Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

Les organisateurs du « salon musulman du Val d’Oise » de Pontoise invitent des prédicateurs de l’Islam Radical misogyne, antioccidental et antisémite avec entre autres Éric Younous : « le Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs »

L'Islam s'enracine lentement mais sûrement sur le territoire français, en particulier dans les régions d'île-de-France. Le Val d'Oise n'est pas épargné, plusieurs Mosquées ont été construites ces 20 dernières années. On peut par exemple mentionner les Mosquées de l'Islam fondamentaliste d'Argenteuil, de Sannois, de Montigny-les-Cormeilles, ou encore de Cergy (inaugurée par Manuel Valls).

La ville de Pontoise est également gangrénée depuis plusieurs années par l'Islam Radical, en particulier à travers les prédicateurs de la Mosquée Masjid de Pontoise, infiltrée par une organisation terroriste qui agit dans plusieurs villes de France, le "collectif Cheikh Yassine", et son leader charismatique Abdelhakim Sefrioui, soutient officiellement sur son site Internet des terroristes du Hamas appelant à l'extermination des Juifs.


Le "collectif Cheikh Yassine", organisation islamiste antisioniste, et son leader politique Abdelhakim Sefrioui, infiltrés dans la Mosquée Masjid de Pontoise, le 17 février 2012, incitent les Musulmans à la révolte : "ils sont tous allés se prosterner devant leur maître, le dîner du CRIF !"

Depuis 2012, les organisateurs de differentes associations musulmanes organisent également le "salon musulman du Val d'Oise" au parc des expositions de Pontoise, avec comme invités, des prédicateurs fondamentalistes musulmans.
Les 12 et 13 septembre 2015, voici un aperçu des prestigieux invités pour cette nouvelle édition (hard-copy):

580779MosquePontoise2islamistes2.png

Les prédicateurs fondamentalistes misogynes, intolérants, antioccidentaux Musulmans invités au "salon musulman du Val d'Oise" les 12 et 13 septembre 2015 : Rachid Houdeyfa, Nader Abou Anas, Mehdi Kabir, Éric Younous, Hatim Abou Abdillah

On peut citer l'imam de la Mosquée de Brest, Rachid Houdeyfa. ci-dessous, un aperçu de sa vision des femmes :


"Le hijab c'est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur, et si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l'utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l'Enfer."
[05:04]
Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, dans sa conférence "30 minutes pour te convaincre de mettre le hijab"

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Pour l'imam, une femme qui ne porte pas le voile islamique est une femme sans honneur, sans aucune pudeur et négligée. Mesdames, si un jour vous croisez Rachid Houdeyfa dans la rue et s'il détourne le regard, vous saurez pourquoi !

Le prédicateur implante dans l'inconscient collectif des ses Fidèles Musulmans que la femme de type occidental est un vulgaire objet, sans moralité, infériorisée par rapport à la femme voilée musulmane, pure, chaste et soumise.

 

Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, invite à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».
Voici une brève vidéo, comment les Musulmans doivent se comporter avec leur femmes, tel que le veut le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans :


Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et prédicateur au "salon musulman du Val d'Oise" :"la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison."

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

 

 

Le théologien Musulman Mehdi Kabir, prédicateur sulfureux, qui considère les femmes comme étant à l'origine de tous les vices : alcool, musique, argent, drogue, est également invité au salon musulman du Val d'Oise.

 Voici comment Mehdi Kabir considère les mangeurs de porc :


"celui qui mange du porc, a tendance à avoir le comportement d'un porc. C'est pour cela que les consommateurs de la viande de porc tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n'ont pas de jalousie envers leur famille, les gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes.
Les gens, qui lorsqu'ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n'ont pas de pudeur vis à vis d'Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc.

Et le Prophète a informé qu'il viendra un temps où Allah transformera certains êtres humains en singes et en porcs."

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Un Message de Tolérance et de Fraternité ?

L'invité Hatim Abou Abdillah, fervent défenseur de la cause "féminine musulmane", est au "salon musulman du Val d'Oise."


Hatim Abou Abdillah, imam de la Mosquée as Salam de Maisons-Alfort, prédicateur dans plusieurs Mosquées de banlieues et au "salon musulman du Val d'Oise", endoctrine les Fidèles à la haine des femmes non voilées et parfumées.

"Le Prophète nous dit : "des femmes, bien qu'habillées, seront nues. Ta soeur, ma soeur, ta mère, ma mère, et nos soeurs en général, celles qui font vitrines de leur corps dans la rue. Où est la jalousie envers nos femmes ?
Le Prophète a dit : "trois personnes auxquelles Allah n'adressera pas la parole, ton Seigneur ne te parlera même pas le jour de la Résurrection, Allah ne te purifiera pas. elles auront un châtiment atroce. Et le Prophète a cité parmi ces trois personnes : celui qui n'a pas de pudeur envers ces femmes, regardez l'état de nos soeurs, regardez comment nos mères marchent dans la rue ! Après ça, peut-on se considérer comme des hommes ? Tu vois un mari, un homme, avec sa barbe, marcher à côté de sa fille !
Le Prophète a dit : "des femmes bien qu'habillées seront nues, elles n'entreront pas au Paradis, ni même sentiront l'odeur du Paradis. Maudissez-les, car elles sont maudites ! Maudissez-les, car elles sont maudites ! Est-ce ma parole d'extrêmiste ? Est-ce ma parole d'islamiste, de fanatique, d'intégriste, ou est-ce la parole de ton Prophète ?
Il n'y a pas une femme qui se parfume, et sort dans la rue pour que les hommes sentent son odeur, sans qu'elle soit considérée auprès de son Seigneur comme une fornicatrice, fornicatrice, fornicatrice !"

[01:37]

vidéo régulièrement censurée sur Youtube que vous pouvez retrouver sur ce lien :

Le fait de se rendre belle en portant des vêtements légers et se parfumer pour s'embellir est considéré par Hatim Abou Abdillah comme une perversion, une provocation, qui fait d'une femme une fornicatrice, une prostituée pour dire les choses crûment. Comment se fait-il que Hatim Abou Abdillah continue de diffuser sa propagande dans les plus grandes Mosquées de France ?
Que font les associations féministes, d'habitude si promptes à réagir dès qu'il s'agit d'intervenir contre les "catho intégristes" ? Pourquoi ce silence devant ces prédicateurs Musulmans misogynes et intolérants ?

 

Autre invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise, le prédicateur Éric Younous, un français converti à l'Islam en 2001, formé à l'Islam Radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, autrement dit, une des branches les plus extrêmistes de la religion de "Paix et Tolérance", qui appelle à la haine des Chrétiens, des Juifs, et du monde Occidental, qui doit être conquis par les Musulmans.


Le prédicateur antisémite Éric Younous, invité de prestige au salon musulman du Val d'Oise les 12 et 13 septembre 2015

Voci un bref aperçu de l'idéologie développée par Éric Younous devant ses Fidèles :
"Accusé de toutes parts, et condamné au terme d'un procès truqué, déclaré coupable sans équivoque et désigné danger du XXIème siècle, ennemi de la raison de la liberté. Est-ce moi ? Est-ce nous ? Quel est mon crime exactement, quel est notre crime exactement ? Qui suis-je pour être détesté ainsi, insulté à tout va, de l'ouvrier de base n'ayant pas fait d'études, à l'homme politique au rang le plus élevé ayant fréquenté les meilleures écoles ?
Et bien non : ils ne détiennent pas le modèle absolu du bonheur et de la droiture. Ils n'ont aucune autorité à m'accuser, et encore moins à me juger. Ils mentent, ce sont des menteurs, ils étaient des menteurs lorsqu'ils ont colonisé nos pères, ils sont des menteurs lorsqu'ils veulent nous faire croire que nous ne sommes que des animaux."
[01:37]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane". (hard-copy)

Prèche assez classique de la mouvance de l'Islam radical wahhabite : Éric Younous explique aux Musulmans qu'ils vivent en France dans un pays hostile à l'Islam où ils sont continuellement persécutés, "insultés" et "traités comme des animaux". Si c'était le cas, pourquoi autant de Mosquées sont-elles construites en France, (2500 Mosquées construites sur le territoire français en moins de 30 ans) et pourquoi des milliers de Musulmans sont-ils prêts à mourir pour venir vivre dans ce pays ?
Le but de cette prédication est d'instaurer un climat de défiance envers les non-musulmans, souder ainsi la communauté musulmane, afin qu'elle ne se mélange pas avec des personnes qui leur sont soi-disant hostiles.
L'objectif étant de créer une génération de Musulmans soumise à un communautarisme militant, afin de pouvoir instaurer les lois de la Charia, très loin d'un Message d'Amour, de communion et de Fraternité entre les êtres humains et les peuples.

"L'organisation pour faire en sorte que l'Islam soit compris comme il se doit, c'est de l'action. Regardez par exemple dans la communauté juive. C'est exactement l'inverse. Regardez Chabbat, qui est l'adoration la plus importante pour eux. Qu'est-ce qui caractérise le Chabbat ? C'est l'inaction. Et n'oubliez pas que Chabbat est une punition que Allah a infligée aux Juifs. Quand Allah veut punir un peuple, il lui ordonne l'inaction."
[06:33]
extrait de la conférence donnée par Éric Younous sur "l'identité musulmane" à la Mosquée égyptienne de Stains, le 22 décembre 2014 (hard-copy)

Pour Éric Younous, les Juifs sont le peuple puni par Allah, peuple de l'inaction, alors que les Musulmans sont le peuple béni par Allah, le peuple de l'action.

Mais si on s'en réfère à la Bible :
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »

La Bible - Exode 20:8-11
Le jour de repos de la semaine, le Chabbat pour les Juifs, est un jour béni et sanctifié, et non pas une punition comme le prétend faussement Éric Younous afin de discréditer la communauté juive, qui serait donc méprisable, auprès des Fidèles Musulmans de Stains. Est-ce que ce type de prédication incite au vivre-ensemble, à la Fraternité ?
N'invite-t-il pas plutôt les Musulmans à détester les Juifs, et ainsi favoriser l'antisémitisme ?

Philippe Houillon, député-maire UMP de Pontoise, autorise tous les ans des prédicateurs antisémites, misogynes et intolérants de l'Islam fondamentaliste à venir endoctriner des centaines de Musulmans dans sa ville dans le cadre du "salon musulman du Val d'Oise".

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 25 août 2015

14/08/2015

L’Islam Radical politique antioccidental, antisioniste et intolérant s’installe au coeur du futur projet du centre islamique « Dar Al Iman » de Bagneux

Située dans la banlieue sud de Paris, Bagneux est une ville qui a connu une forte augmentation de la population immigrée ces trois dernières décennies, essentiellement arabo-musulmane.
Les responsables de la principale association islamique locale de Bagneux, l'Association de Bienfaisance de la Mosquée d'Omar du Sud des Hauts de Seine (ABMOSHS), constate depuis quelques années que sa Mosquée est trop petite pour accueillir le flux croissant de Fidèles Musulmans. Ils ont donc lancé un projet d'extension du lieu de Culte existant en prévoyant l'achat d'un bâtiment mitoyen.


La Mosquée de Bagneux

Fidèles Musulmans de Bagneux

Le projet "Dar Al Iman" est né, il permettra ainsi, sur une surface de plus de 2800 m2 répartie sur 3 niveaux, d'ajouter au complexe islamique en plus des salles de prières pour 3000 Fidèles, une école coranique capable de prendre en charge 1400 élèves Musulmans répartis dans 28 classes utilisant 4 salles de cours.


Le coût total du projet est estimé à 3 200 000 euros, la moitié des Dons a déjà été récoltée auprès des Fidèles.

En plein coeur de Bagneux, va donc se développer un grand centre islamique, qui deviendra le poumon de la ville sur le long terme.

Quel Islam est diffusé par les responsables de l'ABMOSHS ? Un message de tolérance, de respect, de don de soi, de Pardon et d'Humilité ?

Avec ce qui se passe au Moyen-Orient, on sait que l'enseignement de l'Islam est un sujet sensible, mais il semble qu'il n'y ait absolument aucun contrôle mené par les autorités locales afin de vérifier la compétence des prédicateurs venant précher à la Mosquée de Bagneux.


Le 21 février 2015, Houria Bouteldja est invitée par l'association islamique de Bagneux.

Houria Boutelja est le porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), un mouvement politique préchant le communautarisme islamique et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » et lutte contre le sionisme, typiquement, quelques extraits de l'idéologie véhiculée par ce parti politique, sur son site internet officiel :

« le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

« Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche."

« Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

Houria Bouteldja, invitée par l'association islamique de Bagneux, est connue et poursuivie judiciairement pour ses frasques et ses discours anti-français, elle apparaît en couverture du livre « Nique la France », édité par sa maison d'édition ZEP.

Que ce parti politique ait pignon sur rue pour l'ABMOSHS devrait alerter les autorités et la municipalité de Bagneux. Que fait madame le maire Marie-Hélène Amiable ? Houria Bouteldja et son idéologie de haine de la France, qui lutte contre une "Europe blanche", est-elle compétente pour endoctriner les Musulmans de Bagneux ?

On peut par ailleurs remarquer que l'association islamique de Bagneux est affiliée à l'organisation politique des Frères Musulmans en France, l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Les responsables de l'ABMOSHS tiennent chaque année un stand lors de la rencontre annuelle des Musulmans de France organisée au Bourget par l'UOIF (hard-copy).

Le stand de l'Association de Bienfaisance de la Mosquée d'Omar du Sud des Hauts de Seine de Bagneux lors du rassemblement annuel du Bourget organisé par l'UOIF en avril 2014, la branche de l'organisation politique des Frères Musulmans en France.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Des prédicateurs proche des Frères Musulmans sont invités à donner des conférences pour les Musulmans de l'association islamique de Bagneux.

Dans la même mouvance, le prédicateur Tariq Ramadan a donné une conférence le 3 février 2013 pour les Musulmans de l'association islamique de Bagneux.
Tariq Ramadan milite dans les Mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), et sous des discours toujours plein de sous entendus, pour la mise en place d’un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
Lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget du 6 au 9 avril 2012, des prédicateurs antisémites, comme Youssouf Al-Qaradawi ou Safwat Hijazi qui expliquent, devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs sur les chaînes Arabes (Al-Jazeera, Al nas-tv , Tv Al-Aqsa, etc…) vouloir rassembler les Musulmans afin de finir le travail d’Hitler, punir et exterminer les Juifs, ont été interdits de se présenter à ce congrès (sous la pression du FN, il faut le souligner).
Tariq Ramadan a, dans un article, pris la défense de ces prédicateurs antisémites et a condamné Nicolas Sarkozy pour cette mesure, dans un vibrant plaidoyer rendant hommage à ces « savants Musulmans de renommée mondiale » injustement bannis du territoire français (hard-copy).
Dans ses conférences, Tariq Ramadan appelle par ailleurs les Musulmans à boycotter Israël.

 


"Nous sommes des pacificateurs, mais si vous cherchez la guerre, vous allez nous trouver. Ce n'est pas nous qui colonisons, si vous voulez coloniser, c'est vous les injustes, on est pour la justice, la seule justice dans l'Histoire, c'est la décolonisation, sortez d'ici. Vous ne voulez pas sortir ? Alors on va se lever. Mais on va se lever parce que vous ne voulez pas sortir. Les premiers à être injustes, c'est vous."
[28:46]
Extrait de la conférence de Tariq Ramadan donnée à Bagneux le 3 février 2013

Tariq Ramadan s'adresse à son auditoire comme s'ils n'était pas français. Il explique aux Fidèles Musulmans de Bagneux qu'ils vivent chez des colonisateurs, des injustes, qui "s'ils cherchent la guerre, ils vont nous trouver". La guerre ? Quelle guerre, contre qui ? Contre l'État français ? Les américains ? les occidentaux ? Les sionistes ?
Il y a toujours eux et nous, Tariq Ramadan ne considère jamais son auditoire comme intégré à la France, et s'ingénie ainsi à maintenir et amplifier un communautarisme militant. Ces discours politiques sont-ils adaptés à être diffusés à une communauté religieuse ?

Respectivement de gauche à droite, en partant du deuxième, Youssef Al Qaradawi, le Guide spirituel de l'organisation politique des Frères Musulmans, Sheikha Mozah, la femme de l'émir du Qatar, Tariq Ramadan, prédicateur politique antisioniste influent en Europe, Mustafa Ceric, un des leaders des Frères Musulmans en Europe, et Yusuf Islam (l'ex-chanteur Cat Stevens converti à l'Islam), réunis à Doha au Qatar le 15 janvier 2012 pour la création du nouveau Centre de Législation Islamique et Éthique (CILE) (lien 2)

Il est inquiétant de constater que des prédicateurs politiques antisionistes tels que Tariq Ramadan, ayant pour guide Youssef Al Qaradawi, qui appelle publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les télévisions du Monde arabo-musulman à l'extermination des Juifs, et dans ses ouvrages à liquider les homosexuels, des "êtres nocifs conduisant à la perte de l'humanité" d'après lui, soit invité à Bagneux pour donner des conférences.

Autre prédicateur de renom, proche des Frères Musulmans invité par l'association islamique de Bagneux, Hassan Iquioussen (hard-copy). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.
Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.
Il refuse la mixité sociale homme/femme, et nie le génocide arménien
.


Le prédicateur politique antisioniste, antioccidental, misogyne et négationniste Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Bagneux en mai 2014

Autre prédicateur fondamentaliste, l'imam de la Mosquée de Puteaux, le Cheikh Abou Omar a été invité à donner une conférence le 10 août 2013 dans la Mosquée de Bagneux. (hard-copy)
L'imam Abou Omar est connu pour ses discours politiques à caractère antisémite et adepte de théories du complot contre les Musulmans organisées par les média et l'État Français.

Avec la création du centre culturel islamique, un climat d'antisémitisme, d'antisionisme s'enracinera durablement à Bagneux.


On se souvient de Ilan Halimi, un jeune Juif enlevé et torturé à mort dans une cave d'une cité HLM de Bagneux par une vingtaine de personnes en janvier 2006 simplement parce qu'il était Juif, donc forcément riche, cupide, tueur d'enfants palestiniens, et traité comme une bête par ses geôliers.
Le 2 mai 2015, sa plaque commémorative a été vandalisée. Preuve que l'antisémitisme est bien vivant à Bagneux, et n'est pas prêt de s'éteindre, avec la complicité du maire communiste Marie-Hélène Amiable laissant proliférer les prédicateurs fondamentalistes invités par l'ABMOSHS et son futur centre islamique qui formera des milliers de jeunes Musulmans aux préceptes de la Charia.

Marie-Hélène Amiable, pour s'attirer l'électorat musulman, n'hésite d'ailleurs pas à militer sur sa page Facebook pour la création d'un état palestinien (hard-copy).


Avec quel gouvernement ? Le Hamas qui appelle à tuer les Juifs ? Le Fatah, dont les dirigeants déclarent publiquement que jamais ils ne reconnaîtront un état Juif ? Mystère, elle ne le dit pas.

"En ce premier jour du Ramadan, je souhaite, au nom de la municipalité, à tous les musulmans de Bagneux que ce mois de jeûne apporte réflexion, apaisement et convivialité. Je formule le vœu qu’il soit l’occasion de favoriser des moments de rencontres et de dialogue avec les habitants."
Le 18 juin 2015, non seulement le maire communiste Marie-Hélène Amiable laisse s'enraciner l'Islam politique des prédicateurs fondamentalistes de l'association locale intolérante, antisioniste de Bagneux, mais se permet en plus de s'adresser directement à ces mêmes responsables pour leur souhaiter un bon Ramadan (hard-copy) !

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 14 août 2015

11/07/2015

Anouar Kbibech, nouveau président du CFCM, diffuse avec le Rassemblement des Musulmans de France, l’islam rigoriste des prédicateurs marocains : voile islamique obligatoire, coups de fouet, meurtre des apostats, combattre et égorger les Infidèles

L'islam en France est majoritairement sous le contrôle de puissances étrangères (essentiellement le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït), qui décident en partie quels sont les imams et prédicateurs habilités à enseigner dans les Mosquées de France.
Une de ces organisations islamiques les plus connues est le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) sous l'influence du Maroc. Son président, le marocain Anouar Kbibech, a été élu le 30 juin 2015 président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), il devient ainsi un des principaux interlocuteurs face au gouvernement Valls sur les questions de l'Islam en France.

Il est inquiétant de confier une telle responsabilité à un prédicateur soumis à l'influence d'une puissance étrangère, le Maroc, pays dont la pratique religieuse islamique est reconnue pour ne pas être particulièrement tolérante envers les Chrétiens, les femmes et les Infidèles.

Le culte officiel du Maroc est l'Islam malékite, une branche dure de l'Islam radical, qui appelle les Musulmans à revenir aux fondamentaux de la vie du Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, c'est-à-dire l'application de la loi islamique.

Le 7 juillet 2015, arrestation de cinq Marocains n'ayant pas respecté le jeûne du Ramadan à l'aéroport de Marrakech. A la vue de tous, ces jeunes "provocateurs", pour compenser la forte chaleur d'été, ont voulu se rafraichir en buvant des jus de fruit, un véritable crime vis à vis de la charia islamique. Ces jeunes gens encourent entre un et six mois de prison.


Des Musulmans marocains endoctrinés lynchent un homosexuel dans la ville de Fès en juillet 2015. Est puni d'emprisonnement au Maroc, tout « acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe » (article 489 du code pénal marocain)

La loi marocaine prévoit également l'emprisonnement de tous ceux qui envisagent de faire du prosélytisme en tentant de convertir un Musulman au Christianisme. Il n'y a donc pas de liberté de conscience.
« Est puni d'un emprisonnement de 6 mois à 3 ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats.
En cas de condamnation, la fermeture de l'établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder 3 ans. »

article 220 du code pénal marocain.

Des Chrétiens marocains obligés de se cacher pour vivre leur Foi, peuvent être arrêtés et emprisonnés, simplement parce qu'ils transportent des Bibles !

Il faut également préciser que depuis la fin de la colonisation en 1956, aucune Église n'a été érigée sur le sol marocain, alors que plusieurs milliers de Mosquées et salles de prière islamiques ont été construites sur le sol français. Où sont les échanges cordiaux, la Fraternité, la Tolérance ?


Mohammed VI, roi du Maroc et commandeur des Croyants, fait appliquer en partie la Charia : condamnation des homosexuels, arrestation des non-jeûneurs pendant le Ramadan, et des apostats de l'Islam. L'idéologie de référence du CFCM de Anouar Kbibech

Anouar Kbibech implante progressivement depuis plusieurs années, l'Islam fondamentaliste marocain dans les centres islamiques de l'hexagone. Mais pour faire passer la pilule et occulter les faits et la réalité de l'intolérance islamique, Anouar Kbibech applique la Taqqya, la dissimulation en Islam, leçon apprise du prophète Mohamed dans un hadith de Boukhari pour mener à bien ses projets d'implantation de l'Islam sur la terre des Infidèles : "la guerre, est tromperie" (page 224).
Devant les média, Anouar Kbibech délivre un message de respect et tolérance, l'Islam serait d'après lui "compatible avec la République", les Musulmans manquent de lieux de Culte en France et il faut doubler le nombre de Mosquées, Anouar Kbibech explique également que les actes barbares des jihadistes n'ont rien à voir avec l'Islam.
Dans une interview pour le journal "Planet", Anouar Kbibech déclarait que "les cas de radicalisation à la mosquée sont pratiquement inexistants".

C'est ce qu'on peut appeler l'argumentaire de l'"inversion du miroir", que l'on pourrait résumer ainsi : l'Islam paraît violent ? Non, ce n'est pas vrai, ce n'est l'oeuvre que de quelques déséquilibrés, pour éviter l'amalgame et lutter contre la persécution de la communauté musulmane en France, construisons davantage de Mosquées pour montrer notre solidarité.

Quelle garantie avons nous que les prédicateurs marocains invités à venir précher dans les plus grandes Mosquées de France à l'initiative du RMF dirigé par Anouar Kbibech soient plus tolérants que dans les Mosquées du Maroc ? Aucune.

Pour s'en convaincre, il suffit de constater que le site officiel du Rassemblement des Musulmans de France sous la responsabilité de Anouar Kbibech, fait la promotion des évènements et rencontres de prédicateurs marocains venant enseigner l'Islam radical dans les Mosquées de France.
Ces évènements sont préparés sous l’influence des autorités marocaines. En mai 2012, le rassemblement annuel des Musulmans de France à Forbach avait eu lieu avec la participation du consul général du Maroc en poste à Strasbourg, Youssef Balla.


Par l'intermédiaire du RMF, Anouar Kbibech généralise la diffusion de l'enseignement par le cheikh marocain Saïd El Kamali
(hard-copy), du livre des "40 hadiths" de l'imam radical an-Nawawi dans toute la France.

Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains. Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout bon Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah.
Ces hadiths constituent avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh. Quelques extraits de ces fameux 40 hadiths (ouvrage que vous pouvez vous procurer dans n'importe quelle FNAC ou Mosquée qui se respecte), pour devenir un bon Musulman :

"8- Le caractère sacré du Musulman. Le huitième Hadith D’après Ibn ‘Omar l’Envoyé d’Allah a dit : « Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale.
S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

p27

"14 – L’inviolabilité du sang du Musulman. Le quatorzième Hadith Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».
p37

"17 – La généralité du bel-agir. Le dix-septième Hadith D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».
p41


Les 40 hadiths de an-nawawi constituent la base fondamentale, avec le Coran, de justification du jihad islamique, la guerre sainte contre les Mécréants, comme le déclare le Prophète Mohamed : "
Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah"


Le cheikh marocain Saïd Al Kamali vient régulièrement en France en partenariat avec le RMF de Anouar Kbibech pour diffuser l'Islam fondamentaliste dans les Mosquées : les 40 hadiths de Nawawi, incluant le jihad islamique, le meurtre des apostats et des personnes commettant l'adultère

7ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine les 5 et 6 avril 2014 avec Anouar Kbibech (à gauche) et son protégé le cheikh marocain Saïd Al Kamali (à droite), ce prédicateur explique dans les Mosquées que le voile islamique est OBLIGATOIRE pour la femme musulmane

 

Amine Nejdi, l'imam influent de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, est aussi le vice-président du RMF, président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et membre du Conseil Européen des Oulémas Marocains (CEOM). Amine Nejdi administre le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Al-wassat (hard-copy), sur lequel on trouve les principes de l'idéologie du fondamentalisme islamique.

Amine Nejdi explique sur le site de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le Jihad, la Guerre Sainte contre les non-Musulmans est une prescription juridique islamique OBLIGATOIRE pour les Musulmans contre tous ceux qui sont « hostiles à l’Islam ».
Comme le Prophète Mohamed en son temps, les Musulmans se doivent de rester soudés et prendre les armes contre les gens « hostiles à l’Islam » ne respectant pas l’ordre islamique.
Que signifie « hostile à l’Islam » et « défendre l’Islam contre toute agression » ? Qu’est-ce qu’une agression contre l’Islam ? Est-ce le fait d’interdire une femme Musulmane de venir travailler en hijab ? Interdire la viande halal dans les cantines scolaires et empêcher ainsi les jeunes Musulmans de pratiquer leur Religion ? Interdire la juridiction islamique en France, dont les principes (Loi du Talion, héritage,…) sont contraires aux Lois de la République ? Offenser les Musulmans en mangeant pendant le Ramadan ?
Ces textes sont une incitation à la violence à peine voilée, contre ceux qui critiquent l’Islam et qui refusent de voir ses principes empiéter l’espace public et privé.
D'après Amine Nejdi, le voile islamique préserve la femme, celles qui ne le portent pas sont comme les sucettes qui attirent les mouches.


Amine Nejdi, vice-président du RMF de Anouar Kbibech, explique sur le site internet de la Mosquée de Tomblaine-Nancy que le combat armé, le jihad islamique, est une obligation contre ceux qui sont hostiles à l'Islam, et que le voile islamique est une prescription obligatoire édictée par le Prophète Mohamed

A la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd al Kamali répondent aux questions que les Musulmans se posent pour avoir un bon comportement en Islam
"Le mieux pour la femme c'est de ne pas voyager toute seule. Sauf lorsqu'il s'agit d'un cas extrême, d'une urgence, mais si c'est pour visiter une ville ou faire du tourisme, il faut éviter qu'elle parte seule."
[31:54]
"Le Coran nous a montré ce qu'il faut faire dans ce genre de situation, il dit que si jamais une épouse a commis l'adultère et qu'il y a quatre témoins qui ont témoigné, dans ce cas, le juge saura comment donné son jugement."
[01:25:30]
"Si jamais cet homme n'a pas dit vrai, et n'apporte pas la preuve du témoignage de quatre personnes (qu'elle a commis l'adultère) on applique sur lui la sentence qui est de 80 coups de fouet."
[01:27:13]
Devant les fidèles Musulmans de la Mosquée de Tomblaine-Nancy, Amine Nejdi et Saïd Al Kamali, prédicateurs du RMF, légitiment les sentences des lois coraniques de la Charia : interdiction à la femme de voyager seule et coups de fouet pour le mensonge et l'adultère (hard-copy).
Est-ce donc cela "l'Islam compatible avec la République", d'Anouar Kbibech ?

 

Il est inquiétant de constater que Anouar Kbibech souhaite avoir comme principal collaborateur Amine Nejdi au sein du CFCM, comme il l'a déclaré dans une interview pour le média "l'Opinion" :
"- journaliste : qui ferait partie de ce conseil théologique (CFCM) ?
- Anouar Kbibech : Il faut pour cela des personnes qualifiées et compétentes, des savants musulmans français. Par exemple, Tareq Oubrou (recteur de la mosquée de Bordeaux), Ahmed Jaballah (UOIF) ou encore Amine Nejdi du RMF (Rassemblement des Musulmans de France), imam de la Grande mosquée Assâlam de Tomblaine-Nancy"

Le RMF fait la promotion sur son site officiel des prédicateurs fondamentalistes Nader Abou Anas ou du cheikh saoudien Saad Al Brik lors de la 8ème rencontre annuelle des Musulmans de Lorraine à Forbach les 23 et 24 mai 2015 (hard-copy)

Nader Abou Anas, est l'imam de la Mosquée du Bourget et un prédicateur fondamentaliste de l’Islam radical misogyne, il invite les Musulmans à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les « Supérieurs », et veut interdire la musique qui est d’après lui, « la voix de Satan ».


Pour Nader Abou Anas, prédicateur du RMF, la femme doit assouvir les besoins sexuels de son mari sur demande sinon, elle sera maudite. Elle doit également lui demander la permission pour sortir de la maison.

Quant à Saad al Brik, il anime une émission sur IQRA TV, la célèbre chaîne saoudienne, où il prononce des sermons et des discours politiques de rejet et de haine de la Civilisation Occidentale, de rejet de la démocratie participative, du pluralisme, des droits de la femme. Tout ce qui n’est pas islamique est exécrable. L’Église est responsable des pires maux de la Terre, en ayant au passage brûlé au piquet Pythagore et Copernic, (si, si, vous avez bien lu !).
Les droits de l’homme, sont pour ce prédicateur, déjà entièrement contenus dans la loi islamique, la Charia.

Le prédicateur saoudien anti-occidental et misogyne Saad Al Brik, participe aux rencontres annuelles organisées par le RMF à Forbach.

Ces prédicateurs invités par le RMF, diffusent-ils un islam "compatible avec la République" ?

Le RMF de Anouar Kbibech mène également des actions militantes. Sur le débat qui a défrayé la chronique concernant une Musulmane qui refusait d'ôter son voile pendant qu'elle travaillait dans la crèche Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes, voici ce que reprend le site du RMF :
"Assignée, déclarée, agitée, la laïcité voit son champ s’étendre à ce qu’elle n’est pas, ce qui la vide peu à peu de sa substance et de son intelligence."

Le RMF est clairement contre la loi interdisant le port du voile islamique dans les crèches. Anouar Kbibech est-il réellement le bon candidat pour construire un "Islam des Lumières" en France ?

 

« Cette haute distinction vient saluer le travail de M. Anouar Kbibech (...) au service de l’islam et des musulmans de France. Elle vient également couronner des efforts inlassables pour renforcer les conditions d’un meilleur "vivre ensemble" entre les différentes composantes de la société française, notamment par un engagement sans faille dans le dialogue interreligieux »
Extrait du communiqué officiel de l'Ordre National du Mérite le 27 novembre 2014 qui récompense Anouar Kbibech pour services rendus à la nation française.
Une intronisation officielle de l'Islam radical marocain en France.


Respectivement de gauche à droite : François Fillon, Anouar Kbibech, Mohamed Moussaoui et Dalil Boubakeur, réunis contre l'instrumentalisation de l'Islam en politique en 2012. L'islamisation de la France est en marche

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 11 juillet 2015

04/07/2015

Mehdi Kabir et Nader Abou Anas, prédicateurs de l’Islam radical misogyne et intolérant, conférenciers à la Mosquée Assalam de Montluçon

Montluçon est une commune française de près de 40 000 habitants située au centre de la France, dans la région Auvergne. Pour satisfaire la communauté musulmane croissante de la ville, et en collaboration avec la principale association de Musulmans locale (assalam), le maire UMP Daniel Dugléry a accordé en 2011, le permis de construire d'une Mosquée.

Mais les plans du futur édifice font polémique : il n'était à la base, pas question d'un minaret. Dans un communiqué du 17 août 2011, Daniel Dugléry se fend d'une explication arguant qu'il ne s'agit que d'un lieu de culte discret sans minaret, contrairement à ce qu'avait annoncé par voie de presse un des responsables de l'association islamique, M. Lamachi.

Les militants du Bloc Identitaire, une organisation qui défend la culture, l'identité française et celle des peuples européens, sont parmi les premiers à donner l'alerte en septembre 2011, une mise en garde contre la construction d'un édifice enseignant l'Islam radical à Montluçon.


Les identitaires réveillent les habitants de Montluçon au son du minaret

L'association de la Mosquée diffuse en effet un Islam fondamentaliste, s'appuyant sur les traditions puisées aux sources du Coran et de la Sunnah du Prophète Mohamed. Pour parfaire l'enseignement de l'Islam dans la région Auvergne, les responsables de l'association Assalam de Montluçon font appel à la crème des prédicateurs rigoristes officiant dans les plus grandes Mosquées de France.
On peut citer par exemple Mehdi Kabir, qui arpente depuis plusieurs années les Mosquées de France (Villetaneuse, Saint-Louis, Saint-Étienne, Aulnay-sous-Bois, ...) pour y précher sa "Bonne Parole". Il est invité à Montluçon le 14 décembre 2013.


Dans ses différentes conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc se comportent comme des porcs, sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.


D'après Mehdi Kabir, invité de prestige à la Mosquée de Montluçon : "les mangeurs de porc se comportent comme des porcs"

Le prédicateur misogyne Mehdi Kabir dans un sermon à la Mosquée de Montluçon le 14 décembre 2013, considère que la musique est un péché, et que les Musulmans doivent s'en éloigner.

"Certains jeunes avant, étaient plongés dans la musique, et lorsqu'ils ont délaissé cette musique, par Allah, ils l'ont remplacé par l'écoute du Coran, ils n'ont plus eu aucune envie d'écouter de la musique. Alors si tu leur avait dit ça il y a quelques années, ils auraient dit :"mais c'est une contrainte de délaisser la musique !" Maintenant c'est un plaisir d'écouter le Coran, ils n'ont plus aucune envie d'écouter de la musique, car Allah leur a donné envie et les a mis à l'aise.
Il leur a montré le bonheur qui était plus intense, plus important, plus agréable, dans l'écoute de la parole d'Allah. Le haram, c'est pour notre bien de le délaisser et de s'en écarter. Dans beaucoup de versets, Allah a ordonné de s'écarter des péchés."

[13:31]
Sermon de Mehdi Kabir à la Mosquée Assalam de Montluçon le 14 décembre 2013

Mehdi Kabir considère que la musique est un péché. Il développe ainsi dans l'inconscient des Musulmans venus l'écouter à Montluçon l'idée qu'il faut rejeter un art faisant partie intégrante de l'identité culturelle des sociétés occidentales : Palestrina, Bach, Mozart, Chopin, Haydn, Brahms, Schubert, Liszt, les festivals de Jazz, de Rock, de danse,...doivent donc être oubliés et ignorés.
Il s'agit donc de former les Musulmans pour qu'ils évoluent dans une société qui, à terme, ne devra plus avoir de racines communes avec la culture et l'identité de la civilisation européenne millénaire, en imposant progressivement une nouvelle vision du monde, préconisée par la charia islamique.


Faudra-t-il un jour abandonner l'adagio de Alessandro Marcello retranscrit par Bach, (BWV 974 interprété par Orféo Mandozzi au violoncelle et Caroline Clipsham au piano à la cathédrale Saint-Paul de Londres), non conforme aux préceptes de la charia édictés par les prédicateurs de la Mosquée de Montluçon ?

 

Autre prédicateur de renom invité par les responsables de la Mosquée de Montluçon, l'imam de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas.


Un bref aperçu des relations en société entre hommes et femmes telles que les préconisent Nader Abou Anas


"On a besoin d'un médecin musulman, on a besoin aussi de professeurs, d'une gynécologue musulmane qui reçoit nos soeurs et nos femmes, est-ce que vous préférez cela, ou aller chez un homme ? Savez-vous que si quelqu'un est malade pendant le Ramadan, et s'il veut savoir s'il peut manger ou pas, il lui faut un avis médical émis par un musulman de préférence ? Car ce dernier est le plus adepte à le conseiller car il connaît l'importance du jeûne en Islam."
[17:40]
L'islamiste Nader Abou Anas endoctrine les collégiens de Montluçon en octobre 2013 (hard-copy)

Pensez-vous que Nader Abou Anas, prédicateur fondamentaliste de l'Islam radical misogyne, invitant à ne pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les "Supérieurs", et voulant interdire la musique qui est d'après lui, "la voix de Satan", est la personne la mieux habilitée à donner des cours aux jeunes Musulmans de l'école coranique de Montluçon ?
Quelles relations entretiendront les jeunes Musulmans avec les non-musulmans ? Seront-ils bien intégrés dans la société qui les accueille ?

 

Ahmed Miktar, est imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, où il diffuse la propagande de l’UOIF, la plus grande organisation politique de l'Islam en France, proche des Frères Musulmans, une organisation classée comme terroriste dans plusieurs pays du Monde. Il figure également parmi les invités de la Mosquée de Montluçon.

Sur IQRAA TV, Ahmed Miktar a déclaré : « le Prophète Mohamed a dit : si quelqu’un de ma communauté, qu’il soit Juif ou Chrétien ne croît pas en moi, il sera châtié. »

Le prédicateur de l'Islam radical sunnite et imam de la Mosquée de Villeneuve d'Ascq Ahmed Miktar en conférence à la Mosquée de Montluçon

 

Malgré cela, le maire de la ville Daniel Dugléry reste insensible aux avertissements envoyés par le Bloc Identitaire sur la radicalisation de la Mosquée, ainsi qu'aux lettres de protestation reçues.
En répondant à une interview sur radio RMB le 4 septembre 2011, le maire a déclaré :
"- Journaliste : Le Bloc Identitaire demande un référendum sur le minaret. - Daniel Dugléry : Je voudrais quand même rappeler un certain nombre de choses, y compris à ces gens qui sont bien évidemment des extrémistes, et qui ne rêvent que d'une chose, c'est créer des tensions entre les uns et les autres. Les forces du mal sont toujours aux avant-postes."

Le projet d'agrandissement de la Mosquée a donc pris forme, des dons sont demandés aux Fidèles de Montluçon pour finaliser les travaux.

Projet de la Grande Mosquée Assalam de Montluçon

Le lieu de Culte comprendra, sur un terrain d'une superficie de 2521 m²
- une salle de prière pour hommes (600 places)
- une salle de prière pour femmes (200 places)
- une salle de conférence
- 4 classes d'apprentissage dédiées à l'enseignement coranique


La Mosquée de Montluçon en chantier, devrait être entièrement opérationnelle fin 2015

 

"il n’est pas question de minaret, d’appel à la prière, mais simplement de permettre à la communauté musulmane de quitter des locaux quasi insalubres pour accéder à d’anciens locaux industriels favorisant l’exercice de sa religion dans la dignité et dans le respect de la laïcité et de la loi républicaine."
Le maire UMP Daniel Dugléry collabore activement à l'installation d'une association islamique et de ses prédicateurs intolérants et misogynes remettant en cause la cohésion sociale et le vivre-ensemble sur le long terme dans la commune de Montluçon.

27/06/2015

Claude Bartolone inaugure le chantier de la future Grande Mosquée de Montfermeil, diffusant l’idéologie des fondamentalistes de l’Islam sunnite : Jihad offensif, meurtre des apostats, lapidation des homosexuels, humiliation des Chrétiens et des Juifs

Montfermeil, est une ville à forte population immigrée de la banlieue est de Paris (Seine-Saint-Denis). La principale association de la communauté musulmane de la ville, l'Association Cultuelle des Musulmans de Montfermeil (ACMM), est en froid depuis quelques années avec le maire UMP Xavier Lemoine.
En effet, ce dernier veut fermer la Mosquée Masjid As Salam locale, car d'après des expertises, le lieu de Culte serait non conforme aux normes de sécurité. Ayant obtenu gain de cause devant un tribunal, une partie de la Mosquée a été détruite le 10 octobre 2014.


Musulmans écoutant un sermon à la Mosquée Masjid as Salam de Montfermeil

Afin de ne plus subir les attaques du maire contre la Mosquée existante, en janvier 2013 l'ACMM, en partenariat avec l’Association Socioculturelle et Educative de Montfermeil (ASCEM) pilote le projet de construction d'une nouvelle Mosquée.


Xavier Lemoine lutte depuis plusieurs années contre l'Islam radical solidement implanté à Montfermeil. Dans une interview, il explique comment, lors des émeutes de l'automne 2005, les fausses informations propagées par une partie de la Oumma, la communauté islamique de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, avaient embrasé une partie des banlieues françaises.

Que diffusent les prédicateurs de la Mosquée de Montfermeil à leurs fidèles Musulmans, un Message d'Amour de Paix et Tolérance ? Les ouvrages de référence servant à l'apprentissage de l'Islam sont le Coran et les textes des hadiths de l'imam Boukhari.
Les hadiths sont les faits et gestes du Guide Spirituel de tous les Musulmans, le Prophète Mohamed, rapportés par ses contemporains. Il faut bien comprendre que les hadiths ne sont pas simplement des histoires ou des récits. Les hadiths sont les prescriptions islamiques que tout bon Musulman doit scrupuleusement respecter en tous lieux et à toute époque, pour suivre le bon comportement, le chemin du Prophète, la Sunnah.
Ces hadiths constituent avec le Coran, la base de la juridiction islamique, la charia, et de la jurisprudence Musulmane, le fiqh.
Cette idéologie constitue ce qu'on appelle communément l'Islam radical sunnite.
Les quatre tomes des hadiths de Boukhari (Sahih Boukhari) sont intégralement disponibles en ligne au format PDF, à partir du site internet officiel de la Mosquée de Montfermeil.

Le tome IV du Sahih de Boukhari contient le parfait manuel de guerre du jihadiste, "Le combat pour la cause de Dieu".
Sur près de 200 pages (p80 à p265), toutes les règles de la lutte armée contre les Infidèles y sont décrites (partage du butin, gestion des otages, quand attaquer, quand défendre, qui a-t-on le droit de tuer, règles que doivent respecter les peuples vaincus et soumis à l'Islam...). Toutes ces lois sont établies en fonction du comportement du Prophète Mohamed pendant ses différentes batailles menées pour asseoir son pouvoir.


Les ouvrages de référence de l'Islam fondamental sunnite sont en ligne sur le site de la Mosquée de Montfermeil : le Sahih de Boukhari préche le Jihad islamique, la guerre sainte contre les Infidèles.

Ci-dessous, un rapide aperçu du tome IV du Sahih Boukhari disponible en ligne à partir du site de la Mosquée de Montfermeil :

"Sur le combat mené contre les Juifs
2925 - Abd Allah Ben Umar rapporte que le Messager de Dieu avait dit : "Vous combattrez les Juifs si bien que lorsque un d'eux se cache derrière une pierre, la pierre dira : "Serviteur de Dieu, voici un Juif derrière moi, tue le !"

2926 - D'après Abu Houreyra, le Messager de Dieu a dit : "Ne viendra l'Heure que lorsque vous combattrez les Juifs, que lorsque la pierre derrière laquelle se cache le Juif dira : "Musulman ! Voici un Juif derrière moi, tue le !"

Sahih Boukhari - tome IV - p164

"R 169 - Le fait de tuer le prisonnier ou de tuer un individu après l'avoir d'abord attaché.
3044 - D'après Anas Ben Malik, l'année de la Victoire, le Messager de Dieu entra à la Mecque, casque en tête. Lorsqu'il l'enleva, un homme arriva et lui dit : "Ibn Khatal s'accroche aux voiles de la Ka'ba.
- Tuez-le ! commanda le Prophète."
Sahih Boukhari - tome IV - p234

"2843 - Zayd Ben Khalid : le Messager de Dieu dit : "celui qui équipe un combattant pour la cause de Dieu est considéré comme avoir participé au Combat. Celui qui remplace dans le bien un combattant pour la cause de Dieu est considéré comme avoir participé au Combat"
Sahih Boukhari - tome IV - p118

"2946 - d'après Abu Houreyra, le Messager de Dieu dit : "j'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent qu'il n'y a de dieu que Dieu. Celui qui dit qu'il n'y a de dieu que Dieu s'est prémuni de moi dans sa personne et ses biens, sauf en cas de droit...Quant à son compte, cela est du ressort de Dieu."
Sahih Boukhari - tome IV - p178

 

La forme de l'Islam sunnite la plus violente enseignée actuellement dans le Monde est le wahhabisme, développée par les saoudiens. Cette doctrine reprend les fondements du Coran et des hadiths de Boukhari, l'Islam rigoriste pratiqué par le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans.
Dans le dogme wahhabite, aucune tolérance religieuse n’est permise en dehors de l’Islam, la pratique du Christianisme, du Judaïsme ou de toute autre religion sur le territoire saoudien est passible de prison. Seule la charia, la Loi islamique, doit s’appliquer de plein droit, à l’exclusion de toute opposition, un véritable système politique fascisant. Parmi les châtiments et les droits dictés par le wahhabisme, on peut trouver : couper la main des voleurs, lapider les femmes adultères, posséder des esclaves, le mépris et le rejet de la Culture Occidentale impure car non islamique, l’antisémitisme.
L’impureté du Monde justifie le développement d’un Islam conquérant, la planète entière doit devenir un monde islamique à terme, soit par le Jihad offensif (guerre contre les non-musulmans), soit par l’introduction progressive de la propagande, pratiques et règles islamiques dans les pays Occidentaux (prêches dans les mosquées, finance islamique, viande hallal, port du voile, règles de non mixité sociale homme/femme, lois islamiques, etc…).
Lire par exemple le livre du Center for Monitoring the Impact of Peace (CMIP) « La démocratie en danger : l’enseignement scolaire saoudien », pour mieux comprendre l’endoctrinement des enfants au wahhabisme en Arabie Saoudite.
Le 2 juin 2015, le cheikh wahhabite saoudien Adnane Al Khatiri est accueilli à la Mosquée Masjid as Salam de Montfermeil par l'ACMM et l'ASCEM. (hard-copy de la page Facebook de la Mosquée)

Adnane Al Khatiri ne parle pas un mot de français, formé à l'Islam radical wahhabite de Médine en Arabie Saoudite, il est présenté par les responsables de la Mosquée comme l'élève du célèbre cheikh Abu Bakr Al Jazairi.

Abu Bakr Al Jazairi est un éminent cheikh algérien toujours en activité aujourd'hui, qui a publié un ouvrage célèbre dans le monde islamique, "La Voie du Musulman", appelant à tuer les apostats, les hérétiques, les homosexuels et les Infidèles, et déclare le Jihad offensif, la guerre sainte pour combattre, humilier et soumettre les Chrétiens, les Juifs, les païens aux lois de la charia sur toute la planète, en détruisant la laïcité, les libertés d'expression et tout ce qui n'est pas islamique.


Le cheikh saoudien Adnane Al Khatiri est venu enseigner l'Islam radical sunnite à la Mosquée de Montfermeil le 2 juin 2015 (photo du cheikh en visite à la Mosquée Sainte-Geneviève-des-Bois)


Le cheikh algérien Abu Bakr Al Jazairi, professeur de Adnane Al Khatiri et référence théologique pour les associations islamiques de Montfermeil, prèche la guerre sainte contre les Infidèles dans son livre "La Voie du Musulman"

"La Voie du Musulman" peut être consulté en intégralité sur Internet au format PDF.


Le livre phare de l'Islam wahhabite écrit par le cheikh algérien Abu Bakr Al Jazairi : Jihad offensif pour imposer l'Islam, soumission des Juifs et des Chrétiens, lapider les couples adultères et les homosexuels
,

Voici comment, en préface, Abu Bakr Al Jazairi présente son ouvrage :

"Ce livre englobe ainsi les principes et les détails de la religion musulmane et je l'ai appelé (Minhai-Almoslim) - la Voie du musulman. J'appelle les fidèles à se conformer à ses prescriptions et à les appliquer. En composant ce livre, j'ai tenté, avec l'assistance de Dieu, de suivre la bonne voie."

"La voie du Musulman" - p6

"Nécessité de se préparer au Jihad :

se préparer jihad, c'est se mettre en mesure de le faire, c'est s'équiper de toutes sortes d'armes. L'acquisition de matériel de guerre est une obligation, telle que le jihad lui-même, plutôt elle le prime. Dieu dit : - préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme armement et chevaux d'attache, pour intimider les ennemis de Dieu et les vôtres" (8 - le Butin - 61)

"il est du devoir de tous les musulmans, formant un seul État ou des États séparés, de se doter de toutes sortes d'armements et de se perfectionner dans l'art militaire, non seulement défensif, mais aussi offensif, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut et pour répandre la justice et la clémence sur terre. L'enrôlement doit être obligatoire à tout jeune homme de 18 ans. Il rejoint l'armée pour une durée de 18 mois, pour s'entrainer aux opérations militaires.
Ensuite, il s'inscrit sur les rôles de l'armée générale pour répondre à tout moment à l'appel du jihad.
S'il se conduit ainsi avec abnégation, il jouira de la récompense du "Ribat", tant que son nom est inscrit sur les rôles de l'armée.
ll est du devoir des musulmans d'édifier toutes sortes d'usines pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde ou toute invention nouvelle, même au détriment de la nourriture, de l'habillement et du logement dont on peut se passer. Ainsi le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes."
"La voie du Musulman" - p371

Voici comment doivent être traités les Chrétiens et les Juifs en terre islamique conquise et soumise à la charia :

"Ils doivent se distinguer par leurs habits ou autres signes distinctifs et ne pas être enterrés dans les cimetières des fidèles. On ne se lève pas pour eux, on ne les salue pas les premiers et on ne leur réserve pas la place d'honneur dans les réunions. le Prophète dit :
- Ne commencez pas par saluer les premiers, les juifs et les chrétiens. Quand vous les côtoyer en chemin, ne leur laissez pas le privilège du passage (Moslim)

Il leur est interdit :

1) D'édifier des temples anti-islamiques ou de les restaurer. Le Prophète dit : On ne doit pas élever d'églises en pays d'Islam ni les restaurer (auteur du Moghni & Néli-Aoutar)

2) De surélever des constructions au-dessus des habitations des croyants. Le Prophète dit : - L'Islam est toujours supérieur et rien ne le dépasse. (Béhaki)

3) De consommer du porc et du vin sous les yeux des musulmans, de boire et de manger ostensiblement en public pendant Ramadan. lls doivent le faire discrètement pour préserver les fidèles de la tentation de les imiter.
"La voie du Musulman" - p376

Voici comment la législation islamique doit juger les couples adultères et les homosexuels :

"si le coupable est Moh-san', c'est-à-dire marié, qu'il soit homme ou femme, il est lapidé à mort. Dieu a prescrit la peine de mort au vieillard et à la vieille qui commettent l'adultère et dit : - lapidez catégoriquement le vieillard et la vieille qui s'adonnent à la fornication. Que se soit un châtiment exemplaire ! Dieu est Tout Puissant et Sage. Le Prophète avait lapidé la femme Ghamidite et Maez, comme il a ordonné la lapidation de deux juifs (un homme et une femme).

Le "hadd" de la sodomie est la lapidation jusqu'à la mort, qu'on soit marié ou non. Le Prophète a dit : - Quiconque que vous trouvez coupable de sodomie, tuez-le aussi bien que celui qui se laisse sodomiser. (Abou Daoud et Tirmidi) Quand à la manière de les tuer, on rapporte que les compagnons du Prophète l'avait fait de différentes façons. les uns les ont tués avec du feu, les autres les ont lapidés jusqu'à la mort. Quant à Ibnou Abbès, il dit : on cherche la plus haute construction d'où on les jette de la terrasse, tête en bas, puis on les achève avec des pierres."
"La voie du Musulman" - p539


"La Voie du Musulman", livre d'incitation à la haine contre les Chrétiens, les Juifs, les homosexuels, les adultères, est en vente dans la plupart des grandes enseignes (FNAC, Carrefour, Amazon, etc..), malgré les alertes lancées par le Figaro, ainsi que par le président de l'observatoire de l'islamisation Joachim Véliocas sur la chaîne d'informations TV Libertés entre autres (vidéo à [03:05]),

L'ACMM et l'ASCME comptent bien élargir la diffusion de l'Islam radical sunnite à Montfermeil, en ayant acquis en mars 2013, un terrain grâce aux dons des fidèles pour 600 000 euros, sur lequel seront construits une Mosquée et un centre culturel de 2000 m².
Le futur centre se composera :

- d’un sous-sol pouvant accueillir 62 places de stationnement
- d’un rez-de-chaussée avec une salle de prière de 410 m² d’une capacité de 1080 hommes
- d’un premier étage avec une salle de prière pour les femmes d’une capacité de 320 femmes

- d’une bibliothèque

- de salles de classe et de conférences Le coût total du projet est estimé à 3 600 000 euros


La maquette du projet de la future Grande Mosquée de Montfermeil, comprenant un centre culturel islamique et une école coranique, représentera une nouvelle base de l'enseignement de l'Islam radical sunnite

Le 19 juin 2015, c'est la consécration, le projet est mis en chantier lors d'une cérémonie où sont conviés les consuls de Tunisie, du Maroc, de l'Algérie, du Mali, du Sénégal, de Turquie, les ambassadeurs des Emirats Arabe Unis et d’Arabie Saoudite. (hard-copy)

Le socialiste Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, participe à la cérémonie de pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Montfermeil le 19 juin 2015

Il est très inquiétant de constater l'ingérence de personnalités politiques provenant de pays étrangers diffusant un Islam radical ultra-violent, dans un lieu de culte islamique en France.

"La liberté de conscience est une notion tout à fait absente de l’Islam. Bien plus, les peines les plus sévères (mort) peuvent toujours être appliquées à l’encontre des musulmans qui quittent l’Islam. A défaut de mort physique c’est au minimum une mort sociale avec rejet immédiat de et par la communauté du fauteur et de sa famille proche. Cela se constate également chez nous."
Le maire UMP Xavier Lemoine, fervent combattant de l'Islam radical, a tenté de fermer la Mosquée radicale Majid es Salam pour raison de sécurité, il n'a pu empêcher pour le moment, la mise en place par les associations ACMM et ASCEM d'un nouveau projet de construction d'une Mosquée pharaonique liée à la diffusion de l'Islam radical sunnite.

« L’islam mérite toute sa place dans notre pays » car il est « devenu, au fil des décennies, partie intégrante de la mosaïque culturelle qui compose la France. Oui, l’islam fait partie de notre identité »
À Montfermeil, Claude Bartolone contribue à l'implantation de l'Islam radical sunnite intolérant, favorisant sur le long terme le communautarisme et la séparation entre Musulmans et non-Musulmans, et la destruction de l'identité culturelle et cultuelle de la civilisation européenne.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 27 juin 2015

13/06/2015

L’UOIF, principale association de diffusion de l’Islam radical des Frères Musulmans en France, aura bientôt sa Grande Mosquée à son siège de La Courneuve, avec l’appui du maire communiste Gilles Poux

La Courneuve est une commune de la Seine-Saint-Denis (93) de la banlieue nord parisienne. La population de la ville a été, en moins de 30 ans, quasiment totalement remplacée par une population issue de l'immigration extra-européenne (arabes, berbères, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...).
Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique, dans les rues de la ville, on n'entend presque plus personne parler français.
Les prénoms donnés aux nouveaux nés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
Les nouveaux arrivants n'ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D'Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l'arabe. Cette transformation joue également au niveau politique. Pour se faire élire, le maire communiste Gilles Poux a mené une campagne communautaire pour s'attirer les faveurs des differentes "minorités".

Pour séduire la communauté arabo-musulmane, l'affiche de présentation d'un meeting de campagne de Gilles Poux pendant les élections municipales de 2014 à la Courneuve, a été éditée en langue arabe

La principale organisation islamiste en France est l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), son siège est domicilié à La Courneuve. L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
Son président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

Pour diffuser ses communications à ses adhérents et fidèles, l'association dispose d'un site Internet officiel, ainsi que d'une page Facebook.

Sur son site officiel, l'UOIF apporte un soutien inconditionnel à Mohamed Morsi, ex-président égyptien, membre de l'organisation politique des Frères Musulmans

Les locaux actuels de l'UOIF à La Courneuve sont devenus trop exigus pour endoctriner un maximum de croyants. C'est par l'intermédiaire d'une autre association locale affiliée à l'UOIF, la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) présidée par Okacha Ben Ahmed, un membre de l'équipe dirigeante de l'UOIF, que ses dirigeants vont s'organiser pour soumettre à la municipalité un projet de construction d'un complexe cultuel gigantesque : sur un terrain de 3 423 m2, seront bâtis une Mosquée pouvant accueillir 1 500 personnes et un centre culturel islamique. Un bail emphytéotique de 99 ans a déjà été signé le 2 octobre 2014 avec la participation de Gilles Poux.


Le projet de la future Grande Mosquée de La Courneuve gérée par les islamistes de l'UOIF, avec la participation du maire communiste Gilles Poux

 

L'équipe dirigeante de l'UOIF, avec respectivement de gauche à droite, le Président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC) Okacha Ben Ahmed, le président actuel de l'UOIF Amar Lasfar, et l'ex-président de l'UOIF Lhaj Thami Breze présentent la 32e édition de la Rencontre annuelle des Musulmans de France (RAMF) de l'UOIF organisée du 3 au 6 avril 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis) lors de laquelle la FMC a tenu un stand (hard-copy).

 

L'ex-président de l'UOIF Ahmed Jaballah (à droite) et le mentor de la confrérie des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi (au centre) à l'IESH de Saint-Denis, l'école coranique des Frères Musulmans, en 2007. Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs.

On peut rappeler le profil de quelques éminences grises de l'UOIF, et le type d'enseignement qu'ils diffusent en France.


Le président de l'UOIF Amar Lasfar soutient les Frères Musulmans dans une conférence donnée à Lille le 19 août 2012

Abdallah Benmansour, membre fondateur de l'UOIF, explique par exemple que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois, et développe un discours suprémaciste, en considèrant que les Musulmans ont tout inventé : mathématiques, médecine, algèbre, écologie, la SPA, les bibliothèques, etc…et représentent l’avenir de l’Humanité.

Le prédicateur enseigne, conformément à la doctrine des Frères Musulmans, une propagande antisioniste. D'après lui, en utilisant des arguments historiques fallacieux, la Palestine n'aurait jamais appartenu aux Juifs, et il n'auraient donc pas à s'y installer. De quoi justifier la guerre contre Israël, pour libérer les Arabes de "l'oppression sioniste".

Quelques extraits d'une de ses conférences données devant les Musulmans de La Courneuve, en gras italique ci-dessous :


"deux plus deux, dans les repères orthonormés, ça fait combien ? Demandez à tous les mathématiciens, il vont vous dire quatre ! Vous allez voir le prêtre, il va vous dire cinq. Mais comment cinq ? Deux plus deux : un, deux, trois, quatre, ah oui, mais c'est le mystère, vous devez croire.
Et pour régler ce problème de contradiction de la Bible avec les données modernes, qu'est-ce qu'on a inventé ? Le Vatican II a inventé une chose très valable, que c'est la parole de l'Homme, inspirée par Dieu qui est valable, c'est l'inspiration par Dieu, ce qui est caduque et non valable, c'est la faute de l'Homme.

Et en, plus, il nous disent que la Bible n'est pas un livre historique, elle n'a pas à être conforme avec les évènements historiques. La Bible n'a pas à être conforme avec la science, parce que la Bible est un livre spirituel, c'est un livre religieux. En quoi, croire sans même le comprendre, même si ça heurte votre compréhension, ce n'est pas grave, c'est un message spirituel. C'est un mystère, tu n'as pas à comprendre.
C'est pour ça que lorsque l'on dit que la Trinité c'est trois égal un, tu ne cherches pas c'est comme ça, et circulez il n'y a rien à voir."
[05:42]
"Beaucoup de responsables chrétiens ont quitté l'Église, ayent été mis en dehors, soit ils sont devenus Musulmans, soit agnostiques, parce qu'ils n'arrivent pas à répondre à ces contradictions."
[07:10]
"Rahmat Allah al-Kairanawi a écrit un livre, une conversation entre lui et des prêtres protestants en Inde. Il a relevé un million deux cent mille erreurs dans la Bible, et cela a été publié dans un compte-rendu "la manifestation de la Vérité".
[07:48]
"La vérité simple, montre par la recherche académique, qu'il y a des problèmes avec l'authenticité de la Bible."
[08:30]

Abdallah Benmansour se livre devant les fidèles de La Courneuve, à un dénigrement total des Écritures Saintes de la Bible et de la croyance des Chrétiens. Le but étant évidemment de démontrer que la seule religion valable est l'Islam, supérieure au Christianisme et à la Bible, qui ne seraient que tissus de mensonges. Par ce type de conférence, le cheikh installe dans l'inconscient collectif des Musulmans de La Courneuve, l'idée que les Chrétiens seraient des gens méprisables, qui suivent une mauvaise voie, puisque leur livre sacré est faux.

Autre prédicateur de renom, Hassan Iquioussen arpente les Mosquées et salles réservées par l'UOIF pour y donner des conférences et des sermons.


L'UOIF organise des conférences avec le prédicateur antisioniste, antioccidental et misogyne Hassan Iquioussen

Hassan Iquioussen a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Il déclare par ailleurs dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n'a jamais existé.


Conférence politique antisioniste de Hassan Iquioussen dans les locaux de l'UOIF à La Courneuve, le 20 juillet 2014

article de propagande antisioniste sur le site de l'UOIF, par Moncef Zenati, ci-dessous, un court extrait :
"A force de massacre et de terrorisme, Israël réussit à établir son état, en massacrant sauvagement et sans pitié femmes, enfants et vieillards à Deir Yassin et en dehors de Deir Yassin. Le massacre de Deir Yassin fut perpétré le 9 avril 1948 par les combattants terroristes de l’Irgoun et du Lehi.
Lorsque ces terroristes se saisissaient d’une femme palestinienne enceinte, ils pariaient sur ce qu’elle portait dans le ventre : un garçon ou une fille ? Ensuite, ils l’éventraient et sortaient le fœtus, tuant ainsi à la fois la maman et l’enfant. Begin (premier ministre d’Israël de 1977 à 1983) assuma complètement ce massacre en disant : « Sans la victoire de Dir Yasin, Il n’y aurait pas eu d’état d’Israël »"
.

 

Le passage sous contrat avec l'Éducation Nationale du nouveau collège-lycée islamique Ibn Khaldoun de l'UOIF à Marseille, inauguré le 22 mai 2015 en présence du sénateur-maire socialiste Samia Ghali, du président de l'UOIF Amar Lasfar (au centre), de l'ex-président de l'UOIF Mohsen N’Gazou, des ambassadeurs du Qatar et du Koweït.

Comment Samia Ghali participe à la destruction de la France : sur la photo à ses côtés, l’ex président de l’UOIF Mohsen N’gazou qui a pour habitude de donner des conférences en compagnie de prédicateurs sulfureux de l'Islam radical tels que Tariq Ramadan, Hani Ramadan, Hassan Iquioussen, Marwan Muhammad, etc…

202421MosqueWoippyRAMF2.jpg

Rappel des textes de la loi française : "Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte."
loi 1905 (séparation de l'Église et de l'État) - article 26

Gilles Poux en compagnie du président de la Fédération des Musulmans de La Courneuve (FMC), Okacha Ben Ahmed, le 20 février 2015, pour présenter le projet de la future Grande Mosquée de l'UOIF.

"Une signature juridique permettra à la fédération des associations musulmanes de La Courneuve d'entreprendre le dépôt du permis, le lancement des travaux et les démarches à la récolte des fonds nécessaire à la construction de la future mosquée de La Courneuve et son centre culturel."
[...]
"L'inscription de cette mosquée au patrimoine de notre ville deviendra alors réalité."

Extrait de la lettre du maire communiste Gilles Poux envoyée aux Musulmans de La Courneuve, datée du 18 septembre 2014, démontrant sa participation active à l'installation de l'idéologie des Frères Musulmans, développant le communautarisme et l'Islam radical, la propagation des lois de la charia islamique sur le long terme.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 13 juin 2015

23/05/2015

Le prédicateur anti-juif Hani Ramadan en conférence à la Mosquée de Quetigny-Dijon accrédite la thèse du complot : l’État Français serait complice des terroristes agissant sur le territoire, sous l'emprise du lobby sioniste

La ville de Dijon et sa banlieue en Bourgogne ont connu en trois décennies une forte poussée immigrationniste.
On peut le constater quant aux nombreuses associations islamiques ayant pris racine dans la région aussi bien à Dijon que dans sa proche banlieue, comme à Chenôve, ville à forte concentration de la communauté musulmane, ainsi que par la création à la rentrée 2015, d'une classe bilingue franco-arabe au collège Carnot de Dijon.

La principale association islamique faisant la promotion des valeurs de l'Islam à Dijon et sa banlieue est le Collectif Effica-cité, qui possède un site officiel Internet, cette structure organise la diffusion des présentations, des rencontres, des sermons ayant cours dans les différentes Mosquées de la région et des salles louées pour les prédicateurs venant apporter la religion de "Paix, d'Amour et de Tolérance".


La Grande Mosquée de Quetigny


Le minaret de la Mosquée Masjid Al Rahma de Chenôve, dans le quartier du mail, dans la banlieue sud de Dijon

Parmi les invités réguliers sur Dijon et sa région venant endoctriner les Musulmans, on trouve le prédicateur Hassan Iquioussen (à Quetigny le 11 avril 2014, le 28 septembre 2014, le 2 janvier 2015, le 7 mars 2015, le 15 mai 2015...). Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.

Ce prédicateur est contre la mixité sociale hommes/femmes : les hommes et les femmes doivent être séparés, y compris dans une même salle de réunion.

Hassan Iquioussen prétend par ailleurs, dans une conférence donnée dans une Mosquée de Dunkerque, avoir des preuves historiques que le génocide arménien n'a jamais existé.


Le prédicateur antioccidental, antisioniste et misogyne Hassan Iquioussen en conférence à la Mosquée de Quetigny le 7 avril 2015

Extrait en gras italique ci-dessous d'une de ses conférences donnée devant une partie de la communauté musulmane de Quetigny le 11 avril 2014 sur l'Histoire de l'Andalousie :

"Cet historien disait : "la plus grande erreur qu'a fait Charles Martel, c'est d'avoir arrêté les Arabes", c'est-à-dire pour les gens de l'époque les Musulmans, à Poitiers, "ah ! si seulement ils les avaient laissés répandre leur conception du vivre-ensemble, parce que, à la différence de l'Europe du Nord qui n'a pas connu les Lumières apportées par les Arabes et les Musulmans de l'Andalousie qui a vécu grâce justement à cette conception du vivre-ensemble.
La différence est terrible, elle est sans commune mesure.
Elle est tellement terrible, qu'à un moment donné, certains Papes, ont édité des Bulles Papales, en Arabe on dit "fatwas", des sentences dans lesquelles ils vont interdire aux curés, aux religieux, de lire les livres des savants andalous Musulmans. Surtout ceux d'Averroès, parce qu'ils sont dangereux, ces livres sont très dangereux parce qu'ils poussent à la raison, à la rationalité, à l'expérimentation, des livres qui remettent en question certaines de nos pseudo-convictions en Occident.
Il faut attendre des Papes ouvert d'esprit, tels Gerbert, qui deviendra le Pape Sylvestre, pour dire, "OK c'est bon, attendez, c'est des mathématiques, de la biologie, de la médecine."
[05:00]

"Ce sont ces philosophes Musulmans, qui avaient les textes grecs, les ont traduits en Arabe, les ont commentés, et seulement après ils vont transmettre tout ce savoir à notre Europe du Nord, et on va les retraduire. Jamais le savoir des grecs n'aurait pu exister et perdurer sans la participation d'Ibn Outoufaï, d'Averroès et les autres. C'est pour ça que je vous renvoie à un livre, "les mille et un mythes fondateurs de la civilisation occidentale".
Ce livre prouve par A+B qu'il y a une arnaque : on a tu, on a fait une OPA sur huit cents ans d'Histoire et on a effacé toute trace de la présence et de l'influence des savants Musulmans d'Andalousie."
[37:23]

"Regardez ce qui s'est passé à Barbastro, dans le nord, à coté de Saragosse, cette ville est tombée aux mains des conquistadores, ça a été un massacre à la tronçonneuse. Plus de six cents jeunes filles vierges ont été conduites comme des esclaves et offertes au roi de Byzance et à sa Sainteté à Rome."
[08:50]
Hassan Iquioussen en conférence à Quetigny, les "grands savants de l'Andalousie" le 11 avril 2014 (hard-copy)

Hassan Iquioussen développe une propagande visant à induire dans l'esprit des Musulmans qu'ils sont victimes d'une tragédie et d'une terrible injustice : leurs ancêtres ont été expulsés d'une terre qu'ils avaient conquise pour diffuser les valeurs de respect et de tolérance de "l'Islam des Lumières", face à la barbarie sauvage des curés et des evêques catholiques, ignares et interdisant l'étude des livres qui "poussent à la raison, à la rationalité, à l'expérimentation", et qui se seraient livrés à un massacre en règle de la population musulmane une fois les terres chrétiennes reconquises. La guerre, c'est la guerre.
Hassan Iquioussen ne relate cependant aucun massacre commis par les Musulmans sur les Chrétiens (l'épisode des six cents filles vierges offertes au Pape est évidemment un mensonge, puisque l'esclavage était interdit par l'Église catholique).
Ce qui ne peut induire que frustration et ressentiment contre l'Occident catholique de la part des Musulmans dijonnais venus écouter doctement Hassan Iquioussen.

Dans sa volonté d'endoctriner les Musulmans de Quetigny en leur montrant la soi-disant grandeur de l'Islam et de ses valeurs tolérantes, du "vivre-ensemble", Iquioussen propage des mensonges historiques flagrants : d'après lui, les livres d'Averroès étaient interdit par les Papes, et ce n'est qu'à partir du pontificat du Pape Sylvestre II (Gerbert), érudit ouvert d'esprit, philosophe, scientifique et mathématicien, que les ouvrages d'Averroès seraient devenus enfin accessibles. Or, le Pape Sylvestre II est né presque deux siècles AVANT Averroès !

Curieusement, Hassan Iquioussen oublie de préciser dans sa conférence que la pensée développée par Averroès était marginale dans le monde Musulman, et lorsqu'il a voulu diffuser ses écrits, trop innovateurs vis à vis de la législation de la charia islamique, il fut persécuté et banni du Califat, obligé de fuir pour sauver sa peau vers le Maroc. Ses écrits ont été brûlés : tout ce qui nous reste de lui a été conservé par les juifs et les Chrétiens, la pensée d'Averroès n'a pu subsister que dans l'Occident Chrétien, où elle a été étudiée et réfutée, en particulier par Saint Thomas d'Aquin.
Dans le Monde Musulman, Averroès n'a jamais bénéficié du moindre crédit et fut rapidement oublié.



Rémi Brague, grand historien médiéval, résume la pensée d'Averroès

Quant à l'apport des savants musulmans qui auraient généreusement transmis aux occidentaux leurs savoirs contenus dans les ouvrages grecs traduits vers l'Arabe, cette thèse a déjà été réfutée par plusieurs historiens, dont Sylvain Gouguenheim, dans son ouvrage "Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l'Europe chrétienne". Les auteurs grecs étaient étudiés avant l'arrivée des Arabes dans l'Espagne andalouse, comme Isidore de Séville qui enseignait la philosophie aristotélicienne.
On peut également faire référence aux traductions des oeuvres d'Aristote par Jacques de Venise directement du grec au latin sans passer par l'arabe, sans compter l'apport des sources venant du monde chrétien byzantin en Orient, dont la langue d'étude était le grec.

Il n'est qu'à étudier les savants du monde occidental au VIIème siècle, dont on ne peut donner ici une liste exhaustive, pour comprendre que l'Occident se développait sans l'apport nécessaire des traductions des textes des philosophes et érudits grecs en arabe.

Isidore de Séville, evêque de Séville, a écrit une somme considérable de traités de philosophie et scientifiques, comme le "De natura rerum", traité d'astronomie, de météorologie et de géographie, dédié à Sisebut, roi des visigoths (612-621) à une époque où le Prophète Mohamed venait à peine de naître. Il a composé une encyclopédie monumentale sur la somme des connaissances du monde connu, "Etymologiae" en 20 volumes, basée sur la pensée aristotélicienne.


Statue d'Isidore de Séville sur les marches de la bibliothèque nationale d'Espagne, à Madrid


recopie d'une mappemonde des "Étymologies", l'encyclopédie manuscrite en 20 volumes élaborée par Isidore de Séville, faisant référence à la pensée grecque, bien avant que les Arabes ne mettent les pieds en Espagne.

Bède le Vénérable un écclésiastique de "l'Europe du nord barbare" dans l'Angleterre du VII siècle, a écrit des traités d'éducation et de sciences, comme "Sur l'art métrique" (De Arte Metrica), ou encore "Sur la nature des choses" (De Natura Rerum), alors que l'Islam venait à peine de naître.

Guido d'Arezzo, théoricien italien, a inventé le système de notation musicale occidental au XIème siècle, qui est toujours utilisé aujourd'hui sur toute la planète, Averroès n'était même pas encoré né.

Pour anecdote, Guido d'Arezzo s'est servi des premières syllabes d'une hymne à Saint-Jean-Baptiste pour la dénomination des notes de musique :
« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

partition musicale d'un chant grégorien basée sur la notation de Guido d'Arezzo - Bibliothèque de Helsinki, Graduel Aboense no 44, folio no 24 droit, vers 1396 - 1406

 

Autre "savant" de renom invité par les responsables de la Mosquée de Quetigny, le prédicateur Hani Ramadan.

Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud).
D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

Dans une conférence donnée à la Mosquée d'Avignon le 9 octobre 2011, Hani Ramadan interdit aux femmes de voyager seules.

Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu’il appelle « l’état criminel sioniste d’Israël ».


Quelques extraits en gras italique ci-dessous, de sa conférence donnée le 11 février 2015 à Quetigny, après les attentats de Charlie Hebdo
(hard-copy) :

"Comment expliquer ce rapprochement entre le sionisme, et les partis d'extrême-droite ? Pas seulement en France, en Europe, il y a un rapprochement qui est fait, et qui montre que ces gens là estiment désormais qu'ils ont des intérêts à partager. Et pour ce faire, j'ai donné il y a quelques années une équation qui nous permet de comprendre un peu la situation qui est la nôtre.
D'abord le premier terme de cette équation ce sont les lobbys financiers, les oligarchies transnationales. Nous devons comprendre que ceux qui nous gouvernent ne sont pas les partis politiques. Ce ne sont pas les élus, c'est ceux qui sont derrière les élus. Et quand on observe que les conseillers financiers pour Sarkozy, ou pour Hollande, qu'il y a une même main mise derrière, qui oriente la politique. Nous, on a l'impression d'être libres dans une démocratie entre guillemet, gauche, droite, au gré des élections, les gens votent et pensent être libres, mais il y a quelqu'un derrière."
[27:24]
"Ce qui est grave, c'est que cette pensée unique va dans le sens d'élever très haut le projet sioniste, et de condamner sans distinction, tout ce qui relève d'un Islam qui est engagé."
[29:03]
"Pour nous, ces attentats, il y a mille points d'interrogation. Dans un état de droit, avant de decider que ces gens là sont les responsables de ce qui s'est produit, de les tuer, et bien il faudrait mener une enquête. Un état de droit, c'est ça, même quand on est pratiquement sûr d'avoir attraper un assassin, on ne dit pas que c'est un assassin avant d'avoir fait un procès, d'avoir fait une enquête précise.
Vous remarquez que tous ces gens là, qu'on accuse injustement de terrorisme, ces jeunes gens d'abord, ils ont des liens un peu étranges avec les renseignements, et ensuite avant qu'ils aient pu témoigner ou parler, ils sont éliminés, ils sont tués, un peu comme Ben Laden qui a disparu, il est mort bien avant l'attaque dont on nous a parlé, mais en fait c'est une façon de dire, on ne veut pas de témoignages, parce qu'il y a énormément de questions que l'on peut se poser."
[36:33]

Concernant les différents attentats islamistes ayant eu lieu sur le sol français, Hani Ramadan sous entend une thèse complotiste menée à l'échelle nationale contre les Musulmans. Il n'y aurait d'après lui, pas de preuves tangibles pour affirmer que cela soit des actes de terrorisme.
"Les jeunes gens" qui ont pénétré avec des armes de guerre dans la rédaction du journal "Charlie Hebdo" pour assassiner froidement 12 personnes, "les jeunes gens", qui ont abattu des enfants et des personnes parce qu'elles sont de confession juive ou supposées l'être, seraient en fait manipulés par le gouvernement, en ayant des "liens un peu étranges avec les renseignements", et ont donc été accusés "injustement" de terrorisme.
Les Musulmans sont floués, victimes d'un système qui les martyrise : de quoi générer un sentiment d'injustice et de frustration chez l'auditoire de Fidèles venus écouter Hani Ramadan à la Mosquée de Quetigny. Cette prédication n'est pas innocente : elle a pour objectif de souder la communauté musulmane contre l'ennemi commun ciblé, l'État Français complice du sionisme.

"Comment le criminel de guerre Al-Sissi est soutenu y compris par le gouvernement français, on lui vend des avions, à quelqu'un qui a fait un coup d'état, qui devrait être conduit au tribunal de La Haye, alors que les Frères sont en prison, eux qui ont défendu un processus démocratique qui respecte tous les citoyens égyptiens.
Alors que le président Morsi, lorsqu'il s'est exprimé, on lui a dit : "qu'est-ce que vous allez faire, maintenant que vous êtes au pouvoir, des minorités coptes ?" Réponse : "il n'y a pas de minorité coptes en Égypte, les Coptes, les Chrétiens, sont des citoyens comme les autres. Nous sommes tous égaux dans cette communauté égyptienne." Il était pour l'alternance politique."
[47:20]

Hani Ramadan soutient officiellement les Frères Musulmans et son président déchu Mohamed Morsi, en le faisant passer pour un grand défenseur des droits de l'Homme.
Rappelons que le mentor des Frères Musulmans, le prédicateur égyptien Youssef Al Qaradawi appelle, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l'extermination totale et définitive des Juifs.


Mohamed Morsi, ancien président égyptien, membre des Frères Musulmans, et soutenu par Hani Ramadan déclare dans un meeting :
« Dans les années 1920, les égyptiens disaient : « La constitution est notre Coran », ils voulaient montrer que la constitution était une grande chose. Mais l’imam Hassan Al Bannah, Allah le bénisse, leur a dit : « Non, le Coran est notre constitution ». Le Coran a été et continuera d’être notre constitution. Le Coran est notre constitution ! Le Prophète Mohamed est notre leader ! Le Jihad est notre Voie, et la mort pour la gloire d’Allah est notre plus belle aspiration.[...] La nation s’élèvera par la prière et renaîtra uniquement par la charia islamique »

« Oh Allah, pardonne nous nos péchés, renforce nous, et garantit nous la victoire contre les Infidèles, Oh Allah occupe toi des Juifs et de leurs alliés, disperse-les et réduis-les en pièces, Oh Allah montre-nous ta puissance et ta grandeur devant eux, montre nous ton Omnipotence, Oh Seigneur. »
19 octobre 2012 – sermon télévisé dans une Mosquée égyptienne devant plusieurs centaines de Fidèles et en présence de Mohamed Morsi, président égyptien


On constate que l'on est bien loin des discours tolérants et rassurants que veut bien lui faire dire Hani Ramadan. Le prédicateur diffuse une propagande bien huilée pour ancrer l'Islam radical des Frères Musulmans en France.

Ce qui engendre évidemment l'infiltration d'un militantisme pro-palestinien et anti-israélien dans le tissu associatif des différents partis politiques de gauche (Parti Communiste, Front de Gauche, NPA,...). Ci-dessous, manifestation pro-palestinienne du 17 juillet 2014 à Dijon :


La ville de Dijon est elle même gangrénée par les discours de prédicateurs de l'Islam radical des Frères Musulmans.
Le 10 mai 2015, le prédicateur Shakeel Siddiq formé à l'IESH, était en conférence à Dijon, en partenariat avec l'Institut du Monde Arabe de Jack Lang. L'IESH, l'Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon, cache sous ce titre pompeux une école coranique des Frères Musulmans qui a pour principal référent en matière de législation islamique le cheikh antisémite égyptien des Frères Musulmans Youssef Al Qaradawi. (hard-copy)

Rappelons simplement la position de ce grand savant musulman, sur la position du port du voile islamique par la femme Musulmane, dans une conférence donnée le à la Mosquée de Décines le 17 janvier 2014 :
« Quand il y a eu ce problème du voile, et comme il existe encore de toute façon, normalement, à mon sens, on n’aurait pas dû aller vers des facilités. On devrait se mobiliser en tant que Croyant, Croyante, fermement, je suis prêt à verser mon sang, à mourir, qu’on me tire dessus, mais jamais je n’enlèverai mon voile pour ces taghut (mécréants), pour ces gens, ils veulent quoi, ils attendent quoi de moi ? Moi, je cherche à plaire à Allah ! T’es content, t’es pas content, pour moi cela ne change absolument rien ! »

 


Le maire socialiste Michel Bachelard condamne le vivre-ensemble sur le long terme, en autorisant la venue dans sa commune de Quetigny de prédicateurs de l'Islam politique antisioniste, antioccidental et misogyne, permettant la création d'un communautarisme virulent.


Le maire socialiste et ministre du Travail François Rebsamen autorise la venue de prédicateurs fondamentalistes misogynes dans sa commune de Dijon.

article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 23 mai 2015