Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2015

Conférence du prédicateur Elias d’Imzalène à la Mosquée de Torcy : « Les écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants doivent être abandonnées »

Phénomène assez général lié à l'immigration de masse constatée dans les banlieues de la région parisienne depuis environ trois décennies, la communauté musulmane du département de la Seine-et-Marne (77) n'a cessé de s'agrandir.

Les associations islamiques se sont multipliées dans les grandes villes de la région, et se sont organisées pour faire pression sur les responsables politiques locaux afin d'obtenir l'édification de lieux de cultes musulmans.
En août 2003, Christian Chapron, maire socialiste de la ville de Torcy, délivre un permis de construire à l'association locale islamique Rahma. Mais devant à la difficulté de la mise en place du projet de construction de Mosquée, face à des entreprises qui refusent l'implantation d'un lieu de Culte musulman, les relations entre le maire et l'association finissent par se détériorer au fil du temps.
En octobre 2004, René Lacombe l'adjoint du maire, est mis sous pression par des représentants de la communauté musulmane de la ville et 120 Fidèles de Torcy, qui exigent que la municipalité leur autorise à construire une Mosquée. Comme l'explique Aboubakar, un des militants présents pendant la manifestation :
« Nous sommes là pour demander des explications et montrer que l'on veut rapidement notre Mosquée. On est la deuxième religion en France. Ce n'est pas normal qu'on ne puisse pas prier décemment. »

Les Musulmans de Torcy utilisent des salles de prières louées et des pré-fabriqués temporaires, tout en continuant les manifestations et revendications, par des prières de rue dans la ville.


prières de rue islamiques dans la ville de Torcy

La situation étant restée finalement au point mort, le 21 novembre 2008 plus de deux cent Musulmans investissent la mairie de Torcy aux cris de "ALLAH OUAKBAR !", et occupent les locaux municipaux pour y faire leur prière, intimidant Christian Chapron jusqu'à ce qu'il signe un engagement par écrit en faveur de la construction d'un lieu cultuel. Il a fallu l'intervention des CRS pour calmer la situation.


Manifestation des Musulmans de Torcy contre le maire socialiste Christian Chapron dans les locaux de la mairie, pour obtenir l'édification d'un lieu de Culte, aux cris de "ALLAH OUAKBAR !" le 21 novembre 2008
, nécessitant l'intervention des CRS.

Le 22 janvier 2014, les Musulmans de l'association Rahma ont enfin gain de cause auprès du nouveau maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine, en obtenant la signature de l'acte de vente d'un terrain pour construire la future Grande Mosquée de Torcy.


Projet de la future Grande Mosquée de Torcy et son minaret

Ces manifestations obtenues par l'intimidation et le harcèlement ne sont pas propres à la ville de Torcy.
Plusieurs articles sur ce blog ont déjà fait mention de la percée de l'islam fondamentaliste sur nombre de communes de Seine-et-Marne comme Bussy-Saint-Georges, Meaux, Noisiel, Villeparisis ou encore Savigny-le-Temple.
Selon un haut fonctionnaire de la Place Beauvau, une demi-douzaine d'imams se sont distingués en Seine-et-Marne par des propos qui ont attiré l'attention des services de renseignements et deux d'entre eux faisaient même l'objet d'un signalement précis qui aurait dû, dans le courant de l'année 2012, justifier leur expulsion.

Les fonctionnaires de police font mention d'un cas précis où le simple fait d'avoir rapporté, lors d'un débat télévisé, des propos à connotation antisémite tenus par un religieux dans un lieu de prière de Seine-et-Marne a occasionné une réaction immédiate dans la Mosquée concernée. Lors d'un prêche qui suivit l'émission, des menaces ont été proférées à l'encontre de tout traître qui renseignerait les autorités. Développement d'un climat délétère et malsain.

Les islamistes Jérémie Louis-Sidney (photo) et Jérémy Bailly, deux fidèles de la Mosquée Rahma de Torcy, impliqués dans des actes de terrorisme islamique

Le message de l'Islam diffusé par les responsables de la Mosquée de Torcy, peut-il être la cause de cette radicalisation ?

La Mosquée de Torcy est en relation étroite avec le réseau de l'Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), une des plus importantes associations islamiques de la région parisienne qui contrôle plusieurs dizaines de Mosquées.
L'UAM 93 est activement soutenue par nos élites politiques de tous bords : François Bayrou, Jean-François Copé, Laurent Fabius, Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Christiane Taubira, Claude Bartolone, François Fillon, Éric Raoult, Marie-George Buffet, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé, etc..
L'association UAM 93 rejette les lois de la république française, et veut construire un Califat sous la Charia, elle déclare sur son site internet officiel : « Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. » Ses responsables militent depuis quelques années pour la mise en place d'une loi afin d'interdire formellement toute caricature du Prophète Mohamed.

Des prédicateur proches de l'UAM 93 comme Daniel-Youssof Leclercq ou Olivier-Abdennour Weber, deux convertis, viennent réguièrement donner des sermons à la Mosquée de Torcy pour y diffuser leur idéologie islamiste. Ci-dessous, un court extrait d'une prédication de Olivier-Abdennour Weber :

"Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c’est pas seulement dix ans d’une loi, c’est dix ans de lâcheté, de bassesse, d’humiliation, cela fait dix ans que l’on rase les murs, sans que l’on entende beaucoup de voix s’élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela."
[19:38]
Extrait d'un sermon de Olivier-Abdennour Weber à la Mosquée de Torcy, contre la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école.

Diffusion de l'idéologie assez classique d'un Islam politique militant : les Musulmans sont persécutés et harcelés en France, ils évoluent en milieu hostile, et sont obligés de "raser les murs". La communauté musulmane se doit de réagir, se souder, en changeant la société et les lois afin d'imposer les normes islamiques.

Dans la même vision politique, le 19 mars 2014, la Mosquée de Torcy reçoit dans un débat animé par Olivier-Abdennour Weber, l'islamiste Elias d'Imzalène et Najib Azergui, le fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), un parti politique qui veut défendre les revendications de la communauté musulmane sur le territoire français. L'UDMF fondée en novembre 2012, compte près de 900 adhérents et 8 000 sympathisants, parmi ses objectifs revendiqués sur son site internet officiel :

- retirer la loi d'interdiction du port du voile islamique à l'école, et laisser imposer progressivement le hijab comme modèle de la femme pieuse, chaste et soumise aux préceptes de l'Islam, en opposition avec la femme occidentale, qui n'a pas de pudeur et que l'on peut négliger et humilier, comme l'expliquent devant leurs fidèles, des prédicateurs tels que Rachid Houdeyfa, Youssef Abou Anas ou Mehdi Kabir.

- faire prospérer le marché de la viande halal, contribuant au financement des Mosquées et du culte musulman

- pour le vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, qui provoquerait une accélération du noyautage du monde politique par des associations communautaires

- faire entrer la Turquie dans l'Union Européenne !! Rappelons que la Turquie limite la liberté d'expression, "avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."
L'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !).
Le régime turc ne reconnaît pas officiellement le culte catholique, seules quelques religions sont officiellement reconnues (islam, alévisme, judaïsme, chrétiens orthodoxe). Il est interdit en Turquie, sauf dérogation exceptionnelle, de construire de nouvelles Églises. Entre 1923 et 2015, un seul projet est en cours pour construire une nouvelle Église pour les Chrétiens syriaques.

Il est très inquiétant de constater que Najib Azergui, un représentant du milieu politique français, soit en relation directe avec des islamistes radicaux, en défendant une politique d'islamisation de la France et de l'Europe.


Le responsable Najib Azergui de l'UDMF, impliqué dans un réseau de l'Islam radical présente plusieurs candidats aux élections départementales de 2015.

 


Najib Azergui (à gauche), fondateur de l'UDMF, et l'islamiste radical Elias d'Imzalène (à droite), en conférence le 19 mars 2014 à la Mosquée Rahma de Torcy
. Ci-dessous, un court extrait de l'intervention de Elias d'Imzalène :

"Les communautés qui prospèrent en France sont les communautés organisées. Quand on vous dit : "ne faites pas de communautaire", on essaye, comme pour un certain Finkielkraut qui a été nommé à l'Académie, de vous retirer votre principale arme.
Les gens qui vous parlent de citoyenneté comme certains précheurs depuis des années qui traitent les autres de traîtres, il faut savoir pourquoi ils sont devenus traîtres. On leur a appris pendant 30 ans à être de simples citoyens et à être soit des Verts (écologistes) soit de l'UDI, au lieu de dire : "pensez aux vôtres en premier plan." Soyez des Musulmans fiers de l'être et organisez-vous par rapport à cela".
On a voulu faire de ce language victimaire qui prêtait le battement à l'ennemi : "soyez des citoyens". Ces gens là qui prétendaient faire de la politique nous ont desservis, ils ont été dans la continuation du travail des élites, dans notre renfermement, dans notre ostracisation, et dans notre quasiment esclavage, osons le mot, dans le sens où aujourd'hui, on se rend compte que les lois d'apartheid qui ont été votées, démarquent effectivement.
Il existe des communautés ne serait-ce que de souffrances, ne serait-ce que d'arpatheid, puisque on est la seule communauté aujourd'hui marquée par le fer blanc et par le sceau de certaines lois qui ne nous donnent pas ce droit de citoyen, puisque quand aujourd'hui une femme qui porte le voile ou le niqab ne peut pas voter, elle n'est plus citoyenne, au sens grec du terme, puisque elle n'a plus la voix de la cité, rendez-vous bien compte qu'on a réussi à vous retirer cette citoyenneté."
[37:00]
"les élections et après", conférence du 19 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, animée par Olivier-Abdennour Weber et réunissant M'Hammed Henniche (UAM-93), Elias d'Imzalène (IslamEtInfo) et Najib Azergui fondateur de l'Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).

Pour Elias d'Imzalène, les Musulmans qui se sont engagés en politique auprès des Verts ou dans l'UDI, des partis politiques non-musulmans, sont des "traîtres", qui ont renié la cause communautaire musulmane et ont laissé les Musulmans avec leur statut de "citoyen" vivre en "esclavage" en France. Seuls ceux qui font bloc et s'organisent, à l'instar de la communauté juive, prospèrent.
C'est en tant que Juif et non pas pour ses qualités d'écriture, sous-entend le prédicateur, que Alain Finkielkraut aurait été élu à l'Académie Française par le lobby Juif.

 

Autre extrait d'une conférence donnée par Elias d'Imzalène sur le communautarisme, toujours à la Mosquée de Torcy :

"Réapproprier vos espaces, c'est avant tout, vous dire que vos écoles dans lesquelles vous envoyez vos enfants, dans lesquelles je suis allé et on m'a appris à mécroire, à détester cette religion, à détester nos ancêtres, doit être abandonnée et qu'on arrive à nos écoles, et que cela devienne clairement un objectif principal.
Il n'est plus possible aujourd'hui qu'on se dise avec toutes les réformes qui se font aujourd'hui, comment on a le courage d'envoyer notre fils ou notre fille à l'école avec tout ce qu'on est en train de leur apprendre. Il ne faudra pas être surpris, si à 20 ans, il vous annonce des nouvelles fracassantes, parce que à l'école c'est ce qu'on lui apprend.
Au lieu de pleurer, et de dire : "s'il vous plaît, changer vos programmes, accepter ma fille avec le hijab !". Aujourd'hui, des soeurs se font virer de l'école parce que elles ont une jupe longue.
Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd'hui nous devons nous dire que les projets d'école et les projets de Mosquées, sont des choses qui vont ensemble. Je ne peux pas dire, je vais faire une Mosquée, où mon fils passera le samedi et le dimanche dans le meilleur des cas, et délaisser une école qui le gère quasiment 5 jours sur 7 pendant la semaine."
[25:00]
"Pourquoi on n'est pas capable d'avoir une clinique privée, et de dire voilà, si un jour ma femme accouche, je veux que cela soit vous, madame le medecin, qui l'accueille, et on vous paiera même plus que les autres."
[29:12]
"Un jour il faudra penser local, un jour il faudra penser communautaire, un jour il faudra penser grand, un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Dans votre ville, si vous avez une monnaie locale, et c'est fait dans certaines villes de France et d'Europe, ils se sont rendus compte que l'Euro cassait tout, il était trop cher, que leurs jeunes ne travaillaient pas, ils ont mis en place une monnaie locale. Vous échangez un euro contre un Torcy-dinar et après vous pouvez aller en priorité voir votre boucher halal qui accepte ces Torcy-dinars."
[30:32]
conférence de Elias d'Imzalène à la Mosquée de Torcy "L'Islam, les médias et la communauté" le 14 juin 2013

Pour l'islamiste Elias d'Imzalène, la communauté musulmane doit abandonner l'école de la république, inadaptée à l'enseignement et aux valeurs de l'Islam. La société française ne respecte pas les femmes musulmanes puisqu'elle interdit le port du voile islamique à l'école et sur le lieu de travail. Elle admet également la mixité sociale entre hommes et femmes, comme dans les hôpitaux français où on autorise des médecins hommes à ausculter des femmes, ce qui est une hérésie islamique pour Elias d'Imzalène.
L'objectif est donc de créer un État dans l'État, avec sa propre monnaie (le "Torcy-dinar"), ses propres banques, ses règles islamiques de non-mixité entre homme et femmes. En résumé, les Musulmans de Torcy doivent rejeter l'occident et ses institutions, et appliquer la charia islamique sur le territoire français.

Une propagande politique antioccidentale et antisioniste développée également par son proche collaborateur militant Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui lors des élections législatives de 2012, a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ».

Le prédicateur antioccidental et antisioniste Nabil Ennasri (au centre à lunettes) et Elias d'Imzalène (à gauche) (hard-copy)

 

"Il y a une réglementation pour la future Mosquée, on connaît aujourd'hui la hauteur des bâtiments futur ce ce que cela pourrait être en terme de superficie, donc le permis de construire qui devra être déposé par l'association Rahma satisfera totalement à ces exigences, ou alors, cela ne pourra pas se faire. Mais cela, c'est quelque chose que l'on a travaillé depuis de longs mois, de longues années avec la communauté musulmane de Torcy, et je veillerai particulièrement au respect de ces deux conditions au préalable."
Le maire socialiste Guillaume Lelay-Felzine signe le 22 janvier 2014 avec l'association Rahma, l'acte de vente d'un terrain pour y construire la future Grande Mosquée de Torcy
Avec la collaboration du maire, Torcy avance à grands pas vers le communautarisme islamique et l'application de la charia. Bientôt la mise en place du "Torcy-dinar" ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 avril 2015

25/03/2015

Le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui justifie le meurtre des caricaturistes de Charlie Hebdo, en conférence à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges

Bussy-Saint-Georges est une commune d'environ 25 000 habitants du département de Seine-et-Marne (77), située dans l'est de la région parisienne

En moins de deux décennies, la ville a accueilli une population immigrée croissante, dont une importante part issue de la communauté musulmane. En 2005, l’association Tawba a été créée par des citoyens Musulmans bénévoles afin de promouvoir la culture islamique, et les enseignements du Coran.
En 2008, les démarches de l'association ont abouti à une signature d’une promesse de vente pour un terrain d'une superficie d'environ 2000 m². En décembre 2009, le permis de construire du "Centre Culturel et Cultuel Musulman de la ville de Bussy-Saint-Georges" a été accordé. En août 2010, l'association Tawba signe l'acte de vente du terrain.
Le 10 octobre 2010, la communauté musulmane est aux anges, c'est la cérémonie de pose de la première pierre, en présence de l'ex-maire (CNIP - Centre National des Indépendants et Paysans) de la ville, Hugues Rondeau.
La Mosquée qui a coûté 1,8 millions d’euros, est inaugurée le 22 juin 2014 en présence de la maire UMP actuelle Chantal Brunel.


Projet de la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges


inauguration de la pose de la première pierre de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges en présence du maire de la ville, Hugues Rondeau, le 10 octobre 2010


Le chantier de l'immense complexe islamique de Bussy-Saint-Georges en 2012, en face d'une zone pavillonnaire

Quel Islam est diffusé devant les centaines de familles musulmanes de Bussy-Saint-Georges ? Un Message d'Espoir, de Paix, de Fraternité et de Tolérance ? Quelles relations entretiennent les responsables du lieu de Culte avec les prédicateurs fondamentalistes ?

On peut dans un premier temps être inquiet de constater que le cheikh tunisien Béchir Ben Hassen fut invité le 20 mars 2015 à la Mosquée de Bussy-Saint-Georges pour y donner une conférence.

Le prédicateur fondamentaliste tunisien Béchir Ben Hassen, en conférence à la Mosquée de Bussy-Saint-Georges le 20 mars 2015


Béchir Ben Hassen (à gauche) et le cheikh Abdelhamid, imam de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges (à droite) (hard-copy)

Le prédicateur mène sa vie entre la France et la Tunisie.

Ses positions politiques sont très proches de celles du leader des Frères Musulmans en Tunisie, Rashed Ghannouchi, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia à long terme.
Béchir Ben Hassen rejette tout ce qui n'est pas islamique, et bien évidemment les sociétés laïques.
En Tunisie, Béchir Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ». Le 4 juin 2012, le tribunal de grande instance de Créteil a lancé un mandat d’arrêt international contre Béchir Ben Hassen, dans le cadre du différend qui l'oppose à sa femme française restée à Villiers-sur-Marne, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol.

Le prédicateur a été remis aux autorités françaises fin 2013.
Relâché depuis, il organise maintenant des conférences dans les Mosquées sur tout le territoire français pour prêcher "la Bonne Parole", et endoctriner les Musulmans à sa propagande islamique.

Sur la page Facebook créée spécialement à cet effet, on peut suivre les déplacements de Béchir Ben Hassen (hard-copy): Le Pontet, Stains, Villetaneuse, Le Bourget, Romainville, Montreuil, Argenteuil, Puteaux, Boulogne-Billancourt, Massy, Villejuif, Longjumeau, Sartrouville, Pontoise, (à Sainte-Geneviève-des-Bois. le 21 février 2014, 28 mai 2014 et 10 septembre 2014) (hard-copy) A noter que le Cheikh Béchir Ben Hassen donne ses prédications en langue arabe. Un bon moyen d’intégrer la communauté Musulmane dans la société française ?

 

"Même des personnes aveugles qui ont perdu la vue ont vengé l'honneur de leur Prophète ! Par conséquent, la punition pour quiconque insulte le Prophète Mohamed est la mort. Il devra être puni en étant exécuté ! Cette exécution est approuvée par de nombreux versets du Coran, par la Sunnah et par un consensus de nos érudits du passé."
Béchir Ben Hassen justifie les attentats contre les caricaturistes de Charlie Hebdo dans une conférence, publiée le 10 janvier 2015 sur Internet.

Il est anormal de constater que ce prédicateur, qui fait de l'incitation à la haine et au meurtre dans des lieux censés être réservés au Culte, puisse obtenir un visa d'entrée sur le territoire français et enseigner dans les grandes Mosquées de France les lois de la charia, un corpus dogmatique incompatible avec une démocratie de type occidental d'après un arrêté de la Cour Européenne des Droit de l'Homme (CEDH) du 13 février 2003.

Autre prédicateur de l'Islam fondamentaliste invité par les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges, le Cheikh marocain Saïd Al Kamali. Ce "grand savant" fondamentaliste, vient tranquillement dans les Mosquées de France (Corbeil-Essonnes, Le Bourget, Tomblaine-Nancy, Puy-en-Velay, Puteaux ou encore à l'école coranique des Frères Musulmans de Saint-Denis (IESH)) progager sa doctrine islamique.


Le cheikh marocain Saïd Al Kamali, invité à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges les 21 et 22 mars 2015 : obligation pour la femme musulmane de porter le voile islamique (photo : mosquée Corbeil-Essonnes)

Pour comprendre la pensée théologique du cheikh, un extrait d'un de ses sermons, sur l'importance du voile islamique pour une femme musulmane :
question posée au cheikh - "Pensez-vous qu'on peut être exempté (du voile islamique) à cause du travail dans cette société ?
le Cheikh Saïd Al Kamali -"Vous pensez bien que personne ne peut être exempté d'une obligation. Quand Allah a obligé, il savait pertinemment ce qui allait se passer dans ce monde, jusqu'à ce que ce monde finisse. Un alem (un théologien Musulman) ne peut pas exempter quelqu'un. Le foulard, c'est un détail, mais vous êtes obligé, c'est tout. Aucun alem, digne de ce nom, ne pourrait exempter quelqu'un d'une obligation qu'Allah a ordonné (obligé)."
[07:20]
Sermon du cheikh marocain Saïd Al Kamali dans une conférence à la Mosquée de Corbeil-Essonnes (hard-copy)

Pour Saïd Al Kamali, le voile islamique est une obligation pour la femme musulmane, aucune dérogation n'est tolérée, même pour aller travailler. De ce point de vue, la France ne peut être perçue que comme un environnement hostile à l'Islam et aux Musulmans vu que le voile islamique est interdit dans les écoles publiques françaises, ainsi que sur les lieux de travail.


Les 21 et 22 mars 2015, Saïd Al Kamali est invité par les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges pour commenter les 40 hadiths de An-Nawawi.

Les hadiths sont de courts écrits rapportés par des compagnons du Prophète Mohamed, qui relatent son comportement, le beau modèle, le guide, que tous les Croyants doivent imiter et suivre s'ils veulent devenir de bons Musulmans, aussi bien dans les relations sociales, que dans les activités politiques, économiques, législatives et judiciaires.
L'imam fondamentaliste du VII siècle An Nawawi a étudié et travaillé méticuleusement pendant des années sur les supports comportant des milliers de ces hadiths, les a triés pour en extraire la substantifique moelle : les 40 hadiths, un "must" en matière de bon comportement islamique, presque un équivalent des dix commandements pour les Musulmans.
L'ouvrage est disponible dans toute bonne Mosquée qui se respecte, et en vente sur les grands sites commerciaux comme Amazon ou la FNAC.

Pour apprécier et vous donner un aperçu de la puissance de cette "sainte parole", quelques uns de ces hadiths sacrés (disponibles également en ligne sur d'innombrables sites internet musulmans, par exemple sur http://sajidine.com):

HADITH 8 - le caractère sacré du Musulman

"D'après Ibnou Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu'ils témoignent qu'il n`est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent l’aumône. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu'ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l'Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

  HADITH 14 - l'inviolabilité du sang du musulman

"Selon Ibn Masoud, l'Envoyé de Dieu a dit: « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s`agit d'un des trois coupables que voici : le marié qui commet l'adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

HADITH 17 - La généralité du bel-agir

"Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l'Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Des messages de Tolérance, d'Amour et de Paix ? Ces hadiths sont-ils compatibles avec les lois françaises ?

Les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges sont par ailleurs en relation avec l'UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, une organisation islamiste politique internationale classée comme terroriste par plusieurs pays, dont l'Égypte.


Les responsables de la Mosquée de Bussy-Saint-Georges tiennent un stand pendant le rassemblement annuel du Bourget de l'UOIF, la branche des Frères Musulmans en France
(hard-copy)

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »


Le président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, en conférence à la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges le 19 mai 2013


Ahmed Jaballah (au centre) en compagnie de Mohamed Morsi (à droite), ex-président égyptien et membre des Frères Musulmans le 3 janvier 2013 lors d'une visite en Égypte. Pour Morsi, "le Coran est notre constitution"
.

On peut se faire une idée de l'idéologie véhiculée par l'UOIF en analysant le profil des prédicateurs fondamentalistes venus au rassemblement annuel du Bourget en 2013.

La communauté musulmane pilotée par les responsables de la Grande Mosquée de Bussy-Saint-Georges est elle guidée vers une intégration au vivre-ensemble, pour la tolérance et le respect mutuel entre communautés ?

 

"Pour que les communautés soient en mesure de dialoguer, il faut encore qu’elles aient elles-mêmes un espace pour pleinement s’exprimer. Au-delà, œuvrer à la construction d’une mosquée découle naturellement de l’acceptation d’une réalité sociologique : les musulmans sont à Bussy en nombre et cet aspect quantitatif justifie à lui seul – parce qu’ils sont pleinement acteurs, que cela plaise ou non, de notre société française – l’érection d’un lieu de culte."
Hugues Rondeau, ancien maire de Bussy-Saint-Georges, justifie auprès de ses administrés l'installation d'une Mosquée de l'Islam radical


Chantal Brunel, maire UMP de la ville de Bussy-Saint-Georges, autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes dans la Mosquée de la commune, en particulier le cheikh tunisien Béchir Ben Hassen, qui diffuse une propagande d'incitation à la haine et au meurtre.

L'élue s'était par ailleurs déjà fait remarquée le 5 juin 2010, en ayant participé à l'inauguration de la Grande Mosquée de Roissy-en-Brie, en compagnie de prédicateurs de l'Islam radical. Lire sur le sujet, le dossier très complet élaboré par l'équipe de l'observatoire de l'islamisation dirigée par Joachim Véliocas.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 mars 2015

14/03/2015

propagande de l’Islam politique diffusée par les responsables de la Mosquée An’nour de Quiévrechain : « La France est entièrement responsable et complice du génocide à Gaza »

Quiévrechain est une petite commune d'environ 6 000 habitants du nord de la France, près de la frontière belge. (région Nord-Pas-de-Calais)

La communauté musulmane de Quiévrechain est prise en charge par l'association islamique "Al Ittihad" (l'Union) créée en 2009 et présidée par Jamal Ragrag. En mars 2011, l'association fait l'acquisition d'un bâtiment, qui sera rénové en deux ans, et deviendra la Mosquée An'nour de Quiévrechain. Le 14 septembre 2013, c'est la consécration, le lieu de Culte est inauguré en présence du maire (DVD) de la ville Pierre Griner, et de Othmane Iquioussen, imam de la Mosquée d'Escaudain.


inauguration de la Mosquée de Quiévrechain le 14 septembre 2013 en présence du maire DVD Pierre Griner


La Grande Mosquée An'nour de Quiévrechain


salle de prière de la Mosquée de Quiévrechain


Jamal Ragrag, le président de l'association islamiste "Al ittihad" de Quiévrechain

L'association "Al Ittihad" est proche des milieux islamistes de la Ligue Islamique du Nord et de l'UOIF qui contrôlent un réseau de plusieurs Mosquées du nord de la France (Raismes, Lille, Escaudain, Mons-en-Baroeul, Haguenau, Pont-à-Mousson, Villeneuve d'Ascq...) des prédicateurs de ces organisations de l'Islam politique sont régulièrement invités dans la Mosquée de Quiévrechain pour y donner des conférences. Les responsables de la Mosquée administrent également une page Facebook officielle pour inculquer les bonnes valeurs de l'Islam à la communauté musulmane de Quiévrechain, entre autres (hard-copy).

 

Othmane Iquioussen, venu fièrement montrer que l'Islam est une religion de "Paix et Tolérance" le jour de l'inauguration de la Mosquée de Quiévrechain, tient un tout autre discours en présence des fidèles dans les différents lieux de culte dans lesquels il donne des conférences.


Le prédicateur Othmane Iquioussen, présent le 14 septembre 2013 pour inaugurer la Mosquée de Quiévrechain. Dans un sermon à la Mosquée de Raismes, il accuse les "Juifs et les hypocrites" de persécuter les Musulmans
.

À la Mosquée de Raismes, Othmane Iquioussen a tenu des propos à caractère antisémite. D'après lui, les Musulmans sont continuellement humiliés et harcelés par des conspirateurs. Qui sont ces conspirateurs ? Ce sont les « Juifs et les hypocrites » qui mettent en oeuvre une politique de persécution des Musulmans et qui les accusent depuis toujours de « semer la discorde et la zizanie dans la société ». Il explique également que les Musulmans ne sont pas autorisés à participer aux fêtes religieuses des autres communautés (Noël, Pâques, Ascension...), il faut "s'en écarter", dit-il.
En quoi cela représenterait-il un quelconque danger de fraterniser avec les membres des autres communautés non-musulmanes ? Est-ce là un message qui favorise le vivre-ensemble ? Ce prédicateur a-t-il sa place pour donner des conférences à la Mosquée de Quiévrechain ?

Autre prédicateur invité régulièrement par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain, Hani Ramadan venu les 11 mai 2014 et 23 novembre 2014 donner ses sermons.

Petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir. Ce prédicateur utilise donc les lieux de culte pour y propager une doctrine politique antisioniste et antioccidentale, il défend la charia, le corpus des lois islamiques incompatibles avec les lois de la République. Dans ses conférences, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules, elles doivent être accompagnées d'un "marham", (un tuteur, membre de sa famille ou de son mari) il soutient également l'organisation terroriste du Hamas contre "l'état criminel sioniste d'Israël".


Othmane Iquioussen (à gauche) et Hani Ramadan (au centre), prédicateur antisioniste qui compare les Juifs à des "serpents, une race de vipères", invité régulièrement par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain
(photo, Mosquée de Raismes)

Cette propagande politique a-t-elle sa place dans un lieu de Culte ? Sommes-nous là encore dans l'apaisement, l'Humilité, la Fraternité et le pardon que l'on est en droit d'attendre dans un lieu de prière ?

L'imam Hassan Iquioussen est également une référence théologique pour les représentants de l'Islam de Quiévrechain, ses conférences sont reprises sur la page Facebook officielle de la Mosquée (hard-copy). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.


Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, qui refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien, est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Quiévrechain

L'importation du conflit israélo-palestinien en France est, comme on vient de le voir en particulier avec les islamistes tels que Hassan Iquioussen et Hani Ramadan, une priorité.

En soutien aux palestiniens de Gaza, les responsables de la Mosquée de Quiévrechain appellent officiellement sur leur page Facebook les Musulmans à boycotter les produits venant de l'État d'Israël (hard-copy).

En juillet 2014, l'association islamique de Quiévrechain va même jusqu'à accuser la France de piller les ressources des pays africains et du Moyen-Orient, et d'être "entièrement responsable et complice du génocide à Gaza" ! (hard-copy) Un discrédit complet, et des attaques totalement injustifiées portées contre la France par les responsables de la Mosquée de Quiévrechain.


La France, "entièrement responsable et complice du génocide à Gaza", d'après les responsables de la Mosquée de Quiévrechain

Un simple rappel des textes de lois : "Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte." loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État) - article 26

 

L'association développe par ailleurs un discours militantiste pour le port du voile islamique. Extrait d'une lettre publiée sur la page Facebook de la Mosquée :


Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain soutiennent Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF, qui considère que les lois d'interdiction du voile islamique ont été élaborées par des "racistes", des "lâches incapables d'assumer leur haine"

Lettre à mes soeurs :
"Il y a tant de gens qui voudraient t’éteindre, t’enfermer dans un monde qu’ils ont choisi pour toi, te dire ce que c’est d’être libre selon leurs modalités, te dicter ce à quoi tu devrais ressembler, pour être digne de leur indifférence plutôt que de leur haine.
Ils voudraient détruire tes rêves avant même que tu en aies. Ils voudraient tuer tes espoirs avant même qu’ils ne soient nés.
Ils t’expliqueront que c’est pour ton bien qu’ils te rejettent.
Si tu portes un foulard, ils te traiteront d’aliénée. Ils ne s’excuseront pas. Ils sont des éradicateurs de ta liberté, des discriminateurs communs. Si tu es exclue, ils diront même que c’est de ta faute.

Ils ont inventé un racisme dont la victime est coupable.
Ils parlent de laïcité pour rendre leur injustice acceptable, lâches qu’ils sont, incapables d’assumer leur haine. Ils parlent de féminisme mais te refusent le droit à l’autodétermination. Ils parlent de liberté mais la tienne est conditionnelle : tu es autorisée à être ce qu’ils veulent bien de toi, étalée à longueur de magazines comme une poupée docile, à qui l’on dirait comment être libre, beauté fatale déshumanisée par son corps pour éteindre son coeur."
Extrait d'une lettre de Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain publient intégralement un article de Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), expliquant que la femme musulmane serait méprisée, humiliée, victime de racisme des institutions de l'État français élaborées par des "lâches incapables d’assumer leur haine", parce qu'on lui interdit de porter librement le voile islamique à l'école ou sur son lieu de travail.
La communauté musulmane évoluerait donc en milieu hostile en France, bafouée par les institutions françaises, ennemies de l'Islam.

Autorise-t-on les femmes chrétiennes à venir habillées en bonne soeur au bureau ou à l'école ? Évidemment non, au nom de quoi les Musulmanes devraient-elles donc alors avoir un régime de faveur ? Ce type de message favorise-t-il l'intégration et la cohésion de la communauté musulmane au sein de la société de Quiévrechain ?

Les responsables de l'association islamique de Quiévrechain s'en prennent également à la communauté chrétienne en diffusant sur leur page Facebook, l'idée que les chrétiens sont dans l'erreur en mangeant de la viande de porc, jugée impure, et que des Évangélistes prennent conscience de cette réalité pour ramener la communauté chrétienne dans le droit chemin (hard-copy).


Les responsables de la Mosquée de Quiévrechain diffusent une vidéo montrant pourquoi la viande de porc est dangereuse

Toujours dans la même optique, la reprise d'une réplique formulée par le célèbre boxeur Mohammad Ali à un journaliste indélicat qui lui avait demandé quelques jours après les attentats du 11 septembre (hard-copy) :


« vous vous sentez comment en ayant la même religion qu’Oussama Ben Laden ? », Mohammed Ali avait répondu « et vous ? vous vous sentez comment en ayant la même religion qu’Hitler ? »

En sous-entendant que Hitler était chrétien, mais en oubliant de préciser que Oussama Ben Laden dans ses discours et prédications respectait scrupuleusement le Coran et la Sunnah du Prophète Mohamed en combattant les infidèles ennemis de l'Islam, alors qu'Hitler n'avait cure du Christianisme qu'il qualifiait de "terreur spirituelle".
Dans son livre "Mein Kampf", il écrivait en effet que :
"Chacun peut aujourd'hui constater à regret que, dans le monde antique, beaucoup plus libre que le nôtre, le Christianisme a introduit avec lui la première terreur spirituelle ; mais il ne peut rien au fait que, depuis cette époque, le monde vit sous le signe et sous la domination de cette contrainte. Et on ne brise la contrainte que par la contrainte, la terreur par la terreur. C'est alors seulement que l'on peut instituer un nouveau régime."

Adolf Hitler - "Mein Kampf" p236

 

"Une Mosquée aujourd'hui doit s'intégrer au milieu local, c'est le cas ici, on a pris une Mosquée qui était un ancien dispensaire, et on a refait le bâtiment, tel qu'il était à l'origine, on se rend compte que c'est l'Islam qui s'intègre aux Lois de la république, qui s'intègre au milieu local à Quiévrechain en respectant la population, en respectant ses valeurs de base, qui sont quand même le respect, qui sont quand même la morale [...] C'est un lieu ouvert sur la commune et transparent."
[11:45]
Discours du maire DVD Pierre Griner le 14 septembre 2013, lors de l'inauguration de la Mosquée de Quiévrechain.
L'élu participe activement à l'enracinement de l'Islam radical politique, intolérant, antioccidental, antisioniste et misogyne, condamnant sur le long terme le vivre-ensemble et la cohésion sociale dans la paisible commune de Quiévrechain.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 14 mars 2015

28/02/2015

Idéologie islamiste véhiculée par Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque : autoriser le voile islamique à l’école, faire voter une loi contre le blasphème religieux du Prophète Mohamed, et nier le « pseudo-génocide » arménien

Dunkerque est une ville industrielle d'environ 91 000 habitants de la région Nord-Pas-de-Calais. La communauté musulmane de la ville bénéficie d'un lieu de culte conséquent, la Mosquée Sunnah, inaugurée le 9 septembre 2013, qui comprend une salle de prières d'une superficie de 650 m2, et à l'étage une salle de prières dédiée aux femmes de 160 m2, 7 salles de cours, une salle informatique. L'association dunkerquoise des Musulmans compte environ 400 adhérents et 320 élèves divisés en groupes de tout niveau, de l'apprentissage de la langue arabe et la maîtrise du Coran.


La grande Mosquée As Sunnah de Dunkerque

 

Autre lieu de culte implanté dans la ville, la Mosquée Abou Dhar.

Quel type d'idéologie est diffusée par les responsables de cette Mosquée ? Un Message d'apaisement, de tolérance et de d'humilité ? Le 5 octobre 2012, le prédicateur Hassan Iquioussen fut invité à la Mosquée Abou Dhar pour donner une conférénce :"Quelle attitude adopter face aux actes islamophobes ?".
Hassan Iquioussen est un prédicateur de l’UOIF, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

La conférence est disponible en deux parties sur Youtube (partie 1) (partie 2) (hard-copy). Ci-dessous, quelques extraits en gras italique :



"Les rabbins, les religieux, les curés, les évêques exploitent les petites gens en leur prenant leur fric, en abusant de leurs femmes. Ceux qui ont le pouvoir, quelque soit le pouvoir, ont toujours déclaré en majorité la guerre à qui ? Au Prophète !"
[19:44]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 - partie 1

"Vous savez là ce film, ces caricatures, c'est quoi l'objectif ? Ce n'est pas que les non-musulmans nous détestent, ça, c'est déjà fait, ils l'ont fait avec le 11 septembre, ils l'ont fait avec le 18 juillet, Londres, Madrid, ils l'ont fait avec Merah, vous voyez toutes ces pseudo-affaires ? Ouais ?
Ces pseudo-attentats ont pour objectif de faire peur aux non-musulmans pour qu'ils aient peur de l'Islam et des Musulmans. Mais ce n'est pas suffisant, la guerre, cela se fait à deux. Donc il faut maintenant mettre dans le coeur des Musulmans la haine et la peur des non-musulmans. Comment ? En insultant le Prophète de l'Islam, en brûlant des Corans, vous entendez ? Comme ça les Musulmans vont développer la haine en eux, et c'est bon, on peut créer le fameux choc des civilisations.
C'est ça l'objectif de l'islamophobie. Bouffez-vous la gueule, moi, je vends des armes. Détruisez-vous, moi je reconstruis derrière. Blessez-vous, je vends des médicaments. Bouffez-vous, je vends plus de journaux, et j'explose l'audimat."

[26:24]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 - partie 2

On voit toujours la même thématique se développer dans les conférences de Hassan Iquioussen : instaurer un climat de défiance auprès des Fidèles, en expliquant que, depuis la nuit des temps, les Musulmans seraient victimes d'un complot international; le 11 septembre, les attentats de Londres et de Madrid, l'affaire Merah,... ne seraient en fait que des machinations des gouvernements et des média (des "pseudo-attentats") pour humilier et martyriser les Musulmans.
Les rabbins, les curés et les évêques feraient partie de ce réseau, ce sont des exploiteurs, donc de faux religieux: il s'agit là clairement d'attaques directes contre le Judaïsme et le Christianisme.

"Faites pression sur les députés, et les députés vont voter une loi contre le blasphème et l'islamophobie, et il n'y a plus personne qui osera insulter un Musulman, une Musulmane, le voile islamique, la chaussette islamique, le rat islamique, tout ce qui sera islamique sera protégé par une loi."
[43:08]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 - partie 2

"Ils ont voté le 15 mars 2004 une loi pour interdire à ma fille de porter son foulard à l'école, on est bien d'accord ? Pour faire sauter cette loi, il suffit qu'à l'assemblée nationale les députés aillent dans le sens de l'annulation de la loi, et la loi elle saute et ma fille repart à l'école avec un foulard. Je fais comment mon frère ? Je vous ai expliqué tout à l'heure que les députés, il n'y a qu'une seule chose qui marche avec eux, c'est la pression politique. Je le fais, ou je ne le fais pas ? Si je ne le fais pas, je suis contre le foulard, si je ne le fais pas, je suis contre ma fille ! Logique ou pas logique ?"
[01:07:18]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 - partie 2

Hassan Iquioussen incite depuis des années les Musulmans à faire pression auprès des législateurs afin de faire voter une loi interdisant toute critique de l'Islam, ainsi que l'abolition de la loi interdisant le port du voile islamique à l'école, (vous imaginez des filles habillées en bonne soeur sur les bancs de l'école publique ?) afin d'intégrer définitivement le modèle de la femme musulmane pudique, chaste, qui ne montre pas son corps et sa féminité, en opposition aux femmes occidentales perverses, dénudées et sans aucune morale, qui s'offrent au premier venu.

 

Plus loin dans la conférence, le prédicateur va jusqu'à nier le génocide arménien devant les Fidèles Musulmans de Dunkerque !

"500 000 arméniens ont fait pression sur l'ex-président de la France, Sarko, pour qu'il vote une loi pour condamner les turcs, pour un péché qu'ils n'ont pas commis, on est bien d'accord ? le pseudo-génocide arménien. La loi n'est pas passée, on peut donc dire que ça n'existait pas. Si la loi était passée, je ferme ma bouche. Vrai ou faux ? Si la loi était passée, je n'aurais pas pu dire que le génocide arménien n'existe pas, parce que la loi me condamne, alors que là, je peux m'éclater. Regarde, je parle: il n'y a pas eu de génocide, et j'ai les preuves historiques qu'il n'y a pas eu de génocide."
[51:53]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 - partie 2

Hassan Iquioussen déclare avoir des "preuves historiques" que le génocide arménien, ayant provoqué la mort de 1,5 millions d'arméniens entre avril 1915 et juillet 1916, n'a jamais existé. (Mais malheureusement, dans sa conférence, Iquioussen ne donne pas ces fameuses "preuves historiques", et ne cite pas ses sources). Il devrait au moins jeter un oeil sur les différents documentaires disponibles sur Youtube, sur Wikipédia, racontant le massacre des arméniens, avec des images d'époque :


 

Ce type de prédication favorise-t-il la cohésion sociale et la fraternité entre communautés à Dunkerque ?

Michel Delebarre, ancien maire socialiste de Dunkerque, a autorisé la venue dans sa ville du prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen

articlé publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 28 février 2015

16/02/2015

Enseignement islamique sur le site de la Mosquée al Rahma de Vichy : il est licite de tuer l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane

Vichy est une ville d'environ 25 000 habitants de la région Auvergne, dans le département de l'Allier (03).

Depuis quelques années, la communauté musulmane de Vichy s'est affirmée et structurée en créant l'Association pour le Bien de la Jeunesse de Vichy (ABJV), afin de promouvoir et d'aider la jeunesse musulmane de la ville. L'ABJV dispose d'un lieu de culte, la Mosquée al Rahma de Vichy. (hard-copy) L'édifice religieux se compose d'une salle de prière pour les hommes, d'une salle de prière pour les femmes et d'une salle de classe coranique permettant de dispenser les enseignements de l'Islam aux jeunes Musulmans de 7 à 15 ans et de parfaire leurs connaissances islamiques tous les samedis matin.


salle de prière hommes de la Mosquée Al Rahma de Vichy

Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy


Aly Ibra Sy, imam de la Mosquée de Vichy, célèbre la fête de l'Aïd el-Kébir avec 300 fidèles au centre omnisports de la ville, exceptionnellement prêtée pour l'occasion par la municipalité en octobre 2014

Quel enseignement islamique est prodigué devant les fidèles Musulmans de Vichy ? Un message de Paix, d'Amour et de Tolérance ?

Il est possible de s'en faire une idée, en consultant en ligne sur le site internet officiel de la Mosquée, l'intégralité des quarante hadiths de l'imam An-Nawawi, une sommité théologique du monde islamique. Les hadiths sont une compilation de textes écrits par des "savants" Musulmans (Muslim, Boukhari, Al-Tirmidhî, Abou Dawoud, etc...) rapportant les faits et gestes du Prophète Mohamed, le "beau modèle", que tous les Musulmans doivent respecter et suivre dans leur comportement pour parfaire leur cheminement vers l'Islam.
Les "quarante hadiths de an-Nawawi" est un ouvrage référence disponible dans la plupart des grandes Mosquées de France, on peut également se le procurer sur des sites commerciaux comme amazon.

Quelques extraits de ces hadiths pour comprendre l'idéologie véhiculée par les responsables de la Mosquée de Vichy, directement accessible à partir de la page d'accueil du site (en cliquant sur "HADITH"), en gras italique ci-dessous :

 

HADITH 8 - le caractère sacré du Musulman (hard-copy)

D'après Ibnou Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu`à ce qu'ils témoignent qu'il n`est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent l’aumône. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs richesses, à moins qu'ils ne transgressent (ouvertement) la loi de l'Islâm, mais Dieu règlera le compte de leurs (vraies intentions) ».

HADITH 14 - l'inviolabilité du sang du musulman (hard-copy)

Selon Ibn Masoud, l'Envoyé de Dieu a dit: « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s`agit d'un des trois coupables que voici : le marié qui commet l'adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».

 

HADITH 17 - La généralité du bel-agir (hard-copy)

Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs, l'Envoyé de Dieu a dit: « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaite. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

 

HADITH 34 - l'empêchement du blâmable est un devoir religieux (hard-copy)

Aboû Saîd El Khodrî a dit qu'il a entendu l'Envoyé d'Allah dire : « Si l'un d'entre vous voit ce qui déplait à Dieu, qu'il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son cœur, c'est là le minimum imposé par la foi ».

Il est ordonné aux musulmans de combattre les hommes jusqu'à ce que la religion soit à Allah seul, et qu'ils ne transgressent pas ce que Allah a interdit. Il s'agit clairement d'une incitation à la guerre sainte, au Jihad islamique contre les infidèles qui ne respectent pas les lois coraniques. Il est également recommandé de tuer proprement, car cela fait partie du "bel-agir".

Le meurtre est autorisé dans trois cas bien spécifié, la loi du Talion (le meurtre appelle le meurtre), les cas d'adultère, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane, la liberté de conscience est donc interdite. Cet endoctrinement des Musulmans vichyssois va bien entendu à l'encontre des lois de la république française.

Le blâmable est interdit, ce qui inclut évidemment le blasphème, les caricatures contre les Prophète Mohamed, tout ce qui déplaît à Dieu doit être "combattu de ses mains", ou de toutes les manières possibles.


Pour ce qui est des caricatures du Prophète Mohamed, comme tout ce qui est blâmable, les Musulmans doivent les "combattre avec leurs mains", ou utiliser tous les moyens à leur disposition pour empêcher leurs parutions


Typique des sites fondamentalistes islamiques, sur la page Facebook (hard-copy) on remarque que les responsables de la Mosquée de Vichy considèrent que dessiner un visage humain est proscrit par certains hadiths de la Sunnah du Prophète Mohamed, un frein à la création artistique des jeunes Musulmans

 

Il est par ailleurs inquiétant de constater que sur la page Facebook officielle du lieu de Culte, les responsables de la Mosquée de Vichy fassent la promotion des conférences de l'association islamiste "Aube du savoir" de Clermont-Ferrand, invitant des prédicateurs fondamentalistes tels que Mohamed François et Hassen Bounamcha (aami Hassen) .


Sur sa page Facebook, l'association islamique de Vichy fait la promotion de
l'imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, Mohamed François, un prédicateur radical, qui interdit par exemple aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d'année avec les infidèles

Hassen Bounamcha est l’imam de la mosquée d’Aubervilliers, surnommé « aami Hassen », il explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Une référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Vichy.

Quelles relations l'association islamique ABJV de Vichy entretient-elle avec "Aube du savoir", ville gangrenée par l'Islam Radical par les prédicateurs fondamentalistes de son immense Mosquée cathédrale ? (les deux villes sont distantes de 70 km environ) Mohamed François, Hassen Bounamcha viennent-ils également précher leur idéologie fondamentaliste devant les Musulmans vichyssois ? On peut également se poser la question : quel type d'enseignement est professé devant les jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée ?

 

Le maire UMP Claude Malhuret autorise l'implémentation de la Mosquée Al-Rahma de Vichy et la diffusion par ses responsables d'une doctrine fondamentaliste intolérante basée sur les lois coraniques de la Charia.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 février 2015

01/02/2015

Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée El Baraka de Lunel : « la civilisation occidentale, c’est la barbarie »

Lunel est une commune française du sud de la France d'environ 26 000 habitants, située dans le département de l'Hérault, entre Nîmes et Montpellier.

Depuis les années 1980, la ville a connu une forte poussée de l'immigration, essentiellement venue d'Afrique du nord, amenant avec elle une identité culturelle, cultuelle différente de l'héritage judéo-chrétien de la population autochtone.
Pour satisfaire la communauté musulmane de la ville qui ne disposait pas de lieux de Culte, le maire Divers Droite Claude Arnaud a accepté la construction de la Mosquée El Baraka de Lunel, comprenant une école coranique afin d'apprendre aux jeunes Musulmans les fondements de l'Islam (hard-copy), religion de "Paix et Tolérance". Le 30 octobre 2010, c'est la consécration, la Mosquée est inaugurée en présence du maire.


La Grande Mosquée El Baraka de Lunel

salle de prière de la Mosquée de Lunel

inauguration de la Grande Mosquée de Lunel le 30 octobre 2010, en présence du maire DVD Claude Arnaud (au centre)

Qu'enseignent les imams et prédicateurs de la Mosquée aux Fidèles Musulmans ? On peut s'en faire une opinion en analysant les sermons donnés tous les vendredis dans le lieu de Culte, retranscripts en ligne sur le site internet officiel de la Mosquée de Lunel.

Par exemple, concernant le port du voile islamique, un extrait en gras italique ci-dessous :

"le hijab la pudeur de la femme musulmane "Ces références que nous venons de citer prouvent au moins deux choses :
1- Le port du "Hidjab" est bien une prescription divine, donc une adoration.
2- Les cheveux de la femme font partie de sa "awrah" (parties intimes), qu’elle est tenue de couvrir en présence d'hommes qui lui sont étrangers, au même titre que les autres parties de son corps. Le hijab est aucun doute une prescription divine, dont le but est de protéger les croyantes dans leur piété et leur honneur."
sermon du vendredi sur "le hijab la pudeur de la femme musulmane" du 28 mars 2014 à la Mosquée de Lunel (hard-copy)

Pour les responsables de la Mosquée de Lunel, le voile islamique protège les cheveux, "partie intime" de la femme, qui ne peuvent être montrés aux étrangers

Les femmes occidentales peuvent donc être perçues comme perverses, puisqu'elles se promènent "nues", en laissant leurs cheveux au vent.

Autre sermon, sur les sanctions à adopter en cas d'adultère, quelques extraits en gras italique ci-dessous :

"La mixité et ses conséquences nocives En effet, la généralisation, sous prétexte de l’amitié innocente, de la mixité dans les écoles, les universités, les lieux de travail et les foyers a conduit à la propagation de l’immoralité et du mal et à l'augmentation des cas de mariage coutumier et de mariage sans tuteur. Or, pour être valable, le mariage de la femme doit, sous peine de prendre la forme d’un adultère, être réalisé par son tuteur et non par elle-même.
La corruption des us et des coutumes ainsi que l’intrusion chez la femme qui se trouve seule par son cousin paternel ou maternel, son oncle maternel ou paternel, le frère de son mari, son voisin ou son ami a grandement contribué à la multiplication des cas de trahison.
Jamais un homme ne s’est isolé avec une femme sans que Satan ne les accompagne. Quant au frère du mari, il est aussi dangereux que la mort."

« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition » (Coran: 25/2).
Il est intéressant de noter que le verset a commencé par la fornicatrice, car, commis à l’instigation de la femme, l’adultère est plus monstrueux.
L’adultère est un péché grave, car le désir de le commettre est ardent des deux côtés, ce qui le rend si fréquent avec ses dégâts multiples et graves dont, et non des moindres, la confusion qui s’installe dans la lignée généalogique.

La peine de l'adultère Tout célibataire qui commet l’adultère doit, en plus d’être puni de cent coups de fouet, être déporté loin de sa ville natale alors que le marié (même divorcé) doit être lapidé, mais sa sanction n’est exécutée que suite à son aveu ou au témoignage de quatre témoins.
En effet, la Charia ne cherche pas à soumettre absolument à la sanction ou à la lapidation un grand nombre de pécheurs."

"La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition."

"Il n’est licite de condamner à mort un musulman que pour trois choses : s’il commet l’adultère, s’il tue une âme humaine et s’il apostasie et quitte le groupe », (rapporté par Al-Boukhârî)."
sermon du vendredi à la Mosquée de Lunel, le 28 février 2014 (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)


Les responsables de la Mosquée de Lunel enseignent la Charia, la Loi islamique qui condamne à cent coups de fouet la femme ou l'homme adultère, et punit de mort le Musulman qui quitte l'Islam (apostat)

Les sermons du vendredi sont des appels à l'application stricte de la Charia, la loi islamique : port du voile obligatoire, les cheveux des femmes ("partie intime" du corps) ne doivent pas être montrés à des étrangers, punition de coups de fouet pour la femme et l'homme adultère, non mixité sociale homme/femme source de "corruption" et de "trahison", peine de mort pour les Musulmans qui tenteraient de se convertir à une autre religion que l'Islam.

Ces règles et ces lois islamiques édictées par les responsables de la Mosquée de Lunel sont-elles compatibles avec une société démocratique occidentale ? Et surtout, ces lois sont-elles enseignées aux enfant Musulmans fréquentant l'école coranique ? N'est-ce pas là, la construction d'une autre société qui est en germe, une organisation sociétale parallèle ?

L'Union des Musulmans de Lunel est par ailleurs en lien étroit avec l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixantaine d’associations directement affiliées, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

Des imams issus de l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon, comme le cheikh Saïd Bouhdifi, viennent endoctriner les Musulmans de Lunel (hard-copy). Cet institut sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense madrassah, officine de l'UOIF, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine.

Le porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, une organisation politique qui condamne d'"islamophobe" tous ceux qui s'aviseraient de critiquer l'Islam, par intimidation et poursuites judiciaires, fut également un invité de marque à la Mosquée de Lunel le 30 novembre 2013. (hard-copy) Marwan Muhammad rêve de transformer la France en un état islamique dominé par la Charia, dans une conférence donnée à la Grande Mosquée d’Orly en 2011, il déclarait :
« Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française. »

Dans un conférence donnée à la Grande Mosquée Assalam de Nantes, il incite les jeunes Musulmans au communautarisme. Interdire le port du voile dans les entreprises ou les écoles serait un racisme anti-musulman.


Marwan Muhammad, militant islamiste qui veut faire de la France un état islamique, invité par les responsables de la Mosquée de Lunel le 30 novembre 2013

Autre prédicateur invité de marque à la Mosquée de Lunel et proche des Frères Musulmans, Hani Ramadan. Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Un extrait de sa conférence donnée devant les Fidèles de la Mosquée de Lunel le 15 mars 2014


 

Le prédicateur antisémite, antisioniste et antioccidental Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Lunel le 15 mars 2014

"Les média travaillent jour et nuit par un matraquage continu qui fait que l'on va nourrir les individus du sentiment que cet Islam est en fait haïssable : "partout où ils se trouvent, il y a des problèmes. Les Musulmans sont des gens qui amènent des difficultés, des problèmes. Ils ne sont pas comme nous ce sont des étrangers", et on va faire des amalgames avec le problème de l'immigration qui va nous servir dans ce sens, et ce matraquage se fait de façon continue."
[12:55]

"On a l'obligation en tant que Musulman ou Musulmane de nous engager sur le terrain politique. Cela signifie que nous devons nous constituer avec des groupes de participation citoyenne, de gens qui réfléchissent sur la façon d'orienter la communauté musulmane pour avoir un poids au niveau de la balance électorale, de façon décisive, et ne pas attendre d'être débordés par ceux qui nous veulent du mal. Il faut unir les Musulmans."
[29:42]

"Si on entend par la démocratie l'idée que le peuple est souverain au point que la majorité pourrait changer la Loi Divine, et faire en sorte par exemple que parce que on est en majorité, on décide que l'alcool, le vin est halal, est-ce que la majorité a force de loi pour nous ?
Non ! Pour nous, le peuple ne peut pas être souverain à ce niveau là, je parle d'un système comme dans les pays musulmans où on s'organise selon les principes de l'Islam. Nous, on a des lois, la Charia, avec des principes que l'on doit de toute façon respecter. Et c'est ça qui a force de Loi, dans le Coran et la Sunnah."
[31:41]

"Avec le CRIF, la classe politique est dominée par les lobby sionistes qui représentent une force importante, tant sur le plan politique que sur le plan médiatique. Et le projet qui est en cours aujourd'hui, c'est de faire en sorte que dans cette société, la crise se renforce et que les hommes soient amenés à chercher un responsable, un bouc-émissaire, et ce bouc-émissaire est désigné comme étant les Musulmans. Voilà le projet qui se dessine."
"Quand la crise va grandir, et qu'il y aura une tension de plus en plus forte, on veut retourner une partie de la population contre les Musulmans, et derrière cela, il y a les lobby sionistes qui travaillent, il faut avoir conscience de ça."
[40:50]

"Vous voyez bien que le Front National, et pas seulement le Front National, ça vient de toutes parts, et le bouc-émissaire, ce sont les Musulmans. Jusqu'où est-ce que cela peut aller à votre avis ? Cette hostilité contre l'Islam ? Le fait de dire que vous n'êtes pas des citoyens, vous devez être exclus, l'exclusion des Musulmans. Jusqu'où cela peut aller ?
Quand on voit ce qui se passe à l'échelle internationale aujourd'hui, moi je vous dis que cette civilisation occidentale, c'est la barbarie, l'ONU et toutes ses instances avec ceux quelles représentent observent depuis près de trois ans le peuple syrien se faire massacrer alors qu'ils auraient pu imposer un embargo aérien pour sauver des centaines de milliers de vies. Pas un seul mouvement, on discute, et on laisse ce peuple se faire décimer et massacrer. On a affaire à quels barbares ?
Regardez ce qui se passe en Palestine, on a massacré des enfants au phosphore blanc ! Tsahal, une armée d'assassins et de criminels et pourtant, les représentants de ce gouvernement sont reçus à Washinghton par Obama qui doit se plier à leurs volontés parce que le lobby sioniste a cette force prodigieuse aux États-Unis. On a affaire à qui ? Ce sont des barbares !

Et même les représentants ici quand ils veulent être élus et représentés passent par le CRIF, tout le monde sait cela, le lobby sioniste. Et bien nous, on représente quelque chose d'important parce qu'on a un nombre conséquent, mais on ne sait pas s'organiser. Cela devient un devoir, une obligation."
[01:04:59]
conférence de Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Lunel, le 15 mars 2014 (hard-copy)

Hani Ramadan évoque devant les fidèles de Lunel, le projet d'un vaste complot sioniste à l'échelle internationale. Aussi bien aux États-Unis qu'en France avec le CRIF, les sionistes se sont emparés des pouvoirs politiques et médiatiques. Leur but, détruire l'Islam et éliminer les Musulmans.
D'après Hani Ramadan, l'occident barbare ne fait rien pour défendre les Musulmans en Syrie. Mais est-ce le rôle des occidentaux de régler les conflits entre alaouites, sunnites et chiites au Moyen-Orient ?
Que font les turcs, les saoudiens, les qataris, les iraniens ? Pourquoi n'interviennent-ils pas pour résoudre ces conflits ? Et surtout, où est le Message de Paix, de Pardon ou d'Humilité, de Fraternité entre communautés de la religion de "Paix et Tolérance" ?

Cet endoctrinement a pour but de communautariser les Musulmans, en leur faisant croire qu'ils vivent en France en milieu hostile, méprisés, maltraités, persécutés par les institutions du gouvernement.
Mais curieusement, Hani Ramadan n'évoque pas la construction de milliers de Mosquées sur le territoire français ces trente dernières années pour satisfaire les associations islamiques, plus de deux cents sont actuellement en cours de construction, ni même la constitution du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) par Nicolas Sarkozy, une forme de reconnaissance officielle de la présence islamique en France.

Quel est le but final du prédicateur ?
Les Musulmans doivent se mobiliser pour contrer la société mécréante dans laquelle ils vivent afin de faire élire des élites pour les conduire vers l'objectif final, la construction d'un état islamique sous la charia.
Hani Ramadan rejette le concept même de la démocratie participative car la mise en place d'un système judiciaire, législatif, social et économique ne doit échoir que à Allah seul, et ne doit pas être le fait de la décision d'un groupe d'hommes.
On peut rappeler également pour information, que la Charia islamique, idéologie totalitaire fasciste, antichrétienne, antisémite et misogyne, a été déclarée INCOMPATIBLE avec les exigences d'une société démocratique et laïque par un arrêté de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) du 13 février 2003.

Cet endoctrinement visant à construire une société parallèle se dénote sur les habitants de la ville qui se sont divisés en deux, après les attentats commis par des terroristes Musulmans les 7, 8 et 9 janvier 2015 à Paris, une partie a manifesté son soutien aux caricaturistes assassinés, l'autre partie est restée étrangement silencieuse, voire hostile aux manifestants. Les tensions étaient palpables en ville.

Dès lors, qui peut s'étonner que des Musulmans, fréquentant assidument cette Mosquée, soient partis faire le Jihad, pour lutter contre les injustices des "lobby sionistes" et de "l'Occident barbare" qui complotent contre la communauté musulmane à travers le Monde, et empêchent l'application de la Charia ?

En effet, la communauté musulmane de Lunel est un véritable vivier pour recrutement de jihadistes : ces derniers mois, une vingtaine de jeunes Musulmans sont partis en Syrie pour combattre l'armée de Bachar-Al Assad et l'Occident.


Combattants de l'État Islamique, parmi eux, des jihadistes issus de la communauté musulmane de Lunel


"Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d'une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l'été dernier ?"
Déclaration de Lahoucine Goumri, le président de l'Union des Musulmans de Lunel, et administrateur de la Mosquée

"Il n'est pas question de stigmatiser tous ces musulmans de Lunel, mais à la tenue de certains propos, ne serait-ce que les déclarations du président de l'Union des musulmans de la Mosquée de Lunel, Lahoucine Goumri, j'ai demandé la plus grande vigilance sur la Mosquée"
Le maire DVD de Lunel, Claude Arnaud, dresse un constat alarmant sur les prédicateurs de la Mosquée, tout en continuant d'ignorer les causes profondes du malaise : il a autorisé l'implantation dans sa commune d'une grande Mosquée pilotée par des islamistes intolérants, misogynes, antisionistes et antioccidentaux qui endoctrinent la communauté musulmane.
La Mosquée est toujours en activité aujourd'hui.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 1er février 2015

24/01/2015

Ahmed Miktar, président de l’association des imams de France, sur le site de la Mosquée d’Elbeuf : « le Prophète Mohamed a dit : si quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. »

Elbeuf est une ville du nord de la France dans la région Haute-Normandie d'environ 16 800 habitants, du département de Seine-Maritime (76). Depuis plusieurs années, la ville a accepté une forte communauté issue de l'immigration extra-européenne, des quartiers ethnicisés se sont constitués, comme le quartier Puchot, classé en Zone Urbaine Sensible (ZUS), dans lequel la police éprouve d'énormes difficultés à intervenir. Le 26 décembre 2012, trois policiers en patrouille repèrent un scooter non immatriculé et le suivent afin d’interpeller le conducteur. Mais, au détour d’un immeuble et avant qu’ils ne puissent faire quoique ce soit, les policiers sont pris à partie par une vingtaine de jeunes du quartier. Un véritable guet-apens.

Pour apaiser les tensions, satisfaire la communauté musulmane implantée dans la ville et lui laisser pratiquer librement sa Foi, l'association cultuelle et culturelle An'nour d'Elbeuf voit le jour au début des années 2000.

Le 12 juin 2010, c'est la consécration : la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf est inaugurée en grande pompe en présence du président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, le père Geoffroy de la Tousche, le curé de la paroisse d'Elbeuf, et de nombreux élus dont le maire socialiste de la ville Djoudé Merabet.


cérémonie d'inauguration de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf le 10 juin 2010, en présence du président du Conseil Français du Culte Musulmans Mohamed Moussaoui, et du maire socialiste Djoudé Merabet

C'est un bâtiment qui accueille une salle de prière de près de huit cents places, avec moquette et un balcon pour le prêche de l'imam, une bibliothèque, une grande salle servant au soutien scolaire, et faisant également office de salle de classe pour l'école coranique. La Mosquée, située en centre-ville, marque sa visibilité par son minaret.

La façade d'entrée de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf


salle de prière de la Mosquée d'Elbeuf

Qu'enseignent les responsables de l'association islamique aux fidèles de la Mosquée ?
On peut dans un premier temps, remarquer que c'est à la Mosquée An'nour d'Elbeuf que Maxime Hauchard, un jeune normand converti à l'Islam et parti faire le Jihad en Syrie, venait prier. Maxime Hauchard est apparu dans une vidéo de propagande de l'État Islamique où il exécute des hommes présentés comme des soldats syriens.


Maxime Hauchard, converti à l'Islam, fréquentait régulièrement la Mosquée An'nour d'Elbeuf avant de partir faire le Jihad en Syrie. A-t-il été radicalisé par des prédicateurs du lieu de culte ?

Peut-on soupçonner un cas de radicalisation dans la Mosquée d'Elbeuf par la diffusion de propagande islamique ? Maxime Hauchard n'est pas un cas isolé à Elbeuf. Un autre jihadiste a été jugé en comparution immédiate en janvier 2015.

En consultant le site internet officiel de la Grande Mosquée An'nour d'Elbeuf, on constate l'influence idéologique d'un Islam fondamentaliste (hard-copy).

Pour former les Musulmans à la Religion de "Paix et Tolérance", les responsables de la Mosquée mettent à disposition des Fidèles des livres sur l'Islam consultables gratuitement en ligne au format PDF (hard-copy).

Les documents en ligne sont des ouvrages fondamentalistes, écrits par des théologiens wahhabites saoudiens qui prèchent une doctrine de l'Islam Radical dure.

On trouve par exemple le livre du professeur Mohamed Jamil Zeino, "Les piliers de l'Islam et de la Foi". Le livre décrit ce que doit être un bon Musulman, dans la Foi, la Prière, mais aussi dans la lutte armée, en prenant comme exemple, le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, un court extrait de l'ouvrage ci-dessous :


couverture du livre, "Les piliers de l'Islam et de la Foi", ouvrage de propagande islamiste et jihadiste
, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

SA PRÉDICATION ET SON COMBAT
"L'Envoye d'Allah a combattu les associateurs et les Juifs et a triomphé d'eux. II a lui-même mené vingt batailles environ. Il a envoyé des expéditions pour le jihad, afin d'appeler à l'Islam et libérer les peuples de la tyrannie et de l'asservissement, il recommandait en priori­té à ses compagnons d'appeler les gens à l'unicité d'Allah."
p35

"Que Allah anéantisse les Juifs, qui ont pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires."
p38

"Je ne serre pas la main des femmes"
"Les piliers de l'Islam et de la Foi" p38 - par Mohamed Jamil Zeino, Professeur à Dar Al Hadith à La Mecque (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

Les Juifs, ennemis d'Allah, doivent être combattus, car ils ont "pris les tombes de leurs Prophètes pour oratoires". Le Prophète Mohamed, est un jihadiste qui a triomphé dans une vingtaine de batailles des associateurs et des Juifs. Ce livre aurait-il pu servir de modèle pour Maxime Hauchard, justifiant son départ pour la Syrie afin de combattre "l'asservissement et l'injustice" ?

Autre ouvrage d'endoctrinement publié par les responsables de la Mosquée d'Elbeuf, "Islam au cercle de lumière" du prédicateur Hammudah Abdulati (hard-copy) :


couverture du livre, "Islam au cercle de Lumière", ouvrage de propagande islamiste et jihadiste
, disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

"Les buts de l'idéologie islamiques sont aussi différents. Elle ne vise ni la domination mondiale, ni l'expansion physique. Elle vise plutôt la soumission mondiale à la Volonté de Allah et la restriction mondiale aux limites de la Loi de Allah.
Son objectif principal est de plaire à Allah
et d'éduquer de façon à l'aider à obéir à la Loi du Createur et être un vicegérant fidèle du Seigneur. Pour atteindre ce but, elle traite de tous les aspects de la vie; son dessein est de développer chez l'homme une esprit clair, une âme pure, une conscience éveillée, un corps sain et de la sensibilité. Une personne qui possède de telles qualités ne peut manquer d'obéir à Dieu et à adopter le mode de vie le plus sain."

"Islam au cercle de lumière" p233-234

"Le Coran fait clairement ressortir, que nous le voulions ou non, que la guerre est une nécessité de l'existence, un fait de la vie, aussi longtemps qu'il y a dans le monde injustice, oppression, ambitions capricieuses et revendications arbitraires. Cela peut paraitre étrange. Mais n'est-ce pas un fait d'histoire que l'humanité, dès l'aube de l'histoire jusqu'à nos jours, a souffert des guerres régionales, civiles et mondiales ? Et n'est-ce pas aussi un fait que, plus souvent, les alliés victorieux tranchent leurs différends au sujet de leurs conquêtes et du statut de leurs ennemis vaincus par les guerres et les menaces de guerre ?
Même aujourd'hui l'humanité vit dans la crainte sur plusieurs points chauds du monde. Dieu peut-il nier ces faits de la vie ? Ou le Coran peut-il manquer de traiter cette affaire d'une façon réaliste et effective ? Certainement non ! Et c'est pourquoi l'Islam reconnaît la guerre comme un moyen licite et justifié d'auto-défense et de restaurer la justice, la liberté et la paix.
Le Coran dit: «Il vous est prescrit de combattre et c'est une obligation qui vous pèse. C'est ainsi qu'il vous arrive de détester ce qui vous convient et, au contraire, de rechercher ce qui vous est nuisible. Allah le sait, mais vous, vous ne le savez pas.»
p238 "Islam au cercle de lumière" par Hammudah Abdulati [également disponible sur ce lien]

Là encore, le Jihad, la guerre sainte est justifiée dans le Coran pour combattre l'injustice. Mais quelle est la définition de l'injustice ? L'Occident qui refuse les filles en hijab à l'école publique est-il injuste ? Doit-il être combattu parce qu'il "n'a pas les qualités pour obéir à Allah" ?

 

Pour justifier le Jihad, la guerre sainte contre les Infidèles, il faut "démontrer" que ces impies sont dans l'erreur, qu'ils ne suivent pas le droit chemin, ni la vraie religion. Les responsables de la Mosquée publient sur le site le livre du Dr. Hassan M. Baagil, "Dialogue entre un musulman et un chrétien", pour dénigrer le Christianisme, un court extrait du livre en gras italique ci-dessous, (cliquez sur l'image montrant les deux mains serrées) :

"Tous les Prophètes, d'Adam à Muhammad (que la paix et le salut de Dieu soient sur eux), ont été envoyés avec le même message, à savoir : la soumission de l'homme à Dieu. Cette soumission en arabe veut dire Islam, Islam veut également dire : Paix, la paix entre le Créateur et Ses créatures.
Contrairement aux noms ‘‘judaïsme’’ et ‘‘christianisme’’, le nom ‘‘Islam’’ a été donné par Dieu, le Créateur Lui-même, comme il est mentionné dans la sourate La table servie Al Mâïda (verset 3) : «Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon
bienfait Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous.»
Dans la Bible, on ne retrouve ni le nom judaïsme, ni le mot christianisme, même pas dans un dictionnaire de la Bible. Aucun Prophète Israélite n'a mentionné le mot judaïsme. Jésus n'a jamais prétendu avoir établi le christianisme sur terre et ne s'est jamais appelé chrétien."

"Le premier Musulman sur terre n'était pas Muhammad, mais Abraham, qui s'est entièrement soumis à Dieu. Mais l'Islam en tant que mode de vie a été révélé bien avant Abraham à d'autres Prophètes comme Adam et Noé."
"Dialogue entre un musulman et un chrétien" p10 - par le Dr Dr. Hassan M. Baagil (hard-copy) [disponible également sur ce lien]

L'auteur développe une véritable propagande de dénigrement de la Bible. L'Islam est un système totalitaire. Le Judaïsme, le Christianisme n'existent pas. Il s'agit de déformations de l'Islam, la vraie et seule religion, la soumission pure à Allah. Tous les Prophètes seraient Musulmans et non Juifs !
Cette campagne prosélyte de subversion des Chrétiens et des Juifs, vise à leur faire abandonner leur "fausse" religion pour les orienter et les mener vers l'Islam.

 

Pour conforter les Musulmans dans cette voie, les responsables de l'association islamique d'Elbeuf diffusent également une page de vidéos en ligne de prédications d'imams, et de cheikhs saoudiens (hard-copy).

Dans une des vidéos en ligne du Cheikh Salah Al Moghamssi, celui-ci exhorte les Chrétiens à nier la Trinité du Christianisme (Père, Fils, Saint-Esprit), et à se soumettre à Allah :
"Allah a dit : "Oh gens du Livre ! (Chrétiens) n'exagérez pas dans votre religion, et ne dîtes d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un messager d'Allah, sa Parole qu'il envoya à Marie est un souffle (de vie) venant de lui. Croyez donc en Allah et ses messagers, et ne dîtes pas "trois", cessez ! Cela sera meilleur pour vous, Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à lui qu'appartient tous ce qui est dans les cieux et sur la terre, et Allah suffit comme protecteur. (sourate an-nisa verset 171). Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah."
le Cheikh Salah Al Moghamssi - Allah l'Unique

Sur le site de la Mosquée, on trouve l'intégralité découpée en plusieurs parties de l'émission "les jardins de la vertu" diffusée sur la chaîne saoudienne internationale IQRAA (disponible en France) avec pour invité Ahmed Miktar, le président de l'association des imams de France. Ahmed Miktar est également imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, où il diffuse la propagande de l'UOIF, la branche politique des Frères Musulmans en France.

D'après cet imam, dans un sermon donné à la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, le seul mode de vie valable sur terre est l'Islam, tous ceux qui refusent de se soumettre sont des Mécréants qui seront jetés en Enfer :


Pour Ahmed Miktar, président de l'association des imams de France, les Juifs et les Chrétiens seront "châtiés" par Allah, pour ne pas avoir cru au Prophète Mohamed
(sermon disponible en ligne sur le site de la Mosquée d'Elbeuf).

« Chers Frères et Soeurs, notre Seigneur nous a enseigné dans le noble Coran, que nul ne peut connaître le bonheur sur Terre, que si il vit dans le mode de vie islamique, et pour vivre, et avoir comme manière de vivre l’Islam, il faut le comprendre, et vous savez très bien que quiconque vit l’Islam, il doit vivre dans la souplesse et la largesse, la tranquillité, et quand il vit dans cette souplesse, cette largesse, cette tranquillité, il est productif. Et on est productif, lorsque l’on a un objectif.
Et notre objectif ultime, c’est l’agrément de notre Seigneur Allah. Le moyen d’y parvenir, c’est le noble Coran, qui est notre principale constitution. »
« Tout le bien se trouve dans la compréhension de l’Islam, car Allah a choisi cette religion pour l’Humanité, celui qui prend un mode de vie autre que l’Islam, sera refusé de lui et sera parmi les perdants le jour de la Résurrection. Le meilleur mode de vie choisi par Allah pour l’Humanité, c’est l’Islam. »
[...]
« Chers Frères et Soeurs, le Prophète nous a prévenus : « Quiconque ment à mon sujet, qu’il se prépare une place en Enfer ! ». Le Mufti numéro un a dit : « Celui qui parle de la religion sans savoir, c’est-à dire sans l’autorisation des gens qui ont le savoir des Savants, celui-là il signe au nom d’Allah pour rentrer en Enfer. »

Propagande confirmée en écoutant un court extrait de l'intervention télévisée de Ahmed Miktar sur IQRAA reprise par les responsables de la Mosquée d'Elbeuf :

"La communauté du Messager Mohamed, c'est toute l'Humanité. Alors que la communauté de Moïse, c'était les fils d'Israël, la communauté de Jésus, les fils d'Israël, la communauté d'Abraham, c'est ceux qui ont vécu avec lui, que se soit en Mésopotamie, à Babylone et autres, en Égypte ou à Jérusalem. Chaque Prophète a été envoyé à un peuple bien défini, et le Prophète a dit : "et moi j'ai été envoyé à toute l'Humanité".
Il a dit dans un hadith du Sahih de Muslim : "Il arrivera un jour où mon message serait clair et diffusé, et lorsque quelqu'un de ma communauté, qu'il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. Il a reconnu que les Juifs et les Chrétiens font partie de sa Oumma."
[18:27]

Pour Ahmed Miktar, les Juifs et les Chrétiens font partie de la Oumma, englobés dans la communauté musulmane. S'ils ne respectent pas les principes de l'Islam, ils seront "châtiés". L'imam contribue ainsi à alimenter la défiance envers les Juifs et les Chrétiens, qu'il faudrait punir car ils ne seraient en réalité que de mauvais Musulmans.

Autre imam, théologien de référence pour les responsables de la Mosquée d'Elbeuf, le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une star de la télévision égyptienne Al-Nas TV sur laquelle il anime une émission, invité périodiquement dans nos Mosquées de France pour précher la "bonne Parole", comme à la Mosquée "Olivier de la Paix" de Bagnolet en région parisienne les 16 et 17 décembre 2011.


Le prédicateur antisémite égyptien Mahmoud Al Masri, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

Plusieurs de ses sermons sont des incitations à la haine du Juif, un court extrait d'un prèche donné le 17 février 2012 devant des millions de téléspectateurs sur Al-Nas TV :
« Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu.
Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ? »

Sur une conférence sur le site de la Mosquée d'Elbeuf, Mahmoud Al-Masri évoque la lapidation (hard-copy) :

"Dans le hadith qui a été rapporté par Muslim dans l'histoire de Ma'iz ibn Malik Al Aslamy, lorsque il se présenta au Prophète et lui dit : "j'ai forniqué, purifie-moi donc par la lapidation". Le Prophète lui posa plusieurs questions et finit par le lapider."
[12:30]

Mahmoud Al Masri justifie la lapidation des couples adultères telle qu'édictée dans la loi coranique, il considère par ailleurs la communauté juive comme méprisable et détestable. Ce type de prédication est-il compatible avec l'enseignement des lois des institutions de la république française ? Quel impact cela a-t-il sur la jeunesse musulmane d'Elbeuf ?

Autre grand penseur de l'Islam que l'on retrouve dans les vidéos de prédications du site de la mosquée d'Elbeuf (hard-copy), le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi.

Mohamed Al-Arifi explique sur les chaînes de la télévision saoudienne que les Juifs ne supportent pas la confrontation, ce sont des froussards, qui fuient avec la mitraillette à la main, il explique sur les chaînes de la télévision saoudienne comment bien frapper sa femme, et justifie la Guerre Sainte, le JIhad islamique contre les infidèles en émettant une fatwa qui autorise les mariages temporaires pour les soldats d’Allah pendant le Jihad.

Le prédicateur antisémite et misogyne saoudien Mohamed Al Arifi, une référence théologique pour les responsables de la Mosquée An'nour d'Elbeuf

Est-il normal qu'un lieu de Culte musulman fasse la promotion du Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles, de prédicateurs intolérants, antisémites, antichrétiens et misogynes ?

-

Djoudé Merabet, maire socialiste d'Elbeuf, collabore activement à la diffusion de l'Islam fondamentaliste, antisémite, antichrétien et antioccidental en autorisant les responsables de la Mosquée An'nour à propager sur la ville, leur doctrine islamique intolérante et totalitaire.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 janvier 2015