Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2014

Conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt : l’État français et l’Union Européenne vont mépriser et humilier les Musulmans en interdisant l’abattage halal

Par l'immigration, le développement de l'Islam a pris un essor considérable en France ces trente dernières années. Dans la région Nord et Nord-Pas-de-Calais, le culte islamique s'est structuré progressivement et s'est retrouvé majoritairement sous l'emprise d'associations islamistes. On peut noter entre autres l'Union des Associations Musulmanes du Pas-de-Calais (UAM 62) créée en 2010, qui a pour objectif de fédérer les associations musulmanes du Pas de Calais.

Cette structure n'est qu'un des nombreux maillons de la toile tentaculaire du réseau de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la branche de l'Islam politique des Frères Musulmans sur le territoire français.

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Les lieux de Culte interconnectés dans la région nord-est sont nombreux, on peut citer la Mosquée de Lille-Sud, de Mons-en-Baroeul, de Strasbourg, de Mulhouse, de Villeneuve d'Ascq, d'Escaudain..., des rassemblements sont organisés périodiquement, avec pour invités des prédicateurs égyptiens, saoudiens, tunisiens, algériens pour donner des conférences et endoctriner des milliers de Musulmans à l'Islam fondamentaliste antioccidental, antisioniste et antichrétien dans l'hexagone.

Pour se faire une idée plus précise des membres de ce réseau, l'UAM 62 a organisé le 25 mai 2013 à Liévin (près de Lens) la 2ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais.

Parmi les invités présents, on pouvait noter :

- le prédicateur Hassan Iquioussen, qui a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

- Amar Lasfar, président de l'UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Lille-sud. Dans une conférence donnée au Palais de Lille devant des milliers de Fidèles, il glorifie la conquête du monde Arabe par les Frères Musulmans. Dans sa Mosquée, il accueille des prédicateurs fondamentalistes, dont Hassan Iquioussen ou Hani Ramadan. Son modèle "Spirituel" n'est autre que le cheikh égyptien Youssef Al-Qaradawi, la référence des Frères Musulmans, qui appelle sur la chaîne qatari Al-Jazeera les Musulmans à finir le travail d'Hitler, c'est-à-dire punir les Juifs.

- Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), qui appelle les Musulmans à "faire tomber Manuel Valls", "l'ami Éternel d'Israël" lors des élections.

Ces prédicateurs sont-ils aptes à développer un discours serein de Tolérance et de Fraternité auprès de la communauté Musulmane de Liévin ?

 

L'évènement a bénéficié de la promotion faite par des islamistes lors du 30ème Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) organisé par l'UOIF au Bourget fin mars 2013. On peut citer parmi les intervenants demandant aux Musulmans de se rendre à Liévin :

Le prédicateur Hani Ramadan, pour qui "l’Islam ne connaît pas de séparation entre le politique et le religieux", ici au Rassemblement de l'UOIF fin mars 2013 au Bourget (hard-copy)

- Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF faisant la promotion du Rassemblement des Musulmans du-Pas-de-Calais (hard-copy)

- Ahmed Jaballah, président de l'UOIF jusqu'en 2013. A la grande Mosquée Sahaba de Créteil, il explique que "le Califat va gouverner au nom du peuple". Il déclare sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Le prédicateur belge Iliass Azaouaj au rassemblement annuel du Bourget de l'UOIF fin mars 2013 (hard-copy), un des vecteurs du fondamentalisme islamique en Belgique et en France

Iliass Azaouaj, belge d'origine marocaine, est directeur exécutif du Service Islamique de la Jeunesse de Belgique, il étudie les langues (Néerlandais/Anglais), il est également étudiant de la Faculté des Sciences Islamiques de Belgique, secrétaire de l'association Al-Imam Al-Bokhari. Mais il n'aura pas le temps de rejoindre les autres invités prestigieux au rassemblement des Musulmans de Liévin, car en avril 2013....il part combattre auprès de ses frères Musulmans en Syrie. Iliass Azaouaj se transforme en guerrier du Jihad islamique contre le régime de Bashar Al-Assad.

-

Avant de prendre les armes, Iliass Azaouaj parcourait la France en compagnie des prédicateurs fondamentalistes Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget (à gauche), pour qui les Musulmans sont les "Supérieurs" et Rachid Houdeyfa (à droite), imam de la Mosquée de Brest pour qui le hijab est une obligation pour la femme Musulmane.

 

Iliass Azaouaj a reçu le cheikh wahhabite saoudien Mohamed Al-Arifi (à gauche). Un prédicateur antisémite (d'après lui, les Juifs ne supportent pas la confrontation, ce sont des froussards, qui fuient avec la mitraillette à la main), misogyne (il explique sur les chaînes de la télévision saoudienne comment bien frapper sa femme), et justifie la Guerre Sainte, le JIhad islamique contre les infidèles en émettant une fatwa qui autorise les mariages temporaires pour les soldats d'Allah.

Le prédicateur belge a reçu également le prestigieux cheikh égyptien Mosaad Anwar, une référence du monde musulman. Pour ce cheikh, dans ses émissions télévisées et regardées par des millions de téléspectateurs sur la télévision égyptienne, la polygamie est une nécessité et est dans l'ordre naturel dicté par Allah. L'Occident est décadent, car ne respectant par cet ordre divin ! (hard-copy)


Le cheikh égyptien Mosaad Anwar vante les bienfaits de la polygamie: "Europe, Amérique, nous voyons tous qu'il y a des putes et des prostituées"

Mosaad Anwar vient également précher sa bonne parole en France, dans la Mosquée du Bourget (14 septembre 2012), ou au centre Tawhid de Tariq Ramadan à Saint-Denis (hard-copy), le 25 septembre 2012

Joëlle Milquet, Ministre de l'Intérieur belge qui a fait de la lutte anti-terroriste une priorité, en compagnie de l'islamiste Iliass Azaouaj quelques semaines avant son départ pour le Jihad en Syrie

Iliass Azaouaj a quitté la Belgique en avril 2013 pour combattre auprès de ses Frères Musulmans, contre les Infidèles en Syrie, (photo hiver 2013-2014). Combien de belges ou de français a-t-il entrainés dans cette aventure ?

 

L'UAM 62 diffuse par ailleurs sur sa chaîne Youtube les sermons et conférences donnés dans les Mosquées par les prédicateurs et imams du réseau islamiste. Par exemple, l'intervention de Hassan Iquioussen à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt (près de Lens) le 31 décembre 2012, quelques extraits en gras italique ci-dessous d'une conférence sur l'abattage rituel halal en Europe :

Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt le 31 décembre 2012

"A partir du 1er janvier 2013, la loi européenne qui a été votée va être mise en application dans toute l'Europe. Cette loi imposera dans les abattoirs européens, l'étourdissement de l'animal avant la saignée.
[...]
On est là pourquoi ? Pour parler de l'abattage rituel, l'abattage religieux. Il manque quelqu'un. Il manque qui ? Qui égorge en France ? Ce sont les Musulmans et les Juifs, nos cousins.
[...]
Vous savez ce que dit le représentant du ministère de l'agriculture, il dit : "Ils (les Juifs) ne sont pas concernés". Hein ?! Ils ne sont pas concernés ? Ils mettent des coups de couteau dans le taureau, comme nous, et ils ne sont pas concernés ??
Il dit : "non, eux, ils ont un régime spécial, eux ils peuvent continuer à mettre des coups de couteau sans endormir la bête, mais le problème c'est vous bandes de Musulmans, c'est fini, l'étourdissement est obligatoire." Alors, vous dîtes quoi là ? Discrimination ! Positive ou négative ? Elle est positive pour ceux qui peuvent continuer à mettre des coups de couteau sans endormir la bête, elle est négative pour nous. Vrai ou faux ?
Question : Pourquoi lui a le droit et moi j'ai pas ? c'est la réaction naturelle.
Réponse : "ça ne te regarde pas, tu te tais, t'as compris ? Et ne pose plus de questions, sinon, ça va chauffer pour toi ! Allez, maintenant fini l'abattage rituel, vous allez procéder comme tout le monde, l'étourdissement et après vous égorgez." Mais c'est haram !" C'est ton problème, ce n'est pas le mien. On mettra un tampon halal et ça marchera."
Avant la loi disait dans la circulaire, il fallait étourdir la bête sauf pour l'abattage rituel. Maintenant, vous allez étourdir la bête quelque soit l'abattage, exception pour nos cousins (les Juifs), mais cette loi va être appliquée tout doucement, elle ne va pas être appliquée d'un coup. Celui là va le faire, l'autre six mois plus tard, etc... Les autorités vont y aller doucement, mais la loi est là."
[29:30]
Conférence de Hassan Iquioussen le 31 décembre 2012 à la Mosquée Ar-Rahma de Méricourt, sous le thème : "Est-il Halal de manger Haram ?" (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une réthorique assez classique : les gouvernements européens et français complotent contre les Musulmans, ils mettent en place une politique pour les humilier et les mépriser. D'après lui, les responsables de l'Union Européenne et du ministère de l'agriculture, préparent une nouvelle loi qui leur interdira l'abattage halal, et les Musulmans sont priés "de se taire", sinon "ça va chauffer pour eux".
La Loi ne concernera pas l'abattage rituel Juif (casher), seuls les Musulmans seront ostracisés. De quoi alimenter le complot mondial ourdi par les Juifs et les occidentaux pour rabaisser les Musulmans.
En 2014, aucune loi sur l'abattage rituel n' a été mise en place en France, et une étude a démontré que 100% des abattoirs en île de France sont halal. Les boucheries, les pizzeria, les kebabs halal, fleurissent par milliers dans les principales villes de banlieue de la capitale (sur Aubervilliers, La Courneuve, Drancy, Pierrefitte, Saint-Denis, Stains...Il devient quasiment impossible de trouver une boucherie vendant du porc !) ainsi que dans les grandes métropoles.
Plus de 3000 Mosquées ont été construites en moins de trente ans sur le territoire français, et 200 sont actuellement en cours de construction.

Tout ceci montre la fausseté de l'argumentation déployée par Hassan Iquioussen, technique de victimisation de la communauté musulmane érigée en martyr au coeur de l'Europe pour l'éloigner de la société occidentale afin de pouvoir la piloter contre le soi-disant "Occident oppresseur".

Cette conférence diffusée devant les Musulmans de Méricourt est-elle un gage de Respect, de Sérenité, d'Amour et de Fraternité entre communautés ?

Les responsables de l'UOIF et de ses multiples branches du réseau nord comme l'UAM 62, continueront-ils longtemps à endoctriner les Musulmans en propageant leur idéologie fondamentaliste antioccidentale, antisémite et antichrétienne au coeur même de la France et de la Belgique ? Que font les gouvernements ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 mars 2014

23/02/2014

Comment bien battre sa femme, les sites islamistes recommandés par les responsables de l’Association Musulmane Yerroise (Mosquée de Yerres)

Yerres est une commune française située au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.

Depuis un peu plus d'une dizaine d'années, une communauté Musulmane s'est installée dans la ville. Au fil du temps, la communauté se structure et en 2003, l'Association Musulmane Yerroise (AMY) est née. l'AMY est une association culturelle ayant pour but de promouvoir le développement culturel, cultuel et structurel de la communauté musulmane d'Yerres et de ses environs, en étroite collaboration avec les autorités locales compétentes. Pour pallier aux manques de lieux de Cultes Musulmans sur la commune, l'association obtient du maire Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République) une salle de prière dans les locaux mêmes de la mairie, au mépris de la laïcité et de la Loi de 1905, l'État ne devant favoriser et ne financer aucun Culte.

Un local associatif est finalement réaménagé en Mosquée au 101 rue Raymond Poincaré à Yerres. L'école coranique de la Mosquée de Yerres permet, tous les dimanches de 10h00 à 12h00 aux enfants à partir de 7 ans de suivre des cours de langue Arabe et du Coran.

Qu'enseignent les prédicateurs Musulmans de l'AMY ? Un Islam ouvert et tolérant, respectueux des principes de la République Française ? L'AMY met à disposition un site officiel Internet pour mieux comprendre l'Islam. Les internautes peuvent ainsi parfaire leurs connaissances du Coran et de la sunnah du Prophète Mohamed, un article de référence tiré du site fondamentaliste islamique http://sajidine.com en donne une présentation : (hard-copy) "S'il (le Musulman) renie certains principes des croyances essentielles, qu'il en doute, rejette un devoir ou un interdit unanimement reconnu ou renie un seul mot du Coran, il sort de la religion, il est considéré comme un renégat auquel on enlève la nationalité islamique. L'apostasie est le plus grand crime en Islam."

Quitter l'Islam est un crime. Les Musulmans sont soumis à la pression de la communauté, ceux qui tentent de partir, de délaisser la religion, seront considérés comme des traîtres, des "renégats", rejetés par le groupe. La suite de l'article réoriente directement vers le site fondamentaliste http://sajidine.com (hard-copy), où l'on peut trouver toute la documentation de l'Islam rigoriste, en particulier les recueils de hadiths, comme le "Jardin des Vertueux" (hard-copy), véritable manifeste d'incitation à l'antisémite et l'antichristianisme et à la misogynie.

Sur http://sajidine.com, les fêtes autres que musulmanes sont interdites et ne doivent pas être fêtées. (hard-copy)

"En ce jour de 14 février, soi-disant « fête des amoureux » il nous semble important d'inviter le musulman à ne pas fêter ou participer à des fêtes d'origines païennes et de nous intéresser à la relation qui lie époux et épouse."
[...]
"L’Islam est basé sur l'adoration pure, pure de toutes associations et de toute adoration qui n'est pas légiférée et agréée par Allah et son Messager. A cet effet, nous vous invitons chères soeurs, chères frères de ne pas vous laisser prendre par la "Saint Valentin"."

L'Islam est totalitaire. Tout ce qui n'est pas islamique doit être rejeté. Les prédicateurs interdisent donc aux Musulmans de fêter la Saint-Valentin, fête des amoureux, car ne figurant pas dans le Coran.

On remarque que les responsables du site internet officiel de l'AMY publient également les préconisations pour bien se comporter en Islam avec sa femme. Le site internet comprend un chapitre sur "la femme en Islam", en cliquant sur "en savoir plus" (hard-copy) en bas de l'article, on accède au site islamiste http://www.womeninislam.ws/fr décrivant le statut de la femme en Islam (cliquez sur le lien du paragraphe "la correction infligée à la femme"), quelques extraits en gras italique ci-dessous : (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

LA FEMME EN ISLAM - La correction infligée à la femme

"Allah (l'Unique) dit :

Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez pas de voie contre elles. (Sourate 4: An-Nissa, verset 34.)

L’Islam a interdit de frapper la femme et a sévèrement mis en garde contre une telle attitude, parce qu’elle est généralement faible et incapable de se défendre. Le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:

«Qu’aucun de vous ne frappe sa femme comme on frappe un esclave alors qu’à la fin du jour il coïtera (peut-être) avec elle ». (Al Boukhari (5/1997), hadith n° 4908.)

Malgré cette interdiction, il a permis de la corriger, en cas de nécessité extrême et dans des circonstances spéciales, lorsque la femme se révolte contre son mari, en lui désobéissant sans raison valable. Oumou Koulthoum, fille d’Abû Bakr rapporte que : On avait interdit aux hommes de frapper leurs femmes, puis ils se plaignirent contre elles chez le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) qui leur laissa la voie libre pour les frapper, puis il dit : «La famille de Muhammad a reçu cette nuit la visite de soixante-dix femmes, toutes ayant été frappées ».

Dans ce noble verset, Allah (l'Unique) a expliqué les voies à suivre pour traiter la rébellion de la femme contre son mari –la pilule est parfois amère mais l’homme l’accepte afin de parvenir au bien escompté-, en trois étapes :

Première étape : l’étape du conseil, de l’exhortation, de l’intimidation par l’évocation du châtiment d’Allah, le rappel des droits du mari et de l’obligation de lui obéir. Cette phase se caractérise par la douceur dans la parole et l’affection. Si cette phase n’a pas été concluante, on passe à l’étape suivante.

Deuxième étape : L’étape de la mise en quarantaine dans le lit qui consiste à s’abstenir d’avoir des rapports avec elle, à lui tourner le dos au lit et ne plus lui adresser la parole. Dans cette phase, on joint la douceur à la dureté. Si ce traitement n’a pas été efficace, on passe à l’autre étape.

Troisième étape : La phase de la correction qui doit se faire sans violence, c’est-à-dire : sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage, car le but c’est de rétablir la discipline et non de lui faire mal, et de lui faire comprendre que son acte est inadmissible. Répondant à un homme qui lui avait demandé quel est le droit de l’épouse sur l’époux, le Prophète (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

« C’est la nourrir quand tu te nourris, l’habiller quand tu t’habilles, ne pas frapper son visage, ne jamais lui dire : “Que Dieu l’enlaidisse !” et ne pas la mettre en quarantaine en dehors de son foyer ».(Ibn Hibbane (9/482), hadith n° 4175.)

Cette correction s’applique à deux catégories des femmes, ainsi qu’elles ont été établies par les psychologues :

Première catégorie : Les femmes autoritaires : ce sont celles qui éprouvent un plaisir à braver leurs maris et à les assujettir

Deuxième catégorie : Les femmes soumises (masochistes) : Ce sont celles qui éprouvent le plaisir à être frappées et à souffrir. G-A-Hodfield, un psychologue européen dit dans son livre La Psychologie et l’Ethique : « L’instinct de soumission s’accroît et la personne éprouve du plaisir à être assujettie et est ainsi heureuse de supporter la douleur. Cet instinct est très répandu chez les femmes, même si elles l’ignorent, c’est pour cela qu’elles sont connues pour leur capacité à mieux supporter la douleur que les hommes. Ce type de femme est plus impressionné par son mari chaque fois qu’il la frappe et la brutalise et il n’y a rien de plus pathétique pour ce genre de femmes qu’un mari toujours trop doux qui ne se révolte jamais malgré la provocation ».

La correction physique n’est intervenue qu’en dernier lieu dans les différentes phases du redressement et de l’éducation. L’Islam n’autorise le recours à celle-ci que si l’exhortation et la mise en quarantaine n’ont pas servi, de même, on ne recourt pas à cela avec une femme qui préfère le divorce à la correction. Il est à noter que la discrétion est de mise dans l’application de ces étapes : il faut que cela se passe entre les époux, hors de la vue des enfants et des proches. La correction est considérée comme un des moyens de la discipline et de l’éducation. Le père par exemple corrige son fils, le maître son élève dans le but de les discipliner et les éduquer.

Ensuite Allah (l'Unique)a indiqué à la fin du verset que cette mesure disciplinaire est suspendue dès lors que la femme devient obéissante, Allah (l'Unique) dit en effet :

Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)

Ceci prouve que le but visé par ces différentes phases est le rétablissement de l’ordre à travers lequel l’Islam veut préserver la famille de la dislocation, éviter la dispersion des enfants et les conséquences psychologiques qui accompagnent inéluctablement les divorces."

D'après les responsables de la Mosquée de Yerres, il est interdit au Musulman de frapper sa femme, sauf si elle lui désobéit. On peut imaginer que si la femme musulmane refuse de faire la vaisselle comme lui demande son mari, alors le mari doit imposer son autorité en trois étapes : la sermoner, la mettre en quarantaine, puis en dernier recours si elle est toujours désobéissante, il est alors permis de lui cogner dessus, mais précise-t-on : "sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en évitant le visage". Ouf, l'honneur est sauf !

Au passage, en cliquant sur "polygamie, témoignage", on remarque que la polygamie est une législation autorisée en Islam (hard-copy): "La polygamie est une législation divine qu’il n’est pas permis à celui qui croit aux messages célestes de nier ou de contredire. La polygamie en Islam est une sunna comme dans les autres religions célestes qui l’ont précédé"

L'AMY administre par ailleurs une chaîne Youtube diffusant des vidéos pour promouvoir l'Islam auprès des Fidèles. (hard-copy) La chaîne est accessible à partir du site officiel de la Mosquée (hard-copy)

Parmi les différentes vidéos diffusées par l'AMY, on trouve celle de l'islamiste radical indien Zakir Naïk, un extrait d'une de ses prédications donnée devant des indiens, en gras italique ci-dessous :

L'islamiste radical indien Zakir Naïk, une référence théologique pour les responsables de l'Association Musulmane Yerroise

"Frères ! Comme je l'ai déjà dit dans la Sourate al-Imran chapitre 2 verset 19 : "Certes, la Religion acceptée d'Allah c'est l'Islam." Donc, la seule religion acceptable auprès d'Allah, c'est l'Islam. L'islam veut dire céder votre volonté à Dieu.
Si vous lisez le Christianisme, le mot "Christianisme" n'existe pas dans toute la Bible. Comme l'Hindouisme n'est pas présent dans les textes hindous. Le mot "chrétien" apparaît dans les Actes des Apôtres, pour décrire les disciples de Jésus. C'était un surnom donné dans le livre des Actes par Antioche. Donc, le mot "chrétien" n'existe pas dans la Bible.
Donc Jésus préchait l'Islam. Il va revenir dans ce monde pour expliquer qu'il n'y a pas de Christianisme. Comme le Coran dit à propos d'Abraham, il n'était pas Juif ou Chrétien, il était Musulman. Abraham préchait l'Islam. Moïse préchait l'Islam.
[...]
Quelqu'un qui dit je ne suis pas ma Volonté mais la Volonté de Dieu, c'est un Musulman. Jésus était Musulman. Jésus préchait l'Islam. J'ai donné un cours sur les similarité entre le Chrisianisme et l'Islam, et j'ai démontré que le Christianisme ordonne de Croire en un seul Dieu, ne pas Croire dans la Trinité, ou que Dieu ait un fils, ou ne pas créer d'images.
Tout est dans la Bible. Il y a des versets à propos de la prière musulmane, l'aumône, le pélerinage et ne pas boire d'alcool. Allah est le même pour toute l'Humanité. Il a seulement donné une religion qui est l'Islam. Toutes les autres religions sont corrompues dès leur forme d'origine."
propagande antichrétienne et antihindouiste du prédicateur indien Zakir Naïk devant les indiens (hard-copy)

Pour le prédicateur Zakir Naïk, toutes les religions sont des corruptions, seule l'Islam est la vraie religion. Abraham, Moïse, Jésus et tous les Prophètes de la Bible étaient Musulmans. Le Christianisme, l'Hindouisme ou le Judaïsme n'existent donc pas. Il n'y a pas de Trinité et Jésus n'est pas le Fils de Dieu. Les Chrétiens, les Juifs et les Hindouistes vivent donc dans le péché et la corruption car ne croyant pas à la seule et vraie religion, l'Islam. Une incitation à la haine à peine déguisée contre les communautés juives, chrétiennes et hindouistes.

Parmi les autres vidéos diffusées, l'AMY fait la promotion de l'islamiste radical américain Khalid Yassin, (hard-copy), un prédicateur très prisé dans le monde Musulman, adepte de la théorie du complot. Pour ce prédicateur, les Musulmans sont persécutés à travers la planète par les non-Musulmans. Le cheikh Khalid Yassin explique par exemple dans une prédication, que le SIDA est un virus fabriqué par les américains dans un laboratoire à Fort Mac Kinley, dans le cadre du projet ("population 2000") de l'OMS et des Nations Unies pour éliminer les africains, les asiatiques et les pakistanais afin de protéger la civilisation occidentale (hard-copy).

Inquiétant que des responsables d'une association musulmane ayant officiellement pignon sur rue, en relation avec la municipalité administrée par Nicolas Dupont-Aignan puissent propager les prédications de cet extrêmiste. Dans la vidéo diffusée par l'association Musulmane Yerroise, Khalid Yassin fait la propagande du port du voile islamique qu'il compare au string. Extrait en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

L'islamiste radical américain Khalid Yassin, une référence théologique pour les responsables de l'Association Musulmane Yerroise, pour qui le SIDA est un virus élaboré par les américains afin d'éliminer les non-occidentaux (africains, asiatiques, pakistanais...)

"Si une femme descendait en string cet escalier, faisait le tour de la salle et retournait d'où elle est venue, on serait stupéfait :"Que se passe-t-il ici ?" Mais nous n'aurions pas le droit de dire quoi que se soit, car dans cette société, il est admis qu'une femme porte cela en public."
[...]

"Je ne comprends pas pourquoi les Musulmanes posent problème. Que se soit à l'école ou ailleurs, juste parce qu'elles veulent couvrir leur corps et leur tête avec des vêtements amples, pourquoi une telle levée de boucliers ? Qu'ont donc besoin les médias de passer à l'attaque et de brandir des slogans :" Les Musulmans cherchent à dominer notre société ?" ou "Les Musulmans veulent nous imposer leur valeurs" ? J'aimerais rappeler qu'il y a encore 15 ou 20 ans, les religieuses catholiques devaient porter la même chose, vrai ou faux ?"
[...]
"Que veulent-ils que fassent nos Soeurs de Foi ? Est-ce qu'elles sont censées se défaire de leur voile du reste et arborer des strings ? Là, ils seraient tous d'accord ! Nous Musulmans, disons que nous ne sommes pas d'accord. Nous avons le droit de conserver des vêtements et une apparence dont nous estimons qu'ils protègent la dignité et la pudeur."

Pour justifier le port du voile à l'école, Khalid Yassin explique que puisque les femmes ont le droit de se promener en string dans les établissements, alors les Musulmanes devraient avoir aussi le droit de venir en hijab. Ce qui est bien évidemment faux. Aucune enfant ou étudiante ne vient à l'école juste avec un string. Aucune femme ne vient travailler dans les bureaux juste habillée en string. Aucune religieuse catholique ne vient prendre des cours habillée en Bonne Soeur dans les écoles publiques. Khalid Yassin développe un militantisme actif pour inciter les Musulmanes à protéger "leur dignité et leur pudeur" en revendiquant le port du hijab.

Quelle part a l'influence de ces islamistes radicaux sur les responsables de l'AMY, et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces enseignements "spirituels" sont diffusés dans les cours de l'école coranique de la Mosquée de Yerres aux jeunes Musulmans ?

"Je ne pouvais pas engager des fonds publics pour leur construire un lieu de culte. En revanche, j'ai mis à leur disposition une salle de la mairie". Nicolas Dupont-Aignan a même accepté dans cette salle de la mairie, de faire installer un rideau séparant les Musulmans et les Musulmanes.
Nicolas Dupont-Aignan, maire d'Yerres (Debout La République) - interviewé pour "Les journées de Strasbourg" en mars 2012.

"J'ai des rapports normaux, simples avec l'Association Musulmane Yerroise qui vient aux cérémonies patriotiques déposer une gerbe. Les choses se passent bien, je les rencontre régulièrement."
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par l'association islamiste "Fils de France" en juillet 2012, collabore activement au développement de l'Islam fondamentaliste, antichrétien et misogyne sur la commune de Yerres.

Camel Bechikh, président de l'association "Fils de France", à laquelle semble très attaché Nicolas Dupont-Aignan, fut membre du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP), organisation classée comme terroriste par les USA et le Canada pour son financement au Hamas. Il a participé en Iran à une conférence internationale pour la défense de l’Intifada palestinienne, un rassemblement antisioniste.

Camel Bechikh est également membre de l'UOIF, la branche des Frères Musulmans en France, il a participé par exemple au congrès annuel (UOIF) du Bourget en 2013, réunissant des prédicateurs antisémites, antioccidentaux et antichrétiens du monde Musulman.
L'association "Fils de France" qui se veut patriotique et modérée, est co-dirigée par le prédicateur de l'UOIF Tareq Oubrou, qui dans les années 1990 préchaient les enseignement de Hassan Al-Bannah, le fondateur des Frères Musulmans, en expliquant par exemple que : "Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat".

Dans un article publié sur le site officiel de l'association (hard-copy), un auteur défend la chanteuse Diam's (Mélanie Georgiades), aujourd'hui embrigadée dans une secte où il lui est interdit de montrer une parcelle de son corps aux hommes, de leur serrer la main, d'écouter de la musique, d'aller à la piscine municipale, de faire du sport (essayer d'aller faire un footing en hijab). L'article publié sur "fils de France" explique que c'est normal, c'est à la République Française de s'adapter aux moeurs et coutumes de l'Islam !

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 février 2014

16/02/2014

Conférence du prédicateur Abou Omar à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne : « Les Musulmans ont construit toute la France »

Villeneuve-la-Garenne est une commune française d'un peu plus de 25 000 habitants située dans le département des Hauts-de-Seine (92) en région Île-de-France.

Dans les années 1960-1970, la ville connaît une poussée démographique avec l'implantation d'une forte communauté étrangère. Une partie de la communauté Musulmane en provenance du Maghreb s'est structurée pour demander et obtenir des salles de prières et des lieux de culte décents. A force de perséverance, l'Association d'Unification Islamique (AUI) voit le jour en 1987, ses responsables achètent une supérette en 1988 et l'aménagent en salle de prière malgré quelques difficultés administratives. Au fil des années, le lieu de Culte devient vite exigu face à l'afflux toujours croissant de Fidèles. Le 25 janvier 2008, c'est la consécration : le maire UMP Alain-Bernard Boulanger vient signer, devant les 800 fidèles de l'association, l’arrêté municipal relatif au permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, un immense complexe islamique, avec salles de conférences, salles de prières et bibliothèque. Tout s'enchaîne alors très vite, le 12 septembre 2008, c'est la pose de la première pierre de l'édifice en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

Le projet de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

Le 25 juin 2008, le maire UMP Alain-Bernard Boulanger (au centre) signe le permis de construire de la future Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne

le 12 septembre 2008, inauguration de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en présence de Alain-Bernard Boulanger, Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine.

Façade de la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en cours de construction en 2010

L'AUI se définit elle même avec pour objectif de :"renforcer les liens sociaux dans le cadre d’un échange et d’un dialogue interreligieux et inciter la communauté musulmane en général, et les jeunes en particulier, à porter dignement le drapeau de leur véritable identité religieuse, consolidant ainsi l’adéquation entre leur foi et leur être.". Joli programme. Mais qu'en est-il réellement ?

La Mosquée de Villeneuve-la-Garenne étant aujourd'hui pleinement fonctionnelle, elle est administrée par l'imam Hichem Elarafa, diplômé de l'université de Ryadh en Arabie Saoudite, et directeur de l’institut Oussoul Eddine (à Saint-Denis). Il est fort inquiétant que la municipalité ait autorisé un prédicateur ayant été formé au wahhabisme, une version fondamentaliste de l'Islam particulièrement radicale, à prendre en charge un lieu de Culte.
Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée au XVIII Siècle par l’association du conquérant Ibn-Al Saoud et du théologien et imam Mohammed ibn Abd el-Wahhâb, qui formèrent une alliance en proposant de revenir aux fondamentaux du Coran. Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant. Pour plus d'informations sur cette doctrine, se reporter par exemple aux prédicateurs wahhabites de la Mosquée de Puteaux.

En juin 2013, les responsables de l'AUI ont accueilli une sommité du wahhabisme, le cheikh saoudien Wassioullah Abbass (hard-copy)

Le cheikh saoudien Wassioulah Abbas, qui ne serre pas la main des femmes, a été reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 28 juin 2013. On peut l'écouter dans une conférence à la Mosquée de Creil donnée le 2 juillet 2011 expliquer par exemple que : " Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon »

L'AUI est également en liaison avec l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école Coranique dépendant de l’UOIF enseignant le Droit islamique, la Jurisprudence du Droit (fiqh), des Fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la Constitution Républicaine Française, et dont le « conseiller scientifique » n’est autre que le prédicateur antisémite des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (quelques extraits des prédications de Al Qaradawi dans cette vidéo).
En relation avec l'AUI, Moncef Benzerroug est professeur de sciences islamiques au centre d'études et de recherches sur l'Islam, membre du conseil français de la finance islamique et chercheur étudiant à l'IESH. Il est membre de la Dar Al-Fatwa organisée chaque année au Bourget depuis quelques années par l'UOIF.

En gras italique ci-dessous, extraits d'une de ses conférences donnée à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne le 11 novembre 2013, "Les hommes et les femmes autour du prophète" :

"Les liens entre les hommes et les femmes, c'est le respect, pas de mélange, pas de promiscuité, tout simplement. Respecter l'autre comme si c'était votre soeur, comme si c'était votre épouse, votre mère. Je vais vous parler de Ater Ibn Ouch Erded, qui n'était pas Musulman, et déjà, avant l'Islam il a dit : "Quand je me mets sur le seuil de ma tente en campement, et que ma voisine en face veuille sortir de chez elle, je baisse les yeux pour qu'elle puisse sortir à sa guise, allez et venir à sa guise sans que je la regarde".
Aujourd'hui, je suis désolé de vous dire ça, mais c'est un constat : nos soeurs, nos filles, nos cousines, quel est celui qui les embête le plus dans la rue ? Les Musulmans malheureusement. Nos petits frères, nos petits garçons, nos jeunes, c'est eux qui les embêtent le plus. C'est un constat."
[4:10]
[...]
"Ce n'est pas ce que faisait le Prophète, ce n'est pas ce que faisaient les compagnons, et donc, la relation entre homme et femme doit être en toute simplicité, une relation de homme, femme, musulman, musulmane, le respect mutuel réciproque, et si j'ai besoin de quelque chose, si je veux me marier, si je veux voir la fille, je m'en vais voir sa famille, son père, ses parents. Le Prophète n'a jamais dit avant de se marier : "Allez, on va se connaître deux, trois ans, après on décidera."
Jamais de la vie ça n'a existé ces choses là ! On va faire connaissance, on va s'expérimenter deux, trois jours, ou deux, trois ans, avant de décider si ça marche, si on peut aller plus loin ensemble, oui ou non. Non ! ça va à l'encontre d'un point de la a'rida (loi islamique sur le mariage), si ta femme est tordue, c'est parce que tu le mérites."
[6:15]
Conférence de Moncef Benzerroug à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne "Les hommes et les femmes autour du prophète", le 11 novembre 2013

Une vision de la société archaïque, machiste, misogyne et ségrégationniste. Dans la rue, pour éviter les pulsions d'agression contre les femmes, les Musulmans doivent baisser les yeux quand une femme passe. Donc, éviter la mixité sociale entre hommes et femmes. La femme, source de turpitude et de désirs, doit vivre cachée au regard des hommes. Moncef Benzerroug nous explique ce que doit être une société, basée sur le dogme islamique où les hommes et les femmes vivraient séparément, et où pour fréquenter une fille, il faudrait d'abord demander la permission à ses parents. Cette société islamique sera-t-elle le modèle de demain pour les villénogarennois ?

 

Autre prédicateur fondamentaliste de renom en banlieue parisienne, Abou Omar, qui fut pendant un temps imam de la Mosquée Assalam d'Argenteuil, où il proférait des sermons à caractère antichrétien et antisémite. L'imam a été licencié en 2012, en conflit avec les autorités sur la gestion de la future Grande Mosquée Dassault, les forces de l'ordre ayant même dû intervenir au sein de la Mosquée pour désamorcer les vives tensions, dégénérant en pugilat. Le permis de construire du futur complexe islamique d'Argenteuil qui pourra accueillir 1400 personnes a finalement été délivré en juin 2013 par le maire socialiste Philippe Doucet, mais probablement sans l'imam Abou Omar.
Le prédicateur ne se démonte pas, il n'est plus imam d'Argenteuil mais donne maintenant tous les vendredis soir des conférences à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne. (hard-copy)

Quelques extraits d'une conférence d'Abou Omar en gras italique ci-dessous :

"Vous les Juifs, vous avez un livre qui s'appelle la Thora, est-ce que vous avez un moyen de piéger ce monsieur ? (en parlant du Prophète Mohamed) La meilleure manière de détruire une religion, c'est de détruire la religion par la religion.
La meilleure manière de détruire l'Islam, c'est de détruire l'Islam par l'Islam. On va fabriquer des pseudo-Mohamed, des pseudo-Mustapha, des pseudo-intellectuels Musulmans, et on va vous les montrer à la télévision. Et il parle au nom de l'Islam, et il dit que le foulard n'existe pas ! Et il dit que le halouf (porc) c'est halal ! Faîtes attention aux mass-média, faîtes attention à la télévision, et si je vous donne un conseil, essayez de ne pas avoir une télévision à la maison. Je ferme la parenthèse.
Qu'ont dit les Juifs ? Ah, les Juifs à travers le temps et l'espace, ils avaient des idées, jusqu'à aujourd'hui, ils sont forts, ils sont trop forts."
[16:04]
"Qu'est-ce qu'on dit aux hommes politiques, que ce soit un maire, un préfet ou un ministre ? On leur dit : "Un Islam fort égal une France forte, un Islam faible égal une France faible." L'Islam a apporté beaucoup de choses à la France. La première guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, la deuxième guerre mondiale, il y avait des Musulmans au premier rang, allez voir Verdun, le mémorial de la Grande Mosquée de Paris !
Les Musulmans ont construit les autoroutes, les Musulmans ont construit les trains et les TGV, les Musulmans ont construit les tours de la Défense, les Musulmans ont construit toute la France !
Les Musulmans ont fait ce que les français ne voulaient pas faire. Les Musulmans ont fait des choses incroyables. Je me rappelle un jour, on était avec Nicolas Sarkozy, à l'époque ministre de l'Intérieur, on était dans une réunion avec une trentaine de personnes, place Beauvau au ministère de l'Intérieur, il a dit : "Parfois on a pensé entre hommes politiques, comme les Musulmans n'arrivent pas à s'intégrer, on va expulser tous les Musulmans de France." Combien on est ? cinq millions, ou dix millions. Il a bien réfléchi puis a dit "Ils sont dix millions, les boulangeries vont fermer, pourquoi ? Parce qu'un français quand il rentre dans une boulangerie, il sort avec une demi-baguette, [alors qu'un Musulman ressort avec pleins de baguettes sous le bras, il fait marcher le commerce !]
(en Arabe).
Les Musulmans contribuent de façon incroyable à l'économie française ! On dit que les Arabes c'est des voleurs, qu'est-ce qu'on dit des ministres ? Pas de politique, s'il vous plaît, no comment. Laissons notre pauvre Cahuzac tranquille. Franchement, les mass-média n'ont pas le droit de dire que les Arabes sont des voleurs, vu ce que l'on voit sur l'échiquier politique. En plus ministre du budjet !"
[34:54]
Abou Omar, en conférence à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, "La jeunesse dans le Saint Coran" le 7 avril 2013 (hard-copy)

Une propagande idéologique conspirationniste véhiculée par Abou Omar. Pour le prédicateur, les mass-média cherchent à détruire l'Islam, en mêlant les Juifs au complot qui, "à travers le temps et l'espace, ont des idées", et ont cherché autrefois à nuire au Prophète Mohamed.
Les Musulmans sont victimes d'une injustice.
Nicolas Sarkozy aurait déclaré dans une réunion au Ministère de l'Intérieur qu'il allait expulser tous les Musulmans du pays. Difficile de croire ce que dit Abou Omar, surtout que Nicolas Sarkozy a crée le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) en 2003, une reconnaissance officielle de l'Islam en France, et a inauguré en personne la Mosquée de Colmar, le 4 novembre 2002.

Les Musulmans, éternelles victimes, humiliés, persécutés et mal-aimés, alors "qu'ils ont construit toute la France" et "ont fait ce que les français ne voulaient pas faire". Le but est bien entendu d'isoler la communauté musulmane du reste du monde, martyrisée et victime d'un complot, pour raviver ainsi l'animosité contre ceux qui les gouvernent. La France, un pays non reconnaissant de la dette qu'il porte envers les Musulmans. Un message qui permet de rendre la communauté Musulmane plus permissive aux sermons des prédicateurs, et mieux servir leurs desseins.
Les Musulmans ont construit toute la France ? Abou Omar oublie de rappeler que la population active extra-européenne durant les "trente glorieuses" en France n'a jamais dépassé les 3%.
Cet imam est-il la personne appropriée pour diffuser un Islam de "Paix et Tolérance" ? La jeunesse Musulmane de Villeneuve-La-Garenne éduquée par Abou Omar sera-t-elle bien intégrée dans la société française ?

On est également en droit de s'inquiéter de l'influence de l'Islam politique sur les responsables de l'AUI en analysant le profil des différents prédicateurs donnant des conférences dans cette Mosquée.

Le prédicateur de l'Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu le 2 février 2013 à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne (hard-copy),

Hassan Iquioussen est un prédicateur de l’UOIF, ayant par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en février 2013 (hard-copy)

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat. Il appelle également au boycott d'Israël.

Autre invité de marque reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, l’imam de la mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

Hassan Bounamcha (ami aassen) reçu à la Grande Mosquée de Villeneuve-la-Garenne en novembre 2012 . (hard-copy)

L'Islam fondamentaliste semble promis à de beaux jours sur Villeneuve-la-Garenne. Quelles conséquences sur le long terme sur la vie sociale des habitants de la ville ?

"Tout ce qui pourra contribuer à faire en sorte que les gens vivent mieux ensemble est une bonne chose. [...] La loi de 1905 a besoin d'être dépoussiérée. [...] Pour construire un lieu de Culte digne de la communauté Musulmane, la mairie va acheter trois terrains pour le rendre possible." Alain-Bernard Boulanger, maire UMP de Villeneuve-la-Garenne, interrogé lors de la tournée du bus de la Coordination Islam et société des Hauts-de-Seine en janvier 2006.

02/02/2014

Sermon du prédicateur Abdelhakim Abou Sohaib à la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine : l’imitation aveugle de l’Occident est une corruption et un poison mortel

Vitry-Sur-Seine, ville communiste depuis 1944 du département du Val-de-Marne (94, banlieue sud-est de Paris), autrefois un fief de la classe ouvrière, voit sa population progressivement remplacée par une immigration extra-européenne intensive ces 30 dernières années, essentiellement venue d'Afrique (Maghrébine et sub-saharienne).

Les responsables de la municipalité dirigée par le maire communiste Alain Audoubert ont autorisé la construction de lieux de Culte et de salles de prières pour répondre aux besoins des associations musulmanes de Vitry-sur-Seine. Un collège privé musulman a même ouvert ses portes en 2008.

La Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine est le principal lieu de culte musulman de la ville. Qu'enseignent les imams et prédicateurs dans ce lieu de culte ? Précheurs d'Amour et de Paix ?

La Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine

Pour se faire une idée plus précise, quelques extraits en gras italique ci-dessous d'un sermon du prédicateur Abdelhakim Abou Sohaib le 20 Décembre 2013 donné devant les fidèles.

"Celui qui imite les mécréants et les associateurs n'est en fait qu'une oreille, une langue et une plume servant à faire l'apologie de leur voie et de leur idéologie. Ainsi la personne qui agit dans la société avec tel principe, la réforme qu'elle apportera sera une corruption, et les remèdes qu'elle proposera seront un poison mortel car une telle personne oeuvre avec suivisme sans savoir que l'imitation aveugle de l'Occident est un cadeau piégé, et sans prendre conscience que nos droits fondamentaux ainsi que notre dignité ne sont assassinés que par cette imitation aveugle, et par sa mauvaise fierté qui s'y associe."
"Chers Frères et Soeurs, les imams Boukhari et Muslim ont rapporté que le Prophète a dit : "Certes, vous suivrez les chemins de ceux qui vous ont précédés, pas à pas, même si vous rentrez dans le terrien d'un lézard, vous les suivrez. Ils diront : "Signifies-tu les Juifs et les Chrétiens ?". Mais qui veux-tu que cela soit donc ?"
[05:03]

"Cependant Il existe d'autres preuves qui démontrent qu'il est interdit d'inventer des fêtes autres que celles que Allah a légiféré pour cette communauté. Il suffit pour le Musulman de prendre comme preuve le célèbre hadith dans lequel le Messager a dit : "Quiconque produit dans notre religion quelque chose qui n'en fait pas partie, celui-là sera rejeté." Et dans une autre version : "Quiconque accomplit une oeuvre qui n'est pas conforme à notre façon, alors cela sera rejeté." Ce hadith constitue une base fondamentale dans le rejet de toute innovation dans la religion, dans la célébration des jours et dans la célébration des lieux."
[17:13]

"Dans la première partie qui relève de l'interdiction de s'assimiler à eux dans l'absolu, Allah a dit : "nous t'avons mis sur la voie de l'ordre, une religion claire et parfaite, suit là donc, et ne suit pas les passions de ceux qui ne savent pas". Allah a informé qu'il a mis son Prophète Mohamed sur une législation qui lui a légiféré et qu'il a ordonné de la suivre.
Et qu'il a interdit de suivre les passions de ceux qui ne savent pas dès qu'elle font partie de tout ce qui ne se conforme pas à la législation. Leurs passions par ailleurs, sont les penchants de leurs âmes. Tout ce qui apparaît des coutumes des associateurs et qui relève de leurs fausses religions et de tout ce qui s'y attache. De ce fait, suivre leurs passions, c'est de s'accorder avec eux de ces choses là. C'est pour cette raison que les mécréants éprouvent de la joie lorsque les Musulmans suivent les exemples de certaines choses et sont contents. Et ils mettent tout en oeuvre pour aboutir à cela."

[23:30]
Sermon « Le jugement de la célébration des fêtes non musulmanes » du prédicateur Abdelhakim Abou Sohaib le 20 Décembre 2013 à la mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine (hard-copy)

Abdelhakim Abou Sohaib oppose les Musulmans croyants et pieux, aux non-musulmans, les mécréants qui tentent de les pervertir en les incitant à les suivre dans leurs fêtes. Les mécréants "éprouvent de la joie" lorsqu'ils pervertissent les Musulmans, et "ils mettent tout en oeuvre pour aboutir à cela." Pour ne pas tomber dans le piège, les Musulmans ont interdiction de s'assimiler à eux, et ne doivent pas tenter de leur ressembler.

D'après vous, ce sermon dispensé dans un lieu de Culte musulman ressemble-t-il à un appel fraternel, plein d'humilité, de compassion pour son Prochain ? Que pensent les Musulmans adeptes des prédications de la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine des non-musulmans en sortant du lieu de Culte ?

On peut, pour parfaire sa connaissance de la puissante religion de "Paix et Tolérance", consulter le livre : "L'Unicité d'Allah" intégralement disponible en ligne au format PDF sur le site de la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine (hard-copy) (également sur ce lien)

Quelques extraits du livre en gras italique ci-dessous :

"Et le nom «Ahmed», est un des noms du Prophète...». Le cheikh explique ensuite et démontre comment les Juifs et les Chrétiens ont changé et interpolé les textes sacrés, rejetant, par là, le fait d'admettre l'authenticité de l'Islam" p23

"Ou comme les Juifs qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l'ont pas appliquée ; et qui ont violé leur pacte avec leur Seigneur le Fort, le Puissant qui leur a fait faveur et les a sauvés de l'injustice de Pharaon et les a aussi sorti, grâce à des miracles éblouissants, de la terre de l'asservissement.
Les juifs qui ont renié tous les Messages succédant au judaïsme, qui ont inventé une calomnie monstrueuse contre Meryem (Marie) -que le Salut d'Allâh soit sur elle-, et qui ont assassiné beaucoup d'Alliés d'Allâh -le très Haut-, au point que le Messie ait dit dans la ville sainte : ((Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés)) Matthieu 23 : 37.
Ils ont aussi démenti le Messie et mécru à l'Evangile qu'Allâh -très Haut soit-Il- a fait descendre sur lui. Bien plus, ils ont même tenté de le tuer et ont crucifié quelqu'un d'autre qui lui ressemblait ; [ils ont fait tout cela] alors qu'il est (le Messie) le Messager du Seigneur des mondes."
p28

"Le livre tout entier exprime que l'on ne peut refuser la croyance musulmane. Bien plus, l'auteur l'en a même explicité par un titre clair et net : L'Islam ou l'Enfer."
p33

"En vérité, Paul a fait naître de très graves pratiques dans la religion chrétienne. Les sources chrétiennes agréées (les épitres annexées aux Evangiles) témoignent de ces faits. Il a autorisé de boire le vin, de manger le porc dont la chair est impure. Il a également interdit la circoncision, et s'est donné à appeler, dans les congrégations chrétiennes, à une croyance contraire à l'Unicité, alors qu'il n'a eu aucune preuve ni de la Thora ni de l'Évangile, et sans qu'il ait eu un précédent (qui ait parlé de cette croyance avant lui)."
p40

"Enfin, je déconseille formellement à mes frères musulmans d'appeler le Messager d'Allâh Isâ (Messie) par le nom de Christ. Car, cela renferme un moyen, même si implicitement, d'attester qu'il a été crucifié, c'est-à-dire mis à mort sur la croix ! Contrairement à tous les chrétiens, nous savons que le Messie n'a pas été tué ; c'est une croyance musulmane appartenant aux fondements de l'islam."
p39

"chaque personne qui prétend qu'Allâh a un enfant ne dit que mensonge. Que ce soit les Arabes qui dirent que les Anges sont les filles d'Allâh, ou les Bouddhistes et les Brahmanes qui disent la même chose du Bouddha et de Brahmâ ou encore les Chrétiens qui prétendent que Îsâ (Jésus) est le fils d'Allâh, ou qu'il est Allâh lui-même ! Ou qu'il est le troisième de trois dieux (la Trinité) !"
p19

"N'y a-t-il pas là un droit légitime de se poser les questions suivantes : Sont-ils vraiment les vrais enseignements du christianisme auxquels je suis en train de croire ? Car, la bible que j'ai chez moi n'est qu'une traduction ! Ce sont les dires d'une créature comme moi, ce n'est pas la Parole originale, celle de mon Seigneur ! Le fait que l'Islam et le Coran vont de paire avec l'arabe, et pour jamais, n'est-il pas un facteur qui démontre l'authenticité du Message islamique ?"
p43

L'auteur du livre veut prouver, à partir de textes coraniques et de versets de la Bible, qu'il n'y a qu'un seul Dieu, et que son Messager est le Prophète Mohamed. L'ouvrage est parsemé de véritables diatribes antichrétiennes et antisémites cherchant à démontrer que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les Saintes Écritures, ont trahi la Parole d'Allah, et qu'ils propagent le mensonge et la perversion.
- les Juifs ont violé leur pacte avec le Seigneur et ont tué les Prophètes de l'Islam
- les Chrétiens sont sales car ils mangent de la viande impure (porc), boivent de l'alcool (illicite) et propagent des mensonges (Crucifixion du Christ, Trinité, Jésus fils de Dieu, etc.. )

Chaque Religion a son propre dogme, ses propres Croyances, est-ce le rôle de prédicateurs Musulmans de mépriser la Foi des Croyants d'autres religions ? Cet ouvrage disponible en libre consultation sur le site internet de la Mosquée de Vitry-Sur-Seine incite-t-il à la Fraternisation ?

 

Le site internet de la Mosquée de Vitry-sur-Seine intègre par ailleurs sur le menu de la page d'accueil, les fatwas constituées par la présidence générale des recherches scientifiques et des fatwas du royaume d'Arabie Saoudite. (hard-copy)

Extrait de la liste des fatwas préconisées par la législation de l'Arabie Saoudite servant de référence aux théologiens de la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine

Les fatwas sont des avis juridiques émis par des prédicateurs de l'Islam wahhabite, une doctrine totalitaire de l'Islam. Ces textes sont utilisés comme base de législation lorsqu'un doute sur les textes sacrés du Coran ou de la Sunnah (faits et gestes du Prophète Mohamed rapportés dans des recueils par des imams et prédicateurs) est émis.
Dans le wahhabisme, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant. Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme. L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prèches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…). Se référer par exemple à l'endoctrinement diffusé à la Mosquée de Puteaux.

Pour se faire une idée, en gras italique ci-dessous, quelques extraits de ces fatwas disponibles à partir du site internet de la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine :

"Question : Quel est l'avis religieux sur l'homme qui inscrit son fils ou sa fille dans un établissement français ou anglais, s'opposant aux enseignements de l'Islam, tout en prétendant qu'il est Musulman, et qu'il leur veut un avenir prospère ?" "
Réponse : Le père doit éduquer ses enfants, garçons et filles, une éducation islamique, car ils sont sous sa charge, et il sera responsable d'eux au Jour Dernier. Il ne lui est pas permis de les inscrire dans les écoles des mécréants, car on craint qu'ils ne soient tentés et qu'on nuise à leur croyance et à leurs mœurs. Quant à l'avenir, c'est Allah (L'Exalté) qui s'en chargera. Allah dit : Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses.
Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')"
fatwa sur la scolarisation des Musulmans en France (hard-copy)

"Question : Quel est l'avis religieux sur celui qui ferme son école et prend jours de congés les fins de semaine à savoir samedi et dimanche, et travaille les jeudis et vendredis ? Cette personne peut-elle présider les Musulmans à la prière ou pas ?"
Réponse : Il n'est pas permis de prendre comme congé de fin de semaine les samedis et dimanches, un jour des deux ou les deux ensemble. En effet, c'est imiter les Juifs et Chrétiens."
fatwa sur la non imitation des Juifs et des Chrétiens dans leur fêtes (hard-copy)

"Question : La Da`wa exige de tisser des relations avec les mécréants, d'abord pour éliminer le sentiment de l'isolement et préparer le terrain pour la Da`wa. Donc, si un mécréant m'invite à manger ou à boire de ce qui n'est pas interdit, comme fromage, poisson, thé, etc.., m'est-il permis d'accepter ? Et si par exemple, les ustensiles ont pu être utilisés pour manger du porc, et boire le vin, mais ils ont été lavés ?"
Réponse : Les relations entre les gens sont de plusieurs types, si la relation est basée sur l'affection, l'amour et la fraternité d'un Musulman à un mécréant, elle est interdite, et peut même devenir mécréance. Allah, Le Très-Haut, a dit : Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ceux-là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent."
fatwa sur la fraternité interdite avec les mécréants (hard-copy)

 

"Question : Les écoles au Koweït enseignent aux garçons et aux filles de 4 ans à 14 ans, la musique, le dessin et le sport pour les filles, des matières qui sont obligatoires ici. Nous avons, à maintes reprises, démontré aux responsables et aux parents d'élèves, l'avis religieux à cet égard, cependant cette question n'est pas claire. Veuillez nous démontrer l'avis religieux sur cela et expliquer la responsabilité de tous ceux qui s'en chargent, afin que tout Musulman puisse en bénéficier."
Réponse : Il n'est pas permis d'enseigner la musique, ni de l'apprendre, ni de représenter ce qui est doté d'une âme. Egalement, la mixité entre garçons et filles, n'est pas permise à tous les niveaux de l'éducation vu son grand danger, l'immense corruption qui en résulte et la non-conformité aux textes prouvant l'interdiction des instruments de divertissement, de représenter tout ce qui est doté d'une âme et la mixité entre les deux sexes. Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons."
fatwa musique interdite et mixité garçon/fille interdite à l'école (hard-copy)

 

Question : Je suis universitaire en première année, spécialité génie-électrique dans une université mixte, et je sais, sans le moindre doute, que la mixité est illicite du point de vue islamique, d'où la non permission d'étudier dans de telles universités. Cependant, si les pratiquants quittent l'université, la place sera cédée aux Chrétiens, serviteurs de la croix, et à ceux qui n'ont de l'Islam que le nom, nous allons perdre le médecin, l'architecte, le professeur et l'infirmier musulmans sur qui, après Allah, les Musulmans peuvent compter. Par conséquent, nous allons perdre une grande catégorie de la société musulmane, et serons obligés de faire appel à des gens qui ne sont pas dignes de confiance parmi les pervers et les serviteurs de la croix, sachant que dans nos pays musulmans, il n'existe pas d'universités scientifiques non mixtes, et dans le cas où elles existent, ma situation financière ne me permet pas d'y suivre des études.
Si nous essayons d'éviter la mixité, de baisser nos regards, de respecter et pratiquer les instructions de notre juste religion, nous est-il permis d'étudier au sein de telles universités ? Soulignant que, louange à Allah, j'essaye de réunir entre savoir religieux et savoir de vie, désirant par cela la satisfaction d'Allah."

Réponse : Il n'est pas permis à l'étudiant Musulman d'étudier dans des classes mixtes, femmes et hommes, vu la tentation immense qui en découle. Vous devez chercher le savoir dans un endroit où il n'y pas de mixité, pour préserver votre religion et votre honneur Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable, Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. "
fatwa musique interdite et mixité garçon/fille interdite à l'école (hard-copy)

 

Question : Les écoles publiques en Grande-Bretagne sont mixtes, garçons et filles ensemble. Ils sont obligés de se laver et nager dans le même endroit ce qui fait que les filles sont totalement ou à moitié nues. Certains Oulémas ont donné une fatwa signifiant que ceci est permis dans le cas où les filles seraient en bas âge. Quel en est votre avis, votre Eminence ? Et comment la petite fille doit se couvrir selon la religion islamique, et à quel âge le voile devient obligatoire pour la fille ?"
Réponse : La mixité entre filles et garçons à l'école est illicite, ainsi que le fait de se mélanger en étant nus dans les vestiaires ou en piscine, petits soit-ils ou grands, vu la tentation qui puisse être provoquée, et la découverte des parties intimes. C'est illicite aussi parce que c'est la voie vers toute corruption et tout péché. Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons."
fatwa interdiction de mixité garçon fille dans les piscines (hard-copy)

Les fatwas, avis juridiques, d'Arabie Saoudite sources de législation et diffusées par les responsables de la Mosquée Ar-Rahma de Vitry-sur-Seine, vous semblent-elles compatibles avec les règles et les principes de la législation française ?

 

MILITANTISME PRO-PALESTINIEN ET ANTISIONISTE

Pour plaire à ce nouvel électorat populaire, qui n'est plus la classe ouvrière blanche mais une population extra-européenne de confession musulmane, la politique de la ville s'est orientée progressivement vers une propagande pro-palestinienne de tendance antisioniste, à l'instar d'autres communes communistes de banlieue parisienne.

En effet, Alain Audoubert accueille des enfants palestiniens en centre de vacances dans le Vercors, (mais oublie les français pauvres de l'hexagone qui n'ont pas les moyens de partir en congés).

Le maire Alain Audoubert récompensé pour son militantisme pro-palestinien

Diffusant une propagande anti-israélienne, Alain Audoubert déclare : "Le soutien politique s’avère essentiel. Les démarches aux côtés d’autres communes françaises, à mener auprès du gouvernement français et de l’Union européenne, doivent impérativement se poursuivre pour que la Palestine soit enfin reconnue en tant qu’Etat. Il s’agit aussi de faire connaître en France et en particulier à Vitry, la situation imposée au peuple palestinien"

Lors du conseil municipal de la ville de Vitry-sur-Seine du 24 juin 2009, on peut lire sur le compte-rendu (également disponible sur ce lien), des assertions mensongères, comme par exemple :

"La Bande de Gaza est devenue une véritable prison à ciel ouvert dont quasiment aucun palestinien ne peut sortir, où les marchandises ne peuvent plus ni entrer, ni sortir, où même l’aide humanitaire ne peut pénétrer qu’au compte goutte."

Alain Audoubert et son équipe peuvent s'amuser s'ils le désirent, à compter les milliers de camions qui livrent de l'aide humanitaire chaque semaine à Gaza depuis des années sur ce site, et ils pourront vérifier eux-même si c'est "du compte-goutte".

Gaza, une "prison à ciel ouvert", où l'aide humanitaire arrive "au compte-goutte", d'après les responsables de la municipalité de Vitry-sur-Seine

Le 24 juin 2009, le maire Alain Audoubert nomme le leader palestinien Marwan Barghouti, Citoyen d’Honneur de la ville de Vitry sur Seine. Marwan Barghouti est un spécialiste des opérations terroristes contre Israël, membre éminent des "brigades de martyrs de Al Aqsa", la branche armée du Fatah qui a perpetré de nombreux attentats-suicides contre la population civile israélienne, dont une dizaine (attaques de résidence, restaurant,...) sous son commandement direct. Marwan Barghouti a été condamné pour la préparation de ces attentats et se trouve actuellement en prison en Israël.

Le terroriste palestinien Marwan Barghouti en compagnie du leader de l'OLP Yasser Arafat

Des protestations, menées par des associations de la communauté juive de France comme le CRIF, ainsi que de plusieurs associations de défense des droits de l’homme eurent lieu pacifiquement le jour même de la nomination de Marwan Barghouti comme Citoyen d'Honneur de la ville de Vitry-sur-Seine le 24 juin 2009

Alain Audoubert soutient également officiellement le terroriste palestinien Salah Hamouri (hard-copy), leader d'une faction de l'organisation du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP, organisation classée comme terroriste par l'Union Européenne), arrêté en Cisjordanie pour avoir projeté un attentat contre le rabbin Ovadia Yossef. Il a été libéré en décembre 2011 avec d'autres prisonniers palestiniens contre le soldat israélien Gilad Shalit.

Alain Audoubert, maire communiste de Vitry-Sur-Seine, laisse proliférer l'Islam radical wahhabite dans sa ville et encourage les actes terroristes en nommant le palestinien Marwan Barghouti Citoyen d'Honneur.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 1 février 2014

18/01/2014

Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort : « Les élections, c’est le festival du mensonge officialisé, ils mentent tous, et tout le temps »

Belfort est une commune française située au nord-est de la région Franche-Comté, près de la frontière suisse. La ville comptait plus de 50 000 habitants en 2011.

L'est de la France a connu une forte vague de l'immigration musulmane ces trente dernières années, de grandes Mosquées cathédrales ont fleuri dans les métropoles du nord-est de la France (Lille, Strasbourg, Mulhouse, Villeneuve d'Ascq, etc...), le territoire de Belfort n'est pas épargné.

Face aux demandes incessantes de la communuaté musulmane pour disposer de lieux de Culte décents, les responsables de la municipalité dirigée à l'époque par le maire Jean-Pierre Chevènement ont attribué un terrain à une association musulmane pour l'édification d'un complexe islamique. La construction de la nouvelle Grande Mosquée de Belfort a débuté en juillet 2006, et a ouvert ses portes en août 2010. L'édifice s'étend sur une surface de 1900 m², et peut accueillir environ 1500 fidèles. La Mosquée abrite également une école coranique, une bibliothèque et un salon de thé.

Façade d'entrée de la Grande Mosquée de Belfort


Musulmans écoutant une conférence à la Grande Mosquée de Belfort

Au fil des années, l'influence de la communauté Musulmane se remarque de plus en plus. En octobre 2013, la municipalité de Belfort dirigée par le maire socialiste Étienne Butzbach donne son accord pour l'installation pendant trois jours d'un abattoir halal pour la fête de l'Aïd sur la parking de la place Robespierre. (pour égorger environ 900 moutons selon le rituel islamique).
Le FN et Brigitte Bardot ont manifesté leur désaprobation face à ce qu'ils considèrent comme une manifestation organisée de torture animale de masse, les moutons sont en effet égorgés à vif sans étourdissement, et agonisent dans d'atroces souffrances. Une pétition à l'initiative de "Défense animale Belfort" a circulé sur Internet, 26 300 signatures ont été recueillies en quelques jours pour empêcher le fonctionnement de cet abattoir, a été présentée devant Étienne Butzbach. La pétition fut classée sans suite, et l'abattoir a pu fonctionner normalement.

Expansion de l'Islam en France. Abattoir dressé pendant la fête de l'Aïd en octobre 2013 sur le parking de la place Robespierre à Belfort. Plus de 900 moutons égorgés selon le rituel islamique

Quelle éducation reçoivent les Musulmans des imams et prédicateurs de la Grande Mosquée de Belfort, un apprentissage de l'Amour, de la Paix et de la Tolérance ?
On peut s'inquiéter du fait que les responsables de la Mosquée de Belfort, un site normalement dédié à la prière, au recueillement et à la méditation, soient en relation avec les prédicateurs de l'Islam politique antisioniste et antioccidental des frères Hani et Tariq Ramadan. ils ont tous deux été reçus à la Mosquée pour y donner des conférences.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Conférence de Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 8 mai 2011 : "le voile est une obligation en Islam" (hard-copy) [35:45]

Un guide spirituel pour les Musulmans belfortains ?

Le prédicateur Tariq Ramadan, très médiatisé, milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits par le gouvernement Sarkozy de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner). Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).

En gras italique ci-dessous, quelques extraits de sa conférence donnée à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012 :

Tariq Ramadan en conférence à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012

"Ibm Tamyya disait un jour "ils veulent me mettre en prison, ils pensent qu'ils vont m'enfermer, mais mon jardin, c'est mon coeur, je vais retrouver dans mon coeur ma liberté. Ma liberté vient de mon coeur, elle ne vient pas de ce que vous me donnez."
Parce que me donner une fausse liberté en poussant systématiquement à dire : "toi t'es Musulman !, prouve-nous que t'es bien !", et puis vous, vous êtes à la porte de la prison mentale, en essayant tout le temps de prouver que vous êtes bien, mais en fait, vous êtes un enchaîné, vous n'êtes pas un homme libre.
Vous êtes enchaîné à la porte de la prison que l'on vous a construit mentalement. Vous, vous pensez répondre verbalement à une prison mentale qui est dans le paysage.
Vous pensez par exemple que dans les discours politiques que vous avez avant les élections, c'est dû au hasard ? Mais qui a voulu ça ? Tous les partis populistes font ça, partout en Occident ! Les élections aux États-Unis, jusqu'en Europe, partout ! Sytématiquement reprendre le thème, jusqu'à ce que cela devienne un problème, cela nous enferme tous, on n'arrive plus à sortir du schéma, et on se situe tous à l'intérieur de la prison, et on parle devant la porte. Et plus tu parles devant la porte, et plus tu penses que t'es libre, mais en fait, t'es attaché à la porte."

[1:13]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012 (hard-copy)

"On ne va pas se laisser distraire par ceux qui ont envie de nous comprendre et de nous réduire à être un problème sur la Terre."
[1:15]

"Malgré le message positif de notre religion, nous savons qu'il y a des gens qui n'ont pas envie de ça, quand vous parlez paix, ils veulent la guerre, quand vous parlez justice, ils veulent l'exploitation, quand vous voulez parler de liberté, ils vont vous mettre en prison. Vous savez que c'est comme ça."
[1:57]

"Le problème qu'on a, si on ne trouve pas la force en nous avant, on va être réduit à répondre à l'attaque. On va contre-attaquer, on va réagir à l'action. Mais quand vous réagissez, vous êtes faible, c'est quand vous agissez que vous êtes fort, quand vous avez un temps d'avance que vous êtes fort."
[2:22]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012


"Les élections, c'est le festival du mensonge officialisé. Ils mentent tous, et tout le temps, ils sont en train de dire des contre vérités, c'est de la mise en scène, on est devant un film. ça va finir, inch'Allah, après demain."
"Au lieu d'être les spectateurs de leur mise en scène, nous, on va être les acteurs de la véritable histoire. Ils sont près à tout pour aller chercher les voix des populistes, qu'on les laisse, allez-y ! Si vous n'avez pas la dignité de l'intelligence, nous on aura la dignité du choix."
[3:10]
Conférence de Tariq Ramadan à la Grande Mosquée de Belfort le 5 mai 2012

Tariq Ramadan installe d'entrée de jeu devant une assemblée de fidèles Musulmans, un climat oppressant et électrique. Il oppose dans tous ses discours, les Musulmans vivant en milieu hostile en Occident, et les mécréants, Ils se doivent donc de résister à l'oppresseur.
D'après le prédicateur, tout est organisé contre les Musulmans, les politiciens sont des comploteurs qui "mentent tous, et tout le temps", que se soit en Europe ou aux États-Unis.
On essaye d'enfermer les Musulmans dans une "prison mentale".

Ce type de discours, ne peut évidemment qu'alimenter l'animosité des fidèles Musulmans de Belfort contre les non-Musulmans et les institutions politiques de la République ("Ils mentent tous, et tout le temps"), soient disant parce qu'elles visent à décrédibiliser les Musulmans et à les enfermer dans "une prison mentale". (Alors que plus de 2200 Mosquées ont été construites en France en moins de 30 ans, et que plus de 200 sont actuellement en cours de construction !)

Pensez-vous qu'avec des prédicateurs tels que Hani et Tariq Ramadan, l'Islam de Belfort se développe dans la sérennité et l'amitié entre les peuples ? Vues les relations des responsables en charge du lieu de Culte, on est également en droit de s'inquiéter : quel enseignement est dispensé dans l'école coranique de la Mosquée aux jeunes Musulmans ?

"Pour éviter que ne se développe un Islam des catacombes propice à des dérives peu souhaitables, la Ville de Belfort, comme l’ont d’ailleurs souhaité tous les gouvernements successifs, a souhaité permettre l’expression d’un Islam paisible intégré dans le contexte national français."
"Aujourd’hui, les choses sont claires. La Ville a acquis les terrains rendant possible la construction d’un lieu de culte central sur l’emplacement de la Lunette 18."

Le maire socialiste Étienne Butzbach (à l'époque, adjoint au maire Jean-Pierre Chevènement) justifie la construction de la Grande Mosquée de Belfort en 2005, dans le magazine "Belfort Mag" - octobre 2005 - n°162

974554MosqueBelfortJeanPierreChevnement.jpg

 » - Judith Waintraub : Que vous inspire le référendum suisse sur les minarets ?
 » - Jean-Pierre Chevènement : La question était idiote ! Demandez aux Suisses si les musulmans doivent être libres de pratiquer leur religion, ils répondront oui. Ces lieux de culte doivent s’intégrer à nos paysages. J’y ai veillé à Belfort pour la grande mosquée inspirée des toits plats des mosquées andalouses : l’horizontal des lignes et le béton rose s’harmonisent admirablement avec le profil des fortifications et le grès des Vosges. »
Jean-Pierre Chevènement, ex-maire de Belfort, interviewé pour Le Figaro, décembre 2009

05/01/2014

Conférence du professeur Morad Hamza à la Mosquée Rahma d’Arles : « Celui qui fait la fornication doit subir un châtiment de cent coups de fouet »

La ville historique d'Arles est une commune du département des Bouches-du-Rhône, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, de plus de 50 000 habitants, classée ville d'art et d'histoire, et ses monuments romains et romans sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981.

Au fil du temps et des décennies, une communauté musulmane s'est installée dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, laissant peu à peu place à la construction de salles de prières et de lieux de cultes Musulmans.

Un de ces lieux de Culte, la Mosquée Rahma d'Arles, est géré par l'Association Initiative Jeunesse Citoyenne (IJC) pour répondre aux attentes et aux besoins de la communauté Musulmane de la ville, les former aux préceptes de la religion de "Paix et Tolérance".

Le professeur Morad Hamza est l'imam de cette Mosquée, il donne des conférences aux Fidèles Musulmans.

Le prédicateur Morad Hamza, imam de la Mosquée Rahma d'Arles

Les Musulmans d'Arles en prières lors de l'Aïd le 26 octobre 2012

Pour diffuser les informations, les conférences, les évènements ayant lieu dans la Mosquée et enseigner les principes de l'Islam, les responsables mettent à disposition des Fidèles un site Internet officiel (hard-copy).

Que trouve-t-on sur le site ? L'apprentissage de la Fraternité, du vivre ensemble et du Respect entre communautés ?

Pour se familiariser et parfaire ses connaissances sur l'Islam, une petite bibliographie est proposée. Avides d'en savoir plus et de comprendre la religion de "Paix et Tolérance", étudions ces ouvrages (hard-copy).

----------------------------------------------------------------------------
PROPAGANDE ANTICHRÉTIENNE - AHMED DEEDAT
---------------------------------------------------------------------------

La bibliographie mise à disposition sur le site se décline en une série d'ouvrages au format PDF intégralement téléchargeable en ligne (hard-copy).

L'ensemble de ces livres constitue une véritable propagande antichrétienne, jetant le discrédit complet de la Foi en Jésus Christ. Ce qui ne peut produire évidemment dans l'inconscient collectif des Fidèles Musulmans d'Arles, que du mépris pour les Chrétiens, fourvoyés dans l'erreur et le mensonge car ne croyant pas en Allah.

Regardons plus en détail.

On retrouve tout d'abord une série de quatre ouvrages de propagande antichrétienne du célèbre prédicateur des années 1980-90 Ahmed Deedat : "La bible est-elle la Parole de Dieu ?", "Mohamed successeur Naturel du Christ", "Le Christ dans l’Islam", "Mohammed dans les écritures bibliques".
Tous les ouvrages de Ahmed Deedat sont interdits en France pour antisémitisme et incitation à la haine raciale. (arrêté du 31 mai 1994)
En particulier, on peut noter le livre "les arabes et Israël", véritable apologie de l'antisémitisme. (voir quelques extraits du livre sur le site de la Mosquée de Behren-Lès-Forbach, ou encore sur celui de la Mosquée de Goussainville).

Le prédicateur antichrétien et antisémite Ahmed Deedat, dont tous les ouvrages sont interdits en France, est une référence théologique pour les responsables de la Mosquée Rahma d'Arles

Très appréciées par différentes associations islamiques, les conférences de Ahmed Deedat peuvent être visionnées sur les plateformes Youtube ou Dailymotion. Des sites lui sont entièrement consacré, comme http://www.ahmed-deedat.fr , site sur lequel on peut télécharger d'autres livres de Ahmed Deedat, propagande de rejet du Christianisme et de l'occident, apologie de l'antisémitisme.

La propagande de Ahmed Deedat consiste à expliquer que le Judaïsme et le Christianisme sont des fausses religions, des déformations des textes de l'Islam. Les chrétiens et les juifs sont des pervers, qui vivent dans l'erreur et le mensonge en ne respectant pas les commandements de la vraie religion d'Allah et de son messager le Prophète Mohamed. Il s'agit de démontrer que la Bible est un texte falsifié, truffé d'erreur, et que seul le Coran, livre Parfait, contient la Vérité.

En gras italique ci-dessous, un court extrait du livre "La bible est-elle la Parole de Dieu ?" de Ahmed Deedat, en ligne sur le site de la Mosquée Rahma d'Arles (également disponible sur ce lien):

"PLAGIAT OU KIDNAPPING LITTÉRAIRE

"Plagiat" signifie "vol littéraire". Quelqu'un qui copie ad verbatim (mot à mot) l'écrit d'un autre et le fait passer pour sien, est appelé "plagiat". C'est un trait de caractère communaux quarante, et plus, auteurs anonymes des livres de la Bible. Les chrétiens s'enorgueillissent d'un soi-disant lien commun entre les écrivains des 66 fascicules protestants, et ceux des 73 fascicules catholiques appelés la "Sainte Bible".
Il existe bien un lien commun, pour Matthieu et Luc : ils ont plagié à 85%, et mot pour mot, les écrits de Marc ! Dieu Tout-puissant ne dictait pas les mêmes termes aux synoptiques (ceux qui voyaient avec les mêmes yeux). Les Chrétiens eux-mêmes le reconnaissent, parce qu'ils ne croient pas en l'inspiration verbale, contrairement aux musulmans pour le Coran.
85% du plagiat de Matthieu et Luc, ce n'est rien en comparaison des kidnappings littéraires des auteurs de l'Ancien Testament, où le taux atteint est de 100% dans le soi-disant Livre de Dieu. Les intellectuels chrétiens, tel que l'évêque Kenneth Cragg, usent d'un euphémisme pour nommer cet état de fait. Ils parlent de "reproduction" et en sont très fiers."

"DES MODELES PERVERTIS

"La Bible, un livre si varié dans ses matières ! De pleines pages sont remplies de noms obscurs, et il en est plus dit sur la généalogie que sur le jour du jugement dernier. La nuit tombe déjà et l'on ignore encore qui a vaincu car les histoires n'ont pu être racontées en entier. Où existe-t-il quelque chose (dans la littérature religieuse mondiale) qui correspond à ceci ?" Beaucoup de bruit pour rien, en fait, et un blasphème répugnant envers Dieu Tout-puissant qui autorise un tel méli-mélo. Et cependant, les chrétiens sont fiers, malgré les imperfections belles qui existent dans leur livre."
p28

---------------------------------------------------------------------------------
LES HADITHS DE BOKHARI - Mohamed Kassab ---------------------------------------------------------------------------------

Les hadiths sont les faits et gestes du Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains et retranscrits par des imams, constituant une somme de textes Sacrés, servant de guide à tout bon Musulman voulant suivre la voie de la Vérité, le chemin de l'Islam (Sunnah). Les hadiths compilés par l'imam Bokhari datant du IX Siècle font autorité dans le monde musulman, un bref aperçu de ces textes, véritable condensés de textes antichrétiens, antisémites et misogynes sur deux tomes.
A noter que les hadiths de Bokhari sont interdits en Russie pour incitation à la haine raciale.

Mohamed Kassab a repris les principaux hadiths de Bokhari dans un ouvrage divisé en deux tomes disponibles intégralement sur le site de la Mosquée Rahma d'Arles, quelques extraits (tome 1) (tome 2):

"L’ingratitude à l’encontre du mari D’après Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit : «J’ai vu l’enfer en rêve et il était peuplé en majorité de femmes ingrates. Est-ce que ces femmes se sont montrées ingrates à l’égard de Dieu ? lui demanda-t-on. Non, elles l’étaient vis-à-vis de leurs maris, répondit le Prophète, en méconnaissant les faveurs dont elles avaient été comblées. Lorsque durant votre vie vous avez exaucé une femme et qu’à l’occasion elle découvre en vous le moindre prétexte, elle vous dira : -je n’ai jamais vu aucun bienfait de ta part.» "
p19 tome 1

"Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « La Dernière Heure ne viendra pas avant que le fils de Marie ne descende parmi nous en qualité d’arbitre juste ; il détruira la croix, il mettra à mort le porc et éliminera la capitation (djizia). L’argent débordera alors au point où personne n’en voudra. »
page 30 tome 2

Selon ‘Imran Ben Hossaïn, le Prophète a dit : « J’ai vu le Paradis et j’ai remarqué que la majorité de ses élus étaient des pauvres. J’ai vu l’enfer et j’ai remarqué que la majorité de ses habitants étaient des femmes. »
page 78 tome 2

LES JUIFS COMBATTRONT LES MUSULMANS
Abdallah Ben ‘Omar a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : « Les Juifs vous combattront mais vous serez vainqueurs. »
page 113 tome 2

LA DESTRUCTION DES CROIX
Selon ‘Aïcha, le Prophète ne gardait aucune chose dans sa maison comportant des croix sans l’éliminer.

page 229 tome 2

LE BANISSEMENT DES JUIFS D’ARABIE
Abou Horaïra a dit : « Nous trouvions à la mosquée, quand le Prophète sortit et nous dit : « Allez vers les Juifs. » Nous allâmes ensemble jusqu’à leur école et le Prophète leur dit : « Convertissez-vous à l’Islam, vous serez sauvés et apprenez que la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé et que je tiens à vous expulser de ce pays. Que ceux qui pourront vendre leurs biens le fassent, car la terre appartient à Dieu et à Son Envoyé. »
page 73 tome 2

On peut également retrouver d'autres extraits des hadiths de Bokhari sur le site de Mosquée de Gap.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ LA FEMME DANS L'ISLAM ET DANS LA TRADITION JUDÉO-CHRÉTIENNE par Chérif Abdel Azim ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Autre livre en ligne sur le site de la Mosquée d'Arles attaquant directement la Foi chrétienne, le livre du Dr. Chérif Abdel Azim : "La femme dans l'Islam et dans la tradition judéo-chrétienne". (également disponible sur ce lien)

Quelques extraits :

"L'image d'Eve comme tentatrice dans la Bible a eu pour résultat un impact extrêmement négatif sur les femmes tout au long de la tradition judéo-chrétienne. Toutes les femmes sont censées avoir hérité de leur mère, la biblique Eve, sa culpabilité et sa malignité. En conséquence, elles étaient toutes indignes de confiance, moralement inférieures et malfaisantes. Menstruation, grossesse et accouchement étaient considérés comme les justes punitions de la culpabilité éternelle du sexe féminin maudit."
p6

"Dans une autre partie de la littérature hébraïque disponible dans la Bible catholique, nous lisons: " toute malice, plutôt que la malice de la femme"... " La femme a été le principe du péché, et c'est à cause d'elle nous devons tous mourir" Ecclésiaste 25:19,24
(note : texte inexistant dans la Bible !!)

"Pour purifier l'humanité du péché originel, Dieu devait sacrifier Jésus, qu'ils estiment le Fils de Dieu, sur la croix. En conséquence, Eve est responsable de sa propre erreur, du péché de son mari, du péché originel de toute l'humanité, et de la mort du Fils de Dieu. Autrement dit, une femme, agissant de son propre chef, a causé la chute de l'humanité."
p7

"La Bible Catholique déclare explicitement que : " La naissance d'une fille est une perte." Ecclésiaste 22:3
p10 (note : texte inexistant dans la Bible !!)

"Il est clair que le regard coranique porté sur la femme ne diffère en rien de celui porté sur l'homme. Ils sont tous deux les créatures de Dieu et leurs but sublime est l'adoration de leur Seigneur, exercer les bonnes actions, et ne pas commettre les péchés, et ils seront, tous deux, évalués en conséquence. Le Coran ne mentionne jamais que la femme est la porte du Satan ou qu'elle est trompeuse par nature."
p9

"Le Coran, en outre, n'opère aucune distinction entre fille et garçon. Contrairement à la Bible, le Coran considère la naissance d'une fille comme un cadeau et une bénédiction de Dieu, tout comme la naissance d'un garçon." p11

"Selon la Bible, si un homme accuse sa femme d'adultère, le témoignage de cette femme ne sera pas du tout pris en compte. L’épouse accusée doit subir un procès par épreuve. Dans ce procès, l'accusée passe par un rituel complexe et humiliant supposé de prouver sa culpabilité ou, au contraire, son innocence." (Nombres 5:11-31).
p14

"Bible ordonne la sentence de mort sur l’homme et la femme adultères, sans distinction de sexe" (Lev. 20:10)

"Le crime d'adultère n’est commis que quand un homme couche avec une femme mariée. Dans ce cas, l'homme est considéré adultère, même s'il n'est pas marié, et cela va de même pour la femme. En bref, l'adultère est réduit à toute relation sexuelle illicite impliquant une femme mariée. Toute affaire extra maritale d'un homme marié ne constitue pas en soi-même un crime selon la Bible."
p16

"Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. " (30:21)

Voici la conception coranique du mariage : amour, bonté et tranquillité, et non pas propriété et double normes"
p17

Dans son inteprétation de la Bible, Chérif Abdel Azim explique que seule la femme est responsable de l'expulsion de l'Humanité du Paradis, et c'est sur elle que repose les péchés du Monde, ce qui expliquerait son statut prétendument inférieur dans le Christianisme.
Mais il oublie de remarquer que
Adam et Eve sont tous deux pêcheurs, ils croquent tous les deux le fruit défendu du jardin d'Eden. La femme n'est donc pas seule responsable de leur renvoi du Paradis. Par ailleurs on peut noter la perversion de l'argumentation développée par l'auteur.
Il reprend les Lois Divines édictées dans l'Ancien Testament, et se permet de rajouter de faux textes de la Bible ! Chérif Abdel Azim oublie de mentionner que Jésus Christ est le Libérateur, ("Jéshuah" sauveur, libérateur en hébreu), il est venu sceller la Nouvelle Alliance avec toute l'Humanité (Ancien Testament, Alliance avec le Peuple Hébreu) par son Sacrifice sur la Croix (Agnus Dei, Agneau de Dieu) qui lève les Interdits des Lois Divines sur le Licite et l'Illicte.
L'Homme devient Responsable de ses Actes, la Pureté, la Bonté, le bien et le Mal ne se mesurent que dans le Coeur de l'homme, pas dans les lois divines et les interdits alimentaires. (Nouveau Testament)

Alors que dans l'Islam, les coups de fouets sur la femme adultère, couper les mains des voleurs font partie intégrante de la Charia, le corpus des lois islamiques, comme va d'ailleurs lui-même l'expliquer Morad Hamza dans une de ses conférences données à la Mosquée Rahma de Arles devant ses Fidèles Musulmans :


"Allah dit : "Celui qui fait la fornication doit subir un châtiment de cent coups de fouet. Mais attention Allah dit que pour que l'on applique le châtiment, il faut quatre témoins. S'il n'y en a que trois, on fouette les trois témoins, et on n'accepte pas leur témoignage."
[3:08]
conférence de Morad Hamza "lapidation homme et femme, pourquoi ?" à la Mosquée d'Arles. (hard-copy)

Si un homme ou une femme a des relations sexuelles hors mariage, et si quatre témoins peuvent en témoigner, alors la punition est de cent coups de fouet. Morad Hamza fait l'apologie de la Charia et des punitions infligées telle qu'elles sont édictées dans le Coran.
Bien entendu, Morad Hamza n'a pas encore les moyens de faire appliquer les lois de la Charia en France.
Cependant, par le triple jeu de l'immigration, des conversions et des naissances, les Musulmans dans trente ou quarante ans pourraient devenir majoritaires à Arles....Par les pressions et les revendications, les Lois de la République Française s'appliqueraient-elles toujours ?

La plupart des conférences de Morad Hamza visent à discréditer le Christianisme, pour mieux faire ressortir la supériorité de l'Islam sur les mécréants.


Conférence de Morad Hamza à la Mosquée d'Arles : "Le 25 décembre n'a rien à voir avec Noël"

"Si jésus est né en Palestine, et qu'il y a des dattes là-bas, les dattes c'est quand ? C'est octobre, ce n'est pas décembre. Et encore moins le 25 décembre. Je vais vous dire d'où vient le 25 décembre. Peut-être, vous savez qu'avant l'avènement du Christianisme en Europe, on célébrait la fête des lumières, pourquoi ? Si vous allez dans le nord, au mois de décembre, à trois heures de l'après-midi, c'est le crépuscule, et le soleil se lève à 9h du matin. Le jour est très court.
Quand arrive, le 21 décembre, la tendance s'inverse : on allumait alors des lumières des grands feux, c'est lors du solstice d'hiver, et du solstice d'été.
Quand l'avènement du Christianisme est arrivé en Europe, on a collé cette fête païenne, avec la naissance de Jésus. On a dit Jésus est une lumière, et donc la lumière est arrivée en décembre. Vous voyez, ça n'a rien à voir avec le Christianisme. ...Le 25 décembre n'a rien à voir avec Noël, c'est une fête païenne."

[2:35]

Dans le Christianisme, la date fixée pour Noël est évidemment une date symbolique marquant la naissance de la Lumière près de la date du solstice d'hiver marquant le début de l'année chrétienne, la venue de la Parole de Vie, Parole de Dieu par l'intermédiaire de Jésus. C'est une tradition qui date de plus de 1500 ans ancrée dans la liturgie chrétienne.
Morad Hamza explique aux fidèles Musulmans d'Arles que les chrétiens sont dans l'erreur, Noël n'a rien à voir avec le Christianisme, toujours avec pour objectif de démontrer que le Christianisme est une fausse religion afin de porter le discrédit sur les Chrétiens.

Est-ce le rôle d'un prédicateur Musulman de définir ce que sont les fêtes chrétiennes, comment et quand les fêter ? On attend Morad Hamza dans une prochaine conférence pour qu'il vienne redéfinir les jours des fêtes juives, bouddhistes et taoïstes.

Autre conférence, toujours sur le même principe, c'est-à-dire la glotification de l'Islam et le discrédit du Christianisme, un court extrait ci-dessous :
"Au Moyen-âge, pendant quatre siècles, les chiffres arabes ont coéxisté avec le chiffres romains. Et l'Église excommuniait les gens qui utilisaient les chiffres arabes....L'Église a dit non, vous ne les utilisez pas parce que ça vient des Arabes, des Musulmans."
[2:20]
Morad Hamza, conférence "Une France Islamique, une France Gréco-Arabe" à la Mosquée d'Arles
(hard-copy)

A noter que les chiffres "arabes" en question viennent en réalité de l'Inde et seront diffusés par la suite en partie par les Arabes.
Les premiers chiffres "arabes" connus en Occident figurent dans le « Codex Vigilianus » de 976, au monastère de Saint Martin de Albeda, Royaume de Pampelune.
C'est le pape Sylvestre II (Gerbert d'Aurillac), philosophe, mathématicien et mécanicien qui introduira les chiffres dits "arabes" en Occident, vers l'an 1000.
Vincent de Beauvais, frère dominicain, dans son livre "Speculum Doctrinale" (livre XVI) a exposé la théorie des nombres et des opérations avec des chiffres "arabes" au XIII siècle.
Guido d'Arezzo, moine bénédictin de l'abbaye de Pomposa au XI Siècle
, théoricien en musicologie, utilisait les chiffres arabes dans son traité "l'art de compter sur la table couverte de poudre" (1028).

Le mathématicien italien Leonardo Fibonacci (auteur de la célèbre suite de Fibonacci) utilisait les chiffres arabes au début du XIII siècle.

On peut multiplier les exemples, ces religieux et savants n'ont pas été excommuniés parce qu'ils utilisaient des chiffres "arabes". On voit bien là le jeu de manipulation de Morad Hamza dans le but d'isoler la communauté musulmane, en instaurant dans l'inconscient collectif des Fidèles, le mépris et le rejet de la communauté chrétienne.

"Si tu mets une grosse barbe, et tu jettes le Code Civil par terre, là tu vas passer sur toutes les chaînes. A la limite, si tu mets une barbe, ils te payent. Ils te donnent de l'argent, tu appuies (écrases) le Code Civil, pour que tu te fasses arrêter, mais on te paye. Et il y a des gens qui sont payés pour ça. Si vous ne le saviez pas, je vous le dis. Il y a des gens qui sont payés pour cracher sur le Code Civil, comme si en étant Musulman, on devrait cracher sur le Code Civil. Qui a dit ça ? On veut nous habiller avec des habits qui ne nous vont pas. Et on ment sur les Musulmans, et vous le savez. On nous taille des costumes sur mesure."
[09:37]
conférence de Morad Hamza, "Une France Islamique, une France Gréco-Arabe" à la Mosquée d'Arles (hard-copy)

"Vous les aimez, vous faîtes comme eux, vous fêtez Noël. Vous achetez le chapon, mais ils ne vous aiment pas. Eux, ils n'achètent pas le mouton de l'Aïd. Nous on achète le chapon et la dinde, donc on fête Noël quand le 25 décembre arrive, mais eux ils n'achètent pas le mouton."
[2:57]

"Les gens qui ont fait des caricatures du Prophète Mohamed, il y a des gens derrière. Et tout le monde les connaît. Les gens qui ont fait les caricatures, il y a des gens derrière qui les poussent et qui leur demandent de faire ceci."
[8:08]

conférence de Morad Hamza "réponse aux caricatures de Charlie Hebdo et de Innocence of Muslims" à la Mosquée d'Arles (hard-copy)

Provoquer l'animosité envers les non-musulmans : "vous les aimez, mais eux, ils ne vous aiment pas". On retrouve dans ces extraits de conférences le délire paranoïaque de persécution assez classique diffusé par les prédicateurs Musulmans, le Code Civil brûlé par des islamistes à Limoges, les caricatures du Prophète Mohamed font partie d'une manipulation, un complot mondial orchestré contre les Musulmans, mené par "des gens cachés derrière qui les poussent à faire ceci", des gens "qui ne vous aiment pas".

 

Hervé Schiavetti, maire communiste d'Arles, laisse proliférer le fondamentalisme islamique dans sa commune : les femmes adultères seront-elles fouettées en place publique dans vingt ou trente ans ? Les responsables de la Mosquée Rahma d'Arles favorisent-ils l'installation d'un climat de tolérance et de respect entre communautés ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 5 janvier 2014

21/12/2013

Les responsables de la Mosquée de Quimper : « Toute femme qui s’est mariée sans l’accord de son tuteur, alors son mariage est nul »

Quimper, ville du Finistère en Bretagne compte plus de 90 000 habitants, elle est surnommée la capitale traditionnelle de la Cornouaille, de tradition catholique. Relativement épargnée par l'islamistation par rapport au reste du pays, l'ouest de la France rattrape progressivement son retard.

Par exemple, la ville de Nantes compte maintenant deux grandes Mosquées, la Mosquée Ar-Rhama et la Mosquée Assalam. Toutes deux diffusant un Islam fondamentaliste, une propagande contraire aux valeurs occidentales de la République Française.

On peut citer aussi la Mosquée de Brest, et son imam Rachid Abou Houdeyfa, très courtisé par les associations islamiques, qui parcourt la France pour expliquer aux Musulmanes que ce qui donne de la valeur à une femme, c'est son hijab (voile islamique recouvrant tout le corps et les cheveux sauf le visage), que ce voile est obligatoire, car il la protège des perversions du monde occidental.

La municipalité de Quimper a permis l'édification d'un lieu de Culte Musulman, la Mosquée de Quimper située au 55 rue Paul Borrossi.

La Grande Mosquée de Quimper

Quelle ligne idéologique suivent les responsables de la Mosquée ? L'association musulmane de Quimper met à disposition de la communauté une page Facebook (hard-copy) informant les Fidèles sur les évènements à venir, afin de leur prodiguer les meilleurs conseils et sermons pour devenir de parfaits Musulmans.

Sur la page Facebook, les responsables de la Mosquée mettent en avant les prédications de l'imam de la Mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa, une référence "spirituelle", un extrait de sa conférence sur le voile islamique "3 minutes pour te convaincre de mettre le hijab" en ligne sur la page Facebook, en gras italique ci-dessous (hard-copy) :

"Allah t'a ordonné de porter le hijab."

"Le hijab est la pudeur de la femme."

"Allah te l'a ordonné, ne l'oublie pas et vis avec."

"Le hijab est une protection contre les ruses des gens mauvais, c'est eux qui veulent abuser d'elle sans aucun droit."

"Il n'appartient pas à un Croyant ou une Croyante une fois qu'Allah et son Messager ont décidé d'une chose, d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir."

Rachid Houdeyfa dans ce sermon enflammé, martèle que le hijab, voile couvrant entièrement le corps et les cheveux sauf le visage de la femme, est une obligation coranique. Il exhorte les Musulmanes à le porter car seul Allah dirige et décide.

Le 3 août 2013, les responsables de la Mosquée de Quimper ont même le privilège de recevoir Rachid Houdeyfa pour une conférence devant les Fidèles.


L'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa en conférence à la Mosquée de Quimper le 3 août 2013
(hard-copy)

Le port du voile obligatoire est un principe fondamental de la Charia, la Loi islamique, défendue par les responsables de la Mosquée. Poursuivons en analysant la doctrine diffusée sur la page Facebook :

"Toute femme qui s'est mariée sans l'accord de son tuteur, alors son mariage est nul" (hard-copy)

Dans les principes de la Charia, les Musulmanes n'ont pas la liberté de choisir leur mari, il faut l'accord du tuteur (père, frère ou oncle, un membre masculin de la famille faisant office d'autorité), pour qu'elle ait l'autorisation de quitter sa famille et partir vivre avec son époux. La femme Musulmane reste un être aux libertés limitées, sous le contrôle des hommes. On est en droit de s'alarmer : cet endoctrinement est-il enseigné à la jeunesse Musulmane bretonne fréquentant assidûment la Mosquée de Quimper ?

Les responsables de la Mosquée de Quimper se basent par ailleurs sur les hadiths, textes sacrés de l'Islam racontant la vie du Prophète Mohamed et la voie à suivre pour tout bon Musulman respectueux des principes islamiques, pour diffuser des propos à caractère homophobe (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

Les personnes qui se travestissent sont des êtres maudits : quelles réactions cela peut-il engendrer de la part des Musulmans fréquentant cette Mosquée, vis à vis de ces personnes ?

Cet Islam vous paraît-il en accord avec les principes républicains d'Égalité, de Liberté et de Fraternité ?

"Le XXIe siècle doit être le siècle de la «Sainte Alliance» entre un judaïsme respecté, un christianisme laïcisé, un Islam démocratisé. La France a connu un grand mouvement démocrate-chrétien, avec des Marc Sangnier, le Sillon, la Jeune République. Il nous faut le même mouvement musulman-démocrate. Il ne s’agit pas d’en faire un parti comme il y a 60 ans mais d’en épouser l’esprit et l’évolution. C’est un enjeu essentiel dont dépend en partie l’apaisement du siècle qui vient de commencer."
Bernard Poignant, maire socialiste de Quimper - lettre d'information de Bernard Poignant n°8 - août 2010

Peut-être Bernard Poignant devrait d'abord commencer à s'informer de ce qui de passe dans sa ville de Quimper, pour amorcer une discussion sur une réforme de l'Islam ?

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 21 décembre 2013