Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2017

La Grande Mosquée de Lyon sous la direction de l’islamiste Kamel Kabtane et avec la collaboration de Gérard Collomb, endoctrine les Musulmans à la haine des femmes, des Chrétiens et des Juifs

Arrivée en masse dans la région lyonnaise à partir des années 1970, la communauté musulmane de Lyon a fait émerger en quelque décennies l'installation définitive des coutumes et des moeurs islamiques dans la capitale des Gaules, par l'intermédiaire de la loi du regroupement familial.
Pour satisfaire les exigences de la communauté afin qu'elle se sente "comme au bled", les élus politiques ont tout mis en oeuvre pour obtenir le permis de construire d'une Grande Mosquée.
Après maints périples, le sésame est accordé par Michel Noir, ex-maire de Lyon, le 29 août 1989.
Les travaux peuvent alors démarrer et le 30 septembre 1994, environ 600 personnes ont participé à l’inauguration de la Mosquée en présence de Michel Noir, maire de Lyon, Charles Pasqua (à l'époque, ministre de l’Intérieur et des cultes), et d’ambassadeurs de pays musulmans, dont l'Arabie Saoudite.


La Grande Mosquée de Lyon et son minaret de 25 mètres


Musulmans sortant de la Grande Mosquée de Lyon un jour de prière

Le lieu de culte a depuis prospéré et permis l'enracinement de l'Islam radical sunnite fondamentaliste, la Mosquée de Lyon est d'ailleurs considérée comme un des foyers de la propagation du terrorisme islamique en France d'après un document de 17 pages publié par le Département d’État américain au mois d'août 2004, intitulé : "Matrix of Threat Indicators for Enemy Combattants".

Le 21 avril 2004, Abdelkader Bouziane, imam de la Mosquée de La Duchère (un quartier de Lyon), et invité régulièrement à la Grande Mosquée de Lyon pour y donner des conférences, est expulsé en "urgence absolue" vers l'Algérie pour "atteinte à l'ordre public, du fait de son activité doctrinale salafiste".


Le 11 juin 2017, les responsables de la Mosquée de Lyon reçoivent l'imam de la Mosquée de Valence, Abdallah Dliouah
(photo)
, un soutien de l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans et de l'AKP, le parti conservateur turc, proche de la mouvance d'extrême-droite néo-nazie des Frères Musulmans.

 

Abdallah Dliouah est un activiste qui mène sur sa page Facebook une véritable campagne politique antioccidentale et antisioniste. Il était fier de publier il y a quelques mois la photo du grand mufti de Jérusalem, Amin Al-Husseini, la plus haute autorité musulmane durant la seconde guerre mondiale ayant collaboré avec Adolf Hitler à Berlin à partir de 1942 à la mise en place de la Solution Finale : l'extermination programmée des Juifs.

Il est inquiétant de constater que ce militant politique radical ait pignon sur rue auprès des responsables de la Grande Mosquée de Lyon et soit invité pour y donner des conférences.

L'endoctrinement des Fidèles de la mosquée de Lyon se fait également par les "Saintes Écritures". Pour se comporter en bon Musulman, il est nécessaire de suivre rigoureusement les lois et les commandements décrits dans le Coran et la Sunna, en particulier dans les hadiths sahih (authentiques), c'est-à-dire les faits et gestes du beau modèle de l'Islam, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains.

Les hadiths les plus sacrés, authentiques, les plus diffusés et respectés par la communauté musulmane sunnite sont ceux rapportés par les imams Boukhari et Muslim datant du IXème siècle, dont une compilation importante est disponible sous forme d'un livre "les jardins des vertueux" (Ryad as-salihin) que l'on peut se procurer dans n'importe quelle librairie islamique, Mosquée sunnite, FNAC ou sur Amazon. La totalité de l'ouvrage est également disponible gratuitement en ligne à partir du site de la Mosquée de Lyon (hard-copy).

 

Le site internet officiel de la Grande Mosquée de Lyon publie quelques hadiths extraits du livre "les jardins des vertueux" (hard-copy) afin d'éduquer et soumettre tout Musulman sur le plan social, économique, juridique et législatif à la religion de "Paix et Tolérance". Quelques extraits :

-                                           

 

"Du droit de l'époux sur sa femme

Les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence que Dieu a accordé à certains sur d'autres et en vertu des dépenses qu'ils font (pour assurer leur subsistance). Les femmes pieuses sont réservées, elles préservent dans le secret ce que Dieu tient à voir préserver (litt. : ce que Dieu préserve). (Coran. 4/34)

279- Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Quand un homme demande à sa femme de partager sa couche, qu'elle refuse et qu'il passe la nuit irrité contre elle, les anges la maudissent jusqu'au matin." (Bukhârî/Muslim)

282- Abû 'Alî Talq b. 'Alî rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Lorsqu'un homme sollicite sa femme pour satisfaire ses désirs, qu'elle réponde (sur le champ) à cette sollicitation, même si elle est occupée à faire son pain." (al-Tirmidhî) (hasan)

283- Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Si j'avais ordonné à une personne de se prosterner devant une autre, j'aurai ordonné à la femme de se prosterner devant son époux." (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

284- Umm Salama rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "La femme qui meurt alors que son mari est satisfait d'elle entrera au Paradis." (al-Tirmidhî) (hasan)

285- Mu'âdh b. Jabal rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Toute femme qui cause du tort à son époux en ce bas-monde, se verra adresser par la Hûri de cet homme les reproches suivants : "Ne lui cause pas de tort, Dieu te maudisse ! Il n'est auprès de toi qu'un invité qui est sur le point de te quitter pour nous rejoindre." (al-Tirmidhî) (hasan)

286- Usâma b. Zayd, rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Je n'ai pas laissé derrière moi de source de sédition plus pernicieuse pour les hommes, que les femmes." (Bukhârî/Muslim)"

La femme musulmane doit être aux ordres de son mari, lui obéir et satisfaire ses moindres désirs, sinon, elle sera maudite en Enfer. Elle est également "source de sédition pernicieuse". (hard-copy 1) (hard-copy 2).

                                    

"De l'interdiction faite à la femme de voyager seule

986- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Il n'est pas permis à une femme qui croit en Dieu et au Jour dernier d'effectuer un voyage, d'une journée et une nuit, sans être accompagnée d'un proche parent." [Toute personne qu'elle ne peut épouser légalement : son père, son fils, son frère, son neveu, son gendre] (Bukhârî / Muslim)

987- Ibn 'Abbâs Radhi Allah 'Anhou a entendu ces paroles du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Qu'aucun homme ne s'isole avec une femme qui n'est pas accompagnée d'un proche parent et qu'aucune femme n'entreprenne un voyage sans être accompagnée d'un proche parent."

La femme musulmane n'est pas libre de se déplacer sans la permission de son mari ou d'un membre de sa famille. Il lui est par exemple interdit de voyager seule. (hard-copy)

Un passage concerne le salut des mécréants (et oui, un Musulman ne salue pas les non-croyants comme ses coreligionnaires !) (hard-copy)

                    
"De l'interdiction faite au musulman de saluer les mécréants en premier suivi de la manière de leur rendre le salut

863- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Ne saluez pas les juifs ni les chrétiens en premier. Et lorsque vous rencontrez l'un d'eux dans un chemin, acculez-le vers le passage le plus étroit." (Muslim)"

Les Chrétiens et les Juifs ne doivent pas être traités comme les Musulmans, il ne faut pas les saluer en premier ! Est-ce là une leçon de respect, de tolérance et d'humilité ?

Le mythe du Juif tueur de Prophètes et maudit par Dieu est récurrent dans la théologie islamique, et repris sur le site de la Mosquée de Lyon :

 

"Il a aussi fait cette invocation : "Dieu maudisse les juifs qui ont transformé en mosquées (synagogues) les tombeaux de leurs Prophètes. Il a maudit les hommes efféminés et les femmes viriles". (hard-copy)

A noter qu'une partie de l'ouvrage "Les jardins des vertueux" est consacrée au jihad islamique, le combat armé contre les mécréants. Il est utilisé comme manuel de stratégie militaire par les combattants de l'État Islamique du Moyen-Orient et en Europe.

Couverture du n°2 du périodique "Dar-al-Islam", diffusé par l'État Islamique, dont les hadiths de Boukhari et Muslim tirés des "Jardins des vertueux", constituent une arme idéologique pour justifier la guerre contre la civilisation occidentale considérée comme perverse.

Les hadiths tirés des "jardins des vertueux" de Boukhari et Muslim sont repris dans les périodiques de propagande telles Dar-al-Islam, Rumiyah et Dabiq diffusés par les factions islamiques (Al Qaïda, Daech, ...) pour justifier leur guerre contre l'Occident.

Est-ce le rôle d'un des plus grands édifices religieux islamique de France de diffuser de tels messages intolérants, traitant la femme comme un sous-être humain, les Chrétiens et les Juifs comme des citoyens de seconde espèce sur le territoire français ? Pourquoi ce mépris ? Pourquoi les responsables de la Mosquée de Lyon continuent-ils d'endoctriner les Musulmans avec de tels écrits dogmatiques irrespectueux (en ligne depuis près de dix ans) ? Favorisent-il le vivre-ensemble entre les communautés ?

Kamel Kabtane ne s'est pas arrêté en si bon chemin : un nouvel Institut islamique, l'Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM) a été inauguré en grande pompe le 24 novembre 2016 en présence du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, actuel ministre de l'Intérieur, et de son prédécesseur Bernard Cazeneuve. Une polémique est née quant au mode de financement de ce nouveau lieu d'endoctrinement.
Pour compléter un coût initialement prévu à 8,8 millions d’euros, les fondateurs de l’IFCM envisageaient une aide de l’Algérie et de l’Arabie saoudite. Protestation de Laurent Wauquiez, qui dénonce une ingérence de puissances étrangères dans la gestion d'un lieu de culte en France.
Kamel Kabtane s’en offusque : « On ne va pas construire ici une école coranique ou une madrasa, c’est tout le contraire, les Saoudiens ne sont jamais venus nous imposer quoi que ce soit, la mosquée de Lyon est un modèle d’indépendance, un laboratoire français, ce projet culturel intéresse tous les citoyens d’une métropole européenne. »
Que les saoudiens financent une partie du projet de l'IFCM, les propagateurs de l'islam wahhabite, le dogme islamique le plus intolérant qui soit envers les femmes, les Chrétiens et les Juifs, ne semble pas poser de problème à Kamel Kabtane, au contraire.

Le 24 novembre 2016, le préfet du Rhône Michel Delpuech, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane (à gauche), le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve (au centre) et le maire de Lyon Gérard Collomb (à droite) ont posé la première pierre du nouvel Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM).
Les élites politiques socialistes collaborent activement à l'islamisation de la ville de Lyon, et donc à long terme, à l'enracinement idéologique de la charia coranique.

L'islamiste radical Kamel Kabtane (au centre), chaleureusement applaudi par Bernard Cazeneuve (à gauche) et Gérard Collomb (à droite) lors de l'inauguration de l'Institut Français de Civilisation Musulmane le 24 novembre 2016.

L'Islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite connaît un essor exceptionnel sous la direction de Kamel Kabtane (photo) dans la région lyonnaise, avec l'appui des élus socialistes.
 
A noter que Kamel Kabtane fait également partie du conseil d'administration de la Fondation de l'Islam de France, nouvelle institution dont le but est de valoriser et contribuer à mieux faire connaître la religion et la civilisation musulmanes sur le territoire français.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 10 juin 2017

04/01/2016

L’imam antisioniste Abdallah Dliouah de la Grande Mosquée de Valence fait l’apologie d’un haut dignitaire Musulman nazi de la Solution Finale : « je suis Mohammed Amin Al-Husseini »

Valence est une commune de plus de 60 000 habitants dans le sud-est de la France, préfecture du département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, à quelques kilomètres au sud de Lyon. Comme dans beaucoup de communes de la région Rhône-Alpes, l'immigration originaire des pays du Maghreb et sub-saharienne s'est intensifiée ces quarante dernières années à Valence, et pour faciliter l'intégration de ces populations, l'ex-maire socialiste Alain Maurice a donné son autorisation pour l'édification d'un lieu de Culte islamique, la Grande Mosquée de Valence, pilotée par l'imam d'origine algérienne Abdallah Dliouah.
Les ambitions de l'imam afin de développer l'Islam sont grandes, puisque un projet d'ouverture d'une nouvelle école coranique est en cours. Il faut rappeler que les professeurs sont financés par le consulat algérien pour éduquer plus de 300 élèves Musulmans, une véritable ingérence d'une puissance étrangère dans les affaires cultuelles de la France.

L'imam antisioniste et antioccidental de la Grande Mosquée El Fourqane de Valence Abdallah Dliouah

Les connivences entre la mairie et l'association islamique sont avérées, en janvier 2013, après avoir évoqué son action pour l'agrandissement de la mosquée et pour offrir à la population musulmane un "lieu d'abattage autorisé" dans un courriel à tous les responsables Musulmans de la ville, le maire Alain Maurice termine sa missive par une phrase en arabe: "As salâmu Alaykum wa Rahmatullâhi" (Que la paix et le salut d'Allah soient avec vous"), ce qui ne manque pas de déclencher une polémique au sein de l'opposition politique pour entorse à la laïcité, en accusant le maire de "communautarisme".

Alain Maurice, l'ex-maire socialiste de Valence a activement participé à l'installation de la Mosquée, l'islamisation à long terme gérée par la plus puissante association militante de l'Islam radical sur la commune.

Quelle est l'orientation idéologique diffusée dans ce complexe islamique ? Les Musulmans de Valence pris en charge et guidés par Abdallah Dliouah sont-ils bien intégrés dans la société française ? On peut s'en faire une idée plus précise en se référant au site Internet et à la page Facebook officiels de l'imam.

L'idéologie développée est tout d'abord une critique acerbe et un rejet de l'Occident, décrit comme une société de débauche et de perversion. Voici par exemple, comment Abdallah Dliouah considère le concours de miss France 2016 (hard-copy) :

"Les plus belles filles de France, je n'ai rien contre, mais je veux juste vous dire une chose. Quand on vous valorise que pour vos corps, c'est en réalité une dégradation de votre humanité."

La beauté physique d'une femme est une "dégradation de l'humanité". Quelle réaction aurait l'imam s'il emmenait les enfants au musée du Louvre, voir les innombrables peintures et sculptures d'hommes et de femmes exhaltant la beauté des corps, comme "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour", devrait-il mettre un bandeau sur les yeux des enfants ? Ou tout simplement ne pas mettre les pieds dans ce lieu de perdition et d'infâmie ?

"Psyché ranimée par le baiser de l'Amour" de Antonio Canova au musée du Louvre : déclaré haram par l'imam Abdallah Dliouah ?

L'imam considère donc que les Musulmans vivent en France en milieu hostile, obligés de supporter la grâce féminine, et en plus, ...de vivre avec des consommateurs de viande de porc (hard-copy) !

"Cela ne plaira pas à certains mais je vous le dis haut et fort : Oui l'argent de la drogue est encore plus sale et plus Haram (interdit) que la viande de porc. Consommer la viande du porc est un péché simple, consommer l'argent de la drogue est un péché multiple. Quand tu consommes la viande de porc tu nourris ton corps par le Haram. C'est déjà très grave. Quand tu consommes l'argent de la drogue tu nourris ton corps par le Haram (exactement comme le porc), tu nourris les corps de tes victimes par le Haram et tu pousses tes victimes vers la dépendance, la débauche et la perversion ...
Revenez à Dieu, débarrassez vous de cette saleté, ne soyez pas les soldats de Satan, nourrissez vous et vos familles par le Halal et ayez toujours dans l'esprit la parole de notre prophète (saw) "le corps nourrit par le Haram sera destiné prioritairement à devenir le combustible de l'enfer". Ne nourrissez pas vos enfants pour les préparer à devenir les cailloux de l'enfer. Le Halal est bon et béni le Haram est mauvais et maudit."

L'interdiction de manger du porc dans les textes coraniques est mis sur le même plan que les dépendances à la drogue et à l'argent. C'est un péché très grave, poussant vers la dépendance, la débauche et la perversion. Il faut donc se débarrasser de cette saleté pour ne pas devenir "mauvais et maudit", un "combustible pour l'Enfer".
Comment les Musulmans, après avoir lu cette prédication de l'imam Abdallah Dliouah considèrent-ils les mangeurs de porc ? Des gens pervers, sales, débauchés, drogués, dépendants et maudits ? Est-ce que ce type de doctrine facilite le dialogue, la Fraternité et le vivre-ensemble entre communautés ?

"Au nom de la laïcité on sert dans les assiettes de nos enfants de la viande qu'ils ne désirent pas consommer. Elle est où la liberté ? Elle est où la fraternité ? Pour sacraliser un principe on bafoue deux valeurs fondamentales." (hard-copy)

Pour l'imam de Valence, les Musulmans en France ne sont pas libres. Ils ne peuvent pas manger de viande dans les cantines scolaires parce qu'elle n'est pas halal. L'imam projette ainsi dans l'inconscient collectif des Musulmans que la France est un état islamophobe qui les empêche de pratiquer leur religion, les privant de leur liberté, de la fraternité et de leurs droits. De quoi nourrir des ressentiments contre la France qui ne peuvent que s'exacerber au fil du temps et des prédications d'Abdallah Dliouah.

L'argent des contribuables français sert à maintenir des militaires postés devant la Grande Mosquée El Fourqane de l'Islam fondamentaliste et antioccidental de Valence. Le 1er janvier 2016, Raouf El Ayeb, un français d'origine tunisienne, fonce avec une voiture sur quatre d'entre eux au cri de "ALLAH OUAKBAR !"

Outre ses positions sur la société occidentale soi-disant intolérante, Abdallah Dliouah se positionne aussi sur l'échiquier politique.

L'imam Abdallah Dliouah est un fervent défenseur du chef du gouvernement islamo-conservateur turc Recip Tayip Erdogan. Erdogan a expliqué dans une conférence prendre comme système de référence le modèle de gouvernement autoritaire fort de l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler.

La Turquie est un pays sous régime islamiste autoritaire (pas de liberté de conscience, ni de liberté d'expression) "Avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."

- l'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
- la mention de la religion est inscrite sur les pièces d'identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes juif, musulman, chrétien, pour renouveler votre pièce d'identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, nestorianisme, alévisme, judaïsme)
- les Mosquées sont financées par l'Etat turc et les Imams sont des salariés dépendant directement du Premier Ministre
- les cantines scolaires des écoles publiques turques ne fournissent que de la viande halal (pas de petit salé aux lentilles là-bas !)

- Le Catholicisme n'a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n'existe pas officiellement de catholiques turcs !)
- toute construction d'une nouvelle Eglise est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l'Etat
- les prêtres étrangers Catholiques et Chrétiens ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
- les cours d'Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques
- la persécution des chrétiens d'Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d'Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd'hui... 0,2% !!
- les minorités religieuses non musulmanes ont hérité de discrimination, héritage de leur ancien statut de dhimmi, par exemple, les chrétiens syriaques n'ont pas le droit d'entrer dans l'administration, de faire une carrière militaire, etc...

Abdallah Dliouah : "L'université du Qatar honore Erdogan. Les photos parlent d'elles mêmes. Fier du Qatar et fier de la Turquie." (hard-copy)

(hard-copy)

"Combien de présidents ou ministres arabes sont capables de lire le Coran aussi correctement et aussi profondément. Erdogane n'est pas un ange ni un prophète. Erdonage est un homme juste avec ses qualités et ses défauts mais pour l'instant ses qualités cachent ses défauts. Sa bonté, son travail, son intégrité font de lui le meilleur président musulman (et peut être aussi dans le monde).
C'est pour cette raison que son peuple l'aime et c'est pour ça que [je] l'aime.
C'est aussi pour cela que certains le détestent et veulent sa tête. Qu'Allah te préserve..."

Il est donc inquiétant de constater que Abdallah Dliouah soutient un dirigeant qui lutte depuis des années contre la laïcité, qui explique que "l'assimilation est un crime contre l'Humanité", que "l'Europe est rongée par la xénophobie, l'islamophobie et le racisme." et donc qu'il faut "inoculer la culture européenne par la culture turque."

Tout comme le dirigeant turc Erdogan, Abdallah Dliouah est proche de la doctrine des Frères Musulmans, une organisation classée comme terroriste dans plusieurs pays du Monde comme l'Égypte, les Émirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite. L'organisation politique des Frères Musulmans est un mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

 

Sur sa page Facebook, le prédicateur Abdallah Dliouah soutient Mohamed Morsi, l'ex-président égyptien déchu des Frères Musulmans, celui pour qui le Coran est une constitution et le Califat islamique le but ultime du pouvoir (hard-copy).

Abdallah Dliouah considère avec admiration l'imam Hassan Iquioussen, proche de l'UOIF, la branche française des Frères Musulmans (hard-copy) : "Dans ces temps des « mises en garde » je veux inverser la donne en vous recommandant un frère que j’apprécie particulièrement, il s’agit du professeur Hassan Iquioussen. Je tiens à le dire alors que les critiques et les vidéos de mises en gardes contre lui se multiplient."

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

L'imam fait état par ailleurs d'une propagande antisioniste très violente, en diffusant les conférences du rabbin extrêmiste Juif Yisroel Dovid Weiss (hard-copy). Son organisation Neturei Karta, proclame que l'État d'Israël ne devrait pas exister, en expliquant que d'après les textes bibliques de la Torah, les Juifs ne peuvent avoir de nation avant le retour du Messie.

"Parce que nous somme Juifs, nous nous opposons à l'existence de l'État d'Israël, nous pleurons avec le peuple Palestinien qui souffre."
[05:50]
Abdallah Dliouah diffuse les conférences du rabbin antisioniste Yisroel Dovid Weiss, une propagande virulente antisioniste et pro-palestinienne.

Beaucoup plus grave, Abdallah Dliouah fait, sur sa page Facebook, l'apologie du dignitaire nazi Mohammed Amin Al-Husseini (hard-copy).


Mohammed Amin Al-Husseini était le Mufti de Jérusalem, la plus grande autorité dans le monde musulman au début du XXème siècle. En 1929, il inspire le premier grand pogrom à Jérusalem contre les Juifs et se rapproche dans les années 1930 des nazis qui le financent.
De 1941 à la fin de la 2ème guerre mondiale, il s'installe à Berlin dans l'Allemagne nazie où il rencontre Hitler et supervise les émissions d'une station radio basée à Zeesen, une ville au sud de Berlin qui diffuse en arabe vers le Proche-Orient des programmes antisémites, incitant les Arabes à tuer les Juifs, partout où ils se trouvent.

En 1942, il supervise le recrutement des soldats de la division Musulmane Waffen SS Handschar "Sabre".
En 1943, lorsque Himmler veut échanger 20 000 prisonniers allemands contre 5 000 enfants juifs qui auraient émigré en Palestine, le grand mufti combat avec succès ce projet, de même qu'il empêche plusieurs milliers d'enfants juifs bulgares, roumains et hongrois, d'émigrer au Proche-Orient. Ces enfants finiront tous dans les chambres à gaz.

Que cet exécutant nazi soit ainsi adulé par l'imam de la Mosquée de Valence pose problème, et amène une question importante : quelle idéologie véhicule Abdallah Dliouah, qui a des responsabilités importantes auprès de la communauté musulmane, aux enfants Musulmans de l'école coranique du lieu de culte ?

Le nouveau maire LR-UDI Nicolas Daragon (à droite) participe le 17 mai 2014 à une journée portes ouvertes de la Mosquée de Valence avec Abdallah Dliouah. Aucune mesure n'a été prise par le maire pour fermer ce centre cultuel vecteur de diffusion de l'Islam radical fondamentaliste politique, misogyne, antisioniste et antioccidental.

publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 4 janvier 2016

19/04/2015

La littérature islamique antisémite, antichrétienne, misogyne et pro-jihadiste de Daesh (État Islamique) base de l’enseignement de l’Islam à la Grande Mosquée Essalam de Montélimar

Montélimar est une commune d'environ 35 000 habitants située dans le département de la Drôme en région Rhône-Alpes entre Valence et Avignon.

Pour combler le manque de lieux de culte face aux revendications de la communauté musulmane florissante de Montélimar, un processus d'islamisation de la ville a été lancé, avec la complicité du maire UDI Franck Reynier. En effet, plusieurs projets ont vu le jour en quelques années pour satisfaire les associations islamiques locales.

Le plus récent est le projet de la Mosquée gérée par l’association franco-turque de Montélimar : 900 m² d’emprise au sol, 10 mètres de haut, le tout sur un terrain d’une superficie de 8 145 m² et avec une capacité d’accueil de 1 200 personnes, c’est l’un des grands centres cultuels et culturels turcs de la région Rhône-Alpes, le plus grand de la Drôme. Le coût de construction de l'édifice est estimé à un million d'euros. Ce nouveau lieu de Culte islamique de Montélimar a été inauguré le 18 mai 2013.


La Grande Mosquée franco-turque de Montélimar. Les associations islamiques turques construisent des Mosquées dans toute la France, mais il est interdit de construire des Églises en Turquie.

Rappelons qu'en Turquie, l'Église catholique n'est toujours pas reconnue.

Autre projet, en septembre 2008, Franck Reynier a proposé de mettre à disposition de la principale association islamique de la ville, l'Association Cultuelle Musulmane de Montélimar, un terrain d'une valeur de 120 000 euros pour un loyer symbolique d'un euro par an pendant 99 ans, afin d'y construire une Mosquée dans le quartier populaire de Pracomtal.
Un véritable cadeau, une aide déguisée attribuée à l'association islamique au mépris de la loi de 1905 de séparation du Culte et de l'État. Quelle entreprise ou institution autre qu'islamique pourrait bénéficier d'un tel avantage, et s'installer gratuitement sur un terrain au prix d'un euro par an ?
Face au FN et à la FNLP qui ont menacé de porter plainte contre cette disposition, la municipalité a changé d'avis, et le terrain avec un bâtiment (ancien boulodrome qui sera détruit) est mis en vente au prix de 190 000 euros.
Le projet a pris forme en quelques années : le lieu de Culte qui dispose d’une salle de prière pour hommes de 680 m², d’une mezzanine de 250 m2 pour femmes, d’un appartement pour l’imam ainsi que de trois salles de classe coranique, est aujourd'hui pleinement fonctionnel.


La Grande Mosquée Essalam de Montélimar

Pour aider les Musulmans à parfaire leur connaissance de l'Islam et à trouver leur voie, les responsables de la Mosquée Essalam de Montélimar ont mis sur la page d'accueil du site une bibliothèque numérique permettant de lire gratuitement en ligne, l'intégralité des ouvrages de référence de l'Islam au format PDF (hard-copy 1) (hard-copy 2).

En plus du Coran, on trouve les principaux recueils de la Sunnah du Prophète Mohamed, des compilations de hadiths authentiques. Les hadiths ne sont pas que de simples textes : ils constituent avec le Coran le corpus de base qui sert aux savants Musulmans pour constituer un système totalitaire social, juridique, économique, et législatif complet : la Charia

Parmi ces compilations de hadiths, la plus célèbre est "Riyad as Salihin", "les Jardins des vertueux" de l'imam AN-Nawawi écrit au XIII siècle.

Cliquer dans le menu à gauche sur "bibliothèque", ensuite sélectionnez dans la liste de livres proposée : "Riyad as salihin", pour accéder au livre au format PDF. Vous pouvez également vous procurer l'ouvrage à la FNAC ou sur Amazon :


Couverture de "Riyad-as-Salihin", les Jardins des vertueux, ou comment apprendre à devenir un parfait Musulman

Quelques courts extraits de l'ouvrage :

"1820. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: L'heure ne se lèvera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors: «O Musulman! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer», sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé «gharqad». C'est en effet un arbre appartenant aux Juifs». (ura)"

Le droit du mari sur sa femme : 284. Selon Talq Ibn 'Ali (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Quand l'homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain». (Rapporté par Attirmidhi et Annasâ'i)

285. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Si je devais ordonner à quelqu'un de se prosterner devant son semblable, j'ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari». (Rapporté par Attirmidhi)

286. Selon Oummou Salma (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Toute femme qui meurt jouissant de la satisfaction de son mari entre au Paradis.» (Rapporté par Attirmidhi)

288. Selon Ousâma Ibn Zeyd (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Je n'ai pas laissé après moi de tentation plus néfaste pour les hommes que les femmes».

L'interdiction pour la femme de voyager toute seule :

"990. Ibn "Abbàs (das) rapporte qu'il a entendu le Prophète (bsdl) dire: «Surtout qu'un homme ne reste pas en tête à tête avec une femme sauf si elle est accompagnée d'un parent n'ayant pas le droit de l'épouser. De même que la femme n'a pas le droit de voyager sans être accompagnée de ce parent». Quelqu'un dit: «O Messager de Dieu! Ma femme est sortie en pèlerinage et je viens d'être enrôlé pour telle campagne militaire».

Le mérite de la guerre sainte :

"1314. Jàber (das) rapporte que quelqu'un a demandé une fois au Messager de Dieu (bsdl): «Où serai-je? Ô Messager de Dieu! si je suis tué au service de Dieu». Il dit: «Au Paradis». Il jeta aussitôt les quelques dattes qu'il avait dans la main et se lança dans la mêlée jusqu'à ce qu'il fût tué». (Rapporté par Moslem)"

Toujours en consultation sur la bibliothèque numérique proposée par la Mosquée Essalam de Montélimar, le "sahih Mouslim", véritable manuel de guerre du parfait Musulman, un condensé de propagande antisémite, antichrétienne et misogyne, préchant le Jihad, la Guerre Sainte contre les Mécréants et la mise en place du Califat, une société islamique sous la Charia, incompatible avec les valeurs occidentales.
Cet ouvrage sert de référence aux armées de Daesh (État Islamique) pour justifier les combats contre les Infidèles, les Chrétiens et les Juifs afin d'imposer le califat, comme on peut le constater dans leur journal de propagande numérique n°1 et 2 "Dar-Al-Islam", truffé de références au "Sahih Mouslim" (numéro 1 et numéro 2 en intégralité sur ces liens).


Couverture du "Sahih Mouslim" livre de référence pour les combattants de Daesh en Syrie, en Irak et en Afrique, et pour les responsables de la Mosquée Essalam de Montélimar

Extrait du sommaire du "Sahih Mouslim", avec les règles d'application de la Charia dans un État islamique

"Qu'Allah maudisse la France", couverture du numéro 2 du journal de propagande de Daesh "Dar-al-Islam", avec pour référence le "Sahih Mouslim"

Daesh justifie ses conquêtes territoriales pour imposer le Califat islamique par un hadith du "sahih Muslim" :
"Indication : L’annonce du Prophète (paix et bénédictions sur lui) que le royaume de sa communauté s‘étendra sur la terre entière.
La preuve : D’après Thawbân (Qu’Allâh soit satisfait de lui) le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : Certes Allâh m’a montré la terre, j’ai vu l’orient l‘occident, ma communauté aura le royaume de ce qui m’a été montré.
[Rapporté par Mouslim n°2889]."
journal de propagande n°1 de Daesh "Dar-al-Islam", p11

Quelques extraits de l'ouvrage du "Sahih Mouslim", intégralement disponible en ligne à partir de la bibliothèque du site de la Mosquée Essalam de Montélimar, et également sur ce lien :

peines légales .
Peine appliquée au voleur et valeur du vol
"3189. 'Aïcha (que Dieu l'agrée) a dit : "L'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) ordonnait de couper la main du voleur quand il s'agit de la valeur d'un quart de dinar ou davantage".
p180

Peine criminelle appliquée à l'adultère
"3201. La lapidation, dans le Livre de Dieu, est de droit contre quiconque, homme ou femme, commet l'adultère alors qu'il est marié, quand la preuve est faite par le témoignage, par la grossesse ou l'aveu."
p181

Peine criminelle appliquée au buveur du vin
"3218. D'après Anas Ibn Mâlik (que Dieu l'agrée), comme on amena au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) un homme ayant bu du vin, celui-là le fustigea, environ quarante fois, avec deux branches de palmier."
p182

JIHAD

Permission d'attaquer à l'improviste les polythéistes antérieurement appelés à l'Islam
"3260.'Abdoullâh Ibn 'Omar (que Dieu agrée le père et le fils) a dit : "D'après Nâfi`, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) fit une expédition contre les Banû Al-Mustaliq et les surprit au moment où ils abreuvaient leurs troupeaux; il tua un certain nombre de combattants et emmena quelques captifs; ce fut ce jour-là que le Prophète captiva Juwayriya. C'est 'Abdoullâh Ibn 'Omar qui faisait partie de cette expédition, qui m'a transmis ce hadîth".
p186

Tuer les femmes et les enfants la nuit, sans le faire exprès
"3281. As-Sa`b Ibn Jaththâma (que Dieu agrée le père et le fils) a dit : Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui), interrogé au sujet des femmes et des enfants des polythéistes qui sont tués (involontairement) dans une attaque nocturne (menée par les musulmans), dit : "Ils font partie d'eux" (c.-à-d., vous n'avez pas de tort de les avoir tuer involontairement)."
p187

"Les butins sont licites à la communauté musulmane" [...] "Celui qui tue (un ennemi) à droit à ses dépouilles"
p187-188

Expulsion des juifs du Hedjaz
"Nous nous mîmes en route avec le Prophète et quand nous arrivâmes chez les juifs, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) les interpella en ces termes : "Ô troupe de juifs! Embrassez l'Islam et vous trouverez le salut". [...] Sachez que la terre n'appartient qu'à Dieu et à Son envoyé et que je veux vous expulser du territoire que vous occupez. Que celui de vous qui possède quelque bien le vende. Sinon sachez bien que la terre n'appartient qu'à Dieu et à Son envoyé".
p191

D'après 'Aïcha (raa), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit, lors de sa maladie à la suite de laquelle il succomba : "Que Dieu maudisse les juifs et les chrétiens qui ont pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires". 'Aïcha poursuivit : "Sans cela, on aurait fait bâtir la tombe (du Prophète) sur une place éminente, mais il craignait qu'on la prenne pour oratoire" p59

"D'après Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Que Dieu combatte les juifs qui ont pris pour oratoires les tombes de leurs Prophètes." p60




Églises profanées et détruites par Daesh en Syrie et en Irak au nom du Coran et de la sunnah tel que le veut le Prophète Mohamed dans le "sahih Mouslim"

"822. D'après 'Aïcha (raa), Oum Habîba et Oum Salama racontaient à l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) qu'elles avaient vu, en Abyssinie, une église dans laquelle il y avait des représentations figurées.
L'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) leur dit : "Chez ces gens-là, quand un homme vertueux meurt, ils bâtissent sur sa tombe un oratoire où ils dessinent de telles représentations. Ces gens-là seront les pires des créatures aux yeux de Dieu le Jour de la Résurrection".
p59

"3943. D'après 'Abdoullâh Ibn Mas'oûd (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Au Jour de la Résurrection, les gens qui éprouveront de la part de Dieu les plus terribles châtiments seront les peintres (plutôt, fabricants de figures : peintres, sculpteurs, dessinateurs et autres)".
p227

"220. D'après Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Je jure par Celui qui tient mon âme en Son pouvoir, il s'en faut de bien peu que le fils de Marie (que la paix soit sur lui) descende pour vous juger équitablement. Il brisera le crucifix, tuera les porcs, fera disparaître la capitation."
p22

"les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité)?"
Le Coran 9:30

"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies."
Le Coran 9:29

En mars 2013, les habitants du village chrétien d’Al-Duvair en Syrie sont entièrement massacrés, dont femmes et enfants, par les rebelles syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL) ayant prêtés allégeance à Al-Qaïda, et suivant les préceptes de l'Islam.

Pendant les festivités de Pâques le 2 avril 2015, les islamistes massacrent 148 Chrétiens à l'Université de Garissa au Kénya


Daesh se réfère au Sahih Mouslim (hadith 3261) pour déterminer le statut des Chrétiens en terre d'Islam. Il concerne les Chrétiens adultes mâles non-esclave, en bonne santé et financièrement solvables.
Les Chrétiens ont le choix entre trois possibilités :
1) se convertir à l'Islam
2) rester Chrétiens, mais ils doivent alors s'acquitter d'une taxe, un impôt, la Jizyah :
    4 dinars pour ceux qui possèdent de l'or
    40 dirhams pour ceux qui possèdent de l'argent
    (1 dinar -> 4,25g d'or 21 carats : 1 dirham -> 2g d'argent)
3) la décapitation ou la crucifixion

Toutes les Églises sont détruites.

Le Patriarche Kirill de Moscou et de toutes la Russie en revenant de sa visite en Syrie écrivait dans une lettre adressée au président Barack Obama :
"La ville de Mossoul comptait 45 églises. Il n'en reste plus une seule, les lieux de culte ont été détruits. 400 églises ont été détruites en Syrie.
[...] Le Christianisme est la religion la plus persécutée.
La même chose se produit au Nigéria, au Pakistan et en Afrique du Nord. Dans plusieurs pays en Europe aussi, les gens n'ont plus le droit de montrer leur Croix au travail, au nom de la tolérance, ils n'ont plus le droit d'utiliser le mot "Noël", ou "Pâques", qui deviennent les vacances d'hiver et de printemps."

Plusieurs reportages dans l'état islamique font mention de massacres de Chrétiens et de populations non-musulmanes. Les documentaires réalisés par les journalistes Ian Birrell et Medyan Dairieh sont assez édifiants.

Ces ouvrages justifiant ces massacres incitent au repliement, au commmunautarisme, au rejet de l'Autre, de tout ce qui n'est pas islamique, et à la séparation entre les Musulmans et les Mécréants. Question inquiétante : ces livres sont-ils également utilisés comme base des cours dispensés aux enfants de l'école coranique de la Mosquée de Montélimar ?

On peut suivre l'orientation idéologique du lieu de Culte de Montélimar, en écoutant les précheurs comme l'imam Abdallah, un prédicateur de l'islam politique antisioniste qui dispense sa "Bonne Parole" dans plusieurs Mosquées de France, venu donner un sermon à la Mosquée Essalam de Montélimar, un court extrait :

"Il faut qu'on aille chercher nos droits. C'est notre rôle en tant que Musulman et en tant que citoyen. On doit chercher nos droits, on doit aller pour réclamer nos droits et les prendre. Heureusement que nous sommes dans un pays de droit, et on doit réclamer ces droits, avoir nos mosquées, pratiquer sa religion, être enterré selon les règles de l'Islam, ça c'est des choses importantes, et c'est les Musulmans qui doivent le faire. Les autres ne vont pas venir à nous : "Tenez, on va vous donner ça". Si nous ne représentons pas une force dans ce pays, on sera toujours traité d'une mauvaise manière."
[31:15]
conférence de l'imam Abdallah à la Mosquée de Montélimar "vivre sa foi en France" en février 2015

D'après l'imam Abdallah, les Musulmans vivraient en France en milieu hostile, ils sont "traités de mauvaise manière" parce qu'ils ne veulent pas faire de concession, et pratiquer l'Islam comme s'ils étaient dans un pays musulman.

Aperçu de l'idéologie véhiculée par l'imam Abdallah à ses Fidèles :

"En interdisant la manifestation pour Gaza à Paris le lobby sioniste vient de rendre le plus grand service à la lutte pro-palestinienne ! Ils viennent de prouver, à tous les français et au monde, qu'ils sont l'ennemis de la démocratie, les pro de la justice à plusieurs vitesses, les oppresseurs de la liberté d'expression."
[...]
"Gaza est Auschwitz en plus grand, les bombes de phosphores ont remplacées les chambres à gaz.
Le nazisme et le sionisme : deux idéologies mais même arrogance, même barbarie, des outils plus modernes mais aussi mortels.
Ce qu'a fait Hitler aux juifs est une énorme injustice.
Ce que font les sionistes aux palestiniens est une énorme injustice."


Sur son site internet officiel, l'imam antisioniste Abdallah, prédicateur à la Mosquée Essalam de Montélimar, compare Gaza à Auschwitz, un camp de concentration, le nazisme et le sionisme seraient deux idéologies identiques, destructrices et barbares.
(hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3) (hard-copy 4)

Pour l'imam Abdallah, le programme d'extermination mis en place par Hitler et Heydrich pendant la deuxième guerre mondiale afin d'exterminer la population Juive de la planète, plus de six millions de femmes, enfants, vieillards liquidés, assassinés et jetés dans les chambres à gaz à l'échelle industrielle en mois de cinq ans, est mis sur le même plan que la riposte israélienne face aux tirs de roquettes du Hamas à l'été 2014.
Il faut rappeler que depuis la création de l'état d'Israël en 1948 jusqu'à aujourd'hui, la population de la bande de Gaza a été multipliée par six en passant de 250 000 à 1 500 000 habitants. S'il y a eu génocide à Gaza, il est plutôt raté ! L'imam Abdallah développe une véritable propagande d'incitation à la haine du sionisme et d'Israël, considéré comme un état nazi.

Montélimar réunissait par ailleurs le 20 décembre 2014 un colloque des imams de la région de Montélimar donné entièrement en langue arabe. Cela va-t-il dans le sens de l'intégration de la communauté musulmane dans la société française ?

"Je souhaite que ce projet de lieu de culte musulman se réalise. Il n'est pas normal que la communauté musulmane pratique dans les conditions actuelles. La communauté a choisi un terrain qui lui convient à Pracomtal. Je viens de demander aux services municipaux de signer avec ses représentants un bail emphytéotique (d'une durée de 99 ans) pour 1 euro symbolique.
Au lieu d'acheter le terrain à la Ville, la communauté musulmane pourra en disposer pour un euro. Je pense que l'on aura à délibérer sur ce sujet lors du conseil municipal du 29 septembre 2008".

Le maire UDI Franck Reynier livre progressivement la ville de Montélimar aux islamistes qui diffusent une propagande antisémite, antichrétienne et jihadiste


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 19 avril 2015