Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2016

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve collabore activement à la diffusion de l’idéologie antisémite soutenue par l’organisation terroriste des Frères Musulmans en France (UOIF)

Après les terribles attentats ayant bouleversés la France et la Belgique ces dernières semaines, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve veut contrer le terrorisme islamique, en accélérant le processus conduisant à bâtir un "Islam de France", c'est-à-dire un Islam épuré de tout appel à la haine et au meurtre contre les Juifs, les Chrétiens et les païens, qui rejetterait la juridiction islamique (Charia), et défendrait la laïcité, le vivre-ensemble, rendant ainsi l'Islam compatible avec la république.

Afin d'imposer cet idéal, Bernard Cazeneuve collabore avec les principales organisations islamiques, en particulier le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) présidé par le prédicateur marocain Anouar Kbibech, et l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la branche de l'organisation politique des Frères Musulmans en France dirigée par Amar Lasfar.

Bernard Cazeneuve applique-t-il la bonne stratégie ? Absolument pas, il suffit de constater que Anouar Kbibech est également le président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF), association avec laquelle il a oeuvré à la diffusion de l'Islam radical pendant des années sur le territoire français, en particulier sur la nord-est de la France.
Le RMF de Anouar Kbibech n'a rien de modéré, ni quoi que ce soit de compatible avec la république, ses prédicateurs sont des fondamentalistes Musulmans vecteurs de l'idéologie de l'Islam sunnite (rite malékite, salafiste et wahhabite essentiellement) qui rejettent les principes des démocraties occidentales.
Parmi les prédicateurs vedettes invités par l'organisation du RMF, on peut citer Amine Nejdi, l'imam de la Grande Mosquée de Tomblaine-Nancy, est aussi le vice-président du RMF, président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et membre du Conseil Européen des Oulémas Marocains (CEOM), qui prône sur son site Internet le Jihad islamique, combat armé contre ceux qui sont hostiles à l'Islam, ou encore Nader Abou Anas, qui interdit à la femme de sortir de la maison sans la permission de son mari.

Amine Nejdi (à gauche), est par ailleurs associé à l'organisation politique antioccidentale du Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF) et ses prédicateurs qui rejettent la culture occidentale, tel Rachid Houdeyfa, l'imam de la Mosquée de Brest, qui interdit aux enfants de jouer des instruments de musique, sinon, ils seront transformés en singes et en porcs.

Anouar Kbibech (à gauche) et le prédicateur fondamentaliste marocain Saïd Al Kamali (à droite), qui explique à ses Fidèles Musulmans que le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

Le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le Président du CFCM Anouar Kbibech durant une conférence de presse après une réunion de travail au Ministère de l'Interieur Place Beauvau a Paris, le 24 Novembre 2015. La principale association du dialogue pour "l'Islam de France" est un organisme fondamentaliste musulman qui vise sur le long terme, à la destruction de l'identité française.

L'autre grande instance islamique en relation avec le Ministère de l'Intérieur, l'UOIF, est présidée par Amar Lasfar, qui développe devant les média une rhétorique pleine de discours lénifiants de tolérance en faveur de la "laïcité et des valeurs de la république", mais derrière cette façade, sous le vernis, le reséau des associations afiliées à l'UOIF forme des prédicateurs qui endoctrinent des centaines de milliers de Musulmans à l'idéologie de l'Islam radical sunnite intolérant, misogyne, antioccidental et antisioniste qui sape progressivement l'identité culturelle traditionnelle et cultuelle de la France et des Français sur tout le territoire.

Sur les photos, Bernard Cazeneuve en réunion de travail avec Amar Lasfar (au centre) et les instances de l'UOIF le 21 mars 2016 au Ministère de l'Intérieur. Amar Lasfar et l'association des Frères Musulmans (UOIF), sont devenus en quelques années sous le gouvernement socialiste de Valls, des références incontournables du dialogue avec l'Islam.

Lors du 29ème congrès annuel de l’UOIF se tenant au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, tels Youssouf Al-Qaradawi et Safwat Hijazi qui expliquent, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al Nas-TV , TV Al-Aqsa, etc…) vouloir unifier la communauté musulmane afin de finir le travail de Adolf Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce rassemblement par le gouvernement de Nicolas Sarkozy.

Dans un communiqué de presse daté du 29 mars 2012 (hard-copy), Tariq Ramadan, idéologue de l'Islam politique contre la mixité sociale homme/femme et antisioniste, prend la défense des "savants Musulmans de renommée mondiale", les prédicateurs antisémites Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, interdits de séjour en France. L'UOIF a suivi, et dans un communiqué, a mis la pression sur le gouvernement Sarkozy pour autoriser ces précheurs de haine à venir endoctriner les Musulmans au Bourget.

Parmi les "savants" Musulmans antisémites, références idéologiques que l'UOIF et Tariq Ramadan ont défendu et essayé d'introduire au rassemblement du Bourget de 2012, on trouve :

- le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur Youssef Al Qaradawi :


« Au cours de l’Histoire, Allah a imposé des personnalités pour punir les Juifs de leur corruption. La dernière fois, ce fut par Hitler. bien qu’il ait un peu exagéré dans la manière de faire, il a fait en sorte de les remettre à leur place. C’était une punition Divine. Si Allah le veut, la prochaine fois, cela sera par la main des Croyants. »
[...]
« Pour conclure mon discours, je voudrais vous dire que la seule chose que je souhaite à l’approche de la fin de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité pour aller au pays du Jihad et de la résistance, même en fauteuil roulant, et je tuerai tous les ennemis d’Allah, les Juifs !"
sermon du cheikh Youssef Al Qaradawi sur la télévision Qatari Al-Jazeera, le 28 janvier 2009

 

- Mahmoud Al Masri, très suivi et respecté dans le monde musulman, anime une émission à la télévision égyptienne Al-Nas TV où il diffuse la « Parole de Paix Islamique » devant des millions de téléspectateurs, quelques extraits de ses émissions :

Le prédicateur antisémite Mahmoud Al-Masri est une référence théologique pour l'organisation de l'UOIF

"Aux jours du Prophète Mohamed, les Musulmans de Médine ont essayé de coexister avec les Juifs qui vivaient là-bas. Est-ce que cela a fonctionné ? Accords et traités ont été signés, mais les Juifs ont rompu les traités les uns après les autres. Ils ont trahi les Musulmans, comme c’est la coutume des Juifs en tout temps et en tout lieu.
Les Juifs resteront des Juifs, ils n’ont pas changé et ne changeront jamais. Comme avec les Accords de Camp David, même si vous signez des milliers de traités avec eux, ils ne seront jamais respectueux. Ils ont tué les Prophètes, et que sommes nous, nous Musulmans, comparés aux Prophètes ?"
Mahmoud Al Masri sur Al-Nas TV le 17 février 2012

"Les Protocoles des Sages de Sion, rédigés dans l’intention de corrompre les populations islamiques, incluent la corruption en distrayant les Musulmans par le football. Ils utilisent le football pour distraire les populations islamiques."
Mahmoud El Masri sur Al-Nas TV le 7 février 2012

 

- Safwat Hijazi, connu d'après l'UOIF "pour sa spiritualité et son discours pacifique" (hard-copy), est en fait depuis des décennies, un des prédicateurs vedette des Frères Musulmans, et un soutien inconditionnel de l'organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, dont la charte appelle explicitement à exterminer les Juifs, considérés comme de la vermine sur Terre.
On pouvait rencontrer Safwat HIjazi en train de donner des conférences à la Grande Mosquée d'Évry-Courcouronnes, gérée par le recteur et islamiste radical Khalil Merroun, décoré de la Légion d'Honneur par Manuel Valls.
Le prédicateur a lui-même déclaré publiquement le 4 janvier 2009 sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Nas TV qu'il était "antisémite et antisioniste".

"C'est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite, oui, je hais le sionisme. Oui, le jour du Jugement ne viendra pas tant que nous n'aurons pas combattu les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que vous les aimiez ou non."
[...]
"Oui, nous sommes les ennemis de ce peuple. Nous sommes les ennemis de tous ceux qui pillent notre pays et nos droits, et nous sommes les ennemis du gouvernement américain, et de tous ceux qui aident nos ennemis en tuant nos Frères, nous sommes les ennemis de tous ceux qui aident nos ennemis, l'Amérique et les autres, oui, nous les détestons, oui, nous leur sommes hostile.

Par Allah, seuls nos dirigeants nous empêchent de vous avoir. Par Allah, s'ils nous laissaient faire, nous vous dévorerions complètement, et nous vous mordrions avec nos dents. Nous n'attendrions pas d'avoir des armes et des munitions, si nos dirigeants nous laissaient faire, nous vous attraperions dans la rue, et nous vous dévorerions avec nos dents. Oui, vous êtes nos ennemis, et vous continuerez à être nos ennemis, jusqu'au jour où Jésus fils de Marie descendra sur Terre pour vous combattre et vous inviter à rejoindre l'Islam, la religion du Prophète Mohamed."

Interview de Safwat Hijazi sur la chaîne de télévision égyptienne Al Nas TV le 4 janvier 2009

“Etre tué pour nous, n’est rien. C’est ce que nous désirons et nous espérons. C’est devenir martyr, pour Allah. C’est la victoire d’Allah qui vient vers nous. C’est le Paradis avec la première goutte de sang du martyr.
[…]
Le Jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas combattu les Juifs. Les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah ! Il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».Vous êtes ceux qui préparent le terrain pour ceci, qui préparent le terrain pour le retour du Califat dans la Voie des Prophètes.”
Safwat Hijazi sur TV Al-Aqsa du Hamas le 31 décembre 2008

Les Juifs en particulier apprécieront "la spiritualité et le discours pacifique" de Safwat Hijazi, vantés par les responsables de l'UOIF.

 

- le prédicateur saoudien Mohamed Al Arifi :

Les responsables de l'UOIF ont tenté de faire venir le prédicateur antisémite saoudien Mohamed Al Arifi au RAMF du Bourget en 2013

« Des études ont montré qu’à Tel-Aviv et au pays des Palestiniens occupé par les Juifs, ils ont planté des arbres de Gharqad autour de leurs maisons, parce que le Prophète Mohamed a dit que lorsque les Musulmans combattront les Juifs, chaque arbre et chaque pierre dira : « Oh Musulman ! Serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi, viens et tue le ! ».
La seule exception est l’arbre de Gharqab qui est l’un des arbres des Juifs, et s’ils se cachent derrière, il ne révèlera pas leurs présences. D’après le témoignage de personnes qui l’ont vu de leurs propres yeux, plusieurs Juifs plantent des arbres de Gharqab autour de leurs maisons. Quand les combats commenceront, ils pourront se cacher derrière eux. »
Sermon du cheikh sahoudien Mohamed Al Arifi

« Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. Une d’entre elles est leur incapacité à supporter la confrontation. J’ai étudié l’Histoire des Juifs quand je donnais des cours de Religion. A travers toute l’Histoire des Juifs, je n’ai jamais étudié une bataille dans laquelle ils aient combattu l’ennemi de front. Pouvez-vous croire cela ? L’Histoire des Juifs démarre même plus tôt que celle de l’Islam, néanmoins, il n’y a pas une seule bataille où les Juifs aient combattu les Croyants face à face. Ils attaquent toujours à partir de fortifications ou de murs, que ce soit des barrières psychologiques ou physiques.
Ils vous combattent de derrière les murs.
Vous pouvez souvent constater que lorsque un Juif puissamment armé affronte trois ou quatre Palestiniens, il fuit, avec sa mitrailleuse à la main. Quoi ? Ils n’ont même pas le courage de tuer ? Non, ils ne l’ont pas. »
Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi – Télévision égyptienne – Al Nas TV – 6 février 2012

 

Autre meeting ayant récemment fait polémique, la 9e Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord (RAMN) organisée par Amar Lasfar et tenue à Lille le 7 février 2016.
Sous la pression du gouvernement, l'UOIF a dû déprogrammer la venue du prédicateur vedette Mohamed Rateb Al Nabulsi. Sur son site internet officiel http://nabulsi.com/, voici par exemple comment le prédicateur Mohamed Rateb Al-Nabulsi, conférencier qui fait partie des "universitaires qui ont fait leurs preuves" d'après Amar Lasfar, considère la communauté juive :

Le prédicateur antisémite et homophobe Mohamed Rateb Al Nabulsi, un "universitaire qui a fait ses preuves", d'après le président de l'UOIF Amar Lasfar

« Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines.

Un véritable appel à la haine gratuite contre les Juifs sur le site du "théologien" Musulman Mohamed Rateb Al Nabulsi.

 

On ne peut citer ici tous les prédicateurs, imams et conférenciers invités dans les rassemblements de l'UOIF, parmi les plus connus :

 

- Hassan Iquioussen est un des prédicateurs vedettes régulièrement invité par les instances de l'UOIF sur toute la France. Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

-

- Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud dont le recteur n'est autre que Amar Lasfar). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Hani Ramadan soutient également le Hamas, la branche armée des Frères Musulmans, qui dans sa charte prévoit l'éradication des Juifs.

Le meeting du 29 mars au 1er avril 2013 a rassemblé au Bourget « la crème » des conférenciers Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)

Est-ce avec les prédicateurs du CFCM et de l'UOIF que Bernard Cazeneuve compte construire un "Islam de France" promoteur de paix, de tolérance, de respect, et de fraternité entre les peuples ?
N'oriente-t-il pas plutôt vers le développement exponentiel du communautarisme, de la haine de l'Occident, de la France, des Français et des Juifs ? De la destruction de la culture, de la civilisation française et européenne millénaire sur le long terme ?


article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 2 avril 2016

26/03/2016

La Mosquée de Liévin, centre de diffusion de propagande islamiste misogyne, antioccidentale et antisioniste au coeur du Pas-de-Calais

Depuis un peu plus d'une vingtaine d'années, les prédicateurs des réseaux islamistes qui se sont implantés dans le nord de la France militent pour la destruction de l'identité française, en imposant progressivement l'application des lois de la Charia islamique (rejet de l'Occident, non mixité sociale homme/femme, adoption de l'abattage rituel halal finançant les Mosquées, menus spéciaux sans viande pour les Musulmans dans les cantines scolaires, tentatives d'interdiction de l'alcool et du porc et de la juridiction islamique, soumission des femmes,...).
L'implantation de l'idéologie islamique antioccidentale favorise l'enracinement local de filiales terroristes et jihadistes, entre la France et la Belgique.
Parmi ces réseaux islamistes, on peut citer :

- l'Union des Associations Musulmanes du Pas-de-Calais (UAM62), organisation déjà analysée par "Islam mine l'Europe" pour son radicalisme religieux diffusé dans plusieurs Mosquées de France (Béthune, Méricourt, Raismes, Lille,...).
- la Ligue islamique du nord dirigée par Amar Lasfar, le président de l'UOIF, longtemps soutenu par Martine Aubry.
- L’UOIF, qui gère maintenant plus de 250 associations islamiques en France, et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir politique islamiste totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
L'organisation des Frères Musulmans est classée comme terroriste par l'Égypte et l'Arabie Saoudite.


Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.


Dans une conférence à Lille, Amar Lasfar explique son plan en cinq phases pour islamiser la France, et la nécessité des prières de rue islamiques pour conquérir le territoire.

Pierre de Saintignon (à gauche), le maire socialiste de Lille Martine Aubry (à droite) et le représentant de l'organisation terroriste des Frères Musulmans en France, Amar Lasfar (au centre) lors de la fête de l'aïd-el-Kébir en 2007. Après l'avoir aidé à structurer et à enraciner les réseaux de l'Islam radical dans le nord de la France, Martine Aubry a pris ses distances avec Amar Lasfar.

On peut citer l'autre principale organisation islamiste de la région Nord, l'Union des Citoyens Musulmans du Pas-de-Calais (UCM62), dont la Mosquée de Liévin est membre associatif.

La communauté musulmane de Liévin dans le Pas-de-Calais est en pleine croissance, l'organisation islamiste qui gère le lieu de Culte a même obtenu le 11 juillet 2011 du maire socialiste Jean-Pierre Kucheida, un permis de construire une nouvelle grande Mosquée afin d'endoctriner les Musulmans à la "Religion de Paix et Tolérance".

Les responsables de la Mosquée de Liévin appellent les Fidèles à participer financièrement à la construction du nouveau complexe islamique

Le projet du futur complexe islamique de Liévin, dont le permis de construire a été octroyé par le maire socialiste Jean-Pierre Kucheida.

La Mosquée de Liévin en cours de construction en 2014

Fidèles de la Mosquée de Liévin, en attendant la construction du nouveau lieu de Culte flambant neuf

Sur la page Facebook officielle de la Mosquée de Liévin, les responsables de l'association islamique soutiennent l'ex-président déchu égyptien des Frères Musulmans Mohamed Morsi, qui voulait instaurer le califat islamique sous la Charia, avec le hashtag #NousSommesTousMorsi (hard-copy).

Les responsables de la Mosquée de Liévin encouragent les Fidèles à aller écouter le prédicateur antisémite proche des Frères Musulmans Hani Ramadan à la Mosquée de Raismes (hard-copy).
Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans. Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.
Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

 

Il est inquiétant de constater qu'il n'y a absolument aucun contrôle sur les instances dirigeantes de la Mosquée de Liévin qui sont en relation directe avec des réseaux islamistes politiques antioccidentaux comme l'UAM62 et l'UCM62.

Le prédicateur misogyne, antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, invité par les responsables de la Mosquée de Liévin et par l'UAM62 le 13 décembre 2013 pour une conférence intitulée : "Les fondements juridiques de l'engagement politique". Parle-t-on là encore de religion ?
Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

 

L'UCM62 a organisé le 31 mai 2014 à Liévin le 3ème Rassemblement des Musulmans du Pas-de-Calais (RAM62) avec comme principaux invités les islamistes radicaux Hassan Iquioussen, Abdallah Benmansour, Nabil Ennasri ou encore Amar Lasfar.

La 4ème rencontre annuelle des Musulmans du Pas-de-Calais (RAM62) le 13 juin 2015, en partenariat avec la municipalité de Lens, rassemblait les islamistes du CCIF (avec son président Samy Debah), le prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen, l'organisation politique BarakaCity (hard-copy), et la communauté musulmane de la Mosquée de Liévin.
BarakaCity est connu des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l'Islam radical sous couvert d'aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés. BarakaCity milite en faveur de l'organisation politique des Frères Musulmans.

Idriss Sihamedi (à droite), le président de BarakaCity au RAMF de l'UOIF en 2013 au Bourget. Sur la photo, il est en compagnie de l'imam Mehdi Kabir (à gauche), un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu'une femme qui se parfume est une "fornicatrice", que "les mangeurs de porc se comportent comme des porc", des "gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc."

"Religion de Paix et Tolérance" vous avez dit ?

Le militant politique Omar Dourmane qui lutte contre la laïcité et le sionisme, et proche des Frères Musulmans, invité le 13 juin 2015 à Lens par l'UCM62 (hard-copy) :

 

Le maire socialiste Laurent Duporge n'a pris aucune mesure contre les prédicateurs misogynes, antioccidentaux et antisionistes de l'Islam radical venant endoctriner des centaines de Musulmans à la Mosquée de Liévin. Il autorise également les réseaux d'extrême-droite islamiques tels que l'UAM62 à organiser des meetings dans la commune, condamnant la cohésion sociale sur le long terme, et provoquant la destruction de la société culturelle, cultuelle et ethnique française, de l'intérieur.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 mars 2016

14/03/2016

Les Mosquées des villes de Troyes et de La Chapelle-Saint-Luc, centres d'endoctrinement à l'Islam Radical, avec le prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen : les "islamistes intégristes fondamentalistes" ont sécurisé la Turquie

"Islam mine l'Europe" avait déjà révélé en 2014, le développement de l'Islam Radical dans la ville de Troyes (département de l'Aube) en analysant la teneur des prédications et l'idéologie des imams de la Mosquée du quartier des Chartreux. Le député-maire LR François Baroin accueille dans sa ville de Troyes des prédicateurs mysogines, antioccidentaux et intolérants, qui rejettent ouvertement toute forme d’intégration dans la société occidentale et endoctrinent des centaines de Musulmans troyens à l’Islam fondamentaliste.

Il est inquiétant de constater la mansuétude et la complicité de ces élus locaux envers les grandes instances de l'Islam Radical dans le but d'acheter la paix sociale et de se rallier un électorat communautaire.

La principale association islamique sur Troyes est l'Association de Rassemblement des Musulmans de l'Agglomération Troyenne (ARMAT), présidée par Rachid Zejli.

L'association dispose d'une page Facebook officielle pour communiquer les évènements du lieu de culte, elle administre la Mosquée Al Ghazali, située 6 rue du Pont, (accessible également par la rue des Bas-Trévois). Le fondamentalisme islamique est en pleine croissance dans la ville de Troyes. Le projet d'agrandissement de la Mosquée Al Ghazali est en cours, il est possible aux Fidèles de faire des Dons pour aider au démarrage du projet.
Le complexe pharaonique s'étendra sur une superficie de 2868 m² en bâtit, plus un parking, constitué sur 1150 m² de bâtiment en construction neuve, de 1718 m² en bâtiment réhabilité, qui abriteront une école coranique, la Mosquée Al Ghazali, un centre d'activité et un centre commercial.


Le projet d'agrandissement de la Mosquée fondamentaliste Al Ghazali de Troyes et son minaret. L'islamisation de Troyes est en cours.

Les jeunes Musulmans (16 à 24 ans) de la Mosquée Al Ghazali de Troyes endoctrinés aux principes de l'Islam fondamentaliste sunnite : la charia par les hadiths, la jurisprudence islamique (fiqh)

Pour le démarrage du projet du complexe islamique Al Ghazali, les Fidèles sont invités à participer financièrement.

La Mosquée Al Ghazali a fait polémique après les attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan, suite à un reportage de l'émission "Complément d'enquête" diffusé par France Télévision.
Son imam, Abdelilah Ziyad, guide spirituel présumé d’Omar Ismaïl Mostefaï l’un des kamikazes du 13 novembre 2015 du Bataclan, a été condamné à 8 ans de prison en 1997 pour avoir commandité les attentats de l'hôtel Atlas Asni à Marrakech le 24 août 1994 (2 touristes espagnols abattus et une française blessée) : d'après le reportage de France télévision, Abdelilah Ziyad préchait incognito dans la Mosquée de Troyes depuis deux ans !

Le terroriste Abdelilah Ziyad, condamné en 1997 à huit ans de prison en tant que commanditaire des attentats du 24 août 1994 à Marrakech, préchait à la Mosquée Al Ghazali de Troyes depuis deux ans !

C'est dans cette même Mosquée que François Baroin (à gauche) est venu se gaver de baklavas lors de la rupture du jeûne du Ramadan en compagnie de Rachid Zejli (à droite), pour déclamer sa flamme au "vivre-ensemble" et à la tolérance islamique en juillet 2013 !

L'ARMAT est également une association militante politique pro-palestinienne et anti-israélienne, sur le site Facebook, ses responsables exhortent les Musulmans à manifester pour la Palestine et contre l'État d'Israël (hard-copy).

Importation du conflit israélo-palestinien à Troyes par l'ARMAT, dirigée par Rachid Zejli



"ALLAH OUAKBAR !!" "Israël assassin", "Israël terroriste !" "Israël raciste !", "média français, montrez la vérité !". non, il ne s'agit pas de militants manifestant dans la bande de Gaza, mais bien d'islamistes haineux dans la ville de Troyes administrée par la municipalité de François Baroin en janvier 2009.


"Israël assassin !" "Palestine vaincra, liberté Palestine !" "Israël terroriste !".
Importation du conflit israélo-palestinien dans la ville de Troyes, à l'instigation de l'association de la Mosquée Al Ghazali le 15 juillet 2014. Le but étant de souder la communauté musulmane contre l'ennemi commun : Israël.

Autre que le terroriste Abdelilah Ziyad, l'ARMAT invite dans la Mosquée Al Ghazali pour endoctriner ses Fidèles, le prédicateur de l'Islam politique antisioniste, négationniste, misogyne et antioccidental Hassan Iquioussen.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Le prédicateur de l'Islam politique antisioniste, misogyne et antioccidental Hassan Iquioussen, reçu à la Mosquée Al Ghazali de Troyes le 22 mai 2015

Ahmed Miktar, le prédicateur de l'UOIF et imam de la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, qui veut instaurer la charia islamique et pour qui une femme qui montre son nombril est "une perverse", invité à la Mosquée Al Ghazali de Troyes le 24 janvier 2015

Rachid Zejli, président de l'ARMAT, reçoit dans la Mosquée Al-Ghazali qu'il administre, le terroriste Abdelilah Ziyad, les islamistes Hassan Iquioussen et Ahmed Miktar.
Suite à l'affaire révélée par le reportage "Complément d'enquête", il a donné sa démission en décembre 2015 de la présidence du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de l'Aube.

 

François Baroin, également président de l'Association des Maires de France (AMF) a publié un rapport VADE MECUM dans lequel il est expliqué que les crèches de Noël dans les mairies sont incompatibles avec la laïcité, mais qu'il est obligatoire de prêter une salle municipale à une association fondamentaliste islamique antioccidentale si elle en fait la demande, comme celle des Musulmans de Mantes Sud (AMMS) citée en exemple (page 16-18 du document), sous peine de sanctions judiciaires !

"On a les moyens juridiques parfaitement pour accompagner les représentants Musulmans qui veulent pratiquer à ciel ouvert et non plus dans les caves comme par le passé."
[...]
"On peut proposer des baux emphytéotiques, on peut proposer un accompagnement de financement dans les associations culturelles, il y a des moyens qui ne sont pas des contournements, mais qui sont des moyens d'accompagnements intelligents pour permettre à une religion de pratiquer son culte, c'est aussi ça, l'esprit de la loi de 1905."
François Baroin sur BFM TV le 28 janvier 2015

"Ces gars de Daesh, qui sont des fous furieux, qui n'ont rien à voir avec l'Islam, c'est des types qui prennent de la coke, qui sont avinés toute la journée, ils ont une organisation militaire, ce sont des dingues, ce ne sont pas des fous de Dieu, ils n'ont pas de Dieu, ils n'ont qu'une logique, c'est de tuer ce qui de près ou de loin leur apparaît comme quelque chose qui ne correspond pas à leur identité, à leur ADN."
François Baroin sur Europe 1, le 15 novembre 2015

Pour François Baroin, l'État Islamique (Daesh) n'a rien à voir avec l'Islam. Les messages de haine diffusés par les responsables de la Mosquée des Chartreux à Troyes ne semblent pas l'inquiéter, pas plus que la venue du terroriste Abdelilah Ziyad, ni du prédicateur antioccidental Hassan Iquioussen à la Mosquée Al Ghazali de Troyes dans laquelle François Baroin est venu "accompagner les représentants Musulmans" et rompre le jeûne du Ramadan.
Probablement que là aussi, ça n'a rien à voir avec l'Islam, ce ne sont là que des prédicateurs "avinés", "sous l'emprise de la coke" !

 

Au nord-ouest de la banlieue troyenne on trouve la Mosquée de l'Union de la Communauté Musulmane de l'Aube (UCMA), implantée dans la petite ville de La Chapelle-Saint-Luc. L'association possède un site officiel pour communiquer les différents évènements ayant lieu dans le lieu de Culte.


Prière à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc dans la banlieue de Troyes. On remarque que toutes les femmes sont en hijab, séparées des hommes, et le drapeau palestinien, revendication incessante du combat mené par les militants de l'Islam politique antisioniste.


Projet de construction du nouveau centre socio-culturel islamique de La Chapelle-Saint-Luc soutenu par le maire socialiste Olivier Girardin : comprenant une école primaire coranique, un collège et un lycée pour fonder une communauté et une société musulmane entièrement tournée vers la Oumma et pilotée par l'organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. Les travaux sont en cours.

L'UCMA est un bastion de l'Islam Radical de l'organisation politique des Frères Musulmans (UOIF).

Aperçu de l'idéologie misogyne, antioccidentale et antisioniste enseignée par vidéo-conférence à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc avec, respectivement de haut en bas, Tariq Ramadan, Hani Ramadan et Abdallah Benmansour (hard-copy) sur les liens suivants, (lien 1), (lien 2) (lien 3).

L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »


Le président de l'Union de la Communauté Musulmane de l'Aube (UCMA), Mohamed Benkaddour, invite des prédicateurs qui endoctrinent des centaines de Fidèles à l'Islam politique des Frères Musulmans

On retrouve Hassan Iquioussen, invité régulièrement par l'UCMA à la Mosquée de la Chapelle-Saint-Luc, par exemple le 19 juin 2009 et le 5 juillet 2015. Extrait de son sermon donné le 5 juillet 2015 (hard-copy)


"Istanbul qui était la pire des villes sur Terre, t'avais pas intérêt à sortir après 16h de l'après-midi, et quand elle est tombée entre les mains d'un parti qui s'appelle l'AKP, dirigé à l'époque par un homme qui s'appelle Recyp Tayep Erdogan, l'actuel président de la Turquie, avant il était maire d'Istanbul: quand il a pris la ville d'Istanbul en main, c'était la deuxième ville la plus pourrie sur Terre. Tout était à refaire. En même pas en l'espace de quatre ans, Istanbul est devenue une des plus grandes capitales au monde, où il y a le plus de sécurité et d'infrastructures, il y a 27 millions d'habitants.
Plusieurs fois, elle a gagné le prix de la meilleure ville sur Terre organisée grâce aux islamistes intégristes fondamentalistes du parti de la Justice et du Développement de Recyp Tayep Erdogan, le fils spirituel de Necmettin Erbakan."
[19:51]
Extrait de la conférence de Hassan Iquioussen, invité par l'UCMA à la Mosquée de La Chapelle-Saint-Luc, le 5 juillet 2015 (hard-copy)

Hassan Iquioussen défend becs et ongles le projet politique du dirigeant turc Recep Tayep Erdogan, proche des Frères Musulmans, le chef glorieux d'un parti "islamiste intégriste fondamentaliste", ainsi que son père fondateur spirituel, l'islamiste Necmettin Erbakan, qui déclarait en 1989 dans la ville néerlandaise d'Arnhem, que « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. »

Les associations UCMA et ARMAT continuent de propager leur doctrine fondamentaliste au coeur de la ville de Troyes et de sa banlieue, condamnant la cohésion sociale et le "vivre-ensemble" sur le long terme, avec la complicité des élus locaux, comme François Baroin ou le maire socialiste de La Chapelle-Saint-Luc, Olivier Girardin (photo) qui défilait avec les intégristes Musulmans pro-palestiniens en janvier 2009.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 15 mars 2016

27/02/2016

Les prédicateurs du réseau « La Voie Droite » endoctrinent des milliers de Musulmans à l’Islam fondamentaliste misogyne, intolérant, antichrétien et antioccidental dans les Mosquées de Ecquevilly, Pantin, Pontoise, Le Blanc-Mesnil, Dugny, Rennes...

Depuis trois décennies, l'immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l'Islam, et ses milliers d'imams originaires de pays autoritaires théocratiques n'ayant aucune tradition démocratique (en provenance d'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l'Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l'Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.
Les prédicateurs de l'association "la Voie Droite" sont adeptes d'un Islam fondamentaliste (communément appelé "salafisme", du mot arabe salaf, "l'époque des pieux prédécesseurs") l'Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.
Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l'état, s'appuyant sur le communautarisme islamique. La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le "beau modèle", et le rejet total de la société civile occidentale.
Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu'il faut éviter de fréquenter ou convertir à l'Islam.
Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l'emprise d'un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,...), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent pa exemple sortir de la maison sans leur permission.

Les prédicateurs de "La Voie Droite" essaiment leur doctrine devant des milliers de Musulmans dans plusieurs Mosquées réparties sur tout le territoire français, on peut citer par exemple les complexes islamiques de Dugny, Ecquevilly, Pontoise, Rennes, Le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Bourg-en-Bresse, Romainville ...
Sur leur site officiel (hard-copy), on peut lire les CV en ligne des "savants religieux" du réseau "La Voie Droite" :

Abou Bakr Abou Abdillah : Diplômé de l'université de Médine et étudiant en magistère à l'université de La Mecque.
Le Cheikh Lakhdar Abou Abdillah : Imam et prêcheur à la Mosquée de Pontoise 70/72 rue du Général Schmitz. Il est diplômé de l’université islamique de Karachi.
Ibrahim Abou Talha : Imam et prêcheur à la Mosquée de La Vertu 48 rue racine à Pantin. Il a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen puis chez Cheikh Mouhammad Al Imam dans la ville de M’bar au Yémen.
Omar Abou Hafs : Ancien Imam et prêcheur à la mosquée de Romainville. Il a appris le Coran par cœur et a étudié 2 ans dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Sadek Abou Yahya : Prêcheur à la Mosquée de Dugny. Il a étudié 8 mois dans le Markaz (institut) de Damaj au Yémen.
Youssef Abou Anas : Imam (depuis 1995) et prêcheur (depuis 2003) à la Mosquée Malik Ibn Anas 7 rue Jules Ferry à Ecquevilly.

Ces "savants" Musulmans, formés dans les plus grandes écoles coraniques de pays théocratiques totalitaires tels que le Yémen, le Pakistan et l'Arabie Saoudite, dont la seule source de loi est la charia, le droit islamique, viennent en Europe et en France précher le rejet de l'Occident. A noter qu'il est difficile d'obtenir des photos de ces prédicateurs, les vrais salafistes fondamentalistes refusent d'être filmés ou photographiés.

Le réseau des prédicateurs fondamentalistes de "La Voie Droite" pilote les Mosquées de plusieurs villes de France : Ecquevilly, Bourg-en-Bresse, Dugny, Pantin, Le Blanc-Mesnil, Rennes,...

Parmi ces prédicateurs on trouve Youssef Abou Anas, l'imam de la Mosquée d'Ecquevilly, petite ville de 4000 habitants des Yvelines, à l'ouest de Paris.

L'association islamique Malik Ibn Anas où officie Youssef Abou Anas a eu le soutien du maire DVD de la ville Guy Jeanne, qui a généreusement octroyé le permis de construire de la Mosquée salafiste le 17 juillet 2012.

"Suite à nos nombreux échanges, je suis en mesure de vous confirmer la volonté de la ville de soutenir le projet de construction d'une salle de prières que vous souhaitez mettre en oeuvre avec le financement des fidèles et qui a fait l'objet d'un permis de construire délivré le 17 juillet 2012."
Lettre datée du 3 janvier 2013 du maire DVD Guy Jeanne à l'attention de l'association islamique Malik Ibn Anas, responsable de la Mosquée d'Ecquevilly, validant la construction du lieu de culte.

Projet de la Mosquée salafiste de Ecquevilly, validé par le maire DVD Guy Jeanne

Arches de la Mosquée de Ecquevilly en cours de construction

Prières de rue musulmanes à Ecquevilly : la communauté islamique met la pression sur la municipalité pour obtenir un lieu de culte décent.

Le 9 février 2014, c'est la cérémonie de pose de la première pierre, marquant le démarrage des travaux. L’association islamique Malik ibn Anas donne une importance fondamentale à l’endoctrinement des enfants par l'intermédiaire de son école coranique.

Voici par exemple, tout le mal que l'imam Youssef Abou Anas de la Mosquée de Ecquevilly pense des femmes occidentales non voilées, extrait d'une de ses conférences :


"A ceux qui disent que le voile dénigre la femme Musulmane, nous leur disons : quelle est la femme la plus dénigrée ? Est-ce celle qui se voile, qui se préserve, que les hommes n’osent pas approcher en voyant sa pudeur, ou bien la femme qui se montre et s’embellit et est considérée comme de la chair humaine ?
Les femmes Musulmanes ne sont pas des femmes d’un soir, ce sont les femmes d’une vie entière. Celui qui veut se marier avec une femme musulmane doit demander sa main a son père ou à son tuteur, pas comme les autre femmes dénuées de toute pudeur et de toute éthique, qui sont les femmes d’un soir et qui assouvissent les plaisirs de ces loups."

Pour l’imam, une femme ne peut être respectée que si elle porte un voile qui couvre tout son corps, qui masque sa beauté, afin ne pas aiguiser l’appétit des « loups ». Les femmes occidentales sont donc des sous-femmes, de "la chair humaine", méprisées, qui ne méritent aucune considération parce qu'elles ne portent pas de voile islamique.

 

Pour Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly, en haut, des femmes de toute une vie, qui se préservent, en bas, de la chair humaine, des femmes d’un soir, méprisables, qui assouvissent le plaisir des loups.

Autre conférence du prédicateur Youssef Abou Anas sur le "vivre-ensemble" disponible sur le site de "la Voie Droite", voici comment l'imam conçoit la Fraternité avec les Chrétiens et les non-Musulmans, extraits :

"Contredire les polythéistes et les non-musulmans, le fait de se désavouer d'eux, fait partie des bases de la religion, et celui qui a un manquement à ce sujet, a un manquement dans sa religion. Il est évident de nos jours, que beaucoup de Musulmans sont dupés et sont amenés à ressembler aux non-Musulmans et à imiter leur comportement. Notamment dans le fait de fêter leurs fêtes non-musulmanes. Ou le fait de donner de l'importance à des non-Musulmans, qu'ils soient des sportifs de haut niveau, ou qu'ils soient des chanteurs, ceci malheureusement est une chose que personne ne peut nier."
[03:50]
"Nul doute que de ressembler aux non-musulmans est une chose interdite en Islam. Le fait de ressembler aux non-musulmans dans leur coupe de cheveux, ou dans les vêtements qui les caractérisent, cela est interdit en Islam."
[05:05]
"Parmi les choses qui sont interdites, que certains Musulmans ne connaissent pas, ou qu'ils font semblant de ne pas connaître, c'est le fait de féliciter les non-Musulmans concernant leurs fêtes. Et ceci est un mal immense, car c'est une forme d'acceptation du mal et du faux dans lequel ils sont, et cela réjouit et réconforte les non-Musulmans dans ce mal et dans cet égarement."
[11:05]
"Le Prophète nous ordonne de contredire les Juifs et les Chrétiens.[...] Le fait de féliciter les non-Musulmans dans les fêtes qui sont les leurs, comme la fête de Noël ou autres fêtes religieuses, cela est interdit à l'unanimité des savants."
[...]
"Vous entendrez certains Musulmans, qu'Allah nous protège de leur mal, qui disent qu'il est autorisé de dire "Joyeux Noël !" aux non-Musulmans. Ceci est de l'égarement, et ceci contredit ce sur quoi les savants sont d'accord."
[...]
"Est-ce une bonne parole de féliciter un non-Musulman dans la mécréance ? Est-ce une bonne parole de réjouir le coeur d'un Chrétien de faire en sorte qu'il soit apaisé dans sa mécréance ?"
[...]
"Cela revient à féliciter celui qui se prosterne devant une Croix, et cela est pire auprès d'Allah que de féliciter celui qui boit de l'alcool, ou celui qui tue une âme innocente, ou celui qui s'autorise de commettre l'adultère et la fornication."
conférence de Youssef Abou Anas "la célébration des fêtes non-musulmanes" (hard-copy)

Il est interdit d'imiter les mécréants dans leur coiffure, leurs musiques, leurs moeurs, leurs vêtements. Il faut éviter de fréquenter les Chrétiens, qui sont dans l'égarement, et ne pas participer à leurs fêtes (Noël, Chandeleur, Pâques, Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint) ni les féliciter. Ce type de prédication divise la société en Musulmans et non-Musulmans, et va à l'encontre du vivre-ensemble, de la cohésion sociale.

D'après Youssef Abou Anas, se prosterner devant une Croix est "pire que de tuer une âme innocente". Alors que Jésus dit dans la Bible : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14:6)
Quand les Musulmans se prosternent cinq fois par jour en direction de la Kaaba de la Mecque, sont-ils les adorateurs d'une pierre noire ?

Autre conférence en ligne sur le site de "la Voie Droite", Youssef Abou Anas critique les Chrétiens en se basant sur le discours prononcé à Ratisbonne le 12 septembre 2006 par le Pape Benoît XVI. Ce dernier faisait référence à l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui lors d'une confrontation vers 1394 avec un Persan Musulman, avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ».

Manuel II Paléologue était un visionnaire, puisque un demi-siècle plus tard, en 1453, Constantinople, la capitale de l'empire byzantin, est pillée, dévastée et prise par les Musulmans, mettant définitivement un terme à l'empire chrétien de Byzance. Le discours du Pape Benoît XVI a été considéré comme une agression contre l'Islam et les Musulmans, et a donné lieu à une réaction du prédicateur salafiste Youssef Abou Anas.
Extraits de sa conférence entièrement disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" :

"Un conseil et un appel au Pape à embrasser l'Islam. Et ceci est un exemple que nous donne ce savant, un exemple que l'on doit suivre. Et c'est malheureusement ce qui fait défaut à beaucoup de Musulmans vivant dans les pays non-musulmans. D'appeler les Chrétiens, d'appeler les Juifs à embrasser l'Islam, à se convertir à l'Islam.
On constate que beaucoup de Musulmans, lorsqu'ils parlent avec des Chrétiens, lorsqu'ils parlent avec des Juifs, ils sont systématiquement sur la défensive, comme s'ils devaient justifier la véracité de l'Islam, comme s'ils devaient montrer que l'image qu'ont les Chrétiens et les Juifs de l'Islam est fausse et de leur donner cette vraie image.
Pourquoi ne pas être sur l'offensive ? Et quand tu vois un Chrétien, de lui dire : " je vous conseille d'embrasser l'Islam. C'est la seule religion qu'Allah accepte et agréé. Si vous voulez le Paradis, il n'y a d'autre issue qu'à travers l'Islam."
[...]
"Vous les Juifs, vous traitez Jésus de fils de prostituée. Vous les Chrétiens, vous ne croyez pas en Mohamed, alors que celui dont vous prétendez être une divinité, n'est autre qu'un être humain."
[14:38]
"Les Juifs et les Chrétiens ont cru en la Thora et en l'Évangile, et n'ont pas mis en pratique les croyances et les jugements qui y étaient contenus. Ils ont traité de menteur et de mensonges le Prophète Mohamed qui est venu considéré vraies les prophéties et les livres qui l'ont précédés, dont la Thora et l'Évangile.
Ainsi ils ont mécru en Mohamed, et en tout ce que cela implique, car le Prophète Mohamed est venu pour considérer vrais les Prophètes qui l'ont précédés.
Ils ont farouchement combattu le Prophète Mohamed, avec leurs prêtres, leurs rabbins, et leurs Papes. Et ces paroles qu'a proféré Benoît XVI n'est qu'une révélation de tout ceci. Ils ont combattu farouchement le Prophète Mohamed, ceci par orgueil, par jalousie, et par oppression de leur part. Ils ont fait cela après avoir falsifié leurs livres et après avoir changé et modifié les croyances qui s'y trouvaient.
Ils ont remplacé l'Unicité et la Foi par le polythéisme et la mécréance. Ils ont aboli de nombreux jugements qui étaient présents dans ces livres Saints. Si ces prêtres, ces rabbins et ces papes ont fait cela vis à vis d'un livre, dont ils prétendent avoir la Foi, et bien il n'est pas difficile pour eux de mécroire au Prophète Mohamed et de ne pas croire au Coran, un livre saint, un livre béni, que le mal ne peut atteindre."
[35:00]
"Convertissez-vous à l'Islam, Ô Pape (Benoît XVI), vous serez sauvé, et vous profiterez d'un Paradis immense et large comme les cieux et la Terre, si vous ne le faites pas, alors ayez la certitude d'un châtiment douloureux et éternel, un feu qu'Allah a préparé pour les mécréants. La chaleur est insoutenable, et la profondeur est lointaine."
[...]
"Nous avons préparé pour les infidèles, des chaînes, des carcans et une fournaise ardente."
[47:47]
"Vous avez certes là apporté une chose abominable, en parlant de ce que les Chrétiens ont proféré comme mensonges à l'égard de Issa, de Jésus, et d'Allah."
[52:28]
extrait de la conférence "O Chrétiens, embrassez l'Islam !" de Youssef Abou Anas, imam de la Mosquée de Ecquevilly (hard-copy)

Devant ses Fidèles, Youssef Abou Anas profère plus d'une heure de diatribes antichrétiennes, annonçant que les Chrétiens et les Juifs ont falsifié les textes Sacrés, et que s'ils continuent de refuser d'obéir à leur véritable Prophète Mohamed, ils finiront brûlés en Enfer dans d'atroces souffrances, comme le Pape Benoît XVI s'il ne se résout pas à se convertir à l'Islam.
Les Juifs sont définis caricaturalement dans leur ensemble comme ayant traité "Jésus de fils de prostituée" et les Chrétiens des falsificateurs : un message de Paix, de Fraternité et de Tolérance entre communautés ?

Le site "La Voie Droite" regorge de prédications audio, de livres au format PDF, d'articles incitant les Musulmans à rejeter tout ce qui n'est pas islamique. La religion chrétienne et ses Fidèles sont constamment ciblés et calomniés. Par exemple, extraits du livre du Cheikh Muhammad Ali Ferkous "Le polythéisme des Chrétiens" :

"À la lumière de ce qui a précédé, il apparaît donc clairement que la religion des Chrétiens a été développée sur le blasphème, la dérision d’Allah ainsi que l’attribution d’associés au Seigneur. Ce ramassis de fausses affirmations et de convictions erronées, inspirées en leur majeure partie des religions ayant précédé le christianisme, a fait perdre à cette religion son éclat et son aspect originel authentique qu'elle avait à l’époque du Messie `Îssa (Jésus) fils de Mariam (Marie ,et Prophète envoyé par Allah, le Seigneur des mondes.
La religion chrétienne a donc ajouté, à la faute de l’avilissement du Seigneur et du manque de respect à Son égard, celle du fait de Lui attribuer des associés. Ce polythéisme touche aussi bien ce qui a trait aux attributs propres à Sa Seigneurie -Rouboûbiya- que ceux relatifs à Son droit exclusif d’être adoré-Ouloûhiya."
Extrait du livre "Le polythéisme des Chrétiens" - ouvrage disponible en ligne sur le site de "la Voie Droite" (hard-copy)

Cette forme de rejet systémique ne peut-elle être à l'origine du délabrement progressif des conditions de vie ?
Les habitants de la petite commune d'Ecquevilly constatent depuis quelques années l'apparition d'une forme de violence insidueuse qui n'existait pas auparavant : dégradations, agressions, vandalisme.

 

ISLAMISATION DE LA BRETAGNE

La Bretagne s'islamise en douceur, on connaît déjà le prédicateur sulfureux Rachid Houdeyfa, précheur dans les Mosquées de Brest et de Quimper.

Rennes n'est pas en reste, la ville accueille plusieurs lieux de culte musulmans, dont le nouveau centre culturel islamique Avicenne implanté sur un terrain de 2 640 m², au carrefour de la rue du Recteur Paul-Henry et de l’avenue Charles Tillon, hébergé dans un grand bâtiment blanc de 634 m², et destiné à accueillir entre 450 et 500 personnes. Il comprend deux grandes salles et une bibliothèque, ainsi q'une école coranique pouvant accueillir les enfants.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes, bastion de l'islam salafiste misogyne et intolérant, construit avec l'appui du député socialiste Marie-Anne Chapdelaine.

Ce centre cultuel est un bastion de l'Islam salafiste, Ibrahim Abou Talha, imam salafiste de "la Voie Droite" y vient précher "sa bonne parole". À la Mosquée Masjid de Pantin dans laquelle il officie, il déclarait : "Celui qui change de religion, ôtez-lui la vie".

Un appel au meurtre caractérisé.

Ibrahim Abou Talha est venu précher au centre culturel islamique Avicenne et à la Mosquée At-Taqwah de Rennes les 19 et 20 décembre 2015.

"Ce fut facile pour certains dossiers, plus longs pour d’autres. Mais les missions du centre définies dans la convention signée entre la Ville et les responsables de l’association gestionnaire ont finalement été approuvées a l’unanimité"
[...]
"En ouvrant ce second Centre culturel islamique, dénommé Centre culturel Avicenne, nous entendons créer un espace culturel où il est possible de découvrir et faire vivre la civilisation arabo-musulmane, pour tous les Rennais, qu’ils soient musulmans ou non."
Marie-Anne Chapdelaine, conseillère municipale déléguée à l’intégration et l’égalité des droits, et député socialiste d’Ille-et-Vilaine, s'est impliquée directement dans l'islamisation de la ville de Rennes (hard-copy), en permettant la venue de prédicateurs fondamentalistes programmés pour endoctriner une nouvelle génération de jeunes Musulmans à une idéologie intolérante et misogyne, condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.

Le centre culturel islamique Avicenne de Rennes est également infiltré par l'UOIF, la branche française de l'organisation politique des Frères Musulmans. En effet, le cheikh Mohamed Achaibi de l'institut Européen des Sciences Humaines (IESH) de Chateau-Chinon est venu y donner une conférence les 27 et 28 avril 2013.

L’IESH de Château-Chinon cache sous ce titre pompeux une immense madrassah, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent et incompatible avec celui de la constitution républicaine.
L'institut
a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (hard-copy). Rappelons que le prédicateur Youssef Al Qaradawi appelle publiquement, devant des millions de téléspectateurs Musulmans sur les chaînes de télévisions des pays arabes, à exterminer les Juifs.

Aucune mesure gouvernementale n'a jusqu'à présent été prise pour interdire les prédicateurs salafistes de "la Voie Droite", qui continuent de propager leur idéologie mortifère et destructrice dans les Mosquées avec l'aide des élus locaux de plusieurs villes de France.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 février 2016

07/02/2016

La Grande Mosquée Bilal de Roubaix, nouveau bastion de l’idéologie antisémite, antioccidentale et misogyne du réseau islamiste des Frères Musulmans (UOIF)

La ville de Roubaix près de la frontière belge comptant près de 94 000 habitants, est devenue la première ville à majorité musulmane de France, et la plus pauvre. Son paysage ethnique, culturel et cultuel a été bouleversé en l'espace de trois décennies par l'immigration massive arabo-musulmane.
Dans les quartiers, la plupart des boucheries, pizzeria sont devenues des centres de restauration islamique, les boucheries traditionnelles vendant du porc ont fermé les unes après les autres, parfois dans des conditions dramatiques, comme le relate Martine et Jean-Luc Delcour qui ont dû fermer leur boucherie non halal après des brimades continuelles.


Même le Quick de l’Eurotéléport de Roubaix est devenu un restaurant islamique
: bannissement de la viande de porc (bacon), et viande préparée selon le rite halal, ce qui génère une manne financière pour le culte musulman via la taxe reversée aux organisations islamiques afin d'obtenir la certification halal.

Les associations islamiques communautarisent les Musulmans en les séparant du reste de la population par des discriminations culinaires (licite/illicite, halal/haram), vestimentaires et idéologiques, on peut étudier les deux principales d'entre elles.

On se souvient que la Mosquée Abou Bakr Essedik avait défrayé la chronique il y a quelques années avec son trésorier Rachid Gacem, qui avait déclaré lors d'une interview pour une émission de France Télévision, que si la France devenait un jour majoritairement musulmane, il faudrait lapider les femmes adultères. Le site Internet de la Mosquée expliquait clairement que les lois fondamentales de la charia devaient s'appliquer pour tout bon Musulman (coups de fouets pour les buveurs de vin par exemple).
Malgré cette polémique, l'association Abou Bakr Essedik a obtenu de la municipalité dirigée par l'ex-maire socialiste René Vandierendonck le permis de construire une immense Mosquée cathédrale pour pallier au manque de place dans les anciens locaux devenus trop exigus.

projet de l'immense Mosquée Cathédrale Abou Bakr Essedik

Le 27 janvier 2012, c'est la consécration : inauguration de la pose de la première pierre de la future Grande Mosquée Abou Bakr Essedik, en présence du maire socialiste René Vandierendonck (à droite sur la photo), de son premier adjoint Pierre Dubois et des partenaires du projet, le président de l’association Farid Gacem a dévoilé les contours du futur édifice.
Cet immense complexe islamique pourra à terme accueillir jusqu’à 2500 personnes et comprendra notamment deux salles de prière et une école coranique de six salles de classe.

L'association Abou Bakr Essedik est cependant toujours aussi controversée, le cheikh saoudien Mohammed Ramzan al-Hajiri, qui fait l'objet dune fiche «TE» (opposition à l'entrée en France) de la part de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) car «susceptible de troubler l'ordre public en raison de ses prêches islamistes radicaux», vient malgré tout régulièrement précher dans les nouveaux locaux de la Mosquée.

Le cheikh saoudien Mohammed Ramzan al-Hajiri vient précher régulièrement à la Mosquée Abou Bakr Essedik de Roubaix, alors qu'il est interdit de séjour en France par la DGSI pour cause de radicalisme religieux.

"Nous sommes dans un pays de libertinage, si tu ne veux pas, tu dois partir chez toi. Et si tu es éprouvé par le fait d'être là, d'être venu ici, préserve ton regard, et essaie d'obtenir les moyens pour pouvoir partir."
[19:55]

"Le fait de rendre mécréant un musulman c'est quelque chose d'énorme, c'est pour ça que les hommes de sciences disent : "le fait de tuer un musulman c'est moins grave que le fait de le rendre mécréant."
[...]
"Nous avertissons tous : fais attention à ton enfant et à ta fille, quand il part, il est en compagnie des déviants, qui sont déviants au niveau des tentations, fais attention à ton fils et à ta fille, quand ils vont avec des gens qui sont déviants au niveau des ambiguités."
[39:00]
conférence "Conseils aux enfants des Musulmans de l'Occident" par le cheikh saoudien Mohammed Ramzan al-Hajiri

Le cheikh préconise la séparation des Musulmans et des mécréants. D'après le prédicateur saoudien, ces deux types de sociétés sont incompatibles et ne peuvent cohabiter sur un même territoire. Le "savant" conseille aux Musulmans de quitter la France pour vivre pleinement l'Islam. Il infuse ainsi dans les consciences de ses Fidèles qu'ils vivent en terre hostile, victimes de frustration, car ne pouvant vivre leur Foi. Quelle avenir pour la jeunesse Musulmane de Roubaix endoctrinée par ces précheurs ?

L'UOIF, vaste réseau de l'organisation des Frères Musulmans en France, présidé par Amar Lasfar (également président de la ligue islamique du nord) a tissé sa toile et est maintenant solidement implantée dans la région nord de la France dans les communes de Lille, Mons-en-Baroeul, Villeneuve d'Ascq, Dunkerque, Escaudain, Quiévrechain, Raismes, Haguenau, Pont-à-Mousson, ...
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. L'ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah, déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

À Roubaix, l'UOIF des Frères Musulmans est représentée par l'autre principale organisation islamique de la ville, l'Association Musulmane de l'Épeule (AME), créée en 1979 afin d'offrir un lieu de culte pour les musulmans vivant à proximité du quartier. Leur projet a reçu l'appui du maire de la ville René Vandierendonck et son adjoint Pierre Dubois, la Mosquée Bilal, munie d'un minaret, est aujourd'hui pleinement opérationnelle et peut accueillir plus de 2000 fidèles.
Le maire René Vandierendonck justifiait ainsi que "le temps où la construction d'un minaret provoquait une levée de boucliers est révolu. Nous voulons faire en sorte que les lieux de culte musulmans s'inscrivent de manière apaisée dans le paysage et la vie de la cité."

Le projet de la Grande Mosquée Bilal de Roubaix, validé par le maire socialiste René Vandierendonck

La Grande Mosquée Bilal et son minaret en cours d'achèvement à Roubaix

Fidèles de la Grande Mosquée Bilal de Roubaix en prière

Musulmanes en hijab de la Mosquée Bilal de Roubaix : cheveux, nuque, cou, oreilles, jambes, décolleté, doivent être cachés aux hommes. Changement progressif de civilisation, par la tenue vestimentaire des femmes de Roubaix.

Les responsables de la Mosquée communiquent à travers leur site Internet officiel et leur page Facebook "Jeunesse en or".  

Aperçu des prédicateurs de l'UOIF et de leurs acolytes, à la Mosquée Bilal de Roubaix.

Le président de l'UOIF, Amar Lasfar est venu donner une conférence le 26 avril 2015 à la Mosquée Bilal de Roubaix.

Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans.

Il expose dans sa mosquée de Lille, son projet de communautarisation de l'Oumma musulmane sur le long terme.

Autre prédicateur de l'UOIF invité à la Mosquée Bilal de Roubaix, Abdallah BenMansour. BenMansour est un militant politique islamiste, membre éminent fondateur de l’UOIF, il ne reconnaît pas l’existence de l’État d’Israël, et diffuse une propagande de l’Islam politique antisioniste dans les Mosquées de France, et dans les IESH en particulier, centres de formation des futurs imams des Mosquées de France. Il milite également pour la mise en place de la Loi islamique, la Charia.
Dans une conférence donnée à la Mosquée des Étangs d’Aulnay-sous-Bois, il expliquait à ses Fidèles Musulmans : « heureusement que les Musulmans veulent appliquer la Charia ! Les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam ! ».
Lors du congrès de l’UOIF au salon du Bourget en 2013, il déclarait : « Les Musulmans ont construit la France et sont l’avenir de l’humanité »

Abdallah BenMansour, l'islamiste antisioniste des Frères Musulmans, en conférence à la Grande Mosquée Bilal de Roubaix le 17 juillet 2014 (hard-copy)

Le prédicateur antisémite, misogyne et antioccidental Hani Ramadan est également invité le 18 octobre 2015 pour endoctriner les Fidèles de Roubaix de la Mosquée BiIal (hard-copy).

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d’Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».

Le prédicateur fondamentaliste Othmane Iquioussen, invité à la Mosquée Bilal de Roubaix le 1er juillet 2015

Othmane Iquioussen explique dans une prédication donnée à la Mosquée d'Escaudain que "les Juifs et les hypocrites" sont responsables du malheur des Musulmans à travers la planète, et incite les Fidèles à ne pas participer aux fêtes religieuses des mécréants (Noël, Pâques, Ascension,...).

Une véritable mise sous tutelle de la communauté musulmane de Roubaix qui doit s'isoler des mécréants, se méfier des Juifs, et poursuivre ainsi son chemin en dehors de la vie sociétale occidentale.

L'imam de la Mosquée de Villeneuve d'Ascq, Ahmed Miktar, membre de l'UOIF, est aussi un invité de prestige des responsables de la Mosquée Bilal de Roubaix. Pour ce prédicateur, l’objectif à long terme des Musulmans et de la Oumma, la communauté des Croyants, c’est « atteindre le degré de pouvoir » pour imposer le Khilafa (le califat), transformer la France en un État Islamique sous les Lois de la Charia : parmi les principes édictés par ces lois, construire des écoles coraniques pour les Musulmans, couvrir entièrement le corps des femmes sauf le visage et les deux mains.

Conférence du prédicateur Ahmed Miktar le 31 décembre 2015 à la Mosquée Bilal de Roubaix, "Un Musulman qui s'appelle Jésus" (hard-copy).
L'islam est une doctrine globalisante et totalitaire qui considère que tous les êtres humains naissent Musulmans. Jésus-Christ est considéré dans le dogme islamique comme un Prophète Musulman.

La société islamique désirée par l'association des Frères Musulmans de la Grande Mosquée Bilal de Roubaix : sur la page Facebook, interdiction de dessiner des visages humains. L'avènement sur notre territoire d'un mode de vie radicalement opposé à la culture historique millénaire de la civilisation gréco-latine et judéo-chrétienne occidentale (hard-copy 1) (hard-copy 2).

Propagande politique antisioniste à la Grande Mosquée Bilal de Roubaix, les responsables appellent à manifester sur la page Facebook "jeunesse en or" contre l'accord d'association Europe-Israël (hard-copy). Ou comment une association religieuse importe le conflit israélo-palestinien en France.

"C'est un projet de Mosquée extrêmement important que l'on a accompagné pendant plusieurs années, je remercie Pierre Dubois, premier adjoint qui a été en tête de file, et je suis très content personnellement de voir que à cette époque électorale où tout le monde parle de laïcité, ici on ne se contente pas d'en parler, on en fait.
C'est la démonstration que la loi de 1905 permet dans une ville comme Roubaix à la liberté de Culte de s'exprimer correctement."
Allocution de l'ex-maire socialiste de Roubaix René Vandierendonck le 27 janvier 2012, lors de l'inauguration de la pose de la première pierre de la Mosquée Abou Bakr Essedik, militant actif engagé dans l'enracinement de l'Islam fondamentaliste misogyne et antioccidental sur la commune de Roubaix, condamnant la cohésion sociale sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr/ le 7 février 2016

20/01/2016

Propagande antisémite et diffusion de littérature incitant au terrorisme islamique par l’association musulmane de la Grande Mosquée de Nevers : « Quiconque insulte Allah ou insulte l’un des prophètes, exécutez-le !», « Les Juifs sont des gens sataniques.

Nevers est une ville d'environ 35 000 habitants située dans le centre de la France, au coeur du département de la Nièvre (58). La commnune a accueilli ces dernières décennies une immigration importante, essentiellement arabo-musulmane, devenue au fil du temps une immigration de peuplement.

Pour satisfaire les exigences de la communauté musulmane, trois Mosquées ainsi qu'une école coranique de la Mosquée "du Pardon", en capacité d'éduquer une centaine de jeunes Musulmans, ont été construites sur la ville de Nevers en quelques années, pilotées sous la bannière de l'Association Musulmane de Nevers (AMN). Pour améliorer la qualité de l'enseignement, les Fidèles ont la possibilité de faire des dons pour la Mosquée.

Quel enseignement est dispensé par cette association aux Fidèles Musulmans, responsable de l'éducation islamique d'une partie de la population ? Pour s'en faire une idée, on peut analyser et consulter sur le site Internet officiel de l'association AMN une bibliothèque numérique complète, dont tous les ouvrages sont disponibles gratuitement en ligne au format PDF. On remarque que tous les livres publiés sur le site traitent de l'Islam rigoriste le plus radical enseigné en Arabie Saoudite, vecteur de diffusion d'une haine virulente anti-juive, du rejet de l'Occident de la démocratie participative, ainsi que d'une idéologie foncièrement misogyne.

La Mosquée "du Pardon" de Nevers gère une école coranique diffusant la Religion de "Paix et Tolérance" à plus d'une centaine de jeunes Musulmans.

fidèles de la Mosquée "le Pardon" de Nevers

La journée "portes ouvertes" au public du 19 décembre 2015 n'est qu'une vitrine présentée par l'association de la Mosquée "du Pardon" de Nevers afin de masquer l'idéologie antioccidentale, antisémite et misogyne véhiculée aux Fidèles Musulmans

Analysons quelques uns de ces ouvrages.


Le célèbre cheikh saoudien Abdulaziz At Tarifi, référence théologique pour les responsables de la Mosquée de Nevers, diffuse dans le monde entier ses ouvrages de l'Islam Radical. Celui qui insulte le Prophète Mohamed, de quelque manière que ce soit, doit être tué.

On trouve par exemple le livre du cheikh saoudien Abdulaziz At Tarifi : "La sentence de celui qui insulte Allah". Sur une quarantaine de pages, le "savant" Musulman saoudien martèle en boucle que tout individu qui insulte Allah ou son Prophète, doit être tué. Quelques extraits ci-dessous (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

"L’unanimité des savants quant au fait que toute personne qui insulte Allah est mécréante. Les savants de toutes les écoles juridiques, parmi ceux qui admettent que la foi se matérialise par la parole et l’acte, se sont accordés unanimement sur le fait qu’insulter Allah est un acte de mécréance, et qu’on ne doit en aucun cas considérer les excuses ou justifications de celui qui insulte Allah. Et ceci est valable pour toute insulte ou dénigrement commis de manière explicite.
Le Prophète a dit : « Quiconque insulte Allah ou insulte l’un des prophètes, exécutez-le !» Layth rapporte d’après Mujâhid qu’IbncAbbâs que le Prophète a dit : «Tout musulman qui insulte Allah ou bien l’un des prophètes a assurément traité le messager d’Allah de menteur, et ceci est un acte d’apostasie.
On exige de lui qu’il se repente, et s’il ne le fait pas, on l’exécute. Et toute personne qui se trouve sous un pacte [de non-agression] et qui se rebelle en insultant Allah ou bien l’un des prophètes, en faisant cela ouvertement aura certes rompu le pacte. Ainsi, exécutez-le !»
L’imam Ahmad a été interrogé au sujet de celui qui insulte Allah.
Il a répondu : «Voici un apostat ! On lui coupe le cou.» - comme l’a rapporté de lui son fils Abdullah. Et plus d’un savant a relaté un avis unanime quant au statut mécréant de l’auteur d’un tel acte et le fait qu’il mérite la peine de mort.
Parmi eux :
- Ibn Râhawayh a dit : « Les musulmans se sont tous accordés sur le fait que quiconque insulte Allah, insulte Son messager, refuse une chose révélée par Allah, ou assassine l’un des prophètes d’Allah devient mécréant par cet acte, même s’il accepte ce qu’Allah a révélé » - Al-Qâdhî Iyâdh a dit : « Il n’y a aucune divergence sur le fait que toute personne qui insulte Allah est mécréant et que son sang est licite. »

Conformément aux principes de l'Islam tels qu'ils sont diffusés par la Mosquée de Nevers, les Frères Kouachi ont respecté l'obligation d'exécuter les caricaturistes de Charlie Hebdo : Wolinski, Cabu, Charb, Bernard Maris et Tignous, parce qu'ils avaient insulté l'Islam et le Prophète Mohamed.

 

Autre manuel disponible intégralement sur le site de la Mosquée de Nevers, "La Conspiration" du prédicateur Zaghloul Al Najar, un véritable condensé de haine anti-juive, véhiculant tous les clichés sur le peuple élu, raciste, arrogant, cupide, complotant secrètement pour dominer la planète. Extraits (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

"Tout au long de l'histoire, l'humanité n'a connu de conspiration plus dangereuse, plus malicieuse, plus infâme que celle dont le peuple palestinien a été victime durant le siècle dernier. Une conspiration complotée malicieusement par les Juifs, exécutée par les puissance coloniales dont l'Angleterre, la France, l'Italie, et les États-Unis et auxquelles s'étaient ralliés les autres états du monde qui étaient dépourvus de la plus élémentaire conception de justice et du plus simple principe de droit.
Cette conspiration a débuté par un mensonge malicieux et une fausse prétention qui ne reposent sur aucune preuve et que la raison réfute, mensonge inventé par les Juifs contre Dieu en prétendant qu'il promit à Abraham et à ses descendants la possession de la terre de Palestine jusqu'au jour du Jugement.
Aussi considèrent-ils ce mensonge comme un acte divin leur prodiguant la possession de la terre de Palestine; ce qui leur permet de chasser, déplacer et tuer ses habitants, s'emparer de leurs biens et propriétés et de s'y implanter."
p6
"Les Juifs, dans leur énorme majorité, représentent le filon de mécréance dans le Monde."
p13
"Le Sionisme est un mouvement atteint de racisme odieux, de paranoïa, de haine envers les autres et de l'envie de supplicier les autres, de les dominer et les diriger."
p19

"En ayant recours à la falsification de la religion et de l'histoire, en inventant des mensonges contre Dieu, ses Anges, ses Livres, ses Prophètes et ses Messagers et en ayant le sentiment qu'ils sont plus importants que les autres nations du monde, ils rendent ainsi légitime le fait de tricher, tromper et trahir les autres, de voler leurs biens, les agresser par tous les moyens y compris l'invention et la propagation des mensonges, la provocation des émeutes et des hostilités entre les peuples; et en faisant tout cela, les Juifs sont bel et bien des gens sataniques."
p24

Un faux discours censé avoir été prononcé devant le Congrès Américain par le président Benjamin Franklin, père de la constitution d'indépendance des États-Unis, est repris en partie pour justifier la haine des Juifs :

"Franklin fut le premier président américain à sentir le danger Juif avant qu'il ne pénètre au coeur de l'Amérique, en étudiant leur Torah, leur histoire en Europe et la destruction qu'ils ont provoquée."
p37
"Les complots juifs contre l'humanité sont aussi anciens que le temps et aussi nombreux que les malheurs subis par l'humanité..."

"l'antisémitisme est un prétexte inventé par les Juifs en occident pour se débarrasser de leurs ennemis et adversaires, pour cacher leurs crimes et obtenir des privilèges exceptionnels."
p62

Il est tout à fait scandaleux que la municipalité de Nevers autorise l'association musulmane de la Mosquée à diffuser de tels ouvrages, une propagande haineuse, bien évidemment contraire à la loi.

 

Les ouvrages du prédicateur antisémite et antioccidental égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi figurent également en nombre et en bonne position dans la bibliothèque numérique diffusée par la Mosquée de Nevers (hard-copy).


Rappelons que Youssef Al Qaradawi appelle publiquement sur les chaînes de télévisions arabes, les Musulmans du monde entier à exterminer les Juifs partout où ils se trouvent et ainsi à finir le travail commencé par Hitler.

Extrait d'un de ces livres tiré du site de la Mosquée de Nevers, "Islam, civilisation de demain" pour vous donner un bref aperçu de sa vision de l'Islam (hard-copy) (lien 1) (lien 2).

"L'arrogance de l'Occident.
Ayant hérité de la civilisation romaine qui séparait les gens en deux catégories : les Romains considérés comme maîtres et les non romains ou barbares considérés comme esclaves, l'Occident a généré des Occidentaux arrogants, se voyant supérieurs aux autres.
C'est ainsi qu'apparaît la ségrégation raciale, de race et de couleur, au sein même de la civilisation moderne, et que la race blanche est la race supérieure, maîtresse et dominante par conviction."
[...]
"Ces concepts empêchent l'homme occidental de se considérer comme malade et que nous les Musulmans sommes en possession du remède adéquat."
p204-205

"L'esprit de croisade
En plus de l'arrogance et de l'orgueil, notons encore le haine vieille de plusieurs siècles, du temps où les Musulmans sont sortis vainqueurs de croisades et ont récupéré leurs terres après deux siècles d'emprise ennemie, les neuf invasions chrétiennes ayant échoué.
Cette haine existe bien avant les croisades, elle date de la première confrontation entre le Christianisme et l'Islam, surtout que ce dernier a réalisé un grand succès militaire et religieux en conquérant des pays, vivant longtemps à l'ombre du christianisme, et dont les peuples se sont convertis à l'Islam et ont de surcroît levé l'étendard de sa Da'wa et de sa défense. Ainsi, la Syrie, la Palestine, l'Égypte et le Nord africain sont devenues de vraies forteresses de la religion."
p205

Youssef Al Qaradawi considère l'Occident comme une véritable plaie pour l'humanité : les occidentaux seraient des gens malades, racistes, arrogants et ségrégationnistes. Les croisades sont unilatéralement décrites comme des invasions par des barbares sanguinaires Chrétiens, occultant totalement les jihad islamiques perpétrés par les Musulmans pendant des siècles. La vérité historique est en fait nettement moins tranchée.
Il est impossible de donner une liste exhaustive des massacres, pillages, meurtres, réduction de populations en esclavage, réalisés par les conquérants musulmans imitant le Prophète Mohamed (« le beau modèle ») au cours des siècles sur les différents continents africain, européen, asiatique et au moyen-orient.
Je vous invite pour plus d’informations à vous reporter aux ouvrages sur l’Histoire du Jihad islamique, on peut citer, parmi des centaines d’autres :
- « Crucified Again » de Raymond Ibrahim
- « Jihad » de Paul Fregosi

- « Esclaves chrétiens, maîtres musulmans » de Robert C. Davis

- « Le génocide voilé », de Tidiane N’Diaye
- « Islamic jihad » de M.A. Khan

- « Les chrétientés d’Orient » de Bat Ye’or
- « Conquerors, Brides, and Concubines: Interfaith Relations and Social Power in Medieval Iberia » du professeur d’Histoire Simon Barton

- « Captifs en Barbarie » de Giles Milton

Les témoignages de ces ouvrages décrivent, à partir de documents historiques de sources chrétiennes, juives ou musulmanes, les humiliations subies par les peuples sous domination islamique.

 

Quelle est la solution préconisée par Youssef Al Qaradawi pour bâtir une société saine et paisible ? Détruire les sociétés occidentales pour les remplacer par un Califat islamique sous les lois de la charia.

"Même pour les obligations prescrites à l'intention de ceux qui détiennent le commandement, le Coran s'adresse à tous les croyants pour exécuter les sanctions : "Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main"
(Al-Ma'Idah 38)
"fouettez-les chacun de cent coups de fouet"
(An-Nour 2)

et dans d'autres versets encore..."
p177

"Il est utile de savoir que le voile ou le hijab n'est pas un symbole religieux, c'est un engagement prescrit pour toutes les Musulmanes dans le Coran. Sa négligence entraînera la colère de Dieu et son chatîment. Écoutons ce verset : "Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît, et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines."
(An-Nur 31)
En outre, l'État islamique recommande fermement ou plutôt oblige la femme Musulmane à se couvrir le corps par obéissance à Dieu, tandis que l'état laïc lui laisse la liberté vestimentaire absolue."

[...]
Le voile de la Musulmane a un but précis et connu : celui de couvrir son corps par ordre divin."
p208

La société rêvée par Youssef Al Qaradawi, la charia islamique avec coups de fouets pour les couples adultères, mains des voleurs coupées, et voile islamique obligatoire pour les femmes afin de ne pas provoquer les hommes et préserver ainsi leur pudeur.

Pour compléter le travail de Qaradawi, tout un tas d'ouvrages de la Mosquée de Nevers décrivent la condition féminine, et régissent son comportement dans la société.
On peut par exemple lire l'ouvrage du cheikh saoudien Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan "Notices sur les lois concernant les femmes croyantes", disponible sur le site de la Mosquée de Nevers, qui règle la vie de la femme musulmane en société et ses interdits, par exemple comment elle doit se vêtir afin de ne pas ressembler au femmes mécréantes et perverses, quelques courts extraits (hard-copy) (lien 1) (lien 2) :

Le grand cheikh saoudien Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan, qui interdit aux femmes de voyager seules et d'écouter de la musique, est une référence théologique pour l'association musulmane de Nevers


"Dans la "collection des consultations juridiques (22/145)" Le cheikh de l'Islam Ibn Taymiyya dit "ce que font certaines garces faisant de leurs cheveux une seule tresse qu'elles laissent tomber entre leurs épaules".
Le cheikh Mohammad Ibn Ibrahim, Mufti des Ad-Diyar As-Sa'udiyya dit "s'agissant de ce que font aujourd'ui certaines femmes musulmanes : séparation de la chevelure dans un sens, ou dans l'autre, regroupement en chignon, enroulement en une masse au-dessus de la tête comme le font les européennes, cela n'est pas permis car on y cherche à ressembler aux femmes mécréantes."
p18
"Il et interdit à la femme musulmane de s'épiler partiellement ou totalement les sourcils par quelque moyen que ce soit, parce qu'il s'agit là de l'épilation pour laquelle le Prophète (Paix et salut sur lui) a maudit toute femme qui la pratique."
p20
"Dieu a maudit les femmes qui se font tatouer et celles qui tatouent, les femmes qui s'épilent les sourcils et celles qui les aident dans ce sens, les femmes qui se font écarter les dents par gercure, à des fins de beauté et altérant de ce fait, la Création d'Allah le Tout Puissant."
p21
"La tenue vestimentaire de la femme doit être ample, soustrayant tout son corps aux regards des hommes autres que ceux qui ne sauraient l'épouser (les maharami). Ces derniers ne doivent voir que ce que la femme leur montre habituellement : son visage, ses paumes et ses pieds."
p55

Vous pouvez lire la suite des lois auxquelles doivent se soumettre les Musulmanes pieuses, avec entre autre l'interdiction pour les femmes d'écouter de la musique (page 160) et de voyager seule (page 161). Ce mode de vie tente peu à peu de s'imposer dans nos sociétés occidentales, en particulier dans les banlieues à forte population d'immigrés issus de la communauté musulmane.
On se rappellera par exemple que plus de 500 femmes européennes non voilées qui fêtaient le nouvel an dans les rues de Cologne en Allemagne le 31 décembre 2015, se sont fait agressées sexuellement par des centaines de migrants pour la grande majorité issus de la communauté musulmane, à cause de leur tenue occidentale jugée indécente.

On peut remarquer par ailleurs la venue du prédicateur Hassan Iquioussen, reçu par l'association musulmane de Nevers le 25 janvier 2015.


Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

Quel type de société veulent bâtir les responsables de l'association musulmane de Nevers ? Où se trouve le message de Fraternité, d'Amour, de Paix et de Tolérance ? Les doctrines des ouvrages diffusés sont totalement incompatibles et inconciliables avec les démocraties participatives des sociétés occidentales. Question plus inquiétante : les livres de la bibliothèque numérique sont-ils enseignés aux jeunes Musulmans de l'école coranique de la Mosquée de Nevers ?

 

Le maire LR Denis Thuriot autorise l'Islam radical antisémite, misogyne et antioccidental à s'implanter durablement dans la commune de Nevers, ce qui condamne sur le long terme, le vivre-ensemble et la cohésion sociale entre communautés.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 20 janvier 2016

04/01/2016

L’imam antisioniste Abdallah Dliouah de la Grande Mosquée de Valence fait l’apologie d’un haut dignitaire Musulman nazi de la Solution Finale : « je suis Mohammed Amin Al-Husseini »

Valence est une commune de plus de 60 000 habitants dans le sud-est de la France, préfecture du département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, à quelques kilomètres au sud de Lyon. Comme dans beaucoup de communes de la région Rhône-Alpes, l'immigration originaire des pays du Maghreb et sub-saharienne s'est intensifiée ces quarante dernières années à Valence, et pour faciliter l'intégration de ces populations, l'ex-maire socialiste Alain Maurice a donné son autorisation pour l'édification d'un lieu de Culte islamique, la Grande Mosquée de Valence, pilotée par l'imam d'origine algérienne Abdallah Dliouah.
Les ambitions de l'imam afin de développer l'Islam sont grandes, puisque un projet d'ouverture d'une nouvelle école coranique est en cours. Il faut rappeler que les professeurs sont financés par le consulat algérien pour éduquer plus de 300 élèves Musulmans, une véritable ingérence d'une puissance étrangère dans les affaires cultuelles de la France.

L'imam antisioniste et antioccidental de la Grande Mosquée El Fourqane de Valence Abdallah Dliouah

Les connivences entre la mairie et l'association islamique sont avérées, en janvier 2013, après avoir évoqué son action pour l'agrandissement de la mosquée et pour offrir à la population musulmane un "lieu d'abattage autorisé" dans un courriel à tous les responsables Musulmans de la ville, le maire Alain Maurice termine sa missive par une phrase en arabe: "As salâmu Alaykum wa Rahmatullâhi" (Que la paix et le salut d'Allah soient avec vous"), ce qui ne manque pas de déclencher une polémique au sein de l'opposition politique pour entorse à la laïcité, en accusant le maire de "communautarisme".

Alain Maurice, l'ex-maire socialiste de Valence a activement participé à l'installation de la Mosquée, l'islamisation à long terme gérée par la plus puissante association militante de l'Islam radical sur la commune.

Quelle est l'orientation idéologique diffusée dans ce complexe islamique ? Les Musulmans de Valence pris en charge et guidés par Abdallah Dliouah sont-ils bien intégrés dans la société française ? On peut s'en faire une idée plus précise en se référant au site Internet et à la page Facebook officiels de l'imam.

L'idéologie développée est tout d'abord une critique acerbe et un rejet de l'Occident, décrit comme une société de débauche et de perversion. Voici par exemple, comment Abdallah Dliouah considère le concours de miss France 2016 (hard-copy) :

"Les plus belles filles de France, je n'ai rien contre, mais je veux juste vous dire une chose. Quand on vous valorise que pour vos corps, c'est en réalité une dégradation de votre humanité."

La beauté physique d'une femme est une "dégradation de l'humanité". Quelle réaction aurait l'imam s'il emmenait les enfants au musée du Louvre, voir les innombrables peintures et sculptures d'hommes et de femmes exhaltant la beauté des corps, comme "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour", devrait-il mettre un bandeau sur les yeux des enfants ? Ou tout simplement ne pas mettre les pieds dans ce lieu de perdition et d'infâmie ?

"Psyché ranimée par le baiser de l'Amour" de Antonio Canova au musée du Louvre : déclaré haram par l'imam Abdallah Dliouah ?

L'imam considère donc que les Musulmans vivent en France en milieu hostile, obligés de supporter la grâce féminine, et en plus, ...de vivre avec des consommateurs de viande de porc (hard-copy) !

"Cela ne plaira pas à certains mais je vous le dis haut et fort : Oui l'argent de la drogue est encore plus sale et plus Haram (interdit) que la viande de porc. Consommer la viande du porc est un péché simple, consommer l'argent de la drogue est un péché multiple. Quand tu consommes la viande de porc tu nourris ton corps par le Haram. C'est déjà très grave. Quand tu consommes l'argent de la drogue tu nourris ton corps par le Haram (exactement comme le porc), tu nourris les corps de tes victimes par le Haram et tu pousses tes victimes vers la dépendance, la débauche et la perversion ...
Revenez à Dieu, débarrassez vous de cette saleté, ne soyez pas les soldats de Satan, nourrissez vous et vos familles par le Halal et ayez toujours dans l'esprit la parole de notre prophète (saw) "le corps nourrit par le Haram sera destiné prioritairement à devenir le combustible de l'enfer". Ne nourrissez pas vos enfants pour les préparer à devenir les cailloux de l'enfer. Le Halal est bon et béni le Haram est mauvais et maudit."

L'interdiction de manger du porc dans les textes coraniques est mis sur le même plan que les dépendances à la drogue et à l'argent. C'est un péché très grave, poussant vers la dépendance, la débauche et la perversion. Il faut donc se débarrasser de cette saleté pour ne pas devenir "mauvais et maudit", un "combustible pour l'Enfer".
Comment les Musulmans, après avoir lu cette prédication de l'imam Abdallah Dliouah considèrent-ils les mangeurs de porc ? Des gens pervers, sales, débauchés, drogués, dépendants et maudits ? Est-ce que ce type de doctrine facilite le dialogue, la Fraternité et le vivre-ensemble entre communautés ?

"Au nom de la laïcité on sert dans les assiettes de nos enfants de la viande qu'ils ne désirent pas consommer. Elle est où la liberté ? Elle est où la fraternité ? Pour sacraliser un principe on bafoue deux valeurs fondamentales." (hard-copy)

Pour l'imam de Valence, les Musulmans en France ne sont pas libres. Ils ne peuvent pas manger de viande dans les cantines scolaires parce qu'elle n'est pas halal. L'imam projette ainsi dans l'inconscient collectif des Musulmans que la France est un état islamophobe qui les empêche de pratiquer leur religion, les privant de leur liberté, de la fraternité et de leurs droits. De quoi nourrir des ressentiments contre la France qui ne peuvent que s'exacerber au fil du temps et des prédications d'Abdallah Dliouah.

L'argent des contribuables français sert à maintenir des militaires postés devant la Grande Mosquée El Fourqane de l'Islam fondamentaliste et antioccidental de Valence. Le 1er janvier 2016, Raouf El Ayeb, un français d'origine tunisienne, fonce avec une voiture sur quatre d'entre eux au cri de "ALLAH OUAKBAR !"

Outre ses positions sur la société occidentale soi-disant intolérante, Abdallah Dliouah se positionne aussi sur l'échiquier politique.

L'imam Abdallah Dliouah est un fervent défenseur du chef du gouvernement islamo-conservateur turc Recip Tayip Erdogan. Erdogan a expliqué dans une conférence prendre comme système de référence le modèle de gouvernement autoritaire fort de l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler.

La Turquie est un pays sous régime islamiste autoritaire (pas de liberté de conscience, ni de liberté d'expression) "Avec 72 professionnels des médias actuellement emprisonnés, dont au moins 42 journalistes et 4 collaborateurs le sont en lien avec leur activité professionnelle, la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes."

- l'Islam est religion d'État, toute critique contre Allah et son Prophète Mohamed est passible de 3 mois à un an de prison (article 216 de la constitution turque : pas de "Charlie Hebdo" qui se moque du Prophète Mohamed, là-bas !)
- la mention de la religion est inscrite sur les pièces d'identités turques (à la mairie en France, personne ne vous demande si vous êtes juif, musulman, chrétien, pour renouveler votre pièce d'identité), la Turquie ne reconnaissant officiellement que quelques religions (islam, chrétiens orthodoxe, nestorianisme, alévisme, judaïsme)
- les Mosquées sont financées par l'Etat turc et les Imams sont des salariés dépendant directement du Premier Ministre
- les cantines scolaires des écoles publiques turques ne fournissent que de la viande halal (pas de petit salé aux lentilles là-bas !)

- Le Catholicisme n'a aucune représentation officielle en Turquie, il est clandestin. (il n'existe pas officiellement de catholiques turcs !)
- toute construction d'une nouvelle Eglise est interdite sauf dérogation exceptionnelle de l'Etat
- les prêtres étrangers Catholiques et Chrétiens ont interdiction de pénétrer sur le territoire turc (visas délivrés au compte-goutte)
- les cours d'Islam sont OBLIGATOIRES dans les écoles publiques turques
- la persécution des chrétiens d'Orient continue, la Turquie, berceau du Christianisme avec ses milliers d'Églises, époque byzantine, arménienne et anatolienne a vu sa population chrétienne fondre au cours des Siècles : il y en avait encore près de 20% au début du XX Siècle, aujourd'hui... 0,2% !!
- les minorités religieuses non musulmanes ont hérité de discrimination, héritage de leur ancien statut de dhimmi, par exemple, les chrétiens syriaques n'ont pas le droit d'entrer dans l'administration, de faire une carrière militaire, etc...

Abdallah Dliouah : "L'université du Qatar honore Erdogan. Les photos parlent d'elles mêmes. Fier du Qatar et fier de la Turquie." (hard-copy)

(hard-copy)

"Combien de présidents ou ministres arabes sont capables de lire le Coran aussi correctement et aussi profondément. Erdogane n'est pas un ange ni un prophète. Erdonage est un homme juste avec ses qualités et ses défauts mais pour l'instant ses qualités cachent ses défauts. Sa bonté, son travail, son intégrité font de lui le meilleur président musulman (et peut être aussi dans le monde).
C'est pour cette raison que son peuple l'aime et c'est pour ça que [je] l'aime.
C'est aussi pour cela que certains le détestent et veulent sa tête. Qu'Allah te préserve..."

Il est donc inquiétant de constater que Abdallah Dliouah soutient un dirigeant qui lutte depuis des années contre la laïcité, qui explique que "l'assimilation est un crime contre l'Humanité", que "l'Europe est rongée par la xénophobie, l'islamophobie et le racisme." et donc qu'il faut "inoculer la culture européenne par la culture turque."

Tout comme le dirigeant turc Erdogan, Abdallah Dliouah est proche de la doctrine des Frères Musulmans, une organisation classée comme terroriste dans plusieurs pays du Monde comme l'Égypte, les Émirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite. L'organisation politique des Frères Musulmans est un mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

 

Sur sa page Facebook, le prédicateur Abdallah Dliouah soutient Mohamed Morsi, l'ex-président égyptien déchu des Frères Musulmans, celui pour qui le Coran est une constitution et le Califat islamique le but ultime du pouvoir (hard-copy).

Abdallah Dliouah considère avec admiration l'imam Hassan Iquioussen, proche de l'UOIF, la branche française des Frères Musulmans (hard-copy) : "Dans ces temps des « mises en garde » je veux inverser la donne en vous recommandant un frère que j’apprécie particulièrement, il s’agit du professeur Hassan Iquioussen. Je tiens à le dire alors que les critiques et les vidéos de mises en gardes contre lui se multiplient."

Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine. Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien.

L'imam fait état par ailleurs d'une propagande antisioniste très violente, en diffusant les conférences du rabbin extrêmiste Juif Yisroel Dovid Weiss (hard-copy). Son organisation Neturei Karta, proclame que l'État d'Israël ne devrait pas exister, en expliquant que d'après les textes bibliques de la Torah, les Juifs ne peuvent avoir de nation avant le retour du Messie.

"Parce que nous somme Juifs, nous nous opposons à l'existence de l'État d'Israël, nous pleurons avec le peuple Palestinien qui souffre."
[05:50]
Abdallah Dliouah diffuse les conférences du rabbin antisioniste Yisroel Dovid Weiss, une propagande virulente antisioniste et pro-palestinienne.

Beaucoup plus grave, Abdallah Dliouah fait, sur sa page Facebook, l'apologie du dignitaire nazi Mohammed Amin Al-Husseini (hard-copy).


Mohammed Amin Al-Husseini était le Mufti de Jérusalem, la plus grande autorité dans le monde musulman au début du XXème siècle. En 1929, il inspire le premier grand pogrom à Jérusalem contre les Juifs et se rapproche dans les années 1930 des nazis qui le financent.
De 1941 à la fin de la 2ème guerre mondiale, il s'installe à Berlin dans l'Allemagne nazie où il rencontre Hitler et supervise les émissions d'une station radio basée à Zeesen, une ville au sud de Berlin qui diffuse en arabe vers le Proche-Orient des programmes antisémites, incitant les Arabes à tuer les Juifs, partout où ils se trouvent.

En 1942, il supervise le recrutement des soldats de la division Musulmane Waffen SS Handschar "Sabre".
En 1943, lorsque Himmler veut échanger 20 000 prisonniers allemands contre 5 000 enfants juifs qui auraient émigré en Palestine, le grand mufti combat avec succès ce projet, de même qu'il empêche plusieurs milliers d'enfants juifs bulgares, roumains et hongrois, d'émigrer au Proche-Orient. Ces enfants finiront tous dans les chambres à gaz.

Que cet exécutant nazi soit ainsi adulé par l'imam de la Mosquée de Valence pose problème, et amène une question importante : quelle idéologie véhicule Abdallah Dliouah, qui a des responsabilités importantes auprès de la communauté musulmane, aux enfants Musulmans de l'école coranique du lieu de culte ?

Le nouveau maire LR-UDI Nicolas Daragon (à droite) participe le 17 mai 2014 à une journée portes ouvertes de la Mosquée de Valence avec Abdallah Dliouah. Aucune mesure n'a été prise par le maire pour fermer ce centre cultuel vecteur de diffusion de l'Islam radical fondamentaliste politique, misogyne, antisioniste et antioccidental.

publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 4 janvier 2016