Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2015

Politique et stratégies du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) dans les Mosquées et les institutions pour détruire l’identité française et islamiser le territoire

"Islam mine l'Europe" est un des premiers média à avoir démasqué dès 2011, les véritables objectifs du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) en dévoilant les intentions de son porte-parole Marwan Muhammad, dans une conférence donnée à la Mosquée d'Orly :

"L’Islam est un mode de vie global. L’Islam dicte la façon dont on se comporte avec nos épouses, avec nos voisins, avec l’environnement, avec nos collègues, comment on fait les affaires, comment on va à la guerre, quand est-ce qu’on défend."
[...]
"Qui a le droit de nous dire si c’est réaliste ou pas ? Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays Musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’Identité Française."

« Il faut constituer des dispositifs alternatifs, c’est-à-dire que si l’école est discriminante, alors il faut des écoles qui soient inclusives, si le système économique nous rejette, alors il faut trouver des alternatives, oui, mais cette démarche là peut causer du tort dans le sens où on va se faire notre petite zone démarquée, on sera bien à l’intérieur de cette bulle, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans la bulle, ils vivront la discrimination de toute manière. »

"L’idée de communautarisme est beaucoup moins taboue en Angleterre ou aux États-Unis.
Des Musulmans, des Juifs, des Hindous qui sont victimes de discriminations, qu’est-ce qu’ils font ? Cette ville a une grosse proportion de Musulmans, on va investir dedans, construire des collèges et des lycées Musulmans et on va se faire des résidences, des salles de sport, des piscines, où majoritairement on sera des Musulmans, tout ça c’est très bien, tout le monde vit une espèce de vie islamique idyllique dans un contexte Occidental, mais ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer dans cette ville, ils vivent la même violence et la même discrimination qu’avant."
Conférence de Marwan Muhammad à la Mosquée Assalam de Nantes en 2012

Marwan Muhammad veut construire des écoles islamiques, des institutions où ils seront "majoritairement Musulmans". Un État dans l'État.

Pour connaître plus précisément l'idéologie que veut imposer le CCIF dans cet État musulman, il suffit de décrypter les prédicateurs et idéologues invités par cette association, porteurs des valeurs islamiques qu'il faudrait promouvoir et défendre contre les "islamophobes". Ci-dessous, présentation de quelques "pointures" du mouvement CCIF :

 

Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF (à gauche), en conférence avec l'imam misogyne et antioccidental de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa

 

Le président du CCIF, Samy Debah, présente Rachid Houdeyfa invité du dîner annuel du CCIF en mai 2014 : "C'est un personnage public de grande qualité, de grande renommée, qu'Allah le préserve, je vous demande de l'applaudir"


« Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
[05:04]
Rachid Houdeyfa, donne sa vision de la femme dans une conférence « 30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab »


Rachid Houdeyfa endoctrine les enfants Musulmans dans une école coranique, en leur interdisant de jouer des instruments de musique : « ceux qui chantent seront transformés en singes et en porcs »

 

   

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget, prédicateur invité par le CCIF, est un théologien fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

 

Le CCIF fait la promotion de l’imam de la Mosquée d’Aubervilliers Hassen Bounamcha (hard-copy) surnommé « l’ami Hassen », qui explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur, qu'une femme "n'a pas le droit de tomber amoureuse". Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe."

 

Le président du CCIF, Samy Debah, a signé le 17 septembre 2015 une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine (CRCM) dirigé par Amine Nedji (hard-copy), prédicateur fondamentaliste marocain de la Mosquée de Tomblaine-Nancy. Amine Nejdi considère sur son site internet officiel, qu'une femme qui ne porte pas de voile islamique incite à la perversion, une saleté qui attire les mouches. Il explique également que le combat armé contre les mécréants, le Jihad Islamique, est une nécessité contre les personnes hostiles à l'Islam.

Samy Debah, président du CCIF (à droite), signe une convention de partenariat avec le Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine dirigé par l'islamiste radical marocain Amine Nejdi le 17 septembre 2015

 

Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France, est régulièrement invité par les responsables du CCIF pour donner des conférences, (ici au dîner annuel du CCIF le 31 mai 2015) (Là, à la Mosquée du Havre le 17 novembre 2012). Lors des élections législatives de 2012, Nabil Ennasri a appelé les Musulmans à « faire tomber Manuel Valls », l’« ami Éternel d’Israël ». Il développe également une propagande politique antioccidentale, et antifrançaise.

Le CCIF et Marwan Muhammad sont associés avec Tariq Ramadan, le prédicateur proche des Frères Musulmans


Dans ses conférences, Tariq Ramadan refuse la mixité homme/femme, un Musulman n'a pas le droit de regarder une femme en maillot de bain dans une piscine.

Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès.
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure (hard-copy), dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français.

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l’organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l’émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l’ex-chanteur Cat Stevens converti à l’Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Dans ses ouvrages, Tariq Ramadan expose sa solution pour lutter contre la décadence de l'Europe Occidentale : construire un État Islamique sous la charia dirigé par un imam :

« Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
(page 36)
« La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
(page 35) « De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
(page 38)

"Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.
Le président de la nation est donc choisi par la communauté (hommes et femmes doivent avoir le droit de participer à ce choix). Comme n’importe quel président lié par la constitution de son pays, il se doit de respecter les principes de références islamiques et en cela, il en est le garant devant le Conseil de la shûra (et devant le peuple) à qui il doit rendre compte de sa politique générale et de celle de ses ministres. C’est très exactement ce que faisait Abou Bakr et Omar, et c’est bien en ce sens que s’articulent, dans les sociétés modernes, les instances exécutives et législatives."

(page 97)
« Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible.»
(page 93)
Tariq Ramadan - "Islam - le face à face des civilisations"


Le prédicateur Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, associé au CCIF, compare les Juifs à des "serpents, une race de vipères" dans une conférence donnée devant des centaines de Musulmans à Bruxelles le 1er mai 2004

Hani Ramadan, directeur du centre islamique de Genève, dans ses ouvrages et conférences, explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Houria Bouteldja, invitée par le CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy), est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » en lutte contre le sionisme et l'occident; typiquement, quelques extraits de l’idéologie véhiculée par ce parti politique, que l'on peut lire sur son site internet officiel :


Houria Bouteldja, invitée au dîner du CCIF le 23 mai 2014, apparaît en couverture du livre "nique la France", un manifeste raciste contre la France et les Français

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

Le CCIF est par ailleurs associé à l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »


Le CCIF est associé à l'UOIF, l'organisation politique des Frères Musulmans en France, son ex-président Ahmed Jaballah, fut invité au dîner du CCIF le 23 mai 2014 (hard-copy)

Ahmed Jaballah et le prédicateur antisémite égyptien mentor des Frères Musulmans, Youssef Al Qaradawi (au centre) à Saint-Denis en 2007

L'objectif du CCIF porté par ses prédicateurs est clair : détruire l'identité française issue des racines gréco-latine, romaine et de la spiritualité du judéo-christianisme, pour la remplacer par une identité musulmane, misogyne, intolérante ayant pour objectif :
- le rejet des traditions millénaires faisant partie de la culture occidentale comme les arts et la musique (Hildegarde Von Bingen, Palestrina, Bach, Mozart, Brahms, Schubert, Verdi, Vivaldi, Chopin...), la musique étant considérée comme "la voix de Satan" par les théologiens du CCIF
- l'obligation pour les femmes de porter le voile islamique et d'obéir à leur mari
- la promotion des discours antisémites et antioccidentaux
- l'élimination de la pluralité démocratique pour la remplacer par un État Islamique sous la charia.


Comment faire progresser l'islamisation de la société française et imposer les valeurs sacrées diffusées par ces prédicateurs ?
La stratégie pour arriver à transformer la France en état islamique, passe tout d'abord par une propagande dans les termes même du language employé, dérivés de la novlangue, concept inventé par George Orwell dans son roman "1984", décrivant un monde totalitaire. Le procédé consiste à inventer ou redéfinir certains mots du langage afin d'atteindre un objectif déterminé, pour interdire de penser et d'agir.
Le meilleur exemple est le slogan du CCIF, en-tête de la page Facebook officielle :


La novlangue employée par le CCIF, pour interdire de penser et d'agir :
"L'islamophobie n'est pas une opinion, c'est un délit !"

Le terme même d'"islamophobie" employé par le CCIF est assez polémique. La phobie veut dire avoir une peur déraisonnée de quelque chose, lié à une pathologie. Associé au mot Islam, cela voudrait alors dire avoir une peur irrationnelle de l'Islam.
Toute personne critiquant l'Islam se voit ainsi réduite à une personne malade nécessitant d'être internée en hôpital pour des soins psychiatriques.
Ce terme n'est pas approprié, l'Islam est une idéologie que l'on peut tout à fait critiquer rationnellement, comme n'importe quelle autre idéologie, (marxisme, capitalisme, mondialisme, communisme, nazisme, taoïsme, boudhisme, judaïsme, christianisme, protestantisme, hindousime, etc...).
Est-ce que sous prétexte de choquer les capitalistes et les communistes on ne doit plus critiquer le capitalisme, le communisme ? Les condamnera-t-on pour "capitalismophobie", ou "communismophobie" ?

La stratégie du CCIF consiste à menacer de poursuivre judiciairement toute critique de l'Islam en la transformant en attaque raciste et nazie contre les musulmans, ceci afin d'intimider, de museler l'opposition et permettre aux associations musulmanes de diffuser sans entraves la propagande islamique dans les Mosquées de France et les institutions françaises, en particulier le port du voile islamique sur les lieux de travail.

"Une décennie d'islamophobie institutionnalisée". Le CCIF considère le gouvernement français comme "islamophobe", car interdisant le port du voile islamique à l'école, donc hostile à l'Islam et aux Musulmans (hard-copy).



"L'islamophobie fait en sorte qu'à échéance de cinq ans, dix ans, quinze ans, ce qu'on a vu dans les années trente et quarante peut se reproduire en France.[...] Si vous êtes discriminé à l'entrée d'une école, à l'entrée d'une institution, quand vous passez des concours privés, quand vous allez à l'université, la loi est pour vous, servez-vous en, sinon on s'en servira contre vous. Donc déposez plainte, alertez le CCIF, allez en procès si nécessaire pour créer des précédents."
Au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) 2011 organisé par l'UOIF au Bourget, Marwan Muhammad demande aux Musulmans de porter plainte dès que une "discrimination" est constatée sur un lieu de travail ou à l'université sur le port d'un vêtement religieux, Ils seront soutenus par le CCIF. Sinon, Marwan Muhammad sous-entend que si les Musulmans se laissent faire, ils pourraient finir dans les chambres à gaz comme sous le IIIème Reich. De quoi éveiller des sentiments de haine contre les sociétés occidentales.

Pour arriver à ses fins, le CCIF dispose d'appuis politiques importants, comme le premier secrétaire du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, délinquant récidiviste condamné à cinq mois de prison en 2000 et six mois de prison en 2006.


Jean-Christophe Cambadélis a reçu une délégation de l'association d'extrême-droite islamique du CCIF le 1er juin 2015 rue Solférino. (hard-copy) (lien 1)

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 8 novembre 2015

25/10/2015

Les responsables de la Grande Mosquée de Versailles reçoivent le grand érudit antisémite Musulman Muhammad Al Nabulsi qui enseigne que : « l´homosexualité est porteuse de la peine de mort », « les Musulmans vaincront les Juifs »

Versailles, ville du département des Yvelines au sud-ouest de la banlieue parisienne, dispose depuis quelques années pour la communauté musulmane grandissante sur la commune, d'une Mosquée, avec salle de prière et école coranique, gérée par l'Association des Musulmans de Versailles (AMV) et son président Mohamed Ould Kherroubi.

Face à l'afflux toujours croissant de Fidèles Musulmans, des travaux de rénovation et d'agrandissement du lieu de culte ont été programmés de juillet 2012 à la fin de l'année 2013, comprenant l'achat d'une parcelle de terrain à la SNCF. Le député-maire de Versailles François de Mazières, et le préfet Erard Corbin de Mangoux font partie des invités représentant l'État français, venus inaugurer la fin des travaux de la Mosquée le 15 avril 2014.


Le projet d'extension de la Mosquée de Versailles, aujourd'hui terminé

Quelle orientation idéologique est adoptée par l'association islamique de Versailles ? Un Islam compatible, ouvert et tolérant avec les sociétés occidentales ?

Le 25 mai 2015, les responsables de la Grande Mosquée de Versailles ont le privilège de recevoir le très érudit théologien musulman syrien Muhammad Rateb Al-Nabulsi, maître de conférences à la faculté d’Education de l’Université de Damas de 1969 à 1999, professeur de jurisprudence islamique dans les mosquées de Damas, conférencier représentant l'État syrien dans diverses organisations islamiques internationales, et auteur de nombreux livres à succès sur l'Islam, autant dire une figure importante du monde musulman, excusez du peu.

Le grand érudit musulman syrien Muhammad Rateb Al-Nabulsi, invité par les responsables de la Mosquée de Versailles le 25 mai 2015 (hard-copy)

Muhammad Rateb Al-Nabulsi maintient un site internet officiel en arabe, anglais, français, espagnol et mandarin, une véritable encyclopédie des sciences islamiques permettant aux Musulmans du monde entier de parfaire leurs connaissances de l'Islam et des lois de la charia. Nabulsi répond sur son site aux questions envoyées par les Fidèles (hard-copy).

Il est préoccupant de constater qu'un des plus grand "savant" de la charia et du droit islamique soit invité par l'AMV pour éduquer les Musulmans de Versailles, alors qu'il faut préciser que cette doctrine a été déclarée incompatible avec les fondements des démocraties occidentales par un arrêté du 31 juillet 2001 de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), confirmé le 13 février 2003.

Pour se faire une idée de l'idéologie du docteur Muhammad Rateb Al-Nabulsi, un bref apercu de l'enseignement de la jurisprudence islamique sur le statut des femmes, que l'on peut lire intégralement sur son site internet, quelques extraits ci-dessous (hard-copy) :

"Lorsqu'Allah préconise dans Un Verset une règle sociale, que personne n'aille penser qu'il s'agit d'un point secondaire, puisqu'Allah dit: "Restez dans vos foyers" Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES): 33 La femme, qui garde son foyer, préserve un système social qui organise la vie et rend heureux hommes et femmes à la fois et dans les deux vies. La femme qui sort de chez elle, et fréquente les hommes, commet un grand préjudice, car ceux-ci, par intuition, vont tomber sous son charme."

"Il n'est guère nécessaire de vous mettre en garde, car vous ne l'ignorez pas, une femme parée qui travaille dehors et que les hommes rencontrent chaque jour et à chaque instant (sachant que les hommes sont de différents types) s'expose à des ennuis: certains hommes sont comme les loups, d'autres comme les renards, d'autres sont attirés par ce qu'ils ne possèdent pas;
il est normal pour eux de chercher à lui plaire, et elle de son côté va se sentir précieuse, et prendre conscience de sa beauté, par conséquent elle va traiter son mari de haut, gâter ses rapports avec lui, corrompre les relations existantes entre les hommes qu’elle rencontre et leurs épouses, occuper une place vacante que mérite davantage quelqu'un de célibataire qui se serait marié s'il avait trouvé un emploi."

"(et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jāhiliyah)) Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES): 33
Pourquoi Allah a-t-Il associé cet ordre à cette interdiction ? En principe, la femme est tenue de garder sa demeure. Le Prophète Mohammad ayant adressé la question à Sa fille Fatima:
((Chère fillette, qu'est-ce-que la femme a de mieux à faire?)) Et elle de répondre: « Éviter de regarder et de se montrer ». ((La Salat de la femme dans sa chambre est meilleure à celle qui est accomplie chez elle, et sa salât dans son dortoir est meilleure à celle qui est accomplie dans sa chambre)) Sunan Abû Dawood d’après Abdullah
L'habitat comprend toutes les pièces avec la cour et le préau, alors que le coin consacré à la femme se limite à une seule pièce. Sa salât dans sa chambre est préférable à celle qu'elle accomplit chez elle, au cas où il y aurait deux pièces, une pièce intérieure et la deuxième donnant sur la cour, il est préférable pour elle de se retirer dans la pièce arrière car la femme est un ensemble de charmes, y compris sa voix, ses gestes, et sa démarche."

"La femme non musulmane se pare pour plaire aux hommes qui ne lui sont non seulement d'aucun lien de parenté, mais n’ont aucun droit de voir ses charmes, ce qui provoque la discorde des époux, ou rend la relation des jeunes gens avec Allah troublée, ou alors pourrit les rapports sociaux."

Le Djilbab doit couvrir tout le corps de la femme de la tête aux pieds, il lui est autorisé de découvrir un seul œil

(Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles.)

Coran 33 Al Ahzāb (LES COALISES) 59.
Existe-t-il aujourd’hui une femme qui ne laisse pas paraître son visage à tout le monde? A savoir que personne n'ose adresser la parole dans la rue, à une femme portant un voile quel que soit le degré de sa débauche, ni la provoquer, ni la décrire, ni la blesser, car elle est protégée par son voile.
Si elle fait apparaître son visage qui est à l'origine de son attrait, cela va inciter les hommes à articuler des commentaires particuliers, s'ils s'en retiennent, ils vont alors cacher dans leur for intérieur ce qui n'est point bénéfique, par contre s'ils fixent la femme et trouvent sa physionomie affreuse, ils vont prononcer des termes qui rendront la femme complexe, c'est pour cette raison, qu'Allah Exalté Soit-Il dit:

(Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.)"

"Une femme qui sort de chez elle aromatisée, est pareille à celle qui commet la fornication, j'ai entendu Le Prophète dire: "Allah n'accepte La Salât de la part d'une femme parfumée qui se dirige à la Mosquée, jusqu'à ce qu'elle rentre et se lave"

D'après Muhammad Rateb Al-Nabulsi, une femme musulmane doit porter le Djilbab, un voile qui couvre intégralement le corps de la femme. Elle doit éviter de sortir de la maison, ne pas se faire belle et se parfumer, car c'est "comme si elle commettait la fornication", elle doit se contenter de rester dans son foyer afin de se préserver et de se "protéger" des vices et turpitudes venant du monde occidental. Elle devient ainsi propriété intégrante de son mari.

Musulmanes militant à Oran en Algérie le 7 mars 2015, en haïk, voile traditionnel du Maghreb, afin de préserver les moeurs islamiques et la pudeur de la femme : le visage, les parties du corps féminin (cheveux, taille, hanches, cou, nuque, jambes, décolleté) ne doivent pas être dévoilés aux hommes, car incitant à la "fornication".

Muhammad Rateb Al-Nabulsi défend également les combattants du Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles, qui est d'après lui une nécessité afin d'éviter que les Musulmans ne tombent dans "leur volonté, leur culture, et leurs vices". Une société non-musulmane conduit nécessairement à la décadence, et doit être combattue par la force armée. Ci-dessous, extrait d'un article toujours tiré du site internet de Al-Nabulsi sur la guerre sainte (hard-copy) :

"L'imposition du Jihad aux musulmans et ses objectifs:
Quand le musulman choisit la paix à leur manière, telle de la soumission, d'humiliation, et de mise en œuvre des détails les plus précis, s'il se met en silence, ils le violeront plus tard, et s'il parle, ils le tueront, ils prennent tout de nous sans rien donner, cela est le concept de paix chez eux, et l'alternative est le Jihad dans le sentier d'Allah, c'est ce qui est indiqué dans le deuxième verset:

((Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre)) [Sourate: Al-Anfâl: Le Butin:60]
Ce qui exige que le combat est un devoir, c'est la lutte éternelle entre le vrai et le mal entre le bien et le mal, donc: il faut que nous nous préparons pour nos ennemis les armes disponibles, et si nous ne faisons pas cela nous serons au fond du fond, nous verrons nos femmes violées, nos terres occupées, notre génération humiliée, et nos argents pillés, ils nous imposent leur volonté et leur culture et leurs vices, c'est pourquoi la suppression de la préparation de ce que nous avons de force de la religion, est la cause de la faiblesse des musulmans."


Combattants du Jihad islamique à Gaza, l'armée du Prophète Mohamed, la guerre sainte contre les Infidèles est une nécessité d'après Muhammad Rateb Al-Nabulsi pour préserver les Musulmans de "l'humiliation et de la soumission" imposées par les mécréants.

 

Le 28 avril 2011, sur Al Aqsa TV, la chaîne de télévision de l'organisation terroriste du Hamas, Muhammad Rateb Al Nabulsi déclare devant des centaines de milliers de téléspectateurs que :




"L´homosexualité implique un endroit répugnant, et ne génère pas de descendance. L´homosexualité mène à la destruction de l´homosexuel. C´est pourquoi, mes frères, l´homosexualité est porteuse de la peine de mort."

Muhammad Rateb Al Nabulsi développe à l'échelle internationale sa haine des Juifs, tirée des sourates du Coran. Un extrait d'un de ses articles, ci-dessous (hard-copy1) (hard-copy2):

"Il est connu qu’aujourd’hui, les médias de la planète sont aux mains d’Israël, ainsi que la plus grande partie des finances, des institutions bancaires, de l’économie mondiale et de la majorité des grandes universités."

"Le Noble Coran et la Tradition annoncent avec certitude dans des textes sans équivoque que les musulmans vaincront les juifs. Dieu Tout Puissant a dit:

« … Et la prédiction fut accomplie. (5) Ensuite Nous vous donnâmes la revanche sur eux, et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants, et Nous fîmes de vous un peuple plus nombreux. (6) Si vous faites le bien, vous le faites à vous-même ; et si vous faites le mal, vous le faites à vous-même également. Lorsque vint la dernière (prédiction)..."

"Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines."

Pensez-vous que cet enseignement théologique de la jurisprudence islamique est adapté à nos sociétés occidentales ? Tout aussi problématique, est-il dispensé aux jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée de Versailles ?

 

Il est également inquiétant de constater les liens étroits entre l'AMV et l'organisation politique des Frères Musulmans.


Les dirigeants de la Mosquée de Versailles soutiennent en effet sur la page officielle de la Mosquée l'ex-président égyptien déchu Mohamed Morsi
, membre de la confrérie des Frères Musulmans. Sa condamnation serait injuste, et l'association islamique accuse la France de complicité avec les nouvelles instances égyptiennes, en vendant des avions Rafale au dirigeant Al-Sissi (hard-copy).
Les responsables de la Mosquée ont apparemment choisi leur camp.

Les responsables de l'AMV invitent également des prédicateurs de l'Institut Européen des Sciences Humaines (IESH), institut de l'UOIF, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre q’une immense Madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution de la République.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

La Mosquée a par exemple reçu le cheikh Larabi Becheri, directeur des études de l'IESH de Château-Chinon, ce prédicateur a par exemple participé au Rassemblement Annuel des Musulmans de France au Bourget (RAMF) organisé par l'UOIF en compagnie de prédicateurs fondamentalistes antisémites, antisionistes et antioccidentaux comme Hani Ramadan, Abdellah Benmansour, Safwat Hijazi, Hassan Iquioussen, entre autres du 2 au 5 avril 2010. (aperçu des prédications de ces "théologiens", sur ce lien)


Le cheikh El Arabi Becheri reçu à la Mosquée de Versailles le 22 juin 2014
. Il est le directeur des Études à l'IESH de Château-Chinon, officine de l'organisation politique antisioniste des Frères Musulmans en France.

 

Valérie Pécresse, ministre du budget sous Nicolas Sarkozy et candidate aux élections régionales de 2015 sur l'Ile-de-France, proche des milieux radicaux d'extrême-droite islamique comme l'UAM 93, est également en relation avec l'Association des Musulmans de Versailles, elle fut invitée à la Mosquée pour une réunion de travail en mai 2014.

 


"Il faudra du temps pour aménager des Mosquées en nombre suffisant, il faudra des financements importants, il faudra tenir compte des règles de la construction et de l'urbanisme, il faudra aussi faire en sorte que ces lieux de prière s'inscrivent dans nos traditions architecturales, notre Histoire, et nos paysages urbains."

[13:53]
Discours lors de l'inauguration de la Mosquée de Versailles par le préfet des Yvelines Erard Corbin de Mangoux (photo du bas), accompagné du député-maire (LR) François de Mazières (photo au-dessus), le 15 avril 2014.

Les élites politiques locales contribuent à l'enracinement dans la communauté musulmane de l'idéologie des Frères Musulmans en permettant la venue de prédicateurs antisionistes et antisémites au coeur de la commune de Versailles.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 octobre 2015

12/10/2015

L’imam misogyne, antisioniste, antioccidental et négationniste Hassan Iquioussen, théologien de référence et invité par les responsables de la Grande Mosquée de Limoges

Limoges est une commune du centre-ouest de la France du département de la Haute-Vienne (87). Progressivement, au cours des trois dernières decennies, l'immigration musulmane s'est fait une place dans la région du Limousin, en particulier à Limoges. L'Association des Musulmans de Limoges pour la Fraternité (AMLF) a vu le jour, afin de structurer et satisfaire la communauté musulmane, en mettant en place le projet de construction d'une Grande Mosquée et d'une école coranique. Les travaux du complexe islamique débutent en 2001, la Mosquée accueille ses premiers Fidèles en 2007.

La Grande Mosquée de Limoges et son minaret, peut accueillir 800 Musulmans, son école coranique endoctrine 400 enfants tous les week-end.


La prière de l’Aïd a rassemblé un peu plus de 3 000 personnes au Parc des Expositions de la ville de Limoges le 17 juillet 2015.

Quelle type de doctrine est enseignée aux Fidèles réguliers de la Mosquée, et aux jeunes enfants de l'école coranique ? Le respect, la Fraternité, la Tolérance ?

C'est malheureusement loin d'être le cas car l'AMLF est une association de l'Islam Radical proche de l'UOIF, la branche politique des Frères Musulmans en France. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

L'AMLF relaye sur sa page Facebook officielle, les conférences données par "Havre de Savoir", association fondamentaliste islamique du Havre, antioccidentale et antisioniste qui veut imposer la charia.

Le mentor et prédicateur antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi, est une référence théologique pour les responsables de la Grande Mosquée de Limoges (hard-copy). Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

 

L'ex-président de l'UOIF, Hajj Thami Breze, invité par les responsables politiques de la Grande Mosquée de Limoges le 25 avril 2015 (hard-copy)


L'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans voulant appliquer la charia, est légitimisée par Hajj Thami Breze

Par ailleurs, sur la page Facebook officielle de la Grande Mosquée de Limoges, on trouve des dizaines de vidéos de prédications de l'imam Hassan Iquioussen (hard-copy). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.



Le 17 octobre 2009, le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen est invité par l'AMLF à donner une conférence sur Limoges.

L'AMLF reprend la propagande violemment antisioniste développée par Hassan Iquioussen, important ainsi le conflit israélo-palestinien en France. Quelques extraits de conférences que l'on peut écouter en intégralité sur la page Facebook de la Grande Mosquée de Limoges :

"Ce qui s'est passé à Gaza pendant ces vacances, c'est du nazisme, l'épuration ethnique, l'extermination, le génocide." [03:14] "Le sionisme est une religion qui a pour objectif de dominer, c'est du racisme." "Le sionisme qui veut l'extermination du peuple palestinien, nous sommes contre."
[05:46]
Hassan Iquioussen - conférence devant des Fidèles Musulmans sur le conflit israélo-palestinien après les représailles d'Israël contre le lancement de centaines de roquettes à partir de la bande de Gaza, pendant l'été 2014, reprise intégralement par les responsables de la Mosquée de Limoges (hard-copy).

Pour Hassan Iquioussen, le programme mis en place par Hitler et Heydrich pendant la deuxième guerre mondiale afin d’exterminer la population Juive de la planète, plus de six millions de femmes, enfants, vieillards liquidés, assassinés et jetés dans les chambres à gaz à l’échelle industrielle en mois de cinq ans, est mis sur le même plan que la riposte israélienne face aux tirs de roquettes du Hamas à l’été 2014.
Il faut rappeler que depuis la création de l’état d’Israël en 1948 jusqu’à aujourd’hui, la population de la bande de Gaza a été multipliée par six en passant de 250 000 à 1 500 000 habitants. S’il y a eu génocide à Gaza, il est plutôt raté ! L’imam développe ainsi auprès des Fidèles Musulmans, une véritable propagande d’incitation à la haine du sionisme et d’Israël, considéré comme un état nazi.

Pour affermir la croyance des Musulmans, Hassan Iquioussen utilise assez souvent dans ses conférences l'Histoire, développant une vision unilatérale : les Musulmans sont des victimes éternelles de persécutions chrétiennes et sionistes. Cela permet ainsi de justiifer auprès des Fidèles le rejet du monde occidental, et d'isoler ainsi la communauté musulmane du reste de la société française.

Hassan Iquioussen justifie dans sa conférence les jihad islamiques en Europe : "c'est pour apporter la paix et la justice contre les tyrans Chrétiens"

"Si le projet de l'Islam était d'imposer la religion aux non-musulmans par la force, alors les non-musulmans auraient disparu de la sphère géographique musulmane, dès les premiers temps. Comment expliquer que les Musulmans sont restés 809 années en tant que force politique, militaire, culturelle, en Andalousie, avec des Juifs et des Chrétiens ?"
[01:23]
"En vérité, l'Occident a une capacité incroyable de jeter la patate chaude chez celui qu'il considère comme son ennemi. Puisque l'Occident, l'Europe vont commettre le crime contre l'Humanité, l'Inquisition, vous entendez ? contre les Musulmans, mais aussi contre les autres peuplades, pour se justifier ou plutôt pour gagner du temps en accusant l'autre de péchés que lui même a fait. Il accuse les Musulmans d'être des conquérants, des envahisseurs, qui font le Jihad, c'est-à_dire la guerre sainte, comme ils l'appellent.
Non, les Musulmans n'ont jamais fait de guerre Sainte, au sens chrétien du terme, c'est-à-dire dominer les autres et imposer sa religion ou l'éliminer s'il refuse."
"Notre message est un message libérateur, salvateur, la preuve, quand les Musulmans vont arriver en Égypte, ils vont libérer les Chrétiens coptes qui étaient dominés par leurs cousins Chrétiens romains, et les coptes, quand ils vont voir la justice des Musulmans, vont se convertir à l'Islam en majorité, une minorité restera chrétienne et existe toujours aujourd'hui, après 1400 ans."
[05:08]
"On ne peut pas parler de conquêtes en vérité au sens occidental du terme, car la conquête signifie pour nous occidentaux l'invasion, la domination, l'exploitation, l'élimination. Quand les Musulmans vont arriver en Andalousie, vous savez ce qu'ils vont faire ? Ils vont détrure les obstacles.
Quels étaient les obstacles à l'époque ? Les puissants qui dominaient, les politiques et les religieux qui faisaient de 90% du peuple, le tiers-état, des esclaves que l'on exploitait."
[08:10]
"En 1492, les Chrétiens vont massacrer les Juifs et les Musulmans et les expulser. On n'a pas de leçons à recevoir de personnes qui veulent nous coller une étiquette de terroriste, islamiste."
Conférence de Hassan Iquioussen sur les conquêtes musulmanes, et reprise intégralement par les responsables de la Mosquée de Limoges (hard-copy)

Afin de décrédibiliser l'Occident devant les Fidèles Musulmans, Hassan Iquioussen utilise comme vecteur de propagande une vision biaisée et manichéenne de l'Histoire : les Musulmans seraient des justiciers qui viendraient libérer les peuples asservis par des tyrans oppresseurs Chrétiens sur les territoires européens, et leur offrir une religion de paix et de tolérance. Hassan Iquioussen oppose la civilisation islamique soi-disant pilotée par une religion de sagesse, à la barbarie sanguinaire des Chrétiens occidentaux.

Ce prédicateur devrait relire le Coran, en particulier la sourate VIII "le butin" (al-anfal), décrivant les conditions de partage des prises de guerre soutirées aux populations locales conquises et asservies par les conquérants musulmans, la réduction en esclavage de populations, et même la décapitation des hommes de la tribu juive Banu Qurayza, entre 600 et 900 Juifs car refusant de se soumettre, après la bataille des Coalisés.

"Et ton Seigneur révéla aux Anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts."
Le Coran - le Butin - 5:12

"Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent."
Le Coran - le Butin - 5:39

"Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le vôtre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés."
Le Coran - le Butin - 5:60

Hassan Iquioussen devrait également relire le Sahih Boukhari, série d'ouvrages rapportant les faits et gestes (hadiths) considérés comme authentiques (sahih) du Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, que l'on peut trouver dans toute bonne Mosquée qui se respecte et dans n'importe quelle librairie islamique (largement disponible en banlieue parisienne).

Le chapitre le "combat pour la cause de Dieu" du Tome IV du Sahih Boukhari rapporte sur près de 200 pages (p80 à p265), la guerre sainte, le Jihad islamique, les campagnes militaires menées par le Prophète Mohamed, et toute la propagande idéologique permettant d'haranguer les Musulmans contre ses ennemis.

Il est impossible de donner une liste exhaustive des massacres, pillages, meurtres, réduction de populations en esclavage, réalisés par les conquérants musulmans imitant le Prophète Mohamed ("le beau modèle") au cours des siècles sur les différents continents africain, européen, asiatique et au moyen-orient. Je vous invite pour plus d'informations à vous reporter aux ouvrages sur l'Histoire du Jihad islamique, on peut citer, parmi des centaines d'autres :
- "Crucified Again" de Raymond Ibrahim
- "Jihad" de Paul Fregosi
- "Esclaves chrétiens, maîtres musulmans" de Robert C. Davis
- "Le génocide voilé", de Tidiane N'Diaye
- "Islamic jihad" de M.A. Khan
- "Les chrétientés d'Orient" de Bat Ye'or
- "Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia" du professeur d'Histoire Simon Barton
- "Captifs en Barbarie" de Giles Milton

Les témoignages de ces ouvrages décrivent, à partir de documents historiques de sources chrétiennes, juives ou musulmanes, les humiliations subies par les peuples sous domination islamique.

Les Croisades, même si elles ont connu des dérives par la suite, visaient essentiellement à défendre les populations chrétiennes d'Orient persécutées et soumises à l'esclavage, et protéger les terres chrétiennes contre la formation des califats islamiques, comme en témoigne le Pape Urbain II :
"En effet, comme la plupart d'entre vous le savent déjà, un peuple venu de Perse, les Turcs, a envahi leur pays. Ils se sont avancés jusqu'à la mer Méditerranée et plus précisément jusqu'à ce qu'on appelle le Bras Saint-Georges. Dans le pays de Romanie, ils s'étendent continuellement au détriment des terres des chrétiens, après avoir vaincu ceux-ci à sept reprises en leur faisant la guerre.
Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises ; ils saccagent le royaume de Dieu.
Si vous demeuriez encore quelque temps sans rien faire, les fidèles de Dieu seraient encore plus largement victimes de cette invasion."
Le pape Urbain II lors du concile de Clermont le 27 novembre 1095 justifiant la première Croisade.

"Dhikr Bilad Al-Andalus", est un document arabe du XIVème siècle qui relate les nombreuses campagnes militaires menées par le calife Al-Mansour en Espagne, et donne une place importante aux nombreuses femmes et enfants capturés par le hajib (chef religieux vérifiant la bonne application de la charia).
Lors de la mise à sac et de la prise de Barcelone en 985, plus de 70 000 femmes et enfants furent mis en captivité et réduits en esclavage. A Zamora, en 981, plus de 40 000 femmes. A Pampelune, 18 000 femmes. De véritables razzia organisées, visant à noyauter et décimer des familles entières parmi les populations chrétiennes.
"Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia" de Simon Barton - p35

Suite à la campagne dévastatrice menée par le calife Al-Mansour sur la province de León en 988, la nonne Flora raconte dans un document conservé aux archives du monastère de Santiago daté du 28 décembre 1023, comment toutes les nonnes du monastère Sainte-Christine furent capturées et emmenées de force, sauf la mère de Flora, ce qui a fait de cette dernière une rescapée.
On voit dans sa manière de relater les faits à l'époque, que la conquête islamique n'avait rien de véritablement pacifique :

"Sur le compte des péchés des Chrétiens, le peuple sarrazin, graine des ismaélites, a envahi toutes les provinces de l'Occident en ordre de bataille pour dévorer la terre, et frapper partout avec l'épée, afin de ramener des captifs; le serpent leur a donné la victoire. Et ils ont abattu les villes, détruit les murs, nous ont foulé aux pieds, ils ont rasé les cités, décapité les hommes, et il n'y a pas une ville, un village, ou un château ayant survécu à cette dévastation."
archives "El monasterio de Santiago de León" vol. VI p238, documents regroupés par María del Pilar Yáñez Cifuentes (repris aussi par Simon Barton dans "Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia" p36")

On est là bien loin de la vision d'un Islam idyllique, pacifique et libérateur amené par les Musulmans comme veut le faire croire Hassan Iquioussen devant ses fidèles Musulmans.

Ibn Hawqal dans les années 970 rapporte dans son ouvrage "configuration de la terre", la vie en société des esclaves Chrétiens européens exportés de Al-Andalus vers les califats en Afrique.


Festivités traditionnelles annuelles de "Las Cantaderas" dans la province de León au nord-ouest de l'Espagne, commémorant depuis plusieurs siècles, la libération en 844 par le roi des Asturies Ramiro I des populations soumises à la charia, aux lois islamiques liberticides qui obligeaient les Chrétiens à payer un tribut : chaque année, 100 filles (doncellas) devaient être cédées comme esclaves aux harems des califes musulmans de Cordoue, dont celui de Abd-Al-Rahman I (756-788)

huile sur toile de Giulio Rosati (1858-1917) "choisissant sa favorite" - Un riche marchand Musulman choisissant sa favorite dans son harem


"Moros y Cristianos", fêtes nationales célébrées depuis des siècles dans plusieurs provinces espagnoles (sur la vidéo à Elda, province d'Alicante, du 28 mai au 1er juin 2015) commémorant la victoire des Chrétiens sur les Musulmans, la "Reconquista" de leur territoire contre les califats islamiques oppresseurs.

L'idéologie islamique est profondément axée sur la conquête et l'asservissement des peuples de gré, (conversion ou soumission au statut de "dhimmi", une protection offerte contre un tribut, sous différents pactes) ou de force (exécution, persécution), Après s'être rendues aux autorités musulmanes, pour rester en vie et ne pas risquer d'être persécutées, les populations chrétiennes et juives devaient signer un pacte de soumission. Le plus célèbre d'entre eux est le "pacte d'umar" imposé par un des premiers califes de l'Islam après la mort du Prophète Mohamed, qui servira de modèle aux différents califats jusqu'au milieu du XIXème siècle.

Typiquement, quelques exemples de conditions que devaient respecter les minorités religieuses chrétiennes et juives soumises à ce pacte :

  • Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.
  • Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l'hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.
  • Nous ne donnerons asile, ni dans nos églises ni dans nos demeures, à aucun espion.
  • Nous ne cacherons rien aux Musulmans qui soit de nature à leur nuire.
  • Nous n'enseignerons pas le Coran à nos enfants.
  • Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n'empêcherons aucun de nos parents d'embrasser l'Islam, si telle est sa volonté.
  • Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu'ils voudront s'asseoir.
  • Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.
  • Nous ne ferons point usage de leur parler; nous ne prendrons pas leurs noms.
  • Nous ne monterons point sur des selles.
  • Nous ne ceindrons pas l'épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d'arme et n'en porterons point sur nous.
  • Nous ne ferons point graver nos cachets en caractères arabes.
  • Nous ne vendrons point de boissons fermentées.
  • Nous nous tondrons le devant de la tête.
  • etc....

Pas véritablement un pacte de "libération des peuples" comme veut le faire croire Hassan Iquioussen dans ses conférences.

-

C'est Napoléon qui abolira le statut de dhimmi en Égypte en 1798 lors de ses conquêtes en Afrique et en Orient.
"J’ai reçu, Citoyen, la lettre que m’a écrite la nation copte. Je me ferai toujours un plaisir de la protéger. Désormais elle ne sera plus avilie, et, lorsque les circonstances le permettront, ce que je prévois ne pas être éloigné, je lui accorderai le droit d’exercer son culte publiquement, comme il est d’usage en Europe, en suivant chacun sa croyance.
Je punirai sévèrement les villages qui, dans les différentes révoltes, ont assassiné des Coptes. Dès aujourd’hui vous pourrez leur annoncer que je leur permets de porter des armes, de monter sur des mules ou des chevaux, de porter des turbans et de s’habiller à la manière qui peut leur convenir."
extrait de la lettre de Napoléon (illustration de droite) adressée au premier Intendant général Copte Mu’allem Jirjis Al-Jawhari (illustration de gauche), le 7 décembre 1798, abolissant le statut de dhimmi en Égypte.

 


L'AMLF sous l'autorité de Hassan Izzaoui, recteur de la Grande Mosquée de Limoges, utilise le lieu de Culte pour développer une propagande violemment antioccidentale et antisioniste.

Quel avenir pour les Musulmans fréquentant la Grande Mosquée et l'école coranique de Limoges ? Pensez-vous que les centaines d'enfants soumis à la propagande islamique et à l'idéologie développée par les responsables de l'AMLF, seront bien intégrés dans la société française ?

Durant son long mandat (1990-2014), le maire socialiste Alain Rodet n'a jamais pris la moindre mesure pour empêcher les fondamentalistes de l'organisation politique AMLF proche des Frères Musulmans de s'enraciner à Limoges, condamnant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 octobre 2015

19/09/2015

Les responsables de la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil invitent Béchir Ben Hassen, le prédicateur tunisien qui incite les Musulmans à tuer les caricaturistes du Prophète Mohamed

Montreuil, ville de Seine-Saint-Denis, est surnommée la « seconde ville malienne au monde après Bamako », en effet, plus de 10% de la population de la commune est d'origine malienne. La ville est également connue pour l'implantation de l'Islam fondamentaliste depuis plus de deux décennies, 11 lieux de culte islamique sont répertoriés, et plus de 30% de sa population est de confession musulmane.

Par exemple, le tissu associatif "Une école pour toutes et pour tous" lié à l'Islam Radical, organisait des manifestations et des rassemblements hostile à la France et contre la loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l'école.

Pendant des années, diverses pressions ont été exercées par une partie de la communauté musulmane de Montreuil, bloquant les trottoirs et la circulation par les prières de rue en particulier, afin de bénéficier de nouveaux lieux de culte.
Ces manifestations de prosélytisme ont le don d'agacer les habitants de Montreuil. Extrait d'un compte-rendu d’un Conseil de Quartier du Bas-Montreuil, tenu le 9 novembre 2009 sur les nuisances de la Mosquée située rue Édouard Vaillant :
"Les prières du vendredi après midi viennent de s’adjoindre l’aide d’une sono particulièrement puissante. Le niveau sonore du prêche est tel qu’il s’entend bien au-delà de la piscine, et pousse l’intrusion dans l’intérieur des habitations. Ce prêche est débité en arabe, dans une exaltation qui « chauffe » la foule des fidèles. Ajoutons que la prière effectuée sur le trottoir est telle, qu’elle bourre le passage des piétons sur une grande longueur.
Les autres cultes ne sont pas si envahissants. La vie est difficile le vendredi dans la rue Édouard Vaillant. Les clients du marché s’ajoutent aux pratiquants de la mosquée pour bloquer toute circulation. Comment les cars scolaires peuvent-ils passer le vendredi pour aller à la piscine ? Quand y aura-t-il une autre mosquée dans Montreuil pour désengorger celle-ci ?"

Prières de rue islamique à Montreuil en 2010. Prosélytisme religieux qui forcera les élus de EELV à concevoir le projet de la Grande Mosquée al-Oumma de Montreuil, tenue par des fondamentalistes musulmans.

Pendant plusieurs années, la ville a été administrée par une municipalité EELV dirigée par Dominique Voynet (jusqu'en 2014), qui a personnellement participé à l'implantation de l'Islam Radical sur Montreuil.


Dominique Voynet a par exemple nommé une Musulmane en hijab, Malika Latrèche, comme responsable du Service Médiation de la ville de Montreuil le 22 mars 2008.

Malika Latrèche milite pour le port du voile islamique au travail. Dans son livre "Les filles voilées parlent" co-écrit avec Ismahane Chouder et Pierre Tevanian, elle décrit la vie de Musulmanes qui se disent humiliées et rejetées par les français car leur refusant le droit d'aller travailler avec leur voile islamique.


Manifestation à Montreuil de femmes musulmanes pour la défense du port du voile islamique

Les femmes musulmanes voilées seraient donc les victimes des méchants employeurs, harceleurs, racistes et "islamophobes", responsables de leur mal être. Ce serait donc les traditions et les moeurs françaises, qui contraignent les Musulmanes à retirer le voile islamique pour aller travailler, qui devraient donc maintenant s'adapter à la culture islamique et à la charia !

Dominique Voynet et d'autres élus vont également organiser l'islamisation de la ville en permettant l'édification d'une grande Mosquée au moyen de la souscription d'un bail emphytéotique concédé à la Fédération cultuelle des associations musulmanes de Montreuil.
Une élue du Mouvement National Républicain (MNR) a déposé un recours contre cette démarche en invoquant les principes de la loi de 1905 de séparation de Culte et de l'État, mais mal lui en pris...le 3 juillet 2008, elle a été condamnée par la Cour administrative d'appel de Versailles à verser 1000 euros à la commune !

Avec le feu vert des autorités judiciaires, le dépôt du permis de construire du complexe islamique a été déposé en décembre 2006 par l'association islamique, et Dominique Voynet a inauguré la pose de la première pierre de l'édifice le 4 juillet 2009.

La Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil d'une surface de 1 090 m², pouvant accueillir 1 400 fidèles ( 1 050 hommes et 350 femmes ), est pleinement opérationnelle depuis 2010.

 
Fidèles Musulmans célébrant l'aïd-el-Fitr à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil en 2014

Qu'enseigne-t-on dans ce lieu de Culte ?

Aucun contrôle ne semble être effectué quant à la tenue des prèches dans la Mosquée la plus influente sur la communauté musulmane de Montreuil, qui accueille des fondamentalistes musulmans irrespectueux des valeurs, moeurs et traditions de la France.

On constate par exemple que l'imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou Anas, donne des conférences dans le lieu de Culte. Les 21 juillet 2013 (hard-copy) et 31 mai 2013 (hard-copy), il était à la Grande Mosquée al-Oumma de Montreuil.
Nader Abou Anas, est un prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, qui invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ». Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leurs femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil : «la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison. »

Encore un véritable guide spirituel favorable à l'intégration des femmes musulmanes dans la société occidentale, grâce à la religion de "Paix et Tolérance", qui les traite comme de vulgaires objets soumis aux hommes ?

Béchir Ben Hassen était présent le 21 mars 2015 à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil.

Ses positions politiques sont très proches de celles du leader des Frères Musulmans en Tunisie, Rashed Ghannouchi, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia à long terme.
Béchir Ben Hassen rejette tout ce qui n’est pas islamique, et bien évidemment les sociétés laïques.
En Tunisie, Béchir Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ». Le 4 juin 2012, le tribunal de grande instance de Créteil a lancé un mandat d’arrêt international contre Béchir Ben Hassen, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française restée à Villiers-sur-Marne, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol.

Le prédicateur a été remis aux autorités françaises fin 2013. Relâché depuis, il organise maintenant des conférences dans les Mosquées sur tout le territoire français pour prêcher « la Bonne Parole », et endoctriner les Musulmans à sa propagande islamique.


Le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen reçu le 21 mars 2015 à la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil. Ses prèches sont uniquement délivrés en langue arabe
(hard-copy).


« Même des personnes aveugles qui ont perdu la vue ont vengé l’honneur de leur Prophète ! Par conséquent, la punition pour quiconque insulte le Prophète Mohamed est la mort. Il devra être puni en étant exécuté ! Cette exécution est approuvée par de nombreux versets du Coran, par la Sunnah et par un consensus de nos érudits du passé. »
Béchir Ben Hassen justifie les attentats contre les caricaturistes de Charlie Hebdo dans une conférence, publiée le 10 janvier 2015 sur Internet.

Un prédicateur formateur de Musulmans aux attentats terroristes.

"Nous sommes enfin réunis, élus, responsables associatifs et cultuels, habitants des quartiers environnants, pour célébrer le lancement des travaux de la future Mosquée montreuilloise ; une Mosquée longuement attendue. Je devine votre soulagement et votre bonheur. Et votre détermination aussi. Une détermination que nous partageons tous, Mr Osman le sait : il n’y aura pas de troisième pose de la 1ère pierre, cette fois-ci, c’est la bonne ! Vraiment."
Extrait du discours d'inauguration lors de la pose de la première pierre de la Grande Mosquée Al-Oumma de Montreuil, par le maire d'EELV Dominique Voynet, le 4 juillet 2009 (hard-copy).
L'Islam Radical misogyne et intolérant, enraciné à Montreuil en partie par des élus EELV.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 19 septembre 2015

07/09/2015

Le combat du maire FN Cyril Nauth contre la construction d’une Mosquée et l’enracinement de l’Islam Radical misogyne, complotiste, antisioniste et intolérant à Mantes-la-Ville

Mantes-la-Ville et Mantes-la-Jolie sont deux villes limitrophes de la banlieue ouest parisienne du département des Yvelines (78), bastions de l'Islam Radical.
En effet, les responsables de la Mosquée de Mantes-la-Jolie furent parmi les premiers à manifester dès les années 1990, pour le retrait de la "circulaire Bayrou", qui visait à interdire le port des signes religieux ostentatoires à l'école. Le directeur de la Grande Mosquée de Mantes-la-Jolie Driss Ichou, avait à l'époque même fait retirer sa fille de l'école publique.


Manifestation de la communauté musulmane de Mantes-la-Jolie le 10 octobre 1994, contre la "circulaire Bayrou" visant à interdire aux jeunes filles le port du voile islamique dans les écoles publiques. L'Islam Radical connaît une implentation historique à Mantes-la-Jolie.

Par ailleurs, L'influence de l'Islam wahhabite est avéré dans la politique de la Mosquée, les saoudiens sont les principaux bailleurs de fonds du lieu de Culte.
Dans la doctrine wahhabite préchée par les saoudiens, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition politique, un véritable système fascisant.
Parmi les chatiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prèches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).

Les responsables de la Mosquée de Mantes-la-Jolie invitent régulièrement le prédicateur Hassan Iquioussen pour venir y donner des conférences. Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.


-


Le prédicateur antioccidental, misogyne, antisioniste et négationiste Hassan Iquioussen invité à donner des conférences à la Mosquée de Mantes-la-Jolie (lien 1) (lien 2)

La Grande Mosquée de Mantes-la-Jolie et son minaret de 18 mètres. Un des principaux bastions de l'Islam Radical misogyne, antioccidental et complotiste du département des Yvelines.

Dans la ville limitrophe de Mantes-la-Ville, la principale association musulmane est créée il y a une vingtaine d'années, l'Association des Musulmans de Mantes-la-Ville Sud (AMMS), qui dispose d'une salle de prière.
Sur la page Facebook de l'association islamique, on constate que l'imam de la Mosquée radicale de Oissel, Abdellatif Hmito, est régulièrement invité par les responsables de l'AMMS pour endoctriner les Musulmans de Mantes-la-Ville.
Il est inquiétant de constater qu'un prédicateur d'une Mosquée préchant une vision de l'Islam totalitaire, antichrétienne (le Christianisme est en effet considéré comme une fausse religion par les responsables de la Mosquée de Oissel) antisémite et antioccidentale, militant pour la polygamie, soit en relation étroite avec la principale association islamique de Mantes-la-Ville.




L'imam de la Mosquée radicale de Oissel Abdellatif Hmito, invité à donner des sermons à la Mosquée de Mantes-la-Ville (salle de prière)

"Je rentre du boulot, je vais rejoindre mes copains au bistrot, je m'assois avec eux, bien sûr, je ne bois pas, je prends un café, je prends une limonade, mais eux, ils sont en train de picoler à côté, ils sont en train de regarder les femmes à côté, mais c'est pas grave ! Puis, petit à petit, l'âme s'habitue à ce genre d'ambiance. Plus on s'habitue, plus on franchît un pas supplémentaire.
Pour la prière, c'est l'heure de la prière et tu ne lèves pas. Parce que tu penses que la reculer, c'est pas très grave, on n'est pas à une demi-heure près. Et puis après, tu la fais au dernier moment. Et puis après, tu penses que tu peux la regrouper avec la suivante. Petit à petit, tu as minimisé l'ampleur de ces petits trucs, mais ils se sont accumulés. Et quand ils s'accumulent, ils mettent une grande distance entre toi et Allah."

[21:53]
Conférence sur "les limites religieuses" de Abdellatif Hmito le 23 janvier 2015 à la Mosquée de Oissel

Pour Abdelatif Hmito, il est inconcevable que l'on puisse s'asseoir à une table en terrasse pour prendre un apéritif et regarder passer les jolies filles. C'est s'écarter de la Voie d'Allah et son Messager et rejoindre la Mécréance.
Le prédicateur veut construire une société où hommes et femmes seraient séparés, interdire les cafés et brasseries qui font le charme de Paris, des grandes villes et des petits villages de France.

L'objectif du prédicateur est clair : endoctriner et orienter les Fidèles Musulmans pour construire une société islamique sous la Charia, loin de l'identité occidentale.

Par ailleurs, sur la page Facebook officielle de l'association islamique de Mantes-la-Ville, les responsables de la Mosquée font la promotion du prédicateur politique antisioniste Hassan Iquioussen déjà présenté ci-dessus, donnant des conférences à la Mosquée voisine de Mantes-la-Jolie (hard-copy).

L'AMMS de Mantes-la-Ville s'associe également avec Abou Omar, le prédicateur et imam de la Mosquée de Puteaux. Abou Omar parcourt les plus grandes Mosquées de la banlieue parisienne pour y précher sa doctrine complotiste, antioccidentale, à caractère antisémite.

L'imam Abou Omar régulièrement invité par les responsables de la Mosquée de Mantes-la-Ville, a déclaré dans une conférence "La jeunesse dans le Coran" donnée à la Mosquée de Villeneuve-la-Garenne, que Nicolas Sarkozy voulait expulser tous les Musulmans du pays.

Il est inquiétant de constater que des imams de l'islam radical misogyne et intolérant aient ainsi un pied à terre à Mantes-la-Ville.

Pour transformer Mantes-la-Ville en terre d'Islam, les responsables de l'association ont vu grand : un projet de construction d'une Mosquée est en cours sur un terrain, pour pallier aux manques d'espaces dans les locaux actuels devenus trop exigus pour permettre l'accueil de tous les Fidèles Musulmans.

La superficie de ce nouveau complexe islamique sera de 827m2 sur deux étages et pourra accueillir 900 Fidèles, l'édifice sera constitué principalement de deux salles de prière et une bibliothèque. Le coût total du projet est estimé à 800 000 euros, les Dons sont recueillis auprès des Fidèles, principalement sur le site officiel de la future Mosquée.

Fraîchement élu à Mantes-la-Ville, le maire FN Cyril Nauth essaie par tous les moyens de résoudre la situation en tentant de stopper l'implantation de l'Islam Radical qui a prospéré grace au laxisme de l'ancien maire socialiste Monique Brochot.

Cyril Nauth réclame la restitution des locaux actuels du lieu de culte musulman, en assignant l'associaton islamique en justice en août 2014 en référé au tribunal de grande instance de Versailles. Échec : Cyril Nauth a été condamné en Février 2015 à verser une indemnité de 2000 euros à l'association islamique ! Ou quand la justice française collabore à l'enracinement de l'Islam Radical en France.

Rappelons simplement à nos instances judiciaires les lois françaises :
"Toute association fondée sur une cause ou en vue d'un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l'intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet."
loi 1901 - article 3

"Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte."
loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État) - article 26

« Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile. »
loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État) - article 35

Cyril Nauth a tenté également de préempter le terrain de la future Mosquée pour y établir un poste de police. Là encore, peine perdue, sa décision est suspendue par une décision du tribunal de Versailles du 20 août 2015. Les islamistes ont maintenant toutes les cartes sur table pour poursuivre leur projet de construction de Mosquée.

 

Il est important de saluer le travail et le combat du maire FN Cyril Nauth, un patriote, qui loin de se laisser influencer par les calculs électoralistes comme la plupart des élus UMP et PS, pense à la préservation de l'identité de la ville, de sa culture et de son Histoire, face à la poussée de l'Islam Radical véhiculée par une association d'islamistes intolérants et misogynes sur Mantes-la-Ville.


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 7 septembre 2015

25/08/2015

Les organisateurs du « salon musulman du Val d’Oise » de Pontoise invitent des prédicateurs de l’Islam Radical misogyne, antioccidental et antisémite avec entre autres Éric Younous : « le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs »

L'Islam s'enracine lentement mais sûrement sur le territoire français, en particulier dans les régions d'île-de-France. Le Val d'Oise n'est pas épargné, plusieurs Mosquées ont été construites ces 20 dernières années. On peut par exemple mentionner les Mosquées de l'Islam fondamentaliste d'Argenteuil, de Sannois, de Montigny-les-Cormeilles, ou encore de Cergy (inaugurée par Manuel Valls).

La ville de Pontoise est également gangrénée depuis plusieurs années par l'Islam Radical, en particulier à travers les prédicateurs de la Mosquée Masjid de Pontoise, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le "collectif Cheikh Yassine", et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l'extermination des Juifs.


Le "collectif Cheikh Yassine", organisation islamiste antisioniste, et son leader politique Abdelhakim Sefrioui, infiltrés dans la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, incitent les Musulmans à la révolte : "ils sont tous allés se prosterner devant leur maître, le dîner du CRIF !"

Depuis 2012, les organisateurs de differentes associations musulmanes organisent également le "salon musulman du Val d'Oise" au parc des expositions de Pontoise, avec comme invités, des prédicateurs fondamentalistes musulmans.
Les 12 et 13 septembre 2015, voici un aperçu des prestigieux invités pour cette nouvelle édition (hard-copy):

580779MosquePontoise2islamistes2.png

Les prédicateurs fondamentalistes misogynes, intolérants, antioccidentaux Musulmans invités au "salon musulman du Val d'Oise" les 12 et 13 septembre 2015 : Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Éric Younous, Hatim Abou Abdillah

On peut citer l'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa. ci-dessous, un aperçu de sa vision des femmes :


"Le hijab c'est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur, et si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l'utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l'Enfer."
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, dans sa conférence "30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab"

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Pour l'imam, une femme qui ne porte pas le voile islamique est une femme sans honneur, sans aucune pudeur et négligée. Mesdames, si un jour vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et s'il détourne le regard, vous saurez pourquoi !

Le prédicateur implante dans l'inconscient collectif des ses Fidèles Musulmans que la femme de type occidental est un vulgaire objet, sans moralité, infériorisée par rapport à la femme voilée musulmane, pure, chaste et soumise.

 

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».
Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leur femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur au "salon musulman du Val d'Oise" :"la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison."

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

 

 

Le théologien Musulman Mehdi Kabir, prédicateur sulfureux, qui considère les femmes comme étant à l'origine de tous les vices : alcool, musique, argent, drogue, est également invité au salon musulman du Val d'Oise.

 Voici comment Mehdi Kabir considère les mangeurs de porc :


"celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d'un porc. C'est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n'ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu'il viendra un temps où Allah transformera certains êtres humains en singes et en porcs."

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Un Message de Tolérance et de Fraternité ?

L'invité Hatim Abou Abdillah, fervent défenseur de la cause "féminine musulmane", est au "salon musulman du Val d'Oise."


Hatim Abou Abdillah, imam de la Mosquée as Salam de Maisons-Alfort, prédicateur dans plusieurs Mosquées de banlieues et au "salon musulman du Val d'Oise", endoctrine les Fidèles à la haine des femmes non voilées et parfumées.

"Le Prophète nous dit : "des femmes, bien qu'habillées, seront nues. Ta soeur, ma soeur, ta mère, ma mère, et nos soeurs en général, celles qui font vitrines de leur corps dans la rue. Où est la jalousie envers nos femmes ?
Le Prophète a dit : "trois personnes auxquelles Allah n'adressera pas la parole, ton Seigneur ne te parlera même pas le jour de la Résurrection, Allah ne te purifiera pas. elles auront un châtiment atroce. Et le Prophète a cité parmi ces trois personnes : celui qui n'a pas de pudeur envers ces femmes, regardez l'état de nos soeurs, regardez comment nos mères marchent dans la rue ! Après ça, peut-on se considérer comme des hommes ? Tu vois un mari, un homme, avec sa barbe, marcher à côté de sa fille !
Le Prophète a dit : "des femmes bien qu'habillées seront nues, elles n'entreront pas au Paradis, ni même sentiront l'odeur du Paradis. Maudissez-les, car elles sont maudites ! Maudissez-les, car elles sont maudites ! Est-ce ma parole d'extrêmiste ? Est-ce ma parole d'islamiste, de fanatique, d'intégriste, ou est-ce la parole de ton Prophète ?
Il n'y a pas une femme qui se parfume, et sort dans la rue pour que les hommes sentent son odeur, sans qu'elle soit considérée auprès de son Seigneur comme une fornicatrice, fornicatrice, fornicatrice !"

[01:37]

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Le fait de se rendre belle en portant des vêtements légers et se parfumer pour s'embellir est considéré par Hatim Abou Abdillah comme une perversion, une provocation, qui fait d'une femme une fornicatrice, une prostituée pour dire les choses crûment. Comment se fait-il que Hatim Abou Abdillah continue de diffuser sa propagande dans les plus grandes Mosquées de France ?
Que font les associations féministes, d'habitude si promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intervenir contre les "catho intégristes" ? Pourquoi ce silence devant ces prédicateurs Musulmans misogynes et intolérants ?

 

Autre invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise, le prédicateur Éric Younous, un français converti à l'Islam en 2001, formé à l'Islam Radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, autrement dit, une des branches les plus extrêmistes de la religion de "Paix et Tolérance", qui appelle à la haine des Chrétiens, des Juifs, et du monde Occidental, qui doit être conquis par les Musulmans.


Le prédicateur antisémite Éric Younous, invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise les 12 et 13 septembre 2015

Voci un bref aperçu de l'idéologie développée par Éric Younous devant ses Fidèles :
"Accusé de toutes parts, et condamné au terme d'un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l'ouvrier de base n'ayant pas fait d'études, à l'homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n'ont aucune autorité à m'accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu'ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu'ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux."
[01:37]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane". (hard-copy)

Prèche assez classique de la mouvance de l'Islam radical wahhabite : Éric Younous explique aux Musulmans qu'ils vivent en France dans un pays hostile à l'Islam où ils sont continuellement persécutés, "insultés" et "traités comme des animaux". Si c'était le cas, pourquoi autant de Mosquées sont-elles construites en France, (2500 Mosquées construites sur le territoire français en moins de 30 ans) et pourquoi des milliers de Musulmans sont-ils prêts à mourir pour venir vivre dans ce pays ?
Le but de cette prédication est d'instaurer un climat de défiance envers les non-musulmans, souder ainsi la communauté musulmane, afin qu'elle ne se mélange pas avec des personnes qui leur sont soi-disant hostiles.
L'objectif étant de créer une génération de Musulmans soumise à un communautarisme militant, afin de pouvoir instaurer les lois de la Charia, très loin d'un Message d'Amour, de communion et de Fraternité entre les êtres humains et les peuples.

"L'organisation pour faire en sorte que l'Islam soit compris comme il se doit, c'est de l'action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C'est exactement l'inverse. Regardez Chabbat, qui est l'adoration la plus importante pour eux. Qu'est-ce qui caractérise le Chabbat ? C'est l'inaction. Et n'oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l'inaction."
[06:33]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane" à la Mosquée égyptienne de Stains, le 22 décembre 2014 (hard-copy)

Pour Éric Younous, les Juifs sont le peuple puni par Allah, peuple de l'inaction, alors que les Musulmans sont le peuple béni par Allah, le peuple de l'action.

Mais si on s'en réfère à la Bible :
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »

La Bible - Exode 20:8-11
Le jour de repos de la semaine, le Chabbat pour les Juifs, est un jour béni et sanctifié, et non pas une punition comme le prétend faussement Éric Younous afin de discréditer la communauté juive, qui serait donc méprisable, auprès des Fidèles Musulmans de Stains. Est-ce que ce type de prédication incite au vivre-ensemble, à la Fraternité ?
N'invite-t-il pas plutôt les Musulmans à détester les Juifs, et ainsi favoriser l'antisémitisme ?

Philippe Houillon, député-maire UMP de Pontoise, autorise tous les ans des prédicateurs antisémites, misogynes et intolérants de l'Islam fondamentaliste à venir endoctriner des centaines de Musulmans dans sa ville dans le cadre du "salon musulman du Val d'Oise".

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 août 2015

14/08/2015

L’Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s’installe au coeur du futur projet du centre islamique « Dar Al Iman » de Bagneux

Située dans la banlieue sud de Paris, Bagneux est une ville qui a connu une forte augmentation de la population immigrée ces trois dernières décennies, essentiellement arabo-musulmane.
Les responsables de la principale association islamique locale de Bagneux, l'Association de Bienfaisance de la Mosquée d'Omar du Sud des Hauts de Seine (ABMOSHS), constate depuis quelques années que sa Mosquée est trop petite pour accueillir le flux croissant de Fidèles Musulmans. Ils ont donc lancé un projet d'extension du lieu de Culte existant en prévoyant l'achat d'un bâtiment mitoyen.


La Mosquée de Bagneux

Fidèles Musulmans de Bagneux

Le projet "Dar Al Iman" est né, il permettra ainsi, sur une surface de plus de 2800 m2 répartie sur 3 niveaux, d'ajouter au complexe islamique en plus des salles de prières pour 3000 Fidèles, une école coranique capable de prendre en charge 1400 élèves Musulmans répartis dans 28 classes utilisant 4 salles de cours.


Le coût total du projet est estimé à 3 200 000 euros, la moitié des Dons a déjà été récoltée auprès des Fidèles.

En plein coeur de Bagneux, va donc se développer un grand centre islamique, qui deviendra le poumon de la ville sur le long terme.

Quel Islam est diffusé par les responsables de l'ABMOSHS ? Un message de tolérance, de respect, de don de soi, de Pardon et d'Humilité ?

Avec ce qui se passe au Moyen-Orient, on sait que l'enseignement de l'Islam est un sujet sensible, mais il semble qu'il n'y ait absolument aucun contrôle mené par les autorités locales afin de vérifier la compétence des prédicateurs venant précher à la Mosquée de Bagneux.


Le 21 février 2015, Houria Bouteldja est invitée par l'association islamique de Bagneux.

Houria Boutelja est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » et lutte contre le sionisme, typiquement, quelques extraits de l'idéologie véhiculée par ce parti politique, sur son site internet officiel :

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche."

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

Houria Bouteldja, invitée par l'association islamique de Bagneux, est connue et poursuivie judiciairement pour ses frasques et ses discours anti-français, elle apparaît en couverture du livre « Nique la France », édité par sa maison d'édition ZEP.

Que ce parti politique ait pignon sur rue pour l'ABMOSHS devrait alerter les autorités et la municipalité de Bagneux. Que fait madame le maire Marie-Hélène Amiable ? Houria Bouteldja et son idéologie de haine de la France, qui lutte contre une "Europe blanche", est-elle compétente pour endoctriner les Musulmans de Bagneux ?

On peut par ailleurs remarquer que l'association islamique de Bagneux est affiliée à l'organisation politique des Frères Musulmans en France, l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Les responsables de l'ABMOSHS tiennent chaque année un stand lors de la rencontre annuelle des Musulmans de France organisée au Bourget par l'UOIF (hard-copy).

Le stand de l'Association de Bienfaisance de la Mosquée d'Omar du Sud des Hauts de Seine de Bagneux lors du rassemblement annuel du Bourget organisé par l'UOIF en avril 2014, la branche de l'organisation politique des Frères Musulmans en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Des prédicateurs proche des Frères Musulmans sont invités à donner des conférences pour les Musulmans de l'association islamique de Bagneux.

Dans la même mouvance, le prédicateur Tariq Ramadan a donné une conférence le 3 février 2013 pour les Musulmans de l'association islamique de Bagneux.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.

 


"Nous sommes des pacificateurs, mais si vous cherchez la guerre, vous allez nous trouver. Ce n'est pas nous qui colonisons, si vous voulez coloniser, c'est vous les injustes, on est pour la justice, la seule justice dans l'Histoire, c'est la décolonisation, sortez d'ici. Vous ne voulez pas sortir ? Alors on va se lever. Mais on va se lever parce que vous ne voulez pas sortir. Les premiers à être injustes, c'est vous."
[28:46]
Extrait de la conférence de Tariq Ramadan donnée à Bagneux le 3 février 2013

Tariq Ramadan s'adresse à son auditoire comme s'ils n'était pas français. Il explique aux Fidèles Musulmans de Bagneux qu'ils vivent chez des colonisateurs, des injustes, qui "s'ils cherchent la guerre, ils vont nous trouver". La guerre ? Quelle guerre, contre qui ? Contre l'État français ? Les américains ? les occidentaux ? Les sionistes ?
Il y a toujours eux et nous, Tariq Ramadan ne considère jamais son auditoire comme intégré à la France, et s'ingénie ainsi à maintenir et amplifier un communautarisme militant. Ces discours politiques sont-ils adaptés à être diffusés à une communauté religieuse ?

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l'organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l'émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l'ex-chanteur Cat Stevens converti à l'Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Il est inquiétant de constater que des prédicateurs politiques antisionistes tels que Tariq Ramadan, ayant pour guide Youssef Al Qaradawi, qui appelle publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les télévisions du Monde arabo-musulman à l'extermination des Juifs, et dans ses ouvrages à liquider les homosexuels, des "êtres nocifs conduisant à la perte de l'humanité" d'après lui, soit invité à Bagneux pour donner des conférences.

Autre prédicateur de renom, proche des Frères Musulmans invité par l'association islamique de Bagneux, Hassan Iquioussen (hard-copy). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien
.


Le prédicateur politique antisioniste, antioccidental, misogyne et négationniste Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Bagneux en mai 2014

Autre prédicateur fondamentaliste, l'imam de la Mosquée de Puteaux, le Cheikh Abou Omar a été invité à donner une conférence le 10 août 2013 dans la Mosquée de Bagneux. (hard-copy)
L'imam Abou Omar est connu pour ses discours politiques à caractère antisémite et adepte de théories du complot contre les Musulmans organisées par les média et l'État Français.

Avec la création du centre culturel islamique, un climat d'antisémitisme, d'antisionisme s'enracinera durablement à Bagneux.


On se souvient de Ilan Halimi, un jeune Juif enlevé et torturé à mort dans une cave d'une cité HLM de Bagneux par une vingtaine de personnes en janvier 2006 simplement parce qu'il était Juif, donc forcément riche, cupide, tueur d'enfants palestiniens, et traité comme une bête par ses geôliers.
Le 2 mai 2015, sa plaque commémorative a été vandalisée. Preuve que l'antisémitisme est bien vivant à Bagneux, et n'est pas prêt de s'éteindre, avec la complicité du maire communiste Marie-Hélène Amiable laissant proliférer les prédicateurs fondamentalistes invités par l'ABMOSHS et son futur centre islamique qui formera des milliers de jeunes Musulmans aux préceptes de la Charia.

Marie-Hélène Amiable, pour s'attirer l'électorat musulman, n'hésite d'ailleurs pas à militer sur sa page Facebook pour la création d'un état palestinien (hard-copy).


Avec quel gouvernement ? Le Hamas qui appelle à tuer les Juifs ? Le Fatah, dont les dirigeants déclarent publiquement que jamais ils ne reconnaîtront un état Juif ? Mystère, elle ne le dit pas.

"En ce premier jour du Ramadan, je souhaite, au nom de la municipalité, à tous les musulmans de Bagneux que ce mois de jeûne apporte réflexion, apaisement et convivialité. Je formule le vœu qu’il soit l’occasion de favoriser des moments de rencontres et de dialogue avec les habitants."
Le 18 juin 2015, non seulement le maire communiste Marie-Hélène Amiable laisse s'enraciner l'Islam politique des prédicateurs fondamentalistes de l'association locale intolérante, antisioniste de Bagneux, mais se permet en plus de s'adresser directement à ces mêmes responsables pour leur souhaiter un bon Ramadan (hard-copy) !

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 14 août 2015