Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2014

Endoctrinement islamique par les prédicateurs de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond : « Je suis monté dans le feu et j’ai vu que la plupart de ses habitants sont des femmes. » « La viande de porc contient des vers. »

Saint-Chamond est une commune de 35 000 habitants située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes, près de Saint-Étienne. La région connaît ces dernières décennies une forte poussée démographique de la communauté musulmane, des associations islamiques voient le jour pour diffuser le culte Musulman. Par exemple, à Saint-Étienne, on peut noter la Grande Mosquée Mohammed VI, propriété du roi du Maroc sur le territoire français, ou encore la Grande Mosquée de Montreynaud, avec ses imams fondamentalistes et intolérants.

Jeunes filles voilées de la Mosquée Attakwa de Saint-Chamond (hard-copy). Dès leur plus jeune âge, les filles apprennent que le hijab est le vêtement qui les préserve des souillures du monde occidental.

L'actuelle Mosquée Attakwa, située en bordure de route, est devenue trop exiguë pour accueillir la masse de Fidèles. L'association obtient du maire socialiste de la ville, Philippe Kizirian, après délibération favorable de la municipalité le 25 juin 2013, un terrain, puis un permis de construire validé le 30 janvier 2014, pour bâtir une nouvelle Grande Mosquée, rue Voltaire.

Le 21 mars 2014, c'est la consécration : pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Sur un terrain de 6500 m², ce nouveau lieu de Culte pourra accueillir prochainement 1200 fidèles. Un immense complexe islamique avec salles de prières, salles de conférences et salles de classe pour l'école coranique.

Maquette de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Des Dons sont récoltés sur le site officiel de la Mosquée grace à la participation de l'Oumma pour financer cet immense projet, estimé à 3 millions d'euros.

pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Saint-Chamond le 21 mars 2014

En attendant de s'installer dans la future Mosquée cathédrale, quelle idéologie est véhiculée par les prédicateurs de la Mosquée Attakwa ? L'art du "vivre-ensemble", du Respect, de la Tolérance entre communautés ? L'Humilité et le Pardon ? On peut s'en faire une idée plus précise en analysant les conférenciers venant diffuser la "Bonne Parole" dans le lieu de Culte de Saint-Chamond.
Le prédicateur algérien (Younis) Ounis Guergah, membre du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (CEFR), est venu donner une conférence à la Mosquée de Saint-Chamond le 11 février 2012. Ounis Guergah, est également directeur des études de l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Saint-Denis. L'IESH sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense Madrassah sous l'égide de l'UOIF, une école Coranique enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un Système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine.

Le Cheikh Ounis Guergah (à droite) et le Cheikh Ahmed Jaballah (au centre), président de l'UOIF (jusqu'en juin 2013), le 18 décembre 2009 à l'IESH de Saint-Denis

Le CEFR est par ailleurs une officine de l'UOIF et de la confrérie des Frères Musulmans, une organisation islamiste internationale visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Le président du CEFR est le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi.

L'affiche annonçant la venue de Ounis Guergah à Saint-Chamond, le fait figurer au côté du Cheikh égyptien Youssouf Al-Qaradawi, le mentor de la confrérie des Frères Musulmans et président du CEFR, un prédicateur antisémite. (hard-copy)


Le prédicateur égyptien des Frères Musulmans Youssef Al-Qaradawi, théologien de référence pour l'association islamique de Saint-Chamond, appelle devant des millions de téléspectateurs, sur les chaînes du monde Arabe et dans ses prédications, à l'extermination des Chrétiens, des Juifs et est contre la paix avec Israël.

Il est inquiétant de voir des idéologues proches des Frères Musulmans, comme Ounis Guergah, dont les principes et les valeurs sont incompatibles avec ceux des démocraties occidentales, être reçus par les responsables de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond. Une véritable ingérance dans les affaires cultuelles par les Frères Musulmans, une main mise sur le futur complexe islamique de la ville.

Les prédicateurs de la Mosquée de Saint-Chamond diffusent également de la propagande contre la viande de porc. D'après eux, cette viande interdite dans les textes sacrés du Coran, contiendrait des vers.

extrait d'une vidéo publiée sur la page Facebook officielle de la Grande Mosquée de Saint-Chamond (hard-copy), une émission télévisée où un "savant" Musulman, nous démontre "scientifiquement" la dangerosité de la viande de porc, en gras italique ci-dessous (hard-copy 1, hard-copy 2) :


"On va voir ensemble ce que contient la viande de porc. La grippe porcine est une conséquence, c'est le fruit d'une graine amère semée par celui qui a mangé de la viande de porc.
Allons voir la viande de porc, et les dommages causés à leur propre personne !
Cela est de la viande de porc, regardez comme c'est beau, et sa couleur est rose, donc tout est parfait ! Cependant, quand ils mangent cette viande, ils l'accompagnent avec du coca-cola, et ainsi, ils sont ravis. Regardez mes Frères, coca-cola a été versé sur la viande de porc, et après deux heures seulement, voilà des vers qui sont apparus sur cette viande, vous voyez la taille de ce vers ! Voilà donc la viande de porc raffolée par les européens, et ainsi, ils se font du mal. Vous avez remarqué la taille du vers ?
Dîtes-vous que la viande de porc était pleine de vers. Mais quand ils la mangent, que va-t-il leur arriver ? Allons examiner l'estomac d'une personne qui a mangé de la viande de porc et à qui on a introduit un téléscope (sic). Vous voyez, là on a la gorge, l'oesophage, et le début de l'estomac. Comme vous pouvez le constater, c'est rempli de vers ! C'est l'estomac d'une personne qui mange de la viande de porc ! Vous remarquez que ses intestins sont remplis de vers."

Le cheikh explique qu'en versant du coca-cola sur de la viande de porc, cela fait ressortir les gros vers à l'intérieur au bout de deux heures ! Le "scientifique" Musulman nous montre également, examen clinique à l'appui, que l'estomac et les intestins d'une personne mangeant du porc sont contaminés par des vers.

Bien entendu, ces montages vidéos truqués sont de la propagande, il n'y a pas de vers dans la viande de porc, ni dans l'estomac de ceux qui en mangent.

Dans quel but les responsables de la Mosquée de Saint-Chamond postent-ils cette vidéo sur leur compte Facebook, vitrine officielle du lieu de culte Musulman (vidéo en ligne depuis septembre 2012 sur la page) ? Cela semble évident. Ils veulent démontrer que les mangeurs de porc, les européens, sont des gens malades, contaminés, en mauvaise santé. Des Musulmans pieux, purs, peuvent-il accepter de cohabiter avec les européens, des gens sales, qui se font du mal, dont le corps est contaminé par des vers ? Ce type de propagande va-t-il dans le sens de la fraternisation entre communautés ? Cela ne peut évidemment qu'attiser l'animosité, la haine envers des gens "impurs", qui ne respectent pas les Lois d'Allah.

Plus problématique et inquiétant : cette propagande à laquelle adhèrent les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Chamond, est-elle enseignée aux jeunes Musulmans dans les locaux de l'école coranique actuelle de la Mosquée Attakwa ? Sera-t-elle diffusée aux enfants dans les classes de la future Grande Mosquée de Saint-Chamond ?

Autre sujet sensible dans le dogme islamique : les prédicateurs sont-ils tolérants envers les femmes ? Quelle est leur vision de la gent féminine ? Le Respect, la Galanterie chevaleresque ?

"Je suis monté dans le feu et j'ai vu que la plupart de ses habitants sont des femmes." (hard-copy). Les responsable de l'association Attakwa postent sur la page Facebook de la Mosquée de Saint-Chamond un verset sur les femmes cité par le Prophète Mohamed, Guide "Spirituel" de tous les Musulmans, à caractère misogyne.

D'après les textes sacrés (les hadiths, les faits et gestes du Prophète Mohamed) diffusés par les prédicateurs de Saint-Chamond sur la page Facebook de la Mosquée, les femmes composent la plupart des habitants de l'Enfer. Un hadith à rapprocher avec le verset du Coran sur les femmes (An-nisan) :
"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
Le Coran - An-Nisan - 4:34

Les femmes sont sous contrôle des hommes. Celles qui n'obéissent pas à leur mari, possédées par le Démon, doivent être ramenées dans le droit chemin, jusqu'à les frapper si elles persistent dans leur entêtement.

Une école de vie, de respect envers son prochain ?

Philippe Kizirian, maire socialiste de Saint-Chamond a programmé l'islamisation de sa municipalité sur le long terme, en attribuant un permis de construire pour bâtir un immense complexe islamique d'endoctrinement religieux intolérant, la Grande Mosquée de Saint-Chamond, pour miner le vivre-ensemble en société.
Philippe Kizirian a été battu aux élections municipales de mars 2014 par un candidat Divers Droite (DVD). Le nouveau maire Hervé Reynaud saura-t-il retourner la situation ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 13 avril 2014

30/11/2013

A la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse, Tariq Ramadan demande aux Musulmans de résister au complot orchestré par les responsables colonialistes français, et d’imposer « leur vision » islamique

La ville de Bourg-en-Bresse forte d'une population de plus de 40 000 habitants, se trouve au nord-est de Lyon, dans le département de l'Ain, en vis-à-vis de la Suisse. Environ 10 % de la population burgienne est de confession ou de tradition Musulmane.
La municipalité de la ville tente de faciliter l'intégration de la communauté, en particulier en développant la construction du centre Culturel Islamique El Mohsinine de Bourg-en-Bresse, une grande Mosquée inaugurée en 2005.

La Grande Mosquée El Mohsinine de Bourg-en-Bresse

Le 25 mai 2009 a été inauguré le premier carré musulman de Bourg-en-Bresse. Une stèle avec la rose des vents indiquant la direction de La Mecque a été dévoilée à l'entrée du carré par le maire socialiste de la commune, Jean-François Debat, et Azzedine Gaci, président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) Rhône-Alpes, dont l'instance soutient le projet depuis trois ans.

Le 13 décembre 2010, Jean-François Debat a organisé à Bourg-en-Bresse un rassemblement pro-palestinien avec l'Association antisioniste France Palestine Solidarité de l'Ain (AFPS), un organisme qui appelle officiellement à boycotter les produits venant d'Israël, pour demander la libération du franco-palestinien Salah Hamouri.

le maire de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat a organisé une manifestation le 13 décembre 2010 avec l'association antisioniste AFPS, pour la libération du terroriste Salah Hamouri (sur la photo), condamné le 13 mai 2005 en Israël pour tentative d'assassinat du rabbin Ovadia Yossef

Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005, jugé et condamné par la justice d’Israël pour avoir en sa qualité de leader d’une faction du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation classée comme terroriste par l'union européenne dont le but est la destruction d’Israël, préparé et planifié avec deux complices, un attentat terroriste, contre la personne du Grand Rabbin Ovadia Yossef, considéré contre le plus grand décisionnaire contemporain, en matière de règles concernant le judaïsme, d’envergure internationale, suivi et respecté par tous les juifs dans le monde entier. Salah Hamouri a été libéré de manière anticipée le 18 décembre 2011, dans le cadre de l’accord ayant permis la libération du jeune otage franco-israélien Guilad Shalit.

Face à ces complaisances, quel Islam est enseigné par les responsables du lieu de Culte, est-ce un Islam moderne, de Paix et de Tolérance, l'Amour entre Communautés chrétiennes, juives, musulmanes, bouddhiste, Taoïste, un Message ouvert appelant à l'Humilité et à la Fraternité ?

On peut dans un premier temps constater que les enseignements de la Mosquée sont totalement hors du contrôle de la municipalité de Bourg-en-Bresse, en effet, les prédicateurs étrangers ou français d'origine étrangère invités pour donner des conférences ne sont pas particulièrement connus pour être des adeptes d'un Culte tolérant.

Le 2 décembre 2012, les responsables du centre culturel islamique reçoivent le Cheikh Ibrahim Amine (hard-copy), diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire en Égypte, le bastion de l’Islam fondamentaliste sunnite formant les futurs cadres des Frères Musulmans. Pour plus de renseignements sur l’Islam sunnite de l’Université Al Azhar, et comprendre ainsi plus profondément le dogme islamique enseigné par Ibrahim Amine, se référer par exemple au livre de Joachim Véliocas « l’islamisation de la France » (p93-108).

Le cheikh de l'Université des Frères Musulmans d'Al-Azhar Ibrahim Amine, en conférence à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 2 décembre 2012

Dans le contenu du dogme de l’Université d’Al-Azhar, on retrouve « la théorie du complot », les Musulmans sont persécutés éternellement par les Juifs et les Chrétiens, qui complotent contre eux sur toute la planète pour les détruire. Ici un extrait d’une lettre publiée par la militante islamiste Maryam Jameelah sur le site officiel de l’Université Al-Azhar du gouvernement égyptien, que vous pouvez lire en intégralité en anglais. (Cliquez sur « non muslims », puis sur le lien « Islam and others monotheistic Religions ») :

730407MosqueEscaudainjuifschrtiensAlazhzr.png

« Sur quelles bases pourrait on fonder une réconciliation entre musulmans, juifs et chrétiens ? Nous devons réaliser que selon les circonstances actuelles, aucune amitié n’est possible. Le judaïsme et le monde chrétien ont joints leur mains pour nous détruire. Sionisme, franc-maçonnerie, l’activité missionnaire chrétienne et l’orientalisme se sont combinés pour nous annihiler religieusement, culturellement et même physiquement. Ce serait une pure folie de vouloir embrasser ceux qui sont en train de nous frapper !"

Pensez-vous que l'idéologie d'Al-Azhar des Frères Musulmans (délivrée exclusivement en arabe, le cheikh ne parlant pas français) contribue à une bonne intégration de la communauté Musulmane burgienne ?

 

Également invité le 23 septembre 2012 pour donner une conférence, l'imam Hassan Iquioussen (hard-copy), membre de l'UOIF, l'organisation politique des Frères Musulmans en France.

830427MosqueRaismesIquioussen.jpg

L'imam antisioniste, antiaméricain, et antioccidental Hassan Iquioussen a été reçu à la Grande Mosquée de Bourg-en-Bresse le 23 septembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Autre invité de marque à la Mosquée de Bourg-en-Bresse, le prédicateur Tariq Ramadan, un islamiste radical déployant un double language, très courtisé par les média occidentaux devant lesquels il développe un Islam de tolérance, en préservant et défendant toutefois le caractère et l’identité islamique de la Communauté Musulmane, mais dans certains de ces ouvrages et dans ses prèches et conférences dans les Mosquées, ses discours appellent à la division, au ressentiment, et au repli de la communauté Musulmane sur elle même.

Dans son livre « Islam, le face à face des Civilisations », Tariq Ramadan décrit l’Islam comme un système totalitaire, la mise en place d’un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.

L’idéologie développée par Tariq Ramadan est, de ce fait, proche de celle des Frères Musulmans, une organisation politique islamiste fondée par son grand-père Hassan-Al-Bannah, qui vise à instaurer sur toute la terre un Califat Mondial.

En gras italique ci-dessous, un extrait d'une conférence donnée à la Mosquée de Bourg-en-Bresse le 9 janvier 2010 sur la place de la femme en Islam (hard-copy) :

"Vous êtes en France, et vous avez toutes ces pressions, vous croyez que c'est par hasard ? Vous croyez que c'est par hasard qu'on lance l'identité nationale aujourd'hui ? Vous croyez que c'est par hasard que l'on parle de Burqa et de Niqab, alors qu'il n'y a que quelques centaines de personnes, on a l'impression que c'est une déferlante sur la France ? Vous croyez que c'est par hasard, mais non.
Maintenir une atmosphère de pression psychologique pour vous pousser à être sur la défensive et mal dans la vision et pas dans l'action. En politique, cela s'appelle la "distraction stratégique". On vous distrait pas des sujets pour que vous n'ayez pas de vision. Et à force de répondre à gauche et à droite, vous ne savez plus où vous allez. Et ce sont ceux qui font la pression qui vous imposent la tonalité de votre discours. Raison pour laquelle, comprenez bien, il va y en avoir dans ce processus qui vont lâcher prise. Vous allez voir des Frères et des Soeurs, des Musulmanes et des Musulmans qui vont lâcher prise. C'est toujours comme ça qu'ont fonctionné les colonisateurs. Les colonisateurs ont toujours fonctionné de la même façon. On met une pression, et on cherche quels sont les maillons faibles.
Quels sont ceux qui vont lâcher prise ? Vous savez, si vous avez une chaîne, vous connaissez ceci en Physique simple, la force d'une chaîne très épaisse, très solide, se mesure à son chaînon le plus faible. Vous pouvez avoir tous les chaînons forts, mais si un seul est faible, c'est là que ça va casser. Vous regardez le maillon faible, et vous savez que c'est là que ça va lâcher."

[09:08]
"Quand vous êtes dans un pays, qui fût le cas lors de la colonisation, vous cherchez à savoir comment vous allez prendre le pouvoir, vous cherchez le maillon faible. Et parmi nous malheureusement, que se soit certains de nos savants, certains de nos responsables politiques des mosquées, certains de nos intellectuels, et bien ils sont aujourd'hui le maillon faible. Ils plient sous la pression. Il ne s'agit pas pour nous de les montrer du doigt, juste prier pour eux, demander à Allah qui leur donne de la force, parce que quelqu'un qui plie, si il a une bonne conscience, il n'aura jamais la paix du coeur, il y aura le calcul politique."

"Pour ne pas plier, contrairement à ce que vous pensez, ce n'est pas qu'en résistant que la pression, la meilleure réponse à la pression n'est pas la résistance uniquement, c'est la résistance au nom d'une "vision". Comprenez bien ce que je suis en train de dire. Il y en a, qui sous la pression, résistent au coup par coup, et ils deviennent des victimes. C'est-à-dire qu'ils sont uniquement dans la résistance. Alors on fait des Mosquées, on fait des organisations, mais on résiste seulement : "attention ! Il faut qu'on maintienne l'Islam, la connaissance et tout ça !", c'est très bien, mais tout ça n'a de force que si cette résistance est liée à une vision. Elle est liée à un chemin.
Quel est le mot qui traduit le mieux la notion de "vision" en Islam ? Le mot le plus spécifique qu'on utilise parfois pour le traduire c'est : "la loi islamique" par les juristes, les gens qui travaillent dans la Loi, eux ils ont traduit : "la Charia". Plus que ça, l'étymologie du mot, c'est : "le chemin qui mène à la source". Une notion de chemin, de vision."
[11:48]
"Nous, notre vision, qu'est-ce que c'est ? Nous ne nous rapprochons jamais autant d'Allah, que quand nous purifions notre coeur, et que nous réformons nos sociétés."
[14:04]
Conférence de Tariq Ramadan à la Mosquée de Bourg-En-Bresse, "Quelle place pour la femme dans le travail islamique aujourd'hui" le 9 janvier 2010

La loi mise en place le 11 avril 2011 contre l'interdiction de couvrir son visage dans l'espace public sert de point d'entrée à Tariq Ramadan pour installer une atmosphère électrique face aux Fidèles de la Mosquée de Bourg-en-Bresse. Pour le prédicateur, les Musulmans de France sont colonisés (en France !) et victimes d'un gigantesque complot, la "distraction stratégique", ourdi par les responsables politiques, les colonisateurs, qui tentent de les déstabiliser en mettant en place des lois les visant spécifiquement.
Pour Tariq Ramadan, ces lois ont pour objectif de harceler et tourmenter les Musulmans, leur faire porter une pression suffisante afin qu'ils "lâchent prise".

Souder et unifier les Musulmans entre eux, les rendre solidaires, face à l'État ennemi qui les rejette et les méprise. Comment réagir face à ces attaques et ces humiliations ? Il faut résister.
Résister et imposer ce que Tariq Ramadan appelle "une vision", ce que les juristes Musulmans appellent "la charia", la "loi islamique", les Musulmans se doivent de "réformer les sociétés".

La position victimaire suggérée par Tariq Ramadan à ses Fidèles, ne peut-elle amener une partie de la communauté Musulmane à se radicaliser, rejeter la société civile occidentale, pouvant amener par exemple à des faits, comme ce père Musulman, qui, ayant refusé que sa femme se fasse examiner par un homme pendant son accouchement à l'hôpital de Bourg-en-Bresse pendant quelques heures, a donné naissance à un enfant handicapé ?

Jean-François Debat, maire socialiste de Bourg-en-Bresse, soutient l'association antisioniste AFPS, et accueille dans sa ville les islamistes Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen et le Cheikh égyptien Ibrahim Amine pour précher dans le centre Culturel Islamique El Mohsinine


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 avril 2013

21/11/2013

Conférence politique de l’imam Hassan Iquioussen sur le conflit israelo-palestinien à la Mosquée Al-Badr de Meaux : « On va tous mourir, alors autant mourir en martyr avec toutes les conséquences positives. »

L'Association Islamique Culturelle et Cultuelle de Meaux (AICCM), deuxième ville de 55 000 habitants en Seine-et-Marne, dispose d'une salle de prière musulmane qui reçoit jusqu’à 300 personnes à chaque prière quotidienne et 1500 personnes au prêche du vendredi.
Le 16/12/2010 un contrat d'achat pour l'acquisition du batiment rue Henri Dunant a été signé, faisant suite à la volonté des Musulmans de Meaux de conserver et d'agrandir leur Mosquée. Pour mener à bien ce projet d'agrandissement, des Dons sont demandés aux Fidèles. Ils s'agit d'obtenir 800 000€, pour disposer ainsi d'une surface totale finale de 2000 m².

407418ProjetrnovationMosqueMeaux.png

                          Projet d'agrandissement de la Mosquée Al-Badr de Meaux

Les missions prioritaires de l'association :
- diffusion de la Science Islamique (charia)
- une école d'apprentissage du Coran, de l'arabe et de la civilisation musulmane aux jeunes entre 6 et 15 ans

937484EcolealBadr.png

                                    un cours à l'école Al-Badr de la Mosquée de Meaux


Il est à noter que le 11 février 2011, le projet d'agrandissement a reçu une notification de refus signée par Jean-François Copé de la commission départementale de la sécurité, suite à des manquements aux règles et normes de sécurité dans la nouvelle architecture. L'association islamique prépare une nouvelle demande.

Le précheur controversé Hassan Iquioussen, imam de la Mosquée d'Escaudain dans le Nord, a tenu une conférence politique sur le conflit israelo-palestinien "Les orphelins de Gaza", intégralement disponible sur le site en ligne officiel de la Mosquée de Meaux. (hard-copy), ci-dessous en gras italique, quelques extraits de cette conférence :

'Il ne cessera d'y avoir, jusqu'à la fin des temps, une Communauté dans la Communauté, un groupe de Musulmans sur le chemin de la droiture, de la rectutide, il suit la religion parfaite, et ces musulmans seront le fer de lance de la communauté.
Ce groupe va prendre la lourde responsabilité de défendre l'Islam, de combattre pour la vérité Musulmane, il sont en première ligne, ils vont être investis par Dieu, de porter le drapeau de l'islam de le défendre et de se battre en permanence jusqu'à ce que Issa (Jésus) revienne sur terre pour combattre l'Antéchrist en Palestine et tuer l'Antéchrist d'une lance, ils auront le dessus sur l'ennemi. Si les gens ne les aident pas, cela ne les dérangera pas, ils continueront toujours à faire ce qu'ils ont à faire, et seront toujours ddans cette partie du territoire musulman, un terre ou les musulmans appliquent le Jihad, le combat contre l'ennemi, ils seront les soldats de la bonne cause en permanence.
Ou sont-ils ? ou se trouvent-ils ? Le Prophète a dit :"à Jérusalem et aux alentours, prenez un compas, plantez-le et faites un rayon, ils seront dans ce cerle", cette région que l'on appelle la terre sainte, c'est une région bénie, ou il y a eu énormément de Prophètes, la Palestine et ses alentours, sont une bénédiction pour toute l'Humanité.

Si l'Islam est appliqué la-bas, si les musulmans sont souverains, s'ils dominent, si l'islam est pratiqué dans tous les domaines, le religieux, le politique, s'il a le dessus, il y aura la Baraka (la Paix) sur le reste de la terre, et pour nous musulmans en particulier. S'il y a la paix là-bas, il y aura la paix sur le reste des territoires musulmans. Voila le fameux groupe dont parle le prophète dans ses hadiths.

Allah a choisit des gens dans la Communauté musulmane, Dieu les a gratifié, ce sont des Elus, pourquoi ? Pensez-cous que ces gens résistent ou se battent pour le sable ou les cailloux ? Ne sont-ils pas comme les autres Communautés, afghans, kasheri, etc... qui se battent pour leur terre ? non, ils meurent en shahid (martyr), is ont un statut spécial, non pas parce qu'ils se battent pour un lopin de terre, d'ailleurs, on propose des chèques en blanc aux palestiniens à Jérusalem, tu mets la somme que tu veux, mais ils n'en veulent pas, car ils se battent pour l'Islam.
"On est ici parce que nous devons jouer un rôle, nous avons une mission à accomplir, on attend Issa (jésus), nous sommes ses soldats, nous sommes ici parce que le Prophète l'a dit dans un des ses hadiths, nous sommes contents d'être ces gens là, il y aura toujours un groupe pour combattre autour de Jérusalem, on est content de se battre, on souffre, mais on a le sourire spirituel."

Sinon comment expliquez-vous les Croisades, et que cette région du monde ait été envahie ? pourquoi les musulmans sont venus pour combattre la-bas, et sont restés la-bas ? Il y aura toujours un groupe la-bas. A Jérusalem, il existe d'ailleurs un quartier des maghrébins. Ils restent à Jérusalem pour la plupart, et ne vont pas vivre à la Mecque, ou à Médine juste pour faire partie de ce groupe au statut spécial dont parle le hadith.

Les palestiniens ont un statut particulier. Ce sont les Élus, "nous sommes ici pour une cause religieuse, et on restera ici, on veut mourir ici, on ne veut surtout pas aller ailleurs, tuez ma femme , tuez mes enfants ou tuez moi, je ne bouge pas, C'est un honneur pour nous de subir cela".
Le fait que les autres musumans, ne les secourent pas, les abandonnent, leur tournent le dos, fassent semblant de ne rien voir, va-t-il les décourager ? Non car ils sont plus forts que leurs ennemis parce qu'ils ont la Foi, la Volonté, la rage de vaincre, ils n'ont pas peur de mourir, au contraire, et demandent à Dieu tous les matins à mourir en martyr. Ils disent, "On va tous mourir, alors autant mourir en shahid (martyr) avec toute les conséquences positives."

On fait quoi maintenant ?
Il faut en parler de ça, mais malheureusement, les gens ne donne plus d'argent pour la Palestine, parce que'on croit que les palestiniens se battent entre eux. Mais c'est faux, c'est un piège de Sheitan (Satan) c'est une stratégie de l'ennemi pour nous empêcher de les aider, mais c'est une arnaque, les musulmans combattent les hypocrites. ces gens là sont des traitres et des vendus qui travaillent avec l'ennemi pour éliminer les Croyants, et on nous fait croire que les palestiniens se battent entre eux, vous n'avez pas l'information qu'il faut. Les palestiniens sincères sont les Elus, pour des causes religieuses.

Les soldats de Mahmoud Abbas ont pour abjectif d'arrêter les palestiniens qui jettent des pierres sur les soldats israeliens. Les soldats de Abbas tirent sur les enfants palestiniens pour les repousser. il n'y a pas de guerre fratricide mais entre les palestiniens et les vendus, les hypocrites.
La plupart des médias sont entre les mains des ennemis et dirigés contre la cause palestinienne. C'est l'arme la plus efficace. Expliquez cela à vos enfants."

 

Devant les Fidèles Musulmans de la ville de Meaux, Hassan Iquioussen nous explique que le conflit israelo-palestinien est purement Religieux, d'après l'interprétation du Coran et des Hadiths, l'imam prétend que à toute Epoque, Allah choisit une fraction de la Communauté Musulmane pour lutter et propager les Valeurs Islamiques autour de la Terre Sainte (Palestine), le point névralgique. Les Palestinens sont les Élus. ils sont ceux que Allah a privilégié, favorisé, ceux qui luttent pour leur terre au nom de l'Islam, et il est du devoir de toute la Communauté Musulmane, la Oumma, de les défendre et de combattre à leur côté.
C'est l'aboutissement de cette longue lutte qui verra le retour de Issa (Jésus), qui tuera l'Antéchrist d'une lance, et annoncera le règne des Valeurs Islamiques sur toute la planète.
Hassan Iquioussen fait également l'apologie du martyr : mourir en combattant, en soldat, est la plus belle preuve de soumission et d'obéissance à Allah.

Est-ce que un Lieu de Culte est l'endroit approprié pour diffuser ce type de message politique orienté ? Un lieu de Culte n'est-il pas un lieu de recueillement, de prière, d'apaisement, d'humilité ? Quelle conséquences peut générer sur l'esprit des Musulmans assistant à ce type de conférence, vis à vis des rapports avec les israéliens, les Juifs ?
Pour autoriser Hassan Iquioussen a venir précher dans la Mosquée de Meaux, on est en droit de se poser la question : quel type d'Islam est enseigné aux jeunes Musulmans par les responsables de l'École Badr de la Mosquée ?
Le projet d'agrandissement du complexe islamique de Meaux va-t-il dans le sens de l'intégration de la Communauté Musulmane aux Valeurs Républicaines ?

 

180342JeanFranoisCop.jpg

« Comment expliquer un tel écart entre la demande pour apprendre l’arabe dans notre pays et l’offre de l’Éducation nationale ? Il y a sans doute une méfiance liée à une confusion simpliste qui règne trop largement: proposer d’enseigner l’arabe dans nos classes reviendrait à installer l’islam au cœur même de l’école laïque. L’arabe est ainsi peu à peu assimilé à une langue essentiellement identitaire ou religieuse dont l’apprentissage serait un réflexe communautariste. Pourtant, il ne devrait pas y avoir plus de blocages avec l’arabe que pour d’autres langues étrangères, auxquelles sont attachées d’importantes communautés d’immigration dans notre pays, comme le portugais, l’italien ou l’espagnol. »
Jean-François Copé - Secrétaire général de l'UMP et député maire de Meaux

 

957064HassanIquioussen.jpg

« On va tous mourir, alors autant mourir en shahid (martyr) avec toutes les conséquences positives »
Hassan Iquioussen – Conférence à la Mosquée Al-Badr de Meaux

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 19 juin 2011

16/11/2013

Conception de l’Etat Fasciste Islamique par Tariq Ramadan sur le site de la Mosquée de Haguenau

En 1984, l’association culturelle islamique « ElFath » de Haguenau (4ème ville d’Alsace avec plus de 35.000 habitants), est officiellement reconnue. Elle possède son statut, ainsi qu’un conseil d’administration complet. En 1986, l’Education : grand desideratum, devient une priorité pour l’association. Le maire autorise la construction de la mosquée de Haguenau dont le coût s'éleve à 1 200 000 €. Un terrain d'environ 40 ares a été mis à disposition par la municipalité de la ville rue Ettore Bugatti, par l'intermédiaire d'un bail emphytéotique de 50 ans avec un loyer annuel de 830 € bloqué pour une durée de 10 ans. L’aménagement des locaux permet la création de salles de classes et ouvre la porte aux leçons d’arabe, à l’enseignement du Coran et aux cours d’éducation islamique.

575414MosqueHaguenau2.jpg

                   La maquette du projet de la Grande Mosquée de Haguenau

Tariq Ramadan est un prédicateur très médiatisé, professeur d'islamologie à Oxford, il fut conseiller de Tony Blair, et est régulièrement invité dans les grandes Mosquées de France, sur les plateaux télévisés des chaînes nationales françaises et de Suisse, où il est résident, et suivi par la Communauté Musulmane. Il a un site personnel, et a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages, son influence est considérable sur la Communauté Musulmane Française, ses écrits, sa pensée, sont repris sur les sites des Mosquées de France ou sur les sites Communautaires Musulmans. Tariq Ramadan est très charismatique, parlant d'une voix suave, très éloquent, voire séducteur. Le discours est toujours très sain devant les médias, il se laisse rarement déstabiliser, sauf par exemple ici, face à Nicolas Sarkozy, sur sa position contre l'interdiction du port du voile à l'école. Dans ses Ecrits ou ses prèches devant les fidèles, le discours est tout autre.

 

713247TariqRamadan.jpg

                                                Le prédicateur Tariq Ramadan

Nous allons étudier quelques passages de sa vision de l'islam tirés de son ouvrage "Islam, le face à face des civilisations" (2001), dont on peut trouver quelques extraits repris sur le site de la Mosquée de Haguenau. (hard-copy).

"En analysant les société actuelles, certains intellectuels font le reproche de l'excès (sans pouvoir désigner clairement des responsables) : à force de privilégier la rationalité, l'efficacité et le rendement pour plus de progrès, nos sociétés sont au bord du gouffre. Sur le plan économique, on assiste à une course continue à la croissance avec la conséquence d'une incroyable fracture entre le Nord et le Sud; sur le plan politique, l'idéal démocratique se disloque; sur le plan social, le chômage et l'exclusion sont le lot d'un nombre croissant d'hommes, de femmes et d'adolescents." p27-28

L'analyse de Tariq Ramadan est ici remarquable de justesse: face à l'expansion du phénomène technique, les Politiques détruisent brique par brique depuis plus de trente ans maintenant ce qui a fait la France : un Etat fort maître de ses institutions, de son économie, de sa monnaie, de ses frontières. Aujourd'hui, tout cela a été balayé et n'existe plus, les gouvernements détruisent jour après jour ce que des générations de Français ont mis des Siècles à construire au prix de Révolutions, de Sacrifices de leur vie, jusqu'à l'Esprit Républicain Gaulliste. L'Identité Française même est remise en cause aujourd'hui, (dire aujourd'hui par exemple que la majorité des français sont de culture judéo-chrétienne cimentée pas des racines gréco-latines est assimilé à du racisme) beaucoup ne comprennent même pas d'ou ils viennent et ignorent l'Histoire de leur Civilisation. Tout cela au service du profit, de l'efficacité, dictés par "l'économie de marché" et au détriment du Respect de Valeurs Humanistes, Culturelles, Educatives et Sociales. (suppression de postes d'enseignants, abandon de l'apprentissage de valeurs fondamentales de respect de l'Autre, Education scolaire progressivement abandonnée, baisse des postes dans les hopitaux, les services sociaux, etc...)

Comment remédier à cette situation ? Changer en totalité notre mode de pensée, adopter les préceptes de Allah et son Prophète Mohammed, telle est la solution trouvée par Tariq Ramadan, développée ci-dessous :
"Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc...)"

(page 36)

"La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l'activité humaine : de l'ordre économique, du projet social, de la représentativité politique."
(page 35)
"De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd'hui, c'est d'abord l'ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna."
(page 38)

"En nous appuyant sur ces considérations, en tenant compte également de la diversité des pratiques de la consultation dans l'histoire de la civilisation islamique et des réflexions produites par les ulémas (savants), on peut dégager sept principes inhérents à la notion de shûra (délibération) :

1. Le politique doit offrir à la communauté les moyens de la délibération et donc de la participation dans la gestion de ses affaires. Ce sera soit par des élections directes, soit sous le modèle de la représentation : la forme peut dépendre des situations historiques, des habitudes ou des structures sociales existantes.

2. La création d'un "conseil de la shûra (délibération) " - majlis a'-shûra - s'impose et nécessite de structurer le mode de consultation du peuple qui permettra l'élection des membres de ce conseil. Élections directes, formation de conseils régionaux, ou autres : toutes ces formes sont acceptables dès lors qu'elles permettent la participation et la consultation de la base selon la formule coranique.

3. Les membres du conseil sont choisis en fonction de leurs compétences selon le rôle spécifique dévolu au conseil. Il paraît évident qu'il faudra y trouver deux types de compétences : d'une part, celles qui sont liées aux connaissances des principes d'orientation islamique reconnus, auxquelles doit s'ajouter la maîtrise des affaires sociales, politiques ou économiques selon les domaines où la réflexion est engagée. Le système de commissions mandatées que l'on trouve dans les parlements aujourd'hui peut légitimement faire l'affaire. C'est à l'intérieur de cette instance ou d'une autre mandatée par elle que doit s'élaborer la pratique de l'ijtihâd dont nous avons déjà parlé et qui fait le lien entre les sources et les réalités concrètes. C'est le rôle de ceux qui sont connus dans la juridiction islamique sous le nom de "gens qui lient et qui délient" (ahl al hal wal-'akd). Impossible aujourd'hui de laisser cette fonction aux seuls théologiens ; les sciences sociales, politiques, économiques ou encore médicales et expérimentales ont atteint un tel degré de complexité qu'il ne peut s'agir de traiter les questions juridiques et éthiques qui y sont relatives sans concertation avec les spécialistes de ces domaines.

4. Le choix du responsable de la nation (le président ou l'imâm - celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s'il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d'un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L'idée d'un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.

5. Le président de la nation est donc choisi par la communauté (hommes et femmes doivent avoir le droit de participer à ce choix). Comme n'importe quel président lié par la constitution de son pays, il se doit de respecter les principes de références islamiques et en cela, il en est le garant devant le Conseil de la shûra (et devant le peuple) à qui il doit rendre compte de sa politique générale et de celle de ses ministres. C'est très exactement ce que faisait Abou Bakr et Omar, et c'est bien en ce sens que s'articulent, dans les sociétés modernes, les instances exécutives et législatives.

6. La séparation des pouvoirs est l'un des principes fondamentaux de l'organisation de la cité et il a été respecté dès l'arrivée de Abou Bakr au califat. Les juges (coudâ', pluriel de câdi) devaient exercer leur fonction de façon autonome et selon le principe de l'égalité de tous devant la loi. Omar, en ce sens, avait adressé des recommandations très fermes à un juge de l'une de ses provinces qui sont d'ailleurs restées célèbres.

7. La population, dès lors que les principes d'élection ont été respectés, fait acte d'allégeance (bay'a) à celui que la majorité a choisi. Cette allégeance suppose des conditions et ne peut être le fait d'une soumission aveugle. Elle exige une conscience critique de la part du peuple à l'égard de celui qui a la responsabilité de gérer ses affaires : cette participation critique, pour l'islam, est l'un des devoirs fondamentaux du citoyen. Une tradition rapporte : "Le musulman doit écouter et obéir pour ce qu'il aime et pour ce qu'il déteste sauf s'il s'agit d'une désobéissance (aux principes du Créateur) : si on lui impose une telle désobéissance, alors il n'y a plus d'écoute, ni d'obéissance". Un président, un roi, qui répandrait l'injustice, le déni de droit et la corruption ne peut recevoir d'allégeance : il trahit le message qu'il dit défendre. La population doit user de tous les moyens légaux pour en changer." (page 97-99)

L'islam pour Tariq Ramadan est un système politique, administratif, économique, juridique et législatif complet crée PAR des Musulmans, POUR des Musulmans et doit régir la vie de la Communauté Musulmane dans tous les domaines. Cette structure complète se doit d'être hiérarchisée avec un conseil de la shûra (délibération), un président qui se doit de respecter les principes de références islamiques édictés par le Coran et la Sunna. Bref, Une Nation Islamique, bien loin de l'image de l'Islam Spirituel que veut nous donner Tariq Ramadan lorsqu'il parle de l'Islam dans les médias.
Tariq Ramadan nous suggère ici la mise en place d'une idéologie totalitaire, puisqu'elle admet sans discussion un système centré sur le Coran et la Sunna comme un Principe Fondamental du Dogme Religieux de la Communauté Musulmane doit s'appliquer à TOUT l'Etat, le système législatif et juridique complet reposant sur les textes Coraniques, les Hadiths, la Sunna. Ce Système est fascisant car il érige en Lois des Principes qui n'ont pas de Caractères à portée Universelle Propre et Spécifique à l'Homme, à sa Liberté de Conscience, de Parole, de Pensée en tant qu'Etre Humain et Individu.
Ce système complet dépend de ce qui est formulé et interprété dans les versets du Coran et des Hadiths par les juristes, qui à partir des Ecrits formulent des Lois, une Jurisprudence. On peut trouver dans ces Ecrits pouvant servir de base aux textes de Lois, par exemple (que Tariq Ramadan passe sous silence dans son livre):
- l'interdiction de manger du porc et de boire de l'alcool
- l'obligation de manger de la viande Halal
- l'obligation de faire le Ramadan
- l'homme domine la femme (pour Tariq Ramadan, si elle est désobéissante, on peut la frapper avec une "branchette du Siwak" p331-332 du livre, question : et si on n'a pas de "branchette du Siwak" à portée de main, on frappe avec quoi ?)
- l'obligation de porter le voile (obligatoire, mais sans "contraindre" la femme à le porter ?? page 250 de l'ouvrage)
- non mixité homme/femme (clairement défendue ici par Tariq Ramadan dans un prèche dans une Mosquée)

- l'autorisation de mariages avec des filles pré-pubères
- la possession d'esclaves
- la polygamie
- la condamnation de l'apostasie et de l'adultère (quitter l'Islam ou commettre l'adultère est passible de la peine de mort, d'après le site de la Mosquée Haguenau (hard-copy)
- l'extermination des Homosexuels (décrit par exemple dans l'ouvrage "le licite et l'illicite en Islam" de Yousuf Al-Qaradawi, auteur cité plusieurs fois par Tariq Ramadan dans son ouvrage)

Il est fasciste car il impose ses Principes à TOUS les citoyens de l'Etat y compris ceux n'appartenant pas à la Communauté Musulmane. Pour un citoyen non-musulman vivant dans cet Etat islamique, quelles Lois lui sont appliquées ? Doit-il être jugé selon la sharia (le Chemin), les Lois de l'Islam, un Dogme, un Dieu et des Croyances Religieuses auxquels il ne croit pas ? Y-a-t-il égalité de traitement entre Musulmans et non-Musulmans ? Par exemple, sachant que l'alcool et le porc sont interdits en Islam, y aurait-il des "dérogations" pour les non-musulmans ? Seraient-ils parqués à part pour éviter qu'ils n'incitent à la consommation d'alcool ou pour éviter de cuisiner le porc (haram) au contact de viande Halal ? Ou le porc et l'alcool seraient tout simplement interdit sur le territoire islamique, discrimant ainsi tous les non-musulmans ? Durant le Ramadan, est-ce que les non-musulmans ont le droit de manger ? Si oui, cela ne risquerait-il pas d'offenser les Musulmans ? Les femmes non-musulmanes peuvent-elles se promener en jupes ?

Une partie de la réponse peut être formulée si on regarde les modèles évoqués par Tariq Ramadan pour créer son Etat Islamique. Tariq Ramadan cite plusieurs fois dans ses propos comme référence les califes Omar et Abou Bakr, les fondateurs de la législation coranique au VIII Siècle, comme modèle référent pour la mise en place de son système islamique. Le Calife Omar est le fondateur du "Pacte d'Omar" en 717, il a forgé le concept de "dhimmitude" (al-dhimma), c'est-à-dire un statut qui spécifie que les non-musulmans ont le droit de vivre dans une société islamique à condition de se soumettre à l'autorité Musulmane, ils n'ont pas les mêmes droits, doivent payer un impôt islamique spécial aux Musulmans (Jizya), ne peuvent construire de nouveaux lieux de Culte, épouser une musulmane, critiquer le Coran, etc...bref, des sous-citoyens. Le statut de dhimmi a été appliqué dans tous les pays Musulmans au cours de l'Histoire, le fruit de l'héritage de ce statut subsiste encore aujourd'hui dans les minorités religieuses en Turquie, Algérie, Egypte, etc...ou par exemple, l'interdiction de construire des lieux de Culte non-musulmans ou d'occuper des postes à responsabilité dans l'armée ou dans la justice est toujours en vigueur.

837041pactumar.jpg

                                Manuscrit anglais : Juifs capturés soumis à la dhimmitude

Tariq Ramadan décrit le statut de dhimmi dans son ouvrage, page 118 : "on appelle les citoyens n'étant pas de confession musulmane les "ahl dhimma" ou "al mû ahidun", "ceux qui ont passé un contrat", ce contrat est clairement un contrat de protection des personnes et de leur droit fondamentaux. L'Etat s'engage à leur offrir toutes les conditions qui leur permettent de vivre sereinement. lIs ne sont pas soumis à l'impôt social purificateur(zakat) qui est le troisième pillier de l'Islam, ni au service militaire: en échange de cette protection, ils sont tenus de payer un impôt, la "jazya", qui est l'équivalent d'une taxe militaire."

Cet Etat Islamique est incompatible et entre en conflit avec l'insertion, l'intégration des citoyens dans le modèle républicain, qui considère les Hommes et les Femmes égaux entre eux, en dehors de toute considération religieuse ou ethnique. L'Islam de Tariq Ramadan et des responsables de la Mosquée de Haguenau est un véritable système concurrent au Droit Républicain, de ses valeurs démocratiques, laïques, de Liberté, Egalité, Fraternité. Est-il dans l'intêret de la République Française de laisser proliférer une "Religion", un système susceptible d'engendrer des pressions, des revendications politiques militantes au fur et à mesure qu'il s'étend ? On est également en droit de s'inquiéter : quel type d'enseignement est proféré aux jeunes Musulmans fréquentant les cours d'Islam de la Mosquée de Haguenau ?

La TAQQIYA : Le mensonge et la dissimulation autorisés en Islam pour cacher ses véritables intentions :

226299TariqRamadanDrJeckyll.jpg

« Il faut appliquer la laïcité telle qu’elle est [...], elle permet au nom de la séparation de l’Eglise et de l’Etat à chacun de vivre sa Religion. Il faudrait se rendre compte que les Musulmans n’ont besoin que de cela, l’application de la Loi, c’est ce qui nous permettrait de vivre en bonne intelligence.»
Tariq Ramadan, 30/01/2011 Youtube

286378TariqRamadanDrHyde.jpg

« Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.»
Tariq Ramadan, « Islam, le face à face des civilisations » p93

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 avril 2011 (mise à jour)

Pour l'islamiste Hassan Iquioussen à la mosquée ASSALAM de Pont-à-Mousson: l'Occident est l'ennemi

La ville de Lorraine Pont-à-Mousson en Meurthe-et-Moselle est peuplée d'environ 16000 habitants, et peut s'enorgueillir d'un patrimoine Historique magnifique et conséquent. Cette ville, fondée en 1261 par Thibault II de Bar, abrite l'Eglise Saint-Martin, l'Eglise Saint-Laurent, la Maison des Sept Péchés Capitaux, l'Abbaye des prémontrés.
Le centre culturel musulman dispose à Pont-à-Mousson d'une Mosquée. Le 12 décembre 2010, la Mosquée ASSALAM de Pont-à-Mousson a acceuilli l'islamiste Hassan Iquioussen, pour un prêche que l'on peut retrouver en intégralité en format audio mp3 sur le site de la Mosquée. Hassan Iquioussen est membre de l'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), organisation controversée sur ses prises de position dans le monde islamique sur le voile intégral ou les caricatures de Mohammed. Hassan Iquioussen est également imam de la Mosquée d'Escaudain dans le Nord. Il a par le passé tenu dans des prèches, des propos à caractère antisémite.

 

857596MosqueBziersHassanIquioussen.png

L'imam Hassan Iquioussen(sur la photo, en conférence à la Grande Mosquée Ar-Rahma de Béziers)

Voici quelques extraits de ce prêche (en gras italique) "réveille toi avant qu'il ne soit trop tard!" (hard-copy 1) (hard-copy 2). Les commentaires sont en police normale:

"Il y a des êtres humains qui veulent vivre sur Terre comme s'ils étaient au Paradis.
Voila ce qui est arrivé aux Musulmans quand il dormaient. Nous sommes au V siècle, en europe, en Andalousie au sud de l'Espagne.
Les Musulmans sont installés depuis longtemps et vivent de manière prospère. Mais ils sont progressivement gagnés par la décadence, en vivant dans l'excès, l'opulence et la richesse à outrance. Ils se sont divisés et dans leur lutte interne ont pactisé avec le Diable: les Catholiques et les Chrétiens, qui n'avaient qu'un projet, manger du musulman, il faut les "matar", les tuer, les éliminer, les faire disparaître car se sont des païens. Les villes et les forteresses tombent les unes après les autres.
Vous avez fait un peu de littérature, vous vous souvenez de ce qu'a écrit Corneille ? Le Cid.
C'était un diable, un sheitan, un mercenaire sans foi ni lois, un Rambo. Son boulot avec ses milliers de cavaliers c'est attaquer les Musulmans, les tailler en pièces et il était parfois engagé par des musulmans contre des musulmans.
Au cours d'une bataille, Le Cid assiège Valence pendant des mois, il a dit aux musulmans : "rendez-vous et vous aurez la vie sauve !", les musulmans aux alentours ne sont pas venus les aider. A la fin, se trouvant sans vivres, le notable de la ville décide de se rendre en compagnie de quelques Musulmans malgré les protestations, "il ne faut pas se rendre car le Cid n'a pas de paroles", mais ils se sont finalement rendus. Ils ont préféré vivre comme des esclaves au lieu de rester des hommes libres.
Ceux qui ont continué à résister au sein de la forteresse ont été arrêté. Vous savez ce qu'à fait Le Cid ? Il a organisé un bûcher, ils ont enterré le notable jusqu'à la moitié de son ventre, et ils l'ont brûlé, le Cid veut marquer les consciences, semer la peur, la terreur dans ce qui reste des contrées musulmanes, pour que plus personne ne résiste et ne se lève contre l'injustice et la barbarie de ces conquérants.

Malgré cela, parmi ces personnes, des musulmans ne dorment pas, comme Abdoul Wahlid, ce savant ne resta pas les bras croisés, et a fait le tour des villes et des villages d'Andalousie, se rendant dans chaque Mosquée : "l'ennemi est aux portes", voilà ce qu'il a fait. Tout ceci n'est pas que de l'Histoire, c'est de l'actualité, regardez ce qui se passe actuellement. Il prend contact avec le peuple, avec les dirigeants, tout le monde pleure, tout le monde l'applaudit, tout le monde dit : "tu as raison !" Tout le monde reconnaît que c'est vrai. Mais une fois qu'il part, plus rien. Les musulmans retournent à ce que Zyriab leur a enseigné. Qui est Zyriab ? Originaire d'Irak, Zyriab était un chanteur et musicien qui a quitté Bagdad et est venu s'installer à Cordoue. Il a ramené la mode, la musique. Et on chante, on danse, on boit un petit coup, les musulmans se transforment en cigales, alors qu'il y a le Feu.
Abdoul Wahlid est épuisé, découragé, il a tout essayé pour mobilier les Musulmans, mais ils n'ont pas bougé et ils ne bougeront pas. Il conseille alors de demander de l'aide aux Frères de l'autre côté de la Méditerranée, pour qu'ils viennent nous sauver des griffes du Monstre. Et c'est ce qui va se passer.
Ils sont allés cherchez leurs Frères Musulmans Almoravides au Maghreb. Qu'est-ce qu'il y a au Maghreb ? Ils ont à leur tête un homme exceptionnel Yousuf Tashfin, c'est comme ça que l'appelle les Kouffars, très pieux, qui va répandre l'Islam, avec des gens qui ne connaissent pas la mode, qui ne connaissent pas la musique, qui ne connaissent pas l'alcool, qui ne connaissent pas la luxure. Il prend ses hommes et il remonte jusqu'à Tanger. Les Almoravides vont remonter la Frontière au Portugal.
en 498, face à face entre les musulmans d'Espagne et du Maghreb et les armées européennes, un massacre à la tronçonneuse, et à 80 ans, Yousuf Tashfin va les tailler en pièces. Alphonse, alors Roi des Chrétiens a levé une coalition, l'ONU, pour attaquer, mais les musulmans sont divisés, ils regardent la télé, ils jouent à la playstation. Il n'y a que le support qui change, le fond est toujours le même. Yousuf Tashfin va les rassembler.
Yousuf Tashfin dit : "On va se mettre derrière et sur les côtés, on va vous laisser faire, quand vous allez commencer à vous prendre une claque, l'ennemi pensera qu'il a gagné et on va arriver et on va les massacrer". La victoire est totale. Ne vous divisez pas, et restez unis et éveillés. Après cette victoire, Yousuf Tashfin repart au Maghreb rassuré.
Alphonse a réussi à se barrer le traitre, il a réussi à se cacher à Tolède, les Musulmans vont se diviser de nouveau et font des pactes avec Alphonse contre leur Frères Musulmans. Yousuf Tashfin sera obligé de revenir, de sermoner les Musulmans qui n'ont pas entendu sa parole, et remporte
de nouveau des victoires décisives en Andalousie qui restera Musulmane pendant 400 ans de plus.
En 1492, l'Espagne est cependant définitivement reconquise par les Chrétiens, les mosquées sont transformées en Eglises, plus d'écoles privées, plus de tribunal, vos enfants changent de prénom, catéchisme, toi, ta femme se convertissent, les Musulmans se convertissent avec la langue, interdit de porter leurs vêtements, interdit d'avoir une porte à l'entrée de leur maison, pour que n'importe quel Chrétien puisse entrer dans la maison, et, s'il surprend des Musulmans en train d'appliquer des principes islamiques, ces derniers sont condamnés et brûlés vivants en place publique.
Malgré tous ces massacres, après 100 ans, il y a toujours des Musulmans, ils ont fait des Mosquées et des écoles sous terre, et des imams vivaient en permanence sous terre. Gimenez le diable, le cardinal d'Espagne, quand il a vu qu'après 100 ans, qu'ils étaient toujours Musulmans, n'a trouvé qu'une solution : 2 millions de Musulmans sont expulsés, ou jetés à la mer, et se retrouvent dans le Maghreb.
Mais aujourd'hui il y a pire que ça, tu rentres chez toi, et tu n'es même pas conscient des problèmes. Avec internet, la télé, on te prend ton âme et tu n'es pas conscient, il n'y a que le vendredi que tu te réveilles, tu vas à la Mosquée, "salut à la semaine prochaine !" et tu disparais.
Pour régler les problèmes, Il faut venir à la Mosquée. Sinon quoi ? On attend qu'Alphonse débarque et on appelle Yousuf Tashfin ? Le problème c'est que les Yousuf Tashfin, il n'y en a plus, on ne viendra pas à votre secours. L'Histoire se répète.
Regardez les Missionnaires Chrétiens en Afrique, comment ils font pour convertir les Musulmans : tu veux à boire ? tu veux à manger ? Tu veux un médicament ? Un Passeport ? Un Visa ? Avant de te donner tout ça, lis la Bible d'abord, deviens chrétien et tu auras le Paradis. Il fait ça, et directement il se retrouve à l'université de truc et de machin. Tu vends ton âme."

Iquioussen traite, dans des propos très crus, la diffusion de l'Islam comme une guerre contre l'Occident : la piété, la Foi et les Lois Divines d'Allah opposées à la musique, la mode, la danse, les arts, la "luxure", lutter contre les valeurs Occidentales et toute forme d'Art et de Culture.
Il fait un parallèle entre les Jihad islamiques, les Croisades du Moyen-âge et la période actuelle en mélangeant habilement passé et présent, pour suggérer que cette guerre totale entre Islam et Occident est toujours en cours aujourd'hui. Il fait passer les Musulmans pour des victimes, alors qu'ils étaient en Espagne eux-mêmes des envahisseurs, en oubliant sciemment les violences et persécutions faites au Chrétiens et aux Juifs soumis à la dhimmitude du pacte d'Omar, ainsi que les villes incendiées et pillées (razzia). Quelques rappels historiques :
En 796 eut lieu à Cordoue une sévère répression de la révolte des autochtones dans la même ville, 20 000 familles prirent la route de l’exil. En 817 une révolte de convertis forcés à Cordoue provoqua l’ expulsion des habitants. En 850, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l'islam et la même année, le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente. En 851, d'Abd el Rahman II de Cordoue promulgue un édit menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l'islam et emprisonne tous les chefs de la communauté chrétienne de la cité. L’année d’après a lieu l’ épuration de l'administration de Cordoue de ses éléments chrétiens, ainsi que la destruction des églises datant d'après la conquête arabe. En 900 est prise une mesure radicale : l’interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises. En 976, après l’invasion almoravide le Calife Almanzor, organise au pied de la Sierra Nevada une véritable Inquisition officielle, la seconde depuis l’Inquisition judaïque, et expurge toute les bibliothèques du califat , sans en exclure la biblihothèque royale d’Al-Hakam II, essentiellement composée d’ouvrages accumulés par les wisigoths, qui seront brûlés par un gigantesque autodafé.

"Le Loi sur l'interdiction du port du voile est injuste, à nous de faire pression sur eux pour abroger cette loi. Entrez en contact avec les maires, les députés, votez et entrez dans les partis politiques, plaignez-vous auprès des maires, des politiques."
Hassan Iquouissen distille ici un Message à caractère politique.

"S'il y a beaucoup d'orphelins c'est à cause de l'Occident qui exploite les pays du tiers-monde qui les empêche de se développer économiquement en maintenant au pouvoir des dictateurs qui dirigent les pays Musulmans ou il n'y a pas de liberté, pas de démocratie, et si jamais un peuple arrive à voter et mettre au pouvoir des gens qu'on a choisi, on fait un coup d'état, ou on fait un embargo. C'est l'occident qui est machiavélique, qui exploite et qui vole les richesses pour semer la zizanie en permanence pour vendre des armes."
Pour Iquioussen, seul l'Occident est responsable des malheurs des pays Musulmans, il oublie de signaler que le Savoir, les Arts et la Culture du Monde arabo-musulman se sont éteints progressivement au fur et à mesure de la progression de l'Islam. Les échanges culturels avec les Perses, les Chrétiens d'Orient (ayant traduits aux arabo-musulmans une grande partie des ouvrages grecs de Philosophie, de Sciences, Aristote, Galien, Hipparque, etc... ) ont disparu au détriment de la montée de l'Islam. En 2008, la totalité des publications scientifiques du monde Musulman, 57 pays soit plus de 1,2 milliards d'habitants, est équivalente aux publications scientifiques de ...l'Italie.
Les Musulmans doivent aujourd'hui se prendre eux-même en charge et se débarasser du Totalitarisme pour mener leur révolution. (La Tunisie y parviendra-t-elle ?)

Est-ce que ce sermon vous semble être un message de Tolérance, d'intégration ? Est-ce que, d'après-vous, ce prèche peut contribuer à améliorer les relations entre Communautés ? Est-ce que ce "Message" est adapté pour être dispensé dans un lieu de Culte, de prière, de reccueillement, d'humilité ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 janvier 2011