Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2013

L’Association Musulmane « Havre De Savoir » et la Mosquée Essalam du Havre, source de propagation de l’Islam politique militant et antisioniste

Avec plus de 170 000 habitants, Le Havre est la commune la plus peuplée de Normandie, deuxième port de France après Marseille, dans le département de la Seine-Maritime.

L'association islamique "Havre De Savoir" de la ville du Havre a été crée avec pour objectif la publication régulière des brochures, l’organisation de conférences et de forum ayant pour thème la religion musulmane. Quel est le type de messages diffusés par cette association ? Est-ce un message Spirituel, d'Amour, d'Humilité et de Don de Soi, la mise en place de liens Fraternels avec les autres Communautés et promouvoir la "Religion de Paix et Tolérance" par "l'Islam de France"?

N'ayant actuellement pas de lieu de Culte dédié, l'association planifie la plupart de ses séminaires dans l'hôtel Novotel près de la gare du Havre. On peut tout d'abord remarquer que "Havre De Savoir" est une association proche des positions et des prédicateurs de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : "L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique."

On peut faire une liste non exhaustive des personnalités de l'UOIF ou proche de cette organisation ayant été reçues par "Havre De Savoir". Parmi les prédicateur de l'UOIF, l'association "Havre De Savoir" a prévu d'inviter l'imam de la Mosquée d'Escaudain Hassan Iquioussen, pour donner une conférence sur "le Califat Ottoman" le 8 décembre 2012 à l'hôtel Novotel du Havre.

830427MosqueRaismesIquioussen.jpg

L'imam Hassan Iquioussen, invité à donner une conférence pour l'association "Havre De Savoir", le 8 décembre 2012

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. On imagine que sa conférence sur le califat ottoman servira à démontrer le bien fondé des guerres de conquêtes islamiques, pillages et razzia, pour libérer les populations de leurs oppresseurs Chrétiens, "l'Occident machiavélique", un peu du même style que celle donnée à la Grande Mosquée de Pont-à-Mousson sur les Croisades.

Hassan Safoui, membre de l’UOIF est un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair en Normandie dans le Calvados, il est également dans les petits papiers des responsables de l'association "Havre De Savoir". Ce prédicateur se revendique d'un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l’interdiction du port du voile islamique à l’école, qu'il considère comme un "racisme anti-musulman", et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Ici, il est interviewé par la chaîne HDS TV (Havre Du Savoir TV) (hard-copy)

 

Le prédicateur Hassan Safoui, invité par l'association "Havre De Savoir", ici dans une manifestation pro-palestinienne 

Le "Havre du Savoir" fait également la promotion sur son site internet du prédicateur suisse Tariq Ramadan (hard-copy), très médiatique, revendiquant un Islam politique, expliquant que l'Occident est décadent et que la seule solution pour rétablir la situation consiste en la création d’un État Islamique sous la Charia dirigé par un imam, un système bien évidemment incompatible et concurrent du système démocratique et républicain de type occidental.

Tariq Ramadan délivre des prèches visant à considérer les Musulmans de France comme des victimes de persécutions de racisme de la part des français non-musulmans, il défend la non mixité sociale homme / femme dans les piscines, et prend la défense de prédicateurs antisémites sur son site Internet.

Le 8 septembre 2012, le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, fut l'un des invités d'un séminaire organisé par le "Havre De Savoir" sur le thème "Islam : Religion Liberticide ?"


Le prédicateur Hani Ramadan, invité par l'association "Havre De Savoir"

Hani Ramadan est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur antisémite qui n'hésite pas à comparer les Juifs à des "serpents, race de vipères" dans une conférence à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

 

Des représentants du Comité Contre l'Islamophobie en France (CCIF), dont son porte-parole, Marwan Muhammad a déclaré clairement à la Grande Mosquée d'Orly vouloir transformer le France en un pays Musulman, étaient présents lors de la conférence organisée par l’association "Havre De Savoir" le 17 novembre 2012, afin de débattre sur la situation de l’islamophobie en France, et de collaborer ensemble sur les solutions à envisager, en compagnie notamment du rappeur Médine, de Samy Debah et de Nabil Ennasri.

Nabil Ennasri a été formé à l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon, qui sous ce titre pompeux, n'est rien d'autre qu'une immense Madrassah, une école coranique sous contrôle de l'UOIF et des Frères Musulmans, formant de nouvelles générations d'intellectuels Musulmans, capables d'utiliser tous les outils démocratiques du monde Occidental pour mettre au point des techniques de propagande très élaborées, afin de les retourner contre leurs propres créateurs et d'atteindre leur objectif : construire un monde islamique. Nabil Ennasri est également président du Collectif des Musulmans de France (CMF). (hard-copy).

Le président du Collectif des Musulmans de France Nabil Ennasri, invité par l'association "Havre De Savoir" et le CCIF le 17 novembre 2012

On peut avoir une idée de l'idéologie politique diffusée par Nabil Ennasri, dans une conférence donnée devant des Musulmans et retransmise par l'association "Havre De Savoir" (hard-copy)

"Vous avez également vu ce qui s'est passé cette semaine, le Cheikh Al-Qaradawi, le Cheikh Mohamed Al-Masri que l'on interdit comme ça de manière brutale et frontale. En plus de ça, on dit que ce n'est pas seulement ces deux cheikhs, mais tous les autres !"
01:58

Nabil Ennasri évoque ici l'incident ayant eu lieu lors du dernier congrès de l'UOIF tenu au Bourget au printemps 2012, certains prédicateurs étrangers (mentionnés par Nabil Ennasri) invités ont été déclarés "persona non grata" et n'ont pu obtenir de visas pour entrer en France. Il faut savoir que le cheikh Al-Qaradawi n'est rien d'autre que le mentor de l'organisation politique des Frères Musulmans. Dans une conférence sur Al-Jazeera en 2009, ce cheikh a appelé la communauté Musulmane à punir les Juifs, et que s'il le fallait, il les tuerai lui-même. Il milite dans ses ouvrages pour la mise en place d'un État Islamique, la conquête de Jérusalem et de Rome, l'extermination des homosexuels. Par ailleurs, Mahmoud Al-Masri est un prédicateur antisémite égyptien prestigieux très réputé dans le monde Musulman, les Juifs sont pour lui une calamité dont il faut se débarasser. Voilà le type de précheurs que défend Nabil Ennasri. Poursuivons.

"On a été colonisé parce qu'on est colonisable. Là, on se fait marcher dessus, on se fait mépriser parce qu'on est méprisable, et qu'il va falloir commencer à traduire cette colère, cette indignation dans la rue, et s'engager réellement sur le terrain, et en s'engageant dans des associations. L'association du "Havre De Savoir" fait un travail formidable. Si on avait des Frères comme dans ça dans toute les villes de France, je peux vous dire que l'on ne nous insulterait pas comme ça aujourd'hui. Je ne suis pas en train de dramatiser à outrance les choses, les faits réels, si on continue comme ça, on risque sérieusement de finir très, très mal.
Parce qu'ils sont prêts à tout, ils jouent avec le feu, et ils sont pertinemment conscients de ce qu'ils font. Et j'ai pas envie d'aller très loin, mais il y a des exemples en Histoire, et il y a des gens qui préparent un certain nombre de choses pour cette population, dont certains ne souhaitent qu'une chose, c'est que vous rentriez chez vous.

Je finirai juste sur ce qu'a dit Daniel Pipes, un conseiller de Georges Bush, un de ces idéologues que l'on appelle néo-conservateur américain. Daniel Pipes ne nomme même plus "Europe" mais "Eurabia", une Europe qui s'arabise, une Europe qui s'islamise, Il dit que pour la communauté arabo-musulmane de l'Europe il y a trois choix : "soit une assimilation forcée, c'est-à-dire que vous retirez tous vos Hijab, vous, vos barbes, et que vous mangiez et que vous épousiez tous les us et coutumes de la société française et d'accueil, soit c'est un exil forcé de là où vous venez, on se comprend, soit c'est la guerre civile.
Il y a un certain nombre de personnes en France très mal intentionnées, qui pullulent sur Internet, et qui demandent, entretiennent et favorisent ce climat de haine, pour qu'à la fin, on arrive, et ce n'est pas moi qui le dis, et si vous prenez un certain nombre de déclarations de gens qui sont à la droite de l'extrême-droite, ce sont non seulement des gens qui portent ce discours, mais qui commencent réellement à se préparer physiquement, militairement, donc l'heure est grave, il faut qu'on se prenne en charge, parce nul ne peut-être blâmé, si ce n'est nous et notre capacité de travail et de militantisme."

05:35

Nabil Ennasri invective les Musulmans, et les incitent à la révolte. Les Musulmans se doivent d'IMPOSER leur identité et leurs valeurs islamiques, sinon, ils seront soit expulsés de l'Europe, soit exterminés dans une guerre civile. Nabil Ennasri considère les Musulmans de France comme persécutés, humiliés, martyrisés par les français, et les prépare psychologiquement au combat, à la guerre qui va venir.

Au printemps 2012, l'association du "Havre De Savoir" lui a posé quelques questions sur les prochaines élections présidentielles. Un extrait de ses réponses en gras italique ci-dessous : (hard-copy)

"Je veux sortir du schéma du système dans lequel on nous demande de voter droite ou gauche. Moi, encore une fois, je vote en 2012 en mettant en évidence l'importance des élections de 2014, mais également les élections législatives. Car après les élections présidentielles, il y a des élections fondamentales que beaucoup de Musulmans négligent qui sont les élections législatives, parce qu'un Président ne peut pas voter sans un parlement. Par exemple, et je m'adresse de manière très concrète aux Musulmans de la circonscription d'Éric Raoult et de Manuel Valls, il faut les faire tomber.
Ces deux députés symbolisent à eux seuls l'islamophobie notoire de la classe politique, ce sont eux qui ont été le plus en avant dans le dénigrement et le rejet des Musulmans de France avec un certain nombre de déclarations fracassantes et en même temps ce sont eux qui font le relais de manière absolument épouvantable des intérêts d'Israël, on sait que Manuel Valls, de son propre aveu, est lié de manière éternelle à Israël, avec toute la justification qu'il a autour de la spoliation des palestiniens, mais également Éric Raoult qui est le président des "élus des Amis d'Israël" qui ne fait qu'une chose, jour après jour, c'est de légitimer l'occupation palestinienne.

Si dans ces deux circonscriptions les Musulmans arrivaient à faire tomber ces deux symboles de l'illégitimité d'un certain nombre d'hommes politiques, on aura réussi notre pari."

04:08
Nabil Ennasri pour la chaîne Youtube de l'association "Havre du Savoir"

Un discours violemment antisioniste, Manuel Valls et Éric Raoult doivent être considérés comme ennemis des Musulmans car soutenant Israël. On retrouve cette propagande antisioniste dans les articles du site internet de l'association "Havre De Savoir". Le conflit israélo-palestinien est toujours analysé d’un point de vue unilatéral : c’est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d’Israël.
Aucune remarque ou pendant n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.

Pour plus d'informations, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000, et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël.

 

Quelques extraits des articles que l'on peut consulter sur le site internet du "Havre De Savoir":

"Le Prophète étant l’exemple parfait, les musulmans suivent son modèle et rompent le jeûne avec des dattes. Mais que dirait le Prophète s’il savait que ces dattes sont le produit de la souffrance palestinienne ? Et qu’avec notre argent nous finançons l’occupation israélienne et son lot de meurtres, de malheurs et d’injustices ? Le Prophète Mohammed nous a pourtant mis en garde contre l’injustice : « Prenez garde à l’injustice, car l’injustice se traduira en ténèbres au Jour du Jugement. » (Boukhari) Malgré cela, nombre d’entre nous rompent encore leurs jeûnes (un jeûne rappelons-le dédié à ALLAH (éxalté soit-Il)) avec un fruit issu de l’arbre de l’injustice ; Et en cela nous commettons un grand péché comme nous l’indique l’Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas) : « L’achat des produits israéliens est un grand péché »."
Les fruits du péché - Othman (hard-copy)

 

"L’entité sioniste a commis ses actions criminelles d’une manière la plus brutale ; la plus sauvage ; la plus barbare et la plus inhumaine : les soldats du Tsahal ont fait couler le sang ; tué enfants, femmes et vieillards démunis ; ils ont détruit les maisons sur leurs habitants décimant ainsi des familles entières. Ils n’ont fait preuve d’aucune pitié ; d’aucune compassion.
L’entité sioniste continue son extermination du peuple palestinien ; son épuration ethnique en toute impunité car dès qu’il s’agit d’Israël, on ne peut que constater un flagrant deux poids et deux mesures de la part de l’Occident. L’Occident apporte à Israël un soutien sans limite et inconditionné. Aux yeux de l’Occident, Israël est le seul état au monde à qui on ne demande pas de compte ; le seul état qui ne peut être sanctionné ; le seul état auquel on ne pourrait appliquer une sanction."
Palestine - histoire d'une injustice (hard-copy)

L'UOIF est par ailleurs, également implantée dans la mosquée Essalam du Havre.

La devanture de la Mosquée Essalam du Havre

Hassan Iquioussen y est venu donner une conférence le 5 août 2012 sur le thème: "Ramadan : quels impacts sur la communauté ?" (hard-copy)

Le prédicateur Abdallah Ben Mansour, membre de l'UOIF, qui explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam, est également conférencier à la Mosquée Essalam du Havre (hard-copy).

D'autres prédicateurs formés à l'IESH de Saint-Denis ou de Chateau-Chinon peuvent être trouvés en parcourant l'intégralité de la page Facebook de la Mosquée.

Toute cette propagande localisée n'est évidemment pas sans incidence et contribue à générer des tensions au sein de la société civile. La revendication militante de l'identité islamique, fait que les principes de l'Islam sont peu à peu intégrés dans l'école laïque et républicaine. Récemment, la ville du Havre a décidé d'ôter au dernier moment une mousse au chocolat des menus des écoles, alertée par des agents sur la présence de gélatine de porc dans la composition, aliment strictement interdit aux Musulmans. Pour ne pas "contaminer" les enfants Musulmans, ces desserts, 8 500 mousses au chocolat, ont été jetés. La distinction entre élèves (halal / haram) est maintenant quasiment officielle dans une institution qui n'est pas censée différencier les enfants "purs" des enfants "impurs" (Liberté, ÉGALITÉ, Fraternité). A quand la séparation totale dans les écoles entre élèves "purs" et "impurs", comme dans certaines écoles de la banlieue lyonnaise ?

 

"- (Paris-Normandie.fr) : De quelle nature est l'intervention de la municipalité dans la construction de mosquée ?
- (Édouard Philippe) : La délivrance d'un permis s'inscrit strictement dans le respect du droit de l'urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou de participer au financement d'équipements culturels contenus dans le projet cultuel".

Édouard Philippe, Maire UMP du Havre

 

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 décembre 2012

Les prédicateurs fondamentalistes de l’UOIF incitent les jeunes Musulmans au repli identitaire et au communautarisme, dans la nouvelle Grande Mosquée Assalam de Nantes

Nantes est une des principales villes de l'Ouest de la France, chef-lieu du département de Loire-Atlantique avec près de 300 000 habitants. La ville a une forte communauté Musulmane et diverses associations se sont mobilisées pour obtenir la possibilité d'avoir des Lieux de Culte décents pour diffuser la Religion de "Paix et Tolérance", L'islam.
Parmi ces Lieux de Culte, la Grande Mosquée Ar-Rahma de Nantes inaugurée par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de la ville.
L'autre association principale de la ville, l’Association Islamique de l’Ouest de la France (AIOF), déclarée en 1980 auprès de la préfecture de la Loire Atlantique, a permis à un petit groupe de fidèles d’obtenir ce qui deviendra la Mosquée Malakoff de Nantes, la chapelle Saint-Christophe ayant été transformée en Mosquée pour les Musulmans. Le quartier de Malakoff a du être réaménagé, une route devait traverser l’espace occupé par la Mosquée.
Suite à cette décision de la municipalité de Nantes, il fut proposé à l’AIOF d’acquérir en échange un terrain offert par la mairie de la ville dirigée à l'époque par Jean-Marc Ayrault, situé au 136 Boulevard Seattle à Nantes, d’une superficie de 3100m² (2100 m² constructibles), pour un prix réduit par rapport au coût initial pour y ériger un immense complexe cultuel et culturel islamique.


La Grande Mosquée Assalam de Nantes et son minaret de 17 mètres

Le projet total permet d’accueillir 1500 fidèles avec un coût de 3,2 millions d’euros. La partie culturelle comprend une salle de conférences, une école coranique composée de cinq salles de classe, une bibliothèque, une librairie, une crèche et des bureaux. La ville de Nantes a apporté une subvention de 200 000 euros pour cette partie "culturelle".
Il faut savoir que l'AIOF est affiliée à l'UOIF. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. La mosquée Assalam de Malakoff et son centre culturel ont été inaugurés samedi 17 novembre 2012 en présence du maire socialiste Patrick Rimbert et Ahmed Jaballah, président de l'UOIF.

Le président de l'UOIF Ahmed Jaballah, qui déclarait il y a quelques temps : "L'UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique."

On peut noter que l'islamiste suisse d'origine égyptienne Tariq Ramadan a déjà été invité par l'AIOF pour donner des conférences. Tariq Ramadan explique dans ses ouvrages et conférences que l'Occident est décadent, miné par le capitalisme, n'a plus aucune valeur spirituelle et morale, la seule solution pour remédier au problème et d'instaurer un État Islamique Totalitaire gouverné par un imam et les Lois de la Charia.

 

On peut avoir un aperçu de l'idéologie islamiste des Frères Musulmans diffusée par l'AIOF, principalement basée sur la da'wa, c'est-à-dire une stratégie qui vise à imposer progressivement les préceptes de l'Islam en France sans violence, en écoutant les différents conférenciers. L'AIOF organise les "vendredis du Savoir" (hard-copy 1) (hard-copy 2), dans une salle louée ou dans la Mosquée Malakoff sur Nantes, un conférencier est invité le vendredi pour débattre avec ses auditeurs sur un thème donné, où on peut apprécier les techniques de propagande élaborées, employées pour endoctriner les jeunes Musulmans.

En octobre 2011, Hassan Safoui, membre de l'UOIF et un des responsables de la Grande Mosquée de Hérouville Saint-Clair dans le Calvados, est invité à donner une conférence :""Musulman ici et maintenant. Pour mettre du sens dans nos vies" Hassan Safoui se revendique d'un Islam militant, il a ardemment lutté contre la mise en place de la Loi de 2004 sur l'interdiction du port du voile islamique à l'école, et organise des manifestations pour la cause palestinienne. Quelques extraits de sa conférence en gras italique ci-dessous, les commentaires sont affichés en police normale : (hard-copy) (visible directement sur Youtube)

Hassan Safoui, un des responsables de la Grande Mosquée d'Hérouville Saint-Clair, à gauche, en conférence dans le cadre des "vendredis du Savoir" à Nantes, et à droite dans une manifestation pro-palestinienne

"- (Question d'une soeur) : Je voudrais savoir si on doit aider les Mécréants comme nos Frères et nos Soeurs, vous avez dit : "Qu'il y a deux sortes de personnes, les personnes égarées et les personnes éprouvées, les Mécréants font-ils parti des égarés ?"
- (Hassan Safoui) : l'aide du Musulman, c'est l'intention qu'on met derrière. Parfois, si elle n'est pas clarifiée, si elle n'est pas travaillée, on risque de perdre le sens de ce qu'on est en train d'entreprendre, ce qu'on est en train de faire. Parfois on peut aider un non-Musulman parce que c'est un copain, et parce que je me soucie de l'image que je donne de moi en tant que Musulman.
Je me soucie de l'image que je donne de moi, il faut qu'il pense que je suis un gars sympa, et donc je vais l'aider. Je ne regarde pas le fait que en l'aidant, je ne vais pas changer l'image sur moi, mais l'image qu'il a de l'Islam et de la Religion."

[...]
En l'aidant, si c'est quelqu'un qui a une certaine inimitié cachée, une animosité vis à vis de l'Islam, il va diminuer cette animosité, et pourquoi pas demain se rapprocher de moi et tisser des liens."
[13:40]

"Les Mécréants sont-ils des éprouvés, bien sûr, c'est une épreuve, mais il ne faut pas redoubler d'épreuve par notre comportement : "ne fait pas de nous une source d'épreuve pour les non-musulmans", Comment ? En tant que musulman je me comporte mal, au point que l'autre à une mauvaise image de l'Islam ? Donc, je l'ai éprouvé, j'augmente encore son épreuve par mon comportement."
[17:47]
La vidéo a été censurée par les islamistes de l’UOIF, vous pouvez en retrouver une partie sur ce lien 1, lien 2

La ligne politique du discours de Hassan Safoui est à peu de chose près la même que celle élaborée par les islamistes de l'UOIF ou associés. (Tariq Ramadan, Hassan Iquioussen, Abdallah BenMansour, Ahmed Jaballah, Hani Ramadan, Amar Lasfar, Tareq Oubrou, El Hadj Amor, etc..).
Tout d'abord Hassan Safoui admet la séparation du Monde en Musulmans et "Mécréants", (terme qu'il ne conteste pas et reprend dans le débat, les non-musulmans, des "Mécréants" éprouvés ou égarés) il explique que aider un "Mécréant" n'est jamais désintéressé, ce n'est pas juste pour lui venir en aide parce qu'il est en détresse, mais pour affermir un objectif qu'il doit constamment garder à l'esprit, montrer que l'Islam est une belle Religion et participer ainsi à sa diffusion et à son implémentation (da'wa) en influençant le non-musulman. Poursuivons, sur le port du voile islamique.

"Mais en quoi ça dérange que quelqu'un se cache les cheveux ? C'est-à-dire si tu analyses cela purement sur le droit, il n'y a rien qui pose problème, on peut vous sortir mille arguments, mais rien n'empêche qu'une femme ait un voile sur la tête !"
[...]
"On dépasse le cadre juridique et on rentre dans le cadre culturel, la visibilité, ces indigènes venus altérer l'identité de la France, où il y avait des cheveux partout, des clochers, des boulangers, des mairies, on se retrouve avec des boucheries Halal et des femmes voilées ? Non, c'est normal que ça crispe, c'est cette crispation qui est à la base, et je peux vous dire que notre problème n'est pas avec les français ou le commun des mortels, il y a toute une machine derrière, une machine qui travaille à l'échelle médiatique."
[...]
"La question de l'islamophobie est une réalité, elle est institutionnalisée, elle s'installe et il faut réagir à ça, par tous les moyens, s'exprimer, dès qu'on a les moyens de s'exprimer, on s'exprime, pour dire qu'on souffre, j'ai ma Soeur qui est virée du travail, j'ai ma Soeur qui ne peut pas avoir de poste parce qu'elle décide d'avoir un voile sur la tête. C'est de la schizophrénie, ce n'est même pas cohérent."
[...]
"Il n'y a rien dans l'interprétation de la laïcité qui s'impose à nous en tant que Musulman. Moi, j'ai mon interprétation de la laïcité, c'est que tu me laisses vivre comme bon me semble, et que je vive librement ma référence et non pas que tu me mettes dans la schizophrénie. Sphère publique, sphère privée, ça m'a toujours fait rire ça ! Ça veut dire quoi ? J'ai une penderie chez moi, avec sphère publique, sphère privée ? "La Djellabah, ça c'est privé, je la laisse chez moi ?", non !"
[33:27]

"Un femme doit avoir le droit de travailler avec son voile, cette Loi est scélérate, elle est indigne d'un pays qui se réclame des Libertés, elle est indigne, c'est une catastrophe. Il faut le dire partout."
[38:07]

"On n'est pas dans le pays des Bisounours, on est dans un rapport de force avec des gens qui veulent te dire : "toi, ta Religion, c'est la Religion de l'indigène, du colonisé d'hier, de quel droit tu viens t'exprimer ici ?" Il y a cette vision raciste, il y a ce background qui travaille."
[39:03]

Hassan Safoui conteste la séparation de la sphère privée et de la sphère publique (qui le "fait bien rire"), un Musulman doit pouvoir exprimer sa Religion sans contraintes où qu'il se trouve, en tout lieu et à toute époque. Pour Hassan Safoui, la Loi sur le voile islamique est une catastrophe qui viole le droit des Musulmanes, et humilie la communauté Musulmane tout entière par cet acte raciste, une lutte contre "la religion de l'indigène", "de l'ancien colonisé."

Ce discours qui associe l'interdiction du port du voile à l'école, dans les universités ou dans les entreprises, à un acte raciste islamophobe, est très travaillé et utilisé pour victimiser la communauté Musulmane afin de l'unifier et de la souder contre la "machine médiatique" de l'État qui travaille à détruire les Musulmans. Une propagande qui permet de manipuler et piloter la communauté Musulmane en cas de futur conflit de même type (caricature de Mohammed, film anti-islam, refus de distribuer de la viande halal ou des menus spéciaux dans les écoles et les entreprises, etc...) .

 

En février 2012, Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF), est venu à Nantes pour donner une conférence sur : "Comment changer le Monde, par où commencer ?". (visible directement sur Youtube) Quelques extraits des préoccupations des Musulmans invités lors de cette conférence et des questions posées à Marwan Muhammad en gras italique ci-dessous (hard-copy) :


Le porte-parole du CCIF Marwan Muhammad, conférencier pour les "vendredis du Savoir" à Nantes.

"- (un auditeur): Quand est-ce que les Musulmans vont se battre pour les Palestiniens ?"
- (Marwan Muhammad) "Est-ce que c'est une question qui nous concerne ? Est-ce que c'est une question communautaire, la justice ? Est-ce que c'est une question d'humanité ? Est-ce que c'est une question de combat physique ? Est-ce que c'est une question de courage ? Est-ce que c'est une question de religion ? La question de la Palestine, ...les massacres qui ont lieu de manière périodique à chaque fois qu'il y a de la colonisation, de l'annexion, des nouveaux bâtiments qui sont établis, des massacres de civils en Palestine, ces questions là, elles nous concernent tous en tant qu'êtres humains, et en particulier en tant que Musulmans.
De la même manière que l'on doit se sentir concerné quand il y a un massacre au Cameroun, au Nigéria ou ailleurs. Simplement, ce conflit là, il est d'une complexité inouïe, dans le sens où il concentre à lui seul des enjeux qui dépassent la région. Il concentre toute une dialectique de chocs des civilisations dans lequel un certain nombre de pays se sont inscrits.
Il concentre la souffrance de deux peuples qui viennent construire tout un discours autour d'un conflit politique, territorial, il concentre des questions de religion, il y a des noeuds sacrés qui sont sur place, et on voit que le silence n'est jamais une solution dans ce contexte là. Et que nous, Musulmans européens, on a un truc à faire la-dessus. Est-ce que ça veut dire qu'on monte dans des bateaux pour aller combattre à Gaza ?
Honnêtement, je ne vais pas vous faire de film, ceux qui pensent qu'ils en sont capable et que c'est une manière de contribuer à cette cause, moi je pense que c'est une façon un peu surjouée, un peu extrême de faire ça."

[...]
De la même façon, il y a un certains nombre de choses que l'on peut faire, d'abord peser sur les politiques, parce que la France, ce n'est pas le dernier des pays à soutenir le régime autoritaire d'Israël, et les exactions que Israël commet de manière périodique en Palestine. De la même façon, on est aussi des consommateurs d'un certains nombre de produits, parmi lesquels des marques qui soutiennent ou financent l'armée israélienne. Oui c'est très bien de s'imprimer de l'injustice qui est faite aux palestiniens, mais c'est encore incohérent de consommer un certain nombre de produits dont on sait qu'une proportion non négligeable des bénéfices sont reversés sous forme de Dons ou sous forme de conscription, soit à l'armée israélienne, soit à des colonies de peuplement en Palestine ou en Cisjordanie."
[19:33]

La question palestinienne est un thème récurrent dans ce type de conférence, et elle est toujours analysée d'un point de vue unilatéral : c'est Israël, état autoritaire qui opprime les Palestiniens, il faut prendre des mesures de rétorsion, par exemple boycotter les produits provenant d'Israël. Aucune remarque ou pendant n'est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens. Le but étant bien sûr d'attiser la haine contre l'État d'Israël.

La question du voile :

"La même question se pose aux aujourd'hui, pour un certain nombre de femmes Musulmanes à qui on dit, et c'est le message global en France, notamment sur la question de l'islamophobie : "tu n'es pas la bienvenue. Tu n'es pas la bienvenue, dans ce cercle là, ton foulard n'est pas acceptable, et si tu penses que tu l'as décidé par toi même, ça veut dire que tu t'es déjà fait laver le cerveau, par conséquent ton opinion est non recevable." Ce discours là, qu'est-ce qu'il fait ? Il forge un certain nombre de victimes, des victimes qui sont discriminées, des femmes à qui on va dire : "Tu n'as pas le droit de rentrer dans cette banque, Tu n'as pas le droit de rentrer dans ce supermarché, tu n'es pas la bienvenue dans cette salle de sport, tout ça c'est absolument illégal, puisque la loi de 2004 ne porte que sur l'enseignement public jusqu'au lycée, et dans aucun autre cadre que ça.
Elle, elle souffre, elle est discriminée, mais plus grave encore, c'est la victime silencieuse de l'islamophobie, c'est cette soeur qui ne fera jamais d'études parce qu'elle se dit :"A quoi ça sert de faire des études, puisque de toute façon, je serai discriminée à l'embauche, quand j'aurai terminé."
Elle ne mènera jamais d'études de médecine parce qu'elle pense que cela ne sert à rien, elle ne mènera jamais d'études d'architecture ou peu importe, parce que elle n'a pas envie d'aller dans un combat où elle sait à l'avance qu'on va la rejeter, et donc elle, on n'entendra jamais sa voix, puisqu'elle n'aura jamais été victime de discrimination. Mais la seule chose qu'on a tué chez elle c'est un rêve."
[26:36]

"Face aux discrimination par rapport au port du foulard, que faire ? Est-ce qu'il faut dire : "je garde mon foulard" et j'enlève mon Hijab, ou est-ce qu'il faut le garder ? J'ai envie de dire, chaque femme décide pour elle ce que représente pour elle son Hijab. Ce qu'on ne doit jamais accepter, c'est qu'une femme décide de l'enlever parce que quelqu'un fait pression sur elle. Comme on ne doit pas accepter non plus qu'une femme décide de le porter parce qu'on fait pression sur elle. Quand on force une femme à ôter son Hijab, celle qui témoigne décrit cette situation comme une sensation de viol, une espèce de sentiment qu'on leur arrache un morceau de dignité, on vient leur imposer, on vient leur faire violence dans ce qu'il y a de plus intime chez elle."
[...]
La question qui me déchire c'est : "Que ressent une femme Musulmane : est-ce qu'elle doit travailler, est-ce qu'elle doit emmener son enfant à l'école, lorsque quelqu'un du cercle citoyen qui se permet de dire : "Tu dois enlever ton foulard, sinon tu n'es pas la bienvenue" et je suis prêt à donner tout mon temps et tous mes efforts pour que ça n'arrive pas, parce que ce n'est pas foncièrement différent de ce que les noirs vivaient dans les années 50-60 aux États-Unis, et ce n'est pas foncièrement différent de ce que les indiens vivaient par les temps coloniaux quand on leur imposait de marcher dans une certaine file plutôt qu'une autre."
[53:37]

"C'est une violence inouïe de vivre cette discrimination là. "Je te déteste pour l'image que tu renvoies, je te déteste pour ce que tu es, tu n'es pas la bienvenue." Juste pour un rappel juridique, la Loi de 2004 à propos des signes ostentatoires qui seraient interdits dans l'enseignement, la seule chose qu'elle dit, la seule, c'est que la femme ne peut porter de Hijab dans l'enseignement scolaire quand elle est élève de la maternelle au lycée, mais pas dans l'Université, pas dans l'enseignement privé. Dans n'importe quel autre endroit, elle le porte quand elle veut où elle veut."
[56:26]

"Avant ça craignait d'être raciste, ça craignait de dire sale Arabe, ça craignait de dire à un noir qu'il n'est pas le bienvenu dans une entreprise, mais on a reconstruit un discours raciste anti-ethnique et anti-culturel en un discours anti-religieux, c'est ça la construction du discours islamophobe."
[58:37]

"Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c'est-à-dire que si l'école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l'intérieur de cette bulle, mais ceux qui n'ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière."
[...]
L'idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis. Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu'est-ce qu'ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c'est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n'ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu'avant."
[...]
"C'est important qu'il y ait des collèges et des lycées qui se construisent en réaction à un système éducatif qui est de pire en pire, pas juste au niveau des discriminations mais aussi sur la question de l'enseignement, on fera des endroits d'excellence où on ne discrimine personne, tout le monde est le bienvenu,...ce sera le meilleur restaurant, celui où tout le monde peut venir et tout le monde se sent à l'aise, mais en même temps, il est complètement en accord avec l'éthique et les règles de l'Islam."
01:07:04

"Que la discrimination intériorisée, que la discrimination prévisionnelle ne soit pas une cause d'abandon. Par ailleurs, entre le moment où vous passez votre Bac et le moment où vous terminez vos études, il y a 3 ans, 4 ans, 5 ans, qui vous dit que la France dans 5 ans sera la même qu'aujourd'hui ? ...Ce n'est pas un état de fait, et ce n'est pas pour toujours que c'est comme ça. Et qui vous empêche de partir, de construire et de vivre une vie ailleurs, en Belgique, en Suisse au Japon, même si c'est pour un temps ?"
01:35:00

On retrouve les mêmes techniques employées par Hassan Safoui dans sa conférence. Si un responsable interdit le port du voile islamique ou du Hijab dans une université, une entreprise, cela est considéré par le CCIF de Marwan Muhammad comme un acte raciste et islamophobe, un nouveau racisme anti-musulman, une discrimination et une humiliation pour les Musulmanes, qui souffrent, "qui se font violer dans leur intimité". Une propagande de victimisation de l'ensemble de la communauté Musulmane.

Marwan Muhammad considère la France comme une poubelle, où chacun est libre de s’habiller comme il veut, quand il veut, où il veut, c’est la “liberté”.

Une tenue correcte est toujours exigée, quel que soit le lieu de travail. Un patron devrait-il autoriser un employé à porter un chapeau de paille ou venir travailler en pyjama sous prétexte que sa religion l'y oblige ? Par ailleurs, la France n’est ni l’Afghanistan, ni l’Arabie Saoudite, le voile islamique, la burqa et le niqab ne font pas partie des traditions, de la culture, de l’Identité Française.
Ces vêtements ne sont pas juste des symboles religieux, ils délimitent la sphère sociale de la femme: elle ne peut serrer la main d’un homme, ne peut se rendre à la piscine et se dévoiler devant les hommes, pratiquer des sports collectifs, elle doit éviter les lieux de promiscuité avec la gente masculine, ne peut épouser un non-musulman.

Une idéologie incompatible avec les concepts de liberté et de valeurs occidentales, que les prédicateurs tels que Marwan Muhammad tentent d'imposer en infiltrant les institutions publiques et privées, et en organisant des campagnes publicitaires médiatisées, la toute dernière en date : "Nous sommes la Nation !", les Musulmans du CCIF s'octroyant le droit de redéfinir ce qu'est l'Identité Française. Une campagne qui a tout simplement pour but de museler les citoyens français en les condamnant de racistes et “d’islamophobes” pour toute tentative d’entrave à la pénétration et à la propagation des principes islamiques dans les institutions françaises à caractère privé et public.

Marwan Muhammad déclarait dans une conférence il y a plus d'un an à la Grande Mosquée d'Orly*** :


À gauche, Marwan Muhammad en conférence à la Grande Mosquée d'Orly, à droite, campagne d'affichage publicitaire du CCIF

Ce qui correspond à peu de chose près à ce qu'il dit dans sa conférence de Nantes où il explique que le communautarisme n'est pas une mauvaise chose et permettrait aux Musulmans de vivre dans "une bulle", un État dans l'État, une "vie islamique idyllique" avec ses collèges, lycées et institutions islamiques, intégrant les préceptes de l'Islam et rejetant le principe d'intégration républicain à la française, et puis pourquoi pas l'imposer dans le futur (dans trente, quarante ans ?) à toute la France.

Comme autre alternative suggérée aux Musulmans, Marwan Muhammad propose à son auditoire de partir travailler à l'étranger, afin de pouvoir pratiquer librement et sans entraves leur Foi et leur Religion, mais curieusement, bien que l'Occident n'ait d'après lui plus aucune valeur morale et soit soumis au diktat du capitalisme (voir conférence à la Grande Mosquée d'Orly), il ne choisit pas comme destination des pays Musulmans mais des pays de culture bien éloignée de la culture islamique (Belgique, Suisse, Japon) !

Quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans dans l'école coranique de la Grande Mosquée Assalam de Nantes de l'UOIF ? Un Islam Tolérant, ouvert à tous, ou un Islam politique, communautaire, revendicatif et militant voulant imposer ses propres valeurs islamiques au reste de la société ?

"Étant donné les rapports de force différents selon les tendances de l'Islam, le risque d'une Mosquée unique est de voir une communauté prendre le pas sur les autres."
Patrick Rimbert - maire socialiste de Nantes (ici en compagnie du premier ministre Jean-Marc Ayrault)

***La conférence vidéo n'est plus en ligne sur le site de la Grande Mosquée d'Orly, l'organisme de presse indépendant Novopress a contacté Mr Hanza, responsable de l'ASCM de la Mosquée d'Orly, pour savoir pourquoi, ce dernier lui a expliqué que la vidéo avait été retirée pour "éviter la polémique".

 

article publié sur http://islamineruope.unblog.fr le 23 novembre 2012

Construction de la Grande Mosquée Addawa gérée par le recteur Larbi Kechat : un futur foyer de l’Islam Radical politique à Paris ?

Dans les années 1960, la Communauté Musulmane du 19ème arrondissement de Paris quartier Belleville devenue conséquente obtient une petite salle de prière Musulmane, faisant partie d'un hotel d'un propriétaire algérien, ouverte au 15 rue de Belleville. La salle au fil des années deviendra trop petite pour accueillir les Fidèles, et devant la forte affluence, la Paroisse Catholique de Menilmontant mettra à disposition une partie de son Eglise de 1974 à 1979. Pour obtenir un édifice digne d'un véritable Lieu de Culte, un homme va structurer la Communauté Musulmane dans ce quartier nord de Paris, Larbi Kechat. Larbi Kechat, un algérien arrivé en France en 1972, va organiser l'achat d’un ancien entrepôt rue de Tanger Paris 19ème, puis l'aménager en Lieu de Culte Islamique, la Mosquée Addawa est fondée dont il deviendra le recteur.

710055LarbiKechat.png

Larbi Kechat, recteur de la Mosquée Addawa à Paris

En 1994, pour organiser le milieu associatif de la Communauté Musulmane, Larbi Kechat créera le Centre Socio-Culturel dont il est le directeur. En août 1994, il est arrêté avec une vingtaine de personnes, toutes musulmanes ou d’origine maghrébine, pour prèches anti-occidentaux rapportés en Allemagne et pour son rapprochement avec le FIS (Front Islamique du Salut) en pleine période de guerre civile algérienne. Cette opération de sécurisation orchestrée par Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur à l'époque, maintiendra Larbi Kechat assigné à résidence avec 25 membre du FIS dans l'ancienne caserne de Folembray, dans l’Aisne, puis dans Paris intra-muros, pendant près d'un an, il reprendra ses activités normalement par la suite.

En 2001, conformément à ses engagements de campagne, pour satisfaire Larbi Kechat et la Communauté Musulmane toujours grandissante de Belleville, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë a accordé un permis de construire pour une toute nouvelle Grande Mosquée Cathédrale Addawa, au 39 rue de Tanger, toujours dans le 19e arrondissement. Le coût total de ce nouvel édifice monumental est estimé entre 15 et 17 millions d'euros.
Le futur site accueillera une salle de prière de mille six cents places surmontée d’une coupole mais aussi, côté rue, un bâtiment de sept étages avec des salles de conférence, des salles de classe et des locaux pour des activités socioculturelles. En tout, un millier de mètres carrés de salles de classe et bureaux avec façade de verre fondue dans la rue, patio oriental, deux dômes, une cantine, 100 places de parking.
Les travaux avancent au rythme des dons des Fidèles par l'intermédiaire du site officiel de la Mosquée Addawa.

356336MosqueeAddawa2.png

347945MosqueAddawa1.png

Projet de la future Grande Mosquée Addawa, 39 rue de Tanger, Paris XIX arrondissement

520789mosqueaddawapreche.png

195429mosqueAddawapriresderue.png

Musulmans en prières à la Mosquée temporaire Addawa

Depuis 2006, un entrepôt sert de Lieu de Culte temporaire porte de la Villette en attendant la construction de la nouvelle Grande Mosquée Addawa rue de Tanger

Pour financer la Grande Mosquée, Larbi Kechat fait également des démarches auprès de mécènes dans les pays du Moyen-Orient pour réunir des fonds privés, et espère obtenir une participation de leur part à hauteur de plus de 10 millions d'euros. Parmi les principaux mécènes participant au projet, que l'on peut voir sur la page d'accueil du site officiel de la future Grande Mosquée Addawa, on peut noter trois sommités du monde Musulman, le Cheikh Egyptien Youssef Al-Qaradawi, le Syrien Saïd Ramadan Al-Bouthi et l'égyptien Omar Abdelkafy. (hard-copy)
Quand on regarde plus attentivement le profil de ces mécènes, on est en droit de s'inquiéter quant à leur influence, leur ingérence dans les programmes, les prèches et l'idéologie islamique qui seront diffusés dans l'enceinte de la future Mosquée et se poser des questions sur les valeurs communes qu'ils partagent avec Larbi Kechat. Ces religieux sont tous issus de l'Université Egyptienne Al-Azhar qui enseigne un Islam Radical, décrit comme un système totalitaire économique, social, judiciaire et législatif sans aucune opposition politique et entièrement régi par les Loi d'Allah, le Droit Islamique, la Charia.
L'université Al-Azhar est proche idéologiquement de l'organisation politique des Frères Musulmans, organisation militant pour la construction d'un Monde Islamique dirigé par la Charia.

Le Cheikh Youssef Al-Qaradawi fait autorité dans le Monde Musulman, il est consultant religieux sur la chaîne Qatari Al-Jazira. Il dirige également en Europe le Conseil Européen de la fatwa et de la recherche. Dans ses discours et ses ouvrages, il diffuse son programme Totalitaire : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage "Le Licite et l’Illicte en Islam" , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés (soit pendus, soit jetés du haut d’un mur), il milite également pour un antisémitisme ultraviolent, l'extermination des Juifs.

Également mécène du projet, le Cheikh Saïd Ramadan Al-Bouthi, un islamiste radical syrien dont les écrits ne laissent aucun doute sur l’idéologie qu’il propage, l’Islam doit conquérir le pouvoir dans tous les domaines : social, économique, judiciaire législatif et politique. Dans ses livres on peut trouver des citations telles que :

“Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique.” [...] Quant aux « Gens du livre » (Chrétiens et Juifs), ils peuvent coexister avec les Musulmans à condition de se soumettre aux Lois qui gouvernent la société Musulmane et de s’affilier à la Nation Islamique en payant au gouvernement un tribut, l’équivalent de la Zakat imposée aux Musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’Islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux Musulmans à toute époque, au cas ou ils disposent d’une armée suffisante."
extraits du livre « Fiqh-as-sira » p187 (1995) de Saïd Ramadan Al-Bouthi

488671Qaradawijuifs2.jpg

491859SaidRamadanalBouti.jpg

Youssef Al-Qaradawi et Saïd Ramadan Al-Bouthi, mécènes de la future Grande Mosquée Addawa

Egalement mécène et régulièrement invité de "prestige" pour donner des conférences à la Mosquée Addawa, le Cheikh Omar Abdelkafy, qui bénéficie d'une grande notoriété internationale dans les pays islamiques, considéré parmi les prédicateurs Musulmans les plus riches du Monde, explique par exemple que le port du voile est une obligation pour toutes les Musulmanes, sinon, elles seront punies du chatiment Eternel.

 

855426OmarAbdelkaky.png

Le cheikh Omar Abdelkafy à la Mosquée Addawa (porte de la Villette), le 25 Juin 2011, lors du colloque sur le thème : Occident, Islam: du traumatisme conflictuel au polarisme relationnel.

Pour avoir une vue sur la "Pensée Spirituelle" de ce grand savant, extrait d'une émission télévisée religieuse égyptienne, ou Omar Abdelkafy vient précher sa bonne Parole, morceaux choisis en italique ci-dessous (hard-copy) :


"Omar Abdelkafy - Celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le chatiment de la tombe.
Présentateur - C'est pour cela qu'elle sera suspendue par les cheveux ? C'est de cette façon qu'elle sera chatiée le jour du Jugement ?
Omar Abdelkafy - non ! Cela commence dès la tombe ! [,..] "
Présentateur - Est-ce que le voile est une obligation prescrite dans la Charia islamique ? Car il y a des Musulmans qui le renie !

Omar Abdelkafy - Celui ou celle qui renie ce qui est nécessairement connu dans la Religion aura quitté l'Islam !
Présentateur - Ils disent que l'ordre a été donné pour les femmes du Prophète uniquement.
Omar Abdelkafy - non, Allah a dit aussi : "et les femmes des Croyants", et donc si elle ne met pas le voile, elle ne fait pas partie des femmes Croyantes! [...]
Présentateur - Et comment va-t-elle profiter de sa jeunesse ?
Omar Abdelkafy - Qu'elle ne penche pas et qu'elle ne fasse rien pour que les autres penchent vers elle !
Présentateur - Mais aucun homme ne va la regarder !
Omar Abdelkafy - Si ! Lorsqu'elle mettra le voile, Inch'Allah, il n'y aura que des hommes vertueux qui la demanderont en mariage, quant à celle qui se dévoile, ceux qui la voudront seront comme des mouches qui sont attirées par certaines odeurs."

Il serait intéressant, vu sa dernière réplique, de demander à Omar Abdelkafy ce qu'il pense des femmes Occidentales.

La position du cheikh Omar Abdelkafy sur le port du voile pour la femme Musulmane n'est pas isolée, pendant une conférence sur "le droit des femmes" à la Mosquée Addawa, une oratrice voilée expliquait par exemple que pour les femmes afghanes "la burka afghane est un vêtement nécessaire du fait des conditions climatiques afin de protéger la beauté des femmes de l'aridité de la région."

Larbi Kechat participe également à des conférences sur d'autres sites en France et en Europe. Le 18,19 et 20 avril 2008, il était à la troisième rencontre annuelle des Musulmans de Corbeil-Essonnes organisée par les responsables de la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes.

977960kechatramadanhijazi.jpg

226703islamiste3.jpg

713247TariqRamadan.jpg

Larbi Kechat, Safwat Hijazi et Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Corbeil-Essonnes

Larbi Kechat partageait la vedette sur l'affiche de présentation de cette rencontre avec des invités reconnus internationalement : respectivement sur les photos, les islamistes Safwat Hijazi et Tariq Ramadan.

L’imam Safwat Hijazi de l’université égyptienne Al-Azhar, intervenant régulièrement sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV, est interdit de séjour en Angleterre pour cause d’appel à la violence terroriste et incitation à la haine. Sur ce lien, un extrait d’une de ses interventions sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa TV, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne, où il exprime sa haine contre les Juifs.

Tariq Ramadan, très médiatisé en France, est spécialiste du double langage ("taqyia" en Islam). Dans les médias il prèche un Islam ouvert et tolérant tout en veillant à préserver le respect de l'identité Musulmane, (port du voile islamique, viande halal, etc...), mais dans les prédications dans les Mosquées et dans ses ouvrages, associé à son frère Hani Ramadan, c'est un Islam politique, un système gouverné par la Charia, incompatible avec nos Valeurs Démocratiques, qu'il met en avant.

Par ailleurs, Larbi Kechat diffuse sa pensée islamique à la jeunesse française. Une rencontre avec des lycéens du 16ème arrondissement de Paris, des futures élites françaises, a été organisée en 2008. Quelques extraits de ces échanges en gras italique ci-dessous en deux parties (partie 1 et partie 2) :

"Autrefois les américains ont instrumentalisé la Religion Musulmane, pourquoi à cette époque là, n'ont pas parlé du néo-christianisme ? Aujourd'hui Bush est régi par le néo-sionisme, le créationnisme et tout cela, pourquoi ?
[...]
Chaque fois que les circonstances l'exigent, on montre une cassette sur la chaîne Al-Jazeera pour effrayer les gens. Il ne faut pas se leurrer, il faut faire preuve d'intelligence, de réflexion, aujourd'hui nous sommes victimes de la médiologie: les médias se réduisent à l'image.
Regardez ce soir à 20h, premièrement des bribes d'images, et une interprétation qui ne fait que désinformer, on vous montre une parcelle d'images dans un contexte effrayant, regardez les liens qui sont faits, lorsqu'il y a un problème au niveau de la Société Générale, en France, pour certaines catégories de personnes. On va alors créer de toutes pièces un spectre d'horreurs. Pourquoi ? Pour détourner l'attention du spectateur.
Chaque fois qu'il y a un problème au niveau politique, social, ou économique, il faut téléguider un attentat, il faut poser une bombe. Pourquoi ? Pour que vigi-pirate envahisse l'espace public."

Larbi Kechat met en avant une pseudo-victimisation des Musulmans face à un complot américano-sioniste. Les Musulmans sont persécutés à travers le Monde, ils sont des boucs-émissaires, les Occidentaux organisent des attentats pour détourner les citoyens des réalités de la vie quotidienne et diriger leurs problèmes contre les Musulmans. Cette attitude de victimisation permet de mieux mettre en valeur, faire passer et propager les principes islamiques en imposant progressivement les Lois de la Charia.
Plus loin, il aborde le thème des manifestations très controversées des caricatures du Prophète Mohammed en 2005, ayant provoqué des révoltes importantes à travers le Monde Musulman :

"Dans notre perspective Musulmane, il est interdit de représenter le Prophète, nous sommes libre d'avoir cette pensée, n'est-ce pas ? Lorsque je viens vers vous pour dire, "tiens, votre manière de vivre ou votre comportement ne me plaît pas." Au nom de quel principe je me permets de vous dire cela ?
Je respecte, peut-être que je ne comprends pas mais je m'adresse à vous, après avoir tissé des liens d'amitié on peut parler librement, je ne comprends pas cette attitude, et vous allez aimablement expliquer votre point de vue. Moi ma seule réaction c'est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre. Lorsque je vois un Chrétien faire le signe de la Croix, de l'extérieur je ne comprends rien, j'ai quelques connaissances intellectuelles mais un X qui vient de je ne sais où ? Pour la personne qui fait ce signe, ce geste à un sens profond et il faut le respecter.
"
[...]
"Il faut savoir dans quel contexte, très violent, ont eu lieu ces caricatures."
[...]
"Les médias en Occident ont gonflé le volume de ces réactions qui font peur c'est vrai à la télévision quand vous voyez les ambassades brûler au Moyen-Orient."

Larbi Kechat estime que le simple fait de dessiner le Prophète est un Blasphème et endoctrine ainsi les jeunes à respecter et imposer, sous couvert de respect de la Religion, la Loi Islamique de la Charia qui interdit toute représentation imagée du Prophète. Il oublie de préciser que la France n'est pas (encore) sous la Charia, que la critique, la dérision par la caricature est un droit, une Liberté d'Expression chèrement acquise pendant le Siècle des Lumières, une arme contre la progression du Fanatisme Religieux.
A partir du moment où l'Islam devient un phénomène de société visible en France, par la construction de Mosquées Cathédrales, les boucheries Halal, le port du voile islamique, les prières de rue, les repas spéciaux mis en place dans les écoles républicaines et laïques, etc.., qu'il n'est plus cantonné dans le seul cadre privé, il devient alors normal et autorisé de l'analyser, de le critiquer, voire de s'en moquer par la caricature et avec toutes "les armes" dont disposent les intellectuels et journalistes.
Ce que Larbi Kechat ne voit pas, c'est que la Caricature fait partie des Valeurs Occidentales, "c'est le respect de votre façon de voir et de votre façon de vivre", que Larbi Kechat explique vouloir défendre dans ses propos. Il minimise les impacts du phénomène, l'Occident ayant "gonflé le volume de ces réactions", alors que plusieurs ambassades ont été brûlées à travers le Monde.

Quel Islam sera enseigné à la jeunesse Musumane dans la future Grande Mosquée Addawa ? Un Islam ouvert, diffusant un Message de Tolérance, de Respect entre Communautés ? Verra-t-on Youssef Al-Qaradawi, Saïd Ramadan Al-Bouthi, Safwat Hijazi, Omar Abdelkafy, Tariq Ramadan venir donner des prèches dans les grandes salles de Conférence de la Mosquée ? Les ouvrages de "Paix et Tolérance" de ces savants seront-ils consultables dans la future bibliothèque de la Mosquée ?

695232BertrandDelanoe.jpg

"Nous sommes dans une société laïque et moi je ne suis pas croyant, dans laquelle on ne fête que des fêtes Chrétiennes. Peut-être vous souvenez-vous qu'à un moment donné, il y a eu une commission STASI, et publiquement, puisque vous avez l'air de suivre ce que je dis, j'avais approuvé une disposition qui n'avait pas été retenue.
C'était de supprimer au moins deux fêtes existantes pour leur substituer une fête Juive et une fête Musulmane."

Bertrand Delanoë - maire socialiste de Paris

"Plus nous sommes nègres, et plus nous sommes universels"
[...]
"Lorsque je suis arrivé à la mairie de Paris, j'ai donné un permis de construire pour une Mosquée rue de Tanger, permis de construire qui était bloqué, je regrette que les fonds privés n'aient pas permis encore que cette Mosquée existe.
Mais j'ai pris l'initiative avec mon ami Daniel Vaillant dès 2001, de créer l'Institut des Cultures de l'Islam, j'assume totalement, j'assume les trois-quarts de ces mètres carrés consacrés aux Cultures Islamiques qui enrichissent la culture parisienne." Comme j'assume les 1000 m², le quart de la superficie qui, sur fonds privés, sera dédié au Culte."

Bertrand Delanoë - maire socialiste de Paris

Le Cheikh antisémite des Frères Musulmans Youssouf Al Qaradawi, mentor des responsables de la future Grande Mosquée d’Orléans-sud

Orléans est une commune française du centre-ouest, chef-lieu du département du Loiret et de la région Centre. Son agglomération est estimée à plus de 275 000 habitants. La ville dispose de plusieurs lieux de Cultes Musulmans, mais devant l'afflux sans cesse croissant de nouveaux Fidèles, les demandes pour la construction d'une immense Mosquée se sont accentuées, l'association de la communauté Musulmane locale Annour d'Orléans a fait pression pendant plusieurs années pour obtenir un lieu digne du Culte islamique.

Le 22 octobre 2010, le conseil municipal d'Orléans a adopté une résolution concernant le protocole de vente à l'association Musulmane Annour d'un terrain de 2550 m² situé dans le quartier La Source, juste devant l'école Romain-Rolland. Sur ce terrain, sera construit la nouvelle Grande Mosquée d'Orléans ainsi qu’un centre culturel. Les travaux ont débuté au troisième trimestre 2012 et devraient s'achever fin 2013. La Grande Mosquée sera pourvue d'une salle de prières d'une capacité de 1 800 personnes, le centre islamique construit en annexe pourra recevoir 300 personnes, intégrant principalement une bibliothèque et une salle polyvalente.

Maquette du projet de la Grande Mosquée d'Orléans-sud en cours de construction


Fidèles dans une salle de prières en attendant leur nouveau lieu de Culte

La Mosquée enseignera-t-elle un Islam tolérant, Spirituel et Fraternel ? La Grande Mosquée dispose déjà d'un site Internet officiel, où les Musulmans peuvent offrir des Dons afin de faire avancer le projet du complexe islamique.
En regardant tout d'abord sur le site la bibliographie proposée par les responsables de la Mosquée pour s'initier ou approfondir ses connaissances sur la Religion de "Paix et de Tolérance", le premier livre proposé est l'ouvrage du cheikh égyptien Youssouf Al-Qaradawi "Le Licite et l'illicite en Islam". (hard-copy) Youssouf Al Qaradawi est mentor des Frères musulmans et chef du Conseil européen de la fatwa et de l'institut de formation des imams de l'UOIF.
Les Frères Musulmans ont eu une très forte influence dans la mise en place de gouvernements islamistes après les soulèvements du "Printemps Arabe" (Tunisie, Égypte et actuellement en Syrie). Al Qaradawi diffuse dans ses discours et ses prèches, la propagande totalitaire de ce mouvement politico-religieux : la mise en place de la Charia, la conquête de Jérusalem et de Rome. Dans son ouvrage conseillé par les responsables de la Mosquée d'Orléans, "Le licite et l’illicite en Islam" , il explique que tous les homosexuels doivent être exterminés :

"Est-ce qu'on tue l'actif et le passif, par quels moyens les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu ou on les jetant du haut d'un mur, cette sévérité qui semblerait inhumaine n'est qu'un moyen de débarrasser la société islamique de ces êtres nocifs qui conduisent à la perte de l'humanité"
Extrait du livre "le Licite et l'illicite en Islam" de Youssouf Al Qaradawi, conseillé par les responsables de la future Mosquée d'Orléans-sud

il milite également pour un antisémitisme ultra-violent, l’extermination des Juifs :

Le cheikh Youssouf Al Qaradawi

"Au cours de l'Histoire, Allah a imposé des personnalités pour punir les Juifs de leur corruption. La dernière fois, ce fut par Hitler. bien qu'il ait un peu exagéré dans la manière de faire, il a fait en sorte de les remettre à leur place. C'était une punition Divine. Si Allah le veut, la prochaine fois, cela sera par la main des Croyants."
[...]
"Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire que la seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant, et je tuerai tous les ennemis d’Allah, les Juifs!"
sermon du cheikh Youssef Al Qaradawi sur la télévision Qatari Al-Jazeera, le 28 janvier 2009

Ce livre fera-t-il partie des ouvrages disponibles que l'on pourra emprunter à la bibliothèque de la Mosquée ? Sera-t-il enseigné aux jeunes Musulmans ? Qui contrôlera cet enseignement ?

Le deuxième ouvrage sur la liste fait l'apologie du prédicateur Tariq Ramadan, proche des Frères Musulmans et de l'UOIF.
Tariq Ramadan considère l’Islam comme un système juridique politico-religieux, législatif et social complet. D'après lui, pour être viable, un état doit être organisé en une structure islamique (la shu’ra) régie par les Lois et la juridiction de la Sunna du Prophète Mohamed, la Charia, avec à sa tête un imam. Bien entendu un système incompatible et qui entre en conflit avec les institutions françaises et européennes.

Il est donc indéniable que l'UOIF semble avoir une emprise sur l'idéologie des responsables de la Mosquée d'Orléans. Cela est d'ailleurs confirmé sur la page officielle Facebook de la Mosquée, des prédicateurs de l'Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon (IESH), comme Abdelaziz Kabes, viennent donner des cours dans une des Mosquées de la ville, avec la bénédiction des responsables de la Mosquée d'Orléans-sud (hard-copy).
L'IESH de Château-Chinon, sous ce titre pompeux, n’est rien d’autre qu’une immense madrassah, une école coranique dirigée par des membres de l’UOIF, et dont le principal maître référant que l'on écoute pour prendre en compte les avis juridiques sur la législation islamique émis par le conseil européen de la fatwa n'est autre que....Youssouf Al Qaradawi (hard-copy)

Sur le site de la Mosquée d'Orléans, on peut également être surpris de trouver une page complète d'une vidéo du grand prédicateur antisémite et misogyne Mohamed Al-Arifi (hard-copy). Ce cheikh sahoudien explique sur les chaînes de télévision comment bien frapper sa femme. Quelques extraits de sa doctrine islamique antisémite diffusée sur les émissions de chaînes de télévision arabo-musulmanes :

-

 

162884SaintDenisalarififemmes.png

Le cheikh sahoudien antisémite et misogyne Mohamed Al Arifi, une référence pour les responsables de la future Grande Mosquée d'Orléans-sud

"De études ont montré qu'à Tel-Aviv et au pays des Palestiniens occupé par les Juifs, ils ont planté des arbres de Gharqad autour de leurs maisons, parce que le Prophète Mohamed a dit que lorsque les Musulmans combattront les Juifs, chaque arbre et chaque pierre dira : "Oh Musulman ! Serviteur d'Allah, il y a un Juif derrière moi, viens et tue le !"
La seule exception est l'arbre de Gharqab qui est l'un des arbres des Juifs, et s'ils se cachent derrière, il ne révèlera pas leurs présences. D'après le témoignage de personnes qui l'ont vu de leurs propres yeux, plusieurs Juifs plantent des arbres de Gharqab autour de leurs maisons. Quand les combats commenceront, ils pourront se cacher derrière eux."
Sermon du cheikh sahoudien Mohamed Al Arifi (hard-copy)

"Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. Une d’entre elles est leur incapacité à supporter la confrontation. J’ai étudié l’Histoire des Juifs quand je donnais des cours de Religion. A travers toute l’Histoire des Juifs, je n’ai jamais étudié une bataille dans laquelle ils aient combattu l’ennemi de front. Pouvez-vous croire cela ?
L’Histoire des Juifs démarre même plus tôt que celle de l’Islam, néanmoins, il n’y a pas une seule bataille où les Juifs aient combattu les Croyants face à face. Ils attaquent toujours à partir de fortifications ou de murs, que ce soit des barrières psychologiques ou physiques.
Ils vous combattent de derrière les murs. Vous pouvez souvent constater que lorsque un Juif puissamment armé affronte trois ou quatre Palestiniens, il fuit, avec sa mitrailleuse à la main. Quoi ? Ils n’ont même pas le courage de tuer ? Non, ils ne l’ont pas."

Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi – Télévision égyptienne – Al Nas TV – 6 février 2012

A noter que Mohamed Al Arifi est régulièrement invité dans les Mosquées de France, et dans les conférences internationales. On peut le voir ici accueilli avec grand Honneur devant des centaines de Fidèles au salon International du Monde Musulman au Parc des Expositions du Bourget le 17, 18 et 19 décembre 2011, pour convertir à l'Islam Sébastien, un français (hard-copy).
Il est accompagné de l'Imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, prédicateur interdisant la musique et la fête de la Saint-Valentin, une perversion du monde occidental.


Le cheikh antisémite Mohamed Al Arifi et Nader Abou Anas convertissent à l'Islam Sébastien, un français, au salon International Musulman du Bourget en 2011 devant des centaines de Fidèles.

Faire officiellement la promotion de ce cheikh sahoudien est-il bénéfique, et participe-t-il à la bonne intégration de la communauté Musulmane d'Orléans ?

 

Sur le site de la Mosquée on retrouve des cours qui seront sans doute enseignés au futurs jeunes Musulmans de la Mosquée. Les cours racontent l'Histoire de l'Islam. ici, une conférence disponible intégralement en ligne sur le site de la Mosquée d'Orléans-sud, un cours extrait :

"Ils disent des mensonges sur Allah...Ils sont tombés dans le Shirk en associant Allah avec des statues, ils ont légiféré des Lois qui interdisent les prescriptions de l'Islam...Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines comme seigneurs, ainsi que le Messie fils de Marie. Un Arabe chrétien de la tribu de Taïb, dit :"Mais, nous ne les adorons pas !" alors que pour lui, l'Adoration cela veut dire se prosterner devant le moine. Le Prophète lui a dit :"Est-ce qu'ils autorisent ce qu'Allah a interdit et vous leur obéissez ?" L'Arabe chrétien a dit oui. "Est-ce qu'ils interdisent ce qu'Allah a rendu licite ?". Il a dit oui. "Mais c'est ainsi que vous les adorez !"
[03:00]
Cheikh Mohammad Al Maghribi - conférence sur "La vie d'Ibrahim" à la Mosquée d'Orléans (hard-copy)

En écoutant l'intégralité de la conférence, on se rend compte que la propagation de l'Islam s'est faîte par les conquêtes militaires sur les Juifs, les Chrétiens et les païens. D'après le Prophète, la Torah (l'équivalent de la Bible pour les Juifs) avertit de l'arrivée du Prophète Mohamed, auquel les Juifs et les Chrétiens doivent se soumettre. Ce qui évidemment joue consciemment ou inconsciemment sur la psychologie des Fidèles écoutant le prédicateur, leur signifiant qu'ils sont de fait supérieurs aux Juifs et aux Chrétiens.

Quel Islam sera enseigné aux jeunes Musulmans de l'école coranique de l'Institut de la Mosquée ? Youssouf Al Qaradawi et Mohamed Al Arifi viendront-ils inaugurer ce complexe islamique en 2013 ?

"Sur quelque sujet que ce soit, on le voit sur d'autres, il y a une "inquiétude", ça c'est le mot à la mode, une "inquiétude" ! Comme je le dis, tout le monde est inquiet dans ce pays ! Il faudrait arrêter d'être inquiet, ça change rien ! ....Sur le quartier de la Source, il n'y a pas eu l'expression de ce type d'inquiétude, ce qui devrait permettre de réaliser ce projet dans de très bonnes conditions, je le pense."
Serge Grouard, maire UMP d'Orléans, le 22/10/2010, conseil de délibération en vue de la session d'un terrain du quartier la Source pour construire la future Grande Mosquée d'Orléans. (hard-copy)

Les responsables de la future Grande Mosquée En-nasr d’Hénin-Beaumont expliquent pourquoi les Musulmans sont supérieurs aux Chrétiens et aux Juifs

Hénin-Beaumont est une ville de plus de 25 000 habitants du nord de la France dans le Pas-de-Calais près de Lille. La communauté Musulmane de la ville a pu se regrouper en Association Cultuelle et Culturelle En-Nasr d’Hénin-Beaumont, et s'organiser pour obtenir un batîment aménagé en salle de prière et en école coranique, se situant devant un ancien parking. Moussa Boutaleb, le recteur de la mosquée d'Hénin-Beaumont explique que ce batiment accueille maintenant plus de 700 enfants, une vingtaine de jeunes et d’adultes, qui chaque semaine bénéficient de l’apprentissage de la langue arabe, du coran et de l’éducation islamique dans plusieurs salles de classe.

Moussa Boutaleb et son association ont mis en place sur le site officiel de la Mosquée d'Hénin-Beaumont des demandes de Dons, afin de recueillir suffisamment de fonds pour démarrer le projet de construction d'une véritable Mosquée. Les plans du projet sont achevés (hard-copy). La mosquée permettra de prendre en charge 1160 fidèles et sera composée de 2 niveaux :
- au rez-de-chaussée une salle de prière pour les hommes, une salle d'ablution quotidienne et une grande bibliothèque.
- au premier étage une salle de prière pour les femmes, sous forme de mezzanine, avec vue sur le rez-de-chaussée, une salle d'ablution.

La Mosquée sera surplombée par un dôme dont la partie intérieure est vitrée. Le centre éducatif et culturel d'une superficie d'environ 400m², où siègera l'école coranique, sera réparti en 4 salles et comportera un hall central avec un accueil, une grande salle et une salle de réunion.

Projet de la future Grande Mosquée En-nasr d'Hénin-Beaumont


  Moussa Boutaleb, recteur de la Mosquée d'Hénin-Beaumont 

Quelle idéologie est véhiculée aux Fidèles Musulmans de la Mosquée ? Sur le site internet, on peut avoir déjà une idée de l'Islam tel que se le représentent les responsables de la Mosquée d'Hénin-Beaumont. Pour que les visiteurs du site puissent parfaire leur connaissance de l'Islam, les responsables ont mis à disposition le livre "Gloire à Dieu ou les mille vérités scientifiques du Coran" de Mohammed Yacine Kassab : seul ouvrage proposé intégralement et gratuitement en ligne au format pdf (hard-copy). A noter que ce livre est également disponible à la fnac ou sur des sites de vente comme Amazon, pour les Musulmans désirant approfondir leur compréhension de la religion de "Paix et Tolérance".

couverture du livre : "Gloire à Dieu ou les mille vérités scientifiques du Coran" de Mohamed Yacine Kassab

Quelques extraits en gras italique ci-dessous de ce joyau de la théologie islamique, un véritable "coup de coeur", d'après les responsables de la Mosquée d'Hénin-Beaumont (le livre est également intégralement disponible sur ce lien):

"Après la venue de Jésus, les Chrétiens accordèrent une place plus importante au ciel. Le Pater débute ainsi : « Notre Père (Dieu) qui êtes aux cieux... ». Dieu commence à acquérir des dimensions et des pouvoirs nouveaux. Il devient le Dieu de tous les hommes, qui acceptent le Nouveau message, et non plus celui des seuls Israélites. Cependant, Il garde toujours son côté terrestre. Il délègue son Fils unique Jésus, afin de sauver l'humanité au prix d'une crucifixion purificatrice, pour les Chrétiens, mais qui n’apparaît pas moins comme infâmante pour les Musulmans.
L’idée même de l’existence d’un supposé Fils de Dieu bouleverse les croyances du monde entier ; sa crucifixion pour racheter les fautes d’une humanité pécheresse, est intolérable. Aucun Dieu ne saurait se sacrifier pour des causes perdues. Puisque depuis, l’humanité s’est engagée dans les voies de la perversion et du reniement, plus intensément qu’elle ne l’a jamais fait auparavant. Le Fils de Dieu aurait-il fait don de sa vie, pour racheter des crapules, alors que précisément, la tendance actuelle de l’humanité va vers l’irreligiosité et l’abandon des
pratiques sacrées ?
Les Chrétiens sont seuls à parler du mystère de Dieu Unique en trois personnes (le Père, le Fils et le Saint-Esprit). Les autres religions monothéistes, le Judaïsme et l’Islam, rejette également la notion de Trinité qui s’apparente à une famille dominée par un Père, fut-ce divin, dont les membres partagent d'une certaine façon son règne et ses prérogatives."

"Il n’a pas d'associé : « Dis : Louange à Allah...ll n’a pas d'associé au Royaume. Il n’a pas besoin de protecteur contre l’offense. Proclame hautement Sa Grandeur. » (Coran 17. 111). Il ne participe pas à une Trinité qui ne saurait exister car c’est une atteinte à Sa Toute-puissance que de l’insérer dans un contexte et des limites restreintes, car Il est Infini, Incommensurable, Insondable : « Ô gens du Livre (Chrétiens) !
Ne soyez pas excessifs dans votre religion. Ne dites que la vérité à propos de Dieu. Le Messie, Jésus, fils de Marie n’est que le Messager d’Allah, Sa Parole qu’Il envoya à Marie et un souffle de vie émanant de Lui. Croyez en Dieu et en ses Prophètes. Ne parlez pas de Trinité. Cessez de le faire. Cela vaut mieux pour vous. Dieu est Unique. Gloire à Lui ! » (Coran 4. 171). « Ceux qui disent : Dieu est le Messie, fils de Marie, sont des impies. Dis-leur : « Qui aurait pu empêcher Dieu s’Il avait voulu anéantir le Messie, fils de Marie, sa mère et l’humanité toute entière ? » (Coran 5. 17). « Rien ne lui est égal. » (Coran 112.4)."

page 13

"Cela permet de mesurer tout l’abîme séparant les conceptions musulmanes des conceptions judéo-chrétiennes qui décrivent un Dieu, dont l’homme serait une sorte de clone terrestre, lui-même partageant en commun 99 pour cent des gènes du chimpanzé ! Un Dieu qui descend sur terre, se promène et entreprend des actions diverses, parfois loufoques et dignes de figurer dans un panthéon dédié aux élucubrations spirituelles les plus dérisoires, ne peut être le Seigneur de l’univers."
page 17

"Cependant, malgré les différences d’appréciation, il ne convient pas de penser que le Dieu des Israélites et des Chrétiens puisse être diminué en quoi que ce soit par rapport à Celui des Musulmans ou l’inverse, car les parties en cause adorent un Seul et même Dieu créateur. Le monothéisme, en effet, se fonde sur l’existence d’un Dieu Unique et Tout-puissant. Néanmoins, le jugement émis à son encontre, par les écrits bibliques et par l’ensemble des clergés de ces religions, notamment les prêtres, les scribes et des docteurs de la Loi, qui n’avaient aucune connaissance de la réalité, et qui versaient souvent dans l’imaginaire et le fabuleux, a fait basculer la raison dans le gouffre des spéculations tortueuses et sans fondement."
page 18

"La filiation divine du Christ est rejetée par les Israélites et les Musulmans. Hormis le Christianisme, aucune autre religion ou croyance au monde n’a pris le risque de diviniser le Christ ou de l’apparenter à un Fils de Dieu, car il s’agit d’un blasphème énorme, dont la conception même relève du sacrilège et le l’irrévérence. Que le Seigneur et le Créateur de l’univers, soit comparé à un mammifère qui engendre une descendance, dépasse tout entendement. De fait, selon l’Eglise chrétienne, le Christ est bien engendré et non créé ; celui qui professe le contraire est déclaré comme hérétique. Une telle forme de reproduction divine, quand bien même, elle serait présentée comme un cas unique et exceptionnel, dans l’univers, est non seulement inimaginable, mais également avilissante pour ceux qui l’enseignent."
page 18

"Les Bibles juive et chrétienne, n’ont pu entretenir une telle confusion, qu’en raison de leur éloignement de la vérité. Les scribes, les prêtres et les docteurs de la Loi, qui étaient en charge simultanément de récupérer les textes anciens, souvent de seconde ou de troisième main, de revivifier des mémoires défaillantes et de faire l’apologie de leurs clans et de leurs tribus, devaient infailliblement déboucher sur ce genre de résultats lamentables. La confusion engendrée était telle, qu’il n’était plus possible de prendre pour argent comptant les récits, les chroniques et les témoignages qui ont été reconstitués sans nuire gravement à la vérité."
page 19

"Au Jour du Jugement Dernier, c’est le Coran Sacré qui servira de référence et prononcera entre les hommes. Il ne sera tenu compte ni de la Bible juive, ni de la Bible chrétienne, ni d’autres ouvrages sacrés, qui ont tous été altérés par des mains corruptrices ou dégradés par le temps."
page 22

"A ceux qui se réclamaient spirituellement de son héritage en excluant les autres communautés, à l'image des Judéo-chrétiens face aux Musulmans, le Coran remet les pendules à l'heure et ce n'est que justice : «Ô vous qui avez reçu les Ecritures (Juifs et Chrétiens), pourquoi vous disputez-vous au sujet d’Abraham, alors que la Torah et l’Évangile n'ont été révélés qu’après lui ? Etes-vous dépourvus de jugement ? Abraham n’était ni Juif ni Chrétien, mais un vrai croyant soumis à Dieu(Musulman). Il n’était pas du nombre des polythéistes. » (Coran 3. 65 à 67). De fait, Abraham n’était ni Juif ni Chrétien, il avait vécu avant la fondation du Judaïsme et du Christianisme et a été le Messager de la religion abrahamique qui est la source d’inspiration du Judéo-christianisme et dont l’Islam revendique l’authenticité !
Aussi toute tentative de récupération par les factions qui se revendiquent de lui, en altérant son enseignement, est vouée à l’échec. D’autant qu’il a été le fondateur du Temple de la Kaâba, à La Mecque, l’oratoire sacré (la Qibla) vers lequel s’orientent les Musulmans du monde entier, pour leurs prières quotidiennes. Et, ce n’est pas peu que d’être le centre de la terre pour les dizaines de milliards de Musulmans qui se sont succédé jusqu’à ce jour."

page 35-36

"En dehors des événements relatés par l'Ancien Testament, les exemples de massacres à grande échelle commis par les occidentaux foisonnent à travers l’histoire et le monde."
page 150

"Mais Jérusalem n'est qu'un exemple des massacres collectifs et des tueries organisés par les Occidentaux, que ce soit dans le cadre des croisades, des conquêtes coloniales, esclavagistes, territoriales, que des luttes de libération nationales. C'est par dizaines de millions de morts, toutes catégories confondues que se chiffrent les victimes malheureuses et innocentes du bellicisme occidental."
page 152

L'exemple de la Bible est significatif. De nombreuses altérations parsèment ce qui était à l'origine un Texte Sacré authentique. Attribuer ces bévues au Seigneur de l'univers est non seulement inconcevable, mais blasphématoire. Il est hors de doute qu'elles émanent plutôt de l'incompétence ou de la volonté délibérée, des docteurs de la loi et des prêtres, qui avaient la charge de transcrire les textes, mais qui au vu de la rigueur des prescriptions, se sont permis de transgresser les interdit divins et de les tourner à leur avantage. Précisément, le Coran, tout en avalisant certains passages de la Bible, a pris un soin méticuleux à s’écarter de toutes ces altérations."
page 172

Le seul livre disponible mis en ligne au format pdf sur le site internet officiel par les responsables de la Mosquée en-nasr d'Hénin-Beaumont est un livre de propagande anti-chrétienne, anti-judaïque, et anti-occidentale (en mettant en avant les Croisades, mais en occultant soigneusement les Jihad Islamiques meurtriers au cours de l'Histoire).
Mohamed Yacine Kassab s'acharne à démontrer sur plusieurs centaines de pages, que la Bible est un texte falsifié, et que les Chrétiens et les Juifs suivent une voie erronée. Les textes de la Bible sont en contradiction avec le Coran, qui est le seul Livre de Dieu valable, les autres (Évangiles, Torah) sont des textes tronqués et "altérés par des mains corruptrices" ne pouvant refléter la Parole de Dieu.
L'ouvrage distille ainsi dans l'esprit des Musulmans une véritable propagande montrant la supériorité des Musulmans sur les Juifs et les Chrétiens, qui vivent dans le péché, avec leur prêtres et rabbins qui ont fomenté une doctrine "inimaginable, mais également avilissante pour ceux qui l’enseignent", et "des spéculations tortueuses et sans fondement". Le livre met en avant "les tueries organisées par les Occidentaux que ce soit dans le cadre des croisades, des conquêtes coloniales, esclavagistes, territoriales, que des luttes de libération nationales."

Une grande partie de l'ouvrage est ensuite consacrée à démontrer que toutes les découvertes scientifiques réalisées par les Occidentaux (théorie de la gravitation, calcul de la vitesse de la lumière, l'expansion de l'Univers, la formation des nuages, les naines blanches, existence des extra-terrestres, la couche d'ozone, etc...) étaient déjà présentes dans le Coran, et viennent donc confirmer la justesse de la Parole d'Allah, dans le but d'endoctriner les Fidèles qui seraient encore réticents à se convertir à l'Islam.

Pour les responsables de la Mosquée d'Hénin-Beaumont, l'Islam dénigre, rejette le Christianisme et le Judaïsme, qui sont de fausses doctrines, des déformations de la Parole de Dieu, initialement envoyée par Allah. Est-ce le rôle d'un Lieu de Culte, censé dispenser un Message de Tolérance et de Paix Universelle, de discréditer ainsi explicitement les autres Religions ? Cela ne risque-t-il pas d'induire dans l'esprit des Musulmans fréquentant ce site ou cette Mosquée, du mépris, de l'intolérance envers les Juifs et les Chrétiens qui ne respectent pas la vraie Parole d'Allah ? Quel impact cela peut-il avoir chez les jeunes Musulmans, plus influençables, fréquentant les salles de l'école coranique de la Mosquée ?

Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse : « Tous les problèmes de la France, c’est à cause de vous, et on va vous tirer dessus. »

Garges-lès-Gonesse est une ville de 40 000 habitants du Val d'Oise dans la banlieue nord parisienne avec une forte proportion d'immigrés, plus des deux tiers de la population de moins de 18 ans a au moins un parent né à l'étranger. Au début des années 2000, une partie de la communauté Musulmane s'est regroupée pour créer l'Association Cultuelle des Musulmans de Garges (ACMG). En 2004, l'association entre en conflit avec la municipalité de la ville, en tentant d'ouvrir un lieu de Culte Musulman avenue Paul Vaillant Couturier sans autorisation préalable et donc sans avoir obtenu les conditions de sécurité nécessaire au bon fonctionnement de l'établissement ouvert au public. Des arrangements avec la municipalité résulteront qu'un bâtiment d'une capacité de 1000 fidèles Musulmans et d'environ 200 Musulmanes et pouvant atteindre 2000 personnes pour les grands événements sera mis à disposition de l'ACMG en faisant office de Mosquée après réaménagement.

La Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse avenue Paul Vaillant Couturier

Qu'enseigne-t-on à la Grande Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse ? On peut remarquer que Hassan Iquioussen, membre de l'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), la branche politique des Frères Musulmans en France, vient régulièrement donner des conférences dans cette Mosquée. Hassan Iquioussen, est un islamiste radical, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il parcourt les Mosquées de France en diffusant aux Fidèles Musulmans dans ses conférences une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

L'Imam Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse

Pour avoir un aperçu de l'idéologie et de la propagande diffusée aux Fidèles Musulmans par Hassan Iquioussen, quelques extraits de ses conférences dispensées à la Grande Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse en gras italique ci-dessous :

"Aujourd'hui, il y a des diables en France qui ne veulent pas qu'il y ait de la Paix en France, de l'Égalité, de la Fraternité, de la stabilité, etc... Ils mettent de l'huile sur le feu en permanence, ils nous ont ciblé, en faisant croire, avec les moyens qu'ils ont, que le problème de la France, c'est l'Islam, ce sont les Musulmans. Comment faire disparaître, comment combattre cela ? Il faut que les français Musulmans soient actifs, dans la vie de la Communauté et dans la société. Sinon, nos Mosquées ne vont pas rayonner."
[3:30]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse le 24/09/2011 - L'Histoire de l'Islam en France (hard-copy)

On peut se faire une idée du niveau des débats philosophiques et théologiques en écoutant les questions existentielles posées par les Musulmans de Garges-lès-Gonesse à Hassan Iquioussen en fin de conférence :
- "Pourquoi la femme est-elle la principale victime de l'islamophobie ?"
- "Peut-on être ami avec des non-musulmans ?"
- "Je viens de terminer mes études, je suis ingénieur mais la quasi totalité des entreprises qui me sollicitent ont un lien étroit avec la colonisation des territoires occupés, je ne sais plus quoi faire, je veux travailler, mais pas pour ce genre de boîtes."

Bien que Hassan Iquioussen tend à modérer ses propos à l'égard des Juifs, sur cette derniere question, le Fidèle est bien entendu, conforté et encouragé par Hassan Iquioussen à ne pas travailler pour une société en lien avec Israël :

"t'es fort mon Frère, mais tu vas pas tenir longtemps ! Bosse quelques années pour te faire une expérience, et après tu demanderas une mutation."
[16:56]

Question d'un Fidèle à l'Imam :
- "Peut-on détester les Juifs ? Je ne supporte plus leur génocide vis à vis de nos Frères Palestiniens"

Réponse de Hassan Iquioussen :
"Vous dîtes que vous détestez les Juifs qui massacrent nos Frères en Palestine, je vous donne raison. Détestez ceux qui massacrent nos Frères en Palestine, détestez aussi ceux qui massacrent nos Frères au Cashemire, détestez ceux qui massacrent nos Frères en Irak, en Afghanistan, en Tchétchénie. Détestez toute personne qui fait du mal, à un être humain quelque soit sa religion.
Moi je suis avec le peuple qui est opprimé, contre son oppresseur. On n'est pas antisémite, parce qu'on serait anti nous même, on est des sémites, mais nous sommes anti injustice qu'elle émane d'un Juif ou d'un Chrétien, d'ailleurs, il y a des Chrétiens qui soutiennent l'État d'Israël, aux États Unis, on les appelle des Chrétiens sionistes, Bush et sa clique, ils sont plus de 70 millions aux États-Unis. Ils soutiennent mordicus l'État d'Israël, en fait ils utilisent les Juifs pour attirer Jésus. Parce que dans leur prophétie, il est dit que Issa(Jésus) ne reviendra que si les Juifs se retrouvent en Palestine.
Qui a crée l'Etat d'Israël ? Ce sont les anglais, les protestants. C'est un cadeau empoisonné pour les Juifs, les Juifs pensent que les Chrétiens leur ont fait plaisir, c'est faux ! Les Chrétiens évangélistes protestants utilisent les Juifs comme hameçon pour attirer le Dajaal...pour qu'il y ait l'Armageddon, la Grande Guerre.
Nous disons aux juifs "réveillez-vous!", vous allez payer la facture, vous êtes bêtes, vous êtes tombés dans leur piège, réveillez-vous ! Les palestiniens ne vous ont rien fait. Qui vous a massacré en 39-45 ? Ce ne sont pas les palestiniens ! Ce ne sont pas les Musulmans !"
[13:05]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse le 24/09/2011 - L'Histoire de l'Islam en France (hard-copy)

Iquioussen politise son discours en considérant le gouvernement Bush et ses "70 millions de chrétiens sionistes" amis d'Israël avec mépris, des oppresseurs, instigateurs d'un complot politique visant à faire venir les Juifs en Israël pour déclencher "l"Armageddon", la Grande Guerre.

 

"1989, là, c'est la première affaire du foulard, elle est née où ? Dans quelle ville ? A Creil, c'est quoi cette affaire du foulard ? Parce qu'ils ont remarqué, ils ont observé que les enfants des Musulmans qui sont allés au primaire, qui sont maintenant au collège, ces jeunes filles à 14-15 ans, qui ont décidé de s'habiller selon le Coran et la Sunnah.
Que disent les observateurs ? Attendez, on a dépensé des milliers de francs pour en faire des gaulois, et voilà qu'ils sont toujours Musulmans ! C'est un échec ! C'est pour ça qu'ils disent : "Les Musulmans et les Musulmanes ne veulent pas s'intégrer, ils ne veulent pas s'assimiler". C'est à dire qu'on fait tout pour qu'ils oublient leur religion, mais ils ne veulent pas l'oublier. Aïe ! Il y a un problème, il faut arrêter le massacre ! Les polonais ? Ils se sont intégrés, les espagnols, les italiens, tous ceux qui sont passés et rentrés dans la machine qui s'appelle l'éducation nationale, de l'école jusqu'au bac, nickel, des clones, ils pensent tous de la même façon, c'est à dire que la Religion est une affaire privée, elle est au fond du coeur, et moins il y en a, mieux c'est.
Mais la machine tombe en panne, avec nous. Vous vous rendez compte du choc pour la France, pour les laïcards, les intégristes de la laïcité qui veulent que tout le monde soit "Kafhir"(Mécréant) ?
Mais là, les problèmes commencent, la pression commence, le bras de fer a commencé. et à partir de 1989, tous les 5 ans, un scandale médiatique qui a pour objectif, ouvrez bien vos oreilles, de dire aux Musulmans nés et qui grandissent en France : "Si vous voulez qu'on vous accepte, éloignez-vous de votre Religion. Si vous restez accroché à votre Religion, voilà ce qui vous attend. On va vous mettre une étiquette : "islamiste", "fondamentaliste", "intégriste", "terroriste" à éliminer psychologiquement avec la pression, socialement, t'auras pas de boulot, économiquement, politiquement, qui sait, pourquoi pas physiquement ? On va te mettre dans un ghetto, un ghetto social."
Et voilà, depuis cette époque là, jusqu'à aujourd'hui, on est dans le collimateur, certaines personnes qui considèrent que les Musulmans n'ont pas leur place en France. Alors que nous sommes français et que l'on ne peut être que français, puisque nous sommes nés en France et scolarisés en France, on rêve en France, on mange en France, on rigole en france. Je ne vois pas ce que je pourrais être d'autre.
Ma Religion, c'est mon affaire privée cela ne vous regarde pas !
Comme l'autre est athée, Chrétien, Bouddhiste ou Juif, Sataniste et tout le monde est libre de Croire en ce qu'il veut, et la France garantit la Liberté de Religion et la Liberté de pratiquer sa Religion dans le cadre des Lois, et il n'y a aucune Loi qui nous interdit de pratiquer notre Religion. Mais certains veulent changer les Lois, pour interdire à certaines de nos Soeurs de s'habiller comme Dieu le veut, à l'école, ailleurs, etc..."
[ 5:00 ]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse le 24/09/2011 - L'Histoire de l'Islam en France (hard-copy)

"Je vote donc j'existe, je vote donc je suis. Ce n'est pas moi qui le dit, ce sont ceux qui veulent votre peau, pardon, votre foulard. C'est l'ennemi qui dit : "tu peux voter ce que tu veux contre les Musulmans, ils ne votent pas, on n'a rien à craindre d'eux, tout ce qu'ils savent faire, c'est pleurer comme des femmes, des droits qu'ils n'ont pas su protéger comme des hommes." Vous savez ce que je viens de vous dire là ? "Le Musulmans pleurent comme des femmes, des droits qu'ils n'ont pas su défendre comme des hommes."
Je vois vous le dire autrement. Une mère a dit à son fils Bouabdil, quand les Chrétiens ont pris Grenade, il s'est mis à pleurer. Elle lui a dit : "Mon fils, pleure comme une femme un royaume que tu n'as pas su défendre comme un homme." C'est trop tard, quand il fallait que tu le défendes, tu jouais, tu t'amusais pendant que les autres bossaient. Vous avez compris la symbolique ? Les Musulmans chantaient et dansaient en Espagne, pendant que leurs ennemis aiguisaient les épées et ils les ont découpés.
Et là tu dis aux Musulmans : "Vote !" et eux disent que ça ne sert à rien, c'est du Koufhr (Mécréance), du Shirk. .... Si vous me dîtes que ça ne sert à rien de voter, alors pleurez comme des femmes ! Ils sont en train de nous retirer des droits et c'est une catastrophe ! On a retiré à nos filles le foulard à l'école et demain ça va être dans la rue, et vous n'avez pas d'autres solutions pour arrêter le massacre, si ce n'est faire pression sur ceux qui font nos lois, les députés !
[ 5:00]
[...]
"Vous allez vivre sur la touche, et devenir des bouc-émissaires. Tous les problèmes de la France, c'est à cause de vous, et on va vous tirer dessus, économiquement, médiatiquement, politiquement, tiens physiquement ? Qui sait ? possible dans dix, quinze, vingt, trente ans vous ne vous souvenez pas de 39-45 ? Nos cousins, on ne les a pas mis dans des trains ?"
[17:50]
Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse le 25/12/2011 - Tous aux urnes (hard-copy)

Hassan Iquioussen explique que les Musulmans évoluent en milieu hostile en France, victimes de persécutions car on empêche les jeunes filles de porter le voile islamique à l'école, lieu où bien évidemment le prosélytisme religieux n'a pas lieu d'être, ni les tentatives pour imposer et limiter l'espace social de la femme Musulmane dans l'enceinte d'une institution républicaine et laïque. La loi de 2004 contre le port du voile islamique à l'école est perçue comme une véritable provocation par l'Imam, prémisse d'après lui de futures persécutions, de ratonnades (dans 10, 20 ou 30 ans), identiques à celles subies par les Juifs par les nazis pendant la deuxième Guerre Mondiale. ("cousins mis dans des trains") Hassan Iquioussen distille ainsi aux Fidèles Musulmans un sentiment de peur, de mépris, et de haine envers la classe politique française et ses institutions.

Autre conférencier invité à plusieurs reprises par les responsables de la Mosquée El-Irshad, l'islamiste Tariq Ramadan. Ce prédicateur très médiatisé explique dans ses ouvrages que l'Islam est un système politique, judiciaire, législatif, social complet. Est-il dans l’intérêt de la République Française de laisser un prédicateur prêcher une « Religion », un système susceptible d’engendrer des pressions, des revendications politiques militantes au fur et à mesure qu’il s’étend ?

713247TariqRamadan.jpg

Le prédicateur Tariq Ramadan conférencier à la Mosquée de Garges-lès-Gonesse

Pensez-vous que les Musulmans sortant de la Mosquée El-Irshad de Garges-lès-Gonesse après de tels discours, sont sereins, et prêt à partager Paix et Fraternité avec les non-Musulmans ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 22 août 2012

Pour Khalil Merroun, recteur de la grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes : « Il n’existe pas de Culture Judéo-Chrétienne Occidentale »

La mosquée d'Evry-Courcouronnes ouverte en 1994, est la plus grande Mosquée de France, et peut accueillir jusqu'à 5000 fidèles. Elle dispose également d'un minaret de 25 mètres et d'un centre d'enseignement de l'Islam, 9 salles de cours d'une capacité de 25 élèves chacune. Pour tous ceux qui ne connaissent pas l'Islam, le site en ligne de la Mosquée d'Evry-Courcouronnes propose aux non-initiés une découverte de la Parole de Dieu (Allah) (hard-copy). Voici quelques extraits commentés :

"Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique, économique"

On voit ici que les responsables du site stipulent bien que l'Islam n'est pas que spirituel, l'Islam doit déterminer et réglementer le mode de vie des Musulmans sur tous les plans : est-ce que cela ne risque-t-il pas d'induire un risque d"interférence" avec le pouvoir étatique, les régimes démocratiques ?

"La Vérité de l'Islam est Parfaite. Dieu est Parfait, Sa révélation est parfaite et exempte de toute contradiction et de toute erreur."

Est-ce que cela veut dire qu'il est interdit de critiquer le Saint Coran ? Cela provoquerait-il une offense ?

"La Vérité de l'Islam est scientifiquement correcte. Confrontée aux découvertes scientifiques modernes, la révélation divine ne comporte aucune contradiction."

Il est difficle de bien comprendre ce que vient faire la Science Moderne dans l'Islam, révélé il y a plus de 1400 ans au Prophète Mohammed. De quelles découvertes scientifiques est-il question ? Mécanique, Théories de la Gravité, Physique Quantique, Thermodynamique, Optique, Chimie... ?

"Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme. «Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. » (Coran, traduction du sens du verset 35, sourate les Coalisés). Cependant, Dieu a créé chacun d’entre eux avec des particularités physiques et mentales, et les considérer égaux en tout point serait une injustice."

"Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme." Pourquoi avoir ajouter, "sauf cas particulier" ? La dernière phrase remet tout en question et reste évasive sur l'égalité homme/femme. Comment comprendre la formulation : "et les considérer égaux en tout point serait une injustice." ? Cela laisse trop de liberté d'interprétation.

"L’Islam est le message divin dans sa forme définitive. Il abroge les révélations précédentes et les scelle. C’est une obligation pour toute personne, à qui il est clairement exposé, de l’accepter et de le suivre. « Quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé et sera dans l’au-delà parmi les perdants. » (Coran, traduction du sens du verset 85, sourate la Famille d’Imrân)."

Est-ce là un message de tolérance? L'Islam semble être la seule Religion valable, celle que tous doivent suivre, et devrait être obligatoire pour tous. Ceux qui n'y adhèrent pas, périront en Enfer.

Beaucoup plus inquiétant, les responsables de la Grande Mosquée d'Évry invitent régulièrement le prédicateur antisémite égyptien Safwat Hizaji, qui appelle sur la chaîne de télévision du Hamas à l'extermination des Juifs.

Ce prédicateur est interdit de séjour sur le territoire britannique pour incitation à la violence et à la haine raciale.

226703islamiste3.jpg

Le prédicateur antisémite Safwat Hijazi donne des conférences à la Grande Mosquée d'Évry

On peut noter qu'il est venu donner des conférences les 24, 25 et 26 octobre 2008 (hard-copy), ainsi qu'en 2011 (hard-copy) à la Grande Mosquée d'Évry.

Est-ce que l'enseignement de l'Islam prêché dans cette Mosquée vous paraît compatible avec la laïcité, la tolérance, les lois de la démocratie, l'égalité Homme/femme ? Peut-il être une cause de la montée du Communautarisme dans les banlieues ?

248608LaGrandeMosqueEvry.jpg

La Grande Mosquée d'Évry et son minaret

415555KhalilMerrounMAM.jpg

"Il n'existe pas de culture judéo-chrétienne occidentale"
Khalil Merroun, recteur de la Grande Mosquée d'Évry (à droite) sur RFI le 09/01/2011, sur la photo en compagnie de Michèle Alliot-Marie

161016ManuelValls.jpg

"Je demande que l'on trouve une solution intelligente qui permette d'aider la construction d'un véritable islam de France. Pour construire cet islam, il faut permettre à la deuxième religion de notre pays d'avoir, là où c'est nécessaire et possible, des lieux de culte décents et dignes."
Manuel Valls, maire socialiste d'Evry - La Croix, décembre 2005

"Khalil Merroun a une vision très intellectuelle de la Religion, compatible avec la réalité française."
Manuel Valls, Le Parisien - 10 avril 2010

680568recteurmosqueEvry.jpg

"Le mariage entre une musulmane et un non-musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage. En plus, les enfants qui en seraient issus seraient illégitimes. L’espoir d’obtenir la conversion du mari ne peut pas changer cette disposition."
site Mosquée d'Evry géré par le recteur Khalil Merroun (hard-copy)