » à l’Élysée avec Ahmed Al Tayeb, l’imam antisémite et antioccidental de l’Université d’Al Azhar : « tout le monde déteste les Juifs »

La déclaration des Droits de l'Homme a été créée en 1789 afin de façonner, soumettre le peuple français au républicanisme anticlérical, en créant un homme nouveau, individualiste, "libéré" de toutes les structures traditionnelles, familiales, culturelles et religieuses.
L'idéologie s'est mutée, au cours du XXème siècle et surtout après la 2ème guerre Mondiale, avec l'apport des doctrines socialistes, de la tolérance, la promotion du vivre-ensemble et du multiculturalisme, en un conglomérat de mesures soumettant le peuple français de souche en concurrence directe avec d'autres peuples arrivés en masse sur le territoire.

Cet aveuglement au nom de l'humanisme, de la conciliation, a ouvert toute grande la porte aux dérives les plus dangereuses et mortifères pour le peuple français, avec la complicité de nos élites politiques. Au nom de la tolérance et du respect de l'Autre, il ne faut plus rien différencier car tout se vaut : islam, christianisme, bouddhisme, athéisme, judaïsme, salafisme, wahhabisme, français, migrants, étrangers.
Devant le débâcle annoncée par ce programme destructeur qui laisse place à la montée du communautarisme et du radicalisme islamique dans les banlieues, le gouvernement Valls veut soigner le mal et contrer l'intégrisme religieux en promouvant un "Islam de France", autrement dit, en jetant sur les braises un baril d'essence pour tenter d'éteindre le feu.

Pour bâtir cet Islam "tolérant et universel", les instances gouvernementales se tournent vers les principales associations du pays, de tendance radicale, en particulier l'UOIF et le CFCM.

 


Le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en réunion de travail avec Amar Lasfar (au centre), le responsable de la branche politique des Frères Musulmans en France (UOIF), une organisation classée comme terroriste en Arabie Saoudite et en Égypte.
L'UOIF, a tenté d'introduire en France lors de meeting du rassemblement du Bourget en mars 2012, les prédicateurs Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, qui appellent publiquement, devant des millions de télespectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à haïr et tuer les Juifs.

Lors de sa visite au Maroc fin septembre 2015, François Hollande a signé à Rabat une déclaration conjointe relative à la coopération en matière de formation d’imams français au Maroc, pour endoctriner les Musulmans de France ! Il faut savoir que la religion d'État officielle du Maroc est le malékisme, une des branches doctrinaires les plus dures de l'Islam, condamnant les homosexuels, livrant à la prison les non-jeuneurs en période de Ramadan pour offense à l'Islam, et condamnant les femmes portant des robes ou des shorts.
Deviendra-t-elle dans quelques années, grâce à François Hollande, également la religion officielle de la France ?

Pendant sa visite en Égypte le 11 octobre 2015, le premier Ministre Manuel Valls a également évoqué la possibilité de former les imams de France sous la conduite de Ahmed Al Tayeb, la plus haute autorité de la Mosquée d'Al Azhar en Égypte, un fondamentaliste de l'Islam radical sunnite.

Manuel Valls en compagnie de Ahmed Al Tayeb à la Mosquée Al Azhar du Caire lors de son voyage en Égypte, le 11 octobre 2015. Ahmed Al Tayeb a déclaré que Al-Azhar est « disposée à former les imams français suivant un programme spécifique, qui réponde aux besoins de leur société ».

Le 24 mai 2016, Ahmed Al Tayeb est reçu par François Hollande à l'Élysée en présence de Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur et de Jean-Marc Ayrault.

Pour connaître la religion de "Paix et Tolérance" diffusée par l'imam Ahmed Al Tayeb, voici quelques extraits de l'idéologie de l'Islam sunnite de ce théologien Musulman, interrogé par la télévision égyptienne :

"Regardez à quel point nous souffrons aujourd'hui du sionisme global et du judaïsme, alors que notre coexistence pacifique avec les Chrétiens a résisté à l'Histoire. Depuis la naissance de l'Islam il y a 1400 ans, nous avons souffert de l'intervention juive et sioniste dans les affaires musulmanes, c'est une cause de grande détresse pour les Musulmans. Le Coran dit, et l'Histoire l'a prouvé : "Tu découvriras parmi les ennemis les plus acharnés des Croyants les Juifs et les polythéistes."
[...]
"Les Juifs considèrent que tous les autres leur sont inférieurs, extrêmement inférieurs. Ils pratiquent une hiérarchie, et ils n'ont pas honte de l'admettre parce que c'est écrit dans la Thorah, vis à vis des meurtres, de l'esclavage, et d'autres choses encore. Ils ont généré des problèmes non seulement avec la communauté musulmane, mais également avec tous les autres peuples, et l'Histoire l'a clairement démontré. Ces pratiques et croyances ont fait en sorte que tout le monde, même les non-Musulmans, déteste les Juifs."
Ahmed Al-Tayeb, Imam de l'université Al-Azhar interviewé pour la télévision égyptienne Channel 1, le 25 octobre 2013

"L'apostasie est un crime, si un apostat ne se repent pas, il doit être tué."
[...]
"Aucune société musulmane ne doit considérer la liberté sexuelle, l'homosexualité comme un droit personnel. Les sociétés musulmanes considèrent que ce sont des maladies, qui doivent être combattues et traitées."
Ahmad Al-Tayeb, Cheikh de l'université Al-Azhar, le 16 juin 2016

Le président de la République François Hollande donne ainsi un blanc-seing à cet idéologue adepte de la théorie du complot qui propage des propos incitant à la haine du Juif, des homosexuels et de la société civile occidentale.

Anne Hidalgo invite le prédicateur antisémite Ahmed Al Tayeb le 24 mai 2016 à la mairie de Paris, pour un colloque : « Orient, Occident, dialogues de civilisation ».

Ahmed Al Tayeb a continué son séjour en France auprès du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), et de son président Anouar Kbibech (hard-copy). Cette rencontre qui a eu lieu à la résidence de l'ambassadeur d'Égypte, Ehab Badawy, a permis d'aborder les sujets d'actualités et la manière de coordonner les actions des deux Institutions, Al Azhar et le CFCM, sur des dossiers d'intérêt commun.

Le président du CFCM Anouar Kbibech (à gauche) et Ahmed Al Tayeb (au centre) chez l'ambassadeur d'Égypte à Paris le 26 mai 2016

Anouar Kbibech est un des principaux représentants de l'Islam marocain en France, il est également président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF), organisation qui invite dans ses meetings des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux, tels Nader Abou Anas, Amine Nejdi ou Saad Al Brik.

Il s'agit d'une véritable ingérence de puissances étrangères (Égypte et Maroc) au coeur même de la société civile française à travers la ramifications de centaines d'associations islamiques sous le contrôle du CFCM et de l'UOIF, ayant bien entendu des intérêts opposés et non compatibles avec ceux de la France. Un ennemi islamique intérieur mortel, minant la cohésion sociale, identitaire, culturelle et religieuse de la France sur le long terme.



La population de la ville d'Évry a été progressivement remplacée par l'immigration massive venue du Maghreb et d'Afrique subsaharienne, essentiellement de culture musulmane.

Manuel Valls a laissé proliférer le développement d'une idéologie antioccidentale, misogyne et antisémite, contraire aux valeurs identitaires culturelles et cultuelles de la France, permettant la radicalisation de la communauté musulmane de la ville d'Évry.

Pendant son mandat de maire de la ville d'Évry, Manuel Valls n'a rien rien fait pour empêcher le développement de l'Islam fondamentaliste sunnite en France, au contraire, il a activement contribué à son développement !!

Manuel Valls a décerné la Légion d'Honneur à Khalil Merroun, recteur de la Mosquée d'Évry pour services rendus à la France. La Mosquée reçoit depuis nombres d'années des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux.

Rappelons brièvèment, parmi ses "services rendus", comment les responsables de la Mosquée d'Évry perçoivent le mariage d'une Musulmane avec un non-Musulman (hard-copy):
« Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition. »

Les responsables de la Mosquée d'Évry considèrent que l'Islam est un système totalitaire complet concurrent des institutions françaises :
« Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique »

Le prédicateur misogyne Hassen Bounamcha fut invité le 13 juillet 2013 à la Mosquée d'Évry-Courcouronnes. (hard-copy)
Hassen Bounamcha explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Le prédicateur politique antioccidental Noureddine Aoussat fut également un invité de marque le 20 juillet 2013 de la Mosquée d'Évry-Courcouronnes (hard-copy)


La Mosquée d'Évry Courcouronnes a également reçu le prédicateur des Frères Musulmans Safwat Hijazi (hard-copy), qui appelle, devant des millions de téléspectateurs sur la chaîne Al Aqsa de l'organisation terroriste du Hamas, à exterminer les Juifs.

L'influence prépondérante de l'Islam fondamentaliste, misogyne, antioccidental et antisémite avec la complicité de nos élites politiques conduit à l'islamisation de la France, au rejet de l'Occident engendrant conflits, violences et attentats terroristes.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 juillet 2016

07/04/2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Phénomène assez général lié à l'immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n'a cessé de s'agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d'obtenir l'édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l'association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l'implantation d'un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l'association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l'adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l'explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l'on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n'est pas normal qu'on ne puisse pas prier décemment. »

Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.


prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de "ALLAH OUAKBAR !", et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu'à ce qu'il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d'un lieu cultuel. Il a fallu l'intervention des CRS pour calmer la situation.


Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l'édification d'un lieu de Culte, aux cris de "ALLAH OUAKBAR !" le 21 novembre 2008
, nécessitant l'intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l'association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l'acte de vente d'un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.


Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l'intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l'islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d'imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l'attention des services de renseignements et deux d'entre eux faisaient même l'objet d'un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l'année 2012, justifier leur expulsion.

Les fonctionnaires de police font mention d'un cas précis où le simple fait d'avoir rapporté, lors d'un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d'un prêche qui suivit l'émission, des menaces ont été proférées à l'encontre de tout traître qui renseignerait les autorités. Développement d'un climat délétère et malsain.

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l'Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l'Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L'UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L'association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. » Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d'une loi afin d'interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l'UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d'une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

"Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela."
[19:38]
Extrait d'un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école.

Diffusion de l'idéologie assez classique d'un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de "raser les murs". La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d'imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l'islamiste Elias d'Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L'UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l'Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n'a pas de pudeur et que l'on peut négliger et humilier, comme l'expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l'Union Européenne !! Rappelons que la Turquie limite la liberté d'expression, "avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."
L'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !).
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d'islamisation de la France et de l'Europe.


Le responsable Najib Azergui de l'UDMF, impliqué dans un réseau de l'Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 


Najib Azergui (à gauche), fondateur de l'UDMF, et l'islamiste radical Elias d'Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy
. Ci-dessous, un court extrait de l'intervention de Elias d'Imzalène :

"Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : "ne faites pas de communautaire", on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l'Académie, de vous retirer votre principale arme.
Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres. On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l'UDI, au lieu de dire : "pensez aux vôtres en premier plan." Soyez des Musulmans fiers de l'être et organisez-vous par rapport à cela".
On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l'ennemi : "soyez des citoyens". Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd'hui, on se rend compte que les lois d'apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d'arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd'hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd'hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n'est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n'a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu'on a réussi à vous retirer cette citoyenneté."
[37:00]
"les élections et après", conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M'Hammed Henniche (UAM-93), Elias d'Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d'Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l'UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des "traîtres", qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de "citoyen" vivre en "esclavage" en France. Seuls ceux qui font bloc et s'organisent, à l'instar de la communauté juive, prospèrent.
C'est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d'écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l'Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d'une conférence donnée par Elias d'Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

"Réapproprier vos espaces, c'est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m'a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu'on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal.
Il n'est plus possible aujourd'hui qu'on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd'hui, comment on a le courage d'envoyer notre fils ou notre fille à l'école avec tout ce qu'on est en train de leur apprendre. Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l'école c'est ce qu'on lui apprend.
Au lieu de pleurer, et de dire : "s'il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab !". Aujourd'hui, des soeurs se font virer de l'école parce que elles ont une jupe longue.
Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd'hui nous devons nous dire que les projets d'école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine."
[25:00]
"Pourquoi on n'est pas capable d'avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l'accueille, et on vous paiera même plus que les autres."
[29:12]
"Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c'est fait dans certaines villes de France et d'Europe, ils se sont rendus compte que l'Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars."
[30:32]
conférence de Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy "L'Islam, les médias et la communauté" le 14 juin 2013

Pour l'islamiste Elias d'Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l'école de la république, inadaptée à l'enseignement et aux valeurs de l'Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu'elle interdit le port du voile islamique à l'école et sur le lieu de travail. Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d'Imzalène.
L'objectif est donc de créer un État dans l'État, avec sa propre monnaie (le "Torcy-dinar"), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l'occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d'Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

"Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd'hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l'association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c'est quelque chose que l'on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable."
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l'association Rahma, l'acte de vente d'un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l'application de la charia. Bientôt la mise en place du "Torcy-dinar" ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 avril 2015

19/10/2014

Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

Massy est une commune française d'environ 43 000 habitants au sud-ouest de Paris, dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.
Pour satisfaire la communauté musulmane florissante, la municipalité de la ville dirigée par le maire UDI Vincent Delahaye, a cédé à la principale association islamique créée en 2003, le Conseil des Musulmans de Massy (CMM), un terrain de 3 200m² pour la modique somme de 100 000 euros afin d'y construire une Mosquée. Cet accord va à l'encontre des principes même de la laïcité, l'état français ne devant promouvoir aucun culte en offrant un terrain à un prix aussi dérisoire.
La municipalité de Massy a délivré le permis de construire de l'édifice le 4 janvier 2008. Le coût total du projet est estimé à 2,6 millions d'euros. Vincent Delahaye a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Massy le 25 juin 2011.
Ce gigantesque complexe islamique, non encore finalisé en 2014, se constitue d'une salle de prière pour hommes, d'une salle de prières pour femmes, d'une bibliothèque, d'une salle de conférence, d'un centre commercial, d'une école coranique, d'un minaret pour bien marquer la visibilité de l'édifice dans l'espace public, et d'un parking.


Le projet de la Grande Mosquée de Massy et son minaret

Le maire Vincent Delahaye porte le projet de la Grande Mosquée de Massy à bout de bras : il a participé à la cérémonie de pose de la première pierre le 25 juin 2011


La Grande Mosquée de Massy en cours de construction en 2013

La Mosquée est depuis quelques années déjà en fonction, et permet d'accueillir les précheurs de la religion de "Paix et Tolérance". Les enseignements de ces théologiens favorisent-ils le vivre-ensemble, l'Amour du prochain, la Tolérance et le Respect, ou embrigadent-ils la oumma de Massy dans le communautarisme ?

On peut remarquer tout d'abord, sur le site officiel de l'association islamique CMM (hard-copy), qu'elle est infiltrée par le réseau de prédicateurs de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L'ex-président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, vient régulièrement donner des conférences dans la Mosquée de Massy, comme le 18 octobre 2013 (hard-copy). D'après lui : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Parmi les autres prédicateurs de l'UOIF invités par le CMM, on peut noter la présence régulière de l'imam de la Mosquée d'Escaudain Hassan Iquioussen. Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.


Le prédicateur Musulman de l'Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 21 août 2011, le 31 août 2012, et le 20 juillet 2014

 

Nabil Ennasri, un fervent militant politique antisioniste, appelant les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls, l'ami Éternel d'Israël", lors des élections, a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 2 mai 2014 (hard-copy).


Le prédicateur de l'Islam politique antisionisle Nabil Ennasri, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 2 mai 2014

Autre invité prestigieux de l'Islam politique militant, Hani Ramadan a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 19 juillet 2014.
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Un court extrait de la conférence du prédicateur Hani Ramadan donnée à Massy le 19 juillet 2014 en gras italique ci-dessous (hard-copy):
"Il y a actuellement des manifestations ici à Paris en faveur de nos Frères qui souffrent en Palestine. La situation absolument monstrueuse à laquelle nous assistons dans l'agression du sionisme, qui révèle, par ce que nous pouvons voir, sa véritable nature, une idéologie barbare, colonialiste, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage."
[35:40]
"Les gens qui sont dans le mouvement islamique, qui sont formés dans le mouvement islamique depuis qu'ils sont jeunes, ils connaissent l'adversité par rapport à Israël, par rapport à l'entité sioniste."
[40:49]

Un discours classique de Hani Ramadan, transformant un lieu de culte, en tribune d'endoctrinement des Musulmans de Massy à la haine de l'état d'Israël, "l'entité sioniste".

L'Islam politisé antisioniste n'est pas la seule cause défendue par les prédicateurs militants de Massy. Les précheurs Musulmans vident le Christianisme de sa substance, en affirmant la supériorité de l'Islam sur toutes les religions.

Pour se faire une idée de la propagande employée, quelques extraits de sermons de conférenciers à la Mosquée de Massy, en gras italique ci-dessous, Abdesslam Souiki en démonstration :

"Tu lis les Évangiles. Déjà, le fait de lire les Évangiles, c'est une problématique, parce que Allah parle d'un Évangile, pas des Évangiles au pluriel. Après, il y a plein de traces perdues déjà, par le Coran, on le sait. Si cet Évangile, était le vrai Évangile, j'aurai dû trouver une trace du jeûne. Or le jeûne n'existe nulle part dans les Évangiles.
Cela prouve, on ne va pas dire que tout l'Évangile est falsifié, mais on peut dire ce que dit le Coran, il y a eu dans ces livres, une grande partie qui a été abrogée, une partie est tombée dans l'amnésie des gens, sans parler de falsification, parce que Allah n'a pas prévu que ces livres soient éternels, et soient à l'adresse de toute l'Humanité. Ïssa (le Jésus musulman) a été envoyé pour bannir Israël.
Allah n'a pas prévu pour ce livre d'être Universel. D'où le fait d'être affecté par cette notion d'abrogation, d'amnésie. Il y a des notions qui sont à l'égal de ce qui a existé dans la Bible, par exemple le Décalogue, les Dix Commandements de Moïse, on les retrouve dans [les textes Sacrés de l'Islam]. Tous les versets que Allah a révélé en guise de dernière mise à jour pour servir et profiter à l'ensemble de l'Humanité ne parlent pas d'une abrogation intra-coranique, mais d'une abrogation inter-livres. C'est une abrogation qui oppose le Coran aux livres précédents."
[49:00]
"A chaque fois qu'il y a un brin de paix, d'accalmie, ils nous créént : le 11 septembre, le RER B, ...pour faire régner un climat de terreur, parce que l'homme quand il est dans la terreur, il ne peut pas réfléchir, il ne peut faire bon usage de ses facultés, l'étincelle entre le Coran et la lumière imprimée par Allah en nous, ne fera pas masse parce que la terreur est là. Les média qui font peur, qui font augmenter l'islamophobie, c'est parce que tu as une lumière qui épouse parfaitement la nature de l'homme."
[01:20:31]
conférence sur le thème "Islam et Liberté" du prédicateur Abdesslam Souiki à la Grande Mosquée de Massy le 12 septembre 2013 (hard-copy)

 


Le prédicateur antichrétien Hatim Achikhan en conférence à la Mosquée de Massy le 17 novembre 2013. D'après lui, le Christianisme oppresse la femme, tentatrice et pécheresse, alors que l'Islam la libère.

"On voit comment Allah dans le Coran, à aucun moment n'a fait une séparation entre l'homme et la femme. Les deux ont reçu le message divin, au même titre."
[17:12]
"A aucun moment on est sur le rythme du récit biblique où la femme, c'est elle qui est la source du péché. C'est elle qui pousse l'homme vers la tentation, l'homme c'est un saint, et c'est la femme qui le pousse vers la tentation. ça, c'est une compréhension biblique, qui n'a rien à voir avec cet esprit de la compréhension musulmane.
[18:55]
Hatim Achikhan - "La femme musulmane: constats, défis et engagements" - 17 novembre 2013 (hard-copy)

Pour ces prédicateurs, l'Islam est la SEULE religion valable, puisque le Coran annule et remplace la Bible et le Christianisme, une religion qui mépriserait la femme source de péchés, alors que les préceptes islamiques libèreraient la femme, que le Coran aurait élevé à l'égal de l'homme d'après Hatim Achikhan.
On remarque également de la part d'Abdesslam Souiki l'habituelle réthorique sur la théorie du complot, les média inciteraient à l'islamophobie, à la haine des Musulmans, alors qu'ils ne font que rendre compte des atrocités de l'Islam à travers la planète (11 septembre, jihad au Mali, en Syrie, en Irak, en Indonésie, ...).
Comment les Musulmans de Massy peuvent-ils respecter les Chrétiens, si les imams préchant dans la Mosquée de Massy leur expliquent que le Christianisme méprise les femmes ? Que le Coran a été envoyé pour remplacer la Bible ? Que les média occidentaux complotent contre les Musulmans ? Cela facilite-t-il le respect entre communautés ?

Peut-être Hatim Achikhan devrait-il également relire les sourates du Coran sur les femmes :

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - Les femmes - 4:34

"Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles."
Le Coran - Les femmes - 4:11

Hatim Achikhan devrait aussi se poser quelques questions : si la femme dans le Christianisme est seule source de péché et de tentation comme il le prétend, pourquoi tant de Basiliques, d'Églises, de Cathédrales, de chapelles à travers le Monde portent-elles des noms de femmes ?



La Basilique Sainte-Clotilde à Paris

Vincent Delahaye, maire UDI de Massy, collabore activement à l'islamisation de la ville, et contribue au communautarisme en autorisant la venue de prédicateurs de l'Islam politique antioccidental, antisioniste, intolérants, et antisémites sur la commune. Quel avenir pour les jeunes Musulmans qui sortiront de l'école coranique de la Grande Mosquée de Massy ? Seront-ils des citoyens parfaitement intégrés dans la société ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 18 octobre 2014

11/04/2014

Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Chartres (association la Plume Chartraine) : « Dans deux passages du Coran, il y a l’obligation pour la femme de porter le voile. »

Chartres est une commune d'environ 40 000 habitants dans le département d'Eure-et-Loir (90 km au sud-ouest de Paris). La ville est connue historiquement pour sa cathédrale gothique, lieu de pèlerinage traditionnel pendant le dimanche des Rameaux et la Pentecôte.

La cathédrale de Chartres

Depuis trois décennies, Chartres et le département d'Eure-et-Loir connaissent une vague d'immigration importante, avec une forte représentativité de la communauté musulmane. Des associations pour développer le culte musulman se multiplient, 13 lieux de culte islamique sont répertoriés sur le département. La communauté obtiendra la permission du maire UMP Jean-Pierre Gorges, de construire une Grande Mosquée, qui sera inaugurée le premier juillet 2012.
Ce complexe islamique a été construit sur un terrain de 7200 m². D’une surface de 1200 m² la Mosquée peut accueillir entre 700 et 800 Fidèles. Le coût global de construction de l'édifice est d’environ un million d’euros.

La façade d'entrée de la Grande Mosquée Anoussra de Chartres

Inauguration de la Grande Mosquée Anoussra de Chartres le 1 juillet 2012, par le maire UMP Jean-Pierre Gorges (au centre) et Mohamed Moussaoui, président du CFCM (à droite)

Parmi les associations cultuelles de la ville, on peut noter la Plume Chartraine, une association islamique indépendante et privée créée en 2007, proposant l'étude de la langue arabe, et des activités culturelles. Elle s'est développée en 2012 avec de nouveaux locaux et des cours d'initiation aux Sciences Islamiques (charia) pour adultes à partir de 16 ans. L'association a également ouvert une école coranique, et propose désormais des cours d'initiation aux Sciences Islamiques pour enfants et une classe pour l'éveil des maternelles (hard-copy).

Au travers de cinq matières au choix, le cursus se présente sur une année :
- Introduction à l'Etude de l'Islam
- Initiation au Fiqh
- Sirah (biographie) du Prophète Mohamed
- Langue Arabe (niveau débutant) ou (niveau intermédiaire).
- Tajwîd (règles, pratique et mémorisation du Coran)

Quel enseignement est prodigué à la communauté musulmane de Chartres ?

Le 11 mai 2013, les responsables de l'association de la Plume Chartraine reçoivent le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Quelques extraits de sa conférence donnée devant les Musulmans de l'association chartraine, sur "Le sens des priorités", en gras italique ci-dessous :

Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Chartres (Plume Chartraine) le 11 mai 2013, pour qui l'Islam est un État, un gouvernement, une juridiction, une armée.

"L'imam Hassan Al-Bannah dans l'un de ses principes qu'il avait donné disait en substance : "L’islam est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie. C’est à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force, ou encore le pardon et la justice.
C’est également une culture et une juridiction, ou encore une science et une magistrature. C’est également une matière et une ressource, ou encore un gain et une richesse. C’est également une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée. C’est enfin une croyance sincère et une saine adoration.
L’islam c’est tout cela de la même façon ». Donc vous observez qu'il a mis les choses qui sont en règle général les plus importantes : c'est-à-dire la croyance sincère et la saine adoration vers la fin, alors que c'est le plus important dans cette pensée, et qu'il a fait passer tous les autres aspects de la vie, l'Islam touche tous les domaines de la vie, en tant que tel, une dimension politique, économique, culturelle, cultuelle et sociale. Tous les domaines sont concernés. Il faut avoir une idée de l'Islam qui englobe tous ces aspects."
[09:50]

"Exemple, la question du voile pour les femmes : certains ont prétendu que ce n'était pas une obligation inscrite dans les textes et ils se sont trompés. Dans deux passages du Coran, il y a l'obligation pour la femme de porter le voile, dans la tradition, la Sunnah, est indiquée l'obligation de porter le voile. Donc, cela fait partie des règles de l'Islam."
[11:38]
conférence de Hani Ramadan pour les Musulmans de l'association la Plume Chartraine, le 11 mai 2013 à Chartres (hard-copy)

Hani Ramadan cite les textes de son grand-père Hassan Al-Bannah, le fondateur de l'organisation politique des Frères Musulmans. Pour rappel, le parti des Frères Musulmans a été classé comme terroriste par le nouveau gouvernement égyptien depuis décembre 2013.


 La confrérie des Frères Musulmans

Hani Ramadan reprend l'idéologie des Frères Musulmans en expliquant aux Fidèles de la Mosquée de Chartres que l'Islam englobe en totalité la vie des Croyants. D'après le prédicateur, l'Islam est un État avec un gouvernement, une juridiction, une armée, elle a une dimension politique, économique, culturelle, cultuelle et sociale. Totalitaire.
Ces principes idéologiques sont évidemment incompatibles avec les structures d'une société de type occidental et des institutions de la République Française. Au fur et à mesure que cette propagande idéologique s'étend, à travers les prédications dans les Mosquées, les réseaux sociaux Internet, les revendications et pressions seront de plus en plus fortes pour demander l'application des principes islamiques, tout en accusant d'"islamophobes", de racistes, tous ceux qui tenteraient de s'opposer à la montée en puissance de l'Islam.

On remarque que parmi les lois de la constitution d'un futur État Islamique proposées par Hani Ramadan, que le voile n'est pas un choix, c'est une obligation de le porter pour la femme Musulmane. Le corps de la femme, une obscénité, ne peut être montré aux hommes, elle doit conserver sa pudeur.
La Beauté, la Sensualité, le Charme, la Séduction sont à proscrire car ils mettent à l'épreuve le Musulman. Une femme ne respectant pas ces principes islamiques ne peut être vue que comme un déchet, incitant au vice, à la fornication et à la prostitution. Cela correspond-il au modèle social occcidental ?

 

Le 4 avril 2014, le président du Collectif des Musulmans de France (CMF) Nabil Ennasri est venu donner une conférence devant les Musulmans de l'association de la Plume Chartraine (hard-copy).

Nabil Ennasri est un militant de l'Islam politique antisioniste, antioccidental et anti-France. Il maintient une page Facebook officielle (hard-copy) sur laquelle il développe sa propagande.
Ses conférences devant les Fidèles Musulmans visent à les liguer contre la communauté nationale française. Pour Nabil Ennasri, les Musulmans sont en danger en France, l'État français, et ses institutions cherchent à les éliminer. Ils doivent donc réagir et ne pas se laisser faire. (écoutez sa conférence donnée à la Mosquée du Havre). (lien Youtube)

Propagande anti-France diffusée par Nabil Ennasri sur sa page Facebook (hard-copy)

Nabil Ennasri est également un fervent détracteur de Manuel Valls qu'il considère comme un ennemi.


Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls", l'"ami Éternel d'Israël" [04:33]

Nabil Ennasri en parlant de Manuel Valls : "Cet homme devient donc Premier ministre de la France. Quelle régression. Affligeant." (hard-copy)

La diffusion de l'Islam politique antioccidental, anti-France, rejetant les valeurs de la république française pour les remplacer par celles de la charia islamique, aide-t-elle les Musulmans de Chartres à trouver leur voie pour s'intégrer dans la société ?

Le maire UMP Jean-Pierre Gorges laisse l'Islam politique des Frères Musulmans se développer dans sa municipalité de Chartres. Bientôt, dans une ou deux décennies, la ville deviendra-t-elle une terre d'Islam avec la Charia pour législation ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 avril 2014

29/11/2013

Inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg, ou quand Manuel Valls et les dhimmis de la République enracinent l’Islam Radical sur le sol français

Strasbourg est une des villes phares de l'Est de la France du département du Bas-Rhin, elle est, avec plus de 270 000 habitants, la première commune intra muros du Grand Est français, ayant également pour titre "capitale de l'Europe". Les villes du nord et de l'Est de la France ont vu arriver au fil des 30 dernières années, une importante immigration Musulmane. Celle-ci, toujours plus nombreuse, est désireuse de s'émanciper et de revendiquer le droit d'avoir des lieux de culte décents, on peut se référer par exemple à l'association Musulmane AMAL de Mulhouse gangrénée par l'Islam Radical, bientôt en passe de disposer d'un immense complexe islamique pour y endoctriner les Musulmans.

Les Musulmans de Strasbourg disposent déjà d'une immense Mosquée pour pratiquer l'Islam sans restriction, et ont une validation officielle des autorités françaises, puisque la Grande Mosquée de Strasbourg a été inaugurée en grande pompe le 27 septembre 2012 en présence de plusieurs officiels du gouvernement français. Plus de 1 200 personnalités, dont des responsables politiques, des représentants catholiques, protestants et juifs, de même que le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, étaient présents à la cérémonie. Implanté à moins de 2 km de la cathédrale, au bord de la rivière Ill, le nouveau lieu de culte était déjà utilisé au quotidien depuis le ramadan d'août 2011. Il peut accueillir quelque 1.500 fidèles, dans une salle de prière de 1.300 m2, la plus grande de France devant la Mosquée d’Évry-Courcouronnes (800 m2). Le bâtiment est surmonté d’un imposant dôme de cuivre de 16 mètres de diamètre, mais n’a pas de minaret.
Le projet, qui date de 1993, a coûté 10,5 millions d’euros, dont 26 % financés par les collectivités locales grâce aux spécificités du droit d’Alsace-Moselle, L'édifice a bénéficié de subventions publiques comme celles de la mairie de Strasbourg (610.000 euros), du Conseil régional d’Alsace (420.000 euros) et du Conseil général du Bas-Rhin (510.000 euros), 37 % par le gouvernement marocain, et 13 % par l’Arabie Saoudite et le Koweït. Les autorités de ces pays étaient d’ailleurs représentées lors de la cérémonie de l'inauguration.

La Grande Mosquée de Strasbourg


  Fidèles Musulmans devant la Mosquée pendant la prière de l'Aïd

Des Fidèles Musulmans pendant une Prière à la Grande Mosquée de Strasbourg

Qu'en est-il de la doctrine islamique diffusée dans la Mosquée ? L'ingérence des puissances étrangères dans les affaires de la Mosquée de Strasbourg fait que l'état français n'a en pratique absolument aucun contrôle sur ce qui est enseigné à l'intérieur de l'édifice, et permet au fondamentalisme islamique de progresser et de s'exprimer sans aucune entrave, par l'intermédiaire de prédicateurs politico-religieux étrangers.

De fait, le Maroc, l'Arabie Saoudite et le Koweït désirant imposer les valeurs islamiques en France, interdisent toute construction d'une Église sur leur territoire. Le Koweït a trois paroisses et interdit toute autre construction d'une Église, l'Arabie Saoudite ne reconnait que l'Islam, aucune Église n'est permise sur son sol, les cheikhs saoudiens propagent un Islam particulièrement radical, le wahhabisme (voir par exemple, l'article sur l'Islam wahhabite à la Mosquée de Puteaux), et la dernière Église construite au Maroc date de l'époque coloniale (1956).

Lors de la cérémonie d'inauguration de la Mosquée, on peut être surpris par exemple de constater la présence de l’islamiste bosniaque Mustafa Ceric, Grand Mufti de Bosnie-Herzégovine jusqu'en 2013, politico-religieux ayant encouragé la venue de Moudjahidines étrangers en 1995 pendant la guerre entre serbes et bosniaques, et en suscitant la polémique en demandant l'incorporation de la Charia (Loi et juridiction islamique) dans la constitution de Bosnie, le 15 août 2009. L'Observatoire de l'islamisation a développé un dossier complet sur Mustafa Ceric, en montrant comment durant la guerre, il appela les jihadistes du monde entier à terminer l'épuration ethnique anti-serbe initiée par Izetbegovic avec ses escadrons de la mort les "Cygnes noirs", les milices neo-nazies HOS ou les "Hirondelles". Mustafa Ceric a eu l'insigne Honneur de diriger la prière Musulmane le 28 septembre 2012 à la Grande Mosquée de Strasbourg. (hard-copy)

le Mufti islamiste bosniaque Mustafa Ceric invité à diriger la prière à la Grande Mosquée de Strasbourg le 28 septembre 2012

Également présent le jour de l'inauguration, Tareq Oubrou, futur recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux et membre de l'UOIF. (hard-copy) L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus d'une cent cinquantaine d'associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Il y a quelques années Tareq Oubrou, enseignait l'Islam fondamentalisme des Frères Musulmans et de son fondateur Hassan Al-Bannah, qu'il considère comme un maître, et expliquait devant les Fidèles Musulmans que le Califat (l'état Islamique gouverné par la Charia) est le but ultime pour l'ensemble de la communauté Musulmane, toute autre politique est "basée sur le mensonge".

773014MosqueBordeauxTareqOubrou.png

"Le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Califat est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat."
Le cheikh Tareq Oubrou, membre de l'UOIF, lors d'une conférence dans les années 1990, invité à la Grande Mosquée de Strasbourg le 27 septembre 2012

L'influence de l'idéologie politique des Frères Musulmans ne se limite évidemment pas à cette seule journée d'inauguration. On peut par exemple remarquer que le Cheikh égyptien Khaled Hanafi est venu donner une conférence dans la Grande Mosquée de Strasbourg le 2 juin 2012. Ce prédicateur a été formé à l'université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de la formation de la doctrine sunnite des Frères Musulmans comme le relève l'Observatoire de l'Islamisation. (pour une étude complète sur l'université Al-Azhar, se référer à l'ouvrage de Joachim Véliocas "l'Islamisation de la France p93-108")

Le cheikh égyptien Khaled Hanafi (à droite) [ici avec son mentor, le cheikh antisémite égyptien Youssouf Al Qaradawi], membre des Frères Musulmans, invité à donner une conférence à la Grande Mosquée de Strasbourg le 2 juin 2012 (hard-copy)

Par ailleurs, la Mosquée de Strasbourg accueille régulièrement le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bûthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses ouvrages on peut trouver des citations telles que :

“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.”
[...]
Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante. »

extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bûthi

Le Cheikh syrien Saïd Ramadan Al-Bûthi, conférencier à la Grande Mosquée de Strasbourg

Saïd Ramadan Al Bûthi, a défendu le port du voile islamique dans les pays non musulmans lors d’une série de conférences données à Strasbourg en décembre 2003 sur le thème de la famille. Il a accusé la politique d’hégémonie culturelle des pays riches. Une politique soutenue par une propagande dont le but est d’instaurer le modèle occidental sur toute la planète au nom de la liberté et du progrès social. De l’avis du Cheikh, la finalité inavouable de ce projet est l’aliénation de la famille musulmane afin de la mettre au même plan qu’une famille non musulmane à portée de la dislocation et de l’éclatement. Les musulmans favorables à la loi sur le voile islamique sont, d'après lui, des hypocrites (mounafiqoun).

Quelle est la base de l'enseignement coranique diffusé dans la Mosquée ? Suit-il aussi les préceptes politiques des Frères Musulmans ? Le site internet officiel de la Grande Mosquée de Strasbourg met en ligne une liste de livres recommandés pour maitriser et acquérir de solides connaissances de la Religion de "Paix et Tolérance", l'Islam. Étudions quelques uns de ces ouvrages.

 

BIBLIOGRAPHIE PROPOSÉE PAR LA GRANDE MOSQUÉE DE STRASBOURG

 

"LE LICITE ET L'ILLICITE EN ISLAM" - Youssef Al-Qaradawi (lien - hard-copy)

Youssouf Al Qaradawi est le mentor des Frères musulmans et chef du Conseil européen de la fatwa et de l’institut de formation des imams de l’UOIF. Les Frères Musulmans ont eu une très forte influence dans la mise en place de gouvernements islamistes après les soulèvements du « Printemps Arabe » (Tunisie, Égypte et actuellement en Syrie). Al Qaradawi diffuse dans son livre, la propagande totalitaire de ce mouvement politico-religieux : la mise en place de la Charia. Il explique par exemple dans son ouvrage que tous les homosexuels doivent être exterminés :

488671Qaradawijuifs2.jpg

Le Cheikh égyptien Youssouf Al Qaradawi "Est-ce qu’on tue l’actif et le passif, par quels moyens les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu ou on les jetant du haut d’un mur, cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen de débarrasser la société islamique de ces êtres nocifs qui conduisent à la perte de l’humanité"
extrait de "le licite et lillicite en Islam" p174-175

"Le Messager (BSLD) a réuni ensemble le caractère sacré des biens, du sang et de l’honneur. Il a fait du vol un acte s’opposant aux préceptes de la foi. Il a dit en effet : « le voleur n’est pas croyant au moment où il commet le vol. » (Unanime) Dieu exalté a dit « Le voleur et la voleuse, coupez-leur la main en punition de ce qu’ils ont commis à titre de sanction de Dieu. » (5:38)"
extrait de "le licite et lillicite en Islam" p328

Youssef Al-Qaradawi, un des principaux idéologues et mentor des Frères Musulmans, explique devant plusieurs millions de personnes sur la télévision Qatari Al-Jazeera en 2009 que les Juifs seront bientôt punis par la main des Croyants, et que s'il le faut, il les tuera lui-même, même en fauteuil roulant.

"ISLAM, LE FACE À FACE DES CIVILISATIONS" - Tariq Ramadan (lien - hard-copy)

L'islamiste Tariq Ramadan est un prédicateur très médiatique, revendiquant un Islam politique, la création d’un État Islamique sous la Charia incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental, délivrant des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions de racisme de la part des français non-musulmans, la non mixité sociale homme / femme dans les piscines, ou défendant des prédicateurs antisémites sur son site Internet.


le prédicateur Tariq Ramadan Des extraits de son ouvrage "Islam le face à face des civilisations" sont disponible sur ce lien, où il défend l'avènement d'un état islamique à la place de l'Occident décadent.

« Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
(page 36)


« La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
(page 35)

« De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
(page 38)

 

"ISLAM ET LA DÉRIVE DE L'OCCIDENT" - Hani Ramadan (lien - hard-copy) Hani Ramadan, (frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, ce prédicateur donne des conférences devant les Musulmans et va jusqu'à déformer les Écritures des Évangiles de la Bible pour justifier son antisémitisme :

517046HaniRmadan.jpg

  Le prédicateur Hani Ramadan "Écoutez les termes utilisés dans l’Évangile : "Serpents, race de vipères", Jésus lui-même craint les juifs, et sait qu’ils cherchent à le tuer, c’est un passage qui nous autres Musulmans nous rappelle des versets du Coran qui nous disent : « Pourquoi avez-vous tué les Prophètes auparavant, si vous étiez Croyants ?"
01:01
[...]
"Eux-mêmes, prétendant qu'ils sont absolument élus, vont exclure les autres et vont être les artisans de leurs propres malheurs."
01:50

Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D'après lui, l'Occident décadent est contaminé par l'Antéchrist, le "Dadjhal", un borgne de l'oeil droit, et seul l'Islam et la Charia peuvent le guérir.

 

"QU'EST-CE QU'UN ÉTAT ISLAMIQUE ?" - Saïd Ramadan (lien - hard-copy)

Saïd Ramadan est le père de Tariq et Hani Ramadan, il fut l'un des disciples les plus importants de Hassan Al-Bannah, le fondateur de l'organisation politico-religieuse des Frères Musulmans. A partir des années 1950, Il est à l'origine de l'Internationalisation de la Confrérie des Frères Musulmans, l'importation et l'installation de leur idéologie en Europe, tout d'abord en Allemagne, en Suisse (il crée l'institut islamique de Genève qui sera dirigé par la suite par son fils Hani Ramadan) et de sa propagation en France (qui deviendra l'UOIF). Les livres de Saïd Ramadan ont pour sujet l'Islam politique, la mise en place d'un État Islamique sous la gouvernance des Lois de la Charia.


"Toutes les idées religieuses qui modèlent l'imaginaire et le contenu de l'esprit humain et qui déterminent l'action de la volonté humaine sont totalitaires potentiellement ou par leur principe. Elles doivent chercher à imposer leurs propres valeurs et leurs propres règles à toutes les activités et toutes les institutions sociales, des écoles primaires à la loi et au gouvernement."
Saïd Ramadan - "Islamic law, its scope and equity"


  "JALONS SUR LA ROUTE DE L'ISLAM" - Sayyid Qutb (lien - hard-copy)

Sayyid Qutb, islamiste égyptien, fut une des figures majeures des Frères Musulmans dans les années 1950-1960, et son influence fut considérable, en particulier après la publication de son ouvrage le plus important "Les Jalons sur la route de l'Islam", il a façonné de manière définitive ce qui sera la doctrine officielle des Frères Musulmans. Les Jihadistes d'Al Qaïda se revendiquent de son idéologie, et ses écrits sont régulièrement cités sur les sites fondamentalistes Musulmans (par le groupe Jihadiste Ansar Al Haqq de la Mosquée de Gagny par exemple) Il reprend également à partir des textes Sacrés du Coran et de la Sunna du Prophète Mohamed, l'idée d'une "lutte contre les Juifs", en écrivant au début des années 50 l'opuscule "Notre combat contre les Juifs". Dans son commentaire de la sourate 5, Sayyid Qutb réaffirmera l’accusation : « Depuis les premiers jours de l’islam, le monde Musulman a toujours dû affronter des problèmes issus de complots Juifs. (…) Leurs intrigues ont continué jusqu’à aujourd’hui et ils continuent à en ourdir de nouvelles." Thèmes et discours repris aujourd'hui par les dirigeants des Frères Musulmans. Arrêté par Nasser pour complot contre l'État Égyptien, Sayyid Qutb sera pendu en 1966 devenant ainsi un martyr de l'Islam. Quelques extraits de son ouvrage ci-dessous :

Le journaliste et théologien Sayyid Qutb et son ouvrage "Jalons sur la route de l'islam", une référence majeure pour les Frères Musulmans, il sera condamné et pendu par le régime égyptien de Nasser en 1966

"La direction de l'humanité par l'Occident touche à sa fin, non parce que la civilisation occidentale a fait faillite sur le plan matériel ou parce que sa puissance économique et militaire est affaiblie, mais parce que le monde occidental a rempli son rôle et épuisé son fonds de valeurs, qui lui permettait d'assurer la direction de l'humanité."
"Jalons sur la route de l'Islam", page 9

"L'Islam est la seule civilisation, et la société musulmane est la seule société civilisée."
"Jalons sur la route de l'Islam", page 170

 

"LA RISÂLA, LES FONDEMENTS DU DROIT MUSULMAN" - shafi'i (lien - hard-copy)

La Risâla est une véritable référence pour comprendre le droit musulman et ses principes, écrit par l’imâm Ash-Shâfi (767-820), fondateur de l’école chaféite. On peut trouver un chapitre complet dédié à la Guerre Sainte (Jihad), quelques extraits en gras italique ci-dessous de l'ouvrage, reproduits par l'observatoire de l'islamisation. (copie1, copie2, copie3)

"Il a dit (le Prophète) Tuez les associants où vous les trouverez, capturez-les, bloquez-les, tendez-leur toutes sortes d'embûches. Seulement s'ils se repentent, accomplissent la prière, acquittent la purification, dégagez-leur le chemin. Dieu est tout Pardon et Miséricordieux. Coran IX.5"

"976. Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au jour dernier, ni n'interdisent ce que interdisent Dieu et son Envoyé, et qui, parmi ceux qui ont reçu l'Écriture, ne suivent pas la religion du Vrai, et cela jusqu'à ce qu'ils paient d'un seul mouvement une capitation en signe d'humilité. Coran IX.29"

"977....L'Envoyé de Dieu a dit : je ne cesserai de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils professent il n'y a de Dieu que Dieu. S'ils le font, ils rendent inviolables à mes yeux leurs personnes et leurs biens, sous réserve de leur [soumission à] la Loi [Musulmane]. [Quand au reste], il n'y a de comptes à rendre qu'à Dieu."

Classification de devoirs de stricte obligation Le devoir individuel 980. Sha'fi dit : ces versets coraniques sont susceptibles de signifier que le Jihad, et tout particulièrement la mobilisation en armes, est un devoir de stricte obligation pour tous les musulmans, sans exception: il comprend en particulier le départ en campagne, imposé à tout homme qui en est physiquement capable, nul n'a le droit d'y déroger, comme sont l'obligation stricte des prières rituelles, le Pélerinage à la Mecque et l'aumône légale. Aucun Croyant par conséquent, auxquels ces devoirs sont imposés ne peut s'y soustraire sous prétexte qu'un autre les accomplit à sa place, car l'action accomplie par l'un, n'est pas mise au compte d'un autre."

La doctrine shafi' préconise que le Jihad, la Guerre Sainte contre les Infidèles (non-Croyants) est une obligation pour les Musulmans contre tout ce qui entrave la progression des préceptes islamiques. Un chapitre complet d'incitation à la haine et au meurtre.

 

"LA VOIE DU MUSULMAN" - Abu Bakr Al-Jazairi (lien - hard-copy)

Autre ouvrage de référence, un guide pour tout bon Musulman, de Abu Bakr Al-Jazairi : "Il est du devoir des musulmans, [… ] de se doter de toutes sortes d’armements et de se perfectionner dans l’art militaire, [… ] défensif, mais aussi offensif, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut [… ], de fabriquer tout genre d’armes, même au détriment de la nourriture, de l’habillement et du logement dont on peut se passer. Alors le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes"


"LES JARDINS DES VERTUEUX" - An-Nawawi (lien - hard-copy)

Le "Jardin des Vertueux" est une compilation des Hadiths authentiques rassemblés et expliqués par l'imam An-Nawawi (631-676). Les Hadiths sont des commandements dictés par le mode de vie du Prophète rapportés par ses contemporains (Boukhari et Muslim essentiellement), et de sourates du Saint Coran. Le livre permet de synthétiser les précieux versets afin de guider le Musulman dans ses questionnements et sa Foi. Ces Hadiths sont répartis en chapitres pour mieux structurer la compréhension des textes Saints. Après le Coran, « le Jardin des vertueux » est une référence absolue pour tout bon Musulman pratiquant désirant acquérir les rudiments de la Foi, de la pensée, et des préceptes islamiques.

Il faut bien comprendre que les Hadiths ne sont pas simplement des récits, ils sont l’essence de la Sounna, et dictent aux Musulmans ce qui est licite, illicite, les bases de leur comportement en famille, en société, ainsi que leur relation avec les non-musulmans. Ces règles de vie doivent être entièrement calquées sur la vie du Prophète Mohammed et de ses disciples vivant au VII Siècle, elles sont valables pour tous les Musulmans, en tous temps et à toute époque. Cet ouvrage est conseillé par exemple par la grande Mosquée de Tours, la Mosquée de Vigneux-Sur-Seine , la Mosquée de Bobigny, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes ou la Grande Mosquée de Lyon, on peut le trouver en téléchargement auprès des sites de la communauté musulmane de France comme islamhouse, ou en vente sur Amazon. Quelques extraits de chapitres du livre ci-dessous :

LE LIVRE DE LA GUERRE SAINTE

234. Les vertus du combat 1348. Selon Abou Oumama, le Prophète a dit : « Celui qui n’a pas combattu, ou n’a pas équipé un combattant, ou encore n’a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud) 1349. Selon Anas, le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud) Coran 9.36 : Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent. Coran 2.216 : Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. Coran 9.14 : Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant. 1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j’étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » – « Oui, répondit le Prophète, si tu es tué en faisant montre de constance, d’abnégation et si tu fais face à l’ennemi sans jamais lui tourner le dos."

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » – « Au Paradis, répondit le Prophète. » L’homme jeta alors les quelques dattes qu’il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu’à la mort. [Muslim]

1352. Selon Abou Hourayra et Jabir, le Prophète a dit : « La guerre, c’est l’art de tromper l’ennemi. » [Bukhari et Muslim]

1354. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lesquels d’entre vous tenez-vous pour martyrs ? » Ils répondirent : « Ô Envoyé de Dieu, celui qui est tué au service de Dieu est considéré martyr. » Le Prophète reprit alors : « Les martyrs de ma communauté seraient bien peu nombreux ! » Ils demandèrent : « Qui d’autre, Prophète de Dieu ? » – « Quiconque est tué pour la cause de Dieu est martyr. Celui qui meurt au service de Dieu est martyr, de même que celui qui meurt de la peste, d’une maladie du ventre ou de la noyade, conclut le Prophète. » [Muslim]

LE LIVRE DES INTERDICTIONS

265. La permission de maudire ceux qui commettent des péchés « Que Dieu maudisse les Juifs; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de prière ». « Que Dieu maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes; et que Dieu maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes ».

LE LIVRE DE LA FOI, DE LA MORALE, DE LA FAMILLE, DE LA VIE EN SOCIÉTÉ

35. Le droit de l’époux sur sa femme (hard-copy)

281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin. [Bukhari et Muslim]

282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim]

284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i)

285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi)

290. L’interdiction de regarder une femme

291. L’interdiction de se trouver seul en présence d’une femme

1629. Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : « Ne vous isolez pas avec une femme sauf en présence d’un de ses proches parents, de ceux qu’elle ne peut épouser. » [Bukhari et Muslim]

LE LIVRE DES PRECEPTES SUIVIS EN VOYAGE

179. L’interdiction faite à la femme de voyager seule

LE LIVRE DES ANECDOTES DIVERSES

1820. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. » [Bukhari et Muslim]


"QUARANTE HADITHS' - An-Nawawi (lien - hard-copy)

Dans la continuité de sa compilation "Les Jardins des Vertueux", l'imam An-Nawawi a rassemblé ce qu'il considère comme les hadiths les plus importants que tout Musulman se doit de respecter, ces Hadiths sont disponibles en livre chez le site de commerce en ligne Amazon, ou sur plusieurs sites en ligne, par exemple le site de la Mosquée de Saint-Germain-En-Laye. (hard-copy), de la Mosquée de Villejuif, de la Mosquée de Villeneuve-La-Garenne (hard-copy) ou de la Mosquée de Haguenau (hard-copy). quelques uns d'entre eux décrits ci-dessous :

HADITH 8 : "D’après Ibnou Omar(que Dieu soit satisfait de lui et de son père), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit: « Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa . S’ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu’ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l’Islâm, mais Dieu réglera le compte de leurs (intentions vraies)".

Il semblerait que l’Islam soit la seule et vraie religion, on fait ici notion de combat "contre les Hommes", idéologiquement, la conquête pour propager l’Islam.

HADITH 14 : "selon Abôu Masoûd (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut) a dit: "Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s’agit d’un des trois coupables que voici: le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane".

Cet hadith rend licite le meurtre dans certaines conditions, et dit clairement qu’un Musulman ne peut quitter sa Religion, (apostat) sous peine de mort. Est-ce qu’une Religion peut autoriser une personne à tuer une autre personne ? Cela ne vous paraît-il pas singulier ? Quel impact cet enseignement peut avoir sur de jeunes Musulmans ? Pour les plus influençables d’entre eux, ne peuvent-ils pas être perturbés ?

HADITH 17: "selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs (que Dieu soit satisfait de lui), l’Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam , (à lui, bénédiction et salut), a dit: "Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lors donc que vous tuez, tuez bien. Lors donc que vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son coutelas et traite bien sa victime".

Avec les enseignements des prédicateurs provenant de pays diffusant un Islam revendicatif, et les ouvrages conseillés par les responsables de la Grande Mosquée de Strasbourg, faisant l'apologie de l'antisémitisme, de la misogynie, glorifiant le Jihad (Guerre Sainte) et rejetant toutes les Valeurs, Traditions et Moeurs Occidentales, pensez-vous que c'est un Islam de Paix, de Tolérance qui est diffusé aux jeunes Musulmans de Strasbourg dans l'école coranique de la Mosquée ? Seront-ils bien intégrés dans la société civile occidentale, ou formeront-ils à terme une communauté à part ?

Pour conserver la paix sociale, faire face aux revendications toujours plus pressantes des associations Musulmanes, s'assurer un électorat communautaire, et par peur d'être taxé de raciste ou d'"islamophobe", les élites qui nous gouvernent se comportent en dhimmis, c'est-à-dire que, à l'instar des Chrétiens de l'Empire Byzantin devant la pression et la percée de l'Islam au XV Siècle, elles finissent par céder avec conviction et virulence à toutes les exigences des associations et groupes Musulmans. Une soumission progressive aux préceptes islamiques, jusqu'à, dans le cas de Byzance, sa décadence finale par la chute de Constantinople et son islamisation en 1453.

"Ce moment émouvant est aussi un moment solennel pour la Communauté musulmane strasbourgeoise, car cette Grande mosquée constitue une avancée considérable dans l’histoire de son insertion dans notre cité, et il l’est également pour tous les Strasbourgeois, au nom desquels je m’exprime, car je sais que l’inauguration de ce lieu de culte figurera désormais parmi les dates essentielles de l’histoire de notre ville."
Roland Ries, Maire socialiste de Strasbourg, discours lors de l'inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg le 27/09/2012

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, entouré de responsables marocains, koweïtiens et saoudiens lors de l'inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg

"En permettant, puis en accompagnant ce projet de Grande mosquée, la Ville de Strasbourg a fait plus qu'offrir un lieu de culte supplémentaire aux fidèles. Cette Grande mosquée, implantée à moins de deux kilomètres de la Cathédrale Notre Dame, a la force du symbole. Elle donne à l'Islam son envergure, son éclat, sa grandeur. Elle donne à l'Islam toute sa place. Oui, l'Islam a toute sa place en France, car l'Islam de France, c'est aussi la France."
Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur, discours lors de l'inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg le 27/09/2012


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 17 novembre 2012

Pour Khalil Merroun, recteur de la grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes : « Il n’existe pas de Culture Judéo-Chrétienne Occidentale »

La mosquée d'Evry-Courcouronnes ouverte en 1994, est la plus grande Mosquée de France, et peut accueillir jusqu'à 5000 fidèles. Elle dispose également d'un minaret de 25 mètres et d'un centre d'enseignement de l'Islam, 9 salles de cours d'une capacité de 25 élèves chacune. Pour tous ceux qui ne connaissent pas l'Islam, le site en ligne de la Mosquée d'Evry-Courcouronnes propose aux non-initiés une découverte de la Parole de Dieu (Allah) (hard-copy). Voici quelques extraits commentés :

"Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique"

On voit ici que les responsables du site stipulent bien que l'Islam n'est pas que spirituel, l'Islam doit déterminer et réglementer le mode de vie des Musulmans sur tous les plans : est-ce que cela ne risque-t-il pas d'induire un risque d"interférence" avec le pouvoir étatique, les régimes démocratiques ?

"La Vérité de l'Islam est Parfaite. Dieu est Parfait, Sa révélation est parfaite et exempte de toute contradiction et de toute erreur."

Est-ce que cela veut dire qu'il est interdit de critiquer le Saint Coran ? Cela provoquerait-il une offense ?

"La Vérité de l'Islam est scientifiquement correcte. Confrontée aux découvertes scientifiques modernes, la révélation divine ne comporte aucune contradiction."

Il est difficle de bien comprendre ce que vient faire la Science Moderne dans l'Islam, révélé il y a plus de 1400 ans au Prophète Mohammed. De quelles découvertes scientifiques est-il question ? Mécanique, Théories de la Gravité, Physique Quantique, Thermodynamique, Optique, Chimie... ?

"Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme. «Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. » (Coran, traduction du sens du verset 35, sourate les Coalisés). Cependant, Dieu a créé chacun d’entre eux avec des particularités physiques et mentales, et les considérer égaux en tout point serait une injustice."

"Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme." Pourquoi avoir ajouter, "sauf cas particulier" ? La dernière phrase remet tout en question et reste évasive sur l'égalité homme/femme. Comment comprendre la formulation : "et les considérer égaux en tout point serait une injustice." ? Cela laisse trop de liberté d'interprétation.

"L’Islam est le message divin dans sa forme définitive. Il abroge les révélations précédentes et les scelle. C’est une obligation pour toute personne, à qui il est clairement exposé, de l’accepter et de le suivre. « Quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé et sera dans l’au-delà parmi les perdants. » (Coran, traduction du sens du verset 85, sourate la Famille d’Imrân)."

Est-ce là un message de tolérance? L'Islam semble être la seule Religion valable, celle que tous doivent suivre, et devrait être obligatoire pour tous. Ceux qui n'y adhèrent pas, périront en Enfer.

Beaucoup plus inquiétant, les responsables de la Grande Mosquée d'Évry invitent régulièrement le prédicateur antisémite égyptien Safwat Hizaji, qui appelle sur la chaîne de télévision du Hamas à l'extermination des Juifs.

Ce prédicateur est interdit de séjour sur le territoire britannique pour incitation à la violence et à la haine raciale.

226703islamiste3.jpg

Le prédicateur antisémite Safwat Hijazi donne des conférences à la Grande Mosquée d'Évry

On peut noter qu'il est venu donner des conférences les 24, 25 et 26 octobre 2008 (hard-copy), ainsi qu'en 2011 (hard-copy) à la Grande Mosquée d'Évry.

Est-ce que l'enseignement de l'Islam prêché dans cette Mosquée vous paraît compatible avec la laïcité, la tolérance, les lois de la démocratie, l'égalité Homme/femme ? Peut-il être une cause de la montée du Communautarisme dans les banlieues ?

248608LaGrandeMosqueEvry.jpg

La Grande Mosquée d'Évry et son minaret

415555KhalilMerrounMAM.jpg

"Il n'existe pas de culture judéo-chrétienne occidentale"
Khalil Merroun, recteur de la Grande Mosquée d'Évry (à droite) sur RFI le 09/01/2011, sur la photo en compagnie de Michèle Alliot-Marie

161016ManuelValls.jpg

"Je demande que l'on trouve une solution intelligente qui permette d'aider la construction d'un véritable islam de France. Pour construire cet islam, il faut permettre à la deuxième religion de notre pays d'avoir, là où c'est nécessaire et possible, des lieux de culte décents et dignes."
Manuel Valls, maire socialiste d'Evry - La Croix, décembre 2005

"Khalil Merroun a une vision très intellectuelle de la Religion, compatible avec la réalité française."
Manuel Valls, Le Parisien - 10 avril 2010

680568recteurmosqueEvry.jpg

"Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition."
site Mosquée d'Evry géré par le recteur Khalil Merroun (hard-copy)

Présentation du cheikh Tahar Mahdi, l’imam antisioniste de la Grande Mosquée de Cergy, défenseur de la Charia et de la loi du Talion

Cergy est une commune de 58 000 habitants, une ville nouvelle développée à partir des années soixante autour d'un petit village, qui a vu sa population fortement augmenter. Elle est située dans le département du Val-d'Oise de la région Île-de-France. Les différentes associations Musulmanes de la ville se sont regroupées en une seule organisation, la Fédération Musulmane de Cergy (FMC), sous la responsabilité de Hamida Maïga. Face aux revendications et pressions des Fidèles, en particulier par des prières de rue, la FMC a pu amorcé en 2002, en accord avec la municipalité de la ville, les modalités administratives pour organiser la construction d'un véritable lieu de Culte.

Fidèles Musulmans de Cergy priant dans les anciens locaux servant de Mosquée (gymnase). Remarquez la séparation des femmes reléguées à l'arrière derrière une bâche.

prières de rue à Cergy

Les travaux, après dix années d'effort, ont donné naissance à un vaste complexe islamique. Dotée d'une large coupole et d'un minaret de 20 mètres de hauteur, la Grande Mosquée de Cergy sortie de terre est structurée en trois niveaux avec ses 2 000 m² de surface, et peut accueillir jusqu'à 1 500 fidèles. Le coût total de l'édifice est estimé à près de 4 millions d'euros, la Mosquée a été financée en partie par la FMC, mais le batiment a également bénéficié du soutien de la ville, qui a garanti à 50% l'emprunt de 2,2 millions d'euros nécessaires à sa construction, en contradiction et violation flagrante avec la Loi de 1905, l'état ne devant financer aucun Culte. La commune a financé l'aménagement des espaces publics environnants, en accord avec les associations Musulmanes.

La Grande Mosquée de Cergy, son minaret de 20 mètres et le centre islamique An-nour

La Mosquée est ouverte aux Fidèles depuis le 29 juin 2012 et a été inaugurée en grande pompe le 6 juillet 2012 par Manuel Valls, actuel ministre de l'Intérieur, et le député-maire socialiste de la ville de Cergy, Dominique Lefebvre. Ce vaste complexe islamique abrite également l'institut An-nour, dans lequel des cours de droit Musulman (charia) sont dispensés aux Fidèles :
- mardi, exégèse coranique
- jeudi, la croyance islamique
- samedi, biographie (prophètes et califes)
- dimanche, jurisprudence islamique

L'Imam de cette Mosquée, le Cheikh Tahar Mahdi reçoit en consultation les fidèles tous les jours, dirige les prières et donne des conférences, des cours d'Islam aux Musulmans. (hard-copy1) (hard-copy2).

Quel Islam est enseigné dans cette Mosquée ? On peut en avoir un aperçu en regardant de plus près le profil de l'imam. Sur son site Internet officiel, Tahar Mahdi, né en Algérie et formé à Damas en Syrie en droit et jurisprudence islamique (charia, fiqh) enseigne en France de 1994 à 1999 à l'Institut Européen des Sciences Humaine (IESH) à Château-Chinon, et à l'IESH de Paris (Saint-Denis) de 1999 à 2001. (hard-copy). Ces deux instituts sont administrés par des responsables de l'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), dont Ahmed Jaballah, son président. (hard-copy) L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées, comme celle de la Grande Mosquée Sahaba de Créteil, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France, elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Le cheikh Tahar Mahdi, imam de la Grande Mosquée de Cergy

On peut donc être inquiet quant à l'idéologie politique pouvant être diffusée par cet imam, ayant passé plusieurs années au sein des structures de l'UOIF, en particulier concernant la propagation et la diffusion de concepts de droit juridique et pénal Musulman (charia et fiqh) incompatible avec les lois et le mode de vie Occidental, ainsi que l'antisionisme et l'antisémitisme, idéologies que certains de ses collègues de l'UOIF/Frères Musulmans entretiennent devant les Fidèles.

L'Islam enseigné par le cheikh n'est pas compatible avec la laïcité, puisqu'il ne sépare pas le religieux du droit, de la législation, des règles de vie en société. Sur son site officiel, Tahar Mahdi publie par exemple un article intitulé : "Fondements et Droit - Le talion concept et pratique", dont voici quelques extraits en gras italique ci-dessous :

"Les versets enseignent que le talion est une loi divine, instituée par le Créateur en faveur de ses créatures. Le talion dissuade les criminels, rend justice aux victimes et apaise les cœurs brulés par la haine et la vengeance. Dans l’application de cette peine, réside la préservation des sociétés humaines, de l’intégrité des citoyens et des droits collectifs. Le dépassement dans l’application de cette peine est une transgression grave que Dieu n’accepte pas, car l’injustice dans son application vient d’une ère d’ignorance / jâhiliyya. La conformité dans l’application de la peine est une exigence absolue, c’est pourquoi seule l’autorité compétente en est chargée."

"Comment procéder à l’application de la peine ? Malgré l’unanimité sur l’obligation de la peine du talion. Les juristes ont divergé quant au mode d’application sur plusieurs opinions : a- Malik et Shâfi‘î : le talion doit absolument être conforme au cas initial. La conformité sans dépassement est un ordre du législateur. Donc, on utilise le même outil du meurtre, ou son similaire. Exemples : celui qui tue par une arme à feu, une arme blanche, une noyade, etc. doit subir la même chose. Ils étayent leur opinion par le verset du Qiçâç qui impose la conformité absolue dans le talion par les mêmes moyens. Ils ont pris le hadîth d’Anas à la lettre dans lequel on a rapporté : « le prophète a ordonné d’appliquer le talion à l’aide d’une pierre à quelqu’un qui a tué une femme par une pierre.»[12] b- Abû Hanîfa et Ahmad : le talion ne peut être réalisé que par l’arme que le juge conçoit adéquate.
Donc, le sabre, une arme tranchante, rapide et propre qui ne fait pas souffrir le criminel, disent-ils. Et puisque le but est de satisfaire les parents de la victime et de rendre justice sociale et instaurer le droit divin, il suffit de le traiter avec équité, à savoir de la même manière que son traitement de sa victime, déclarent-ils.
Ils étayent leur opinion par le hadîth : « nul talion que par le glaive.» et « ne torturez pas …», et « quand vous appliquez la peine soyez juste et miséricordieux, et quand vous sacrifiez faite le avec soin.», ainsi tous hadîth similaires à celui d’Anas ne peut tenir devant ces hadiths."

"Une finalité visée : Dieu a créé les gens initialement libres, ils naissent ainsi. Et pour que cette liberté atteigne son but, rien ne doit venir l’entraver, c’est pourquoi des lois furent instituées et des limites eurent été instaurées. Parmi ces lois l’on trouve le Talion, que son application permet de préserver l’intégrité physique des gens, et dissuade les criminels hostiles à l’idée du vivre en commun. Quand ces gens voient l’application du talion, ils n’osent pas transgresser les droits des autres. De la sorte, ils ne préservent pas seulement la vie des autres, mais également leur propre vie et indirectement la vie des citoyens. Dans l’autre possibilité, se trouvent l’ignorance de l’homme de tous ce qui caractérise l’être humain.
Car, on met à la disposition des criminels toutes les possibilités protectrices sans se soucier de la douleur des victimes. La logique égalitaire et juste implique le même traitement contre le meurtrier, malheureusement, en plus de l’amputation sociale d’un membre qui pourrait être utile, on préserve la vie des meurtriers, on les privilégiant par l’habitat, les loisirs et parfois le travail au détriment des victimes ! Tout cela au nom de la liberté et les droits de l’homme, ce qui a aboutit au laxisme juridique et à la mystification des droits. La conséquence directe de cette vision est la formation de groupes de brigands, de mafieux et de terroristes qui ne cessent de développer leurs moyens de terreurs et empêcher les gens de vivre normalement."

Tahar Mahdi - Fondements et Droit - Le talion concept et pratique (hard-copy)

Pour l'imam Tahar Mahdi, le talion est source de législation dans l'Islam, ce qui évidemment ne peut que générer incompatibilité et conflit avec les lois Occidentales archaïques qui aboutissent, d'après lui, au "laxisme juridique, et à la mystification des droits".

Le talion n'est évidemment pas la seule Loi que se doit de respecter tout bon Musulman, l'imam confirme dans d'autres articles, la nécessité d'obéir à la jurisprudence Musulmane édictée dans le Coran et la Sunna (faits et gestes de la vie du Prophète Mohamed, source de législation et de juridiction), extrait ci-dessous d'un article sur la Sunna :

"Linguistiquement : Sunna signifie la méthode et la coutume qu’elles soient louables ou blâmables, humaines ou naturelles. Dieu dit : «Des coutumes naturelles se sont déroulées avant vous, marchez sur terre et regardez le sort de ceux qui ont montés.» (Cor. La famille d’Imrân, 137). La coutume dont il s’agit ici, c’est bien la coutume naturelle. Le Prophète a dit : « Celui qui institue une bonne coutume sera récompensé pour son acte et pour les actes de ceux qui la suivent et ce, jusqu’au jugement du jugement dernier… ». (Muslim, ‘ilm, sn. ; Ibn Mâja, muqaddima, 199; Ahmad, kûfiyyîn, 18404). "

L’autorité juridique de la sunna :

Les savants sont unanimes sur le fait que, à part les cas particuliers, tout ce qui nous parvient par des chaînes de transmission authentiques constitue une preuve légale, une source de droit juridique, sur laquelle les juristes se fondent pour déduire leur statuts juridiques se rapportant aux dires et aux actes des gens majeurs et responsables."
Tahar Mahdi - Les principales sources de la Sunna (hard-copy)

 

L'imam Tahar Mahdi développe par ailleurs sur le forum de son site officiel, une véritable propagande antisioniste auprès de ses Fidèles Musulmans (hard-copy). Il poste périodiquement des liens incitant à la haine d'Israël et de son peuple. Quelques exemples vus sur son site http://taharmahdi.free.fr (hard-copy) (sur le lien du forum, cliquez sur "Expression libre"):

- appel à boycotter les produits venant d'Israël, ici les produits pharmaceutiques TEVA (hard-copy)

- diffusion de sites de propagande haineuse contre Israël, par exemple : http://www.jaimepasisrael.com/ (hard-copy) (site qui n'est aujourd'hui plus disponible)

- liens vers des sites avec vidéos et images chocs volontairement orientés, destinés à attiser la haine contre Israël et les israéliens. (hard-copy) :


site de photos en ligne de propagande antisioniste recommandé par l'imam Tahar Mahdi

Tahar Mahdi voit le conflit israélo-palestinien de manière unilatérale, les israéliens sont des colonisateurs, des criminels et n’ont droit qu’au mépris et au boycott de leurs produits. Le conflit est évidemment beaucoup plus complexe que cela, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000, et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël. Le site MEMRI est également une excellente source d'informations démontrant la diffusion d'une propagande violemment antisémite à l'échelle politique dans les médias de certains pays Musulmans, y compris chez les enfants.

Tout est prétexte à la haine, par exemple les éditions Nathan ont publié un livre pour les enfants où la femme saoudienne est décrite comme étant privée de liberté. Réaction de Tahar Mahdi sur le forum, qui y voit une attaque contre les Musulmans et se pose immédiatement en victime : (hard-copy)

"On ne cesse de nous rabaisser et insulter dans le pays des droits de l'homme et des libertés- la France. Un pays aussi beau, aussi généreux que nous aimons tous. Mais les hypocrites ne nous laissent pas tranquilles. Les adeptes de la confrontation universelle des civilisations. C'est pourquoi la meilleure réponse à ces diffamations graves c'est de boycotter leurs produits, la moindre des choses. On ne peut continuer à acheter, chez ceux qui nous insultent ou ceux qui nous tuent impunément."

 

Est-ce le rôle d'un homme de Culte, censé diffuser la Paix, la Tolérance, l'Harmonie, la Fraternité par la prière et l'humilité, d'entretenir une propagande politique contre l'état d'Israël ? La Jurisprudence islamique, la Loi du Talion, la Sunna du Prophète Mohamed enseignées par l'imam de la Grande Mosquée de Cergy, en conflit avec les structures et les institutions de la République Française, remplaceront-elles un jour la Démocratie et l'idéal républicain ? Les futurs jeunes Musulmans formés à la Grande Mosquée de Cergy et à l'institut An-nour seront-ils parfaitement intégrés dans la société Occidentale ?

 

"Le message que porte l’Islam, j’en suis convaincu, se nourrit à la fois de tolérance, d’altérité et de solidarité. Ce message est à l’unisson des grandes religions monothéistes qui, au fil des siècles, se sont enracinées dans notre pays. L’Islam d’aujourd’hui, et quel beau défi pour la France ! est l’héritier de celui qui, pendant plusieurs siècles, à Cordoue, fut un accélérateur de connaissances, de culture et d’acceptation mutuelle."
Manuel Valls, ministre de l'Intérieur - discours d'inauguration de la Grande Mosquée de Cergy le 6 juillet 2012 (avec à sa droite, le député-maire de la ville Dominique Lefebvre, et à sa gauche, Mohamed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM))


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 1 septembre 2012